Approche par le menu

Note : 22

le 06.03.2014 par Blusher

14 réponses / Dernière par Blusher le 03.04.2014, 18h42

Pour celles et ceux qui veulent discuter rencontres et séduction; ou comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Cela faisait un moment que je n'avais pas posté dans cette section. Mais là il se trouve que j'ai un peu de temps à tuer pendant mon trajet de Thalys. De plus, le soleil brille et si ces paragraphes vous donnent envie d'aller rencontrer de jolies filles en terrasse, je ne les aurai pas écrites pour rien.

St Germain-des-Près, dimanche 15:30

Je passe devant la terrasse des Editeurs. Une jeune fille semble absorbée par la lecture du menu.

La situation m'inspire, je ne saurais trop dire pourquoi. je m'approche donc de sa table et m'adresse à elle comme si elle était en train de lire un roman:
- L'histoire est bonne? Cela a l'air captivant.
Elle lève les yeux et sourit. Elle a compris. Quand on lance une remarque comme celle-ci, on n'est jamais sûr que l'autre saute à pied joints dans l'imaginaire. Certain(e)s ont besoin qu'on explicite davantage avant de comprendre votre allusion.

Dans le cas présent, elle comprend immédiatement et réagit vite:
- Oui, j'ai presque fini. L'auteur mérite bien un Prix Nobel! Je vous le conseille.
Je souris à mon tour, j'ai le sentiment qu'il est possible d'établir avec elle une belle connivence sans forcer.

C'est compter sans le serveur, forcément désagréable, qui sort en trombe et la met en garde de faire attention à son portable. Je ne m'en offusque pas, je prends plutôt le parti d'en rire. Remarquant un paquet de cigarettes sur sa table, je lui demande du feu. Imperceptiblement, cela semble la décontenancer. Comme si elle semblait déçue de réaliser soudain que je n'avais pour intention que d'allumer ma clope et non de la draguer.

Au moment de lui rendre, je me permets une remarque:
Vous avez un léger accent. Vous ne seriez pas Espagnole par hasard?

Non, Hongroise. Mais j'habite à Paris depuis quelques années. Et vous?
On ne vous l'apprend plus; c'est très bon signe quand chacun veut en savoir un peu plus l'un sur l'autre.
- Je suis Français, mais j'habite à Amsterdam.

- Ah, j'aime beaucoup Amsterdam, j'y étais il y a trois mois!

- Je suis content de l'apprendre. C'est une ville très agréable. Je m'appelle Jean-Baptiste. Et vous?

- Je m'appelle Maria.
Je n'avais véritablement pas le temps de m'attarder. Ce que j'aurais volontiers suggéré. C'est peut-être mieux comme ça d'ailleurs.
- J'ai rendez-vous dans deux minutes à quelques rues d'ici et je n'aimerais pas arriver en retard. J'aimerais vous revoir pour aller boire un verre ensemble. On peut rester en contact?

- Oui bien sûr (sourire) Je vais prendre votre numéro.
Je lui donne donc mon numéro. Quelques minutes plus tard, je reçois un message de sa part:
Bonjour, c'est Maria qui aime lire des romans. A bientôt.
Observations:

1/ La rencontre fut brève.
...comme le sont souvent les belles rencontres. Chacun repart avec le souvenir d'un moment parfait.

post239874.html?hilit=kiss#p239874

2/ Quand une situation ou une fille vous inspire, ne tergiversez pas.
La magie de la spontanéité n'est plus à démontrer. Et puis si cela ne marche pas, il n'y a pas mort d'homme.

3/ Faites simple et restez léger
Comme vous le voyez, il n'y a pas d'effets pyrotechniques dans cette approche. Que des phrases simples délivrées avec le sourire. Il n'en faut pas plus pour instaurer de la confiance et donner envie de vous revoir.

4/ Ne stressez pas sur l'échange de numéro
Faites ça relax et si elle propose de prendre le vôtre, abstenez-vous de lui faire un caca nerveux pour avoir le sien. Comme illustré par cette anecdote, les filles sont tout à fait capables de tapoter un message à l'attention d'un mec qui leur plaît. A l'inverse, insister pour obtenir le sien m'aurait peut-être desservi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 06.03.14, 14h49 par NewStart
  • [+1] Encore! le 06.03.14, 14h53 par The_PoP
  • [+1] LFG ! le 06.03.14, 15h02 par Marshall Ombre
  • [+1] Like ! le 06.03.14, 18h08 par Gordy
  • [+1] A lire le 06.03.14, 21h18 par Loyd
  • [0] Like ! le 06.03.14, 22h28 par MaryeL
  • [+3] Merci ! :) le 06.03.14, 23h11 par FK
  • [+1] Sympa :) le 08.03.14, 00h36 par GCeara
  • [0] Like ! le 08.03.14, 13h49 par Onmyoji
  • [0] Sympa :) le 08.03.14, 15h22 par tibdeconne

Ah ouais, nickel! Simple, clair, net et précis!

Haha, j'en ai loupé des occaz' de ce style, avec le coup de la lectrice dans une gare ou sur un banc; à trop me préoccuper de quoi lui sortir comme abordage, à stresser un max pour au final ne rien faire du tout! La spontanéité, c'est une règle d'or ici, c'est peut-être l'un des points les plus tendus pour certains qui préfèrent prévoir et surperviser un max' dans la vie.

Je remarque un truc que j'ai déjà du voir ailleurs: c'est toi qui lui passes ton numéro; c'est mieux que demander le sien, c'est ça? A la limite ouais, je trouve ça + "facile" et moins intrusif, surtout pour une fille que tu rencontres pour la première fois.

GCeara a écrit :Je remarque un truc que j'ai déjà du voir ailleurs: c'est toi qui lui passes ton numéro; c'est mieux que demander le sien, c'est ça?
Effectivement, laisser son numéro à la nana (ou sa carte de visite !) plutôt que le contraire, c'est quelque chose de nouveau que je n'avais jamais vu préconisé avant. Dans le topic sur les transports en commun, beaucoup de players l'ont suggéré.
N'est-ce pas quelque chose qu'on peut se permettre de faire une fois une certaine "maîtrise du game" acquise ? Je me vois mal conseiller à un player débutant "File-lui ton numéro" en première intention.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas le plus important le 08.03.14, 12h11 par Onmyoji
« J'ai aimé comment, pas loin des carburants
Vos lèvres accrochaient le rebord d'un gobelet
Vos lèvres soufflant des nuages de froid blanc
Pour vos lèvres j'avoue... »
Du style de l'homme

Ça n'as au final aucune importance, qui prends le numéro de qui.
De fait, si les deux personnes veulent se revoir, peu importe qui aborde qui, ils se reverront.

Vouloir à tout prix le numéro de la fille dénote une volonté de contrôle de la situation, vis à vis d'un doute face à la rencontre.

Pragmatiquement: demandez le numéro, si elle est pas à l'aise ou elle propose de prendre le votre, ne pinaillez pas.
Au pire demandez lui de vous biper, mais de toute façon, si ça c'est bien passé, que ce soit par FB, son numéro ou le votre, il n'y a pas de raisons que ça foire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 08.03.14, 12h29 par Suit
  • [+1] Absolument le 08.03.14, 13h44 par Blusher

GCeara a écrit : Je remarque un truc que j'ai déjà du voir ailleurs: c'est toi qui lui passes ton numéro; c'est mieux que demander le sien, c'est ça? A la limite ouais, je trouve ça + "facile" et moins intrusif, surtout pour une fille que tu rencontres pour la première fois.
Encore une généralité sans fondement.
Sans agressivité, tu devrais vraiment aller sur le terrain plutôt que de récolter des "trucs" sur le forum, car ça ne t'aide pas et ça te fait procrastiner, au moment de te lancer tu auras toujours ton angoisse et ça te desservira bien plus que de ne pas savoir comment gérer la situation, parce que tu ne travailles pas sur ton intelligence sociale et c'est ça qui permet de faire la nuance.

Surtout que, si Blusher fait cette remarque (qu'il me corrige si je me trompe),
c'est parce que pendant longtemps ici, et ailleurs dans la communauté, il y a eu le dogme du mec qui doit prendre le numéro, pour "prendre le contrôle"/être assertif donc viril et mâle, et ne pas être dans la même pose que l'AFC, ni le même état psychologique supplicatif, il y a aussi le fait de jouer sur l'engagement de la nana mais ça c'est relatif, et d'éviter que la fille soit devant le choix (parce qu'on considérait beaucoup que la fille était une créature indécise, qui écoutait le dernier qui parle, en l'occurrence ses copines soumises à la pression sociale ou jalouse).
Et aussi parce que ça permettait de rattraper les approches faibles avec du sms/phone game, c'est quelque chose qu'on dénigre aujourd'hui et je suis d'accord qu'il vaut mieux être séduisant d'emblée en vrai, mais on est pas toujours au top et ça permet parfois de marquer des points (mais comme avec les filles en vrai, il n'y a pas de recettes, il faut juste avoir un bon feeling avec la nana).

Donner son numéro ne doit donc pas être une recette pour être "moins intrusif", car si on part dans l'idée qu'on ne doit pas être intrusif, autant ne pas aborder. Il faut l'être positivement, de manière tolérable et agréable pour elle, en ça elle se souviendra de nous, et aura envie de nous revoir.
être "moins intrusif" ne permet pas de marquer des points, cela permet "juste" de ne pas risquer d'être désagréable pour la fille, ce qui est la base.

Donc, il ne faut pas essayer d'appliquer une recette toute faite, prendre un numéro ou le donner, ça se fait en fonction de la situation, pas d'un algorithme ou d'un "il faut faire ça parce que c'est toujours mieux" (ces cas là sont très rares).

C'est là où l'on en revient à l'intelligence sociale.

Note; si les modérateurs trouvent que ça dégrade le sujet de Blusher, je forkerai.
______

Sinon, belle approche en effet.

Blusher,
Tu parlais du fait qu'elle soit décontenancée, tu lui as demandé du feu pour te "donner un alibi" par rapport à la remarque du serveur, par rapport simplement à elle parce que tu t'attendais à la surprendre (et donc, à l'intriguer un peu en te démarquant des "dragueurs trop directs"?), ou seulement parce que tu voulais aussi vraiment du feu;)? J'ai tendance à penser à un mélange des trois.

Pour les filles qui ne rentrent pas dans l'imaginaire, tu explicites vraiment? Ce n'est pas systématique, mais expliquer peut casser la magie, et ça ne l'aide pas toujours à rentrer dedans, certaines sont décontenancées de ne pas avoir eu une idée "évidente" (quand on fait simple, sinon, elles se demandent comment on a pu avoir cette idée). Là, deux solutions, laisser couler comme si c'était naturel, et aller là où est son esprit et gérer sa réaction avec quelque chose de drôle ou décalé (exemple pas top mais c'est le seul dont je me souvienne: "ne faites pas attention, j'ai gardé mes yeux d'enfants").
Ce n'est pas toujours évident de sentir ce qui sera bien pour la fille, dans cette situation.

Mais c'est peut être inutile de se poser la question, il n'y a pas d'approche parfaite, déjà se donner l'opportunité d'aborder et de faire la rencontre c'est faire déjà bien plus que la majorité des gens.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 09.03.14, 10h26 par justdoit

Tu parlais du fait qu'elle soit décontenancée, tu lui as demandé du feu pour te "donner un alibi" par rapport à la remarque du serveur, par rapport simplement à elle parce que tu t'attendais à la surprendre (et donc, à l'intriguer un peu en te démarquant des "dragueurs trop directs"?), ou seulement parce que tu voulais aussi vraiment du feu;)? J'ai tendance à penser à un mélange des trois.
Je voulais vraiment allumer ma clope et je n'avais qu'une boîte d'allumettes. Cela m'arrangeait donc. Je trouvais surtout que ça mettait un temps de pause intéressant. Comme tu le dis c'est un peu des trois.
Pour les filles qui ne rentrent pas dans l'imaginaire, tu explicites vraiment? Ce n'est pas systématique, mais expliquer peut casser la magie, et ça ne l'aide pas toujours à rentrer dedans,
Oui, quand cela arrive je passe simplement à autre chose plutôt que de m'appesantir sur un truc qui devient de moins en moins drôle au fur et à mesure que tu expliques.
Mais c'est peut être inutile de se poser la question, il n'y a pas d'approche parfaite, déjà se donner l'opportunité d'aborder et de faire la rencontre c'est faire déjà bien plus que la majorité des gens.
Les approches parfaites existent mais je préfère parler de rencontre parfaite. Une sorte de moment de grâce empreint d'émotion, de connivence, de légèreté et comme j'aime à le rappeler ces choses-là se font à deux. On ne peut pas prévoir et calculer à l'avance ces rencontres.
Je remarque un truc que j'ai déjà du voir ailleurs: c'est toi qui lui passes ton numéro; c'est mieux que demander le sien, c'est ça? A la limite ouais, je trouve ça + "facile" et moins intrusif, surtout pour une fille que tu rencontres pour la première fois.
Ce n'est ni mieux ni moins bien, cela s'est fait comme ça.

Je lui ai proposé d'aller boire un verre bientôt. Elle a été tellement rapide à proposer de prendre mon numéro que j'ai fait confiance à son enthousiasme. Le plus souvent, c'est moi qui prend le numéro mais quand cela se passe aussi harmonieusement que dans le cas présent, cela ne me pose pas de problème.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 08.03.14, 13h48 par Onmyoji

Ce qui est sous-jacent, c'est quand même l'état d'esprit dans lequel tu es lorsque ton cerveau fais rapidement la connexion dans sa tête "la fille lit son menu > oh ? elle le dévore comme si c'était un roman > allons lui demander si c'est captivant".

J'en parlais hier avec mon pote qui m'accompagne régulièrement pour des moments de drague urbaine, et il me disait "non mais faut avoir de l'imagination pour ce genre de connerie, et puis le théâtre d'impro ça aide !" (je venais d'envoyer un avion en papier avec une connerie marquée dessus à la table à l'autre bout de la terrasse...)
Non ! C'est le contraire même de l'imagination au sens commun, on va pas chercher des idées rocambolesques dans je ne sais quel recoin du cerveau, mais plutôt une réactivité accrue aux opportunités.

Et pour ça bah ... il n'y a que la bonne humeur qui le provoque. Tu avais même sorti une étude qui en faisait la démonstration, je crois.
Là je pense que chacun doit faire l'effort de chercher à se connaitre et trouver les leviers permettant de se mettre dans cet état de bonne humeur, le sourire aux lèvres, et attentif à toutes ces opportunités de jeu qui s'offrent à nous dans l'environnement.

On voit le monde différemment !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 12.03.14, 13h53 par Fate
  • [+1] Absolument le 12.03.14, 14h05 par Blusher
  • [+1] Absolument le 12.03.14, 19h26 par Hydrogene
  • [+1] 100% d'accord le 13.03.14, 10h12 par justdoit
  • [+1] 100% d'accord le 13.03.14, 10h56 par FK
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 13.03.14, 18h46 par Axelos

Ce qu'à l'époque, on appelait le "modjo" : un mélange de patate, de bonne humeur déshinibée et de détachement / lâcher prise (à rapprocher du Zen ?)

Ouais, c'est tout à fait ça, c'est le modjo ou le "flow" (lu et entendu aussi).

C'est là que la dimension personnelle entre en jeu, je crois que y a pas de recette miracle pour se mettre en état de modjo, chacun doit trouver la sienne.
Mais je pense maintenant de plus en plus qu'on a bien plus à gagner à rechercher comment être dans cet état là que chercher à se perfectionner sans cesse dans comment aborder une nana/l'intéresser/flirter, etc.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] 100% d'accord le 13.03.14, 13h27 par Crooked
  • [0] Absolument le 13.03.14, 14h24 par Blusher

Il y a de ca, mais il y a aussi un état d'esprit particulier a avoir en 'continue', qui pourrait partiellement répondre a ta question Venusian sur "comment provoquer cet état d'esprit".
Ce weekend, j'etais en train de me fumer une clope au bas de mon appartement pour décompresser un peu de la période d'exams. Je venais d'apprendre une nouvelle dérangeante. Un pote me tenait compagnie.
La je vois une fille s'approcher en vélo et s'arrêter un peu plus loin, elle a une bouteille de vin a la main. Voulant sortir de mon état actuel et rire un peu, je lui lança:
M - " tu n'avais pas besoin de faire ça!"
E - " excuse-moi, de quoi?" avec le sourire
M - " D'amener cette bouteille de vin pour moi! Tu es trop gentille!"
E - " haha non, j'emmène ça pour une soirée!"
M - " Ah quel dommage. N'est ce pas la soirée chez X ? Il habite en dessous de moi. Tu sais, quelques pas de plus et tu es chez moi. On pourra quand même profiter du vin ensemble"
E - " Haha, il faut que j'y aille. Bonne soirée!"

D'ailleurs je vous ait fait le luxe de la traduction en française ;)

2 minutes avant de voir cette fille je déprimais, et la voyant, une opportunité surgissait de m'éloigner de cet état négatif. Je vais pas m'étendre sur ce post, mais l'état d'esprit d'être toujours prêt, curieux, excite a l'idee de rencontrer ( / interagir avec) de nouvelles personnes est cruciale pour developer un 'flow'' régulier.
Surtout, il faut cultiver cet état d'esprit partout en toutes circonstances, que ce soit avec la caissière de supermarché, ou le collègue de travail.

Question à Blusher:
je suis étonné que tu ne sois pas passé tout de suite au tutoiement. Tu le sentais pas sur ce coup là, ou bien tu attend généralement plus longtemps pour quitter le vouvoiement ?

Je sais que c'est du détail, mais ton avis m’intéresserait.

Spring a écrit :Question à Blusher:
je suis étonné que tu ne sois pas passé tout de suite au tutoiement. Tu le sentais pas sur ce coup là, ou bien tu attend généralement plus longtemps pour quitter le vouvoiement ?

Je sais que c'est du détail, mais ton avis m’intéresserait.
Pour tout te dire, moi aussi. Je trouvais juste que c'était plus joli comme ça.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 15.03.14, 16h52 par Spring

Je l'ai revue hier soir.

En me rendant au rendez-vous j'ai pris le taxi. Le chauffeur doit être le plus obsédé de tous les taxis parisiens. Il s'est même arrêté à un feu rouge pour essayer de chauffer deux touristes et ne parlait que de cul en multipliant les expressions graveleuses. C'est marrant 1 minute mais c'est pathologique à ce stade: "Les clientes, elles peuvent toujours me payer en nature. Un petit examen buccal, je suis pas contre." La classe.

Je sors du taxi un mec essaie de me renverser. Pas de clignotant, il part en trombe. La soirée commençait bien...

On s'est posé en terrasse. Moment très sympa. J'ai été le premier à mentionner que je suis en couple; elle est en plein séparation. Je crois qu'elle voulait se rassurer sur sa capacité à plaire (comme tout le monde dans ces situations) Plus jolie que dans mon souvenir, elle a un accent adorable et le courant est bien passé.

"C'est vraiment étrange, j'ai l'impression qu'on se connaît depuis longtemps. Je suis vraiment contente qu'on se soit rencontré. On se revoit quand?"

Point intéressant: pour le premier rendez-vous elle ma posé une sorte de lapin en annulant à la dernière minute. J'ai mis ça sur le compte du fait que c'était le dimanche du changement d'heure et qu'elle revenait de vacances sur un autre continent. Je n'en étais pas ravi mais comme j'étais crevé, je n'étais pas fâché non plus de rentrer me mater un film. Notons que je fixe toujours mes rendez-vous là où ça m'arrange, c'est-à-dire à deux pas de chez moi. Je lui ai envoyé un:

"Tu aurais dû prévenir plus tôt! Bon ce sera pour une autre fois. Je suis libre -tel et tel jour- Fais moi signe."

Et effectivement, elle a libéré un soir de la semaine bousculant au passage son emploi du temps de la semaine. Nous nous reverrons bientôt et je l'inviterai à des sorties entre amis. Welcome to my friendzone!

Tout le monde y gagne. C'est Ouineouine.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 03.04.14, 15h48 par Levi

Salut,

Est-ce que tu es sûr qu'elle sait qu'elle est dans ta friendzone ? Je m'imagine à sa place : même si tu lui as dit que tu étais en couple, ça ne va pas de soi pour elle que c'est mort avec toi pour une "relation amoureuse bis" vu que tu l'as abordée puis que vous avez eu un rdv au cours duquel vous avez parlé de votre situation amoureuse, sujet des plus "flirtant". L'autre indice qu'il y a peut être un malentendu en perspective c'est sa phrase "j'ai l'impression qu'on se connaît" qui pour certaines veut dire "c'est un coup de foudre ! que dis-je, c'est mon âme soeur" aussi. Bref, sans lui faire un dessin, tu devrais t'assurer que le message est bien passé.

J'en suis conscient Marshall Ombre. Je pense que j'ai été assez clair. Je pense surtout qu'en termes de rencontres et de sorties, elle peut y gagner un coup de pouce intéressant pour se remettre en selle et rencontrer des célibataires. Si je me contentais de la voir régulièrement en tête à tête devant un cocktail en revanche, ce serait une forme de narcissisme assez égoïste.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 03.04.14, 18h50 par Marshall Ombre

Répondre