[A] Arrêter de fumer : je veux, je peux !

Note : 5

le 21.11.2006 par Lanzana

22 réponses / Dernière par Apheleia le 16.08.2015, 20h38

Un forum pour parler fitness, musculation, sport et, d'une manière générale, tout ce qui contribue à une bonne santé physique.
Voila donc un article sur l'arrêt tu tabac. Si vous avez des suggestions, d'autres idées, des points qui vous semblent floues, etc, n'hésitez surtout pas à faire un feedback dans ce topic !

Topic originel : I WANNA STOP SMOKING RIGHT KNOW

ARRETER DE FUMER : JE VEUX, JE PEUX !


Vous être accros à la cigarette ?
Votre famille s’inquiète pour votre santé ?
Vos amis vous fuient ?
Vos vêtement sentent le tabac froid ?
Votre haleine est infecte ?
VOUS AIMERIEZ BIEN ARRÊTER MAIS VOUS NE SAVEZ PAS COMMENT ?

Alors cet article est fait pour vous !



CE QU’ON DIT ET CE QU’ON PENSE :

Les fumeurs comme les non-fumeurs ont tout un tas d’idées, de concepts, d’avis et de préjugés à propos du tabac et cela quel qu’ils soient. Or, 99% du temps, ils sont dans l’erreur la plus totale.
Avant toute chose, et pour que vous réussissiez au mieux dans votre entreprise, je tiens à préciser ceci :

Si vous comptez tirer quelque chose de l’enseignement de FrenchTouchSeduction, vous commencerez donc par comprendre et apprendre qu’une habitude, quelle qu’elle soit, se perd. Et que pour cela, il faut commencer par changer sa façon de penser en oubliant toutes ses idées reçues et autres préjugés.


CHANGER SA FACON DE PENSER, C’EST PLUS TARD CHANGER SES HABITUDES

Ceci étant dit, revenons-en aux idées reçues. Comme vous le savez, de nombreuses fausses idées tournent autour de l’arrêt du tabagisme :

« Je ne serais jamais capable de tenir…»
« De toute façon arrêter la clope, c’est qu’une question de volonté ! »
« Si j’arrête, je vais grossir ! »
« Si j’essais d’arrêter, je vais devenir nerveux et agressif.»
Et le meilleur :
« Non, mais la cigarette, c’est social. »
Ainsi que tout un tas d’autres idées fausses ou incompèltes du même style.

Pire encore :
« Je ne fume qu’une cigarette par jour, ça peut pas me tuer. »
« Boah, un bédo de temps en temps, c’est pas ça qui va changer quoi que ce soit. »
« Une chicha ? Non ça fait rien aux poumons et en plus c’est cool. »


MAIS QUE DISENT LES FAITS ?

Chiffres donnés par l’INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) :

« En France, environ 66 000 décès chaque année sont dûs au tabac. »
« La France compte 15 millions de fumeurs.»
« Un cancer sur trois est dû au tabagisme. Les cancers liés au tabagisme sont les cancers de la gorge, la bouche, les lèvres, le pancréas, les reins, la vessie, les poumons, l’utérus, l’œsophage. »
On pourrait se dire que les fumeurs prennent leurs responsabilités, mais quand un fumeur consomme une cigarette par exemple, il la partage involontairement avec tout son entourage !
On appelle ça le tabagisme passif. Pas très responsable comme comportement…

Heureusement, il y a aussi de très bonnes nouvelles pour vous, futurs ex-fumeurs :
  • « 24 heures après la dernière cigarette, les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.
  • 48 heures après la dernière cigarette, le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.
  • 72 heures après la dernière cigarette, respirer devient plus facile. Les bronchent commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.
  • 2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette, la toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
  • 1 an après la dernière cigarette, le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.
  • 5 ans après la dernière cigarette, le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
  • 10 à 15 ans après la dernière cigarette, l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé. »
Bien, les faits sont intéressants, mais on est là pour arrêter, non ?
Donc passons aux choses sérieuses.


ARRÊTER DE FUMER PREND DU TEMPS

Premièrement, arrêter de fumer du jour au lendemain car "il n'y a que la volonté qui compte" demande une force de caractère et une volonté que peu de personnes ont : les seules personnes que je connaisse qui ont cessé de cette façon, ont arrêté suite à un choc psychologique fort, à savoir dans le cas présent, le décès de leur meilleur ami d'un cancer du fumeur. Pas super...


POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE D’ARRÊTER DE FUMER DU JOUR AU LENDEMAIN ?

Il y a 2 raisons à cela. La première :

Votre corps a une dépendance à la nicotine (ainsi qu'à d'autres substances) qui est présente dans la cigarette, et la fumée de cigarette. Cela explique notamment certains symptômes physiques dûs à la dépendance (nervosité, nausées, sueurs, tremblements, agressivité).

Ceci peut être contrebalancé par la diminution progressive de la consommation de tabac jusqu'à l'arrêt complet du tabagisme OU par l'arrêt complet du tabagisme du jour au lendemain avec l'application de patchs qui relaient la dépendance à la nicotine (la "puissance" des patchs diminue avec le temps, jusqu'à l'arrêt complet de ceux-ci).

Dans le cas des patchs, je conseille vivement de consulter un tabacologue, car lui seul saura quels dosages de patchs sont adaptés à votre situation.


Seconde raison:

Votre esprit à une dépendance à l'habitude de fumer. Je m'explique. L'être humain est un animal fainéant. Pour éviter de réfléchir à chacune de ses actions, il prend des habitudes.

Qu'est-ce qu'une habitude ? C'est le fait de répéter indéfiniment le même mouvement / mimique / parole / train de vie / etc, sans en avoir pleinement conscience.

Quelles habitudes avez-vous pu prendre ? La cigarette du matin, celle du café / goûter / petit dej' / souper / dîner / cinéma / rencard / post-acte-sexuel / groupe-de-copains-fumeurs-qui-fument-parce-que-c'est-trop-cool (pour les adolescents notamment) / etc.

Voyez-vous où je veux en venir ?

En plus de perdre votre dépendance physique au tabac, vous allez devoir vous rééduquer en prenant de nouvelles habitudes. C'est cette dépendance psychologique qui est la principale cause des "prises de poids parce que j'ai arrêté de fumer" quand les ex-fumeurs remplacent la cigarette par la barre chocolatée par exemple. C’est aussi cette dépendance psychologique qui, contrairement aux idées reçues, fait replonger le fumeur.

Attention, il se peut que votre estomac vous titille et que vous ressentiez une envie de manger : c’est la dépendance au tabac qui crée cette impression. Donc mangez comme il se doit durant vos repas et relativisez : « J’ai faim ? Pourtant j’ai bien mangé, c’est donc le tabac ».


MAIS QUE DOIS-JE FAIRE ALORS ?

Ce que je conseille, la méthode la plus difficile : arrêter de fumer par vous-même, en diminuant progressivement le nombre de cigarettes par jour jusqu'à l'arrêt total de votre tabagisme.

Quels avantages allez-vous en tirer ?
  • 1 – Votre volonté, votre force de caractère, votre confiance en vous, votre self-esteem en seront grandis.

    2 - Vous économiserez le prix des cigarettes ET des consultations chez le tabacologue ET des patchs (ET des chewing-gums pour l'haleine).

    3 - Vous ne prendrez pas de mauvaises habitudes (comme grignoter n'importe quand), car vous aurez pris le temps de remplacer vos mauvaises habitudes par des habitudes saines, comme faire du sport ou taper la discute avec la première jolie fille que vous croiserez par exemple. 8)

Comment arrêter par vous-même ? Planifiez la diminution de votre tabagisme:
  • 1 - Fixez-vous un objectif que vous savez réalisable: voulez-vous arrêter dans 1, 2, 3 mois ?

    2 – Construisez un programme de gestion de la diminution du tabac qui vous permette d'atteindre votre objectif dans les délais que vous vous êtes imposés : « cette semaine c’est 10 clopes par jour. La semaine d’après, c’est 9. Dans deux semaines, c’est 8… »

    3 – Tenez-vous à votre objectif, il est devenu votre priorité.

C’EST TROP DUR, JE N’Y ARRIVERAI JAMAIS !

Revenons à ce que j’ai dit précédemment à propos des habitudes : CHANGER SA FACON DE PENSER, C’EST PLUS TARD CHANGER SES HABITUDES.

Vous ne devez pas penser : « C’est trop dur » car vous partez déjà perdant. Vous ne devez pas penser : « J’y arriverai, j’y arriverai ! » car vous allez craquer. VOUS NE DEVEZ JUSTEMENT PAS Y PENSER.

C’est la raison pour laquelle c’est difficile. Vous devez trouver le moyen de penser à autre chose quand l’envie de fumer vous prend. Vous devez faire autre chose quand l’envie d’aller rejoindre vos amis fumeurs vous prend. Vous devez OCCUPER VOTRE ESPRIT.

Il existe une dépendance physique, mais elle disparaît en une poignée de jours voir d’heures (vous vous souvenez ? la nicotine notamment qui disparaît du corps en 24h). Votre pire ennemi, c’est vous et votre esprit !


COMMENT OCCUPER MON ESPRIT ?

Concentrez-vous sur les bénéfices que vous tirez de l’arrêt de votre tabagisme, n’importe lequel, vous avez le choix :
  • vous respirez sans gène ;
  • vous pouvez sentir les saveurs et les odeurs de ce que vous mangez ;
  • vous vous sentez alerte ;
  • les économies que vous faites pour des projets à moyen terme ou pour vous faire plaisir ;
  • etc.
Vous pouvez aussi simplement vous changer les idées :
  • Tiens ? Une nouvelle ? Soyons gentleman, allons l’accueillir comme il se doit !
  • Hola ! Coup de fatigue ? Bon, une petite sieste me fera du bien !
  • Il fait beau aujourd’hui, je vais me balader 10 minutes dans le parc, il y aurait peut-être des jolies filles dehors.
LA DERNIERE CIGARETTE

C’est LA peur du fumeur : la dernière cigarette, le symbole de l’arrêt TOTAL et DÉFINITIF du tabagisme. Une de mes amies, qui a récemment arrêté de fumer en suivant mes conseils, était venue me demander de l’aide. Voilà la discussion que nous avons eu : (Elle = E, Moi =M)
- E : Je ne suis plus qu’à une cigarette par jour et je ne sais pas comment arrêter. Tu comprends, cette fois c’est la dernière cigarette. Ca veut dire qu’après je ne fumerai plus, ça sera fini.
- M : Je comprend très bien ta réaction, mais tu ne penses pas de la bonne manière. Combien de cigarette tu fumais ?
- E : Une dizaine par jour.
- M : Bien, tu as donc déjà diminué ta consommation de 9 cigarettes par jour, exact ?
- E : Oui c’est ça.
- M : Alors je ne vois pas ce qu’une seule cigarette changera à ta vie. Autant arrêter maintenant, comme ça c’est réglé. Je ne vois même pas pourquoi tu me poses la question après tout le chemin que tu as déjà fait.
Le lendemain elle arrêta de fumer. Elle n’était ni nerveuse, ni agressive. Elle n’a pas prit de poids, elle a même changé ses habitudes alimentaires et s’est mise au sport. Ses économies ne sont plus dépensées que pour ses fringues et ses sorties.

Plutôt pas mal comme bilan final, non ?


LE DANGER DE REPLONGER

Il n’y a qu’une seule chose à dire sur le danger de replonger : quand vous arrêtez de fumer, alors vous devez vous gravez la règle suivante sur le front, sur les mains, partout dans votre maison, dans votre voiture, sur votre petite amie, vos proches et votre famille et surtout dans votre tête :

"JUSTE UNE PETITE CLOPE = JE REPLONGE".

Il n’y AUCUNE autre alternative.


AUTRES CONSEILS :

Faites du sport pendant au moins une heure par semaine ! Marchez régulièrement (environ une demi-heure par jour est idéal). Cela va avoir pour effet de littéralement vous dégoûter de la cigarette et encore mieux, cela coupera toute envie de fumer une cigarette !

Si vous avez du mal à prendre votre décision par rapport à la cigarette, faites une liste de vos points noirs (n’hésitez pas à demandez l’avis de vos proches, en leur précisant de ne pas vous faire de cadeau) :
  • - odeurs sur les doigts, visage, haleine, fringues, appartement, maison, automobile ;
    - trous dans les fringues, canapés, draps de lit, sièges de voitures ;
    - argent qui part en fumée (faites un bilan financier, c’est une sacrée baffe psychologique ) ;
    - nez bouché le matin, voix cassée, gorge irritée, yeux rougis, poumons noircis ;
    - saveurs et odeurs disparues (ok dans le métro ça ne compte pas :mrgreen: ) ;
    - etc.


Vous pouvez aussi donner des petits noms sympathiques à vos clopes, par exemple :
  • - béquille psychologique ;
    - bouclier social ;
    - haleine destroyer ;
    - etc.


(Merci à Aristar pour ces bons conseils :D )


TÉMOIGNAGE :

« C'est gratifiant de se libérer de cette dépendance. Et les sensations agréables ont commencé quelques heures seulement après l'arrêt :
  • - La décontraction générale du corps,
    - Retrouver un peu plus le goût,
    - Retrouver un peu plus l'odorat,
    - Plus besoin de s'arrêter et de s'isoler (pour fumer),
    - Pour le sport, la récupération physique et du souffle est plus rapide
    - Je fais des nuits plus courtes en étant aussi en forme voir plus,
    - Au bout de 3 jours la gorge ne fait plus mal au réveil,
    - Au fur et à mesure des jours, les sensations agréables se cumulent.

    Les effets secondaires ? Les deux premiers jours je somnolais en fin d'après-midi, c'est logique, je ne prenais plus d'excitant 40 fois par jour. Un petit peu plus irritable que d'habitude, juste un peu, mais ça se calme vite. Je mange un peu plus le soir, avec une fringale le premier mois, j'ai pris deux kilos, mais c'est rien, je vais les perdre vite.

    Ca perturbe un petit peu le BL et la confiance, c'est normal, mais on sera encore plus fort bientôt, ça en vaut largement la peine. Bref c'est pas grand chose, et rien d'autre, pas de tremblement, ni de suée, ni de crise de nerfs, ni de boulimie, ni de tentative de suicide ...

    Arrêter l'esclavage de la cigarette et retrouver la santé : c'est limite jouissif ! »

    Marco


    UN PETIT MOT POUR LA FIN

    En espérant que cet article vous ait apporté l'impulsion pour passer le cap, je vous souhaite tous de réussir dans votre entreprise et dans votre vie ! Comme disaient nos ancêtres : « CARPE DIEM » !

    Lanzana
Je fais remonter le topic.

Avoir quelques feedbacks serait assez intéressant !

A croire que personne à le courage d'arriver au bout de l'article... :|
Article intéressant, et publiable, AMHA (si ce n'est quelques petites fautes d'orthographe et la présentation à peaufiner). :)

Lanzana, mets-toi en relation avec FK par MP pour lui proposer ton article et voir avec lui les modalités de mise en ligne.

Tiens-moi au courant par MP si tu as des questions.
36 ans - RAFC
Arsène Lupin a écrit :Lanzana, mets-toi en relation avec FK par MP pour lui proposer ton article et voir avec lui les modalités de mise en ligne.
J'ai déjà MP FK à ce sujet, il est d'accord pour le publié a priori, mais j'aimerais avant que quelques membres post un feedback, histoire de voir si c'est améliorable ou si c'est suffisant pour le publier.

Pour les fautes d'orthographes, je crois que tu es modo, donc si tu en vois, n'hésites pas à les corriger ! :wink:

Une dernière chose: AMHA ? Qu'est-ce que ça signifie ?


Edit Sinner : AMHA = A Mon Humble Avis, on utilise IMO en anglais si tu vois?
Lanzana, je vais relire attentivement, corriger les fautes (du moins celles que je suis en mesure de repérer), arranger la mise en page. Tu pourras envoyer l'article à FK sous ton pseudonyme.

Note :

"AMHA" fait partie des abréviations classiques des fora internet, comme :
- BTW : By the way
- IME : In my experience
- OMG : Oh my God !
- IWHBTL : I was here before the lock.

Edit à 22h50 : Mise en page et correction orthographique faite, tu peux transmettre à FK.
36 ans - RAFC
Je vois que tu as vraiment fait du bon boulot Arsène. Un grand merci !

Je pensais passer par Word pour faire un truc clean, mais je réalise que c'est sûrement plus facile pour tout le monde de rester en language forum, si je peux dire.

J'envoie un MP à FK de suite.

Je pense qu'il serait bien de ne pas locker le topic, voir de le mettre en post-it ou sticky, de sorte que l'on puisse avoir un feedback des lecteurs de l'article après sa mise en ligne.

Et encore merci pour ton dévouement ! :wink:
Très bon article, et d'interêt collectif.

Moi-même j'ai fumé pendant 7 ans. Et j'ai arrêté depuis plus de 3 ans.

Juste un truc
« Si j’arrête, je vais grossir ! »
Une autre façon de contrer cela, c'est d'accepter la croyance et la reframer. Le pneumologue m'avait averti: contrôlez aussi votre alimentation, sinon vous grossirez et l'enlaidissement de votre image peut vous faire replonger.

Implémentez une addiction au sport (ou autre chose non-nocive voire bénéfique) à la place: je suis nerveux: je vais courir.

Acceptez que vous allez être affaibili psychologiquement. Ca rend l'exercice de la volonté plus facile.
C'est quand ça se passe pas "comme prévu", qu'on replonge. Donc évitez les conseils qui nient trop la difficulté: "il suffit de vouloir", "ça fait pas grossir", etc. et prévoyez les écueils.
LTN
La pratique REGULIERE d'un sport est un très bon moyen d'evacuer le stress et peut aider à arrêter de fumer.
Lieutenant a écrit :Une autre façon de contrer cela, c'est d'accepter la croyance et la reframer.
Tu as raison, mais cela nécessite des connaissances en psychologie et un recul sur la situation que tout le monde n'a pas (dont la majorité des futurs lecteurs de l'article).

La remarque reste intéressante et pertinente pour tous les autres bien sûr.
Salut,

Je viens d'arreter depuis....24 heures, et tomber sur cet article c'est très bien ! Arreter de fumer c'est changer de vie...Plus de clopes, plus de joints, plus autant de café pour accompagner tout cela..c'est 200 Euros d'économie par mois, 70 euros par semaines ;)

Pour me motiver je pense au voyage que je ferais dans 3 mois, le disque dur externe que j'achèterais dans une semaine en mettant dans ma tirelire chaque billet de 5 Euros qui devait finir en clope.

Cette baffe psychologique marche bien; 2000 Euros par année qui part en fumée..ça fait mal d'avoir été con si longtemps; un cancer gratuit c'est les boules, quand au cancer payant....

Alors merci pour ce post qui m'encourage et que je met dans mes favoris pour que en cas d'angoisse, je me ravise ; )

Many Thanks FTS
Audendum est aut omnia patienda.
J'ai arreté de fumer il y as une semaine et 4 jours.
Je me suis mis intensivement au sport (pour expulser toute cette pression).
J'ai du mal tous les jours mais je resiste bien, en plus en parallele je commence une seche donc je n'ai pas choisit un moment facile.
Mais je resiste ...
Mon blog : http://maseduction.thestory.fr
Site du lair : http://alphabete.thestory.fr/
Forum : http://forum-seduction.xooit.com/
salut à tous,

pour ceux qui ne sont pas encore arrivés à arreter de fumer je vous conseil vraiment vraiment ce livre: " la méthode simple pour en finir avec la cigarette" d'allen carr.

moi j'ai reussi à arrter ( après 5 ans de tabac) du jour au lendemain. avec un peu de volonté je vous assure ca fonctionne.
le meilleur dans tout çà c'est que cette méthode est instantanée, très efficace, ne provoque pas d'angoisse , n'entraine aucun gain de poids et est definitive :D

Pour quelques euros vous allez là aussi changer votre vie.

moi l'argent que je ne mets plus dans le tabac je l'économise et le gard epour m'acheter des livres sur la pnl et même dans peu de temps un seminaire de spike (je viens de corse, le voyage jusqu'a Pris plus l'hotl etc etc c'est pas donné)

dandy.
Je ne fais pas confiance dans les méthodes des livres, ça ne garantit absolument rien, d'autant plus si ce n'est pas écrit par un médecin qui a une grande expérience de la tabacologie . Rien ne vaut une sérieuse entrevue avec un médecin, ce n'est qu'à partir de là qu'on peut essayer de s'arrêter soi-même . L'efficacité des patchs à la nicotine est évidente mais son périmètre est limité, dans la mesure où tous ne peuvent pas forcément s'arrêter .

Mais en tout cas, impossible de s'arrêter seul, il y a de grands risques de rechute . Je doute que le sport puisse toujours vous faire oublier la cigaratte : le sport vous apaise, mais n'empêche pas les envies de fond, peut juste les atténuer . Je sais cependant très bien qu'il n'est pas facile pour quelqu'un d'arrêter de fumer . Je ne suis pas du tout fumeur, de base, je suis fumeur passif . Mais quand je suis vraiment stressé, je me mets à boire de l'alcool parfois en déraison, et surtout en parlant du sujet, fumer . Mais je me contente de crapoter, je ne sais pas vraiment tirer les cigarettes .

Mais je peux en fumer cinq en une vingtaine de minutes, sans me sentir vraiment dépendant, vu que le lendemain, je ne fume pas . Je ne considère pas le tabac comme une tare, dans la mesure où ça reste raisonné . Je pourrais acheter des Marlboro, ça ne me poserait pas de souci majeur . J'avoue que j'ai du mal à résister à la tentation d'en acheter, mais je tiens, tant bien que mal ...

Mais bon, les posts ici présents sont utiles . Je n'ai pas qu'une vision rétrécie de la vie ... Sceptique, mais qui essaie de comprendre les autres, mais c'est dur !
En attente d'une attache durable
Siegfried, c'est impressionnant le nombre de généralité, raccourcis et croyances limitatives qu'on peut trouver dans un seul message.

Ce genre de croyances n'a pas sa place ici et un modérateur devrais supprimer tous les messages destructeurs de ton sujet.
Parce que tu crois que ça m'amuse ? Pas franchement . Je me base sur mon expérience personne pour en parler, parce qu'un livre permet d'arrêter d'un coup ? Parce que si je le dis, c'est que ça ne doit pas être totalement faux ! Essayer de s'en sortir autrement que par le domaine médical, est-ce que tu peux me prouver que l'efficacité est garantie ? Peut être que la médecine n'est pas infaillible, mais elle garantit plus de réussite à mes yeux . Seuls des experts peuvent vraiment en parler . Je fais plus confiance en la médecine qu'en autre chose . Maintenant, qu'ils suppriment mon message, je m'en contrefiche, mais que je sois censuré simplement parce que j'ai exprimé mon point de vue, c'est un peu fort de café . Et parlons de toi un peu, non ? Qui me garantit que les méthodes ici proposées sont infaillibles, j'attends des preuves ... Je suis technocrate et sceptique, ceci explique cela, sceptique mais pas pour rien ! Ca n'a pas marché tout le temps, pourquoi ça devrait marcher maintenant ? J'aurais plutôt essayé de comprendre le pourquoi de ces suppositions, plutôt qu'à jouer les gros bras directement ... J'ai toujours bâti mon monde sur la méfiance, je ne vois peut être que le mal dans le monde, mais y a de quoi être paranoïaque ...

Je ne prétends pas avoir la vérité absolue . Je me base simplement sur ce que j'ai vécu . Franchement, si j'ai blessé quelqu'un, c'est totalement involontaire ... J'en demande simplement plus pour me convaincre . Mon expérience personnelle me dicte que j'ai tout essayé pour par exemple arrêter totalement l'alcool, mais rien n'y fait, je replonge ... Quand ça va mal . Dans des cas extrêmement rares .

Après, ne t'étonne pas que je n'ai plus confiance en rien . De base, je voulais confronter mon expérience à celle des autres . Mais vu la réaction ... J'hésite !

Qu'on me prouve que les autres méthodes marchent, alors . Parce que j'ai beau utiliser la méthode Coué, rien n'y fait . Peut être que je ne me suis pas assez auto-persuadé, mais il en faut combien ?

Tu aurais dû mieux t'expliquer, j'aurais mieux compris . Si j'avais vraiment voulu affabuler, je m'y serais pris plus sournoisement . Peut être que je marche aux sous-entendus, mais je ne m'attendais pas à devoir m'expliquer totalement .
En attente d'une attache durable
Je réponds de manière agressive parce qu'en généralisant de telle sorte, tu décourages d'autres personnes, pire tu les pousses à échouer alors que que ces méthodes auraient pu marcher pour eux (à défaut d'avoir marché pour toi).

Je ne prétends pas que ces méthodes soient idéales, mais elles fonctionnent pour un nombre non négligeables de cas. Je connais moi-même plusieurs personnes qui ont arrêté de fumer d'elle-même, sans suivi médical et sans patch. Est-ce que tu crois que si on leur avais répété que ce n'était pas possible, elles auraient aussi arrêté ? De plus j'ai appris que dans la vie, il n'y a pas une bonne méthode pour tout le monde. Le suivi médical peut l'être pour certains, mais ne le sera pas pour de nombreux autres. Même des sites comme http://www.stop-tabac.ch/ reconnus comme l'un des meilleurs ne préconisent pas d'utiliser une seule voie. Sans oublier que tu encourages l'augmentation des coûts de la santé, alors que ce n'est pas toujours nécessaire.

Tes propos me ramènent à ce que Dilts appelle les virus de la pensée. http://www.ressources.be/articles/02viruspensee.htm

En disant de supprimer ton message, mon but n'est pas de faire de la censure, mais éviter qu'un virus contamine d'autres personnes.

Pour ce qui est de ton expérience personnelle, tu ne sembles pas vraiment concerné, puisque tu le dis toi-même, tu ne te considère pas comme fumeur. Si tu avais essayé sans succès d'arrêter avec un livre, puis avec succès avec un médecin, il aurait apporté quelque chose, mais là je vois pas. Comme je l'ai dit avant, le problème viens vraiment de cette généralisation.

Et si le but est de parler de consommation d'alcool, le mieux est peut-être d'ouvrir un sujet pour ça, car les différences sont nombreuses, la dépendance à l'alcool étant notamment plus forte physiquement que le pour la cigarette.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Post responsable par Blusher
  • [+3] Post responsable par Malcor
J'avais recommence a fumer il y a deux mois. Et puis ca a commence a m'emmerder, l'idee de la dependance, la perte de poids, la fatigue.

J'ai arrete depuis 2, 3 semaines. D'abord avec des patchs pour eviter d'etre trop irritable les premiers jours (quand t'arretes la clope, c'est vraiment un truc a casser la gueule a ton boss)
Et puis sans depuis une dizaine de jours.

No problemo, meme apres un cafe ou une biere. Je resiste.

Un truc amusant aussi. J'ai decide de ne pas jeter a la poubelle mon dernier paqeut de Marlboro light. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs mais je me suis dit: "avoir des cigarettes ici ou au coin de la rue ce n'est pas ca qui va changer la donne. C'est ma volonte d'arreter qui compte."
Potius deficere quam desperare
J'avais discuté avec ma soeur qui avait arrêté du jour au lendemain (elle fumait pas loin de deux paquets par jour, période d'exams à l'Uni), et qui quant à elle à force de discussions en arrivait à la conclusion que les gros fumeurs avaient beaucoup plus de facilité à arrêter sur un coup de tête, genre on balance tout et on en parle plus.

Et c'est logique!!

Quand on en est à 2/3 paquets par jour, les effets négatifs sont bien plus forts, et il en va bien sûr de même pour tous les effets positifs que l'on constate, ne serait-ce qu'une semaine après.

Ca veut dire quoi; fumons plus, plus et plus jusqu'à ne plus en pouvoir et tout envoyer chier?
Ca tient presque la route comme idée (sisi, je trouve: voir le mal pour apprécier le bien), mais j'ai pas pu m'y résoudre, mes valeurs m'en empêchant.

Pour ce qui est de mon cas, j'essaie en ce moment et je trouve que manger quelque chose à chaque fois que l'envie se fait ressentir fonctionne assez bien (je suis étudiant, on remplace la clope de la pause par un fruit, une barre de céréales/chocolat...).
Tout le monde n'a pas le choix de cette solution malheureusement, mais perso je peux avaler tout ce que je veux, pas de risque de prendre un kilo :)
++
Je vais apporter mon expérience, si ça peut aider quelqu'un tant mieux :)

J'ai arrêté de fumer ça va maintenant faire un peu plus de 3 semaines.
J'ai longtemps essayé différentes méthodes et très franchement celle qui à le mieux marché c'est le coup de tête (la première foit que j'ai arrêté (9 mois) c'était sur un coup de tête aussi)

Mais je pense que l'essentiel c'est que chacun expérimente sa propre methode, nous sommes tous différent et une methode n'est pas valable pour tout le monde.

Maintenant qu'est ce que j'ai fais moi pour combattre ces envies ?!

- Boire de l'eau, ça aide pas mal, lorsque vous avez soudainement envie de fumer vous ne vous posez pas de question et buvez beaucoup d'eau.

- Communiquer avec son "envie", oui oui ! Lorsque j'avais envie je demandais à cette "envie" de me dire pourquoi je devrais fumer, j'obtenais des réponses dans la plupart du temps et essayai de "convaincre" l'envie, ça marche vraiment pas mal ! En plus le temps que vous vous cassiez la tête à combattre cette pensée à la con l'envie aura déjà diminué.

- L'idéal c'est de s'adonner à une activité qui demande de la concentration, lorsque je faisais quelque chose qui demandait de la concentration j'y pensais parfois même plus.

- Respirer profondement, penser aux choses dégeulasses que peut vous apporter la clope, penser aux bien faits aussi (surtout ceux qui vous tiennent à coeur, vous pouvez par exemple dresser une liste que vous apréciez et la ressortir à chaque foit que vous avez envie de fumer)

- Changer vos habitudes et faire quelque chose d'autres, veillez à bein faire attention aux clopes après tel ou tel chose, genre la clope automatique : Baise/alcool/repas/etc ...

- Faire du sport ! C'est un excellent moyen de se dégouter de la clope, ça occupe l'esprit, ça entretient votre corp ;), ça vous fait du bien au moral, vous pouvez aussi vous mettre au sport si vous n'en faite pas encore, et cerise sur le gateau, après une bonne séance de sport vous risquez d'être dégouter de la clope pendant un certain temps.

- Patches/Chewing-gum/Etc ... (que je n'ai pas utilisé, moi c'était nature avec comme seule arme la motivation lol)

Je crois que c'est tout, n'oubliez pas que les 2~3 premiers jours sont les plus durs, après c'est plus simple.

Ah oui pour info je fumais environ un paquet par jour.

J'espère avoir pu aider quelqu'un avec mon post :)
Quand la mort approche, l'intuition s'aiguise.
Répondre