{Article} Oui, où l'ouverture

Note : 7

le 21.02.2012 par Mr.Smooth

0 réponses / Dernière par Mr.Smooth le 21.02.2012, 16h52

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
Répondre
Oui, où l'ouverture

Dernier article avant un bout de temps sur FTS.
La culture? Qui suis-je pour en parler à 20 ans.

Blabla de départ

Je vais faire concis et simple, pour une fois.

Dans la continuation de mon article sur la séduction et le patinage.

J'ai toujours vu la séduction, et des tas d'autres choses, comme quelque chose de très simple au fond.
On a une valeur, et l'exploitation.

La valeur? C'est ce que je décris dans l'article utilisant la métaphore du patinage.

Que faire une fois que l'on est objectivement attirant? (dans les yeux de la nana, pas dans ses yeux à soi, ça c'est le piège à con, ou celui des névrosés comme moi)

Une fois que l'on aperçoit la possibilité de bâtir quelque chose de beau?

Il faut dire oui.
Il faut embrasser la possibilité. Et embrasser celle qui nous fait vibrer.


Donc deux Axes principaux de travail dans la séduction selon moi:
-être (suffisamment) objectivement attirant pour ses objectifs, que j'ai tenté de traiter.
-aller vers l'autre. Cela se traduit par 2 choses.

Et d'ailleurs, parenthèse, c'est valable en séduction, en amitié, et tout votre volet social.



Come up tu meet you

Le premier moyen d'aller vers les autres est très simple.
Comment se construit-t-on un cercle social? Comment rencontrer des femmes plaisantes?

Je vais vous parler d'une bonne amie de mes parents.
C'est une femme remarquable, avec ses airs de Joséphine de Beauharnais. Elle est délicieuse, est connue pour sa bonne humeur, sa capacité à mettre les gens en confiance, à s'amuser, à rendre heureux l'entourage.

Elle m'a dit que du temps des ses études, et jusqu'après même, elle a été une grande timide.

Aujourd'hui, elle à le réseau de connaissance le plus étoffé de l'entourage de mes parents ( et c'est VRAIMENT pas peu dire), que ce soit au niveau qualitatif et quantitatif, agenda professionnel ou privé.

Une soirée où elle était invité, la discussion en est venue sur la capacité des gens à se connecter.
De la timidité.

Une amie à ma mère a dit: "Mon cercle social n'était pas déjà grand du temps des études, il ne fait que se rétrécir depuis"

Alors, sachant que ça serait intéressant, j'ai posé la question "Comment fait-on pour être social" à la première.


La réponse était un simple mot. "Il suffit de dire de OUI".

C'est con comme la lune.
Il suffit de dire oui, dès qu'une occasion de sortir ou de faire quelque chose d'inattendu se présente.
"Tu veux prendre un café avec nous?" On trouve toujours 10 excuses à répondre "Ça aurait été plaisir, mais je n'ai pas le temps".
Et à dire vrai, on a que très peu souvent "Pas le temps". Vraiment.
La réponse honnête aurait été "Ouais bof, ça me sort de mes habitudes et du prévu, désolé les gens".

Dites oui.

Non vraiment. Pour peu que vous ayez un minimum de valeur, vous recevez au moins une proposition d'activité par semaine. Ou même moins.
C'est un mec qui vous dit si ça vous botte d'aller en boite.
C'est une amie perdue de vue qui lance un invitation FB au ShowCase, ou une autre boîte. Dites oui, emmenez une ou deux ami(e)s , et Oui.

Si vous répondiez OUI, à chaque plan que l'on vous proposait (et là , je ne parle que des trucs non segmentant, genre soirées ect...je ne parle pas d'aller collectionner les pokémons dans une cave, ça , à vous de voir) vous aller connaitre des gens nouveaux.
Duh.
C'est con hein?
Mais c'est con ce que ça marche aussi.

Puis, il y aura les inattendus, les machins rigolos à raconter, donc plus de facilité pour socialiser.
Alliez ça à votre valeur et c'est easy peasy.

Donc premièrement, s'ouvrir, se créer un cercle social, c'est dire oui aux situations.


Karma Police

La deuxième partie, et c'est celle qui vient après, c'est dire Oui aux gens.
Embrasser les possibilités.

Pourquoi Karma Police?
Parce que si vous n'êtes pas un minimum ouvert, c'est mort.
Ce que vous faites aux autres vous retombe dessus, plus tard.


Dire oui aux gens, c'est accepter (aie) de prendre le risque d'être déçus, d'être trahis, rejeté.
Mais c'est l'occasion de tout les beaux contraires aussi.
Je bute la dessus.

Enfin, les gens au cercle social étendu, et de qualité, ils te tendent la main. Ils prennent le risque.
Si tu la prend en retour, c'est le début de quelque chose.
Le meilleur moyen d'avoir des main tendues, c'est de soi même les tendre.
Enfin c'est un tout.
Et par main tendue, je ne dit pas un truc pourri du genre "Be my friend/lover, please pleasepleasepleaseplease" où "Teuplé, copain?"
Un truc normal et con. Du genre: je t'ajoute sur FB, on se retrouve à un café dans deux semaines, tu m'invite à une soirée, et là je rencontre deux gars rigolos avec qui je socialise et une italienne sexy.

Et ça fait 2 ou 3 fois, ne serait-ce qu'en 2-3 semaines, c'est un super début.
Parce que socialiser c'est exponentiel. Même si il y a une limite relative.

S'ouvrir, c'est aussi, dans le jeu de la séduction, dire oui à une possibilité et non à un acquis d'avance. Enfin, vous connaissez la chanson.

Suffit de dire oui, et ça marche.

Dites oui, soyez suffisamment attirant, faites déjà ça, faites le bien. C'est déjà plus qu'il n'en faut à la plupart des humains.


True Story.


Kiss.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 21.02.12, 17h25 par Thruster
  • [+2] C'est pas faux le 21.02.12, 18h53 par Serial
  • [+1] +1 le 21.02.12, 19h54 par popopo
  • [+1] A lire le 17.07.19, 08h22 par Onmyoji
  • [+2] Yesssss! le 17.07.19, 10h36 par Jalapeno
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats

Répondre