[A] Cachez cet anglicisme que je ne saurais voir !

Note : 37

le 25.04.2014 par Popovski

46 réponses / Dernière par Ash le 29.06.2014, 17h38

Les annonces importantes sur la vie de FTS, et vos différentes discussion hors sujet.
Règlement du forum | Sujets interdits | Infos & astuces utiles | Les tutos du forum
Arrête la drogue et va faire des quenelles au kébab, toi.


Non, je vois ce que tu veux dire.

En fait je trouve qu'il y a un certain charme à casser les anglicismes. J'ai l'impression que quand on lis les gens ici dans l'ensemble y'a :

Ceux qui surmentalisent et qui écrivent avec les termes anglais.

Et ceux qui ont plus intégré le truc et tendent à utiliser leurs propres mots.

C'est pas une loi mathématique mais c'est l'impression que ca me donne. La femme convoitée prend une réelle forme dans la poésie de la relation.

Dire "Julie m'a embrassé" ou "Sacha me touchait les couilles", c'est toujours plus poétique et personnel que "Ma Hb8 m'a kinoté l'entrejambe" ou "J'ai KC ma target" (T'as cassé quoi?)
Je vois pas trop ce que ca va changer. Avoir des anglicismes ça permet aussi aux débutants de se remuer un peu le derrière et de faire des recherches pour comprendre ce qu'ils lisent. Ca a été mon cas quand j'ai commencé FTS en 2011, je comprenais rien, RIEN du tout.

Puis à force de chercher un mot, je lisais un article, oh puis deux, et celui menait à un troisième.

Je ne suis pas forcement doué pour la littérature bien que j'adore ça. Lorsque je lis des pavés de mecs qui racontent leur histoire, je trouve ça plus touchant de lire des mots que des abréviations. C'est plus long par contre, dés fois je me dis que ça aurait pu être un peu plus résumé.

En somme, je ne suis pas contre les anglicismes, ca ne me dérange pas. Ça fait parti du petit manuel du séducteur. Chacun est libre de faire ce qu'il veut après tout.

Pour ce qui concerne les articles de FTS, je suis du même avis que pour le reste.. C'est peut-être aussi une période de la séduction qu'est l'utilisation des anglicismes. Quoi qu'il en est, l'important est de comprendre ce qui est écrit, et que ca soit instructif/intéressant.. non ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 02.05.14, 22h45 par wayl
C'est marrant, j'ai toujours observé l'inverse.

Ceux qui se servent beaucoup des anglicismes sont hyper concrets, parfois trop, d'où le syndrôme du robot, mais ils n'hésitent pas à agir. Pas toujours de la bonne façon, pas toujours d'une façon mesurée, mais ils agissent.

En face, y'a énormément de mots, d'air brassé, mais pas toujours d'action, et pas toujours du concret et/ou des choses qui ne sont pas vraies uniquement que dans l'absolu, et dans la méta-pensée FTS où "Selon la logique pure, ça devrait être comme ça", qui omet parfois que les gens ne réagissent pas de façon logique.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 02.05.14, 22h32 par Crunch
Je te rejoins Raven pour dire que ces derniers temps il y a beaucoup d'abstraction dans les interventions sur les forums.

Par contre, pour connaitre le forum depuis 2005, ça parlait plus franglais à l'époque et ça n'empêchait pas qu'il y avait des gens qui n'agissaient pas, (attention anglicisme) : les Keyboard Jockey.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 03.05.14, 08h02 par Onmyoji
  • [0] Oui le 03.05.14, 11h46 par Raven
Ton avis sur l'action est pertinent, mais pour la seconde partie je pense pas qu'il y ait un rapport avec les mots utilisés. Quand j'utilisais des anglicismes "pour me faire comprendre" (parce que même si on parlait tous français c'était le signe qu'on était trop nouveau à l'époque et qu'on conceptualisait pas ce qu'on faisait, deux choses qui faisaient que les propos étaient pris de haut comme pas pertinents), je n'ai jamais pris les idées derrière comme une règle absolue.
Je pense pas non plus que ce soit le cas maintenant en parlant simplement français.
D'ailleurs, la "méta pensée fts" comme tu l'appelles, est souvent en dehors d'une logique pure, puisque comme tu le dis on est plus dans le vague (ou la nuance, ça dépend du point de vue), parce qu'on se connait tous un peu via le forum et que l'on va être capables de comprendre ces nuances là, aussi par rapport à notre expérience (parce que c'est une chose assez partagée je crois dans le noyau dur de fts?).
Mais ça rend souvent la chose incompréhensible aux nouveaux, ça devient l'équivalent du "sois toi-même", quand à l'époque on disait " vas sarger"; parce que c'était sûr qu'avec de l'expérience le mec comprendrait.
Là on pousse peut être plus les nouveaux à réfléchir sur eux mêmes au départ, mais souvent ils l'ont déjà fait et sont pas prêts pour utiliser de nouvelles clés de lecture, sans expérience.
De ce côté là, l'anglais, même si on peut toujours avoir de la nuance, c'était le manuel, clair, net, précis.
Un neg c'était un neg, même si tout le monde voit pas son utilisation et son besoin pareil, comme pour un fusil de chasse. Alors que des conseils plus développés vont peut être faire perdre l'essence du message, parce qu'on a pas un cadre concret, on réfléchit avec toute notre expérience et nos croyances, et ça crée des tonnes de subtilités son va souvent développer.
Mais si on disait les choses de manière aussi directe, brute en français, ce serait aussi efficace.
Mais on est pas dans un jargon alors on a moins de précision.

Maintenant, c'est vrai que si ça peut avoir une utilité, à la lecture c'est plus agréable de lire du français.
Mais pour être efficace faut vraiment s'adapter au contexte, selon qu'on raconte une chose ou qu'on donne un conseil qui vise à inculquer des bases à quelqu'un.
Mais ça aussi, c'est que les nouveaux ne lisent pas les fondamentaux, les bases y sont, en français, sans être trop dirigistes ni trop nuancées.
Marrant j'ai pas l'impression que l'anglais ou le français ait changé grand chose en termes d'actions.

Plutôt en terme de "quelle action"?

En 2005, quand j'ai découvert FTS, c'était plein de "va sarger", il faut "sarger" (d'ailleurs ce mot n'existe presque plus, c'est rigolo).

Et quand t'arrivais avec des questions plus complexe, la réponse était... je caricature et le donne en 1000 : "Va sarger".

Aujourd'hui on pousse les gens à agir sur d'autres plans car ce n'est pas suffisant de sarger ou autre, du moins pas si l'on veut atteindre l'objectif d'avoir une vie épanouie (ce qui ne veut pas forcément dire baiser beaucoup mais baiser bien... et beaucoup si possible).

Pour moi l'anglicisme et le francais refletent plus une volonté de rationaliser ou non la drague.

Je suis plutôt contre l'ultrarationalisation qui pousse certain à tout analyser... Sans forcément plus agir.

Cependant je reste sur l'idée que certains concepts, difficilement traduisibles, sont tres intéressants. Si je devais faire une liste j'utiliserai :

- Afc
- Lse
- One Itis
- Body language (mais ca c'est parce que c'est déjà utilisé partout)

Et j'utiliserai les mots francais pour :

EC = Regard.
Kino = Toucher, contact tactile

Par exemple. Question de traductibilité de la réalité. Je trouve "regard" et "toucher" plus expressifs qu'EC et Kino. Par contre j'aurais du mal à traduire afc ou lse sans sortir des expressions chiantes et longues.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 03.05.14, 13h04 par Jay Anderson
-Alex a écrit :Je te rejoins Raven pour dire que ces derniers temps il y a beaucoup d'abstraction dans les interventions sur les forums.

Par contre, pour connaitre le forum depuis 2005, ça parlait plus franglais à l'époque et ça n'empêchait pas qu'il y avait des gens qui n'agissaient pas, (attention anglicisme) : les Keyboard Jockey.
Tout-à-fait, mais ça n'empêchait pas que le mot d'ordre soit "Agissez !", tout simplement.

Le fameux "Va sarger", c'était une réponse que je trouve juste quand on s'adresse à des gens qui parlent, qui parlent, qui parlent, mais qui n'agissent pas. D'ailleurs, il y a un exemple qui me vient à l'esprit dont il a été question sur le Select.

L'abstraction n'est pas mauvaise en soi, mais il s'agit de trouver un équilibre avec l'action. On parle de "prêt-à-penser", mais malheureusement, c'est vrai dans un sens comme dans l'autre. Croire que le développement personnel est une solution miracle, qui permet d'éviter la phase de "Je me casse la gueule, mais j'ai appris des choses" dans la séduction, c'est une chimère.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 03.05.14, 12h36 par Owen
  • [+1] Absolument le 03.05.14, 18h09 par Onmyoji
Tout à fait d'accord.

Mon seul pinaillage ici c'est juste de faire remarquer que anglicisme ou non, ca ne change pas trop la donne a mon humble avis.

La différence est autre, plus "esthétique" pour moi.

Mais dire :

"Je vais kino une hb" ou "je vais être plus tactile avec cette fille", si on ne le fait pas, ca ne change pas grand chose.

Peut être que les anglicismes faisaient un peu croire à la méthode miracle (type Mystery Method tout ca t'as vu)
Owen a écrit :En 2005, quand j'ai découvert FTS, c'était plein de "va sarger", il faut "sarger" (d'ailleurs ce mot n'existe presque plus, c'est rigolo).

Pas sûr que ce soit rigolo, le message était loin d'être bête. Incomplet pour donner aux gens une "vie épanouie" mais assez complet pour les pousser à l'action et faire disparaitre les questions qu'on ne se pose que quand on sur-intellectualise la chose.
"Je vais kino une hb" ou "je vais être plus tactile avec cette fille", si on ne le fait pas, ca ne change pas grand chose.
Je pense que le vocabulaire chelou a un intérêt ici : le nouveau qui débarque se dit "je vais aller sarger, cette activité trop cool de pua magique" plutôt que "j'ai peur d'aller aborder des filles... ce gros MACHIN qui fait super peur et dans lequel on se prend des râteaux". (ne serait-ce que parce qu'après avoir sargé tu vas sur FTS poster un FR pour recevoir des conseils et t'améliorer, alors qu'après avoir abordé une fille tu rentres tout seul chez toi médusé de ce que tu considères comme un échec)

Chercher à "FC une target" ça fait moins peur et plus ludique que chercher à "coucher avec une femme".
Déjà le simple fait qu'on parle de la séduction comme du "game" ça désacralise beaucoup le truc (ce ne sont plus de complexes relations hommes-femmes quasi inexplicables avec les risques qu'elles comportent, c'est un jeu, dont on connait les règles).

Le fait que chopper à tour de bras ne rende pas heureux, que ce soit important d'avoir un bon lifestyle... tout ça on s'en rend compte avec l’expérience je pense. On apprend par la pratique.

Je vois FTS comme un coach qui doit pousser à se bouger le cul 90% du temps et faire réfléchir 10% du temps, pas l'inverse
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 03.05.14, 18h09 par Onmyoji
  • [+2] Instructif le 04.05.14, 17h55 par Raven
  • [0] Non le 05.05.14, 10h51 par Blusher
Raven a écrit :Tout-à-fait, mais ça n'empêchait pas que le mot d'ordre soit "Agissez !", tout simplement.
Oui mais c'était très idéologique. Il y avait cet connotation trop prégnante de "il faut en chier", "il faut être de valeur, au dessus du lot".

Beaucoup de gens n'agissaient pas, du fait de l'exigence envers soi-même qui était trop élevée.

Ca rendait certains hyper chelous. J'en ai rencontrés. Même en vrai ils parlaient avec le langage "game".

Une fois j'ai rencontré quelqu'un du forum, on s'est fait refouler de boite parce qu'il s'est énervé contre le videur...

J'ai été un Keyboard Jockey parce que je me prenais trop la tête dans cette vision qui était alors dominante, que je qualifierais selon mes propres mots de néo-capitalisme appliqué à la drague.

Je me suis réinscrit en 2010 avec ce compte. Ce n'est pas par hasard si j'ai mis mon diminutif en pseudo. Je poste sous ma vraie identité, avec mes vrais mots.

Alors les anglicismes, ce n'est pas ce qui me pose souci. J'en fais aussi. Et je trouve que parfois, comme l'a fait remarquer Owen, certaines idées n'ont pas d'équivalent dans la langue française. On pourrait même introduire des mots d'autres langues, des italianismes, des "espagnolismes", ou des expressions d'autres contrées francophones, des belgicismes ou des canadianismes.

Ce qui me pose souci, c'est ce néo-capitalisme de la drague. C'est cette idée, que je trouve encore trop répandue, comme quoi il y a les vainqueurs de la compétition qui réussissent avec les femmes, et les autres.

C'est à partir du moment où je suis sorti de cette vision anxiogène que j'ai débuté ma vie amoureuse. Et il me reste encore du chemin à parcourir d'ailleurs.

Le monde est pour moi suffisamment rempli d'inégalités et de compétition. L'accès au bonheur et à la félicité amoureuse peut être égalitaire et coopératif.

C'est pour cela que j'apprécie généralement les interventions de Blusher, que je n'ai jamais rencontré. Il pousse à l'action, dans l'esprit qu'être heureux avec les femmes, c'est accessible à tous.
Le plus gros problème des anglicismes à mon sens est qu'ils poussent à la paresse.

Trouver ses propres mots, dans sa langue maternelle, décrire les choses naturellement, développer sa propre pensée, etc... Ça c'est utiliser ses neurones.

Et puis pour être un peu chauvin, on parle le français, il existe des mots pour décrire toutes les situations. Et s'il n'y en a pas, on en invente. Inutile de faire appel à une autre langue.
C'est aussi cela être inventif, imaginatif !
Cela n'est d'ailleurs pas réduit au vocabulaire de séduction, cela touche toute la société française d'ailleurs. A croire qu'apprendre une autre langue pousse un certain nombre de français à oublier la leur. (avant on utilisait le latin, qui est la racine de notre langue, pour s'aider à créer de nouveaux mots, maintenant c'est l'anglais...)

FTS est d'ailleurs en avance sur le reste de la société, cela fait déjà pas mal de temps que la communauté française oublie peu à peu les termes anglais pour utiliser des termes français à la place.

@Owen
- Afc : naïf/puceau
- Lse: fille ayant une faible estime (d'elle-même) -> Fille avec Faible Estime -> FFE
- One Itis : fixette amoureuse obsessionnelle -> FAO
- Body language: langage corporel
Haha désolé Ash mais non.

Je suis complètement opposé à ce chauvinisme linguistique que je trouve totalement idiot et (cherchons un grand mot) fasciste.

C'est la mentalité completement fermée qu'on retrouve chez tout un tas de mouvement politique (dont je ne citerai pas le nom) qui est dans le délire.

La Frrrrrance. Avec un grand F. Comme si seule comptait notre langue, nos traditions tout cela.

Bien au contraire, je n'ai absolument rien contre l'usage d'anglicismes et je ne comprends pas comment on fait pour être un des pays les moins anglophones du monde tout en prétendant vouloir avoir du poids sur l'international.

Bref, c'est ca c'est pour la politique.

Ma critique des anglicisme, je te la donnerais en français dans la même logique qu'Alex.

C'est une critique de jargon, plutôt qu'une critique de langue. Si le vocabulaire de la sarge avait été français, espagnol ou même swahili, ca ne changerait pas grand chose pour moi.

Je critique la déconnexion de la réalité que Syd, lui, considère comme positive. Ce sont des divergences de points de vue mais la question pour moi n'est pas la langue employée mais comme le disait si bien alex le refus d'employer ses propres mots.

Ses propres mots... Dans la langue que tu veux.
Le plus gros problème des anglicismes à mon sens est qu'ils poussent à la paresse.

Trouver ses propres mots, dans sa langue maternelle, décrire les choses naturellement, développer sa propre pensée, etc... Ça c'est utiliser ses neurones
Tout à fait.
Autant je trouve la langue française lourde et mal foutue par rapport à d'autres langues - y compris latines - que ça soit en littérature ou encore lorsqu'on parle avec des étrangers, autant en séduction les anglicismes poussent à la réduction mal venue, notamment lorsqu'il s'agit de décrire les aventures qu'on a pu avoir. Les FR quoi.

Faire l'expérience de complimenter en utilisant une langue riche, descriptive, imagée, n'est pas un délire intellectuel mais ça pousse franchement à faire évoluer l'état d'esprit.
Je suis complètement opposé à ce chauvinisme linguistique que je trouve totalement idiot et (cherchons un grand mot) fasciste.
Il n'y a rien de fasciste à être patriote.
Les anglais et les américains (par exemple) le sont envers leur pays et leur langue. Pourquoi pas nous?

Savoir être fier de soi, de ses origines, de son pays, le tout avec mesure, cela me semble tout à fait équilibré.

Et puis ça n'est pas parce qu'on souhaite défendre notre langue, que l'on a des velléités guerrières et d'annexion de nos pays voisins.
Ash a écrit :Le plus gros problème des anglicismes à mon sens est qu'ils poussent à la paresse.

Trouver ses propres mots, dans sa langue maternelle, décrire les choses naturellement, développer sa propre pensée, etc... Ça c'est utiliser ses neurones.
Le soucis en séduction c'est souvent une sur utilisation de ses neurones.
Owen a écrit :Je critique la déconnexion de la réalité que Syd, lui, considère comme positive.
Je ne sais pas si elle est positive, je trouve juste qu'elle est efficace, que tout n'est pas à jeter.

Remplacer le vocabulaire du game, un peu gogole sur les bords il faut l'avouer, je suis 100% pour, mais à condition de toujours autant inciter à l'action. Que "va sarger" disparaisse ok, si c'est remplacé par "va aborder des filles" / "bouge toi le cul".

Et puis je trouve que si on dit à quelqu'un "va aborder des filles", il y a un risque qu'il ait l'impression que ça se fait pas, qu'il est tout seul à vouloir faire ça, etc.
Si on lui dit "va sarger", il va chercher la définition de sarger, se rendre compte qu'il serait pas le 1er à faire ça, et se bouger.

On devrait se demander "comment inciter les gens à l'action" avant de régler la question de la pertinence des anglicismes, à mon avis...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 05.05.14, 11h11 par Fate
Tout à fait. En ce cas je suis pour un tel projet Syd.

Ash j'ai utilisé un grand mot car j'aime bien foutre la merde.

Que les américains et anglais soient patriotes et que tu trouves ca cool, tant mieux pour toi. J'ai toujours trouvé intelligent de voir plus haut que ce que je considère comme une fermeture d'esprit.

De plus, c'est à mes yeux sous estimer la richesse de la langue et de la culture française que de croire qu'utiliser des anglicisme va lui nuire.

Dois-je rappeler le nombre de mots d'origine française qui existent en anglais? Cela a-t-il affaibli la langue ou la culture?

Vouloir privilégier consciemment l'usage d'une langue c'est la sous estimer et la considérer comme "fragile".

De mon expérience (pas si naive mais je n'ai pas envie d'étayer), je remarque que seul les pays qui s'affaiblissent prônent les valeurs et les traditions, qui vont de soi lorsque tout va bien.

Autrement dit : ce n'est qu'un symptôme de la situation de faiblesse de la France et ce n'est pas en voulant "protéger" la langue qu'on lui fera du bien. Acceptons les emprunts aux autres langues qui ont été de tout temps et essayons de refaire de la vraie littérature française qui inspirera les autres (autrement dit : censurons Beigbeder, Mario Puzo et Marc Lévy).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] 100% d'accord le 05.05.14, 10h31 par Mr.Smooth
  • [+2] Yesssss! le 05.05.14, 10h34 par Onmyoji
Je réalise qu'on commence à sérieusement dévier du sujet et qu'on rentre dans des considérations politiques.

Je ne commenterais pas plus. On n'est pas d'accord. Soit.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 05.05.14, 19h27 par Owen
Syd_ a écrit :Que "va sarger" disparaisse ok, si c'est remplacé par "va aborder des filles" / "bouge toi le cul".
Je pense que c'est le cas.

C'est une inquiétude qui revient souvent, comme quoi le forum deviendrait plus cérébral et inciterait moins à l'action.

A mon avis ce n'est pas le cas. On conseille toujours d'agir, mais de manière plus personnalisée qu'avant.

On est moins dans le dogme qu'avant, où il n'était admis qu'un seul schéma de progression : la drague d'inconnues, et ceci dans un schéma d'interprétation unique des relations amoureuses, plus ou moins adapté de théories de micro-économie d'inspiration néoclassiques, mêlées à un darwinisme social.

Je dirais qu'on est plus dans le concret maintenant, mais que c'est moins spectaculaire. On ne veut plus devenir un expert capable de séduire n'importe qui. La séduction n'est plus vue comme une discipline à part, mais comme partie intégrante de la vie réelle d'individus réels, qui pourraient être nos voisins, nos proches, nos collègues, etc...

De plus, on peut dans une même journée aller "sur le terrain" et participer à un débat d'idées sur FTS. Réfléchir et agir ne s'excluent pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 05.05.14, 20h03 par Owen
  • [0] Pas convaincu le 06.05.14, 01h00 par Onmyoji
C'est une inquiétude qui revient souvent, comme quoi le forum deviendrait plus cérébral et inciterait moins à l'action.

A mon avis ce n'est pas le cas. On conseille toujours d'agir, mais de manière plus personnalisée qu'avant.
Un truc qui fonctionne très bien selon moi, c'est les récits d'aventures et de rencontres. Et en bon français, avec de belles descriptions et en même temps le sentiment que finalement rencontrer des filles c'est plutôt simple.
Le tout soupoudré de bonne humeur, je crois que y a pas mieux pour inciter à sortir draguer.

Peut-être une sorte d'engagement à prendre sur le forum, tiens.
-Alex a écrit : Ce qui me pose souci, c'est ce néo-capitalisme de la drague. C'est
On dit souvent avec raison que les concepts socio-économiques de Soral appliqués à la séduction c'est de la grosse merde, alors si on pouvait éviter de faire la même chose à notre échelle en parlant de la drague ce serait bien.
Il n'y a pas de "néo capitalisme de la drague". c'est depuis longtemps vu comme une compétition, une conquête, où un seul gars prend la princesse après s'être foutu sur la gueule à grands coups de joutes, et gagne ainsi un ascenseur ou des avantages sociaux. ça n'a rien à voir avec l'époque actuelle, dans certains milieux, ceux où l'on avait le choix, ou plus précisément, où c'étaient les hommes qui avaient le choix de demander la main de la dame à son père, c'était une compétition. En dehors de la bourgeoisie et de la noblesse, il n'y avait pratiquement que des mariages arrangés sans vrai choix, donc pas tellement de drague.
Bref, rien à voir avec les doctrines économiques actuelles, c'était juste de la compétition sociale de base. Je ne dis pas que c'est bien ou constructif, mais pas besoin de coller une étiquette forcément connotée "à pourrir parce que c'est pas le BIEN" dessus.
ça dessert le propos et c'est faux.
Venusian a écrit : Tout à fait.
Autant je trouve la langue française lourde et mal foutue par rapport à d'autres langues - y compris latines - que ça soit en littérature ou encore lorsqu'on parle avec des étrangers,
Toi qui fait du théatre, tu trouves la littérature française mal foutue?
Je sais que ça a rien à voir avec le sujet mais ça m'interpelle.

Sinon, encore une fois c'est bien de s'interroger mais là on parle plus tellement de drague, juste de question de goût, et apparemment ça fait pas avancer les choses...
Répondre