Celles et ceux qui détestent profondément quelqu'un : qui, pourquoi ?

Note : 3

le 14.04.2019 par FK

11 réponses / Dernière par stacy_21 le 25.04.2019, 15h32

Une question que vous avez toujours voulu poser aux autres, et qui ne concerne pas les relations amoureuses ? C'est ici.
Lachez-vous, faites preuve d'imagination, et n'hésitez pas à répondre aux autres questions.
Vous souhaitez poser votre question ou répondre en restant anonyme ? Créez-vous un nouveau compte utilisateur, c'est OK.
- De préférences, des questions appelant à des témoignages & anecdotes personnelles
- Questions farfelues / imaginatives OK
- Uniquement des questions ouvertes (= la réponse n'est pas de type "oui" ou "non")
- Pas de demandes d'aide / conseils sur les relations & rencontres svp (les autres forums sont faits pour ça)
- Pas de sondages / débats déguisés
- Mettez [SO] (Serious Only) si vous ne voulez que des réponses sérieuses
Répondre
Et si applicable : quels scénarios d'exquise vengeance imaginez-vous ?

Un ancien pote, qui avait des vues sur mon ex et faisait croire que non. Au final on a arrêté de se fréquenter quand j'ai commencé à sortir avec. Il n'aura pas cessé d'essayer de se la faire dans mon dos pendant 5 ans, il aura finalement réussi à la fin. Je crois que c'est ce qu'on appelle la persévérance ? ^^'

J'ai pas prévu de me venger mais j'aimerai pas le recroiser parce que je sais pas si j'arriverai à me retenir face à quelqu'un d'aussi menteur et mal intentionné.

J’ai plus envie de détester. Par contre je méprise.

Mais sincèrement je suis pas sûr que ce soit un gain. Cela me prive de beaucoup d’énergie apportée par la colère quand elle est légitime.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Moi je "déteste" le proprio véreux qui me louait un meublé à Paris lors de mes études.
Ce salopard, en plus de pratiquer un loyer abusif (j'avais pas le choix), a tout fait pour ne pas nous rendre la caution et un loyer perçu en trop (virement : mauvaise idée); prétendant qu'on avait volé de la déco (lol, les trucs moches là ?) et abîmé les murs et l'installation électrique.

Il nous avait aussi facturé 200€ de ménage alors qu'on avait tout briqué comme des tarés; et qu'en prenant possession des lieux, on avait trouvé de la vaisselle sale dans les placards, des cheveux noirs dégueulasses sur la housse du matelas (même pas changée !!!), un tampon usagé dans la poubelle, ce genre de chose.

Bref, un putain de fils de pute sans âme et sans honneur qui mérite pas l'air qu'il respire, j'espère qu'à la suite d'un cancer du cul il est paraplégique, qu'il chie dans une poche et que sa bite pue le fromage.

FUN FACT : ça me fait un point commun avec Freddy Mercury qui avait écrit Death On Two Legs en hommage à son propriétaire, qu'il détestait cordialemelnt
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] lol le 17.04.19, 20h23 par Onmyoji
  • [0] mdr !! le 17.04.19, 22h14 par Lulla

Je me sens moins seul d'un coup;)

Mon "boss" : un connard qui fait travailler tout le monde en indépendant, paie à la commission, vire quand on est "pas assez productif", et qui se cache derrière un doctorat en philo de la Sorbonne quand il veut défendre des opinions réactionnaires.

Un salle naze imbu de lui-même qui a trouvé tout les montages possibles et imaginables pour payer moins de taxes possible, et qui s'invente une réputation de philosophe écrivain... alors que quand on creuse un peu, on se rend compte qu'il est son propre éditeur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Fuyez, pauvres fous ! le 18.04.19, 11h16 par FK

J'ai longtemps détesté (et je crois que je déteste toujours) le mec actuel de mon ex.

Pas seulement parce qu'il se l'est tapée et qu'elle est à fond, mais aussi parce que je le méprisais de base :

Blanc, anglais, chanteur de musique folk pas particulièrement foufou (pas naze pour autant, essayons de rester objectif), qui a essayé de pécho tout Manille, avait utilisé son ex (une pote) pour monter un business dans lequel il récupérait 70% des bénéfices alors qu'elle faisait 90% du travail. Le genre de raclure que je peux pas supporter.

De manière générale, tout mec qui utilise un position sociale de domination sans un minimum de bienveillance m'énerve profondément (les hippies plus vieux qui embobinent les nouvelles, les pervers narcissiques qui se posent en victime, une bonne partie des expats en asie).

Je crois qu'ils representent tout ce que je ne veux pas être.

Et si je les déteste, c'est sans doute que ca me fout la haine de voir que malgré l'énormité de leur posture (cramée de loin), ils chopent quand même les minettes que je voudrais me choper moi.

Dans la lignée de ce post, il y a un exercice de développement personnel intéressant à faire :
Robert A. Johnson a écrit :
  • Pensez à LA personne avec laquelle vous détesteriez passer un weekend.
  • Une fois que vous vous avez bien cette personne à l'esprit, écrivez 3 à 5 caractéristiques de cette personne qui vous repoussent le plus.
  • Lisez la liste que vous avez établie.
  • Il s'agit d'une part de votre personnalité que vous refoulez, que vous refusez de voir, c'est votre "dark side", votre ombre.
Traduction libre d'après "Owning Your Own Shadow: Understanding the Dark Side of the Psyche" - Robert A. Johnson

Personnellement je ne parviens pas à détester vraiment quelqu'un, du moins pas au delà de quelques jours...
Comme évoqué plus haut, j'ai plutôt tendance à mépriser certaines personnes, notamment celles qui n'ont aucune intelligence sociale, qui ont un gros égo et se mettent en avant sans faire gaffe aux autres ni au contexte.
C'est donc probablement aussi quelque chose que je fais parfois, inconsciemment :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 19.04.19, 09h35 par Onmyoji

Owen a écrit :Et si je les déteste, c'est sans doute que ca me fout la haine de voir que malgré l'énormité de leur posture (cramée de loin), ils chopent quand même les minettes que je voudrais me choper moi.
D'après ce que tu décris, au delà des nanas, y a quand même de très bonnes raisons de les détester...

Ah ben oui quand meme :)

Et, Jalapeno, c'est drole, mais je pense qu'effectivement ca me renvoie a des trucs darks que j'ai en moi. (Mais je vais pas m'epancher dessus)

Détester le mot est faible. Mépriser c'est le summum de la haine. Je trouve la réponse de Jalapeno bien choisie. :)

FK a écrit :Bref, un putain de fils de pute sans âme et sans honneur qui mérite pas l'air qu'il respire, j'espère qu'à la suite d'un cancer du cul il est paraplégique, qu'il chie dans une poche et que sa bite pue le fromage.

Ce passage m'a particulièrement fait rire xD

Je dirais que je ne déteste personne.
Mais que j'ai fait un blocage sur mon ancien patron pendant un long moment.

Pour remettre les choses dans leur contexte je bossais dans cette boite depuis 4 ans quand mon directeur s'est fait remercié (alors qu'on l'aimait tous d'un amour profond et inconditionnel). Je n'ai pas eu le courage de démissionner comme tous mes collègues pour exprimer notre désaccord.

Le nouveau directeur est arrivé quelque temps plus tard.
Plutôt jeune (environ 34 / 35 ans) et très très très imbu de lui même.
Il détestait cordialement notre directeur de l'époque, même s'il ne le disait pas ouvertement, et faisait tout ce qui était dans son possible pour amener le reste de "l'ancienne équipe" a prendre le large. En gros : vous ne voulez pas démissionner ? Ok je vais faire le maximum pour que vous changiez d'avis.

Aucune confiance en personne, le type surveillait le moindre de mes faits et gestes et voulait même installer une caméra de surveillance au dessus de notre poste de travail. Un vrai félé.

J'ai démissionné après 5 ans de bons de loyaux services (ouais je me suis accroché comme une barge parce que j'adorais mon poste et que j'étais en CDI et ... bref pleins d'excuses parce que j'avais pas envie de repartir à l'aventure, alors que clairement ça a été la délivrance quand je suis enfin partie).

Je l'ai tellement détesté pendant longtemps que j'avais même pensé quelque temps après ma démission à lui envoyer une poupée vaudou plantée de tous les côtés à son effigie.

Ensuite je me suis rendue compte que toute la "haine" que je lui vouais n'était ni plus ni moins qu'une perte d'énergie et que je ferais mieux de passer à autre chose et laisser "la bave du vilain méchant crapeau glisser sur mes jolies plumes de colombe".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 25.04.19, 15h51 par FK

Répondre