Chercheuse d'emploi désespérée

Note : 7

le 17.09.2016 par Lowise26

24 réponses / Dernière par The_PoP le 09.10.2016, 10h42

Le taf, on y passe 8h par jour minimum, et c'est loin d'être facile tous les jours. Ce forum est là pour échanger autour de tous les sujets en lien avec votre vie professionnelle.
Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'avais envie de passer un coup de gueule. Je n'ai pas trop l'occasion d'écrire ou d'en parler à quelqu'un, du coup je me tourne vers vous. Je n'attends pas particulièrement de solution, je ne dois pas être la première personne qui fait son entrée dans la vie active et en même temps sonde les joies du chômage et de la précarité pour qui il n'y a aucune autre réponse possible qu'un vague "Qu'est-ce que tu veux que je te dise Martine, c'est la vie !"

J'ai obtenu mon bac L en 2012, après quoi j'ai entrepris des études en Histoire un an (ça ne m'a pas plu), et en psychologie pendant deux ans. L'univers de la fac ne m'a pas convaincu, des cours beaucoup trop théoriques, trop de difficultés à cerner les attentes des profs pour l'examen final, pas assez d'encadrement, et surtout aucune garantie d'obtenir un job à la fin de mes 3 à 5 ans d'études. Après mon troisième semestre soldé avec des notes calamiteuses malgré mes efforts, j'arrête la fac pour me tourner vers plus concret. Faisant face à des soucis financiers, je me tourne vers Pôle-Emploi, les sites de petites annonces et je postule à des jobs étudiants (Le fameux job chez McDo en 12h/semaine payé au lance-pierre, mais ça permet de payer le loyer de son 20m²). Je ne trouve rien. Pôle-Emploi me conseille de trouver une formation, j'ai donc préparé le concours pour entrer à l'IRTS pour faire éducateur spécialisé, j'ai échoué. Bon. Je tente de me lancer dans la pâtisserie, faire une MANAA, entrer en BTS tourisme : je ne trouve pas d'employeur, je suis refusée sur post-bac (En même temps, s'inscrire sur post-bac à 20 ans...) Pôle-Emploi me dit qu'ils ne pourront me trouver aucune formation, parce que pas les financements et parce que trop vieille pour entreprendre quelque chose (Je ne mens pas, je suis sortie de mon rendez-vous avec les bras qui m'en tombaient.)
En furetant sur internet, je tombe sur la formation de secrétaire médicale en 1 an, dispensée par le CNED. C'est du pain béni pour moi, je me lance dans cette formation que j'ai payé 650€ de ma poche sans aucun financement (Pôle-Emploi s'est gardé de me dire qu'ils pouvaient m'aider à financer cette formation).
Je viens de terminer cette formation, mon cursus a été excellent (De très bonnes notes, apprentissage complet des tâches relatives à la secrétaire, apprentissage du langage médical, des outils informatiques, de la comptabilité, de l'accueil des patients, de la déontologie...) mis à part le stage en Centre Hospitalier où mon bilan avec la cadre a été une grosse gifle et ne me laisse plus l'opportunité de postuler dans cet établissement.
Déterminée à trouver du travail, j'ai d'ores et déjà postulé dans tous les laboratoires médicaux de ma ville, j'ai répondu à quelques offres d'emploi de secrétaire médicale (Il y en a peu là où j'habite), j'ai également postulé dans nombre de restaurants, entreprises pour le poste d'employée Relations/clients, en tant que vendeuse où j'ai valorisé mon sens du contact et mes expériences antérieures dans la vente, et.... Rien !
Mon compte en banque est une grosse ruine, je suis passée de 8000€ en 2012 lorsque j'ai commencé mes études à 800€ qui vont s'estomper d'ici octobre car je n'ai aucune rentrée d'argent (À part les APL) et pas de travail, même temporaire (Je suis inscrite aux agences d'Intérim, mais ils n'ont rien pour moi en ce moment).
Niveau aide financière je n'ai pas droit :
- Au RSA, parce que moins de 25 ans, je n'ai pas travaillé pendant 2 ans continus, je n'ai pas d'enfant.
- Au fond d'aide à la jeunesse, car mon copain gagne trop d'argent (Il gagne le smic, mais selon la logique française mon copain devrait payer ma part de loyer pour moi...)
- Aux bourses d'étude, parce que j'ai entrepris ma formation en janvier 2016 alors que la date limite d'envoi des demandes pour cette aide était en avril 2015...
- Je n'ai pas droit à une quelconque indemnités de Pôle-Emploi car trop peu travaillé, n'ayant eu que quelques jobs en CDD d'un ou deux mois, plus quelques missions d'intérim dont la plus longue a été d'un mois et demi en moins de 20h/semaine.

En bref, je suis stressée par ma situation et je n'y vois aucune issue, et je commence à désespérer de faire mon entrée dans le monde du travail avant mes 25 ans, sauf que je n'ai pas tellement le temps de mûrir et de paraître suffisamment qualifiée et mature pour les recruteurs ! Je suis certaine d'avoir des compétences dans le métier pour lequel je me suis formée, je suis motivée et sérieuse, il me manque juste un tant soit peu de chance pour montrer ce dont je suis capable.
Internet ne m'aide pas non plus, puisque je vois nombre de personnes qui martèlent que pour faire secrétaire il faut minimum bac +2 (C'est à dire Bac Pro + 2 ans de BTS) et que je n'ai que le niveau bac dans le domaine... Et je ne me vois pas reprendre mes études deux ans encore sans avoir aucune ressource, tourner en rond et revoir ce que j'ai déjà acquis.

Voilà voilà.


PS : Pour ce qui est de mon stage (Juillet-août de cette année), ce qu'il s'est passé avec la cadre n'a pas compromis l'obtention de mon diplôme. C'est juste que je suis tombée deux semaines durant dans une équipe qui visiblement ne souhaitait pas s'encombrer d'une stagiaire, qui ne m'a jamais communiqué d'informations même quand je le demandais, et qui à chacune de mes erreurs (Dues à un manque d'informations) en informait la cadre par mail. La cadre qui au départ était ravie de mes services et souhaitait m'offrir un CDD pour septembre s'est ravisée, m'a fait comprendre que :
- Je n'étais pas professionnelle
- Je savais taper des courriers, scanner, archiver, organiser des documents, mais après ?
- Je n'avais pas d'esprit d'équipe
- J'étais beaucoup trop discrète (Dans un métier comme le secrétariat médical qui nécessite de la discrétion...)
- Selon mes collègues, je n'étais pas accueillante envers le patient (Sachant que pendant deux semaines, on m'a mise au poste d'accueil parce qu'aucune de mes collègues ne souhaitait s'en charger, que j'étais la seule à ouvrir la porte du secrétariat qu'elles fermaient pour avoir la paix quand un patient attendait derrière...)
- j'étais décevante
La cadre n'a pas souhaité entendre la version des autres personnes que j'ai côtoyées pendant un mois et demi et avec lesquelles ça s'était très bien passé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 17.09.16, 14h08 par Aristophane
  • [0] Courage le 03.10.16, 17h08 par FK
Bonjour Lowise26.

As-tu envisagé de passer le concours d'entrée des assistants médico-administratifs de la fonction publique hospitalière ( A.M.A.F.P.H.): ce métier remplace celui de "secrétaire médicale" et de "Parm" ( permanencier auxiliaire de régulation médicale)?

( Ce métier comporte deux branches: "secrétariat médical" et "assistance de régulation médicale").

Voici le lien de la page du CNED relatif à ce concours: inscription, informations, etc...:http://www.cned.fr/inscription/22560DIX

Et celui de l'A.R.S.: http://www.ars.sante.fr/portail.0.html ( pour ce qui est de l'inscription aux concours).

Je ne connais pas ta région de résidence, mais il doit y avoir plusieurs hôpitaux dans ton secteur?

Saches que les A.M.A. peuvent trouver à s'employer partout en France ( DOM-TOM compris).

Accroche-toi!

Quoi qu'il en soit, bon courage!
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
J'ai entendu parler de ce concours, mais il m'aurait été possible de le passer après 4 ans d'embauche par un centre hospitalier public (Après 4 ans de "stage" dans un centre hospitalier, on obtient sa titularisation et il est possible de passer ce concours pour devenir secrétaire médicale à la place de son statut d'adjoint administratif.)
Il faudrait que je me renseigne.

J'habite dans la Drôme, région Rhônes-Alpes, à Valence. Je n'ai pas trop la possibilité de me déplacer, car pas de véhicule (J'attends mon fameux premier emploi pour financer mon permis). Pour les autres centres hospitaliers, j'ai repéré une offre d'emploi à Privas en Ardèche... Une grosse blague à 7h/semaine payées 300€ bruts, en CDD de 3 mois. ça ne vaut pas le coup du déménagement...

Pour le moment je n'ai obtenu qu'une réponse négative pour les laboratoires médicaux. J'ai postulé dans un petit cabinet sur Valence via Pôle-Emploi pour du secrétariat en insistant sur mes compétences comptables, d'accueil, de frappe... Pas de réponse. J'ai également relancé l'entreprise C'PRO qui cherchait une employée Relations-Clients. Mon beau-père me dit qu'ils recherchent vraiment quelqu'un et qu'ils appréciaient recevoir des relances des candidats, j'ai appuyé le fait que ma formation m'avait apporté beaucoup de compétences qui leur seraient profitables (Accueil client, connaissances informatiques, maîtrise de l'anglais, archivage/classement des documents, savoir prendre des appels et répondre aux questions de la clientèle...) mais honnêtement je pense que mon âge fait peur. Je l'ai mentionné sur mon CV, tu penses qu'il faut que je supprime cette mention ?

Après je me dis que si le directeur RH me reçoit en entretien, il se doutera bien à mon apparence que je n'ai pas 30 ans et des brouettes...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] En effet le 17.09.16, 15h17 par Aristophane
Tu as essayé l'interim' ?
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Oui j'ai essayé l'intérim, sauf que du fait de mon peu d'expérience ils m'ont placée en recherche d'emploi à la caisse et en temps que magasinier (J'aurais pu faire des déménagements et d'autres trucs, je n'ai pas de critères d'emplois particuliers...) et actuellement ils n'ont rien pour moi.
@ Lowise26: et des cours d'anglais à domicile ( en fonction de ton niveau)?

Pour ce qui a trait au fait de faire des remplacements en tant que magasinière ou déménageuse, prend garde à ne pas te blesser: il y a sans doute moins physique comme activité ( enfin, je dis ça, je ne sais pas: tu pratiques peut-être la culture physique? :)).

Concernant le permis de conduire, il n'y a pas de dispositif dans ta région, prenant en charge tout ou partie du montant de celui-ci, pour les personnes en recherche d'emploi ou précaires?
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
J'ai déjà fait quelques missions d'intérim en tant que magasinière, ils aménagent le travail en fonction du sexe de l'employé (En tant que femme je n'ai pas eu à porter beaucoup de choses, je faisais de la mise en rayon.)

Pour le permis on ne m'a jamais parlé d'un dispositif particulier, à part le permis à 1€/jour grâce à certaines banques. De toute façon le permis + l'achat d'un véhicule, son assurance et l'essence, c'est un budget que je n'ai pas actuellement. Je me suis retrouvée assez vite dans cette situation (En 2013 je crois), cet argent est celui que mes parents ont économisé pour moi depuis que je suis petite, il était censé m'aider à payer le permis et une formation. Sauf que je me suis retrouvée à vivre avec cette somme, et à force de lui retirer 250€/mois pour le loyer les courses et l'EDF je me retrouve avec peau de lapin. En 2013 j'ai fait le choix de conserver mon argent pour vivre dans l'espoir de trouver un emploi rapidement, mais 3 ans après je suis toujours dans une impasse et là je n'ai plus le loisir d'attendre. :/

Depuis la fin de mon lycée j'ai eu quelques expériences professionnelles :

En juillet-août 2013, j'ai travaillé en tant qu'employée préposée au guichet à La Poste. Je sais grâce à des contacts que cette entreprise ne recrute pas, ils sont plutôt dans l'optique de supprimer des postes en remplaçant petit à petit les guichetiers par des automates.

à la fac, j'ai été embauchée en tant que "preneuse de notes" pour une étudiante handicapée. J'ai eu un contrat CDD de 4 mois il me semble en 2014, pour lequel j'ai touché 400€ au total (La responsable de la mission handicap m'a parlé d'une histoire de vacation, comme quoi j'étais payée 1h pour 4h de cours auxquelles j'assistais...) Cette expérience là je n'en parle pas, ce n'est pas un véritable poste et le contrat que j'ai signé me semble vraiment flou.

En décembre et janvier 2014-2015, j'ai été employée de caisse dans un Hypermarché Carrefour

En septembre 2015 jusque janvier 2016 j'ai été employée vendeuse d'une boulangerie en 12h/semaine.

Par la suite quelques missions d'intérim çà et là : 1 mois et demi chez un primeur, une semaine dans un Casino, quelques heures à distribuer des prospectus.

Outre ça du babysitting sur une période d'un an et demi, 3h par semaine.

Bref j'ai conscience que mon cv n'a rien de reluisant quand on voit que sur une année je n'ai travaillé qu'un mois ou deux et pas à temps plein...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 17.09.16, 15h48 par Aristophane
@ Lowise26: moi je lis quoi?

==> Sait vivre avec peu d'argent.
==> Ne fais pas la difficile et est volontaire: CDD, missions d'intérim dans de nombreux domaines d'activité.

Ce sont des qualités ça, non?

Il doit y avoir moyen de valoriser tout cela dans ton CV.

----------

Et pourquoi pas une formation par alternance, donc qui peut être rémunérée?

----------

Et les cours d'anglais à domicile?
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
J'ai tenté les cours d'anglais à domicile, mais globalement ça n'intéresse pas beaucoup de monde.

L'alternance, c'est ce que j'ai voulu faire avec le CAP pâtisserie. Le problème c'est qu'à mon âge, les employeurs ne sont pas intéressés par les apprentis. Un apprenti de moins de 16 ans gagne un certain pourcentage du smic, et passé 18 et 20 ans le pourcentage augmente.
Un BTS aussi m'aurait permis une alternance, sauf que je n'ai pas été retenue. J'ai des résultats à la fac médiocres (10, 11 au mieux) et je ne justifie pas d'un relevé de notes pour les années 2015-2016. Sur post-bac ça ne passe pas. Après j'ai été tellement mal orientée par Pôle-Emploi que j'ignore s'il y a un autre moyen de postuler dans les écoles ou les BTS.

Je trouve aussi que ce sont des qualités, tout comme la discrétion en est une, tout comme la gentillesse en est une. Mais d'une part je ne sais pas comment mentionner cash sur ma lettre de motivation que je vis avec peu de moyens (Quand je le peux, je mentionne que je me fiche d'être prise en CDI ou en CDD, voire en intérim), de deux, ce ne sont pas des qualités pour tout le monde. En stage, je me suis fait largement lynchée pour n'avoir pas su réagir face à une équipe de grandes gueules sournoises. On m'a reproché de ne pas avoir montré assez de répondant, de ne pas être allée me plaindre que j'avais été mal accueillie. Pour moi, se plaindre n'est pas une qualité, voler dans les plumes des gens, être malintentionné ou critique ne sont pas pas des qualités, mais pour la cadre ç'en était. Je ne pige rien. ^^
Voilà des liens sur la formation par alternance des adultes:

==> la page du CNED traitant du sujet: http://www.cned.fr/financements-formati ... lternance/

( précisions données sur le contrat de professionnalisation: les jeunes de 16 à 25 ans révolus, les demandeurs d'emploi de 26 ans ou plus inscrits à Pôle Emploi, etc...).

La page de Pôle Emploi consacrée au contrat de professionnalisation ==> http://www.pole-emploi.fr/employeur/le- ... z?id=60624
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
Si la cadre de santé ne veut pas recevoir les autres avec qui ça s'est bien passé pour ton stage tu peux peut-être dire à la personne qui encadre ta formation de les contacter. Ou à ces personnes de plaider ton cas auprès de la cadre.
Si on t'a écrit des mails montrant qu'on t'a malmenée ou qu'au contraire certaines personnes ont été très contentes de toi sers t'en.

Pour le reste, tu as essayé de travailler comme hôtesse, vendeuse dans le prêt à porter, serveuse chez un traiteur ou dans un restaurant ou un bar?

Pour mcdo et autres tu peux très bien dire que tu es dispo n'importe quand et direct tu peux avoir plus d'horaires même si c'est pas pratique. Tu peux avoir un temps plein dans la restauration rapide. 12h c'est quand on réduit ton contrat...

Pour ton diplôme tu peux aussi postuler chez les dentistes. Essaie de voir aussi s'il n'y a pas par chez toi des secrétariats médicaux mutualisés qui gèrent plusieurs cabinets. Ou dans les facs et lycées car la plupart ont aussi des secrétariats médicaux pour les visites.

Courage.
Pour ce qui est de la cadre, mon entretien avec elle a créé une grosse cohue parmi mes collègues. Beaucoup sont allées se plaindre de ne pas avoir été écoutées me concernant, mais la cadre n'a rien voulu savoir, pour elle c'était l'avis des autres secrétaires qui comptait et pas un autre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 17.09.16, 21h20 par Aristophane
Est ce que tu arrives à avoir des entretiens ou même des retours ou bien ça s'arrête à l'étape de l'envoi de CV ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 17.09.16, 21h20 par Aristophane
J'ai eu un seul retour pour le moment. Je cherche depuis peu, mais je m'étonne quand même que des entreprises cherchant beaucoup de monde tout de suite ne répondent pas à mes cv et lettres...
@ Lowise26: rien ne t'empêchera de les relancer après un moment ( histoire de montrer que tu es déterminée).
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
Je compte le faire lundi, et je vais aussi reprendre rendez-vous avec la Mission Locale, au cas où je puisse cette fois-ci bénéficier d'un service particulier (Service civique par exemple, que je n'avais pas pu faire quand j'y suis allée en avril à cause de ma formation en cours.)

Je suis dégoûtée d'ailleurs, je viens d'entendre parler de la Garantie Jeunes mise en place par le Gouvernement. Elle permet à des jeunes de moins de 25 ans pas ou peu diplômés d'être accompagnés dans leur recherche d'emploi et de formation par la Mission locale tout en touchant une petite aide financière de 470€/mois.
Je ne peux prétendre à cette aide car comme pour la FAJ, mon copain gagne beaucoup trop (1200€ nets/mois contre les 650€ pour le foyer requis). Je trouve ça injuste, nous sommes ensemble depuis 6 mois, ce qu'il fait avec sa paye ne me regarde pas et j'essaye au mieux de ne pas l'encombrer de ma part de loyer, mais au regard de l'Etat nous sommes une famille, donc il devrait assumer la totalité des dépenses ? C'est complètement aberrant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] En effet le 18.09.16, 03h00 par Aristophane
@ Lowise26: ton compagnon vit avec toi? Alors il ne serait pas aberrant qu'il participe aux frais du loyer, non?
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!
Participer oui, mais payer la totalité non.

Il paye déjà sa part du loyer, internet et téléphone, les courses, l'assurance habitation. Je lui ai demandé de se charger des courses provisoirement parce que je voyais mon compte se vider. Il ne serait pas contre payer ma part du loyer, mais moi je refuse, je ne veux pas être redevable de quelqu'un.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Effectivement le 18.09.16, 12h06 par Aristophane
Tu dis désespérée ... Le truc c'est comme en séduction désespérée sur le marché de l emploi ça marche comme bob l afc pour choper des poupounes.
Ce site m'a appris aussi (et surtout) à gérer ma carrière. Du coup applique aussi les techniques d'ici au monde de l emploi. Tu seras surprise mais ça fonctionne !!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 18.09.16, 22h25 par Aristophane
  • [+1] J'allais le dire le 18.09.16, 22h56 par Nonchalance
C'est le bordel dans ta vie et dans ta tête et tu en as marre, c'est normal. Maintenant, la colère que tu ressens est mal dirigée. Tu peux la transformer en quelque chose de plus productif.

Déjà, il y a des structures qui peuvent t'aider. Souvent elles te mettent des bâtons dans les roues mais tu peux contourner leurs "bitchshield" avec beaucoup d'aisance si tu as un objectif clair et défini. Est ce que tu es affiliée avec ton copain par un titre de mariage ou de pacs reconnu par l'état? Si ce n'est pas le cas, la solution est simple: tu fais une demande d'hébergement chez un ami ou de la famille et tu changes d'adresse postale. Et hop, plus de problème pour percevoir des allocations.

Ensuite tu peux utiliser ces structures pour apprendre les codes du monde du travail. Faire un bon CV, c'est simple si tu sais faire un CV et si tu sais ce que recherche l'employeur. Quand tu ne sais pas, c'est mission impossible. La mission locale peut t'aider à faire un bon CV, le Crij aussi, le Pôle Emploi aussi. Ne reste pas bloqué sur la mauvaise impression qu'ils t'ont faite, ils font le même effet à tout le monde, c'est à toi de trouver des stratégies pour détourner ou t'adapter à eux.

Puis il faut cibler sa recherche d'emploi. Tu ne vas pas forcément mettre les mêmes qualités en avant selon que tu recherches un emploi chez McDo ou dans le milieu ou tu t'es spécialisé. Ça veut dire un CV pour chaque domaine. Je te rassure, il y a très peu de changements à effectuer d'un CV à l'autre mais c'est important de les faire. Pour la lettre de motivation (personne ne la lit mais elle est obligatoire quasiment partout), c'est pareil, il faut qu'elle soit personnalisée selon le domaine que tu recherches. Il y a de très bons exemples sur le net, ne copie pas mais garde la forme et change le fond.

Un bon CV, c'est une énorme partie du boulot. Envoie le par internet dans plusieurs sites dédiés autant que tu peux le faire physiquement. Pareil, si tu te déplaces, cible les endroits ou tu vas aller avant de te déplacer. Gardes une attitude ouverte, dynamique et souriante, crée de la complicité si tu sais faire sans être trop familier.

Il y a aussi de très bons tutos pour se préparer à un entretien d'embauche sur youtube notamment mais l'essentiel consiste à:
- montrer au recruteur que tu sais pourquoi tu es là et où tu vas dans le futur.
- que tu sais ce que tu vas apporter à l'entreprise d'un point de vue technique mais plus important encore, d'un point de vue humain
- montrer que tu t'intéresses à un aspect particulier de l'entreprise qui te motives à bosser pour eux (typiquement pour moi je dis une phrase qui est tout à fait vraie et qui marche dans pratiquement toutes les entreprises où j'ai un entretien: "Ce qui m'intéresse surtout dans ce travail au delà de l'aspect financier, c'est l'esprit d'équipe. Il n'y a rien de plus important que de travailler avec une équipe motivée dans une bonne ambiance, c'est ce qui rend le travail intéressant et agréable aussi pénible que la tâche puisse être.")
- être confiant, ouvert et intéressé (comme dans un rendez vous amoureux)
- ne pas hésiter à poser des questions techniques pertinentes pour montrer que tu sais ce que tu veux

PS: Contrairement à ce que dis Onmyoji, je te déconseille de dire que tu es libre tout le temps si tu recherches un travail à temps partiel. Les recruteurs ont horreur de ça et ils ne prennent ces gens que quand ils n'ont pas le choix par manque cruel de personnel. Tout simplement parce qu'ils savent que la plupart recherchent une situation plus stable et qu'ils vont partir dès qu'un contrat plus intéressant va pointer le bout de son nez. Tu peux mentir et dire que tu fais des études mais que tu as beaucoup de temps libre et que tu dois te débrouiller seule pour payer ton loyer, ta bouffe... et que tu recherches le plus gros contrat possible (en général 20h/semaine ou 25/semaine s'ils sont généreux)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 19.09.16, 00h58 par Aristophane
Répondre