Comment progresser plus ?

Note : 7

le 10.09.2016 par Diek

3 réponses / Dernière par The_PoP le 17.09.2016, 22h26

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Hello FTS !

Vous pouvez trouver ma présentation ici : presentation-de-diek-vt40275.html !

Ayant été pendant un longtemps quelqu'un de très introverti, mal à l'aise, peu sûr de lui-même et victime d'une extrême solitude j'ai cherché il y a maintenant plusieurs années à progresser et changer.

Les résultats ont mis du temps à venir mais mes efforts ont finis par payer. Aujourd'hui, je jouis d'une relative confiance en moi, je ne suis plus mal à l'aise, je suis très sociable et bien entouré. Je me suis ouvert aux autres en laissant derrière moi mon introversion et ma timidité.

Concrètement : Je me suis mis au théâtre, je me suis lancé dans une psychothérapie, j'ai fait de la danse pendant un an. J'ai repris la drague de rue malgré une pause de cinq mois où j'ai enchaîné deux petites amies. Je fais de la musculation. Et je fait des études.

Pour résumer :
-théâtre
-musculation
-études
-psychothérapie
-drague de rue (abordage à raison d'une fois par semaine pour le moment)
-réflexion et travail sur moi-même

Bref je suis sur une bonne pente.

Cependant : je me sens encore très limité. Bien que j'arrive à me lancer à aller aborder des filles lorsque je fais une sortie drague avec des amis, je n'arrive en revanche pas du tout à me lancer dans la vie de tous les jours. Par exemple lorsque je prends le bus pour aller faire des courses et que je croise une jolie fille sur le chemin je me sens incapable de franchir le pas. Cela me coûterais trop. Je sens que c'est trop difficile.

Deuxièmement, je n'arrive pas à draguer dans mon cercle social ou dans mon établissement. Aborder une fille dans mon établissement me fait peur et me paraît impossible.

Troisièmement, j'aimerais améliorer mon relationnel. Je me sens limité dans ma conversation. J'aimerais être plus drôle, amusant, agréable. J'aimerais aller plus facilement vers les autres et les inconnu(e)s dans mon établissement.

Mes objectifs :
-briser mes limites dans la vie du quotidien pour aborder les filles qui me plaisent dans n'importe quelle situation
-arriver à aborder des filles dans mon établissement et mon cercle social sans passer pour le gros chacal du coin
-avoir une meilleure conversation, répartie, paraître plus fun
-arriver à aller facilement vers les autres et les inconnu(e)s dans ma vie en général

Donc ! Ma question : Comment puis-je faire pour atteindre mes objectifs cités ci-dessus sachant que je fais déjà les activités citées ci-dessus ?

Merci d'avance !

Diek
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 14.09.16, 10h38 par Aristophane
  • [0] Bravo ! le 13.10.16, 23h22 par Alchemist

-accepter que même au top tu ne pourrais toutes les aborder. Ni les avoir.
Et que les femmes peuvent aussi être un plaisir pour les yeux et l'esprit sans se sentir l'obligation d'essayer de les séduire
Je ne te pousse pas à l'inaction, juste à ne pas culpabiliser de ne pas faire un quota. D'ailleurs je ne pense pas que se mettre un objectif en nombre soit pertinent. Si tu rencontres dix filles qui te font vraiment tourner la tête tu vas les laisser passer? Si tu as une semaine creuse tu vas vraiment aborder une fille qui ne te plaît qu'à moitié pour avoir abordé?

Tu dis être sur la bonne pente parce que tu as une liste d'activités très 'développement personnel'. Tu as fait des efforts, c'est bien. Mais le fait de se juger à ses activités c'est un peu un piège. D'une part parce que souvent les gens qui font ça vont se sentir au dessus de gens qui ont des activités pas estampillées utiles ou bonnes pour eux. D'autre part parce que si tu ne peux pas poursuivre ça pour une raison ou pour une autre tu te sens régresser. Alors qu'en fait ça ne change pas la personne que tu es. C'est l'esprit qui compte.
Tu devrais plutôt te demander ce qui te manque toi, quel est ton objectif, de quoi tu as besoin, envie, qu'est ce qui te donne envie de te lever le matin et ce que tu as envie de partager, plutôt que nous demander à nous ce qui te manque.
En l'occurrence tu as pas complètement confiance en toi. Si tu es un type bien tu sais que tu n'es pas un chacal. Si le regard des autres t'importe même quand c'est un jugement à la con, sous change ça. Tu n'a pas besoin de demander la permission. Tu me dois pas avoir peur de te griller parce que ce qui déplaît à l'une peut plaire à l'autre (dans un groupe il y a du mimétisme mais aussi de la concurrence et des individualités), et tant que tu as dragué avec respect et proprement, tu n'es pas à rougir si tu prends une veste. Faut que ça reste léger. Pas que tu joues ta vie. C'est pas le cas. Aussi tu n'es pas obligé d'y aller comme un bourrin. Tu peux mettre l'ambiance à la séduction et faire cela par petites touches. Bien sûr faudra que tu sois quand même capitale d'affirmer ton désir quand il le faut mais tu peux faire dans la subtilité au début pour tâter le terrain. Même s'il faudra toujours te découvrir à un moment.
Aussi, tu as un problème avec l'abordage parce que tu en fais un cas.
Alors que tu pourrais simplement te retrouver à leur parler sans savoir comment. Tu n'es pas besoin que ce soit une histoire épique à raconter où tu pourras rouler des mécaniques. Tu as juste besoin de leur parler, d'entrer en contact avec elles. Et que ça soit un moment qui leur plaise. Ça peut être poser une question basique, remercier, balancer un compliment et se barrer pour une fille que tu vois souvent dans ta classe ou tes cours de danse, et avec qui se sera facile de recréer le lien, ou N'importe quoi d'autre qui crée une bulle et de la complicité. Tu n'es pas obligé d'avoir à traverser la foule et un torrent à la nage pour aborder une fille. C'est pas infranchissable. L'abordage psychologiquement ça doit juste être une seconde où ses yeux rencontrent les tiens. Pas le truc que tu planifies d'Éric heures dans ta tête pour trouver la punchline qui tue, te donner du courage, attendre que sa copine se barre et que ce mec que tu déteste arrête de mater dans ta direction, et merde elle est partie. Tu la trouves bien? Vas la voir. Le seul ajustement à faire c'est faire preuve d'intelligence sociale pour un peu choisir son moment pour pas l'afficher mais faut que ce soir vraiment ça et pas la peur du regard des autres qui te guide.
La peur du râteau tu dois la déconstruire. Parles en à ton psy.

Pour l'humour tu peux te reporter à l'un des nombreux sujets ici. La fonction recherche est ton amie et les sujets de bonne qualité. Rien ne sert de refaire cela ici. Pour la conversation c'est pareil. Mais tu peux te cultiver, ça aide. Après, tu as pas mal d'activités et une vie assez remplie donc ça devrait te suffire.
Sinon il faut aussi apprendre à écouter.

Que retires tu de tes deux relations?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 11.09.16, 14h00 par ChantePaul
  • [+2] Post de qualité le 14.09.16, 10h40 par Aristophane
  • [+2] Intéressant le 18.09.16, 02h47 par Baijin
  • [0] Enorme ! le 13.10.16, 23h27 par Alchemist

Hello Onmyoji,

Tu devrais plutôt te demander ce qui te manque toi, quel est ton objectif, de quoi tu as besoin, envie, qu'est ce qui te donne envie de te lever le matin et ce que tu as envie de partager, plutôt que nous demander à nous ce qui te manque.
Mon objectif est de me développer. Dans tous les domaines possibles. Mon but << ultime >> serait de ne plus me sentir limité, ce qui est, je le conçois bien, impossible. Mais en gros dépasser mes limites constamment malgré ma peur. Seulement dans certaines situations ma peur est tellement grande que je bloque. C'est là où je demande de l'aide : qu'est-ce que je peux faire pour pallier à ça ?

En l'occurrence :
-arriver à aborder dans la vie de tous les jours (en dehors des sessions dédiées à l'abordage où j'arrive très bien à le faire)
-arriver à aborder à l'intérieur de l'établissement où je fais mes études

En l'occurrence tu as pas complètement confiance en toi.
Absolument ! D'où ma question : qu'est-ce que je peux faire de plus que ce que je fais déjà pour arriver à prendre confiance en moi ?

Tu n'a pas besoin de demander la permission. Tu me dois pas avoir peur de te griller parce que ce qui déplaît à l'une peut plaire à l'autre (dans un groupe il y a du mimétisme mais aussi de la concurrence et des individualités), et tant que tu as dragué avec respect et proprement, tu n'es pas à rougir si tu prends une veste. Faut que ça reste léger. Pas que tu joues ta vie. C'est pas le cas. Aussi tu n'es pas obligé d'y aller comme un bourrin. Tu peux mettre l'ambiance à la séduction et faire cela par petites touches. Bien sûr faudra que tu sois quand même capitale d'affirmer ton désir quand il le faut mais tu peux faire dans la subtilité au début pour tâter le terrain. Même s'il faudra toujours te découvrir à un moment.
Aussi, tu as un problème avec l'abordage parce que tu en fais un cas.
Justement ! Tu as entièrement raison. C'est ce que je cherche à corriger. Mais comment faire ? Que puis-je faire pour changer ça ?

Je fais des sessions de drague de rue avec un ami. J'ai le raisonnement suivant : si je multiplie les abordages dans la rue je vais bien finir par prendre de l'assurance. Et le jour où j'aurai emmagasiné suffisamment d'assurance dans la rue alors peut-être que je pourrais passer à l'étape au-dessus et me mettre à aborder dans mon cercle social et dans mon établissement. Car ce jour-là, ce que tu expliques dans le dernier passage que j'ai cité ne sera plus un problème.

La question est comment arrivé à ce stade le plus vite possible (sans aller trop vite non plus) ? Que puis-je faire pour y arriver ?

Alors que tu pourrais simplement te retrouver à leur parler sans savoir comment. Tu n'es pas besoin que ce soit une histoire épique à raconter où tu pourras rouler des mécaniques. Tu as juste besoin de leur parler, d'entrer en contact avec elles. Et que ça soit un moment qui leur plaise. Ça peut être poser une question basique, remercier, balancer un compliment et se barrer pour une fille que tu vois souvent dans ta classe ou tes cours de danse, et avec qui se sera facile de recréer le lien, ou N'importe quoi d'autre qui crée une bulle et de la complicité. Tu n'es pas obligé d'avoir à traverser la foule et un torrent à la nage pour aborder une fille. C'est pas infranchissable. L'abordage psychologiquement ça doit juste être une seconde où ses yeux rencontrent les tiens. Pas le truc que tu planifies d'Éric heures dans ta tête pour trouver la punchline qui tue, te donner du courage, attendre que sa copine se barre et que ce mec que tu déteste arrête de mater dans ta direction, et merde elle est partie. Tu la trouves bien? Vas la voir. Le seul ajustement à faire c'est faire preuve d'intelligence sociale pour un peu choisir son moment pour pas l'afficher mais faut que ce soir vraiment ça et pas la peur du regard des autres qui te guide.
Entièrement d'accord :D !

La peur du râteau tu dois la déconstruire. Parles en à ton psy.
Je le ferais !

Pour l'humour tu peux te reporter à l'un des nombreux sujets ici. La fonction recherche est ton amie et les sujets de bonne qualité. Rien ne sert de refaire cela ici. Pour la conversation c'est pareil. Mais tu peux te cultiver, ça aide. Après, tu as pas mal d'activités et une vie assez remplie donc ça devrait te suffire.
Sinon il faut aussi apprendre à écouter.
OK je vais fouiller le forum !

Que retires tu de tes deux relations?
Ce que je retire de mes deux relations est la chose suivante : je ne veux pas de relations exclusives. Je veux garder la liberté de draguer à droite à gauche et de faire de nouvelles rencontres. Multiplier les aventures. Mais bon qui sait peut-être que je trouverai quelqu'un qui me donnera envie d'avoir une relation exclusive avec.

Je retire également que les relations que j'avaient ne me satisfaisaient pas entièrement car j'avais constamment envie d'aller vers d'autres filles malgré mes relations. Je cherche à être satisfait en fait. Et pour l'instant je ne le suis pas donc je cherche. Peut-être que je serais satisfait le jour où je pourrais coucher avec une fille tous les jours. Peut-être que même de coucher avec une fille tous les jours ne me satisfera pas. Et peut-être même qu'un jour je trouverais une fille qui me satisfera entièrement. Je ne le sais pas. C'est pour cela que je cherche :D !

J'ai mis en gras ce dernier passage car je pense que c'est l'essence de ce qui me motive à draguer : la satisfaction.

Dans tous les cas : merci Onmyoji de ta réponse constructive, n'hésite pas à re-intervenir car cela m'aide dans mon cheminement.

D'autres avis ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 17.09.16, 20h48 par Aristophane

Si je peux me permettre un petit conseil, pour tenir de belles conversations, intéresse toi aux autres sincèrement avant de te demander ce que tu peux leur raconter...

Tu verras que c'est un excellent moyen, être curieux, bienveillant et ouvert d'esprit ça aide beaucoup...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] mdr !! le 17.09.16, 22h29 par Aristophane
  • [0] 100% d'accord le 13.10.16, 23h30 par Alchemist
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Répondre