Comment sait-on si on est toujours amoureux

Note : 6

le 13.07.2019 par Fred23

10 réponses / Dernière par Fred23 le 18.07.2019, 22h50

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour,

J'espère que je post dans le bon sous-forum.

Je me permets de poser une question en apparence anodine mais qui peut se révéler plus complexe qu'elle n'en a l'air.

En effet, la réponse peut différer selon le stade de la relation (simple couple, concubinage avec le même appartement, mariage, jeune couple ou plus vieux...).

Particulièrement, comment sait-on si on est toujours amoureux si on n'a aucune expérience ou presque aucune en matière de rupture, et donc qu'on ne sait pas forcément identifier les signes ?

Notamment lorsqu'en couple depuis plusieurs années, notre moitié est devenue beaucoup plus importante pour nous qu'une simple relation de quelques jours ?

Merci par avance pour vos réponses sur ce sujet, qui j'imagine s'appuieront sur des expériences personnelles.



Fred

Salut Fred,

C'est cool que tu poses ce sujet, après ta présentation où tu soulevais ce qui t'amène http://www.frenchtouchseduction.com/boa ... 42443.html

Est ce que tu pourrais nous décrire un peu ton couple ?

Moi j'ai vécu deux longues histoires amoureuses, et mes amitiés aussi sont des longues histoires. Au fil des ans il m'a été utile de me départir des idées extérieures sur "ce que devait être un couple", "ce qu'il ne devait pas être", "les étapes obligées du couple".

Ok le couple est un modèle social, le mariage est même règlementé par la loi. Bon.

Mais mis à part ça c'est une aventure intime entre deux personnes (ou plusieurs même si c'est plus rare) qui décident de partager ensemble des choses qu'elles définissent sur des modes qu'elles définissent.

Finalement après un moment où l'étiquette de couple me semblait très étriquée (car le modéle sociétal m'étouffait), je trouve maintenant que c'est un espace de confiance et de grande liberté, ça m'est précieux.

Tu dis avoir peu d'expérience, tu te demandes si tu es toujours amoureux ... ? Qu'en est il de ta copine ? Peut être se pose-t-elle des questions elle aussi ?

Pour répondre plus spécifiquement à ta question, à mon avis et selon mon expérience, dans une relation longue les sentiments fluctuent, s'entretiennent, se délitent, reprennent... c'est un parcours et une histoire.
On ne ressent plus la même intensité passionnelle, mais elle laisse place à de l'intimité qui peut être aussi très intense, et revêtir un grand prix dans nos vies...

Peut être que tu as besoin de prendre du temps pour toi pour mieux délimiter ce que tu ressens?

Salut,

Je suis en couple depuis environ 6 ans (bientôt 7) avec une fille que j'ai rencontré lors d'une formation. On a enmenagé ensemble et on a une fille qui a environ 3 ans.

C'est ma première "vraie" relation, avant celle-là j'avais eu des histoires avec des filles mais qui ne s'étaient jamais concrétisé.

On forme un couple assez complice dans le sens où on est toujours ensemble et où on a construit beaucoup de choses (on a enmménagé ensemble, eu un appartement, eu un enfant etc) en relativement peu de temps.

On a vraiment vécu de supers moments ensembles. Je crois que pour nous deux c'est notre première histoire réussie.

Il y a seulement une ombre au tableau : je trouve que nous sommes "décalés" sur le plan sexuel : ça arrive souvent que j'aie envie et elle non, ou l'inverse. Ces derniers temps j'ai l'impression d'ailleurs qu'elle a de moins en moins envie. On a des rapports plutôt rarement, malgré que j'aie déjà essayé d'apporter des nouveautés à nos rapports.

C'est sûrement normal qu'au bout de plusieurs années il y ait moins de désir, mais même vers le début je sentais qu'on n'avait pas le même rythme car elle me reprochait déjà de ne "penser qu'au cul" (alors que quelques rapports me suffisent largement).

Jusqu'à peu ça ne m'inquiétais pas, car notre relation se déroulait très bien.

Cependant, l'année dernière, un évènement m'a mit un doute : j'ai rencontré une fille (on était dans la même classe) et, à ma grande surprise, j'ai commencé à développer de forts sentiments pour elle. Ca m'a troublé car cela faisait bien 6 ou 7 ans que je n'avais pas ressenti ça pour une fille et c'était totalement imprévu.

Depuis, j'avoue que je me questionne quant à mon couple : je sais que j'aime ma femme car on a développé une relation solide et elle est très importante pour moi. Pourtant ça ne m'a pas empêché de développer des sentiments pour une autre de façon imprévue.

Autre indice qui m'inquiète : alors qu'avant je n'y faisais pas attention, je me surprens de plus en plus à être attiré par des filles que je croise dans la rue. C'est pareil, je ne fais rien mais je ne les calculais même pas avant.

Et pourtant je sais que j'aime ma femme, même si c'est normal qu'au bout de plusieurs années la passion ne soit pas la même qu'au début.



Pour ce qui est de ma copine, j'ai l'impression qu'elle ne se pose aucune question : pour elle la relation se passe très bien. Elle ne cherche pas spécialement à faire évoluer nos rapports sexuels notamment, j'ai l'impression qu'elle se fiche de tout ça. Même le fait que l'on ait rarement des rapports n'a pas l'air de lui poser beaucoup de soucis.

Cette situation me rend malheureux car je tiens à elle et je ne veux pas la faire souffrir, mais dans le même temps je me surprends de plus en plus souvent à avoir envie d'autres filles.

Bref, je suis complètement paumé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 14.07.19, 09h11 par Onmyoji

D'abord détends toi.
Être amoureux rend pas aveugle et si tu es en manque de cul évidemment que tu vas en mater. C'est l'été, tout le monde est chaud, les filles se mettent à l'aise et c'est sexy et elles ont pour la plupart envie de séduire et font en sorte que ça se voit.
Idem pour la complicité. Même si tu es complice avec ta femme le sexe c'est une part importante de la chose et le fait qu'elle ne comprenne pas ton besoin et ton manque ça t'éloigne d'elle.
Même si tu es sincère et a la volonté de t'en rapprocher. Puis même, ça ne rend pas imperméable aux sentiments et au fait d'être sensible à quelqu'un d'autre.

Tu lui as parlé de ça en dehors d'essayer tout seul de faire avancer les choses?
Tu crois qu'elle est satisfaite? Peut-être aussi que oui mais que ça manque d'intensité pour elle donc elle ne cherche pas plus (après ça vient pas forcément de toi, ça peut venir de son ressenti, de son fonctionnement ou du fait qu'elle ne connaisse pas son corps)?
Vous en êtes où physiquement? Tu donnes envie? Et elle? Vous avez du temps à vous sans ta fille? (Parce que pour de jeunes parents c'est un besoin et un aphrodisiaque puissant)
Vous vous faites encore la cour, vous jouez l'attraction? Vous avez des soucis ou une vie cool?

Honnêtement je n'ai pas osé lui parler directement de ce problème. Ce n'est pas que je n'aie pas confiance en elle, mais je n'ai pas trouvé de bonne manière de lui en parler. J'ai peur de la blesser, de casser quelque-chose entre nous, qu'elle le prenne mal, qu'elle ait moins confiance en moi etc...

On a commencé à essayer de nouveaux trucs (sextoys etc) mais ça n'a pas changé le fond du problème : sois on a pas la même libido, ou alors peut être que la grossesse a mit un coup de frein à notre vie sexuelle. C'est vrai que les rapports sexuels pendant la grossesse ne sont pas toujours évidents à gérer. Globalement on avait une vie sexuelle beaucoup plus épanouissante avant, mais c'est vrai que depuis qu'elle est tombée enceinte nos rapports ont beaucoup diminué. Je crois savoir que nous sommes loin d'être les seuls.

Lors de nos rapports elle a l'air d'être satisfaite, mais des fois j'en ai marre d'être le seul à initier les rapports. Elle a peut être une vision "patriarcale" de la sexualité, mais des fois j'aimerais bien qu'elle prenne les devant un peu au lieu de me laisser tout initier. J'ai rien contre l'idée qu'une fille prenne les devant sexuellement.

Physiquement, on s'est vraiment laissé aller : ces dernières années on a tous les deux pris beaucoup de poids et clairement on est plus aussi "désirable" qu'avant.

J'ai commencé un régime il y a quelques mois et j'ai réussi à la convaincre d'en commencer un aussi. Depuis on fait un peu de sport. Je dois reconnaître que je ne suis plus aussi attiré physiquement par elle qu'au début, et je suis sûr que c'est la même chose pour elle. Je me suis remit au sport car j'aimerais qu'elle me trouve plus attirant.

On a connu pas mal de soucis d'argent ces derniers mois. Disons que ça coûte souvent un bras quand on veut se faire plaisir (resto, ciné, massages etc). Sans compter qu'avec l'arrivée de notre fille c'est devenu compliqué de sortir : faut la confier à quelqu'un de disponible à chaque fois qu'on veut faire un truc nous 2.

Sans compter que quand on a du temps on préfère le passer avec elle.

Mais oui clairement on a mit notre couple de côté. On est tombé dans le gros piège qui attend n'importe quel couple qui dure : la routine, la perte de désir. L'époque où on se faisait la cour est clairement révolue (on croirait entendre quelqu'un de 45 ans ^^).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 15.07.19, 08h47 par Onmyoji

A mon sens il faut que tu inities une discussion avec ta copine.
Simplement, comme tu le fais ici sur le forum.

Pour le sexe : amène le sujet avec légèreté, c'est un jeu avant tout, a-t-elle des fantasmes ou envies particulières, suggère d'être à son service une nuit, à charge de revanche. Et puis le sexe n'est pas uniquement un coït vite fait, il y a l'ambiance pour favoriser la montée du désir, les caresses, un univers sensuel qu'il vous faut redécouvrir, un bain partagé, des massages...

Et pour avoir envie de tout cela, c'est vrai qu'il faut un corps attirant en face. Donc dans votre cas perdre du poids, vous muscler. Avoir un enfant n'est pas une excuse pour se laisser aller physiquement. Encourage ta copine a retrouver sa forme, donne l'exemple, partage une activité sportive avec elle si elle n'a pas de copines, revisitez votre alimentation, concoctez de nouvelles recettes légères et bonnes à la fois, avec le net c'est hyper facile et en plus c'est un loisir que vous pouvez partager.

Et puis profiter de votre fille est normal mais vous n'êtes pas que parents, alors ménagez des moments "couple" réguliers. C'est indispensable pour retrouver une complicité d'amants. Là aussi il faut que tu en parles avec ta copine, a-t-elle le même souhait que toi ou sa maternité lui suffit ?

Tu sais, un couple n'est pas condamné à la perte de désir, par contre il est vrai que le désir est volatile, donc comme un feu précieux il faut l'entretenir... à deux de préférence pour qu'il ne s'éteigne pas. La bonne nouvelle c'est que ça n'a rien d'inatteignable :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 15.07.19, 08h48 par Onmyoji
  • [+1] Absolument le 15.07.19, 18h14 par Bumble

Et puis une balade dans un parc, certains musées certains jours ou à la plage ça ne coûte rien.
Sortir dans certains endroits pour faire la fête et danser non plus. Un ciné peut coûter 15 balles à deux...
Après vous cumulez le fait d'avoir des problèmes et des emplois du temps chargés. Faudrait aussi dégager du vide de ce côté là.
Pour les garderies vous pouvez aussi voir en journée quand elle est à la crèche. Se voir entre midi et deux. Pas juste pour baiser mais passer un moment à deux au quotidien hors soirée et hors moment spécial

Veuillez excuser ma réponse tardive.

Tout d’abord je souhaite vous remercier pour vos messages qui m’ont déjà apporté certaines réponses.

En effet, je me rends compte grâce à vous que je me suis laissé emprisonner dans ma vision « romantique » du couple. Je ne me suis jamais autorisé à regarder les autres filles et je m’en suis toujours senti coupable, parce qu’en faisant ça j’avais le sentiment de la trahir.

Vous avez raison de souligner le fait que je dois lui en parler : le problème est que ce n’est pas évident à aborder (comme déjà évoqué : peur de la blesser, de mal m’y prendre et dans une moindre mesure mon impression qu’il n’y a pas vraiment de problème à ses yeux). J’ai déjà commencé à voir si on pourrait multiplier certaines activités qui pourraient bousculer un peu les patapoufs que nous sommes devenus elle et moi.

Les difficultés financières et d’emploi du temps n’y aident pas. Loin de moi l’idée de me plaindre cependant : même si on a connu des galères, aujourd’hui on ne s’en sort pas trop mal même si comme bien des gens on est souvent dans le rouge à la fin du mois. Il y a tellement de personnes qui sont dans une situation bien pire que la nôtre.

Je vais tâcher d’appliquer vos conseils et de regarder les filles différemment (bon pas trop non plus quand même ^^).

Lui en parler, oui, c'est aussi le conseil que je m'apprêtais plus tôt à te donner.

Surtout que tu dis qu'elle, elle ne se pose pas de questions et tout lui va bien dans votre relation mais ... c'est pas si sûr, c'est sûrement beaucoup plus nuancé que ça.
Tu dis aussi qu'elle "a l'air satisfaite" au lit... là non plus hélas je ne veux pas te mettre la pression mais c'est pas si sûr non plus. Je compte plus le nombre de nana qui plus jeunes sacrifient au trio "fellation/pénétration/éjaculation ~The End~" d'abord avec entrain car elles veulent montrer qu'elles sont un bon coup, et elles ne savent en fait pas trop ce qui leur plait. Et qui découvrent que ce qui leur plait c'est bien tout autre chose quand elles commencent à s'intéresser de près à leur corps. Bref :)

Je pense donc qu'il faut aborder le sujet, mais pas non plus lâcher une bombe dans le salon :
De ce que tu dis vous avez une belle relation, qui vous apporte beaucoup, avec plein de choses à partager à commencer par un enfant.

Je pense qu'un bon angle d'ouverture de la discussion serait de s'intéresser à elle. D'avoir un bon moment pour vous, où tu puisses lui demander comment elle va, comment elle se sent dans son corps depuis la grossesse, dans sa vie, dans son nouveau rôle de mère, et toi aussi lui parler de tout ça, en restant un peu périphérique au sujet du sexe. Mais forcément ce sujet va se pointer dans la discussion.

L'essentiel pour moi c'est d'éviter de lui faire des reproches, mais plutôt d'avancer des idées, car le désir ça s'entretient mais ça ne se commande pas et lui mettre la pression aura surement l'effet inverse de l'effet recherché.

Après y'a vraiment pas de mal à mater, ou à fantasmer, et même à consommer, et ce tout en étant amoureux de ta compagne. Peut être est-elle même très ouverte à ce sujet, mais si vous vous êtes toujours définis comme un couple absolument exclusif et qu'elle est du genre pour qui la coucherie est motif de divorce, j'irai molo sur le sujet. A vrai dire je pense même que je n'en parlerai pas dans un premier temps.

Voilà, du doigté si je puis dire ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 17.07.19, 15h21 par The_PoP

Je ne peux que rejoindre les autres avis :

- perte de poids, assainir vos finances pour vous donner plus de marge de manoeuvre, et redonner de la vigueur à votre couple me semble aujourd'hui essentiel.

Regarder d'autres femmes et éprouver de l'envie, du désir, cela me semble sain. Garde toutefois en tête qu'une femme tu en as déjà une, qui sera probablement réceptive à tes efforts pour la séduire et la reconquérir de nouveau et avec qui tu pourrais découvrir de nouveau du sexe génial.


Simplement en tant que mec, on a tendance à oublier que les préliminaires ça commence bien avant de se retrouver tous nus ou presque... Met la en condition, enlevez vous des soucis, rend toi de nouveau désirable, retrouvez du temps pour vous deux, refaites des projets...

Bon courage à toi, c'est un beau challenge que tu as là !
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Voucny, je voudrais rebondir sur le sujet que tu abordes :

---

Je compte plus le nombre de nana qui plus jeunes sacrifient au trio "fellation/pénétration/éjaculation ~The End~" d'abord avec entrain car elles veulent montrer qu'elles sont un bon coup, et elles ne savent en fait pas trop ce qui leur plait. Et qui découvrent que ce qui leur plait c'est bien tout autre chose quand elles commencent à s'intéresser de près à leur corps. Bref :)

---


Est-ce qu'il y a parmi elles des femmes qui ne s'intéressaient pas du tout à leur sexualité et ne connaissaient vraiment pas leur corps (mais alors vraiment pas) ? Et sais-tu ce qui les pousse à chercher à découvrir leur corps ? Avaient-elles des réticences à découvrir de nouvelles choses ?

J'apprendrai à utiliser mes doigts d'une autre façon alors. :lol:


Et je prends note des conseils par rapport à l'hygiène de vie.

Répondre