Contrôle de soi, taoisme, performances et plaisir sexuel

Note : 23

le 21.07.2015 par Hypnoziss

2 réponses / Dernière par Hypnoziss le 21.07.2015, 16h26

Le forum sexualité de FTS est accessible ici : http://www.frenchtouchseduction.com/forum-sexualite-positive
Verrouillé
Bonjour à tous,

J'voulais parler un peu de plaisir sexuel masculin, notamment de sa durée et de son intensité.

Pourquoi ? Récemment (aujourd'hui) en me baladant sur le forum dédié à la sexualité, j'ai croisé beaucoup de posts parlant de complexes, de stress, de durée, de performance... Et bref, j'ai voulu me poser en héro du monde moderne *met sa cape, son moule bite et son masque en latex*, j'ai cité... SuperNormal !

Nah en fait, j'vais parler principalement de méthodes musculaires, respiratoires et autres qui nous viennent tout droit du taoïsme, du kama-sutra, de la médecine chinoise et du monde moderne. Méthodes qui, quand elle sont maitrisés, rendent l'acte sexuel pour l'un et l'autre long, intense et orgasmique. Et crevant soit-dit en passant...
Ce n'est pas des techniques pour donner du plaisir, ni un tuto "comment bien faire l'amour", c'est simplement là pour en profiter un peu plus... Si vous êtes mauvais au pieu, ben vous serez simplement mauvais plus longtemps...

Enfin bref, j'vais essayer d’être le plus concis possible mais j'veux aussi être complet et respectueux, donc ça risque d’être long. (en me relisant, je vois que j'ai pas du tout réussi à être concis...)

Parlons de l'éjaculation. C'est crémeux, collant, visqueux, blanc... mais c'est surtout associé par la plupart des gens avec l'orgasme. Première erreur. Ensuite l'éjaculation est crevante...

Essayez de vous masturber avant d'aller courir pour voir ! La tension retombe, on se sent beaucoup moins énergique qu'avant... bref on perd de l'énergie.

Dans certaines religions, mythes et arts médicinaux asiatiques, l'énergie est la force fondamentale qui nous porte, elle nous viens de nos sourires, de notre bienveillance, de notre activité physique, mais la plus puissante et condensée reste l'énergie sexuelle. Celle qui nous permet de créer la vie et de ressentir les sensations les plus incroyables.

Ils ne connaissaient pas le saut en parachute stratosphérique à cette époque... Passons.


Bref, je disais que l'énergie sexuelle était considérée comme la plus importante. L'éjaculation "oisive" (à l'inverse de l'éjaculation qui crée la vie) un gâchis (presque) complet de cette énergie qui raccourci leurs rapports, les crèvent, et qui du coup coupe quand même à moitié leur plaisir de faire goulougoulou dans la casa avec bobonne ou cochonne. Et pour couronner le tout, ça les empêche d'aller courir après !

Pour continuer à faire quand même circuler un peu cette énergie et ne pas la laisser stagner, il disent qu'il faut pour un homme de 30 ans, éjaculer une fois par semaine. Ni plus ni moins. Ils sont surement arrivés à cette conclusion après études cosmiques, danses de la pluie et pirouettes sur des lacs gelés, mais passons...

Donc, comme des grand maîtres chinois/indien/himalayens, ils étudièrent la nature... Au détour d'une rando, y'en a un qui s'est attardé sur un cerf en rut. Et quand je dis attardé, c'est bien quelques heures... Il les a dérangés pour observer le mâle, et grand maître comme il est, d'une il a pu s'approcher assez sans se faire dégommer, mais en plus il a pu voir que le cerf utilisait un muscle particulier à intervalle assez régulier pour retarder son éjaculation... les muscles du périnée, appelé muscle pubo-coccygéal (muscle PC ou MPC pour les intimes) . Des yeux de lynx le mec. Bref...

Une technique mettant en œuvre ces muscles lors des ébats a donc été développé, l'Injaculation est née. Késako ?

C'est simplement se retenir d'éjaculer pour être un peu simple. Tu sais, quand ça picote la prostate, que le plaisir et arrive et que BAM, le reste suit ? Ben la technique est simple, contracter fortement le MPC juste pile poêle avant le BAM.

Qui dit muscles, dit entrainement...

Pas con.

Ben oui, il faut déjà avoir entrainé ce muscle pour contrer la force de l'éjaculation.

Mais déjà qu'est-ce que ce muscle ? Où il est ?

Suffit simplement d'essayer le "stop-pipi", le muscle que vous utilisez pour faire une pause dans la pause(pipi), ben c'est ça. Juste en dessous des (grosses) boules. Pour l'entrainer, suffit de s'amuser à faire des pauses pour déjà identifier quel muscle est mis en cause, et comment le contracter seul. Après suffit juste de s'entrainer à le contracter de trois façons différentes. Une pour la rapidité d'action, 2 secondes à contracter, une seconde de pause autant de fois que nécessaire. Une pour le contrôle, des contractions lentes, 10s/4s. Une pour le maintient, le plus dur, entre 30s et 90s de contraction, et 10 sec de repos.

Allez hop au boulot !

Bon nous voilà musclé... mais comme tout le monde ici le sait, les muscles ça fait pas tout. L'éjaculation est un réflexe. Un réflexe, ça ne peut pas se contrôler... Mais...

En premier lieu, cours sur le système nerveux. Dans notre cas, parlons des systèmes nerveux (ortho)sympathiques et parasympathiques.
Le premier, le système nerveux sympathique est celui qui régis les réflexes de survie. Il est lié au stress et à la nervosité. C'est lui qui augmente notre rythme cardiaque, qui dilate nos pupilles, qui nous fait secréter de l'adrénaline, et c'est aussi lui qui nous fait éjaculer.
Malgré son nom, c'est en partie notre ennemi.
Le deuxième, le parasympathique, est lié à la détente, il est responsable de notre érection, du baisse de notre fréquence cardiaque. C'est lui qui est principalement en fonction au réveil... d'où le syndrome de la tente matinale.
Lui c'est plutôt notre pote.

Pour synthétiser : stress = éjaculation rapide et incontrôlable, calme = éjaculation lente et contrôlable.
Être calme et bien respirer permet aussi accessoirement de pouvoir se concentrer sur le plaisir plutôt que de se laisser avaler par ce dernier.

Des techniques pour garder son calme et rester détendu il en existe des dizaines, notamment liées à la respiration. Techniques taoïstes, bouddhistes, sophrologie, méditation, auto-hypnose. Le but étant juste d'avoir un contrôle de soi, de son état d'esprit et de son stress. Y'a des formations professionnelles pour gérer le stress, tentez-vous ! C'est gratos et c'est utile. Quoi de mieux que d'améliorer ses rapports sexuels au travail en étant payé ?

Cool, on sait se contrôler physiquement, mentalement... mais on a encore pas touché à nos sensibilités physiques.

Du coup, y'a un point supplémentaire dans l'idée taoïste de l'injaculation, celui de l'exercice du Cerf... On y reviens.... En fait les grand maitres taoïstes on mis le Cerf sur un piédestal de l'acte sexuel depuis la randonnée de leur confrère. C'est une suite d'exercice destiné à désensibiliser un peu le gland. Car en fait, la sensibilité du gland joue beaucoup dans l'éjaculation, mais joue peu en ce qui concerne le plaisir... C'est d'ailleurs pour cette raison que les préservatifs "endurance" contiennent une faible dose d’anesthésiants, que les crèmes vietnamiennes d'endurance sexuelle sont pareilles, et que les médecins prescrivent des anti-dépresseurs à faible dose ayant un effet anesthésiant pour les gens qui souffrent de troubles érrectionnels. L'hypersensibilité du gland étant une des causes de ces troubles.

Bref, pour ça je vous laisse regarder sur internet... Vous verrez pourquoi.

Du coup, parlons un peu de moi maintenant.

Un post sans égocentricité de ma part serait un peu triste. Personnellement ça fait à peu près 6 ans que j'ai découvert tout ça, j'avais déjà pas mal d'expériences sexuelles, un vrai lapin quoi... Et j'avoue que maintenant que je maitrise assez bien tout ça, d'une mes ébats durent (beaucoup) plus longtemps, j'ai donc plus de temps pour en profiter et surtout pour en faire profiter, mais en plus, et non pas des moindres, j'ai maintenant des orgasmes de malades, beaucoup plus intenses que ceux que je pouvais avoir, et en plus ça ne m’empêche pas de continuer dans la seconde d'après. Ni d'aller faire un footing après :wink: .

En tout cas, sachez que c'est normal de galérer, qu'il y a toujours une solution si des fois vous pensez être trop rapide au pieu. Mais de toutes façons, long ou pas, c'est les sentiments et sensations que vous échangerez qui seront importants. N'ayez surtout pas peur de vous, de décevoir. Concentrez vous sur l'autre plutôt que de regarder votre nombril, concentrez vous à donner au maximum plutôt que de vous poser des questions.

Voilà voilà, premier topic, j'espère que je n'aurais pas été trop chiant et au moins un peu utile. Ne serais-ce pour la culture générale.

Bonne journée !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Post de qualité le 21.07.15, 16h10 par mctyson
  • [+3] Intéressant le 21.07.15, 16h14 par Syd_
  • [+3] Très intéressant le 21.07.15, 16h40 par Alea
  • [+3] Sympa :) le 21.07.15, 17h51 par Cellar Door
  • [+3] Instructif le 21.07.15, 18h46 par The_PoP
  • [+3] Bravo ! le 22.07.15, 18h09 par amelia
  • [+3] Bravo ! le 23.07.15, 02h42 par splifstarz
  • [+3] Intéressant le 23.07.15, 07h23 par SweetyKID
A mi-chemin entre matérialiste et moine bouddhiste, je pioche dans la richesse de mon esprit pour gagner ma vie.
Quand est-ce que tu mets fin au rapport si tu n'ejacules pas et n'est donc pas fatigué ?

Quand tu parles de maintient à propos des muscles, c'est le maintient de l'érection ?
Donc en maintenant le muscle contracté suffisamment longtemps au moment où on va jouir, on ressent l'orgasme, on n'ejacule pas, et on bande toujours c'est ça ?

(Et j'ai pas compris ce que tu préconisait pour apprendre à gérer son stress)
Si t'est crevé quand même... C'est physique de faire l'amour ! lol Mais t'est pas crevé de la même façon. Plus comme après du sport en fait. Et puis je ne suit pas les principes taoïstes, à un moment j'éjacule. Pas tout le temps cela dit. J'utilise juste leurs outils pour améliorer (a mes yeux) mes rapport.

Pour le maintient, non c'est maintenir contracté les muscles PC pour empêcher (pas forcément totalement) l'éjaculation. Et oui du coup tu atteint l'orgasme sans éjaculer, et lorsque la technique deviens un peu moins forcé et plus naturelle, perso je trouve l'orgasme bien meilleur.

Je ne sait pas maitriser l’érection, et je ne sait même pas si c'est possible. Et d’ailleurs je ne pense pas que ça soit très utile.

Après l'orgasme, tu bande toujours oui, peut-être un peu moins dur qu'avant, mais ça revient très vite.

Pour apprendre à gérer ton stress, y'a pléthore de techniques :
A mi-chemin entre matérialiste et moine bouddhiste, je pioche dans la richesse de mon esprit pour gagner ma vie.
Verrouillé