Coup de foudre pendant une rupture, besoin de conseils

Note : 2

le 21.02.2019 par Toubab22

4 réponses / Dernière par Arak le 24.02.2019, 14h21

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour à tous ! Je me présente : étudiant de 21ans, néophyte dans la séduction, je suis nouveau sur FTS. J'ai besoin d'avis sur ma situation sentimentale.
Il y a un mois, j'ai mis fin à une LTR de quasiment 4 ans. C'était ma première LTR, mes précédentes relations n'ayant durées que quelques mois. On avait emménagés ensemble en septembre 2018. La routine s'est installée, la relation est devenue étouffante (elle me voyait comme son meilleur ami, voyait de moins en moins les siens, considérait notre relation comme acquise etc), on ne baisait plus, bref. Arrive l'élément déclencheur de la rupture : à une soirée, j'ai un coup de foudre pour une fille. Pas le coup de foudre qui arrive au premier regard hein, je la connaissais déjà un peu, on avait déjà discutés auparavant et elle me plaisait déjà. Mais mes sentiments pour cette fille sont clairement passés d'un intérêt léger à l'amour fou. Le lendemain matin, pas moyen de méditer calmement : cette fille prend toute la place dans ma tête.

En gros, cet évènement a cristallisé tout ce que je ne supportais plus dans mon couple. Je peux vous assurer que j'ai passé un sacré Week-end de merde ! On ne se parlait que trop peu, et la moindre de ses actions et paroles m'agaçait. Le dimanche soir, on finit par en parler, et on décide de se séparer avant que la relation ne tourne vraiment mal. Même en ayant voulu la rupture, je pleure comme une madeleine dans ma voiture en rentrant chez mes parents.


Et donc, me voila célibataire. Après 4 ans de couple, c'est dur. J'ai de gros coups au moral. Et il se trouve que je croise très souvent l'autre fille (même promo, même groupe de MMA). Je me rapproche d'elle, le courant passe, on a le même humour. On en vient à la rupture, comment je le vis, et elle commence à me parler de sa vie sentimentale. Elle est célib depuis 2 ans, a enchainée les relations tampons après une rupture difficile. C'est donc tout naturellement qu'elle me met en garde contre ce genre de relations et me vante les bienfaits du célibat. Le temps passe et je m'attache de plus en plus à elle. Il y a une vraie complicité entre nous, on se parle de tout (elle m'avoue me parler de choses qu'elle n'aurait pas abordée avec d'autres), on à des centres d'intérêts très proches, bref. Pas de fabulations de ma part, même mes potes, des modèles de franchise, trouvent qu'on va bien ensemble.

Je commence à voir apparaitre des signes d'obsession (je me fais des films sur ce que pourrait être notre relation) et de jalousie (des pincements au cœur en la voyant se marrer avec d'autres mecs). Jusque la, j'étais indécis quand à la position à prendre face à elle : la draguer et tenter ma chance ou passer à autre chose pour bien récupérer de la rupture et éviter la relation pansement ? Dans tous les cas, il fallait que je sorte de l'entre deux dans lequel j'étais pour éviter l'obsession amoureuse.

A ce stade, j'ai l'impression d'avoir dépassé la rupture (il y a une semaine à peu près), je ne ressens plus de tristesse en pensant à mon ex, je me sens libre, bref. Après discussion avec des potes (qui eux aussi me mettent en garde contre les relations pansement) je prends la décision de draguer la fille en question. on prévoit de passer une journée ensemble pour bosser un TD. On passe la journée puis la soirée ensemble, je reste dormir chez elle (on finit à minuit et comme j'ai pas mal de route à faire pour rentrer chez moi, elle me propose de rester). Mais au moment ou j'aurais pu tenter quelque chose, je me sens comme bloqué, merci à une confiance en moi fluctuante. Donc il ne se passe rien, et le lendemain, jusqu'à aujourd'hui, je me sens déprimé. Je pense à elle en permanence. Et pas plus tard que cet après-midi, je réalise à quel point je me suis monté la tête avec cette fille, et surtout à quel point j'ai extériorisé la douleur de la rupture sur elle.


Après ce pavé, les questions :

Cette fille, c'est clairement un one-itis. De ce que j'ai pu lire sur le forum, tout est la. J'ai vraiment la sensation que me lancer dans une relation avec cette fille aujourd'hui, c'est du suicide. Je pensais avoir dépassé la séparation, mais elle me laisse trop d'insécurités à gérer tout seul (la LTR à commencée alors qu'on avait 16 ans, on a littéralement grandis ensemble mon ex et moi). A votre avis, est ce possible de couper le contact temporairement, de faire mon dev personnel et de revenir vers elle quand ça ira mieux ? où, plutôt que possible, est-ce bon et sain ? Est-ce possible de faire le deuil d'une relation quand ce genre de sentiments tourne autour ? Vaudrait il mieux l'oublier ?



Si certains ont vécus des expériences similaires, je suis preneur, c'est assez inédit pour moi ce genre de situation après 4 ans de LTR.
Merci d'avance
Je vais être cash :

Toutes ces raisons que tu cites, comme par exemple qu'elle aborde des topics intimes, que tes potes vous voient bien ensemble ou que vous partagiez des passion communes sont certes compatibles avec sa volonté éventuelles de faire quelque chose avec toi, mais ne le justifient pas.

Le problème est là.

D'une manière très basique, la meilleure solution d'éviter une friendzone, c'est de ne jamais y entrer.

Comment procède-t-on en général ?
On sexualise. On crée de la tension, du désir.

Regarde bien tes interactions avec ta target jusqu'à maintenant, prend du recul, et prends la peine de prendre le point de vue d'un arbitre, sans être influencé par ton one-it-is.


Sinon, t'as vécu une LTR dans une période charnière de la vie d'un homme, et parfois la trajectoire et le mindset des composantes du couple évoluent pour ne plus vraiment '' fit " ensemble.

J'ai énormément changé entre 20-25 et 25-28 bientôt. J'ai vécu des choses qui me permettent de définir ce qui me plaît chez les nanas, parce que j'en ai vu à la pelle.


Maintenant le conseil plus global que j'aimerais te donner, c'est de ne pas chercher à trop mécaniser tes relations, et de chercher à découvrir d'autre femmes.

Pour finir, pour moi le one-itis est pas forcément entièrement mauvais, car j'ai fini par avoir le syndrome du cœur de pierre à force de faire de la quantité, et malheureusement la magie que je ressentais auparavant n'est plus vraiment présente. Je bosse à retrouver des bases saines, mais le bonheur ne se situe pas forcément dans les nombres, mais bel et bien dans l'alchimie.

C'est qu'un point de vue parmi d'autres, mais si je ne suis pas clair, n'hésite pas.


Courage.

Edit PS : présente-toi ;]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 22.02.19, 19h42 par Toubab22
La question, mais j'ai peut être pas été assez clair, c'est si tenter une relation si peu de temps après une rupture est une bonne idée ? Est ce que je risque pas d'extérioriser les effets de la rupture sur cette fille, au risque de tomber dans une relation pansement ?

En fait, j'ai du mal à savoir si j'ai vraiment dépassé la rupture ou si j'ai tout extériorisé sur cette fille. J'ai rapidement eu l'impression d'être passé à autre chose (au bout de 3 semaines je ne pensais plus à mon ex, je n'éprouvais plus de nostalgie ni de tristesse quand à notre relation passée). Et cette semaine, vacances universitaires, j'ai pris en pleine gueule une impression de solitude et une grosse déprime, comme si j'avais mis les effets de la rupture en pause. Est ce qu'il vaudrait mieux attendre et digérer la rupture, prendre le temps d'être seul pour faire mon dev personnel ou foncer ?


En tout cas, merci pour ton avis !
Toubab22 a écrit :La question, mais j'ai peut être pas été assez clair, c'est si tenter une relation si peu de temps après une rupture est une bonne idée ? Est ce que je risque pas d'extérioriser les effets de la rupture sur cette fille, au risque de tomber dans une relation pansement ?
Essaye et tu verras
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 23.02.19, 15h00 par Toubab22
Je ne pense pas que tu ait dépassé la rupture. Cette fille est un peu ta bouée de sauvetage, ton échappatoire, tu l'as clairement mise sur un piédestal et tu projette toutes tes attentes et tes espoirs en elle. Tu es conscient que c'est un OI, c'est déjà bien.

À partir du moment où tu te retrouve seul, sans être actif ou entouré, la rupture te revient en pleine gueule. Donc non la rupture n'est pas digéré et tu vas avoir besoin de travailler sur ça.

Après je dois t'avouer que j'ai une vision différente des "relations pansement". Je vais différencier les relations "d'un coup" ou tu vas juste vouloir être avec une fille/coucher avec une fille simplement pour penser à autre chose et fuir les effets d'une rupture sans qu'elle te plaise plus que ça et les relation où tu vas rencontrer une fille qui va te plaire, te correspondre et qui ne sera pas juste une excuse pour te faire te sentir bien et t'éviter de te retrouver seul. Je ne pense pas que cela soit néfaste de te mettre avec une fille juste après la rupture tant que tes raisons sont bonnes et pas égoïstes.

Si c'est le cas comme dit Syd_ essaye et tu verras.

P:S : par contre je te déconseille fortement de te lancer en faisant un OI
Répondre