[Réflexion] De ce qu'on ne devrait pas le lire dans les discours.

Note : 19

le 21.01.2018 par Onmyoji

29 réponses / Dernière par Sterdex le 26.01.2018, 14h47

Les annonces importantes sur la vie de FTS, et vos différentes discussion hors sujet.
Règlement du forum | Sujets interdits | Infos & astuces utiles | Les tutos du forum
Pas mieux :)
Que chacun se sente libre de parler de ce qu'il veut, comme il veut : on est assez intelligents pour ne pas nous mettre à hurler ou à condamner au moindre propos pas politiquement correct. En tout cas on essaie.

Et si jamais il y a des lignes de franchies qui ne devraient pas l'être, je ferai le nécessaire, avec l'aide de Popovski. En attendant, ne vous autocensurez pas; et laissez du lest aux autres; on est entre gens intelligents, on peut se le permettre. Je vous fais totalement confiance pour ça.

Et comprenez que les disclaimers que j'ai mis sont là pour protéger FTS de l'ire des énervés chroniques, qui chaque jour cherchent quelqu'un à envoyer au bûcher pour le moindre pet de travers. Pas pour brider la parole des uns et des autres.

Pour paraphraser un grand philosophe : venez comme vous êtes.


Oh et : j'ai largement contribué à donner l'impression que la parole pouvait être bridée sur FTS : mes disclaimers et autres précautions à droite à gauche. Je prie ceux que ça a rebuté de m'excuser, j'ai appris ces deux dernières années que j'étais pas infaillible. J'essaie de donner un cap à FTS. Des fois c'est pas le meilleur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] T'inquiète le 26.01.18, 09h15 par Jalapeno
  • [0] T'inquiète le 26.01.18, 10h43 par voucny
Ce qui ne m'empêche donc pas d'exprimer que certaines manières de communiquer sont nuisibles au débat, ce à quoi tu remarqueras qu'il agréé aussi (mais ça visiblement va t'arrange moins de le relever).

Smooth:
C'est très coutumier que des mec citent Soral, Spuke, un des mecs jetés de RSD, ou un autre forum, qu'on leur dise que c'est pas une référence vu l'ensemble du contenu (sachant qu'il y a aussi à redire au propos en question), mais que dès qu'on aborde cette question on se fasse limite taxer de facho qui laisse pas parler les gens subversifs. Alors qu'ils sont pas subversifs ils sont nauséabonds.
Encore une fois je suis pas moralisateur mais c'est pas pour autant qu'on doit tout accepter.

Sebz:
Les pamphlets contrairement à ce que tu affirmes sont souvent des gens cultivés, en tous cas plus que leur groupe.
Et là on est dans une expression extrême mais légitime. C'est pas mon propos.
Et on a jamais vu ça ici.
Par contre le cool pour le cool, le vulgaire ou borderline exprès pour se faire passer pour un ouf guedin de la séduction, ou pour essayer de donner de la substance à un propos qui en a peu, ça on a bien notre quota.
Aussi tu mélanges un peu tout. C'est pas parce qu'on s'exprime avec respect qu'on est forcément pas sincère. Lis un peu Victor Hugo, peut être bourgeois mais combattant social, il a eu plein de conflits politiques et s'est taillé la part du lion dans ses ennemis, ça l'empêchait pas d'être respectueux. C'était pas de l'hypocrisie. C'était sa grandeur.
Puis aussi, à part ça, si on pouvait éviter les concepts politiques qui ont toujours visé à foutre la merde comme la lutte des classes, sur un forum qui n'a rien à voir avec la politique ça serait pas un mal.
Oui, la catégorie sociale peut jouer dans la séduction, mais une fois qu'on l'a constaté on est pas obligé de le considérer sous un angle politique parce que ça ça n'apporte rien au débat en séduction (et la politique est hors charte aussi).


Mistermint:
"Les mots ne sont que des mots (ça c'est oublié par la majorité aujourd'hui, un mot est devenu un attentat)."
Oui les mots peuvent n'avoir rien de concret. Mais c'est aussi oublier que ce qui contrôle le langage contrôle la pensée.
Et qu'à base de mots on gagne des élections avec des résultats bien concrets. Ou que des gens se rassemblent et décident de passer à l'action pour faire des conneries.

Pour les gens dérangés d'accord que c'est une excuse. Mais pour les gens que le groupe ou l'anonymat/importunité rendent cons/mauvais, c'est pas un problème de maladie mentale. Et là l'influence des mots est importante. Quand les gourous sont défendus becs et ongles par leurs suiveurs eu débarquent en masse c'est pas pour rien.
Ici on a jamais eu le cas, ça reste des gens isolés, mais ça c'est déjà vu sur d'autres forums. Avec parfois des répercussions dans la réalité.

"Je m'en fous que Polanski soit un violeur, ou qu'un acteur soit un agresseur sexuel. Mon objectif quand je vois un film, c'est de voir un film et de le juger en tant que tel."
Oui. Alors je l'aurais exprimé différemment. Pour moi on peut séparer l'oeuvre de l'artiste mais c'est pas toujours évident. Les photos de Hamilton sont sur les modèles qu'il a pour la plupart violées par exemple. Les oeuvres post crimes aussi mériteraient un débat à part entière. J'apprécie la musique de Cantat mais c'est moyennement approprié qu'il fasse des allusions à sa victime dans ses chansons...)
Et qu'on la sépare ou pas, je me dis certainement pas du fait qu'un mec soit un criminel.
Ça c'est mélanger le fait de pas se laisser moraliser la culture et le fait de juger un homme moralement.
On ne décide pas l'application de la loi oui qui est l'affaire de la justice mais moralement on est en droit et certainement en devoir de refuser d'accepter quelqu'un qui a fait ça.

" Je m'encombre peu de l'emballage, ce qui m'intéresse c'est l'idée."
C'est marrant pour moi c'est au coeur de l'idée qu'un mec soit un criminel.
Quand un mec mange une étudiante puis en fait un livre, devient célèbre et tourne pendant des années à la télé, je vous mal comment séparer son oeuvre et sa célébrité de son crime.
C'est un peu pareil si le mec viole ses actrices. Ou si les films qu'il réalise ont une certaine vision de la femme qu'on peut passer à cette lumière noire...

Là c'est pas de la moralité. C'est que compartimenter au delà de ce qui devrait l'être c'est négliger d'importants aspects des choses. Sauf à ne vouloir considérer les choses que sous le côté du divertissement.

"Quelques disclaimers peuvent pas faire de mal, mais je comprends le ras le cul général autour de la pesée de pensée ou la crime pensée actuelle."
Certes. Je fais partie aussi des gens qui aiment pas cette ambiance là donc je te Comprends. Mais c'est l'excès d'un truc sain et nécessaire à la base,détourné de sa fonction première par des gens qui veulent exister à tout prix.
Par exemple je suis le premier à râler de pas pouvoir exprimer quoi que ce soit en débat avec une féministe radicale parce que je suis l'oppresseur standard mâle cis hetero blanc ce qui fait de moi le suppôt de Satan. Ou à râler que la moindre remarque qui met en porte à faux un groupe soit taxée d'un "isme" sous prétexte qu'elle dérange la bonne pensée,quand bien même elle serait légitime.
Mais on tombe dans la défense inverse.
Dire une saloperie inacceptable puis avoir la carte "sortez de prison: je suis subversif/politiquement incorrect".
Genre c'est comme si je disais "tout le monde sait bien mais veut pas l'admettre, que les femmes aiment bien l'argent et sont moins regardantes pour coucher avec ceux qui en ont".
Ça se base sur des observations interprétées de travers et deux trois cas isolés où c'est vrai, mais dit comme ça ça transforme toutes les nanas en putes. C'est évidemment pas acceptable mais ce genre de truc tu as déjà pu le lire ici accompagné d'un "non mais c'est pas parce que ça dérange qu'on doit se taire ça suffit à la fin la chape de plomb du féminisme". Hum.

La plupart du temps, les gens qui disent ça ils sont pas politiquement incorrects. C'est juste des trous du cul.

"A trop vouloir faire attention, on confine chacun dans sa boîte crânienne"
Un disclaimer permet d'aborder le sujet dans les bonnes conditions. C'est pas un "interdit de penser ça". Et ça permet donc. D'éviter de laisser pourrir sans permettre au mec pourri de comprendre comme ça l'arrange qui n'a pas d'excuse pour se dédouaner (genre c'est pas ma faute j'ai lu ça là).

"A l'heure où tout débat se voit lissé et normalisé, FTS c'est autre chose et dans l'idée, je te comprends mais je suis pas d'accord avec toi. Parce que si je vois bien sur quoi tu tire, moi j'y vois un moyen d'être juste moins con."
En même temps c'est pas mon propos de lisser hein. Juste de pas poluer le débat avec des non arguments ou d'inviter à la table des gens dont on peut se passer parce que comme déjà dit souvent c'est même pas leur création à la base les concepts qui servent à les invoquer.

"Les débats qui ont pu poser problèmes ont été recadrés systématiquement. Et même si certains apprécient le politiquement incorrect comme outil de réflexion, ils sont capables de voir quand ça pue."
Mouais. Quand je vois qu'on arrive à me sortir sérieusement que c'est la seule voie parce que pas s'en servir c'est fade et c'est pas la vérité, ça me fait pitié.
Comme si le politiquement incorrect était synonyme de vérité absolue. Comme si les gens n'allaient pas balancer des outrances pour choquer et marquer des points et ensuite invoquer le complot des cukv coincés pour se dédouaner....
Pas sûr qu'ils soient capables de voir quand ça pue.

"j'ai le droit à l'erreur." /" t'as le droit de rajouter ton grain de sel d'ailleurs tu l'as toujours fait quel que soit le membre et ça a évolué"
Ben oui et quand je le fais c'est pas nécessairement pour clouer le mec. Souvent pour dire "ça c'est une généralité qui pue". Mais c'est justement quand on essaie d'être constructif que rencontrer des réponses comme "gnagnagna vérité qui dérange/politiquement incorrect/tg je dis ce que je veux tu es qu'un esclave du système moralisateur et facho",
Ça donne envie de faire des sujets sans prendre de pincettes.
.
'Peut-être que tu sens une réduction au "mec qui peut pas comprendre car trop PC"'
Oui c'est exactement ça.
Alors que bon c'est pas non plus ma tasse de thé les social justice warriors, les périphrases qui visent à ménager les sensibilités de la froide vérité, etc.
J'aime pas pour autant accepter sans rien dire de la merde sous prétexte que c'est un gourou qui la crache ou que la forme est cool.
Ça fait sans doute de moi un chercheur de vérité aussi valable que ceux qui se complaisent dans le pseudo politiquement incorrect qui n'en est pas.
Donc quoi ?

** edit : c'est pas de la mesquinerie, c'est difficile de sortir le jus de tes posts, tu tartines trop, j'ai pas la capacité cognitive de digérer tout ce que tu écris. Le TL;DR, c'est quoi ?
C'est tellement ça: que vises tu?
De quoi tu parles?
Désolé FK j'ai commencé à écrire quand ton postv n'était pas là.
TL;DR
C'est que le sujet c'est pas "les culs coincés moralisateurs contre les détenteurs de la vérité politiquement incorrecte", c'est que dans tous les cas il y a de la merde dans ce qu'on peut dire, mais le fait que ce soit politiquement incorrect est souvent une marque du fait que tous s'accordent légitimement pour dire que c'est inacceptable/anormal, mais les tenants de ces idées plutôt que d'évoluer se défaussent avec cette étiquette pour donner l'impression d'être bridés et opprimés par une majorité bêlante et moralisatrice, alors que dans ces cas là la majorité a bien réfléchi.

Smooth:
Je pense que les gens peuvent se reconnaître dans les propos que je prête à certains. J'ai pas besoin de faire de l'ad hominem parce que c'est pas le but d'écarteler les gens en place publique.
Le but c'est d'améliorer la manière de réfléchir aux problèmes (en s'affranchissant de références et d'outils qui n'en sont pas, et en gardant vraiment l'esprit critique, et en allant chercher vraiment la pertinence plutôt que le fait que ce soit choquant donc hors sentiers battus donc forcément pertinent (alors qu'hors des sentiers battus on trouve aussi beaucoup de déchets laissés par les indélicats) et de poser des arguments.
Tu n'as pas besoin de noms. Si tu veux en trouver regarde les derniers débats contenant ce genre d'arguments comme ceux sur les trucs qui marchent ou pas.
Moi c'est pas mon but de coller des noms.
La plupart se sont manifestés ici même pour défendre ce genre d'arguments. Moi je ne juge pas la personne. Juste l'argument.
Qu'on me juge en personne par contre ça me fait marrer, comme quand je lis qu'en gros je suis un grand romantique qui aime bien s'illusionner. Parce que bon, quand on me lit vraiment, on peut pas s'y tromper.
Je suis pas dans le positionnement et j'essaie pas de me donner des airs. Alors ça me gonfle de devoir me justifier d'avoir de l'esprit critique par rapport à des trucs qui puent comme si j'étais un putain de mouton.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-2] Blah blah blah le 05.02.18, 17h48 par Sterdex
Moi je ne juge pas la personne. Juste l'argument.
Duely noted.

"les culs coincés moralisateurs contre les détenteurs de la vérité politiquement incorrect"

C'est tellement pas ça haha.
'être bridés et opprimés par une majorité bêlante et moralisatrice
Mais c'est trop facile ça, je demande pas des noms, je demande des extraits. De savoir de quoi en parle.

Ce sujet entier n'est pas pertinent, n'a aucune utilité pratique, et est juste faux. T'es pas sur Jv.com ou 4chan.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 26.01.18, 16h47 par PLPP
À mon avis il pense à ce post (et les suivants). Honnêtement, pas de quoi fouetter un chat. (peut être la référence à Rocky ?)

post423565.html#p423565
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas le plus important le 26.01.18, 14h11 par voucny
Les pamphlets contrairement à ce que tu affirmes sont souvent des gens cultivés, en tous cas plus que leur groupe. Et là on est dans une expression extrême mais légitime. C'est pas mon propos.

Non, c'est pas ce que j'affirme. Je ne dis pas que les pauvres ne sont pas cultivé, je dis qu'il sont beaucoup plus radical dans la critique, d'une part : parce qu'ils subissent principalement les dérives du système. Mais aussi et surtout, que ne pas être scolarisé permet de penser instinctivement et de favoriser la conscience politique par l'extirption au rouage de la pensée scolaire. Orwell parlait de Common Decency a ce sujet.

Par contre le cool pour le cool, le vulgaire ou borderline exprès pour se faire passer pour un ouf guedin de la séduction, ou pour essayer de donner de la substance à un propos qui en a peu, ça on a bien notre quota.

Je vois pas vraiment de quoi tu veux parler en faite, ta des exemples concret ou ça sort juste un peu de nul part. Maintenant, c'est une réalité, le politiquement incorrect et de plus en plus réprimé, et il devient de moins en moins possible de s'exprimer sans ce ramasser des armées de troll et de communautariste insupportable, ce qui commence a taper sur le système nerveux de tous le monde, on glisse de plus en plus dans une dictature de la pensée. Le rapport de classe ici n'est pas du tous a négliger pour le comprendre. Les classes supérieur sont les détenteurs des grand moyen de communication, le peuple lui, celui de " Gilbert du café du commerce " n'est jamais représenté et ne peux pas s'exprimer en dehors des balises fixé par ces dis prioritaire de média. Il y a donc un déficite de representativité de la parole, et une tentative agressive de saboter toute pensée ou tous discours qui ne rentrerait pas dans l'idéologie médiatique d'une classe plus élitiste. Que des types râle de tous ça et commence a en avoir plein le cul, je peux parfaitement le comprendre.

Puis aussi, à part ça, si on pouvait éviter les concepts politiques qui ont toujours visé à foutre la merde comme la lutte des classes, sur un forum qui n'a rien à voir avec la politique ça serait pas un mal. Oui, la catégorie sociale peut jouer dans la séduction, mais une fois qu'on l'a constaté on est pas obligé de le considérer sous un angle politique parce que ça ça n'apporte rien au débat en séduction (et la politique est hors charte aussi).

Tu te trompe totalement, je vois pas en quoi on devrait l'éviter, on vit dans un monde régit par des règles fixé par des décisions, on n'est en grande partie la somme de notre environnement par un conditionnement social, dictée en partie par l'économique et le politique. Il s'agit pas ici de faire de la politique ou du prosélytisme pour tel ou tel partis politique. Mais je vois pas au nom de quoi on devrait se priver d'une analyse global en mettant en relation la séduction avec le système économique et politique. Le simple fait d'une loi Shiappa contre le Harcèlement de rue, devrait permette d'en discuter librement. Je vois clairement pas le problème, et toujours pas ou tu veux en venir en faite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 26.01.18, 14h44 par Sterdex
La discussion sur Gunwitch pourrait être un exemple de ça oui.
Après c'est pas la seule fois où c'est arrivé Mais J'ai pas le temps de faire la collecte...
Eh bien laissons FK "juger" de ce qui a le droit d'être dit sur ce forum en prenant cet exemple (le message dont j'ai indiqué le lien puis la courte discussion qui s'en est suivie).

Je me plierai à son, seul, verdict. Je n'ai pas pour habitude d'aller contre le travail des administrateurs d'un site.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tu en fais trop le 26.01.18, 15h18 par Jalapeno
  • [0] C'est de la lèche... le 26.01.18, 17h53 par sebz9999
  • [0] Du calme le 26.01.18, 18h25 par Popovski
  • [0] Il y'a du vrai... le 26.01.18, 18h50 par Mr.Smooth
Verrouillé