Egoboost : vos fiertés, moments forts, victoires et accomplissements ?

Note : 2

le 24.11.2014 par FK

34 réponses / Dernière par Poordonkey le 02.02.2017, 05h02

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
- Il y a 1 an, j'ai réalisé un casting de danse et j'ai été félicité personnellement par un professionnel.

- J'ai réussi à faire rire un amphi de 600 personnes à la rentrée et quelques professeurs dans le lot.

- J'ai réussi à vaincre ma timidité qui m'a pourri très longtemps.

- J'ai trouvé le domaine professionnel dans lequel je voulais évoluer : le droit.

- J'ai réussi à prendre confiance en moi et à dépasser mes plus vieilles craintes.

- J'ai réussi à devenir le maître de ma vie.

Je n'ai pas encore la vie que j'aimerai avoir mais je suis entrain de la construire et je suis vraiment heureux en ce moment.

Merci FTS :].
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 25.11.14, 21h19 par amelia
  • [0] Cool le 26.11.14, 00h45 par FK

Le jour ou j'ai sauvé la vie de mon père. Merci les campagnes d'information sur l'AVC.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 25.11.14, 23h53 par Thedaze
  • [0] Like a boss ! le 26.11.14, 00h21 par Blusher
  • [0] Bien joué le 26.11.14, 00h45 par FK
  • [0] Like a boss ! le 26.11.14, 11h21 par splifstarz
  • [0] Yesssss! le 28.11.14, 17h36 par justdoit
  • [0] Cool le 07.12.14, 23h10 par Weeler
  • [+1] Like a boss ! le 08.12.14, 23h17 par WhiteKnight
  • [0] Bravo ! le 09.12.14, 16h49 par Mr_Orange
  • [0] +1 le 16.12.14, 03h52 par tibdeconne
  • [+1] Like a boss ! le 16.12.14, 12h08 par abcar

Le jour ou j'ai eu ma premiere (et seule) groupie.

Le jour ou j'ai topé 18 et terminé deux ans d'études en un an.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 26.11.14, 15h02 par FK

Allez, sinon, le jour ou j'ai chopé mon premier numéro d'une inconnue dans la rue, j'avoue que ça m'a chatouillé l'égo et que j'ai eu du mal à enlever le sourire qui s'affichait sur mon visage ensuite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 27.11.14, 17h21 par FK

être reconnus par des profs, des sommités dans leurs domaines, qui m'avaient croisés une fois pour la plupart, à plusieurs années d'intervalle, parce que j'avais "des idées auxquelles il valait le coup de réfléchir", pour n'en citer qu'un.

Donner tort au seul prof avec qui ça ne s'est pas bien passé, en ayant réussi là où il avait prédit que j'échouerai. Et avoir vu que j'étais resté au dessus du fait d'être revanchard après l'avoir croisé.

chaque fois que j'amène les gens dans le boulot à changer leur idée de départ parce qu'ils trouvent que ça vaut le coup de tenter avec moi même si je corresponds pas au profil de départ.
Et qu'ils se mettent en quatre pour faire passer l'idée à leur hiérarchie.

Tenir dans un combat de MMA contre un mec qui était très supérieur à moi en technique et en masse. Il m'a mis en sang, mais j'ai tenu bon. Je pensais pas être si dur, même si j'ai pris très mal.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 28.11.14, 01h01 par amelia
  • [0] Like a boss ! le 28.11.14, 13h28 par justdoit

Topic sympa.

☆ J'ai habité 2 ans à l'étranger et 1 mois et demi avant de partir, période à laquelle mon visa finissait, j'ai rencontré une fille. Tout c'est passé très vite, nous nous voyions très régulièrement. Lorsque que je dois partir elle me dit qu'elle viendra me voir en France. Je pensais qu'elle plaisantait, elle était sérieuse.
Quelques jours après mon retour au pays, elle me répète qu'elle va vraiment venir me voir. Imaginez vous, elle habite en Australie, il y a 16 000 km de distance. Lorsque j'en parle à mes proches, je réalise à quel point c'est big, elle va venir de l'autre bout du monde pour moi. Ego boost!

Pendant deux mois j'essaye de bosser le maximum pour avoir un budget pour le trip, pendant ce temps, nous sommes en contact réguliers, texts, facetime. Elle me dit à quel point je lui manque, me bombarde de messages et photos pour attirer mon attention etc, tellement je suis touché je fais des trentaines de screenshots de ses messages. Ebo boost.

Nous faisons notre trip entre la France et l'Espagne, c'était juste magique. À la fin de celui ci elle repart chez elle pour de bon. Je pensais simplement rester en contact, dans mon esprit j'avais profité à fond de l'expérience et après quelques jours de légère déprime, je suis passé à autre chose. Deux mois et demi après son départ, elle me dit encore vouloir voir mon visage sur facetime, elle me dit qu'elle ne veut pas accepter que l'on ne puisse pas être ensemble. Ego boost.
(Pour l'info, j'ai essayé de lui faire comprendre poliment qu'elle devait passé à autre chose, rien à y faire. Du coup j'ai drastiquement réduit les textos).

☆ Quelque chose un peu dans la veine du post d'Outkast. Lorsque j'ai fais de la boxe, je me pré fracture le poignet droit. Inconsciemment et bêtement je suis retourné à l'entraînement quelques jours plus tard. Je ne pouvais pas tenir une fourchette ou pousser une porte. Comme habituellement, nous faisons des combats, nous changeons de partenaires à chaque round. Alors que je suis droitier, que je suis débutant, je rencontre un gars vicieux bien plus lourd et expérimenté que moi. Personne n'aimait faire de combats avec lui. La suite, évidement comme je ne pouvais pas me servir de mon poignet droit, je ne pouvais que très mal défendre et ne pouvait pas attaquer. Il va s'en dire que même si j'étais en bonne santé j'aurais sûrement ramassé, et il va s'en dire qu'il m'a juste littéralement défoncé. Les autres gars autour de nous qui pourtant étaient en combat lui disait même d'y aller tranquille, n'étant qu'un entraînement. Une fois fini, j'ai eu mal aux cervicales pendant quelques jours, ayant servi de sac de frappe humain. Mais je n'ai pas abandonné même blessé. Ego boost.

☆ Mon premier et unique marathon. Pour ceux qui courent c'est en quelque sorte la distance reine (42,195 km), une course qu'il faut faire au moins une fois dans sa vie. Je venais de faire deux trails de 24 km. Je m'inscris pour un marathon, personne ne croyait que je pouvais le faire. Bêtement (encore..), le mois précédent celui ci je sors beaucoup, je vais à Londres et m'entraîne très peu. J'arrive le jour J à court de forme. J'en ai chié comme jamais, j'étais bien au delà de mes limites. Mon objectif était simplement de le finir, j'arrive dans les derniers, j'ai réussi.

Ironiquement la satisfaction n'est pas venue d'avoir atteint mon objectif, j'y étais presque indifférent. Elle est venue de mon état d'esprit. J'étais à court de forme physiquement, mes proches me disaient que jamais je n'y arriverais, ma mère m'a stressé jusqu'à sur la ligne de départ, mais mentalement j'étais prêt à tout, littéralement. Rien n'aurait pu m'arrêter, je me sentais comme Terminator. J'étais prêt à me blesser. De toute ma vie je n'ai jamais été encore à ce jour, autant déterminé à réussir, je n'avais pas l'ombre d'un doute, avant même de l'avoir couru je savais que j'en étais capable et je parlais de l'officialiser pour de bon. Ego boost.

☆ Plus globalement je suis fier d'avoir repris ma vie en main vers mes 24 ans, et avoir surpassé tout ce que j'ai vécu. Et sûrement encore plus fier d'avoir accepté mon passé, et y repenser en positif car c'est grâce à ces épreuves que je me suis forgé. Fier de moi car finalement je suis content de tout ça et ne le changerait pour rien au monde.
Plus que de l'ego boost, c'est de l'estime personnelle. Priceless
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 30.11.14, 10h58 par Hydrogene
  • [0] Like ! le 30.11.14, 13h46 par Onmyoji

L'oral de français du bac il y a 7 ans.
D'une timidité paralysante, j'avais redouté cet exercice toute l'année.
On m'appelle, je tire au hasard mon sujet (L'ingénu de Voltaire) et je m'assois pour préparer le truc.
30 minutes où je n'écris que mes axes avec cette peur qui vous enferme l'esprit.
C'est à mon tour je me lève pour me diriger au bureau de l'examinatrice. Des jambes en coton, je suis pas sur d'y arriver et je m'assois en murmurant un bonjour.
"lisez moi à partir..."
Je commence, ma voix tremble, je bégaye, ma gorge se ferme, je tousse. ça fait 7 ans et encore maintenant je me rappelle de la terreur qui m'a envahi à ce moment, c'était insensé.
Elle me tends sa bouteille d'eau, souris légèrement et me dit "ça va aller". Je me rappelle de ça, nos regards qui se croisent, la bienveillance dans ses yeux et ces mots "ça va aller".
Quelque chose à changer, j'ai posé mes yeux sur les pages et j'ai lu. j'ai fini mon oral.

J'ai eu 12. je n'ai ni majoré ni impressionné.
J'ai réussi d'autres trucs depuis, mais rien n'as égalé la fierté que j'ai pu ressentir à ce moment la.
Comme quoi, il suffit d'un rien pour vous changer irrémédiablement.

Voilà c'était ma séquence émotion!

Un de mes managers (j'étais formateur en restau rapide) m'avait dans le nez... il cherchait plusieurs moyens de me faire renvoyer... sans succès...

Après lui avoir tenu tête sur un point du règlement que je refusais d'enfreindre, - car la faute serait retombée sur moi- je suis convoqué dans le bureau: il manquait beaucoup d'argent dans ma caisse... beaucoup!

La gérante et ce con de manager voulaient me mettre une sanction, mais là, l'assistante administrative prend la parole, je m'en rappelle encore:

"Weeler, prendre de l'argent dans la caisse? Depuis le temps que je travaille avec lui, y'a jamais eu un souci, il manque jamais 1ct dans sa caisse, je me porte garante de lui, je suis sûr qu'il n'a rien à voir avec l'argent qui manque."

Et j'ai été épargné.

Et ben tu vois, j'ai plus besoin de la Légion d'honneur, j'ai déjà été décoré Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 08.12.14, 19h33 par Leocel

Oh allez, un peu d'auto-satisfaction :) ...

Vie Pro

- Aujourd'hui à la fin de ma thèse, je sais que je ne veux plus être chercheur .... mais avoir un licence/master/doctorat dans mon domaine n'est pas donné à tout le monde.

- Lors des enseignements que je donnais en thèse ..
" Monsieur, on vous aura en d'autres matières ?
Ah non ...
Dommage, avec vous on comprends tout ! "
... Fuck yeah.

- ... aujourd'hui avoir le courage de passer par un cabinet d'orientation pour élaborer un nouveau projet professionnel.

Vie musicale

- la sortie de l'album de mon groupe, toutes les chroniques élogieuses et les retours de concerts ... putain oui.
- notre première tournée ... même si le groupe s'arrête demain, putain j'ai vécu ça ...

Vie perso

- il y a 5-6 ans, un jeune homme adipeux, déprimant et déprimé ...
.... aujourd'hui on me rabâche que je suis canon et un bourreau des coeurs ... j'attire le beau sexe ... et ceci, tout en continuant à être réglo et respectueux avec les femmes ... Putain oui.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 09.12.14, 14h40 par Sathinelilly
  • [0] Sympa :) le 09.12.14, 18h06 par Onmyoji
  • [0] Like ! le 09.12.14, 23h45 par Weeler
  • [0] Like a boss ! le 14.12.14, 17h35 par Zaik

C'est quoi ton groupe, je veux écouter ça.

Cutter, MP :)

Hier, sur mon mur FB pour mon anniversaire une copine qui m'envoie ça.

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 09.12.14, 21h02 par FK
  • [0] Like ! le 09.12.14, 21h57 par MaryeL
  • [0] Bravo ! le 10.12.14, 02h37 par WhiteKnight
  • [0] +1 le 10.12.14, 09h07 par Mr_Orange

La première fois que j'ai embrassé une fille.

Lorsque ma première copine m'a dit qu'elle m'aimait.

La première fois que j'ai pris le numéro d'une fille.

La fois où j'ai ramené une fille chez moi 10 minutes après l'avoir connu.

La fois où ma prof d'histoire, en première, a dit que j'avais fait le devoir le plus adapté et que j'ai eu un 14 alors que toute la classe s'était ramassé.

La fois où j'ai joué avec mon ex-groupe à la fête de la musique en 2008 devant un public de 15 personnes, chose qu'on préparait depuis un an et demi.

La fois où j'ai su que j'étais pris pour faire mon master à l'étranger.

Et...pas plus tard que ce matin, lorsque j'ai reçu un texto de ma sexfriend que j'ai fréquenté pendant 3 mois, me remerciant pour lui avoir écrit un message la veille. J'ai trouvé ça touchant :oops:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 16.12.14, 04h07 par Blusher
  • [0] Sympa :) le 16.12.14, 08h15 par Onmyoji

Dans un ordre chronologique :

La fois ou j'ai réussi à passer de quasi-insociable a hypersociable en 2 ans.

La fois ou j'ai arrêté de fumer (cannabis + tabac) sur un coup de tête alors que je fumais beaucoup depuis mes 15 ans.

La fois ou j'ai réussi a prendre 16kg grâce à la musculation en 1 an (De 47 a 63kg).

La fois ou j'ai remarqué que je plaisais désormais aux filles sur lesquelles je flashais avant.

La fois ou mes amis m'ont dis que j'étais la personne avec le plus de volonté qu'ils connaissent. (EGOBOOST + 10 000 et EMOTION + 1 000 000)

La fois ou j'ai réussi mon concours pour rentrer dans l'école de commerce que je voulais.

La fois ou d'autres élèves me félicitent pour mon aisance a l'oral.

Je n'ai que 18 ans, je n'ai pas encore de réalisation pro parcontre :)

Des plombes après :

- Avoir participé à Questions pour un Champion. Il m'aura fallu 4 tentatives aux sélections pour y arriver. C'était un rêve de gosse, et un super souvenir.

- Avoir obtenu mes concours pour rentrer dans l'Ecole de Commerce dont je rêvais. Même si j'en suis parti ensuite.

- Qu'une ancienne camarade m'aie dit "c'est incroyable, j'ai l'impression de ne pas te reconnaître, t'es vachement cool en fait" (je sortais d'une sale période de quelques années où j'étais imbuvable). C'était tout con, mais ça m'a énormément touché.

Répondre