Entretien des cheveux

Note : 3

le 11.07.2016 par SiriusH

12 réponses / Dernière par COREupt le 13.07.2016, 13h07

Un forum pour discuter style, beauté, élégance, et de pourquoi les pantacourts, c'est non (n'insiste pas).
Répondre
Bonjour,

Je suis un jeune homme qui a besoin de conseils pour l'entretien de ses cheveux.

Lorsque je me fais un shampoing, mes cheveux blonds lisses obtiennent du volume et ils sont plutôt beaux.
Je précise qu'ils ne sont pas très courts, mais pas longs non plus (moins longs que mi-longs !)
On m'a en quelque sorte appris, depuis un certain nombre d'année maintenant, à ne pas me faire de shampoing tous les jours, à en faire environ tous les 3 jours, car le shampoing ainsi que l'eau, ça abîmerait les cheveux si on se les lavait tous les jours....
Le truc c'est que lorsque je ne les lave pas, ils perdent tout leur volume. En plus ça empire en les peignant. Les jours où je n'ai pas fait de shampoing, ils sont plats, moches, et je me sens mal dans ma peau. (et je n'arrive pas vraiment à savoir s'ils sont "secs" ou "gras", je ne vois pas trop la différence)
J'aimerais trouver un moyen de leur faire garder leur volume. En évitant de les passer au shampoing et à l'eau tous les jours, à moins que ce soit une légende urbaine que ça les abîme...

Merci pour votre aide;
Perso, je me lave les cheveux tous les jours, et ils ne sont pas abîmés le moins du monde. Même coiffé comme un dessous de bras j'ai des filles qui me disent que j'ai de beaux cheveux. C'est encore arrivé la semaine dernière, de la part d'une collègue. Comme ça, pouf.
Et moi aussi, si je saute une seule fois le shampooing, j'ai les cheveux plats et gras.

Donc, pour moi, légende urbaine totale. Je conseille un lavage quotidien, et surtout rinçage sérieux et séchage à la serviette.

Disons simplement que si tes cheveux le permettent et résistent bien, faut pas hésiter. S'ils sont fragiles par contre, faut effectivement y aller mollo pour ne pas empirer les choses.
La bible de l'entretien capillaire par amelia :

post381536.html
Si on veut se laver les cheveux tous les jours - chose tout a fait discutable pour moi - il vaut mieux avoir une démarche responsable en utilisant des produits naturels, a base d'argiles par exemple. Parce qu'utiliser quotidiennement des produits qui polluent et vont aller glisser insidieusement leurs molécules dans l'eau potable, c'est pas terrible hein.
Salut,

J'ai, moi aussi entendu cette fameuse histoire de ne pas se laver trop souvent les cheveux.
Je suis en couple avec une fille qui se lave, accrochez vous bien, les cheveux non seulement tous les jours mais matin et soir !!!
Et vous savez quoi?? Elle est modèle photo pour les produits capillaires (jacques dessanges dernièrement) car, d'après les coiffeurs, elle a une chevelure magnifique !

J'en suis arrivé, comme toi, à penser que c'est une légende urbaine.
Le no-shampoo fonctionne à condition de ne pas laver ses cheveux pendant plusieurs semaines, pendant lesquels ils risquent d'être gras, puis ça passe.

En fait le shampooing decape la graisse naturelle des cheveux, le corps compense en produisant à nouveau du sébum, etc.
Quand vous arrêtez de décaper la graisse naturelle, ça ne graisse plus.
ça ne graisse plus, mais il n'empêche qu'ils sont encore gras.

C'est comme les histoires de se tartiner de gel hydratant sur la peau pour exercer un espèce de rétrocontrôle et faire en sorte que la peau produise moins de sébum, c'est vrai, mais ça ne change rien au fait qu'il y a des pores encore incrustés de merde.

C'est plus compliqué que ça.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 13.07.16, 06h45 par Onmyoji
Euh, que vous apportiez de la graisse ou que vous en enleviez (sur les cheveux ou la peau) ne change rien à la sécrétion de sébum. Ce film lipidique est constitué de façon continue et à un rythme régulier qui n'est en rien modifié par des facteurs extérieurs.

C'est comme de dire que plus on se rase, plus le poil pousse vite. C'est entièrement faux. C'est codé génétiquement, ça ne change pas. Seules les hormones peuvent effectivement modifier le comportement des glandes sébacées (ou des follicules pileux). On sait par exemple que les pieds et les mains ultra desséchés et dont la peau "pèle" sont parfois des symptômes de stress intense et durable car le cortisol sécrété par le corps déglingue le fonctionnement normal de ces glandes (d'où la légende selon laquelle une vie stressante file des cheveux blancs)

Mais en arrêtant de se laver les cheveux, on ne stoppe pas la production de sébum du cuir chevelu.
Comment expliquer que plus on fait de shampooing plus ils graissent vite et inversement alors ?
Si tu utilises un shampoing inadapté ou mauvais il agresse les glandes sébacées qui génèrent plus de sébum. C'est pas le cas avec des shampoings normaux même réguliers.
Le sébum et sa dégradation peuvent exercer une forme de rétrocontrôle limité sur la production de sébum parce que la nature est bien faite et n'aime pas gaspiller ses ressources mais ça ne va pas jusqu'à 0 sécrétion si le film est intégral. Ce sera plutôt du 80% au lieu de 100%.
Parce que quand on se lave les cheveux, on masse le cuir chevelu. En faisant cela, on stimule les glandes sébacées. Leur production ne change pas vraiment mais on facilite l'extraction du sébum. En soi, le rythme de production du produit en question n'est pas accéléré, on facilite juste son expulsion par l'action de massage des doigts sur le cuir chevelu.
Un peu comme se péter un bouton blanc sur la gueule (à ne jamais faire bien entendu, on perce avec une aiguille propre) Les sécrétions continuent quelques temps au même rythme qu'avant mais ne sont plus coincées sous la peau qui est percée. Ça permet leur évacuation.
En évitant de faire monter du sang dedans qui ne refluera pas et laissera une marque rouge.

Rase la tête d'un dreadlockeux, et outre les larmes qui couleront sur ses joues, tu vas constater un champ de ruines sur son crâne qui mettra des semaines à se remettre. Car, jamais lavés, les pores sont pleins de saletés accumulées par le gras. S'ils se grattent si souvent la tête, ce ne sont pas des bestioles. Ce sont les boutons formés à cause de la stagnation du sébum jamais évacué.

EDIT : de toute façon, pour savoir si le cheveu est propre, il y a une technique simple que j'aime bien. Je mets ma tête au-dessus du radiateur allumé. S'ils s'envolent, ils sont propres (j'ai les cheveux mi-longs et les ai eu jusqu'aux fesses il y a quelques années) S'ils restent plaqués sur ta tête, à la douche gros crado !
Plus je me mouille les cheveux, plus ils deviennent secs. J'ai même choppé une dermite l'année dernière, j'avais des plaques et ça me grattait.
Depuis que je tourne à deux shampoings/mouillages par semaine, j'ai le cuir chevelu en parfait état et les cheveux avec.

Le dermato m'avait dit que c'était en rapport avec le PH du cuir chevelu. Il faut maintenir un équilibre légèrement acide donc avec un PH inférieur à 7. Si je les mouille trop de fois, le PH s'envole et j'ai des cheveux de merde.
Je dis peut être une connerie mais d'après ce que j'ai compris : le calcaire présent dans l'eau joue un rôle sur le PH du cuir chevelu. Le PH du cuir chevelu joue un rôle sur la vigueur des cheveux.
Le shampoing possède également un PH, il peut donc perturber l'équilibre de tout ça.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 13.07.16, 12h54 par Onmyoji
Ouais. Quand je suis passé du Havre et son calcaire de merde à Chamonix et son eau directement pompée du glacier, tu vois une net différence niveau qualité de peau et cheveux.
Répondre