je suis complexé, stressé, tout le temps et ça me bouffe ! Que faire ?

Note : 9

le 25.08.2016 par Letoulousain

3 réponses / Dernière par Letoulousain le 01.09.2016, 16h48

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Bonjour (ou plutôt bonsoir) a tous ! Je suis nouveau membre depuis moins d'une heure mais aux vus de la richesses des forums et des avis pertinents, j'ai décidé de m'inscrire pour vous parler de choses qui me tracasse et avoir vos avis..

Voila, j'ai 18 ans depuis quelques mois, assez précoce et autodidacte dans l'âme j'ai l'impressions d'avoir tout les problèmes du monde, TOUS. Je me sens constamment inférieur, complexé et dans une rivalité permanente avec absolument tout le monde, une sorte de competition invisible et officieuse pour être le plus parfait possible. j'ai vécu un redoublement pour le moins douloureux en cm1 (histoires de familles et compagnie, papa est un enfoiré, vous connaissez la chanson etc..), humilié que ce soit par les prof, a mes yeux, rabaissé, passé des années a voir des psy, des psychométriciens. Les années passent toujours dans le meme contexte de sentiment d'infériorité a trouver que tout le monde est cent fois meilleurs que moi..
Lycée, fin de seconde, sur la fiche qui dis quelle filière ont peut faire ou pas d'après nos chers professeurs, toutes filières générales refusées ! (nickel, injustifié et d'une connerie sans nom), 1ere techno en STL (cette année) a savoir, maths badass (a mon gout), biotech (on en parle même pas), bref la suite c'est assez catastrophique (pourtant moyenne pas si degueu) ce qui fait que.. Réorientation pour la suite ! (que je refusais), en st2s et c'est reparti pour une première ! Entre autres, je suis de 98, a la rentrée je refais un cycle, mes "amis" de mon age commencent leur écoles, la fac, l'université etc.. je me sens regarder de haut et l'oppression qui dur depuis toute ces année (cm1 et avant encore) me fais craqué, je bouffe encore et encore, je me détruit au sport pour deux raisons, évacuer mes excès et vouloir être plus fort comme si j'allais faire un combat de boxe avec chacune des cons qui me méprise dans son esprit. L'impression de jamais être assez bien, j'ai coupé des relations pour me faire "oublié" histoire que les gens en me revoyant de loin aient le truc de se dire " a tiens, il a l'air d'avoir changé ! plus comme ci ou comme ça ! tiens je vais changer totalement d'avis sur lui pour qu'il m'accepte etc.." inverser les roles quoi (je sais c'est particulièrement stupide) sans compté que pour moi le lycée est une perte de temps comme il en existe peu, un rassemblement de cons, d'hypocrite imbecile et abrutis ne cherchant qu'a propager les rumeurs, les notes des uns ou des autre, milieu de moqueries et d'humiliation permanente que je ne supporte pas, être perpétuellement enfermé dans ce cadre alors qu'on voit les saute réussir et quitter le lycée avec des mentions, le plus part d'entre eux sont des "j'ai rien branlé pour le bac, j'ai lu qu'un truc et je suis tombé sur ça et j'ai eu 18" toi qui revise les 36 classeurs et 18 sous parties qui te tape une carton et qui passe pour un veritable inculte doublé d'un "branleur" catégorique. Physiquement (oui vous allez pouvoir vous foutre de moi) je suis un "bon gabarit" je mesure 1m82, 85 kg (environs), plutôt "bien foutu" d'après l'avis general, pourtant je suis complexé de me taille, de ma posture, de mes proportions, bref, le physique que j'aurais voulu avoir c'est celui de Rudy Coia. Pour moi plus on est grand, plus on est serein et je me sens constamment énervé, stressé par tout ce que je viens de dire comme une petite boule de nerfs, je me sens intimidé par tout le monde, meme par un gars comme joe dalton de 30 centimètres de moins que moi.. j'ai toujours peur de ce que les autres peuvent me faire. Genre "défoule toi sur moi j'accepte avec un grand sourire et moi je vais encaisser jusqu'a que t'es terminé, puis je vais me défoulé sur mon sac de frappe. " je ne sais pas m'affirmer ou que sous la colère et pas avec les bonnes personnes, j'ai parfois une volonté viscérale haineuse de vouloir faire souffrir les gens dont j'ai l'impression qu'il se foutent de moi (que l'envie le passage a l'acte il reste au chaud ce con, et en plus il est bien la ou il est !), je regarde des videos ou articles sur le développement personnel mais pas grand chose y fait, j'ai l'impressions d'avancer a reculons, de m'épuiser a mesure que j'avance. Scolairement j'en ai toujours gardé sous le pied jusqu'a que le moment de la liberté arrive pour montrer ce que je vaut en m'épanouissant pleinement. Je sens que je n'ai plus rien, je n'ai jamais su ce qui m'intéressais (niveau métiers etc.. en tout points d'ailleurs) et la mon envie et ma motivation me lache devant un monstre a qui il repousse deux tete dès que j'en coupe une.. en plus de ça je veux entreprendre des choses sans savoir comment faire ni par ou commencer parce que j'entend cette phrase d'entrepreneurs "mon seul regret est de ne pas avoir commencer quand j'avais 18 ans, ou 20 ans, ou plus tot.." je me sens en retard, tellement prévisible que ça en devient pitoyable.

Voila, c'est un peu les grandes lignes de mes complexes, de ma vie qui me bouffe en avançant et je crois que je commence a me noyer dans tout ce bordel..

J'ai fait un méga pavé et je m'en excuse ! (bonne lecture), merci d'avoir pris du temps pour m'avoir lu et vos réponses sont plus que bienvenu ! :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 26.08.16, 00h57 par Nonchalance
  • [0] Courage le 26.08.16, 10h05 par Aristophane

Bon, je te comprends assez pour essayer de te donner des conseils pertinents mais la première chose à faire c'est de te trouver un bon psychologue ou psychothérapeute. Eh oui, je sais que tu en as déjà vu beaucoup mais malheureusement, ils ne se valent pas tous. Et il faut un peu chercher avant d'en trouver un décent.

Bon maintenant quelques conseils:

1. Tu vis dans un monde illusoire. Tu t'en rends compte mais tu n'arrives pas à démêler le tout. Les gens que tu ne connais pas ou que tu connais à peine n'en ont rien à foutre de toi. Ils vivent leurs vies, s'ils te croisent la plupart ne vont même pas faire attention à toi et ceux qui te prêtent un peu d'attention t'auront oublié quelques minutes après. Donc ton complexe d'infériorité n'a pas lieu d'être. Il y a des gens autour de toi qui sont toxiques. Ils peuvent même être de ta famille. Il faut que tu arrives à faire la part entre les personnes qui te veulent du bien et celles qui t'enfoncent. Coupe les ponts avec ceux qui t'enfoncent autant que possible, tu ne le regretteras pas.

2. Il y a beaucoup de colère en toi et la raison pour laquelle tu n'arrives pas à t'en débarrasser est qu'elle n'est pas dirigée vers la ou les cause(s) de ta colère. Trouve les véritables causes de ta colère et affronte les. Ça ne veut pas dire que tu dois aller taper tous les gens qui t'énervent mais qu'il faut apprendre à se confronter à se qui te tracasse. En général, la colère vient de la peur et sa survenue est une façon de dire que tu en as marre d'avoir peur et que tu veux passer à autre chose. La colère te commande d'agir mais elle t'aveugle aussi. Apprends à maîtriser ta colère pour y voir plus clair puis agis.

3. Il est normal de ne pas savoir ce que l'on veut dans sa vie ou d'être frustré parce qu'on arrive pas à faire ce que l'on voudrait. Ça peut prendre énormément de temps selon les gens et il y a même des gens pour qui ça prend toute une vie. Mais comme dirait la philosophie bouddhiste, le chemin est aussi important que le but. Ça veut dire que tu n'as pas encore bâti de fondations assez solides pour atteindre ton but et que l'apprentissage et la réalisation de ces fondations te donneront la clairvoyance d'atteindre ce que tu désires. Ça a l'air bateau comme ça mais c'est en très grosse partie vrai et plus tu vieillis, plus tu t'en rends compte. Donc les entrepreneurs qui disent qu'ils auraient aimé commencer ce qu'ils font plus tôt oublient que plus tôt, ils n'avaient pas encore fait le chemin nécessaire pour arriver là où ils en sont aujourd'hui.

4. L'école est un outil. Tu peux t'en servir ou le rejeter (je te conseille de t'en servir même si je ne suis pas la personne la mieux placée pour te dire ça) mais tout est relatif. J'avais énormément de facilités à l'école et je faisais parti des glandeurs mais on ne m'a jamais barré la route parce que j'étais "intelligent". Maintenant, je galère dans la vie (même si tout est relatif et qu'en vrai je ne me plains pas, au contraire) et les cas sociaux que j'ai connu ont tous un boulot stable et se sont très bien intégrés dans la société. Le fait que tu aies redoublé ne veut rien dire. Tu peux te servir de ces années pour t'améliorer encore plus et définir plus précisément ce que tu veux et ce que tu vas faire pour arriver où tu veux arriver. Être intelligent, c'est bien. Mais l'intelligence se complète avec le dévouement (dans ce que tu fais, surtout si tu aimes ce que tu fais), la détermination (arriver à se relever malgré les échecs), la prise de risque (essayer et ne pas avoir peur de l'échec) et la sociabilisation (à part si tu es un génie, et encore, tu n'iras jamais loin tout seul).

Enfin, quand tu auras réussi à démêler tout ça, fais toi de vrais amis, sors, amuses toi, fais ce qui te plais, plantes toi mais relèves toi et défie de nouveau ta vie pour de nouveaux challenges. Je sais que c'est facile à dire mais crois moi, je viens de très loin et si je n'ai pas encore réussi à tout démêler dans ma vie, si j'ai encore du chemin à faire dans les points que j'ai énoncé plus tôt, je suis très serein pour l'avenir. Il n'y a pas de raison pour que tu n'y arrives pas non plus.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Post de qualité le 26.08.16, 10h07 par Aristophane
  • [+2] Bien le 26.08.16, 12h29 par mistermint
  • [+2] A lire le 27.08.16, 17h54 par Rickhunter
  • [+1] Absolument le 01.09.16, 18h39 par Mickness
  • [+1] A lire le 09.09.16, 13h33 par oHreN

Letoulousain a écrit :Physiquement (oui vous allez pouvoir vous foutre de moi) je suis un "bon gabarit" je mesure 1m82, 85 kg (environs), plutôt "bien foutu" d'après l'avis general, pourtant je suis complexé de me taille, de ma posture, de mes proportions, bref, le physique que j'aurais voulu avoir c'est celui de Rudy Coia. Pour moi plus on est grand, plus on est serein et je me sens constamment énervé, stressé par tout ce que je viens de dire comme une petite boule de nerfs, je me sens intimidé par tout le monde, meme par un gars comme joe dalton de 30 centimètres de moins que moi..
Lâche ce complexe, mec. 1m82 c'est 'bien' comme taille. D'ailleurs y a pas de tailles 'bien' ou 'pas bien', mais voilà c'est dans la moyenne on va dire...

"Plus on est grand et plus on est serein"... t'as vu ça où? J'ai connu des mecs qui faisaient dans les 1m60, d'après tes théories ils seraient tellement énervés qu'ils finiraient à l'asile :P

C'est absurde. Ces mecs étaient pas plus ou moins énervés que des gens plus grands.

Puis être plus grand ne te servirait à rien si même un mec plus petit que toi t'intimide. De toute façon, la taille ne fait pas la force ni rien d'autre. C'est codé dans les gènes et c'est incontrôlable.


Sinon, complexe pas trop sur ton parcours scolaire. T'as pas à rentrer dans une norme de 'parcours parfait', on est tous différents et il faut que ton parcours te convienne.

Je suis dans la même merde. Après 5 ans j'ai validé qu'un bac+3 là où mes potes de 2011 font leur stage de fin d'année pour la plupart, et pour rendre ça encore plus beau, j'ai bougé dans une autre ville et la fac de cette ville m'a jeté à la poubelle direct. On est tenté de se sentir comme un loser, mais les choses sont pas aussi simples.

Il te faut savoir ce que tu veux faire. Se laisser traîner dans une branche 'par défaut' en laquelle on croît moyen, ça peut marcher, mais ça peut aussi ne pas marcher.

Merci de vos réponses, je vais suivre vos conseils. Je commence a me remettre en forme physiquement (car j'avais quelques petits soucis musculaires a dénouer) avec la kiné, j'ai l'intention de me remettre au judo ou de m'initier au yoga pour essayer de canaliser ma colère un minimum et je commencerais a voir un psy pour lui demander son avis sur tout ça.
A partir d'ici le travaille de dénouement (ça va être dur mais je vais m'y filer) pourra commencer sereinement, je pense.
Puis au fur et a mesure j'essaierais de structurer tout ça peu a peu et solidement, bref je vais pas faire un exposé mais je crois que j'avais besoin de le mettre par écris et aussi de vous remercier de ces quelques conseils qui née restent en tête depuis, que vous m'avez donné !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 01.09.16, 17h53 par Blusher
  • [0] Courage le 01.09.16, 18h40 par Mickness
  • [0] Bravo ! le 02.09.16, 09h40 par Aristophane

Répondre