L'inexpérience ? Pourquoi c'est un faux problème.

Note : 96

le 04.01.2015 par The_PoP

32 réponses / Dernière par The_PoP le 08.01.2015, 23h27

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour à tous,

Cela fait un petit bout de temps que je n'ai pas ouvert de sujet sur ce forum, alors vous m'excuserez si je suis un peu rouillé, ou que mon propos dérive un peu trop. Merci bien.

J'ai remarqué depuis quelque temps sur le SOS Love, que beaucoup de jeunes hommes (surtout) soulignaient que leur inexpérience en matière de relations amoureuses ou de séduction était un frein pour eux. Bref que ça leur posait beaucoup de questions, que ça faisait un peu peur. Une arlésienne en quelque sorte.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, la question mérite de se poser hein, et d'en avoir conscience au minimum. Cependant ce qui m'a le plus interpellé c'est que ces jeunes gens étaient quand même loin d'être vieux, je pense là à des mecs de 18, 19, 20 ans...

Alors je vais tout de suite éviter le débat sociologique qui ne m'intéresse aucunement sur l'âge des premières fois et les "nouvelles normes sociales" pour simplement rappeler que de mémoire l'âge des premières fois et les statistiques sexuelles des français n'ont pas beaucoup évolué ces 30 dernières années.

Maintenant je vais essayer de m'attaquer au coeur du sujet.

Pourquoi c'est un faux problème ?

Parce qu’un premier baiser pas top n’a jamais gâché une belle histoire. Parce que si la séduction a été belle, mutuelle, fluide et partagée avant, vous aurez plein de droits à ne pas être au top. Parce « qu’éduquer » un amant ou une amante est aussi formidable. Parce qu’une première fois pas aboutie sur le plan physique et sexuel ne peut qu’amener à de nouveaux essais si la séduction a été partagée. Parce qu’il faut aussi vous demander si vous voulez vraiment de quelqu’un qui vous jugerai la dessus dans votre lit ?

Bien sur que le sexe et le plaisir de s’embrasser c’est important dans une relation. Mais c’est bien parce qu’on parle d’une relation qu’il faut comprendre qu’il n’y a pas de chance unique !!!

C’est l’attitude, la votre et la sienne en l’occurrence qui vont être déterminante.
Dégagez la bonne attitude, l’enthousiasme, l’absence de pression, et je suis sur que votre chéri(e) aura envie de remettre le couvert, de s’améliorer. Faites le dans le rire. Une partie de jambes en l’air ratée c’est quoi le drame ? En plus avec un peu de chances, vous êtes jeunes et en bonne santé et vous pouvez vite remettre le couvert !!!
Ce n’est pas une chance unique hein ! Et la pression dans 95% des cas vous vous la mettez tout seul.

Qu’est ce qui se cache derrière ce faux problème ?

Et bien il peut y avoir plusieurs choses je pense (et cette liste est exhaustive hein)

- Voir le sexe et la séduction comme une performance. NON : vous pouvez foirer votre rond croix carré et but et pourtant que cela continue quand même. Forcément si vous avez bien séduit l’autre, si entre vous la communication est au top, que les jeux font partie de votre relation, expliquez-moi pourquoi cela serait un problème ?

- La peur de l’inconnu tout simplement. Vous ne connaissez pas, donc vous flippez. Et vous projetez vos peurs sur les autres. Bah là, j’ai pas de solution miracle les enfants, la seule chose que je peux vous rappeler c’est que : C’EST PAREIL POUR TOUT LE MONDE. TOUT LE MONDE A EU UNE PREMIERE FOIS. La seule différence c’est que vous, vous avez peut être passé un peu trop de temps à la rêver ou a y penser ou à vous prendre la tête dessus.

- La peur du rejet. Ah ça c’est plus coton. Ben oui vous vous dites, oui mais si elle apprend ça ou si je suis pas bon, elle va m’envoyer paitre. Dans ce cas là, le soucis de l’inexpérience ne sert que de faux prétexte on est bien d’accord. Et le travail à faire sur vous ne saurait être résolu par cet article. Surtout il faut que vous preniez conscience que votre soucis ne réside pas dans votre inexpérience mais bien dans votre peur du rejet. Identifiez les vrais problèmes c’est commencer à les résoudre.


Comment je peux y remédier ?

Vous avez pris conscience que c’est un faux problème bravo ! Maintenant plusieurs options s’offrent à vous. Et elles dépendront de vous, de vos envies, et de la personne que vous séduisez en face de vous.
- Vous pouvez assumer en bloc, faire en sorte que les nanas l’apprennent ou le sachent rapidement autour de vous. Grosso modo, vous assumez, et votre cercle social est au courant. C’est devenu un sujet de rigolade entre vous (j’ai dit rigolade, pas moquerie). Faut être un peu costaud dans ces bottes pour assumer, mais c’est loin d’être aussi compliqué que ce qu’il y parait. Bien sûr si vous êtes entouré d’abrutis finis, c’est pas l’idée du siècle, mais demandez-vous quand même au passage ce que vous foutez avec eux. Bref le jour où vous séduisez une nana de votre entourage, cela ne pose aucun problème, elle est au courant. (cf mon exp perso à la fin)
- Vous pouvez ne jamais évoquer ce sujet. Ca passe aussi très bien (cf l’anecdote vraie sur mon pote). Les demoiselles vous assureront toutes qu’un mec qui se dépucèle ça se voit. Je peux vous garantir que non, pourvu que le jeux, l’humour et la communication soit là. Même en one shot.
- Vous pouvez simplement glisser le sujet quand il viendra sur la table si la demoiselle vous le demande durant votre phase de séduction.
En fait dans ses 3 méthodes (il y en a peut être d’autres), l’essentiel c’est d’assumer. Si vous assumez cela, que vous savez l’expliquer simplement sans effrayer l’autre, il n’y aura aucun problème.
Hey après tout vous n’avez juste pas rencontré la bonne personne. Ou vous n’en avez pas eu envie jusqu’à aujourd’hui.

Là où le bat peut blesser, c’est si vous en faites des tonnes sur ce sujet. « Non mais tu vois j’attendais la bonne » « j’attendais la femme de ma vie » « pas avant le mariage ». Je ne porte ici aucun jugement, je dis simplement que dans ce cas là, vous communiquez sur le fait que c’est un sujet important pour vous, pas anodin, que le sexe c’est pas quelque chose d’évident ou de simple.

Quels sont les fondamentaux à ne pas perdre de vue ?

Le sexe est un plaisir, s’embrasser aussi.

Tout comme la séduction, c’est de la communication. Le plaisir de trouver l’autre, de le comprendre, de partager, le plaisir de se faire plaisir. Le plaisir de chercher, de tâtonner, d’échouer et de rigoler, le plaisir de se découvrir, le plaisir de lâcher prise. Autant de choses qui font qu’une première fois, même râtée sur le plan physique peut quand même être une réussite.
Le bon sexe demande du lâché prise, alors si déjà vous avez peur du jugement de l’autre au moment de rentrer dans son lit, demandez vous ce que vous venez y faire. Y passer un examen ou une audition ?
Ensuite n’oubliez pas que si la séduction entre vous est présente depuis le début, et que ça roule fort, vous avez le droit à quelques erreurs hein. Vous avez combien de copines qui vous disent que le mec a été nul au plumard le premier soir mais qui le revoit après pour une deuxième vérif’ parce que bon… Vous avez combien de copains ou de copines qui disent : « bon au début c’était pas top, mais je lui ai appris quelques trucs » avec un sourire en coin. Combien qui disent « la première fois était nulle mais après on s’est lâché c’était géant » ?

Bref, une première fois c’est juste une première fois. Sauf que ce qu’il y a de bien avec celles là, c’est que la seconde peut arriver très vite derrière (sans mauvais jeux de mots).

Enfin, ok tu nous parle de relation mais pour un coup d’un soir, sérieux c’est quand même handicapant non ?


Là je vais juste vous livrer une chtite anecdote :

Mon meilleur ami, 28 ans. Ne s’était pas intéressé aux donzelles (mais genre pas du tout) avant ses 26 ans. Pas spécialement peur du râteau, pas gay, un animal social en plus. On a couru les jupons pendant une année ensemble. Il allait toujours un peu plus loin, et foirait souvent pour des raisons idiotes ou à la con. Mais sans renoncer, sans se départir de son humour. Son pucelage était connu de nous. Il faut bien comprendre qu’il ne cherchait absolument pas une copine. Et bien un soir que nous faisions la fête tous ensemble sur Montpellier, on a abordé pleins de filles dans un bar. Et puis il y en a une qui a semblé un peu intéressée. Cette fois-là il n’était ni trop saoul, ni trop fatigué et la logistique suivait. Bien sur on l’a tous aidé. La demoiselle avait le sourire et l’a ramené chez elle. C’était sa première fois. Ben la seconde a eu lieu peu après. Et la demoiselle avait vachement envie de le revoir…
Il n’en a pas fait un problème. Cela n’en a pas été un. Il lui plaisait, ils rigolaient bien ensemble, ils avaient chaud au slip tous les deux. Fin de l’histoire.

True story.


Et qui je suis pour vous dire ça ?


Un mec comme les autre, enfin afin d’être un peu clair sur le fait que je sais de quoi je parle, je vais juste vous dire que je me suis dépucelé à 21 ans, que ma nana était parfaitement au courant et se faisait une joie de m’initier (miam la coquine !), que ma première fois a été finalement chouette, voir rigolote. Et qu’après y en a eu plein d’autres encore mieux. Bref ça n’a pas posé de problèmes. Et j’avais 21 ans.


Voilà, j'ai pas la science infuse, je prétends pas connaitre tous vos cas personnels, ni vos histoires de vies. Je suis persuadé que vous trouverez plein de contre exemple hein. Mais dites-vous bien une chose, si vous n'en faites pas un problème cela n'en sera pas un.

Enjoy petit(e)s veinard(e)s !!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Post de qualité le 04.01.15, 12h35 par Blusher
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 04.01.15, 12h54 par COREupt
  • [+1] Post de qualité le 04.01.15, 13h38 par Oxygene
  • [+1] Post responsable le 04.01.15, 15h02 par MagicMike
  • [+3] Post de qualité le 04.01.15, 16h23 par Rickhunter
  • [+2] Courage le 04.01.15, 17h18 par wayl
  • [0] C'est pas si simple le 04.01.15, 17h23 par Bouba
  • [+2] 100% d'accord le 04.01.15, 17h42 par sebz9999
  • [+3] Post de qualité le 04.01.15, 21h30 par Ash
  • [+2] Post de qualité le 04.01.15, 21h59 par Roro117
  • [+1] Constructif le 04.01.15, 23h35 par Terrigan
  • [+3] Post de qualité le 04.01.15, 23h40 par tibdeconne
  • [+3] Tout à fait ! le 04.01.15, 23h58 par Popovski
  • [+1] A lire le 05.01.15, 09h47 par Onmyoji
  • [+3] Constructif le 05.01.15, 12h21 par FK
  • [+3] A lire le 05.01.15, 13h14 par amelia
  • [+3] A lire le 05.01.15, 15h44 par splifstarz
  • [+1] Instructif le 06.01.15, 04h16 par F3NIX
  • [+2] Bien joué le 06.01.15, 13h23 par MaryeL
  • [+1] 100% d'accord le 08.01.15, 18h34 par olivier
  • [+1] Merci ! :) le 19.01.15, 12h49 par Ramius
  • [+1] Post de qualité le 17.02.15, 16h35 par Zoulou
  • [+1] Enorme ! le 26.06.16, 20h27 par Allandrightnow
  • [+3] Merci ! :) le 01.07.16, 13h53 par DisturbedEvil
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Bravo pour ce supet article ! Cela relativise vachement l'acte et je t'en remercie. A lire et à relire pour bien impreigner tout cela !

Par-contre, concernant la partie "Assumer ou Dissimuler", je serais-ce plus d'avis de "Dissimuler" mais comment s'y prendre quand le sujet arrive sur la table par X raison (Un pote te parle de son dernier rendez-vous, des folies de sa copine, tu joues à "Action ou vérité"). Parce que j'avoue, même si c'est un faux problème, je n'arrive pas à être à l'aise quand le sujet arrive sur la table et qu'on se tourne vers moi.
Comme la prouvé ton pote, la première fois peut tout a fait se passer a merveille, même sans la moindre expérience, il n'y a aucune fatalité. On est aussi dans l'ordre de l'instinctif, du cerveau " reptilien ". Chaque homme est dejà conditionnée naturellement pour l'acte, biologiquement, il possède tous les schéma en lui, il est fonctionnel. Et au final, c'est pas franchement compliqué, ma première fois c'était aussi vers vingt ans il me semble, la fille n'avait rien vue du tout.

Il faut simplement se lâcher, faire confiance a sont corps. Même si certains manque d'expérience, tout le monde possède dejà de base toute les qualités requise pour pouvoir donner du plaisir a une femme. C'est plus le mental et le stresse qui risque de faire capoter l'expérience que l'inexpérience en elle même.
Oser se lancer, oser y aller, être centré sur le plaisir d'être avec l'autre, la promesse d'amour, la complicité, le jeu.

Cela n'est absolument pas compliqué. Il faut juste se lancer.
Si vous vous foirez, ce n'est pas grave. Recommencer jusqu'à ce que ça marche.

Le jour où ça marchera, vous aurez compris pourquoi The Pop et tous les mecs expérimenté sur ce forum, vous font ce genre de laïus.

Et vous avez de la chance d'avoir des mecs comme The Pop pour vous l'expliquer de manière aussi limpide.

Alors bougez votre cul !!
Allez draguer. Intéressez-vous vraiment aux filles. Connectez-vous à elles. Passez de bons moments avec elles et ne vous mettez pas la pression, c'est tout à fait inutile.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 04.01.15, 21h58 par The_PoP
Je nie en bloc l'affirmation "l’expérience est un faux problème".

L’expérience est très importante. Tous les gestes et les attitudes de la drague, tu les acquiert avec l’expérience. Le fait d'isoler une fille et de tenter de l'embrasser, bah au bout de la 10ème fille, ça commence à être un truc que tu maîtrises. Au bout de la 100ème tu devient expert. Et l'attitude gauche du mec qui sait pas s'y prendre, les filles le ressentent très fort, et ça casse quand même le romantisme et l'attirance. Non le awkward ne plaît pas et oui la confiance plaît.

D'ailleurs un des points commun à tous les AFC est une absence ou au moins un manque d'expérience. A l'inverse le mec qui captive les filles, et qui les séduit avec une facilité tellement déconcertante que c'en est indécent, on lui trouve quasiment toujours un gros bagage d’expérience avec les filles. Généralement le natural, c'est le mec qui draguait déjà dans le bac à sable.

Et la première fois qui se déroule à merveille relève de l'exception.


Bon ceci dit je reconnais que le post est bon et que les conseils sont pertinents. Et je suis d'accord qu'un mec qui manque d’expérience à tout intérêt à minimiser le problème pour ne pas s'enfermer dans le cercle vicieux.
Je voulais juste réagir sur l'affirmation de base parce que ça fais vraiment trop je me voile la face.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Non le 05.01.15, 00h47 par The_PoP
  • [0] AFC le 05.01.15, 00h52 par Rickhunter
  • [0] Prends un peu de recul le 05.01.15, 12h15 par FK
  • [-1] Facepalm le 26.06.16, 20h29 par Allandrightnow
Super article, qui dit bien les choses :)

J'insisterais sur un truc, l'âge est aussi un facteur qui a tout compte fait peu d'importance. Allez, je vais faire une petite confidence : mon premier baiser, c'était à 24 ans et ma première fois, c'était il y a deux semaines et demie, à 26 ans. Tout avec dix ans de décalage. Eh oui.

« Mais mais mais... comment t'as fait pour vivre avec ? »

C'est simple : de 14/16 ans à 24 ans, je ne sortais presque pas de chez moi, regardais mes pieds lors de mes très rares soirées, avait un comportement d’asocial. J'assumais pas.

Puis à 24 ans, tout se met en route : je passe l'une des soirées les plus géniales de ma vie, une nénette dans les bras, qui m'enfonce sa langue dans la bouche avec énormément de conviction, alors que je n'y croyais pas. D'ailleurs, tribute à l'un de mes meilleurs potes qui m'avait mis de salles coups de pieds au cul ce soir là !

Résultat, j'ai passé deux années à apprendre des tas de trucs en vrac : m'habiller, la séduction avec des mots bizarres, faire des trucs dans ma vie, sortir, socialiser avec les gens. J'ai eu des fails en route, allant la drague à avoir des relations sociales. Et c'est normal quand on a pas d'expérience.

Et il y a trois semaines, j'avais rendez-vous avec une fille sans que j'y mette beaucoup d'intérêt/me mette la pression. Le rendez-vous est finalement plus intéressant que prévu et se passe très bien. Ça se conclut par quelques baisers. Le courant était bon, j'avais envie, je me suis lancé. Et j'étais pas à me dire « comment c'est qu'elle va le prendre mon baiser ? », mais simplement à profiter du moment.

Et une semaine plus tard, cette même nana était sur mon lit en sous-vêtements. Là, j'avoue, j'étais un peu plus tendu, ce qu'elle a senti.

« T'es certain que tu veux le faire ? »

« Oui »

« Pourtant t'es tendu, non ? »

« Je vais être franc, c'est juste que je n'ai pas des masses d'expérience, donc ça me tend un peu »

Et il a fallu moins de dix secondes pour que ce sentiment s'en aille. Je peux vous assurer qu'on pense à autre chose à ce moment-là.

Et vous savez quoi ? C'était pas extra, j'ai encore des repères à trouver. Mais Il n'y a pas eu de soucis et c'était même très sympa !

Et vous savez pourquoi ? De un, la communication ! On s'est parlé, de ce qu'on (se) faisait. La franchise paie. De deux, hormis de tomber sur une conne, une fille que vous avez réussi à séduire/assez intéresser pour qu'elle se montre dans le plus simple appareil devant vous, elle ne va pas s'intéresser à ce genre de détail. Que vous ayez eu 100 aventures ou rien avant, on s'en fout. Encore mieux : ELLE s'en fout. Tant que vous avez été le meilleur vous-même et n'avez pas dû mentir pour qu'elle accepte de venir dans votre pieu, il n'y a de soucis avec rien.

Alors oui, j'avoue que mon discours fait peut-être vieux briscard expérimenté... alors qu'en fait non (oui mais non mais bon, z'avez compris). Cependant, pour l'avoir vécu très récemment, et le recul de l'âge aidant sans doute un peu, je peux vous assurer que tout ce que dit The_Pop est extrêmement juste.

Et comme dit plus haut : arrêtez avec l'âge de la première fois. On s'en fout comme de l'an quarante. Si c'est un problème pour vous, ça en sera un pour les autres. Et l'inverse marche aussi. Et si javais dû écouter toutes les conneries qui se racontent sur l'âge de la première fois, que si après tel âge on ne l'a pas fait on a raté sa vie... je n'aurais jamais rien fait ou osé faire.

L'expérience n'a pas à être mise en relation avec l'âge. Seulement avec les moyens que vous voulez bien vous donner pour aller de l'avant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Like a boss ! le 05.01.15, 00h03 par Poivron
  • [+3] Intéressant le 05.01.15, 00h05 par Iskandar
  • [+3] Like a boss ! le 05.01.15, 00h11 par Rickhunter
  • [+2] Instructif le 05.01.15, 00h34 par The_PoP
  • [+1] +1 le 05.01.15, 03h30 par tibdeconne
  • [+1] Pertinent le 05.01.15, 15h44 par splifstarz
  • [+1] Constructif le 26.06.16, 20h32 par Allandrightnow
@Bouba.

Tu détournes le propos.
Je nie en bloc l'affirmation "l’expérience est un faux problème".
L’expérience est très importante.
Je ne dis pas que c'est pas important. Je dis que c'est un faux problème.
Je dis pas que ça sert à rien. Je dis juste que si t'en a pas, ben t'es juste comme tout le monde à la base, et ce quel que soit ton âge. On a tous commencé là.

Se planquer derrière le manque d'expérience pour ne pas essayer c'est rentrer dans un cercle vicieux. J'ai pas d'expérience donc j'y vais pas. Donc j'ai toujours pas d'expérience et je vieillis, donc j'y vais encore moins. Et j'ai toujours pas d'expérience. Tu vois le point ? Pourquoi je dis que c'est un faux problème ?
Et l'attitude gauche du mec qui sait pas s'y prendre, les filles le ressentent très fort, et ça casse quand même le romantisme et l'attirance. Non le awkward ne plaît pas, même si j'ai déjà pu lire l'inverse ici. Oui la confiance plaît, c'est plus à prouver.
Bien sur que la confiance plait. C'est bien pour ça que je conseille simplement d'assumer ce que l'on est, c'est à dire sans expérience. Ou en tout cas de ne pas le planquer ou surtout en avoir honte. Avoir confiance en ce que l'on est tout simplement.

L'expérience donne de la confiance c'est évident et tant mieux. Mais un peu de confiance, au moins en soi ou en l'autre peut aussi amener à l'expérience :)

D'ailleurs un des points commun à tous les AFC est une absence ou au moins un manque d'expérience. A l'inverse le mec qui captive les filles, et qui les séduit avec une facilité tellement déconcertante que c'en est indécent, on lui trouve quasiment toujours un gros bagage d’expérience avec les filles. Généralement le natural, c'est le mec qui draguait déjà dans le bac à sable.
Ok j'entends bien, mais c'est juste une évidence ce que tu dis. Et ça n'explique pas qui de l'oeuf ou de la poule est arrivé en premier.
Une fois encore, positionne toi dans la peau du mec qui a raté le coche. Parce que les autres ils n'ont pas besoin de cet article.

Pourquoi ? Bah tout simplement parce que le jour où ils se sont dit : hey mais j'ai pas l'expérience, ils se sont répondus à eux même : ben raison de plus pour le faire. Et ils y sont allés. Point final.
Et la première fois qui se déroule à merveille relève de l'exception.
Mais la première fois est juste une première fois. Il n'y a pas d'autres messages. Si ce n'est que ben si elle est pourrie, c'est pas grave parce que tu peux recommencer !!!
En plus sans déconner, pour les mecs qui ont passé un certain âge, j'en connais pas des masses qui ont eu une première fois à chier... A moins qu'ils ne l'aient voulu ou cherché.
Je voulais juste réagir sur l'affirmation de base parce que ça fais vraiment trop je me voile la face.
Tu as bien fait, simplement tu as pris mon propos pour ce qu'il n'était pas. Tu l'as compris à travers TON spectre de compréhension.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Post responsable le 05.01.15, 02h54 par Rickhunter
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
De ce point de vue là je suis d'accord.
J'ai du m'enflammer sur le titre, au moins j'ai dit des trucs
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 05.01.15, 10h06 par The_PoP
Super post !

On a tous commencé sans expérience; et sauf exceptions, ça n'empêche personne de progresser.

Juste, ne soyez pas de ceux qui se laissent paralyser par la peur d'être jugés, moqués, ou de ne pas assurer : comme le dit si bien The_Pop, on en est tous passés par là (et personne n'en meurt).

Une piste pour surmonter cette crainte : ne pensez pas performance, mais plaisir et instant présent.

La volonté de contrôle, de perfection, ce sont des poisons paralysants, il faut apprendre à faire taire le trac et se lancer, là réside le secret.

Ceux qui doutent de cela sont ceux qui n'ont jamais osé. Tous ceux qui l'ont fait le savent : se lancer fait taire tous les doutes paralysants, et apporte énormément de plaisir et de fierté, fuel pour vos prochaines aventures.

=> Ne restez pas sur le bord de la route. Tous les prétextes que vous pourrez trouver pour ne rien faire sont de FAUX prétextes que votre égo (orgueil, fierté, arrogance, vanité, besoin primal de se protéger) vous instile dans la tête comme du poison, et qui vous font louper tout ce qu'il y a de bon dans la vie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 05.01.15, 12h29 par The_PoP
  • [+1] 100% d'accord le 05.01.15, 12h45 par Terrigan
FrenchKiss a écrit :Une piste pour surmonter cette crainte : ne pensez pas performance, mais plaisir et instant présent.
Une clé fondamentale.
ça marche sur le long terme ET sur le court terme, mais pas de la même manière.

Sur le court terme,
le plaisir et l'instant est susceptible d'entrer en concurrence avec les diverses ambitions, et surtout avec la sensation du niveau qu'on peut avoir, de l'échec dont on a peur ou qui se matérialise parfois, même au sortir d'une belle "séquence" de plaisir et d'instant présent.

(Bon, déjà la notion de succès / échec est à repenser en profondeur, mais je ne vais pas me lancer là-dedans, ce serait trop long)

En tout cas c'est là qu'il faut ajouter quelque-chose au plaisir et à l'instant présent, afin de ne pas subir la sensation d'échec sous forme de retour de flammes.

(Je vous connais les gars, vous avez des phases de bon moral et de bonne attitude, et puis à la moindre déception vous rentrez dans vote coquille)

:arrow: Ne pensez pas niveau général, ne pensez pas failles (pas assez ceci, bloqué par cela...) pensez mouvement et progression.

Tant qu'il se passe quelque-chose, tant qu'il y a du mouvement, ça progresse. C'est presque magique.

Beaucoup de gens le ressentent instinctivement, et surtout appliquent au jour le jour ce principe, notamment ceux dont le succès vous rend jaloux.

:arrow: Si ce que je viens d'écrire vous parle, si vous sentez qu'en effet vous êtes loin du compte, à vous de vous recâbler en ce sens.

***

Comprenez bien qu'aucun conseil de bon sens, même pas ceux de ce post qui sont pourtant excellents, ne vous protégeront contre le cycle naturel du succès et de l'échec.

La protection, si protection il y a, et force est de constater qu'on n'est pas tous égaux à ce sujet, cette protection se situe à l'intérieur de nous.

Plaisir, instant présent, mouvement, progression
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Bouba, faut pas réfléchir avec la grille de lecture donnée par le game: c'est un truc faussé.
Il n'y a pas de niveau, la répétition ça n'aide pas toujours, car certaines choses on les comprend ou pas mais une fois qu'on le sait tu gagnes pas des niveaux dedans;), puis on peut aussi se tromper et prendre de mauvaises habitudes, ou compliquer des qui sont simples en se disant qu'on va tester 30 paramètres qui n'ont rien à voir et qu'on doit répéter plus c'est un piège: on se dit toujours qu'on est pas prêt, qu'on a pas le niveau.
Et puis on oublie trop souvent que c'est une histoire d'être et pas de performance.
Alors on peut pas être expert en "être".
Et côté présentation bien sûr on peut évoluer mais à part vouloir faire des concours à s'adapter à chaque nana exactement, pour lui donner ce qu'elle attend, ça n'a pas grand intérêt de s'améliorer indéfiniment de ce côté là, car si tu veux rester sincère et ne pas manipuler les gens il y aura toujours des choses chez toi incompatibles avec certaines femmes dès le départ.
Et c'est se placer dans une situation où tu "gagnes" les femmes que réfléchir comme ça, et c'est ce qui fait que ton inexpérience prend de l'importance.
Mais si tu l'abordes sous l'angle d'une rencontre, c'est une chose "unique" et ton expérience tu la fais au fur et à mesure.
Pour le sexe c'est pareil. Il y a des fondamentaux mais chaque fille est différente. Certaines adorent des choses qui laissent indifférentes d'autres. Et la manière de pratiquer est bien souvent sujette à variation pour donner du plaisir à l'une ou l'autre.
Les filles sont souvent moins timides que nous et plus conscientes du problème en nous demandant comment on aime par exemple la fellation, parce qu'elles savent très bien que d'un homme à l'autre ça change.
Alors être inexpérimenté c'est pareil. Du moment que tu as la fondamentaux, et presque tout le monde les a, instinctivement ou via le porn (c'est pas la vraie vie mais il y a des points communs, et de toute manière un débutant sera jamais aussi à l'aise et bourrin qu'un hardeur donc il y a peu de chances que ça pose problème), c'est juste une chance d'aller vers l'autre avec un esprit neuf et d'apprendre à la connaître elle.

Tout le reste, c'est anxiogène et on en oublie qu'on peut réussir du premier coup, même sans être parfait. On voudrait que ça le soit mais si on avait juste envie de profiter d'un bon moment avec l'autre on aurait moins la pression.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 05.01.15, 15h45 par splifstarz
  • [+2] A lire le 05.01.15, 19h00 par The_PoP
  • [+1] A lire le 26.06.16, 20h41 par Allandrightnow
Bon ce post est fait pour moi.

A 27 ans je n'ai pratiquement aucune expérience et c'est une situation que je ne supporte plus.
Je vous rassure je ne vais pas faire mon caliméro, si j'en suis la aujourd'hui c'est de ma faute j'en suis conscient.
Mais c'est intéressant du coup ton post car pour moi c'est pas de l'ordre du débat, de donner mon avis sur quelque chose que je connais pas, non pour moi c'est du concret, c'est ce que je vis.

Du cout je vais en parler un peu plus avec mes tripes.

Le problème primordiale c'est la confiance. C'est la chose la plus importante pour moi en séduction, comme dans toutes les autres parties de la vie. Le probleme c'est que la confiance elle vient avec l’expérience.

La je vais rester sur le coté seduction. La confiance quand on nait, elle est la même pour tous. C'est apres que les choses bougent avec l'adolescence. Et a ce niveaux la quand on est jeune ont est soumis qu'a l’extérieur on est pas mure pour chercher l'estime de soi a l’intérieur, on est focalisé que sur le regard et l'avis des autres.
Et comme on est pas tous égaux on ne peut pas avoir la meme facilité sur le chemin de la séduction a la base.

La je vais parler de mon vécu. Des choses que mes proches ne savent meme pas.
Je vais faire bref, résumer énormément mais l'essentiel est la.
Je suis pas tres beau, quand t'est gamin, y'a pas trop de pitié donc on te le dit en moquerie donc tu finis par croire que c'est vrai. je n'arrivais pas a plaire a cette age comparé a mes potes donc je me suis refermé sur moi. C'est mon erreur oui.
Ensuite tres vite une autre réalité c'est présenté a moi et le fait de pas avoir réussi a la dépasser avec le temps ma amené a mon manque d’expérience actuelle je le sait. C'est mon blocage numéro 1. La taille de mon sexe ( 11 cm en érection). Voila c'est dit.
Du coup comme tu le dis dans ton post le cerle vicieux: je ne sais pas faire avec les filles en plus j'ai un petit sexe, ca sert a rien de tenter c 'est mort.
Du coup aucune confiance toutes ces années et du coup j'ai rien fait trop peur de la honte ou autres.
La j'écris vite mais vous pouvez pas imaginez comme j'en est chié de frustration.

Aujourd'hui j'ai beaucoup travaillé intérieurement donc je suis pret a me lancer mais oui le facteur manque d’expérience petit sexe me tétanise toujours.
Je sais que je dois dépasser tout ca pour réussir a m'en sortir. J'ai ouvert un journal ou je vais essayer d'écrire mon évolution d'ailleurs.
Mais voila j'y suis a ce point de départ ou il faut inverser la tendance pour Obtenir de l’expérience en partant de rien, de plus a un age assez élevé. Alors je suis d'accord avec ce que tu dis mais c'est plus facile a écrire qu'a vivre je te le garanti.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 05.01.15, 19h00 par The_PoP
La confiance c'est interne.
Tu la bases sur des choses externes mais ça doit venir de toi.
Tu as confiance parce qu'il n'y a pas de raisons que ça marche pas.
Tes différences avec les autres mecs sont bien infimes en comparaison de tes similitudes.
Tu n'as pas confiance car tu as bâti un système de croyance où l'âge de perte de virginité à une importance et où la taille de la bite aussi.
En fait tu crées ton propre cercle vicieux.
Alors qu'il faut juste prendre conscience qu'il n'y a même pas à réfléchir. Si tu vas parler à une fille et que vous vous plaisez, il n'y a rien à savoir. Ça se fait presque tout seul (tant que tu lui vomis pas dessus de stress ça devrait aller).
Et tu peux perdre ton "fardeau" et 10mn chrono.
Tu n'as pas confiance car tu réfléchis au comment et tu te dis "j'ai pas d'expérience", comment je peux réussir.
C'est comme marcher. Ça vient avec le temps mais on fait des essais et chuter ne t'arrêtera pas parce que ton envie doit être plus forte que ta peur.
Il n'y a pas de fatalité tant que tu décides de te bouger le cul. Et tu vas dire "j'ai peur". Mais ta peur perpétue la situation. Agir te sort de la situation qui crée ta peur.

Ce qui doit être important c'est ton envie d'aller vers les autres. Et vers les nanas.
Si tu la fais vibrer, il y a peu de chances de te faire rejeter. Ça arrive c'est vrai mais si ça arrive c'est elle qui y perd parce qu'elle se prive de toi sans savoir si tu peux lui donner du plaisir. Et tu peux.

Lis le journal de JustDoIt. Tu verras qu'en agissant on arrive à tout.
Mais change de point de vue.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 05.01.15, 18h59 par The_PoP
  • [+1] 100% d'accord le 05.01.15, 21h17 par Popovski
Alors je suis d'accord avec ce que tu dis mais c'est plus facile a écrire qu'a vivre je te le garanti.

C'est vrai. Mais avant de l'écrire je l'ai un peu vécu. Comme d'autres.
Chaque situation est différente, et j'estime être loin d'être à plaindre. Mon propos n'est pas là.

Je n'ai pas dit que c'était facile. J'ai simplement dit que c'était un faux problème. Et que c'était pas si compliqué que ça de s'en rendre compte.

Après ne nous leurrons pas et c'est le revers de la médaille, c'est un faux problème qui en cache malheureusement d'autres plus réels.

Mais ce n'est pas l'objet de mon post.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Voilà tonneau se retrouve dans ce que je décris plus haut. Et allez lui dire qu'il s'est placé tout seul dans le cercle vicieux, que tout ça c'est dans sa tête, ça lui fera bon dos. Bien sur que ça demande un travail psychologique de sa part pour sortir de ce cercle. Mais c'est pas simple, et moins t'as d'expérience plus c'est dur de sortir la tête du trou. Comme trouver un boulot.
Outkast a écrit :Tu as confiance parce qu'il n'y a pas de raisons que ça marche pas.
Oui mais comme tonneau l'explique notre confiance se base sur notre expérience. Tu sais que ça va marcher parce que dans le passé t'as appliqué et ça a marché. C'est sur tes succès et échecs passés que tu construit cette confiance qui paraît naturelle quand tu l'as.
Alors qu'il faut juste prendre conscience qu'il n'y a même pas à réfléchir. Si tu vas parler à une fille et que vous vous plaisez, il n'y a rien à savoir. Ça se fait presque tout seul (tant que tu lui vomis pas dessus de stress ça devrait aller).
Et tu peux perdre ton "fardeau" et 10mn chrono.
C'est pas si simple. Tout est intégré. Ça te paraît peut être naturel de parler à une fille et de l'emballer 10min plus tard, t'as peut être l'impression que ça se fais "tout seul", mais c'est plein d'action, d'observations, de manière d'agir que t'as intégré avec l’expérience.
Pour un mec qu'a jamais touché une fille, bah non c'est pas si simple.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Facepalm le 05.01.15, 23h43 par Rickhunter
  • [0] Facepalm le 06.01.15, 00h01 par The_PoP
  • [0] Prends un peu de recul le 06.01.15, 01h06 par Onmyoji
Bouba a écrit :Mais c'est pas simple, et moins t'as d'expérience plus c'est dur de sortir la tête du trou. Comme trouver un boulot.
C'est justement à cette croyance en bois qu'on essaie de tordre le cou depuis le début... (D’où la note facepalm)


Tu sais que ça va marcher parce que dans le passé t'as appliqué et ça a marché. C'est sur tes succès et échecs passés que tu construit cette confiance qui paraît naturelle quand tu l'as.


Et tu commence quand ?


C'est pas si simple. Tout est intégré. Ça te paraît peut être naturel de parler à une fille et de l'emballer 10min plus tard, t'as peut être l'impression que ça se fais "tout seul", mais c'est plein d'action, d'observations, de manière d'agir que t'as intégré avec l’expérience.
Donc en gros y'a que les vieux qui baisent ?


Pour un mec qu'a jamais touché une fille, bah non c'est pas si simple.
Certes non.
En revanche je doute que ça le soit plus après avoir lu ton post.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 06.01.15, 11h51 par Onmyoji
Merci pour ce sujet très intéressant! Il donne de l'espoir.
Bouba a écrit :Voilà tonneau se retrouve dans ce que je décris plus haut. Et allez lui dire qu'il s'est placé tout seul dans le cercle vicieux, que tout ça c'est dans sa tête, ça lui fera bon dos. Bien sur que ça demande un travail psychologique de sa part pour sortir de ce cercle. Mais c'est pas simple, et moins t'as d'expérience plus c'est dur de sortir la tête du trou. Comme trouver un boulot.
Non. Parce qu'on te juge pas à ton expérience en séduction. C'est pas marqué sur toi. Il y a des gens qui ont "beaucoup" d'expérience dans le sens où ils sont en permanence en contact avec des gens, ça les empêche pas de pas être à l'aise. Alors que d'autres sont relativement asociaux au regard du temps passé en compagnie d'autres humains mais qui sont comme des poissons dans l'eau dans n'importe quelle situation sociale.
Ce n'est pas qu'une question de pratique.
Lui dire qu'il a créé son cercle vicieux;
A) c'est vrai
B) ça l'aidera à en sortir. C'est pas le conforter dans ses croyances paralysantes qui le fera avancer

Si tu compares ça à un cours de langue il y a ceux qui passent parler et qui veulent pratiquer parce que ça les intéresse et ceux qui ont trop la trouille de se lancer par honte, pour pas donner l'impression de fayoter, parce que ça les intéresse pas...
Qui a l'attitude la plus constructive?
Et c'est bien un cercle vicieux qu'on crée parce qu'il n'y a pas particulièrement de différences à la base entre élèves, à part ceux qui sont bilingues par leur famille. Et ceux qui avancent laissent les autres derrière qui ont de plus en plus de mal à démarrer car la différence devient flagrante.
Comment ça se fait qu'en 3 ème cycle on soit 60% à être incapables de comprendre un texte simple en anglais? Pourtant ce niveau d'étude dénote des capacités? Parce qu'il y a des gens qui ont peur et d'autres non. Une langue comme l'anglais y a presque pas plus simple, surtout qu'on peut baigner dedans à longueur de temps.
Pour les contacts sociaux c'est pareil. Tu fais le choix de rester dans ton cercle ou de dire deux mots à des inconnus, même sans chercher plus. C'est pas une corvée. C'est la base.
Mais effectivement faut pas penser à baiser si on se dit que c'est pas possible et que ça sert à rien de tenter. Tenter c'est le minimum vital.
Oui mais comme tonneau l'explique notre confiance se base sur notre expérience. Tu sais que ça va marcher parce que dans le passé t'as appliqué et ça a marché. C'est sur tes succès et échecs passés que tu construit cette confiance qui paraît naturelle quand tu l'as.
Tonneau a tort. Ou plutôt il a raison dans son cas. Mais c'est une mauvaise manière d'acquérir de la confiance. L'essence même de la confiance c'est ne pas avoir besoin de justifications pour ça. Sinon on rentre dans la logique mais la vie c'est du bruit et de la fureur et ça ne signifie rien*.
Chercher une justification logique au fait de s'aimer ou de penser qu'on peut le faire c'est juste toxique.

Pourquoi tu t'aimes? Parce que? Parce que sinon tu dois vraiment avoir une vie merdique.
Tu t'aimes parce que tu vis et que chercher à avancer avec le fardeau de se détester c'est chercher à franchir l'atlantique à la nage avec 300kg de plomb dans le cul.
C'est pas si simple. Tout est intégré. Ça te paraît peut être naturel de parler à une fille et de l'emballer 10min plus tard, t'as peut être l'impression que ça se fais "tout seul", mais c'est plein d'action, d'observations, de manière d'agir que t'as intégré avec l’expérience.
Pour un mec qu'a jamais touché une fille, bah non c'est pas si simple.
Ah le mythe du natural. Putain le game aura vraiment pourri des tonnes de gens. Séduire c'est pas compliqué la plupart du temps parce qu'il suffit de rencontrer quelqu'un qui te correspond pour que ça marche.
Le "game" et la séduction sont les trucs pour arriver à connecter avec une fille qui n'est pas intéressée dès le départ ou pour qui il y a des obstacles qu'elle n'enlèvera pas d'elle même.
Mais sinon tu mets deux personnes qui se plaisent dans une pièce, y a de fortes chances pour que ça finisse en baise avant la fin de la nuit.
Et c'est même pas une question de durée.
J'ai passé des soirées avec des filles des fois où j'avais presque pas ouvert la bouche au départ et où ça c'était fait en deux minutes. Et non je suis pas apollon. J'étais juste souriant et je leur ai plu sur le moment et voilà. Et c'était pas que des ONS.
Puis on se prend parfois la tête à se dire qu'on est pas séduisant alors que la fille en fait elle était impressionnée ou elle attendait qu'on fasse tout (j'ai eu des regrets plusieurs fois parce que j'avais eu l'impression que la fille était pas intéressée alors que j'ai eu plus tard des retours par elle ou des amies qu'elle attendait juste que je me lance).

Être dans l'optique d'avancer au max de ce que permet la fille sur le moment ça aide bien. Et quand elle a dit non c'est stop mais si elle t'aide ou si elle est volontaire tu avances.

Tu crois que quand je séduis j'intègre dix mille paramètres à la seconde?
Je fais même pas les mêmes trucs à chaque fois. Je fais même des choses que tous les manuels de pua décrient. Je serai un afc irrécupérable selon eux. Pourtant j'arrive pas trop mal à faire de belles rencontres. J'ai mes périodes de galères justement quand je me cause des problèmes tout seul en ayant peur peur de l'échec ou de réussir mais sinon ça roule tout seul du moment que je me lâche la grappe avec "je dis pas assez bien ou bon pour elle/mon concurrent est mieux/j'ai pas été gâté par la nature/je la mérite pas..." et que je vais vers des filles qui me correspondent.
Alors c'est sûr que c'est loin de l'idéal du séducteur qui chope tout type de filles sans ramer avec un taux élevé de réussite mais je pense qu'il doit y avoir 5 mecs sur le forum qui en sont capables et c'est bien pour eux.
J'ai pas envie de faire un concours de bite avec eux, mon lit et ma messagerie sont bien remplis et c'est tout ce qui compte.

Je dis pas qu'il faut être esclave de ses rencontres et attendre que ça se passe comme par magie. Je dis que la magie n'existe pas et les formule des pua c'est du placebo.
Si la fille vous prenait en connaissant votre personnalité d'entrée elle vous choisirait parce qu'elle l'apprécie. Pas pour votre expérience.
Ce qui est génial c'est qu'une conversation c'est pareil.
Le piège c'est de chercher à séduire parce qu'on se fout la pression et on se met en position de demande alors qu'on connaît même pas la fille et que si ça se trouve elle nous convient pas.
Alors qu'échanger avec elle d'égal à égal ça dégage de l'enjeu et on peut se mettre à créer un truc à deux si on voit qu'il y a un vrai échange.
Et pour échanger il y a pas qu'une méthode.
Le point de départ ça reste rencontrer la fille. Pour ça faut jeter ses croyances selon lesquelles on peut pas parler à une fille parce qu'on l'a jamais fait (sinon tu fais quoi? Tu lui écris?) Et on dit Bonjour.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 06.01.15, 10h35 par Popovski
  • [+1] Constructif le 06.01.15, 11h07 par Rickhunter
  • [+1] A lire le 19.01.15, 13h15 par Ramius
Outkast a écrit : Mais sinon tu mets deux personnes qui se plaisent dans une pièce, y a de fortes chances pour que ça finisse en baise avant la fin de la nuit.
Tu m'excuseras mais c'est pas si simple. Y'a le "qui se plaisent" qui pêche. Peut être que toi tu plais mais c'est pas forcément le cas de tous le monde.
J’espère éviter le lever de bouclier en disant que si tu met un 3 (avec tout ce que ça implique en personnalité) et une 10 dans une pièce, la 10 va plaire au 3 mais pas l'inverse.
J'ai passé des soirées avec des filles des fois où j'avais presque pas ouvert la bouche au départ et où ça c'était fait en deux minutes. Et non je suis pas apollon. J'étais juste souriant et je leur ai plu sur le moment et voilà. Et c'était pas que des ONS.
T'es pas un apollon mais t'as bien géré. Je pense pas que tonneau pourrait arriver aussi simplement au même résultat.
Si la fille vous prenait en connaissant votre personnalité d'entrée elle vous choisirait parce qu'elle l'apprécie. Pas pour votre expérience.
Le problème c'est que y'a des personnalités qui plaisent et d'autres qui plaisent pas. Et c'est plutôt universel.
http://www.frenchtouchseduction.com/app ... -seduction
sois-un-homme-v2-vt11526.html (encore mieux, old but gold)
Voilà y'a à peu près le résumé des qualités qui plaisent.

Et ces qualités masculines prennent source dans la confiance en soi. Qui s'appuie en partie sur les expériences et le vécu.
la-confiance-en-soi-vt5853.html (j'ai pris un article du maxi best of, il date de 2006 mais explique qu'on bâtit un "capital confiance" par notre vie et nos expériences.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Hors sujet le 06.01.15, 11h56 par The_PoP
  • [0] C'est pas le plus important le 06.01.15, 12h01 par Rickhunter
J'ai bien compris le décalage entre moi et vous sur ce post.

Le post de base s'adresse aux AFC sans expérience, du coup derrière on me dit que je les fais pas vraiment avancer.

Je suis absolument d'accord avec les 3/4 du sujet, quand vous dites que le mec sans expérience ne doit pas faire un big deal de son manque d’expérience. Que celui ci ne doit pas se laisser freiner par un manque d'expérience au risque de se créer son cercle vicieux.
Je ne m'oppose pas aux affirmations ici.

La où je vais dans une autre direction, c'est que je pense que plutôt que prendre l'AFC par la main, en lui envoyant des discours motivationals pleins d'espoir, lui mettre à plat son problème et lui en faire comprendre les rouage peut le servir.
Je pense qu'un mec dans la situation de tonneau ne s'en sortira pas sans une profonde remise en question et un profond remodelage. Il faut tout reprendre, passer par l'introspection et réussir à repartir en nouvel homme. Et pour ça, la base est peut être de comprendre pourquoi ça va pas, lui faire réaliser des mécaniques qu'on a tous surement déjà compris et intégrer ici.
Je pose à plat le problème de l'expérience, mais jamais je dit que l’expérience fais tout. Cependant c'est important. L’expérience de vie fais grandir. Et, dans un forum où on apprend à chopper, bah l'expérience avec les filles rend plus à l'aise avec les filles.

Le mec à 27 ans et est pris dans un cercle vicieux. Lui dire que c'est un faux problème, et d'aller dire bonjour, aussi sympa que ces conseils sonnent, je doute vraiment que ça soit suffisant pour régler ses problèmes.


Je comprend vraiment où vous voulez en venir. Je comprend en partie vos réactions et incompréhensions sur mes messages. Je pense que vos messages et les miens sont pas incompatible, j'essaie juste d'apporter une autre dimension à la question.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 06.01.15, 13h19 par Onmyoji
Répondre