La méditation: les bénéfices dans son game et dans sa vie. Retour d expérience

Note : 74

le 22.11.2014 par justdoit

117 réponses / Dernière par Aristophane le 06.10.2016, 18h16

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
olivier a écrit :Un autre petit truc pour mesurer le temps sans vous faire brasser par une sonnerie trop agressive.

Prenez un fond sonore assez présent sans être déconcentrant, mais assez fort pour vous aider à repousser plus facilement les pensées parasites.

Par exemple, un 'rainsound', bruit de pluie. C'est apaisant, ça varie assez pour ne pas être prise de tête, et vous pouvez régler la vidéo pour correspondre à la durée.

Par exemple, vous la mettez 20 mn avant la fin.

Quand la pluie s’arrête, la séance est terminée, sans vous brasser.

Apparement les "bruits blanc" aide à la méditation, à la concentration.
astuce pour générer des bruit blanc de la durée souhaité : installer audacity ( [url]http://audacity.sourceforge.net/?lang=fr[/ul] ) faire générer / bruit / blanc, et choisir la durée. je vais essayer quelques jours et je vous fait un feed back !

MadWorld : le problème de méditer le soir (si c'est trop tard) c'est que tu as un fort risque de somnolence, mais si tu gére, alors je ne pense pas que ça pose problème.
Écoutes, je peux te donner tous les détails, mais ton engagement dans ta pratique sera proportionnel aux recherches et à ta volonté de te cultiver sur le sujet.

Tu peux méditer n'importe où, mais l'important est de réunir des conditions correctes pour toi pour commencer et en faire une (bonne) habitude.

Ensuite, tu vas appliquer ta capacité à méditer dans des situations de plus en plus difficile, là ou justement cela te sera le plus utile.

Je médite souvent dans des conditions inconfortables, dans des environnements bruyants, dans des conditions psychologiques difficiles etc

Mais heureusement, je n'ai pas commencé par là.

Commence par de petites séances régulières, chez toi, avec un peu de zique en fond sonore si cela t'aide, dans des conditions confortables (sans être avachi)

Puis étend petit à petit ta capacité à la Présence, en augmentant la durée de tes séances, en variant l'environnement, etc.

Par exemple, essaie de prendre un repas en pleine conscience, en étant parfaitement attentif à ce que tu fais. Le petit déjeuner est idéal pour ça.

Prend toi régulièrement des moments pour te 'poser' et écouter et regarder ce que tu fais, là ou tu en est. Accepte sans juger ce qui se passe, et retourne à ta vie.

Le but n'est pas de devenir un Moine, mais de développer sa capacité à la Conscience et au calme intérieur.

Cela n’empêche pas d'aimer l'agitation ou de se projeter dans l'avenir ou le passé. Juste d’être capable de ne pas être dans ce flot tumultueux en permanence, et de laisser grandir d'autres choses en soi.
Merci. Bon, première séance allongé sur le lit à fixer une prise de courant. Ça nique les yeux de regarder en permanence. XD J'ai commencé par 10 minutes. C'est passé normalement. Encore trop de pensées parasites durant la séance.
J'essaie de m'y mettre !

C'est pas simple, surtout quand on est du genre à beaucoup cogiter...

Le plus dur, c'est la constance...
C'est quand on es du genre à beaucoup cogiter que c'est le plus efficace à mon avis, tu verra les première fois ou tu arrive à faire taire ton esprit, c'est reposant et jouissif !
Je vais essayer de me tenir à 10 min par jour pour le moment.

Déjà quand je m'y mets, je trouve ça énorme. J'ai énormément de mal à me concentrer -__-'
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 14.01.15, 09h40 par hell0
Une excellente audio de méditation guidée. 10 mn par l'un des meilleurs spécialiste qui soit



Christophe André est un psychiatre qui a intégré la pratique de la méditation dans son travail

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Andr%C3%A9
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 02.02.15, 16h01 par Rickhunter
En plongée en apnée on utilise beaucoup la méditation.

On coupe le flux de pensé pour se calmer et réduire la consomation en oxygene du cerveau et ainsi tenir plus longtemps sans respirer.

Et avant chaque apnée on fait un travail de respiration avec un rythme 1/2.
1 temps d'inspiration pour 2 temps d'expiration (par exemple 15sec/30sec) selon une certaine méthode. On gonfle d’abord le ventre jusqu’à ce que le buste prenne le relais.
En inspirant et expirant par la bouche.

C'est un peu difficile au début de tenir ce rythme, on a l'impression de manquer d'air mais il faut trouver le bon temps d'inspiration.

Voila juste une petite variante si vous voulez l'essayer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 03.02.15, 08h55 par Leocel
  • [0] Instructif le 04.02.15, 14h23 par Rickhunter
  • [+1] Intéressant le 08.10.15, 17h48 par voucny
Après environ 6 semaines de pratique régulière j'en tire un bilan quasi-nul.

La qualité de l'exercice en lui-même est toujours la même qu'au départ, si ce n'est parfois pire. J'ai la possibilité de me concentrer une poignée de seconde avant de perdre le contrôle, sauf on va dire à 1 séance sur 10 où j'arrive à bien me concentrer.

En terme d'impact sur ma vie de tous les jours, et bien il n'y en a aucun. La seule chose qui a changé et que la découverte de cette pratique m'a amené à prendre conscience de ce flux de pensée incessant. Cela me permet dans des situations où je commence à m'énerver à prendre de la distance par rapport aux pensées négatives et à les regarder s'évanouir. Mais en soi le fait de pratiquer la méditation n'a pas améliorer ma concentration ni quoi que ce soit.

Je précise que j'ai été régulier dans ma pratique en ne ratant que 3 ou 4 séances sur 6 semaines. J'ai essayé de modifier ma position, de changer le moment de la journée, ou bien encore de mettre un fond sonore très calme, sans grand résultats.

Je continue de pratiquer, puisque après tout cela ne prend pas beaucoup de temps sur une journée, en espérant une amélioration.
La pratique décrite ici est assez proche du zazen, ce qui est paradoxalement un des plus durs au 'retour'.

Cela a déjà modifié le fonctionnement de ton cerveau.

http://www.mindfulness-paris.fr/psychologie/2136-2136

Mais si tu veux améliorer ta capacité à la concentration (et ton impact sur le quotidien), une méditation de type 'mindfullness' peut être plus 'user friendly'.

http://www.act-on-life.be/mat%C3%A9riel ... ce-an.html

C'est une approche plus 'fragmentée' qui aboutit au même point.
Je n'ai pas été sur le forum et suivi le topic depuis quelques semaines donc je n'ai pas suivi le fil de la discussion.

Or il y a un livre que je conseil vivement de lire. Pour l'info, la compagnie pick up Rsd le mets dans LA liste des livres à lire absolument. Spécialement Rsd Tyler, ce qui est intéressant sachant que mon post initial de ce topic est basé sur les conseils de ce gars.

Le livre en question est: The power of now d' Eckhart Tolle.
À savoir que le livre est très compliqué à lire et requiert un super niveau d'anglais, je pense que la seule raison pour laquelle je l'ai vraiment compris est car je ressens les bienfaits dont il parle. De loin le livre le plus compliqué que j'ai lu, mais aussi de loin le meilleur. J'étais littéralement sur le cul, première fois de ma vie que j'étais littéralement émerveillé de lire un livre et que je me disais à chaque passage "mais c'est trop vrai!".

La version française est: "Le pouvoir du moment présent - Guide d'éveil spirituel". Je précise que je n'ai lu que la version originale donc je ne connais pas la qualité de cette version.

En somme, si vous pouvez lisez l'original, sinon lisez le en français. Il est magique.
La version française, est également très bonne, ne s’agissant pas de littérature, je ne pense pas que la traduction transforme l’œuvre plus que ça.

Et oui c'est vraiment à lire (et relire régulièrement), pour progresser en lâcher prise, apprendre à vivre vraiment l'instant etc...
"You can't win in life if you're losing in your mind. Change your thoughts and it'll change your life". Tony Gaskins
Est-ce le même livre que nous présente Owen ici : le-pouvoir-de-l-instant-present-vt37048.html ?
La chenille, oui et non, mon post était un clin d'oeil au bouquin mais n'est pas une présentation.

C'est bien le même bouquin, une tres bonne maniere d'aborder le sujet avec une écriture disons... Occidentale, c'est à dire qui se passe de fioritures religieuses.
Pour donner une idée de ce qu'est l'état de méditation à ceux qui n'arrivent pas à se le représenter.

C'est un état de présence qui ressemble beaucoup à ce que vous ressentez devant un spectacle fascinant et apaisant.

L'exemple le plus typique: si il vous ai déjà arrivé de 'tripper' pendant un long moment sur le spectacle des vagues, sur un feu, ou sur un arbre doucement agité par le vent.

Vous êtes totalement là, mais vos pensées s’apaisent, vos tensions s'envolent, et votre conscience ne rumine pas.

Utiliser ce genre de 'cibles légèrement mobiles' peut être très utiles pour aider à débuter.

La première vidéo de Tyler se fait d’ailleurs à côté de la mer. Ce genre d'ambiance aide beaucoup.

Vous pouvez utiliser une chose de ce genre pour commencer. Ne prenez simplement pas la mer (ou un équivalent) si la chose vous angoisse parce que on vous a dit que 'ça fait bien'.

Trouvez vous un sujet, une ambiance qui vous aide.

Note: on utilise la respiration car c'est par excellence une 'cible mobile' dont vous disposez en permanence.

Mais cela ne signifie pas que la respiration soit la source de concentration avec laquelle vous deviez commencer.

Trouver ce qui vous aide. expérimentez. tenez un petit carnet et notez les détails généraux de vos séances. Vous ne tarderez pas à trouver ce qui vous va le mieux.

Ensuite étendez vos entrainement à d'autres sujets et supports.

La médiation progresse comme un sport. Vous devez vous entrainez correctement pour avancer. Trouvez ce qui vous correspond plutôt que de suivre une recette.

Ou trouvez vous un BON coach.
Un article très intéressant, issue d'une étude scientifique récente, ça va peut-être en pousser d'avantage a s'y mettre. Pour ma part ça fait presque 2 mois, et je suis conquis.

http://www.lanutrition.fr/les-news/depr ... ments.html
Effectivement j'avais aussi vu ces publications sur les bénéfices de la méditation pleine conscience.

Pour ma part je pratiquais jusqu'ici la méditation de manière presque autodidacte, sans vraiment de guide ni cadre, en me basant sur le livre d'Eckart Tolle "le pouvoir du moment présent".

Après avoir lu ces articles là, je me suis concentré sur la méditation pleine conscience en utilisant des supports audio de psychiatres qui guident les séances, et c'est que du bonheur.

Les bénéfices sont pas forcément palpables et mesurables, mais c'est assez global : un état de présence accru et surtout une humeur constante et plus stable.
Une émission sur la méditation aujourd'hui sur France Inter, avec notamment Christophe André, un psychiatre qui s'est mis à la méditation pleine conscience et l'utilise en thérapie dont je savoure régulièrement la voix pour des méditations guidées.

http://www.franceinter.fr/emission-ca-v ... ca-menerve

Les intervenants abordent les points négatifs de la méditation, ce qui est pas mal au vu de l'éloge qu'on en fait partout.
Ceci dit les contre-indications sont bien inférieures aux bénéfices, et personnellement je n'ai pas vraiment ressenti les effets négatifs de la méditation pleine conscience qu'on peut décrire (remontées d'angoisses, addiction au bien-être que ça procure, etc).
Christophe André a écrit :Dans un monde ou nous sommes en carence de présence au monde, aspirés par l'instant d'après, retenus par l'instant d'avant, nous sommes très souvent dans le jugement, les concepts, et pas assez dans la simplicité de la présence à ce qui est là.(...) Nous sommes trop souvent arrachés à la saveur de l'instant présent, et propulsés dans les distractions, les écrans, les choses à faire.
Nous ne sommes plus dans le réel, nous sommes dans le virtuel
Si vous voyez (comme moi) une sorte de philosophie de vie qui transcende une certaine vision de la séduction, c'est normal.

La méditation est alors un rééquilibrage qui augmente notre aptitude à vivre le moment présent, chose ô combien nécessaire dans une rencontre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 10.08.15, 19h59 par Rickhunter
  • [0] Merci ! :) le 11.08.15, 22h03 par hell0
La méditation validée par les neurosciences :
http://www.lesechos.fr/idees-debats/sci ... xtor=RSS37
J'avais en effet lu un article similaire il y a quelques temps. Si on veut être un peu cyniques, on peut dire que comme pour beaucoup de choses il aura fallu dépouiller la méditation de son aspect religieux et démontrer scientifiquement qu'il y a des bénéfices pour que ça soit adopté par la population française et les thérapeutes.

Mais je suis moi-même très cartésien et j'échappe pas à la règle :D

Désormais, je peux me surprendre à être en extase devant la beauté d'une petite araignée défonçant avec grâce une mouche, alors imaginez la vue d'une robe d'été flottant délicatement sur le mollet d'une poupoune.
Répondre