[Feedback] Les limites de FTS.

Note : 59

le 15.05.2017 par Owen

9 réponses / Dernière par tiamat le 21.06.2017, 13h32

Les annonces importantes sur la vie de FTS, et vos différentes discussion hors sujet.
Règlement du forum | Sujets interdits | Infos & astuces utiles | Les tutos du forum
Répondre
... Ou "Pourquoi j'ai arrêté de venir".

Hello tout le monde, comment ca va?

Après un an hors de FTS, je me dis que peut-être je devais revenir faire un petit feedback de mon expérience ici, car, et ce sera le préambule à mon article, FTS m'a beaucoup apporté jusqu'à un certain point, et je ne serai jamais assez reconnaissant au site et aux gens qui le composent pour tout ce que cela a impliqué.

Simplement, à un moment, FTS a cessé de m'apporter ce que je recherchais, c'est pas grave, ca arrive, c'est plutôt bon signe en fait. En mars - avril 2016, j'ai eu une phase de dépression éclair (qui aura duré deux mois) et intense. J'ai pris de la distance pour me focaliser sur le traitement de cette maladie - et j'ai oublié de revenir. :)

Je n'ai pas voulu en faire un événement, cela ne m'intéresse pas / plus trop de me faire mousser. Peut-être que ca m'a intéressé par le passé, et j'ai beaucoup aimé la vibe qui s'est mise en place à un certain moment. Aujourd'hui, je suis passé à d'autres plans et je voulais faire un petit retour, et aussi remercier les gens qui étaient là pendant que je trainais plus assidument ici. Peut-être que je reviendrai, je n'aime pas les situations figées.

En tout cas, je me suis dit qu'un petit feedback de 10 ans de FTS pourrait servir à certains, ca vous permettra peut être de rester moins longtemps que moi ici :p

FTS : 2005 - 2016

Quand j'avais 16 ans, j'étais amoureux de Laura et elle ne l'était pas de moi. Désespéré j'ai cherché "comment draguer une fille" sur google et je suis tombé sur FTS. C'était la grande époque des PuA et des Players monomaniaques et manipulateurs. Le capitalisme de la drague exarcerbé par les écris de Neil Strauss, Soral et Mystery. Y'avait de tout et je ne me reconnaissait pas dans tout ce qui était écrit, mais ca en jetait, les gens semblaient sortir avec des filles hyper bonnes et c'était mon rêve.

En plus ca aura eu l'effet d'un coup de fouet : LES FEMMES SONT DES HOMMES COMME LES AUTRES.

Je répète : LES FEMMES SONT DES HOMMES COMME LES AUTRES.

Déstresse, focalise toi sur toi même, change tes modes de fonctionnement et deviens plus socialement acceptable et tu sortiras avec des filles.

3 mois plus tard je suis sorti avec A. pendant un an et demi. Puis A. (une autre) pendant un an, puis C., puis je suis parti en Australie, et je suis revenu sur FTS en 2012.

La vibe avait changé, je trouvais ca beaucoup plus sympa, on avait un peu foutu les PuA nocifs a la poubelle et l'état d'esprit était beaucoup plus ouvert et axé dev perso. FTS avait muri. J'ai aimé, je suis resté. J'ai commencé à dire des trucs sensés et j'ai gagné des points. Je me sentais valorisé et c'était cool. Je me sentais encore tres loin de certains, mais j'avais indéniablement progressé et c'était agréable à voir.

Puis, en 2016, j'avais toujours un peu plus de succes mais en vrai ma vie était bien naze : exploité dans la vente, je passais 3 heures par jour dans les transports et je gagnais 1200 par mois. J'étais déclassé professionnellement et meme si j'en avais fini avec certaines addictions, j'étais nerveusement très fragile.

J'ai tapé une dépression : crises d'angoisses, phobie sociale (même sur internet) et autres. J'ai travaillé dessus et j'ai compris quelques trucs, qui me sont personnels et que je voulais partager maintenant.

Les grands secrets du Naked Modo

Ce forum ne remplace pas une thérapie.

Je répète : CE FORUM NE REMPLACE PAS UNE THERAPIE.

Ouais ouais, on te le dit des le début, non? Ben pourtant on est nombreux a rester dans le déni et a pas vouloir s'y mettre, même si on se fait spotter des le début ici comme mec qui en a besoin.

J'ai réglé un nombre incroyable de trucs, et même si j'ai une tendance à l'anxiété, je suis 1000 fois plus relax qu'autrefois. Ca a eu un effet simple et radical : mon succes avec les filles a juste été décuplé. Je suis obligé de réfléchir à mon emploi du temps pour voir tout le monde et parfois, mon seul rêve est de ne rien foutre pour me reposer des trois jours de sexe que j'ai fait précédemment.

Plutôt cool, hein? Et que fallait-il en fait?

JUSTE ETRE BIEN DANS SES BASKET.

Tu te sens mal dans ta peau. FTS ne sera pas la solution. A court terme, peut être. Il y a des trucs vraiment cool a regarder, mais je crois que jamais ce ne sera l'économie d'une thérapie si tu as des névroses profondes.

Moi j'ai une tendance à l'anxiété, la dépression et l'addiction. Je me suis débarassé de l'addiction et de la dépression (pour le moment du moins) et je travaille sur l'anxiété. C'est juste 1000 fois plus efficace que toutes les techniques de dragues.

D'ailleurs, s'il y avait une technique de drague que je devais retenir de 10 ans de FTS c'est :

L'importance de l'isolation et de la création d'un contexte propice.

Le timing, le cadre, le fait d'avoir un appartement facile d'acces sans coloc, la logistique et toutes ces conneries. CA, ca compte énormément. Mais, genre, énormément.

Faut se rendre à l'évidence, si je vivais toujours en banlieue versaillaise, je baiserais quatre fois moins. Ou alors des versaillaises. Et encore.

Donc, ouais, la géographie, la société, le timing tout ca, ca joue beaucoup. Le reste, on peut le trouver sur FTS, et, perso, je crois qu'a part le concept de fenêtre de tir et d'isolation, les autres techniques ne sont que du bullshit.

Et dernier secret, qui est peut-être la raison pour laquelle je ne suis pas revenu ici :

La masculinité, c'est de la merde. Le féminisme, c'est bien.

Voila, c'est dit. On ne sort peut être pas avec les mêmes personnes, mais moi j'en ai marre de devoir expliquer aux gens que "les femmes ci, les hommes ca", ce sont des putains de constructions sociales et qu'une attitude ouverte et qui promeut l'égalité est non seulement saine mais sexy.

Je ne suis pas viril. Je ne me considère par comme tel, même si je suis grand, musclé, je fais des sports de baston et j'ai une veste en jean. Je fais aussi du dancehall, je mange végétarien, je considère le yoga comme une activité acceptable et j'aime les bébés chats.

Je crois qu'à un moment, voir les relations hommes / femmes par le prisme de comportements sociaux qui seraient des données immuables, c'est con et limitant. Ca a une certaine utilité, mais le monde change, et des mecs comme Soral sont de plus en plus relégués au rang de dinosaures. C'est tres bien. Souvent, les filles aiment ne pas se faire considérer comme des salopes si elles couchent avec quelqu'un. Et le fait de savoir que la personne en face ne juge pas est incroyablement sexy et facilite le choix de venir dans votre lit.

Ben ouais hein, c'est con mais si votre objectif c'est d'avoir du succes, c'est pas dans votre intérêt d'être conservateur.

Deux petits trucs quand même :

Ok, dans certains milieux, si on est trop progressiste on tombe sur des personnes - y compris des femmes - ayant internalisé les codes patriarcaux, et ca complique les choses. Je continuerai de prêcher la déconstruction et le fait que la masculinité c'est toxique.

On peut tres bien traiter une femme de salope pendant une relation sexuelle sans la juger. What happens in the bedroom stays in the bedroom.

Et le dernier truc, qui me parait essentiel :

L'honnêteté et la sincérité vous évitera bien des déceptions.

Arrêtez le "fake it until you make it". Faites une thérapie, trouvez ce que vous voulez faire ou être et agissez petit à petit dans cette direction. Restez honnêtes et murissez - c'est à dire acceptez de ne pouvoir plaire a tout le monde -. Ne perdez pas votre temps avec les filles dont les valeurs sont à l'opposé des votre (je veux dire suffisamment pour que ca bloque quelque part).


Conclusion

Etre bien dans sa tête, ne pas juger, être sincere et honnête, savoir créer un contexte favorable, savoir présenter socialement et accepter l'incertitude, voilà qui fera des vous des hommes et des femmes capables de vous épanouir sexuellement. Pour cela gagnez du temps en détruisant vos préconceptions toxiques et en travaillant sur vos peurs.

Aujourd'hui, j'écris un second bouquin - mon rêve et, même si je n'en vis pas, je suis tellement bien dans ma tête que je fréquente plusieurs femmes en relation libre, ce qui me convient tres bien à MOI. Tout cela s'est passé dans les derniers mois, quand j'ai compris qu'à un moment, il me fallait prendre le mal à la racine.

Faites le des maintenant, c'est mon conseil.

Bisous.

PS : Un énorme merci et coucou à tous ceux qui me connaissent, que ce soit en vrai ou sur le forum. Je ne vous oublierai pas et, qui sait? Je reviendrai peut être prêcher le polyamour et les pierres magiques?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Sympa :) le 15.05.17, 13h19 par FK
  • [+3] Like a boss ! le 15.05.17, 13h42 par RosieRosette
  • [+1] Intéressant le 15.05.17, 13h44 par Mr.Smooth
  • [+3] A lire le 15.05.17, 13h51 par Perlambre
  • [+1] Like ! le 15.05.17, 14h01 par voucny
  • [+3] Merci ! :) le 15.05.17, 14h04 par DisturbedEvil
  • [+2] Post de qualité le 15.05.17, 14h08 par Haskeerlos
  • [+2] Cool le 15.05.17, 14h11 par Bumble
  • [+3] Yesssss! le 15.05.17, 14h37 par Sathinelilly
  • [+3] Yesssss! le 15.05.17, 15h12 par Popovski
  • [+1] Sympa :) le 15.05.17, 15h44 par Jalapeno
  • [+3] Sympa :) le 15.05.17, 16h22 par Atz
  • [+3] Instructif le 15.05.17, 18h13 par The_PoP
  • [+2] C'est de la lèche... le 15.05.17, 19h07 par MaryeL
  • [+3] Bravo ! le 15.05.17, 20h06 par Syd_
  • [0] Merci ! :) le 15.05.17, 21h46 par hell0
  • [+1] Intéressant le 16.05.17, 14h38 par Syndr0me
  • [+1] Constructif le 23.05.17, 13h56 par Axelos
  • [+1] A lire le 04.06.17, 13h41 par DTS
  • [+3] Like ! le 06.07.17, 02h28 par Nidwazo
  • [+3] Sympa :) le 16.07.17, 13h41 par Zaik
Mec ça fait plaisir de savoir que ça va :)
Je plussoie bien évidemment tout ce que tu soulignes.
A l'occasion, ça serait vraiment intéressant que tu racontes / expliques ce travail que tu as fait sur toi-même, si tu t'es fait accompagner, etc. Ca intéresserait beaucoup de monde ici.

Biz biz
Disons que j'ai fini par faire une thérapie. Alors chacun trouve midi à sa porte et pour ca je n'ai pas vraiment de conseils à donner. Je crois que le feeling entre le thérapeute et le patient est essentiel et qu'il faut vraiment faire l'effort de chercher quelqu'un qui nous correspond.

Mais en gros j'ai fini par comprendre que l'un des gros problemes que j'avais était non pas un sentiment d'abandon ou une peur de l'abandon (ce que j'avais déduis du fait de mes parents divorcés), mais plutôt un rapport ambigu à la masculinité (car discours tres misandre de la part de ma mere).

Donc bref, l'idée c'est qu'une fois que j'avais trouvé le vrai fond du souci et qu'on a travaillé dessus (en hypnose pour mon cas), eh bien ca a vraiment tout change et débloqué plein de trucs.

Mais pendant des années je m'étais autoanalysé et j'avais cru que le probleme venait d'une crainte d'être abandonné.

Donc en réalité, mon ego - le fait que je croyais être assez intelligent pour gérer ca tout seul - m'a fait perdre BEAUCOUP de temps.

Meme si je ne nie pas que j'en ai beaucoup appris sur les questions plus techniques / sociales ici. Tant que le fond est douloureux, on ne s'épanouit pas.

D'ailleurs ca se voit dans les journaux de certains, qu'on exhorte systématiquement à aller voir un thérapeute et qui semblent tourner en rond pendant des mois.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 06.07.17, 02h29 par Nidwazo
Trois nuances (d'accord sur le reste), parce que ça peut être utile aux gens qui se cherchent;
-la masculinité c'est pas de la merde et c'est aussi bien que la féminité, la connerie c'est d'opposer deux choses qui doivent exister (complémentaires ou non).
-le non jugement c'est pas sexy, c'est le jugement qui est un tue l'amour (c'est pas ça qui les fera mouiller à quelques exceptions prêts mais ça permettra de pouvoir les chauffer)

-Pour le reste, être normal c'est pas ce qui fait un homme à femmes, beaucoup de gens par définition sont normaux et baisent pas dans tous les sens, ie tu es quand même dans une dynamique positive de ce côté là mais être bien à soi, c'est pas la balle magique non plus (ça fait 80% du taf pour certains mais d'autres n'y arrivent pas comme ça et c'est ça qui les déprime), on peut être bien dans sa tête mais avoir une personnalité qui empêche de choper facilement ( par manque de calibration par ex ou de conversation)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 15.05.17, 15h44 par Jalapeno
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 15.05.17, 17h04 par Galaxian
  • [+3] Ca va mieux en le disant le 25.06.17, 14h03 par LittleNeapolis
Hm hm...

Oui et non. J'ai évidemment forcé le trait, mais :

Si, la masculinité, c'est toxique. Au sens "masculinité toxique", attente de comportements correspondants à une certaine norme. Se mettre dans la tête que tel truc est masculin ou féminin c'est, pour moi, naze, contre-productif et toxique. Créer une différence entre les genres, c'est bien ce qui a fini par créer la domination de l'un sur l'autre, par la force. Qu'il y ait des tendances, des bases, des hormones, tout ce que tu veux, ok. Mais s'enfermer dans ces notions, c'est mauvais. C'est ça que je vise.

"Le non jugement c'est sexy" vs "le jugement tue l'amour"... si tu veux, c'est la même chose dite différemment.

Etre bien dans sa tête ne fera pas de vous des hommes à femmes, certes. La réciproque est vraie : être un homme à femme ne vous fera pas être bien dans vos tête. Chacun trouve midi à sa porte... en étant bien dans sa tête, justement. Par ailleurs, l'article parle des limites que j'ai trouvé à FTS. Si tu cherches des insights pour être meilleur dragueur, je l'ai dit, ce site est tres pertinent.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Non le 15.05.17, 18h30 par Mr.Smooth
  • [0] Intéressant le 15.05.17, 19h06 par Popovski
  • [+1] Intéressant le 22.05.17, 20h33 par mistermint
  • [0] Blah blah blah le 25.06.17, 14h04 par LittleNeapolis
J'insisterai pas plus mais
-la masculinité est aussi nécessaire que la féminité, on est pas complets psychologiquement si on se définit pas dans un genre (preuve en est tous les "alternatifs" qui veulent se définir dans les autres genres en accord avec leur psychologie et rupture avec leur biologie).
Et s'affirmer ça veut pas dire écraser les autres, on peut exister en leur faisant de la place aussi (ou en leur laissant la leur).
Évidemment les définitions au cordeau c'est concon je te l'accorde.
Et aussi avoir une philosophie de vie qui sent le respect de l'autre et la met à l'aise, ça a en effet un effet positif dans presque tous les cas (après y a toujours des tarées qui cherchent des néanderthaliens qui les font marcher à la baguette pour devenir correctes et sympas mais c'est justement un bon filtre).

-pour le deuxième non la nuance c'est important relativement ça peut avoir l'air pareil mais c'est pas un point en plus, c'est juste le truc qui empêche pas tes points d'avoir de la valeur...

Sinon on est d'accord, être dans un cercle vertueux ça aide, quand bien même on est pas parfait ni même bien sous tous les aspects comme ton témoignage le montre.
On peut souvent pas faire l'économie à la longue de se confronter à soi même que ce soit par une thérapie ou d'autres moyens.
On résout pas ses problèmes par d'autres addictions et des béquilles simplistes.
Je crois qu'on est relativement d'accord, simplement je ne perçois pas les concepts de "masculinité" et de "féminité" de la même manière que toi et, je pense qu'il y aurait long à en dire.

Je vais donc nuancer la chose pour éviter un débat qui me parait superflu : La masculinité c'est toxique si on s'enferme dans des comportements de genre. Ce n'est pas parce que vous faites de la danse, que vous aimez les chatons et que vous pleurez devant un film que vous aurez moins de succès. Trouvez ce qui VOUS correspond et faites abstraction des stéréotype, il y aura (dans les endroits ouverts d'esprit) toujours quelqu'un à qui ca plaira.

Maintenant, le contrepoint : prenez en compte l'environnement. N'ayez pas l'air efféminés en Tchétchénie...

Il s'agit de déconstruire ses idées préconçues sur ce qu'est un homme ou une femme, pas de devenir bête. Et c'est là qu'il y a un travail d'équilibre à faire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 16.05.17, 09h26 par Onmyoji
  • [+1] Intéressant le 16.05.17, 10h39 par The_PoP
  • [0] C'est pas si simple le 16.05.17, 10h46 par Mr.Smooth
L'idée se généralise assez facilement. N'importe quel groupe ou tendance sociale est toxique dès lors qu'elle cloisonne et définit des comportements.

Il y a cependant une différence entre affirmer qu'un comportement est davantage présent dans tel ou tel groupe social (exemple archétypique : la broderie est une activité qui attire essentiellement des femmes => vrai) et affirmer qu'un comportement définit un groupe social ou une personne (le fait que la broderie attire majoritairement des femmes signifie qu'être ou ne pas être attiré par la broderie fait de moi une femme ou pas => faux).

Malgré tout, un instinct grégaire pousse à chercher un sentiment d'appartenance, et ce sentiment se cristallise avant tout autour de comportements codifiés. On passe alors de la première à la seconde affirmation, dès qu'on fait (ou feint) quelque chose pour donner l'illusion de faire partie d'un groupe, à soi ou à un regard extérieur.

Est-ce ramené à l’essentiel, ton message n'est pas simplement l'importance d'une estime de soi solide, qui ne dépende pas de ce sentiment d'appartenance, ou du jugement d'autrui en général ?


(pour l'exemple « N'ayez pas l'air efféminés en Tchétchénie... » c'est précisément la même synthèse, à ceci près qu'ignorer le jugement d'autrui est malavisé lorsqu'il est libre de s'exprimer par la violence)
Owen a écrit :Etre bien dans sa tête, ne pas juger, être sincere et honnête, savoir créer un contexte favorable, savoir présenter socialement et accepter l'incertitude, voilà qui fera des vous des hommes et des femmes capables de vous épanouir sexuellement. Pour cela gagnez du temps en détruisant vos préconceptions toxiques et en travaillant sur vos peurs.
Salut Owen,

Très bon post

A destination des nouveaux lecteurs du forum FTS, j'ajoute un point qui me paraît essentiel : être bien dans sa tête, ce n'est pas uniquement mental. Il est nécessaire de l'incarner dans des actes. Cela s'évalue et s'améliore en situation.

Il ne suffit pas de penser "je suis bien dans ma tête" ou "j'ai confiance en moi" pour déclencher des rencontres. Il ne suffit pas non plus de faire changer mentalement ses croyances et ses représentations. C'est certes important de le faire, mais il est nécessaire de confronter tout ceci au réel, de mettre des actions en face. Il faut aussi changer les comportements.

Par exemple, si on a pris l'habitude de ne pas souvent oser proposer de rencard à une femme par peur du rateau, il faut changer cette manière d'agir dans ce type de situation, quitte à ce que ce soit un peu forcé au début.

Ton post met en avant le risque de la fuite dans l'action et la recherche d'efficacité (et le manque de réflexion intérieure). Il y a aussi le risque inverse qui est répandu, la fuite dans la réflexion (et le manque d'action).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 23.05.17, 15h09 par Onmyoji
  • [+3] 100% d'accord le 29.05.17, 08h51 par Owen
  • [+2] Intéressant le 30.05.17, 18h26 par ailether
OUI OUI OUI OUI OUI (comme dirait Julien Lepers, grand philosophe).

Je ne peux que plussoyer ce que tu dis. Bon, perso je suis encore en construction mais je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis.

Au revoir la toxicité et vive le retour à l'authenticité et ça fait du bien. Bâtir un environnement sain pour soi, c'est mille fois plus important que toutes les lines de drague qu'on a pu lire ici par le passé avec tous les mythos.

Être bien dans ses pompes. C'est la base et ça fait tout. :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Inutile le 30.12.18, 14h51 par Onmyoji
Répondre