Les méfaits du féminisme

Note : 4

le 26.03.2010 par okapi

26 réponses / Dernière par Electrik le 02.04.2010, 21h30

Parce que des fois, on fait autre chose que regarder Netflix. Partagez et discutez ici de ce que vous aimez et de ce qui vous intéresse.
http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2010 ... nisme.html

Ce billet me semble intéressant eu égard à ce qu'on évoque sur FTS. Le but n'est pas de créer une énième polémique de surface, je partage ce lien (et les liens internes de ce billet !) car cette problématique "vue de l'extérieur*" recoupe beaucoup de choses évoquées ici.

Mais saviez-vous que parler "du féminisme" est aujourd'hui une gageure, vu les différents mouvements féministes existants, et leurs mouvances parfois radicalement opposées ?

Toujours est-il que le fossé se creuse entre la virtualité politico-médiatico-blablaesque et la réalité des femmes. Il semble que de plus en plus de femmes osent réclamer... que nous soyons virils !! :shock:

Puisque je suis casé depuis plusieurs mois - et très heureux de l'être -... à vous de jouer les gars !!!

:D




* Il s'agit d'un blog catholique.
Il s'agit quand même d'un blog d'extrême droite. Le commentaire en dessous du post a l'air ouvertement antisémite ( de quel communauté parle-t-il quand il parle de Zemmour?). Et l'ensemble du blog pue complètement.
C'est une bien mauvaise base pour commencer une discussion...
Le débat n'est pas entièrement nouveau ici

feminisme-vt7116.html

Sois dis en passant, je me permet de re-poster ici une excellente critique qui a été produite par une femme, Natasha Polovny



Malgré son côté extrêmement provocateur, Soral a aussi produit une excellente critique

Spring a écrit :C'est une bien mauvaise base pour commencer une discussion...
D'où ma précision que je ne postais pas ce lien pour polémiquer. Je trouvais intéressant de voir sur le tapis un sujet qui nous intéresse vu par un angle extérieur à la communauté.

Perso, ce qui m'interpelle dans leur débat c'est l'aspect uniquement social des rôles, comme si ce qui faisait notre identité masculine ou féminine n'était que ce que l'on faisait - ou pas - et non qui nous sommes...

Certes la question n'est pas neuve, mais je la trouve toujours pertinente.


Merci pour les liens Olivier.
olivier a écrit :Sois dis en passant, je me permet de re-poster ici une excellente critique qui a été produite par une femme, Natasha Polovny

Effectivement, elle est beaucoup plus intéressante ! :)

à écouter !!
Le féminisme moult fois débattu mais de manière assez archaïque.
Quand au lien:
Je me marre, des françaises irait en Russie chercher des hommes mais lol.
Les hommes occidentaux sont arracher dans le monde entier, sauf dans leur pays respectif.
Les femmes occidentales sont arrachées dans leur pays respectif mais le reste du monde n'en veut pas.
Que le type du blog ne ce fasse pas de soucis les françaises préfèreront toujours un occidental.
Elles ne vont pas choper une clio (hommes non occidentaux) quand elles peuvent avoir une mustang (hommes occidentaux).

Ce post ne fait aucunement l’apologie de la xénophobie.
La critique de Natacha Polony est très intéressante. Elle fait une analyse très constructive et surtout, chose nouvelle par rapport a toutes les critiques du féminisme que j'ai pu lire jusqu'a maintenant (Zemmour, Soral...) non dogmatique.

En plus ça fait écho pour nous, notamment quand elle dit que faire des femmes des "vaches sacrées" ne les sert pas.

Et j'aime bien son concept de "femme quiche" :mrgreen:

Edit : ceci va surement vous faire écho, écoutez donc sa vision du matchisme :
Alteran tu n'as pas tort, mais les stérétotypes se font et se défont avec "ce qui se dit", c'est justement ce "ce qui se dit" qui est intéressant à observer.

Pour le reste je serais moi aussi très étonné qu'une vague d'hommes russes viennent se marier en France ! :blbl:

Venusian, en cherchant un peu tu trouveras une vidéo de Natacha Polony où un homme lui dit "ce que vous dites, seule une femme peut le dire." Ce que j'ai trouvé très vrai.

Quelqu'un ici a lu Virginie Despentes ? Un avis ?
Vu que j'ai pas trop envie de revenir sur le féminisme, j'vais attaqué une tout petite séquence lors de l'émission "l'objet du scandale" (un truc du FR 2 ou 3 le soir, j'ai plus trop le nom). Une féministe était présente faisant partis des "gens du peuple" qui pouvais poser des questions aux invités, en l'occurrence Patrick Sébastien.
Il y avais un prof, une chômeuse, une féministe etc... Une sorte de panel de ce qu'on peut retrouvé chez les français.

J'ai été très frappé par la connerie de la féministe. (surement chienne de garde qui leur a pourri le cerveau)

"Trouvez vous pas choquant le nom de votre organisation: Le D.A.R.D?" avec un air ultra choqué comme si c'était Hitler devant t'elle.

Tout ça uniquement parce que "dard" peut aussi vouloir dire "phallus"...
Voilà à quoi est réduit le féminisme... Il n'arrive même plus à produire d'idéologie basée sur la quotidien des femmes. Ils sont dans le spectacle, l'absurde...
Le féminisme tente de détruire toute image représentant l'homme, alors que le machisme était une bonne cible, pas l'homme dans sa globalité.

Je n'ai encore jamais vu une vrai féminisme posé de vrai question, ayant des fonctionnements réels de la société... Le rapport de classe est complètement mis de côté. Une femme de la bourgeoisie n'a pas les mêmes problèmes que la jeune fille de la classe ouvrière...

Bref, le féminisme je pense va disparaitre par manque d'idéologie et de réponse surtout.
Une question qui pourrait résonner comme un pavé dans la mare, a laquelle j'ai pas forcément une réponse affirmée mais qui m'interpelle : vous pensez pas que l'emmergence de la communauté de séduction au masculin n'est pas une résultante d'un exces de féminisme et une prédominance des valeurs féminines y compris chez la gent masculine (a tort) ?
Venusian a écrit :Une question qui pourrait résonner comme un pavé dans la mare, a laquelle j'ai pas forcément une réponse affirmée mais qui m'interpelle : vous pensez pas que l'emmergence de la communauté de séduction au masculin n'est pas une résultante d'un exces de féminisme et une prédominance des valeurs féminines y compris chez la gent masculine (a tort) ?

==> Le féminise aujourd'hui c'est quoi ?
Un système de penser qui se calque sur le communisme, les prolétaires (les femmes) contre les capitalistes (les hommes), le problème du féminisme c'est qu'il considère la moitié de l'humanité comme un ennemi.
Ennemi (hommes) qui doit être rééduqué (goulag) pour les plus soft et exterminé pour les plus durs.
L’arme favorite des féministes, la VICTIMISATION.

Ce n'est pas un hasard si les communautés de séduction on fleurit aux USA, le féminisme y est très virulent (dans le milieu professionnel un homme peut se faire attaqué pour harcèlement sexuel si il pose son regard plus de 2 secondes sur une femme).

Pourquoi des communautés de séduction ?
Tous simplement des hommes qui n’ont pas voulu subir, pour rééduqué des larves, car les hommes sont éduqué a voir la femme comme une vache sacré (pour reprendre l'expression de natacha polony) a y être soumis.
Inutile de dire qu'une telle personne homme ou femmes n'est pas attirant.


Après si vous voulez du pavé dans la marre, j’en ai en réserve, aller 2 très gros pavé, attention aux vagues et surtout à vos idées reçus :

Pavé1 :
Ces derniers mois les médias et les politiques ont beaucoup parlez de violences conjugal, apparemment il semblerait que seul les femmes soit victimes de ces violences et que les hommes soit les bourreaux, vraiment ?
Au minimum la moitié des victimes de violences conjugal sont des hommes, en d’autres termes la moitié des bourreaux sont des femmes. Les féministes font tous pour occulter cette réalité.

http://www.agoravox.fr/actualites/socie ... tzer-57815

Pavé2 :
Depuis 1975 (avortement légalisé) les femmes peuvent choisir ou non d’être mère.
L’arsenal de recours pour une femme en cas d’accidents (non prise de contraception) est énorme : pilule du lendemain, pilule du surlendemain, avortement, accouchement sous x.

Maintenant en cas d’accidents pour l’homme les recours sont : AUCUN, aussi incroyable que cela puisse être.
L’homme est soumis à la volonté de la femme, si la femme veut garder l’enfant et que l’homme n’en veut pas, l’avis de l’homme n’a aucune importance. Si la femme veut avorter et que l’homme veut de cet enfant alors l’avis de l’homme n’a aucune importance.

Et la c’est a ce moment la qu’il y a des petits malin qui vont se dire mais si elle veut le garder c’est son choix donc ces responsabilités, on coupe les ponts. Et bien non une femme peut vous assigner en justice pour vous obliger a reconnaître cet enfant que vous n’avez pas voulu, elle vous l’impose.
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Paternité_imposée)

En d’autres terme plus simple une femme peut choisir d’être mère quand elle veut, pour un homme c’est une autre histoire.

Imaginé une seule seconde l’inverse, a savoir qu’un homme aurait le droit d’imposer une maternité a une femme, on crierait au monstre misogyne sanguinaire phallocrates.

Un exemple simple : vous couchez avec une femme (coup d’un soir), tous ce passe bien le préservatif n’as pas craqué.
Maintenant vous la revoyez 6 mois plus tard elle vous dit quelle est enceinte de vous, la réflexe normal vous dites non « tu n’es pas enceinte de moi » le préservatif a fait son boulot.
Bien maintenant l’enfant est né, le coup d’un soir vous fait assigne en justice pour une reconnaissance en paternité, hop après analyse ADN c’est le votre, perdue vous vous dites mais comment c’est possible.
L’explication est assez simple, une fois que vous avez couché avec elle, vous avez jetez le préservatif dans sa poubelle, elle c’est inséminé elle-même avec le sperme contenue dans le préservatif. Impossible vous vous dites ! Ho non loin de la.

Je ne vous invite pas à la paranoïa mais à la réflexion.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 17.04.10, 06h47 par Yo533
Oui Venusian, je suis assez d'accord avec ce principe. Beaucoup d'hommes n'ont pas évolues aussi vite que les libertés des femmes et de leurs mœurs. Du coup beaucoup de repères ont disparus et ils sont un peu paumés question séduction.
Tu ajoutes a ça une couche d'individualisme liée a notre société, la peur de l'autre, bref l'échange est devenu une denrée rare excepté sur Internet ou l'on peut s'exprimer sans la peur du jugement des autres. Ça explique pour beaucoup l'émergence de forums dédies a ce genre de discussions. Je peux déballer en partie mes mauvaises expériences avec les femmes parceque personne ne me connait.
Le fait de retrouver d'autres personnes qui connaissent les mêmes problèmes a quelque chose de rassurant et les rend plus faciles a surmonter. Une espèce de thérapie de groupe ou le but est finalement de comprendre ce qui a changé chez les femmes pour pouvoir retrouver notre rôle dans tout ça.

Alteran on se connait ? tu as cité exactement mes deux modèles de voiture !?
Tu as répondu avant moi ... oui avec tout ce que tu dis ... peu de femmes sont conscientes de cet état de fait et elle n'y pensent pas simplement parce qu'on leur a instillé l'idée que l'homme est responsable des conséquences du rapport sexuel. Celles qui savent peuvent jouer ce genre de jeu mais ça reste rare.
Et tu n'abordes pas les difficultés que peut rencontrer un homme pour avoir le droit de voir ses enfants après un divorce ... on donne généralement la garde a la mère et le devoir de pension au père.
L’explication est assez simple, une fois que vous avez couché avec elle, vous avez jetez le préservatif dans sa poubelle, elle c’est inséminé elle-même avec le sperme contenue dans le préservatif. Impossible vous vous dites ! Ho non loin de la.

lol la paranoïa. Il faut en vouloir quand même pour s'inséminer du sperme à partir d'une capote usagée. Il suffit pas de se mettre du sperme sur les doigts et de les rentrer dans le vagin. Il faut y aller carrément avec une seringue !

En plus il faut que ça cadre avec un cycle d'ovulation pour que ça fasse un bébé.

Enfin bref, si jamais c'est déjà arrivé, ça doit être une fois sur un million...



En plus, vous avez une vision vraiment simpliste du féminisme. Il faut le mettre dans son contexte : ça fait partie d'un mouvement global d'évolution de la société occidentale : l'émancipation des cadres rigides judéo-chrétiens, patriarcaux et nationnalistes.


Vous pensez que c'était mieux avant ? Vous pensez qu'on a attendu le féminisme pour que des hommes se laissent mener par leur femme ? Vous pensez que les hommes étaient plus libres que nous avant mai 68 ?


Les hommes se devaient de se tuer au travail car ils étaient le soutien de famille. Ils se devaient d'aller mourir par millions dans les tranchées pour la France. Le sexe, c'était uniquement pour faire des enfants. Et les positions devaient se résumer au missionnaire, vu qu'aller plus loin, c'était être une fille de joie... Si vous vous étiez marié avec une femme acariâtre, tant pis pour vous, le divorce n'était pas toléré !


Et puis en ce qui concerne le fait de vouloir être père ou pas, vu que l'avortement n'existait pas, les hommes n'avaient pas plus de contrôle que maintenant sur le fait de savoir si on gardait le bébé ou pas...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-1] Pas convaincu le 02.04.10, 08h09 par mike mancini
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 14.04.10, 16h14 par Innocent
Ah mais on a jamais dit que c'était mieux avant ... on essaie juste d'expliquer pourquoi tant de mecs semblent avoir du mal a séduire les femmes.
On peut reprendre la phrase de Brad Pitt dans Fight Club quand Edward Norton lui parle du marriage : "On est une génération de mecs élevés par des femmes ... je suis pas sur qu'une femme de plus soit la solution a notre problème"
Comme toute "guerre" il y a une fin, la fin du féminisme est proche.

Le féminisme a apporté de bonnes choses, incontestablement, mais il faut savoir s'arrêter. Parce que là, le combat dévie sur des choses absurdes.
Les féministes doivent comprendre que tous les grands combats ont été gagné.
Djudj a écrit :on essaie juste d'expliquer pourquoi tant de mecs semblent avoir du mal a séduire les femmes

Est-on sûr que nos ainés savaient mieux séduire que nous ? Je ne crois pas ! Nos grands-parents n'avaient pas à lutter contre leur timidité : on leur présentait une femme et ils se mariaient avec, point. Il leur suffisait de travailler, et les voilà bons à marier !



Je suis bien conscient des excès qu'il peut y avoir dans les mouvements féministes. Et d'ailleurs, c'est plutôt marrant que les FTSiens aient l'impression de jeter "un pavé dans la mare" alors qu'ils prêchent des convaincus sur ce site :) .


Maintenant, les personnages de Zemmour et de féministes extrémistes ne sont que des stéréotypes qui font de la gesticulation médiatique. Ne nous lançons pas à leur image dans la guerre des sexes : ça n'apporte rien !
Ca me fait penser a la devise "Les femmes, tout ce qu'elles me font c'est beaucoup de mal ... et en même temps, moi j'ai beaucoup de mal a me les faire"
lol la paranoïa. Il faut en vouloir quand même pour s'inséminer du sperme à partir d'une capote usagée. Il suffit pas de se mettre du sperme sur les doigts et de les rentrer dans le vagin. Il faut y aller carrément avec une seringue !

En plus il faut que ça cadre avec un cycle d'ovulation pour que ça fasse un bébé.

Enfin bref, si jamais c'est déjà arrivé, ça doit être une fois sur un million...

==> J’ai pris le cas le plus extrême, mais sinon en général les femmes se contentent d’arrêter de prendre la pilule tout en disant a jules quelles la prennent.



En plus, vous avez une vision vraiment simpliste du féminisme. Il faut le mettre dans son contexte : ça fait partie d'un mouvement global d'évolution de la société occidentale : l'émancipation des cadres rigides judéo-chrétiens, patriarcaux et nationnalistes.

==> Personne ne nie que le féminisme est un résultat d’une évolution technologique dans la vie de tous les jours (l’apparition des tracteurs a causé la désertification des campagnes et l’explosion de la société de service qui est adapté aux compétences physique des femmes).


Vous pensez que c'était mieux avant ? Vous pensez qu'on a attendu le féminisme pour que des hommes se laissent mener par leur femme ? Vous pensez que les hommes étaient plus libres que nous avant mai 68 ?


Les hommes se devaient de se tuer au travail car ils étaient le soutien de famille. Ils se devaient d'aller mourir par millions dans les tranchées pour la France. Le sexe, c'était uniquement pour faire des enfants. Et les positions devaient se résumer au missionnaire, vu qu'aller plus loin, c'était être une fille de joie... Si vous vous étiez marié avec une femme acariâtre, tant pis pour vous, le divorce n'était pas toléré !

==> Ça me fait tout le temps rigolé ce genre de remarques, si on critique le féministe c’est que forcément on aime la société patriarcal, sache que je ne suis en rien nostalgique d’une époque dans laquelle je n’ai pas vécu et dont je suis heureux de ne pas y être naît.


Et puis en ce qui concerne le fait de vouloir être père ou pas, vu que l'avortement n'existait pas, les hommes n'avaient pas plus de contrôle que maintenant sur le fait de savoir si on gardait le bébé ou pas...

==> Les femmes n’ont plus n’avait pas le contrôle, cependant elles l’ont obtenue par l’évolution de la société, et les hommes en sont resté au temps du patriarcat, et c’est cela que je souligne les femmes ont le choix la ou les hommes ne l’ont pas.



Ps : l’avortement existait, tu connais pas les faiseuse d’ange, c’était interdit ça ne veut pas dire que ça n’existait pas, l’avortement remonte plus loin que l’antiquité. (Les techniques ce sont amélioré avec l’évolution technologique).
De toutes façons, que vous l'acceptiez ou non, nous sommes le produit des évolutions de la société, dont le féminisme.


Rien que le fait de discuter de relations amoureuses sur un forum fait de nous des hommes féminisés, selon Zemmour.


Zemmour se créé son propre mythe, celui d'un homme extrêmement viril, auquel il ne ressemble pas...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Tout à fait ! le 20.01.14, 11h45 par Popovski
Pourquoi tu parles tout le temps de Zenmour, on a pas besoin de lui pour avoir notre propre avis..
Répondre