Libertinage et échangisme

Note : 7

le 30.08.2011 par Clyde69

12 réponses / Dernière par FK le 10.05.2013, 15h06

Le forum sexualité de FTS est accessible ici : http://www.frenchtouchseduction.com/forum-sexualite-positive
Verrouillé
Voici quelques temps que j'ai promis à plusieurs d'entre-vous un article sur le sujet... Je précise d'entrée que je ne suis pas un habitué et que je n'ai pas la prétention de pouvoir répondre à toutes les questions, juste à celles que je me suis moi-même posées avant de réaliser ce fantasme avec une FF. Peut-être sont elles d'ailleurs orientées, imprécises, subjectives. J'assume, elles ne sont que le reflet des rencontres que j'ai faites. Ce topic est aussi là pour celles et ceux qui voudraient faire entendre leur son de cloche.

Mais d'abord quelques définitions


On confond souvent libertinage et échangisme, et l'on parle d'ailleurs abusivement de « boîtes échangistes ». Soyons précis :

Libertinage :Historiquement, le libertinage est d'abord un courant de pensée. Libre-penseur, anticonformiste, il met en avant la liberté et l'éthique individuelle contre les codes moraux imposés par la société et les religions. Si le terme s'est peu à peu réduit au seul champ des pratiques sexuelles (et singulièrement de la sexualité de groupe), on en doit pas perdre de vue que les « vrais » libertins conservent ce sentiment d'appartenir à un milieu qui partage une certaine tournure d'esprit et un certain art de vivre.

Echangisme : L'échangisme n'est que l'une des pratiques sexuelles qui ont cours dans le mouvement libertin. La plus « complète » au sens où elle admet l'échange total de partenaires, jusqu'à la « pénétration hors couple ».

Côte-à-côtisme : A l'opposé de l'échangisme, le côte-à-cotisme ne tolère aucun échange de partenaires. Les couples s'y adonnant pratiquent une sexualité exclusive de couple, dans un contexte de groupe. Pour le seul plaisir de voir et d'être vus.

Mélangisme : Entre ces deux extrêmes, on parle de mélangisme. Dont la définition peut varier d'un couple à l'autre. Certains s'autoriseront toutes formes de caresses et de préliminaires à l'exception de la « pénétration hors couple », d'autres n'autoriseront par exemple que les relations hors couple entre femmes.

Pour résumer, il ne faut pas penser qu'en entrant dans le milieu libertin, on aura le droit de baiser qui on veut et comme on veut. Le libertinage n'est pas l'absence de règles, et les deux principales sont le respect du fantasme d'autrui et le respect du « non ». Personne n'est jamais enfermé dans une case : ce n'est pas parce qu'on est échangiste que l'on accepte forcément la double-pénétration, ni que l'on doit coucher avec le premier venu. Nul ne doit s'en formaliser, simplement échanger pour trouver des partenaires dont les fantasmes et les limites sont compatibles aux vôtres. On est pas « aux putes », chacun demeure libre de son corps, donc la nécessité de séduire.

Comment entrer dans le milieu libertin ?


Bien sûr, rien n'est plus simple que de pousser la porte d'un club. Mais l'on m'a rapporté plusieurs expériences malheureuses qui me conduisent à penser qu'il vaut mieux discuter ou rencontrer des libertins et en assimiler les codes plutôt que d'y aller sans savoir à quoi s'attendre.

Je déconseille également les sites gratuits bourrés de petites annonces de mauvaises qualités et pas forcément réelles. Il existe aujourd'hui de très bons sites payants pas très chers (de l'ordre de 10€ par mois et degressifs) pour prendre les premiers contacts. Ceux-ci se présentent comme des réseaux sociaux avec recherche par age, lieu, orientations sexuelles de chaque partenaire, pratiques sexuelles, ont des interface de messagerie, de chat, de partages d'albums photos ou videos, avec les contacts de votre choix ou pour une durée déterminée... Je peux donner en MP l'adresse du site que j'ai moi-même utilisé (à moins qu'un modérateur m'autorise à le citer ici, pour assurer l'anonymat des intéressés à mon égard)

Ces sites ont au moins l'avantage de donner à voir qui est la population habituée (ou débutante) à proximité, ce qu'ils cherchent, et de confronter fantasmes et expériences. De voir aussi que ce n'est pas aussi simple, que ca peut prendre du temps en discussions, qu'on parle le plus souvent à l'homme mais que c'est le plus souvent la femme qui prend la décision de rencontre au final, etc...

Quelle est la population alors ?

Ne nous mentons pas, il y a très peu de couples de moins de 25 ans, et beaucoup plus autour de la cinquantaine. Toutefois, ces derniers restent le plus souvent entre-eux (enfin, y'en a toujours qui essayent de vous choper) et privilégient les parties privées aux clubs. En club, l'essentiel de la clientèle a entre 25 et 40 ans, sauf soirées ciblées sur les habitués. On rencontre aussi beaucoup de couples avec une forte différence d'âge...

Je n'ai pas croisé de super bombes, mais pas trop d'énormes thons non plus. Les libertins sont donc des gens « normaux », mais avec un certain charisme, et leur grande libération de mœurs peuvent les rendre très excitants.

Enfin, on croise à peu près toutes les catégories sociales même si les CSP+ sont surreprésentées.

Club ou partie privée ?

Tout dépend de vos fantasmes, mais dans les deux cas, il faut connaître un certain nombre de codes.

En partie privée, les couples qui se rencontrent juste pour baiser existent (ils indiquent alors « speed sex » dans leurs pratiques) mais sont relativement peu nombreux. Le one-shot n'est pas ici le fantasme dominant. La plupart des couples privilégient les « relations suivies » et donc les jeux de séduction. La première rencontre se fera le plus souvent autour d'un verre de champagne, de discussions, de jeux, de kinos, mais la plupart du temps, ca s'arrête là et on débrieffe en couple pour savoir si l'on veut se revoir et aller plus loin. Il est aussi fréquent de commencer par du côte-à-cotisme et de faire évoluer la relation au fur et à mesure que la confiance s'installe entre deux couples (ou davantage).

En club, il est très important de se renseigner auparavant sur le type de club et le theme de la soirée.

Le type de club : on en trouve deux principaux, ceux qui sont articulés autour d'une piste de danse et ceux qui sont articulés autour d'un sauna/piscine/jacuzzi. De plus en plus de clubs ont maintenant les deux espaces (en plus des « chambres », tout le monde ne baise pas au milieu de tout le monde...). Globalement, es clubs « discotheque » sont plutot axés sur la rencontre et la drague sur place, les clubs « saunas » n'ont pas trop de lieux de drague et s'adressent donc davantage à des couples qui y viennent ensemble.

Le thème de la soirée : chaque club a une fois par semaine une « soirée couples » où les hommes seuls sont interdits et où il y a donc autant de femmes que d'hommes. On y trouve essentiellement des côte-à-côtistes, quelques couples qui échangent mais qui pour la plupart se sont rencontrés avant et viennent ensemble. Il peut être très mal vécu de draguer autrui dans une « soirée couple ». Les samedis soirs sont souvent réservés aux habitués, certains clubs limitent à la cooptation, d'autres acceptent tout le monde mais de la même façon, si l'on est pas habitué, mieux vaut respecter les codes et ne pas se croire autorisé à s'immiscer dans une relation entre couples qui se connaissent... Enfin, il y a les soirs open où la drague et le speed sex sont communément admis... mais où il y a essentiellement des hommes seuls, peu de couples ou de femmes disponibles, sauf débutants qui n'y vivent généralement pas une très bonne expérience, quelques habitués qui ont des fantasmes de pluralité masculine, et c'est surtout là que peut exister le risque de prostitution.

En résumé, le mieux à mon avis forcément subjectif, c'est de commencer par une soirée couple en sauna pour voir en douceur si le contexte nous excite, si l'on assume l'exhibitionnisme (… et le voyeurisme, mais je crois que si on en est là c'est qu'on a peu de doute là-dessus), avant selon les envies d'y revenir avec un couple rencontré ailleurs, ou de draguer gentiment dans une soirée couple en discothèque... Bref, à moins d’être un homme seul, éviter les soirées où il y en a, sauf fantasmes MM(et plus si affinités)F...

Je suis seul(e), puis-je entrer dans ce milieu ?

Femme seule, bienvenue, tu es activement recherchée... le fantasme MFF avec femme bi est probablement le plus communément partagé, et un certain nombre de couples n'acceptent en définitive les couples que pour avoir la femme. Ce qui explique que ce soit souvent elle qui choisit les partenaires, et qu'il y ait besoin de confiance dans une relation suivie pour aller jusqu'à l'échangisme. Après, une femme seule peut aussi être soupçonnée de prostitution déguisée, ce pourquoi certains couples les évitent.

Homme seul... Ben il y en a un paquet et sauf soirées en clubs dédiées à cet effet, on cherche plutôt à les éviter. Sur Internet, la plupart des couples les bloquent et préfèrent (si toutefois ils cherchent un MMF) les choisir eux-même que de se faire harceler de propositions. Ah ouais, détail qui a son importance ami ouech, la photo de profil avec ton sexe en érection n'est pas trop le genre de la maison chez les « vrais libertins »...

Avec ma LTR ou une FF ?

Je lis partout sur FTS qu'il vaudrait mieux assouvir ses fantasmes de pluralité avec une FF, rapport aux problèmes de jalousie et de conséquences sur le site. Chez les libertins, c'est plutôt le contraire. La plupart des couples sont mariés (éventuellement avec enfants) et recherchent des couples même profil, les FF sont souvent regardés de travers et quand ils ne sont pas blacklistés, doivent montrer patte blanche en rassurant sur leur relation.

D'abord pour ces mêmes questions de jalousie. La meilleure garantie que ta meuf ne te plaquera pas pour le mec qui l'a prise en levrette en club, c'est que ce mec soit lui même épanoui en couple. Mais plus fondamentalement parce que le libertinage reste un fantasme commun au couple, on ne va pas en club pour « se taper une autre meuf » mais pour séduire en couple, et se séduire dans le couple au travers de la réalisation de ce fantasme. Plutôt que de se dire « je m'emmerde en couple, je veux tromper mon mec / ma femme », le libertin se dit « si on fait ca ensemble, ca va repimenter notre vie sexuelle à tous les deux ». Avec l'avantage de la culpabilité en moins.

Finalement, peu de libertins sont de réels « couples libres » au sens où ils s'autoriseraient à « rencontrer séparément ». Cela existe et peut être précisé sur la fiche du couple (ou renvoyer vers des fiches individuelles) mais pour la plupart, c'est soit ensemble, soit pas du tout.

Et avec mes amis ?

Ça, je n'ai pas essayé, ou plutôt je n'ai pas franchi le cap de la LMR, trop peur de perdre mes amis en transformant notre relation... Mais si tu commences à leur raconter tes soirées, tu te rendras compte que le petit couple modèle que tu connais depuis 10 ans a lui aussi, ce genre de fantasmes quand il n'est pas déjà passé par là;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Intéressant le 30.08.11, 21h47 par MaryMorgane
  • [+3] Intéressant le 02.09.11, 14h38 par FK
  • [+1] Intéressant le 05.09.11, 14h59 par AFC Eric
Derrière ce masque il n'y a pas que de la chair. Il y a un idéal. (V)
Merci pour l'article, il va vachement plus loin que ce que j'avais pu lire sur le sujet, notamment sur les usages et les "bonnes pratiques".
A ce que je vois les libertins suivent des règles carrées, comme quoi libertinage ou pas dans un couple il y a toujours des règles a suivre, quelque soit le couple.
Don't you Kanye West me, or I'll Chris brown you and Tiger Woods your mom
Si vous n'êtes jamais critiqué, c'est probablement que vous ne faites pas grand chose
Mon avis, les couples qui se lancent dans le libertinage sans avoir discuté et réfléchi au préalable, et sans avoir fixé de "règles" entre eux, vont droit dans le mur...
FrenchKiss a écrit :Mon avis, les couples qui se lancent dans le libertinage sans avoir discuté et réfléchi au préalable, et sans avoir fixé de "règles" entre eux, vont droit dans le mur...
C'est évident, ma remarque était surtout motivée par le fait que la plupart des gens pensent que le libertinage va pouvoir leur permettre de faire tout et n'importe quoi (tromper sa femme en toute légitimité par exemple), or c'est pas si simple, la seule liberté absolue c'est le célibat.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 04.09.11, 19h55 par FK
Don't you Kanye West me, or I'll Chris brown you and Tiger Woods your mom
Si vous n'êtes jamais critiqué, c'est probablement que vous ne faites pas grand chose
Tisi a écrit :
FrenchKiss a écrit :Mon avis, les couples qui se lancent dans le libertinage sans avoir discuté et réfléchi au préalable, et sans avoir fixé de "règles" entre eux, vont droit dans le mur...
C'est évident, ma remarque était surtout motivée par le fait que la plupart des gens pensent que le libertinage va pouvoir leur permettre de faire tout et n'importe quoi (tromper sa femme en toute légitimité par exemple), or c'est pas si simple, la seule liberté absolue c'est le célibat.
@Tisi, la question de la "tromperie" ne se pose pas vraiment dès lors que c'est généralement une démarche commune et consentie. Cela dit, j'ai discuté (mais pas rencontré) avec une femme qui le faisait à l'insu de son compagnon, parce que c'est une pratique qu'elle avait avec son ex et dont elle n'a jamais pu parler au nouveau... j'imagine que ce n'est pas un cas isolé et que parmi les hommes qui fréquentent seuls les clubs, il y en a certainement qui ont des conjointes non informées aussi...

Je ne dis pas qu'un homme seul ne peut pas baiser en club, simplement que les femmes n'y sont ni des nymphos ni des prostituées et que ce serait une idée fausse de penser qu'on peut débarquer et mettre son sexe dans la bouche de tout le monde. Elles choisissent leurs partenaires et peuvent dire "non", ce qui est bien légitime. Je pense aussi que c'est plus facile lorsque l'on est un habitué, que l'on se connait et que l'on se fait confiance, que lorsque l'on débarque pour la première fois.

Cela dit, il y a aussi de vrais "couples libres" qui s'autorisent à coucher ailleurs, aussi bien dans le milieu libertin qu'en dehors. Cela ne m'a certes pas semblé une majorité (en ce qui nous concerne, et meme si nous n'étions que FF, nous voulions "rencontrer ensemble" et refusions les demandes de plans à 3 avec un autre couple), mais si c'est votre accord, c'est possible.

@Frenchkiss, c'est moins une question de "règles" que de complicité et d'envies. Si l'on veut que cela fonctionne sans porter préjudice au couple, il faut être à l'écoute de sa partenaire et ne pas forcer le consentement parce que la fille en face nous plait si elle ne le sent pas (et vis-versa)... Après, chaque couple a son propre équilibre, il y en a aussi où l'un des deux est plus passif et spectateur, il n'y a pas de regle absolue, c'est vraiment une question de feeling et de communication.
Derrière ce masque il n'y a pas que de la chair. Il y a un idéal. (V)
@clyde69: ouais c'est ce que j'entendais par règles. Pas forcément un truc gravé dans le marbre, mais qu'au moins les deux soient d'accord.
Salut, avec ma copine on a lu un ebook, 267 Conseils pour devenir le meilleur coup de sa vie, et depuis on essaie pas mal de nouveaux trucs.

Notamment ma copine, depuis qu'elle a lu cet ebook, est assez tentée par une expérience avec une fille. Vous nous conseilleriez l'échangisme direct, en club ? Ou commencer plus soft, peut être en trouvant quelqu'un sur Internet

pour ceux qui veulent savoir, on l'a trouvé là : http://www.frenchtouchseduction.com/guides#267Conseils
L'échangisme me semble être une pratique nécessitant certaines règles essentielles ; après, le libertinage, cela peut aussi être un terme qu'on assimile à une personne qui n'est pas forcément en couple et vit sa vie sexuelle pleinement.
Pour fréquenter un peu le milieu, il faut reconnaître que pas mal d'hommes mariés et qui n'en parlent pas à leurs femmes se décrivent comme "libertins". Personnellement, quand il s'agit de faire ça dans le dos de quelqu'un, parce qu'on a trop peur d'oser en parler, il ne s'agit pas pour moi de libertinage, mais de manque de respect infligé à l'autre. La fidélité n'est pas une valeur qui est mienne mais l'honnêteté et le respect de l'autre me semblent être le minimum dans une relation de couple.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 09.09.11, 09h08 par Clyde69
  • [+1] Absolument le 11.09.11, 16h15 par FK
  • [0] Absolument le 15.09.11, 00h39 par Nevermind
jerome a écrit :Salut, avec ma copine on a lu un ebook, 267 Conseils pour devenir le meilleur coup de sa vie, et depuis on essaie pas mal de nouveaux trucs.

Notamment ma copine, depuis qu'elle a lu cet ebook, est assez tentée par une expérience avec une fille. Vous nous conseilleriez l'échangisme direct, en club ? Ou commencer plus soft, peut être en trouvant quelqu'un sur Internet

pour ceux qui veulent savoir, on l'a trouvé là : http://www.frenchtouchseduction.com/guides#267Conseils

Salut, lisez cet article, il devrait vous intéresser : http://www.frenchtouchseduction.com/tem ... rtins.html

... et ce témoignage, aussi : conseils-a-une-fille-pour-un-plan-a-3-mff-vt25977.html
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 06.05.13, 16h29 par Terrigan
Pour rebondir sur le post de LuxLisbon, je dirais que derrière le terme "libertins" se cache une foule complètement hétérogène de personnes. Et chacune a sa propre définition du terme, d'où la difficulté de donner une définition générale de l'état d'esprit dans lequel les personnes pratiquent le libertinage.

Je suis moi-même estampillée libertine, mais bon c'est plutôt ce que je vis, que le comment je dois me désigner, qui est le plus intéressant. Serais-je une jolie petite jeune femme libertine féministe échangiste poly-amoureuse à tendance bdsm, etc?

D'ailleurs, je n'ai pas compris exactement Clyde69 ce que tu voulais dire par "vrais libertins".
La première rencontre se fera le plus souvent autour d'un verre de champagne,
Ah le fameux champagne qu'on nous demande toujours d'amener en soirée privée! Perso, je reste maintenant sur ma boisson préférée (un verre de bière légère que je vais apprécier tranquillement et qui ne me montera pas à la tête) et je passe tout de même une bonne soirée :mrgreen: !
Ah je n'avais pas fait attention, la conversation date un peu, pas sûre d'avoir ma réponse... :?
Pas grave, ton témoignage est intéressant quand même :)
Verrouillé