Manque de confiance en soi qui pourrit ma vie !

Note : 4

le 30.03.2017 par Don1995

19 réponses / Dernière par Don1995 le 02.04.2017, 11h18

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Bonjour tout le monde,je voudrai vous parler d'un manque de confiance que j'ai et qui me tue jour après jour,en espérant recevoir votre aide précieux.
Mon manque de confiance en moi risque de me mené à la dépression. Je sais pas si y a des cas pareils ou c'est juste moi, mais pour moi je pourrai recevoir tout les compliments de la terre de la part de toutes les filles que je suis beau mignon, je me sentirais toujours mal dans ma peau. Même si beaucoup de filles m'ont abordé dans la rue et une inconnue m'a déjà embrassé parceque je l'attirai,mais dans ma tête je ne vaux quedalle etj essaie tout le temps de me trouver une excuse ou un argument logique ou une petite remarque de quelquun pour me dire : ah bah voila je lavais dit, je ne vaux rien !
Merci d'avoir prit le temps de lire et j'en serai vraiment reconnaissant si vous me trouvezune solution pour me reconcilier avec moi même,sur le plan physique ainsi que mentalement

Si tu te sens vraiment mal avec ça, pourquoi ne pas aller voir un psy pour détricoter cela comme il faut ?


En tout cas rassures toi sur un point, j'ai l'impression que ton cas est partagé par beaucoup.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Courage, camarade.
19 ans, ça va le faire, si tu prends des décisions constructives.

Tout d'abord : a-lire-ce-forum-ne-remplace-pas-une-the ... 28500.html


Deuxièmement, dis-nous en un peu plus si ça te soulage.
Que t'arrive-t-il précisément ? Que fais-tu dans la vie et au quotidien ? Et que recherches-tu.

On ne va pas forcément te débloquer un bouchon de plâtre qui cimente une de tes canalisation psychiques, mais peut-être te donner des ptites pistes de réflexion.

Merci les mecs pour vos réponses, au fait je suis en 2eme annee a la fac de médecine. Jai limpression que cest ce que je veux faire dans ma vie cest juste que je me suis pas encore retrouvé mentalement.
Et j'ai déjà envisagé de consulter un psy mais disons que je n'ai pas les moyens financiers cest pour ca que je demande de l'aide dans les forums pour me rassurer un peu

Ok. En fait c'est très probablement une bonne dose de stress que tu subis. Ca te détraque les hormones et ça fout en l'air une partie de ton psychisme. Tout bêtement physique en gros.

Commence déja par faire une ptite cure de magnésium et vitamine C. Vérifie ta vitamine D3 éventuellement. L'alimentation en général de toute manière.
Fais du sport aussi t'es en mèdecine je suppose que c'est pas évident mais octroie toi de bonnes heures de sommeil. Des siestes ou micro-siestes ça peut carrément faire le café aussi (héhé la sieste qui fait le café je la réutiliserai en punchline celle là).

Vois des amis, évite le porno, et surtout dis-toi que dans la vie il faut faire les choses avec sérieux mais ne pas forcément les prendre tant au sérieux.

Relax, c'est normal de douter parfois. Mais si c'est un état d'esprit qui se prolonge ça se corrige.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 31.03.17, 09h54 par The_PoP
  • [0] Non le 31.03.17, 10h11 par Nonchalance

Tu vas trop vite PLPP. Tu ne connais pas ce jeune homme et lui donner un diagnostic alors que tu n'en sais pas assez peut se révéler problématique.
Ce que tu dis peux aider quelqu'un qui a un coup de mou et à la limite donner plus d'énergie à ceux qui ont des problèmes plus graves.

Après, c'est à Don1995 de savoir où il en est et ce qu'il recherche vraiment donc peut être que je me trompes.

En attendant Don1995, saches qu'il y'a des structures qui peuvent t'aider. Si tu penses que ton problème est pathologique, tu peux aller voir un psychiatre, c'est pris en charge par la sécurité sociale. Si ton problème est plus de l'ordre du développement personnel, il y'a dans les villes des centres de la psychologie qui peuvent prendre en charge gratuitement des personnes défavorisées. Il y'a d'autres structures, renseignes toi.

Trois conseils cependant :

- Méfies toi des psychanalystes. C'est un courant très controversé et très français qui a (je pense à raison) beaucoup de détracteurs.
- Méfies toi des charlatans, mêmes diplômés, qui te parlent de choses obscures et mystiques comme la psycho-énergie, l'énergie corporelle, les ondes... Des fois c'est directement marqué sur leur plaque qu'ils pratiquent ces "arts" mais ce n'est pas toujours le cas.
- Un psychologue peut avoir beaucoup de pouvoir sur son patient. Si pour quelque raison tu n'apprécies pas la personne ou au contraire que tu développes des sentiments d'attachement trop profonds, arrêtes tout et cherches un autre psychologue.

Le manque de confiance en soi n'est pas une fatalité mais ce n'est pas bénin non plus selon moi. Courage !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 31.03.17, 11h58 par ChantePaul
  • [+1] +1 le 31.03.17, 14h15 par Haskeerlos

Salut Don,

Est-ce-que tu es entouré : famille, amis ? Y a-t-il des conflits ?
Pratiques tu un sport ? Allez courir de temps en temps n'est pas si chronophage, même pour un étudiant en médecine.
Manges-tu équilibré ?

Ce que tu peux faire c'est déjà t'assurer au maximum que tu te prépares un corps sain, pour y accueillir un esprit serin.
Je te conseille déjà de repérer les éléments sur les-quels tu peux agir toi-même.
L'auto-dérision est un outil formidable.

Pour ce qui est du psychiatre, il suffit de suivre le parcours de soins : sois passer par ton médecin traitant, sois trouver directement un psychiatre conventionné (donc remboursé).

Et surtout, fais bien attention à ne pas te couper des autres, c'est un réflexe fréquent quand on va mal mais hélas le risque c'est de trop se regarder le nombril et ne même plus se rendre compte que ce qui peut nous bloquer est en fait partagé par beaucoup de personnes !

Dans tous les cas c'est une très bonne démarche et si tu poses des actes tu auras toute légitimité pour être fier de toi.
D'autant que tu vas évoluer dans un vrai milieu de bâtards, intéressant au possible mais dur, très dur.
La bonne nouvelle c'est que le manque de confiance en soi est réversible, le premier pas est à mon avis déjà d'éliminer toutes les "fausses excuses" qui t'empêcheront d'avancer.

Courage mec !

Tout d'abord je vous remercie tous de votre temps et de vos effort. Mais pourquoi vous parlez de psychiatre,je ne suis pas quand même arrivé a ce stade la, un psychologue a la rigueur mais un psychiatre non. Dans ma vie je suis bien a l'extérieur je sors avec mes amis j'ai même une copine. Et mon problème n'a aucune relation avec le stress ou les études chargés car je suis plutôt bosseur et j'aime ce que j'apprends donc ce nest pas vraiment ça..
Mon problème c'est que je suis soumis a ma voix intérieure,si une très jolie fille me dit que je lui plais,je me dis ah non mais toi tu ne vaux rien elle est bien mieux que toi. Cest comme si je ressentais un sentiment d'infériorité. Ma taille plus petite que la moyenne pourrait avoir un impact sur ça car dernièrement j'en suis très conscient. Je veux tout simplement être en harmonie avec moi même, que je m'aime.Cest ca mon problème.

Parce que la psychiatrie est la seule discipline médicale de l'esprit (de la tête, de la conscience ou ce que tu veux) qui est reconnue par la sécurité sociale. Un manque de confiance en soi peut venir d'un trouble plus profond et c'est pour ça que je t'ai conseillé d'aller en voir un psychiatre SI tu pensais avoir une pathologie en relevant. Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas la peine en effet.

J'ajouterai qu'un manque de confiance en soi ne vient pas que d'éléments externes directs sur lesquels on ne peut rien (les pathologies,la taille, l'environnement...) mais aussi d'éléments que l'on a intériorisé dans un temps assez long pour que le cerveau ait créé des circuits nerveux et des schémas de pensées tordant la réalité. Toutes les personnes petites que je connais ont confiance en elles, ont un certain succès et rigolent de leur "handicap".

Nochalance, d'abord y'a aussi la psychologie qui passe avant la psychiatrie, je fais des études médicales donc je saurai si cest pathologique ou pas,et je peux te dire que mon problème est plus manque de confiance en soi. Si yavait des symptômes je saurai et merci pour ton aide ! Si vous avez des conseils pour renforcer mon estime de soi et depasser mes complexes physiques et morales

Le psychiatre ne s'occupe pas que de pathologies du DSM.
Il peut aider à identifier les blocages, donner des clés et n'apporte pas forcément une réponse médicamenteuse.
Mais comme tu fais médecine, tu dois le savoir bien entendu.

Alors si, pour un gars qui a des amis proches, une copine, des études qui lui plaisent... qui a tout pour être heureux mais qui déclare lui même que quelquechose ne va pas, qui constate un résultat sans en comprendre les causes...
Alors oui, dans ce cas le recours à un psy est justifié.

Désolé que les réponses ne te conviennent pas.

Courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 01.04.17, 10h50 par PLPP

Alors donc, d'un côté tu utilises un lexique fort : "mener à la dépression", "pourrit la vie", même si... je me sentirais toujours mal dans ma peau, etc.
Mais en même temps tu nous expliques avoir une vie somme toute épanouie.

Même en présence d'indicateurs de valeur, tu gardes ce feeling négatif.
De plus tu n'as pas de problème de connexion sociale, tu es plutôt bien dans ton projet et tu as une copine.

Ainsi, tu as validé le fait que ce n'était pas juste un coup de barre , mais quelque chose de structurel c'est bien ce que tu nous dis?

Alors effectivement, ils ont raison, si tu ne te sens pas bien dans ta peau sans raison(s) que tu peux cibler et sur laquelle/lesquelles travailler efficacement sans suivi, la solution propre et logique c'est de consulter.
C'est le seul vrai conseil qui a une valeur objective sur un forum d'internet. Tu as potentiellement des croyances limitantes intégrées qu'il faut corriger.
Même si, tu le dis toi-même, tu as déja songé au psy, mais ton manque de moyens financiers t'empêche de franchir le pas nous expliques-tu. Il y a des moyens de palier à cet "obstacle".
Pour cela psychiatre, psychologue, comme déja dit et éventuellement maître-praticien en PNL ou en hypnose, puisque j'ai ça en tête, peuvent t'apporter un soutien correct.

Maintenant que tout disclaimer et re disclaimer à ce sujet ont été posés, si EN PARALLELE de ces démarches tu souhaites qu'on en discute parce que ça t'apporte un plus, celà ne nous pose aucun soucis.

Déja pour débroussailler un peu le sujet :

Ca te le fait depuis toujours ou l'adolescence ?
Sans forcément dire exactement pourquoi, ça s'est déclenché plus ou moins rapidement ou tu t'es construit au fur et à mesure avec ce sentiment ?

Ton problème ne s'étend pas juste à la séduction/ton rapport aux femmes mais est plus général que ça ?
Tu te sens comment en groupe, timide introverti effacé ? Et en tête avec un pote/homme, ou une femme ? Et avec ta copine ça se passe bien ?

Don1995 a écrit :Je veux tout simplement être en harmonie avec moi même, que je m'aime.Cest ca mon problème.

Qu'est-ce que tu fais pour être en harmonie avec toi même et t'aimer ?

Je croyais que mon problème était partagé par un bon nombre de personne, que se sentir si mal dans sa peau alors que la vie est de notre côté c'est quelque chose dont plusieurs personnes souffrent. Mais il s'est arrivé que non, et d'après quelques recherches et des témoignages et conseils dans d'autres forums, le mieux c'est de consulter un psy. J'ai fait un throwback sur ma vie d'enfance et d'adolescence, j'ai constaté que le problème était déjà présent a cette époque, mon manque de confiance en soi a débuté depuis un jeune âge et ça n'a fait que de se renforcer ces derniers années, même si ma vie est plus au moins épanouie,malgres de bonnes experiences vécues, des compliments de la part des autres qui,normelement devaient booster ma confiance, mais non mon estime de soi ne fait que chuter.

Étant petit j'étais gros et j'avais des dents pas très top, j'étais le sujet de rires au milieu de ma grande famille. Mes parents se battaient devant mes yeux, je voyais ma mère pleurait tout le temps. Au collège mes grands parents sont tous morts chose qui m'a affecté.On m'a harcelé dans la rue. Au lycée j'ai eu un appareil dentaire et une trees mauvaise coupe de cheveux, une amie m'a dit 1 fois que j etais moche, et ca s'est gravé pour toujours,je me repete ca tout les jours (en parallèle je sortais avec une fille). Apres tout ca, a la fin de lycee et après, j'ai changé physiquement, je me suis poussé une barbe bonne coupe de cheveux belles dents, j'ai plu a beaucoup de filles meme les inconnues (une inconnue m a abordé et embrassé) je recevais beaucoup de compliments a propos de mon physique mais ca ne me fait aucun effet,et je me base toujours sur le commentaire de cette fille, il y a 2 ans, que j'etais moche, et je me comporte ainsi

Cest comme si mon cerveau ne captait que le negatif et jettait tout le positif a la poubelle, donc voila mon problème est bien incarné et intégré en moi. Merci les mecs pour votre soutien j'apprécie.

20 ans aujourd'hui, je suis quelqu'un qui, a part les études que je fais, ne sait pas ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas,quelqu'un qui ne sait pas comment imposer ses principes et ses valeurs, quelqu'un qui n'arrête pas de se demander que trouvent les gens qui l'aiment en lui pour l'aimer,qu il vaut moins que les autres. Quelqu'un qui trouve comme excuse sa taille ou son poids ou sa famille pour justifier ses échecs. Quelqu'un qui, en se levant le matin, ne sait pas qui il est, qu'est ce qu'il fait et où ça va le mener.
Maintenant je saute d'un forum a un autre pour partager avec vous ce que je ressens car je sens du bien de faire sortir toute cette haine que j'ai envers moi. Je suis convaincu maintenant qu'il faut consulter un spécialiste mais j'espère toujours recevoir quelque chose de rassurant en attendant.
J'arrive pas a parler de ca avec mes amis ou avec ma copine,encore moins ma famille car je prétends être quelqu'un de fort et je leur donne toujours des conseils pour leurs vies, mais a l'intérieur de moi je suis très faible et fragile, quand on me dit un mot je me le répète 1000 fois apres et je n'arrête pas de l'analyser.

Ok tu as eu des expériences toxiques pendant ton enfance. Et effectivement plein de gens ont connu ça. Dont moi, je suis prêt à lever la main.
Des trucs de honte, de complexe, de regrets, j'en ai une besace.
Et plein de stars d'hollywood aussi. Peu importe le degré, le but ce n'est pas de faire un concours de b**e sur le sujet.
Concernant le physique, tu pourras voir comment certaines bombasses étaient limite des thons repoussants quand elles étaient ados. Surpoids, dentition, cheveux tue-l'amour au possible. Et elles en ont souffert. Puis ça s'est arrangé, donc no big deal. Certains n'ont pas cette chance, voire ont même perdu la vie avant de pouvoir le vérifier.

En thérapie symbolique, on explique (grosso merdo je ne suis pas un praticien de santé, mais je m'intéresse au sujet) que par exemple les souvenirs peuvent être découpés en deux : les souvenirs d'enfance et les souvenirs d'adultes.

L'idée, que j'ai moi-même également appliqué et qui marche du feu, c'est que tu peux prendre tes souvenirs d'enfance désagréables, les empaqueter, et soit jeter le paquet soit le déposer quelque part sur une étagère de ton esprit.
Mais ils ne sont plus en libre service, et aucune raison d'avoir besoin de les réétudier plus que ça.
S'il y en a un qui refait surface à un moment, ben tu te dis qu'il a voulu faire un tour mais qu'il dégage. Il fait partie d'une autre dimension, celle dont en fait je suis le seul à en avoir quelque chose à faire, et d'ailleurs pourquoi.

Maintenant tu te fies essentiellement à tes souvenirs d'adultes , ceux qui sont vraiment constructifs et sur lesquels tu peux rationnaliser et surtout relativiser. Car c'est ça la vérité. Ta vie maintenant c'est celle d'un adulte. Tu n'es pas obligé de garder tes constructions mentales de l'enfance si elles te nuisent. Tu as le droit de te dire que c'était un autre toi. Et tu as subi des trucs, et alors ?

Ne te fie qu'à l'instant présent. N'utilise le passé et le futur que s'ils te permettent de construire. Milton Erickson, dont tu as certainement entendu parler qui a même donné son nom à une forme d'hypnose utilisée en clinique, expliquait que dans le traitement de la douleur, si on élimine les souvenirs liés au passé, ainsi que les souvenirs liés au futur, et bien on souffre déja tellement moins !
Oui, la mémoire du futur existe. En tout cas dans le concept de la PNL, qui est super aussi pour comprendre que tout ça, c'est juste une histoire de croyance et d'ancrage dont on peut changer les manifestations dans l'inconscient, et donc changer les symptomes, à savoir le mal être.

Tu peux aussi bouquiner à ton rythme Eckart Tolle et son livre d'ailleurs "Le pouvoir de l'instant présent" la version avec exercices pratiques tant qu'à faire. Facile à lire et à appliquer. C'est fou ce qu'on peut se rendre compte qu'on crée du temps mental qui ne sert à rien !

Tu as le droit de te trouver des excuses pour tes échecs. En quoi c'est vraiment gênant tant que c'est pas malhonnête ? Si tu étais gros et que ça a influencé tes prises de décision, ben soites. A l'instant T, tu voyais les choses comme ça, donc pas de regret tu n'étais pas devin et l'erreur est commune dans ce monde. On apprend d'elles c'est ça qu'il faut garder comme mojo.

Enfin, je dirais même que ton mal être et ton passé peuvent en fait être presque une formidable opportunité. Car ça te peut rendre tout simplement hyper empathique ! Tu vas mieux comprendre les gens, mieux pouvoir te mettre à leur place, mieux les tolérer et moins les juger. Ce qui peut être une panacée dans le métier que tu vises je me trompe ?
Et quand tu auras appris à jongler avec tes démons et les maîtriser suffisamment, ça sera jackpot ! Tu seras un mec compréhensif sans les mauvais côtés.
En tout cas, moi je respecte les gens qui ont déja souffert. Pour moi ce sont des humains avec qui on peut faire des connexions de manière plus proche de la réalité.

Et en fin de compte, d'après moi le but de la vie c'est à la fois l'expérience spirituelle et apporter sa plus-value au monde, aussi modeste soit-elle. Même pas besoin d'avoir un ego en béton 100% du temps pour réussir sa vie. Les insécurités font partie de la vie, ça ne changera jamais pour personne.

Don1995 a écrit :20 ans aujourd'hui, je suis quelqu'un qui, a part les études que je fais, ne sait pas ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas,quelqu'un qui ne sait pas comment imposer ses principes et ses valeurs, quelqu'un qui n'arrête pas de se demander que trouvent les gens qui l'aiment en lui pour l'aimer,qu il vaut moins que les autres. Quelqu'un qui trouve comme excuse sa taille ou son poids ou sa famille pour justifier ses échecs. Quelqu'un qui, en se levant le matin, ne sait pas qui il est, qu'est ce qu'il fait et où ça va le mener.
Maintenant je saute d'un forum a un autre pour partager avec vous ce que je ressens car je sens du bien de faire sortir toute cette haine que j'ai envers moi. Je suis convaincu maintenant qu'il faut consulter un spécialiste mais j'espère toujours recevoir quelque chose de rassurant en attendant.
J'arrive pas a parler de ca avec mes amis ou avec ma copine,encore moins ma famille car je prétends être quelqu'un de fort et je leur donne toujours des conseils pour leurs vies, mais a l'intérieur de moi je suis très faible et fragile, quand on me dit un mot je me le répète 1000 fois apres et je n'arrête pas de l'analyser.
Tu viens toi-même de pointer du doigt ton problème. Tu sais sur quoi exactement tu as à bosser ! Si tu te sens prêt à consulter, c'est parfait. C'est la mentalité qui t'aidera à te sortir de ta situation.

En bref, tu as besoin de trouver du sens à ta vie. :)

PLPP, tout d'abord j'apprécie vraiment tes efforts mec, ça m'a aidé en quelques sortes..
Je suis très intéressé par le fait de découper les souvenirs en deux, mais c'est plus facile a dire qu'à faire. L'estime qu'on a de soi et notre personnalité est une accumulation de tout ce qu'on a vécu,du bien et du mauvais, ça veut dire que le bien doit aussi être découpé dont nos réussites et nos moments forts. Cest pour ça que c'est difficile à appliquer je crois.

Fate, oui c'est exactement ça, je ne sais pas qui je suis.
Parfois quand je parle à ma meilleure amie ou a ma copine ou a mon frère ils me disent: Toi t'aime ça ou t'aime faire cela. Je me dis: Ah bon, j'aime ça? Depuis quand? Comment ils le savent?
C'est comme si mes proches me connaissaient plus que je me connais moi même, comme s'ils avaient confiance en moi plus que je ne l'ai, en moi même.
Ça me donne l'impression d'être quelqu'un que je ne suis pas,et c'est ça ce qui me tue.

Ce qui a empirer ma situation, c'est de me fier a ma petite voix intérieure et la laisser prendre le dessus sur moi. Elle me répète tout le temps: tu es moche,tu es bon a rien, tu ne mérites pas d'être heureux, tu n'as aucune valeur et aucune dignité. Le problème c'est a force de me répéter ça,je finis par y croire..
Vous avez tous cette petite voix intérieure, mais vous devez sûrement avoir pris le dessus, ou vous l'aviez mise de votre côté, qu'elle s'est transformée en petite voix intérieure POSITIVE. Je crois que c'est la première étape a faire avant de partir a la recherche de soi.

Répondre