Quel est votre plus gros défaut (et comment vous y travaillez)?

Note : 7

le 05.05.2019 par Onmyoji

12 réponses / Dernière par Whaleshark le 26.09.2019, 14h36

Une question que vous avez toujours voulu poser aux autres, et qui ne concerne pas les relations amoureuses ? C'est ici.
Lachez-vous, faites preuve d'imagination, et n'hésitez pas à répondre aux autres questions.
Vous souhaitez poser votre question ou répondre en restant anonyme ? Créez-vous un nouveau compte utilisateur, c'est OK.
- De préférences, des questions appelant à des témoignages & anecdotes personnelles
- Questions farfelues / imaginatives OK
- Uniquement des questions ouvertes (= la réponse n'est pas de type "oui" ou "non")
- Pas de demandes d'aide / conseils sur les relations & rencontres svp (les autres forums sont faits pour ça)
- Pas de sondages / débats déguisés
- Mettez [SO] (Serious Only) si vous ne voulez que des réponses sérieuses
Répondre
Pour changer un peu des sujets où l'on est trop indulgents avec soi-même, il est bon parfois de ne pas oublier nos mauvais côtés (ne serait-ce que pour les accepter;)).
Alors, quel est votre plus gros défaut? et un vrai, pas les défauts qualités d'entretien d'embauches et autres DHV pas fins;)

(je vous laisse commencer, pour moi la liste est bien longue)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Aïe le 06.05.19, 15h25 par Perlambre
Let's be the stuff dreams are made of...
Mea culpa...

Je suis indépendante et pas dans le sens de l’autonomie mais dans celui d’insubordination cad que j’ai énormément de mal avec l’autorité, l’obéissance.
Professionnellement je rue facilement dans les brancards avec un supérieur et dès que je peux contourner une règle je fonce. Autant dire que je me suis déjà fait taper sur les doigts, surtout en début de carrière. Maintenant j’argumente sans foncer dans le tas, je m’adoucie en quelque sorte ;)

Autre chose : j'ai besoin d'admirer une personne pour l'apprécier. Si ce n'est le cas, je peux être méprisante, pas tant avec des mots mais plutôt avec le regard. Autant dire que je n'ai pas que des amis. Là aussi depuis quelques années je fais des efforts en travaillant mon indulgence.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 06.05.19, 16h03 par Thedaze
Je parle trop, je ne laisse souvent pas assez de place à mes interlocuteurs.
Je parle également trop vite. C'est cool ça me donne de la répartie. C'est vraiment pas cool, je fais parfois du mal à des gens que j'aime à cause de ça.

J'essaye d'apprendre à écouter. D'apprendre à rester en retrait. Mais bordel je galère.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
J’hésite entre l’égoïsme et la paresse.
Tellement évident que j'avais oublié la paresse. Merci Oldboy
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 18.08.19, 12h21 par valll
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
T'as eu la flemme d'y réfléchir :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Boom le 06.05.19, 20h11 par The_PoP
  • [+1] lol le 06.05.19, 21h44 par BirdonTheWire
Perlambre a écrit :Professionnellement je rue facilement dans les brancards avec un supérieur et dès que je peux contourner une règle je fonce. Autant dire que je me suis déjà fait taper sur les doigts, surtout en début de carrière.
C'est un défaut ça ?



Ponctualité. Mais ça, on va dire qu'après plusieurs années, je sais d'où ça vient. C'est lié à des problématiques beaucoup plus graves et profondes, que je suis en train de régler.

Je néglige les accessoires quand la question centrale ne va pas. Dans la vraie vie, c'est un gros problème. Je suis en train de tester un truc pour régler ça.
."Maxime : ne fréquenter personne qui soit impliqué dans cette fumisterie éhontée des races".
Friedrich Wilhelm Nietzsche, 1887

."L'homme raisonnable s'adapte lui-même au monde; l'homme déraisonnable continue à essayer d'adapter le monde à lui-même. Donc, tout progrès dépend de l'homme déraisonnable".
George Bernard Shaw, 1957

."La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas".
Charles Baudelaire, 1862.
L'impulsion
Reproché par trois exs : la cigarette. Je le considère comme un très gros défaut car elle est présente le matin, le midi et le soir. Son odeur est dans ma voiture, sur mes vêtements. Elle bousille la santé et ne donne pas une allure healthy, dynamique. Et pour finir, elle coûte cher !
Tips : J'ai l'impression que mon alimentation est un levier pour arrêter la clope : elle est légère, à base de beaucoup de légumes et surtout très douce en goût. Après des carottes en salade j'ai bien moins envie d'une clope qu'après une côte de porc à la moutarde.

Sinon le jemenfoutisme et le jemamusebientoutseul, sont des moyens que j'emplois trop souvent pour éviter d'aller vers les rencontres lors de soirées ou de sorties avec des inconnus. C'est une carapace qui peut mettre quelques heures, quelques verres ou bien quelques fous rires à tomber.
Tips : Pour y travailler je passe d'abord par la politesse. Proposer des verres ou apéritifs, toujours remercier l'hôte, le ou la cuisinier(e), puis enchaîner sur des questions anodines qui concernent les personnes : "Comment s'appelle tes chiens ?"
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 18.08.19, 15h15 par Onmyoji
  • [+1] Fichtre ! le 18.08.19, 15h16 par lamefurtive
La communication.
On parle de plus gros défaut(s) donc je vais pas énumérer tout mais citer les principaux.

Tous découlent de manière directe ou indirecte à mes problème d'audition (malentendant à 50%)

Solitaire, dans le genre que je peux me passer de contacts sociaux plusieurs jours d'affilée, que je passe mes pauses déjeuner à me balader seul dans les parcs plutôt que de taper la discute avec les collègues. Et pourtant, je ne suis pas "lourdingue" ou "craigno" mais juste qu'une jeunesse passée sans gros contacts sociaux ne m'ont pas épanoui à être avec les autres

Communication : combien de fois au boulot j'ai entendu des exaspérations quand je répond à côté, ou alors je prends 2 min de leur attention pour résumer ou contextualiser AVANT de répondre à la question posée. J'ai aussi tendance à avoir une communication axée trop sur l'humour voir la vanne, et vu que je fais ça depuis des années, parfois je ne me rends pas compte que la vanne peut être un peu poussée trop loin...

Autre registre la procrastination. Vu que je n'ai pas eu une vie hyper active dans mes jeunes années, j'ai acquis un rythme de pèpère tranquille. Et vu que mon côté solitaire fait que j'ai personne pour me faire bouger les puces, je me la coule douce dans mon coin.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 13.09.19, 20h46 par Fred23
Je trouve que je manque de courage, je travaille dessus en me forçant à sortir de ma zone de confort quotidiennement. Je le fais en prenant des douches froides, en me contraignant à prendre des oraux, en me forçant à garder un bon rythme, en sortant couramment...Je pratique couramment un sport de combat, je fais de l'exercice physique régulier et je fais régulièrement connaissance avec des inconnus. ça marche énormément mais ça ne se fait pas du jour au lendemain, je suis loin de m'être amélioré comme je voulais mais je suis content de me tenir à tout ça et de prendre en assurance au fil du temps ;)
Peur de l'engagement. J'ai beaucoup de mal a m'embarquer dans un truc dont je sais qu'il sera difficile d'en sortir.

Solution : Difficile a dire. J'en parle a un psy en espérant trouver la raison un jour.

Beaucoup de mal à dire non et trop de considération des sentiments des autres dans mes décisions.
Solution : améliorer mon estime de moi pour comprendre que je suis la première personne a prendre en considération dans mes décisions.

Ponctualité. J'arrive très souvent en retard.
Solution : je sais pas...
Répondre