Trouver sa place ?

Note : 6

le 30.05.2019 par Lone

11 réponses / Dernière par Lone le 11.06.2019, 13h10

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
"J'ai l'impression d'être derrière un grillage, la vie passe devant moi et je ne sais pas y accéder."

Voilà ce que je pourrais vous dire si vous me demandiez ce que je ressens.


Tout d'abord bonjour à tous, je me présente Lone 26 ans. Je me décide enfin à poster sur FTS parce qu’en regardant ma situation actuelle je me dis que ça ne peut plus durer. Jusqu'à maintenant j'ai avancé de mon côté grâce à des précieuses personnes dans mon entourage, un soutient psy et mes expériences personnelles.

Je ne sais pas trop par où commencer pour vous emmener à ma question titre : "Trouver sa place ?". Cela fait quelques temps que cette question me revient et avec le recul je pense qu’inconsciemment j’avais intégré qu’il n’y avait pas de place pour moi. Je m’explique : la relation que j’ai eu avec ma mère, la "place" que cette relation m’a attribuée, m’a coupée de tout le reste. J’ai bien conscience que cette "place" était temporaire, j’ai mis du recul avec ce passé. Je sais aussi que je ne m’arrête pas à cela et que je peux avoir une place pleinement à part entière avec des désirs, des émotions, des faiblesses, etc... Mais le fait est que je ne sais pas comment y parvenir ! J’ai l’impression de ne pas avoir eu la notice d’utilisation.

Un ami m’avait répété à plusieurs reprises de me confronter au réel, de faire des expériences. J’ai suivi ce conseil à plusieurs reprises et je crois que ça a amorcé en moi des changements positifs. Depuis quelques années j’alterne entre périodes de "vide" et de progrès. En ce moment je suis dans une période de "vide" ce qui m’amène beaucoup à cogiter. J’aimerais avancer à coup sûr avec des résultats rapides, concrets et qui me satisfassent (mode automatique quoi). Je crois que vouloir que cela se déroule de cette manière, ce qui est antinomique, m’amène à ne pas avancer. La zone de confort je suppose.

J’ai repoussé pendant plusieurs jours la rédaction de ce message, je ne savais pas où commencer, par où passer et où finir. Je pensais m’étendre beaucoup plus, m’arrêter sur des détails mais je me serais trop éloigné de la question d’origine dont tout le reste je pense découle (projet professionnel, les filles, la sociabilité, l’isolement, etc...). Par conséquent j’espère que vous pourrez trouver matière à me donner une piste, peut-être qu’une de vos question me permettra de vous donner plus de détails ou de rebondir sur un point.


Merci d’avoir pris le temps de me lire, j’ai hâte d’avoir vos réactions.
A très vite, Lone :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bienvenue ! le 30.05.19, 08h29 par Jalapeno
  • [0] Courage le 30.05.19, 11h38 par voucny
  • [+1] Bienvenue ! le 30.05.19, 13h08 par The_PoP
  • [+1] Bienvenue ! le 30.05.19, 17h10 par Nonchalance

projet professionnel, les filles, la sociabilité, l’isolement, etc...
Ce ne sont pas des détails, si tu nous en dis un peu plus là dessus. Si tu peux nous en dire un peu plus là dessus, on pourra peut-être te donner des pistes...

Bienvenue, et bravo pour ce que tu as déjà entrepris pour avancer.

Je te prends au mot, voilà quelques questions pour t'amener à en dire plus :
j'ai avancé de mon côté grâce à des précieuses personnes dans mon entourage
Qui sont ces personnes ? C'est important d'identifier les gens qui nous font du bien, de favoriser les contacts avec ces personnes là plutôt qu'avec celles qui nous sont indifférentes ou nous font du mal.
J’ai l’impression de ne pas avoir eu la notice d’utilisation.
C'est un peu le cas de tout le monde, apparemment la vie c'est découvrir et fabriquer sa propre notice.
la relation que j’ai eu avec ma mère, la "place" que cette relation m’a attribuée
Apparemment il y a du passif sur cette question, qui explique sûrement bien des choses dans ta vie d'aujourd'hui... mais attention à ne pas t'absorber trop dans une analyse du passé, des causes et conséquences. Tu es JEUNE. Tu as tout à vivre. Action !!!

Moi je crois beaucoup à la transformation par l'action sur le quotidien. Quel est ton quotidien ? Ta journée type ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] A lire le 30.05.19, 12h41 par Onmyoji

Merci Jalapeno et Voucny pour vos réponses :)
Ce ne sont pas des détails, si tu nous en dis un peu plus là dessus. Si tu peux nous en dire un peu plus là dessus, on pourra peut-être te donner des pistes...
Le projet professionnel je n'en ai pas et je n'en ai jamais vraiment eu un. Il y a beaucoup de choses qui m'intéressent mais je me suis toujours saboté scolairement parlant. Je suis tardivement arrivé au niveau BAC sans en avoir eu les résultats pour et la page blanche était symptomatique pour moi.

Socialement parlant mon excès de gentillesse vis-à-vis d'autrui a pu me pénaliser en m'affectant particulièrement à plusieurs reprises. J'ai su me couper des personnes toxiques que je pouvais avoir dans mon entourage. Aujourd'hui je ne côtoie pas grand monde mais les gens que je voie je les considèrent comme des amis proches, respectueuses et bienveillantes envers moi et je veux l'être tout autant pour eux.

L'isolement parce que je ne fais pas grand chose de mes journées depuis un certain temps. Les mauvaises expériences passées me freinent aussi et je me dis aussi que moins je me bouge moins j'ai l'envie de sortir de ma grotte.

Les filles je n'en côtoyaient quasiment pas à la période charnière de l'adolescence (ils n'y en avaient pas beaucoup là où j'étais en même temps). Un peu plus au lycée, pendant les soirées mais je trempais déjà bien dans la peau de Bob l'AFC donc je ne tentais rien. Par contre imaginer encore et encore ça oui lol et pas que pour les filles, sur pas mal d'aspects de ma vie, j'imagine mais je ne fais rien.
Qui sont ces personnes ? C'est important d'identifier les gens qui nous font du bien, de favoriser les contacts avec ces personnes là plutôt qu'avec celles qui nous sont indifférentes ou nous font du mal.
Ces personnes sont clairement identifiées pour moi. La plus ancienne et la plus proche est d'ailleurs celle qui m'a fait découvrir FTS il y a quelques années. Il intervenait pendant un certain temps sur le site et m'a donnait de précieux conseils pour avancer. Comme je disais plus haut je n'ai plus de personne mal intentionné dans mon entourage.
Apparemment il y a du passif sur cette question, qui explique sûrement bien des choses dans ta vie d'aujourd'hui... mais attention à ne pas t'absorber trop dans une analyse du passé, des causes et conséquences. Tu es JEUNE. Tu as tout à vivre. Action !!!
Oui il y a un passif et oui je pense que ça explique en partie ce que je suis. Je sais bien que c'est du passé et surtout que je ne m'arrête pas à cela. Après j'ai une fâcheuse tendance à ressasser tout ce qui est ou que je perçois comme négatif. Je suis jeune oui mais je trouve aussi que le temps passe tellement vite. L'action est tout le temps préférable l'inaction ("Pook Bible"), cette lecture m'avait marquée.
Moi je crois beaucoup à la transformation par l'action sur le quotidien. Quel est ton quotidien ? Ta journée type ?
Ma journée type actuellement j'ai envie de te dire : rien, néant. Ca fait partie de ces périodes de "vide" dont je parlais et qui pouvaient/peuvent durer plusieurs mois. Je peux rester longtemps sans avoir de réel contact avec des gens, sans parler à quelqu'un. En ce moment par exemple je me lève tardivement (j'en ai même pas envie d'ailleurs), je tue le temps du reste de la journée qui est déjà bien entamée, la soirée arrive et ainsi de suite, les jours identiques s'empilent.


J'espère que j'ai pu répondre à vos questions, me concernant j'ai une certaine insatisfaction en relisant ce que je viens de vous écrire. J'ai l'impression d'avoir répondu un peu à côté sur certaines de vos interrogations, j'ai relaté beaucoup de choses passées, j'ai tendance à noircir le tableau et à être négatif (voir même en inventer lol). Pour finir sur une note positive, j'ai pris conscience il y a un certain temps que je pouvais, ET QUE JE DEVAIS MEME, être à l'écoute de mon corps, de mes désirs, de mes émotions. Ca m'a aussi permis d'avancer.


Lone

Ma journée type actuellement j'ai envie de te dire : rien, néant. Ca fait partie de ces périodes de "vide" dont je parlais et qui pouvaient/peuvent durer plusieurs mois. Je peux rester longtemps sans avoir de réel contact avec des gens, sans parler à quelqu'un. En ce moment par exemple je me lève tardivement (j'en ai même pas envie d'ailleurs), je tue le temps du reste de la journée qui est déjà bien entamée, la soirée arrive et ainsi de suite, les jours identiques s'empilent.
Ca sent pas tres bon tout ca. Tu es allé consulter histoire de voir si tu n'étais pas en petite (ou grosse) dépression, des fois que?

Que tu le sois ou pas, il semble que tu aies besoin de te bouger un peu plus le corps : faire du sport te ferait le plus grand bien (et puis t'as l'air d'avoir du temps pour ca).

S'il s'avere que tu es en dépression, pas étonnant que tu manques d'énergie et aie ce genre d'idées noires. Donc le sport est tout indiqué (meme aller marcher une petite demi heure au soleil).

Si ce n'est pas le cas, ca cadrera un peu plus ton inactivité, boostera ton énergie et devrait avoir d'autres résultats positifs (genre un corps qui se raffermit).

Ca peut être un premier pas, tu ne penses pas?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Tout à fait ! le 02.06.19, 09h53 par voucny

Merci Owen pour ton message
Ca sent pas tres bon tout ca. Tu es allé consulter histoire de voir si tu n'étais pas en petite (ou grosse) dépression, des fois que?
Je parlais d'un soutient psy dans mon premier message et c'est toujours en place actuellement. Il est très probable que je sois dans une période dépressive, je peux facilement tomber dans un mauvais mood. Après je voulais pas être trop alarmiste mais je sais bien que cet état est dû à mon inactivité, à ma passivité de ces derniers temps.

Quand à ce que tu me conseilles j'y souscris totalement. J'ai effectivement ressenti le bien-être intérieur quand au simple fait que de se mettre en mouvement (aller nager, sortir dans un parc, etc...).

J'aimerais aussi me mettre au sport mais je sais pas trop par où commencer et l'isolement n'aide pas. Je me demandais justement si ils existent des sortes de club "thérapeutique" ou "bien-être" où les gens se retrouvent pour faire du sport ?
Alors attention je ne parle pas d'un groupe du style "dépressifs anonymes" ou un truc du genre, mais un groupe qui permet à des gens de faire du sport et de créer des liens sociaux à travers la pratique du sport, une sorte d'entraide où chacun à ses raisons de venir mais sans devoir en parler à tout prix.

A bientôt,
Lone :D

N'importe quelle salle de sport / activite de sport de groupe peut t'amener a socialiser autour d'une passion commune. Je ne sais pas s'il existe des trucs dedies cela dit.

Pratique un sport co en club où tu auras forcément des partenaires et un coach.
Si tu vas à la salle de sport seul, c'est plus dur d'y faire des rencontres.

Il y a des tas de gens qui vont courir en groupe aussi. Regarde meetup et les sites dédiés au running (Adidas a un truc comme ça dans les grandes villes, où les gens se regroupent pour courir ensemble).
Sur meetup parfois je vois passer des séances de sport en plein air aussi.

En entreprise ça arrive souvent que des gens aillent courir ensemble à la pause déjeuner.

Je ne connaissais pas du tout Meetup, ça a l'air assez fournit. Je vais m'inscrire dessus et voir aussi les groupes de running. La salle de sport aussi j'y songe.

Merci pour vos réponses ! :D

Si tu nous faisais la liste de tes passions et centres d'interets? (Et ne te juge pas si certaines semblent weird, je connais un entomologiste tres interessant)

Si tu nous faisais la liste de tes passions et centres d'interets? (Et ne te juge pas si certaines semblent weird, je connais un entomologiste tres interessant)
C'est intéressant que tu me demandes ça, je ne suis jamais vraiment posé la question. Je ne me dis même pas que j'ai telle ou telle passion. Il y a cependant un certain nombre de domaines qui portent mon attention.

Je me souviens qu'au lycée les matières m'intéressant le plus étaient l'histoire / géo, les sciences économiques et sociales ainsi que les sciences politiques. Certaines choses en philo pouvaient m'intéresser aussi. J'ai eu une période où je fixais sur la 2nd Guerre Mondiale et la construction du monde de l'après-guerre. J'ai eu un attrait particulier pour tout ce qui était militaire (série Band of Brothers, les livres de Tom Clancy, le magazine Raid). Je tenais absolument à m'engager il fût un temps :lol:

Les cours de sociologie m'ont amenés sur des questionnements sociétaux, j'y joins à cela mon intérêt pour la politique (du point de vue d'observateur). Je peux encore faire un lien avec la musique rap. Le rap j'en ai bouffé, en allant chercher ses origines (culturelles et sociales). Ca m'a ouvert les portes sur les musiques noires américaines (blues, jazz, funk, soul), j'ai porté beaucoup d'attention à la lutte des droits civiques aux Etats-Unis et plus généralement à la condition des noirs là-bas à travers des livres et des documentaires.

Concernant le 7eme Art je regarde Black Mirror en ce moment et je dois dire que c'est brillant comme série. Un questionnement sur ce que peut nous apporter la technologie mais aussi les changements psychologiques et éthiques qui adviennent avec elle. Et je pourrais continuer comme ça sur pas mal de choses...

En te faisant une liste ça donnerait ça :

- Littérature
- Films / séries
- Géopolitique
- Musique (particulièrement les musiques noires américaines : leur musicalité, le groove qu'elles renferment, l'âme qui s'y trouve !). J'apprendrais bien la guitare !

Je pense aussi à passer le permis moto (sensation de liberté, baroudeur), le parachute (j'ai fait une fois) que j'aimerais refaire. Il y a des voyages que j'aimerais faire aussi.

C'est à peu près tout, au fond je ne me suis jamais porté cette attention à moi-même pour savoir ce que j'aimais et ce vers quoi je voulais aller. J'ai pas l'impression de beaucoup t'aider avec ma liste.

@Lone. Que tu aies besoin d'aide parce que tu es insatisfait, je comprends. Que tu aies fait des progrès, ok. Mais je ne comprends pas un truc : aujourd'hui, que veux-tu ? Que cherches-tu dans ce topic. Plus précisément, quel est ton objectif prioritaire ?

Sinon, si je suis les réponses des autres forumeurs, je suis obligé d'aller un peu à contre-courant. Si effectivement, il faut te resocialiser, et leurs conseils vont dans ce sens, j'ai tendance à croire que ta priorité (mais tu n'es pas obligé de ne te préoccuper que d'elle) doit être de trouver un job. Tu en es où à ce niveau ? Parce que, je peut me tromper, mais la rédaction de ton message me donne l'impression que pour l'instant tu es chômeur, et que tes perspectives d'emploi ne sont pas bonnes. Si tu es dans une ville peu dynamique actuellement, les 2 combinés ont un impact tellement lourd que si je ne me trompe pas sur ta situation, ce simple point réglé, et un peu de temps (mais genre, 4 mois) vont avoir un impact très lourd sur ta vie (en général, et sociale).
."Maxime : ne fréquenter personne qui soit impliqué dans cette fumisterie éhontée des races".
Friedrich Wilhelm Nietzsche, 1887

."L'homme raisonnable s'adapte lui-même au monde; l'homme déraisonnable continue à essayer d'adapter le monde à lui-même. Donc, tout progrès dépend de l'homme déraisonnable".
George Bernard Shaw, 1957

."La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas".
Charles Baudelaire, 1862.

Bug qui a provoqué un doublon.
."Maxime : ne fréquenter personne qui soit impliqué dans cette fumisterie éhontée des races".
Friedrich Wilhelm Nietzsche, 1887

."L'homme raisonnable s'adapte lui-même au monde; l'homme déraisonnable continue à essayer d'adapter le monde à lui-même. Donc, tout progrès dépend de l'homme déraisonnable".
George Bernard Shaw, 1957

."La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas".
Charles Baudelaire, 1862.

Que tu aies besoin d'aide parce que tu es insatisfait, je comprends. Que tu aies fait des progrès, ok. Mais je ne comprends pas un truc : aujourd'hui, que veux-tu ? Que cherches-tu dans ce topic. Plus précisément, quel est ton objectif prioritaire ?
En te lisant je me demande en effet pourquoi ai-je fait la démarche de venir poste ici ? Tu fais bien d'aller à contre courant car je pense que tu mets en effet le doigt sur quelque chose.

En venant poster ici je pense déjà que c'était pour marquer une étape mais avec l'idée derrière que j'allais avoir (et encore) une recette fait d'avance pour moi. Le truc c'est que je vois bien que je viens étaler mes soucis sans vouloir intégrer que je dois ensuite prendre des décisions, travailler sur moi-même si je veux avancer dans la bonne direction. Mais quelle direction ?!

Tu me demandes quel est mon objectif ?

Je te dirais avancer dans la vie, faire des choix, arrêter de me poser mille et une question sur mille et une chose. Etre plus à l'aise avec les gens, les filles (je pense que je devrais déjà être plus en phase avec moi-même pour commencer). Je n'ai jamais eu de direction ou d'objectif.

Tu me demandes à quel niveau j'en suis par rapport au taf ?

Oui actuellement je ne travail pas. Je ne suis même pas chômeur car je ne suis pas contraint matériellement/financièrement donc rien qui me force à me sortir les doigts du c** (je n'en suis pas fière, j'en ai même honte). Ca m'isole encore plus car je ne peux/veux pas assumer cette situation devant d'autres personnes. Je me dit que je suis dans une cage dorée. La ville où j'habite est au contraire une des plus dynamiques et attractives.

Si je saisis bien ton message, je vais devoir faire clairement un bilan sur moi-même pour savoir vers quoi me diriger et parallèlement je pratique des activités pour me re-sociabiliser ?

Répondre