[A] Vision des femmes: Sexe et Seduction

Note : 51

le 10.10.2013 par Mr.Smooth

46 réponses / Dernière par Owen le 26.03.2016, 11h38

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
VISION DES FEMMES: SEXE ET SEDUCTION




Image


Disclaimer
Je serais volontairement provocateur dans cet article.






Intro
"Donc elle t'as sucé pendant 40 minutes, elle t'as fait une gorge profonde, une branlette espagnole, et des trucs un peu plus hard la deuxième fois que vous vous êtes vu, et surtout la première fois qu'elle est allé chez toi?!

La chance...quelle salope!"


J'avais serré mon poing en entendant ça. Et j'avais été très déçus.
Je ne sais pas si je l'avais cherché, parce que -ouais- entre potes, on parle de cul, de boules et de boulards. Et ouais, c'était la première fois que je me confiais un peu plus en détail sur ce qu'il était advenu une fois une fille dévêtue auprès de moi.

Je ne sais pas si c'est mal, que de parler de sa vie sexuelle et des ses rencontres. Et je vais dire que je suis quelqu'un de candide, voir de naïf, et qu'il m'était venu le désir d'en parler parce qu'un épisode m'avais marqué. Que ça m'avais rendu content, que j'avais été heureux de croiser une fille, et de partager mon corps avec elle, et vice versa.

J'avoue, il y a toujours une part d'égo.

Mais il y a aussi un enthousiasme. Et mon expérience, je pense en parler majoritairement avec enthousiasme, en m'emportant un peu dans des trucs esthétisés, parce que je reste moi quand même.


Enfin, le décor est planté.
Je parlais d'une expérience avec une fille, qui s'était avérée très agréable et concluante, parce que le sujet était nos dernières ou meilleurs expériences.

Et cette remarque là, balancé par un pote "La chance...quelle salope!", ça résume à peu près tout ce qui ne va pas dans la vision de la sexualité chez la plupart des mecs.


Alors, certains me diront "Ouais, mais salope, ça peut être dans un sens juste sexuel, de fille qui s'assume et qui se fait plaisir blabla".
Non. Parce que:
1) J'ai creusé dans la plupart des cas le sens de ces remarques, et c'est vraiment vaseux.
2) Si tu veux souligner l'habilité d'une femme a exprimer le désir, la tendresse, l'attachement qu'elle à pour toi, ne serais-ce que pour un soir, je crois qu'il y a des termes plus parlants que "Salope".

Et j'avoue avoir été un peu atteint par le constat qu'il existe réellement une dose de médiocrité chez la plupart des mecs (je ne sais pas si c'est pareil chez les filles).



Un Constat Amer

On a tous l'image de Dédé qui joue au PMU, qui est gros et moche, qui a la mauvaise quarantaine, qui se fait chier avec Chantal, qui boit un peu trop et qui as fondamentalement une image merdique des femmes.
Image
Mais Dédé est surement pauvre, passe encore, mais surtout moche et pas très éduqué, donc au final, que Dédé conspue les femmes, qu'il en parle comme de la viande , parce qu'il doit sûrement avoir un vie sexuelle misérable, on s'en fout.
Ça n'as pas d'impact.
C'est un laissé pour compte, un malheureux à qui l'on est prêt à pardonner. Dédé n'est pas dangeureux. Dédé est une caricature de lui même.


Et souvent, on pourra penser que ce que l'on a très maladroitement défini comme le "machisme", c'est limité aux rappeurs de 2nd zone, aux mecs en club de sport type bœufs aux hormones, et aux Dédés.

Image
Mais c'est faux.


Alors j'annonce la sauce tout de suite, si je me considère comme féministe (non pas par conviction pure, mais juste parce que c'est un corolaire inévitable ma conviction ultra libertaire), je ne suis pas ici par taper sur les hommes et la condition humaine, sur la société et faire dans la victimisation. Je trouve ça creux et facile, et à vrai dire, j'en ai rien à foutre.
Ce qui m'intéresse, c'est de surligner des comportements qui sont très présents dans nos entourages, de les analyser dans leurs torts pour ensuite permettre à des individus de réfléchir et d'améliorer leur quotidien.

Là.


Donc, je me dois de constater que même si c'est plutôt bien camouflés, voir insidieux, la vision des femmes qu'ont la plupart des mecs est juste bidon.

Si vous interrogez 90% de mes potes, ils sont féministes, ils respectent les femmes, et leur veulent du bien.
Mais c'est encore une fois le discours de façade, celui qui ne tient pas deux secondes dès qu'on est confronté à nos émotions, comme ces gens qui se disent contre la peine de mort et qui viennent hurler comme des décérébrés "A mort" dès qu'un violeur présumé coupable défraie la chronique.

C'est un peu comme la xénophobie ou l'homophobie, ce sont des trucs tapis, et quelques remous suffisent à montrer que non loin d'avoir réglés les problèmes à coup de quotas dans les pubs, ou de manuels d'éducation civique puant la bien pensance, il existe bel et bien un malaise, des pensées biaisées et vraiment pas terribles.

Le problème c'est que la racine de toutes ces choses c'est la connerie humaine, et plus grave que ça, le manque initiative des gens à s'intéresser à autre chose qu'une vision qu'il se sont forgé ou qui leur a été forgé à un moment ou un autre. La stagnation intellectuelle.


C'est la même chose avec la vision des femmes, un discours de façade, des quotas, des livres d'éducation civique pour bien pensants, la femme libérée, du porno, de l’hyper sexualisation.

Et pourtant....

Pourtant, une fille qui se donne à toi de manière très sensuelle le premier soir, c'est une salope.
Pourtant, il y a encore beaucoup de gens qui continuent à se réfugier dans des concepts type "femme pure".
Pourtant, une grande partie de mes potes continuent à faire cette dichotomie ultra merdique entre "filles à baiser" et "filles biens" que je trouve tout bonnement insupportable. Qu'une fille qui s'habille sexy sera encore une fois une "salope".
Et pour en rajouter une couche, les femmes aussi se jugent entre elles.

Alors, pour réexpliquer l'image de Dédé, le drame se situe à ce niveau: on pourrait penser que ces visions du monde sont réservés à des gens frustrés, qui par manque et déception d'eux même jugent pour se sauver la face, mais ce n'est pas le cas.

Je connais des mecs qui baisent pas mal, voir beaucoup, et qui ont cette vision là. Alors tous ne sont pas extrêmes, et la plupart ne se rendent même pas compte de ce qu'ils pensent.

Ils couchent avec des filles "pas respectables", pour se "vider".
Pour eux, il est quasiment impensable de ne pas céder à une fille qui te veut, pourvu qu'elle ai pas les dents et les yeux de travers et qu'elle ne pèsent pas le quintal (pour caricaturer).

Enfin, il y a cette idée qu'il y a des relations avouables, et d'autres qui ne le sont pas. Et ces dernière doivent être pondérés, légitimées, en disant que c'est une fille pas respectable et que c'était juste pour le cul.


Je trouve tout ça assez navrant.

Soit on assume ce que l'on fait, soit on couche qu'avec des filles qui nous plaisent vraiment. Et à vrai dire, pour une vision saine, les deux propositions sont confondues et vraies: j'assume coucher avec des filles car elles me plaisent ET j'assume qu'elle me plait parce que j'ai couché avec elle.

Alors toutes ces visions, que ce soit du côté des filles ou du côté des mecs, ça fait que nos relations restent dans un espèce de flou constant, des filles qui veulent se faire et nous faire plaisir mais qui ont peur et se sentent coupable, et des mecs qui veulent et ressentent la même chose.


Piste d’explications


Le principal problème quand a cette vision de la sexualité des femmes s’explique d’un décalage entre les mentalités et les enjeux actuels.

Très schématiquement, depuis que l’Homme est sédentaire et n’élève plus ses mioches dans la communauté nomade mais plutôt dans une cellule familiale donnée, un des principaux enjeux est de savoir si le père est bien le père de sa progéniture.
Comme l’indique cet adage de droit latin, mater semper sicur est, la mère est toujours sûre. Sure de quoi? Que son enfant est bien le sien.
Le père ne l’est pas, et comme il n’a pas forcément envie d’assumer ce qui est à autrui, et surtout parce que c’est naturel de vouloir générer une descendance, en sort une volonté de contrôle que les sociétés ont légitimée.

En gros: Femme qui couche=risque de ne pas connaitre les identités des pères= bordel dans le groupe=danger.

Et puis on ajoute à ça l’enjeux de la grossesse en elle-même.

Bref, c’était comme ça, et aujourd’hui, ça ne l’est plus. Mais la mentalité reste. Ces notions de pur et impur, ce sont des constructions qui ont servies à faire respecter un ordre reconnu comme utile par la communauté des humains à un moment donné.
La chaîne est aujourd’hui brisée.


Mais tout ne s’explique pas par l’histoire sociale.

Il y a les évolutions d’un côté, et puis la nature de l’homme.

Et c’est souvent une volonté de contrôle devant un monde un peu chaotique qui pousse les gens à adopter des raisonnements simplificateur et des raccourcis intellectuels.
Il y a ça, et puis l’égo.

Constat: dans les relations humaines comme ailleurs, on a tendance à chercher un bénéfice subjectif pratique (je suis avec cette personne car j’ai envie d’être avec elle, elle me procure joies et plaisirs, et j’aime lui en procurer de mon côté) et un bénéfice objectif théorique (je suis avec cette personne car elle a de la valeur et ça permet de prouver que moi aussi j’en ai, et ce auprès des autres).

Et ça, dans des proportions variables. Bien sur, vous vous doutez que le sujet de fond c’est bel et bien le fait de s’émanciper du regard des autres en se construisant pour avoir suffisamment confiance, mais c’est trop vaste à couvrir.

Bon, c’est provoc’, mais les relations, c’est comme les voitures: on aime la Ferrari (L’Alfa Roméo, la Ford, qu’importe) autant parce que la voiture est chouette, qu’elle nous parle selon nos gouts, qu’elle a de sacré performances, que parce qu’elle montre aux autres que l’on a un certain statut.

Les deux sont souvent assez liés, puisqu’un truc chouette aura tendance à être chouette pour les autres et inversement.

Le problème de fond, c’est donc la recherche de valeur dans le yeux des autres.


Tant que l’on désire quelque chose de reconnu, ça passe, et il n’y a pas de problèmes socialement, même si c’est assez médiocre en tant que tel.
Là ou tout se corse, c’est quand les deux envies se confrontent:



Cas A) Je veux une chose, mais l’avoir pourra me causer préjudice du fait d’autrui-à ça donne ces mecs qui couchent avec des filles qui leur plaisent puisqu’il couchent avec, mais qui essaient de sauver la face sociale en disant que c’était juste pour baiser et que c’était une salope (les deux vont souvent de pair).

L’acte sexuel est ramené à du vidage, un besoin physiologique et tout l’aspect humain est retiré.

Cas B) Je ne veux pas vraiment cette chose, mais l’avoir permettrait de me prouver à moi et aux autres que j’ai de la valeur -à c’est le cas de la horde de mec qui veulent coucher avec une fille « bonne » pour leur égo.
Je pousserai jusqu’à dire que les mecs qui n’osent pas aborder ou rentrer en contact avec les filles belles est le signe qu’ils ne les veulent pas vraiment. Ils se trompent d’objectif et pensent soigner le manque de confiance en « ayant » une fille attirante. Leur envie est une envie de plaire à eux même, donc de plaire tout court, à la place de « plaire à » ce qui revient majoritairement à faire du lien avec une personne.
Autrement dit, les gens qui fonctionnent comme ça (et bon sang ce qu’il y en a) mettent leur image, leur envie de plaire, au dessus de leur envie de créer du lien avec personne. J’en déduis logiquement qu’ils ne veulent pas, dans le fond, avoir de belles filles. Juste leur image, leur valeur potentielle dans le regard des autres.


L’acte sexuel est ici réduit à un symbole de valeur qui signifie qu’avoir couché mets le partenaire à notre niveau. L’acte sexuel est un moyen, et encore une fois, tout l’aspect humain en est retiré. C’est cette logique parfaitement foireuse qui pousse les filles à retarder à dessin les relations sexuelles, et pire encore, à considérer leur corps et leur sexualité comme leur principale apport dans une relation de séduction. C’est une aliénation de l’acte.



De ces bases et logiques, on peut observer de nombreuses ramifications.

Une fille qui couche beaucoup, c’est une fille qui peut A) être un truc pour que les mecs se vident B) une fille qui accepte de se mettre aux niveaux de beaucoup de partenaires, donc sa valeur n’est pas élevée.
Donc, c’est une fille de faible valeur, une salope.
Et par raccourci, toute filles « cherchant trop à plaire/exciter/allumer » sont des salopes.


A cela s'ajoute enfin le désir de contrôler la fille que l’on veut, pour s’assurer que la valeur qu’elle nous procure, elle nous la donne bien qu’à nous. Ce besoin de contrôle est lié à un manque de confiance quand à notre pouvoir de séduction.


Au demeurant, l’Histoire sociologique explique, à ma maigre connaissance, l’inégalité de traitement entre hommes et femmes à ce sujets, ces premiers étant exempts de jugements.
Par honnêteté intellectuelle, il est bien évident que des femmes (comme des Hommes) cherchent à plaire par pur égo de leur côté, que des tordu(e)s manipulateurs(trices) rodent. Mais ce n’est pas la majorité.
La majorité n’est ni sainte ni mauvaise, ce sont des gens peu sur d’eux qui voudraient bien faire mais ne s’en sentent pas la force aux vu des autres enjeux.

Mais vu que c’est un forum tourné masculin, je préfère que ce soit le public visé qui soit bon prince plutôt que de dire « des conneries tout le monde en fait ».
Soit.
C’est pas pour autant que ça les légitime.



Solutions et Pratique



Tout ça pour vous dire quoi?

Que ces visions paralysent les relations vraies et saines. Et puisqu’on parle de sexualité dans le sujet, elles paralysent la sexualité.

Ce qu’il y a de délicieusement ironique, c’est que tout ce merdier va finalement desservir le but de base: rentrer en contact avec l’autre, et ici coucher.

On a ces mecs qui aimeraient coucher, mais qui reprochent aux filles de le faire. Ils veulent baiser et réagissent de façon à ce que ça soit difficile en fin de compte.
Ce qui revient à critiquer que quelqu’un s’est donné à vous, alors que c’est quelque chose de profondément intime, et une marque de confiance (même pour une nuit).

J’en reviens à la phrase prononcée par mes potes « La chance…Quelle salope », Ou est trahie l’envie d’avoir une expérience sexuelle satisfaisante et cool, mais aussi tout le merdier d’égo et de contrôle.

Alors que coucher, vite ou pas, éphémère ou pas, c’est une manière de marquer une intention positive auprès de quelqu’un, un partage. Un truc bandant, un truc dément, enfin le Blizzard.
C’est beau.
Ca a du sens.

Et que cette volonté de contrôler l’autre, d’égo, cela nuis au bon déroulement des choses, à la séduction en général, et enfin, à la qualité de vos rapports sexuels.


A ma connaissance, les gens qui jugent le moins les femmes sont ceux qui baisent le plus. Ceux là qui considèrent que coucher est avant humain, naturel, simple et bon (tout en étant quelque chose de grandiose et de profond à la fois). Qu’il ne s’agit pas de valeur, pas d’égo, juste de partage.
Je citerais encore une fois mes proches (père, parrains) mais aussi les mecs du forum qui baisent beaucoup (et qui sont mes amis pour la plupart).



Et pour éviter les logiques foireuses, il y a quelques conseils simples:

-Ne couchez et ne séduisez que les filles qui vous plaisent: toutes les filles qui vous plaisent, et rien que celles qui vous plaisent.
-Ayez une vision tranquille et sereine de la sexualité.

Si vous sentez et savez que vous désirez quelque chose pour autre chose que ce qu’elle est, abstenez vous. Parce qu’ici on ne parle pas de bagnoles et de matériel, mais de relations, et que si on peut déconner avec les voitures et les objets, l’humain c’est pas pareil.
Abstenez vous, ou alors assumez.


Et une fille se donnera à vous beaucoup plus facilement si elle sent que vous ne la jugez pas, qu’avec vous c’est simple, cool, détente, et qu’elle peut être elle-même et se lâcher sans que vous ne lui colliez une étiquette.



Il n’y a, d’autre part, rien de moins séduisant qu’une personne qui se sert de vous comme faire valoir, et si une fille peut -dans l’acte- aimer se sentir « chose » de son partenaire, qu’elle est son outil de plaisir (et c’est parfois valable pour le mec aussi, genre moi haha), se sentir comme un sac de viande dans la phase de séduction est un tue l’amour.


Une fille avec qui j’ai couché avait conscience d’être belle et d’attirer par ses formes. Elle en avait marre d’avoir l’impression d’exister que par son physique auprès des mecs.
Et en temps normal, une fille comme ça, c’est prompt à tester, à ne pas se laisser faire…Si elle sent que vous la jugerez ou que vous l’utiliserez.

Il suffit pourtant de saisir l’aspect humain, même si ce n’est qu’un désir physique -tant qu’il n’est pas corrompu par des raisonnements biaisés- pour partager quelque chose de vrai et beau avec quelqu’un.

Chose que je pense avoir faite.
Chose qui lui a fait avouer après coup que c’était aussi et surtout le fait qu’elle sentait que je ne la jugeait pas, que je ne l’utilisais pas, et que j’étais à l’aise, qui lui a donné envie de coucher rapidement avec moi, en se lâchant. Bon après des phrases du style « j’ai jamais couché aussi vite avec mec » c’est à prendre avec des pincette, mais c’est l’idée.


De même, je n’ai jamais eu trop mal à obtenir des préliminaires orales, pour les mêmes raisons.

Image
(putain, je viens de me rendre compte que le gosse sur la photo est en train de bouffer du sable, un mythe s’effondre...)

Il s’agit juste de comprendre que l’acte sexuel n’est rien d’autre que lui-même: c’est quelque chose de simple, naturel, humain, et surtout de super agréable, un moyen de dire à l’autre qu’il compte pour nous, que ce soit par attirance physique, complicité, amour ect…
Et voir le sexe de cette manière est la clé pour que l’autre se sentent bien et soit plus à même à se donner à vous, non pas parce que vous forcez la chose, parce que vous jouez d’un rapport de force en séduction, mais par envie et surtout de par une vision saine de la chose.

Il suffit de lire le journal de Holden par exemple: le sexe est amené naturellement, qui va de soi, qui fait suite à une envie ET C’EST TOUT. Pas d’enjeux. Juste du partage. Et malgré sa prose Bukowski, je connais assez bien le loustic pour savoir qu’il y a un profond respect des femmes, un respect de leur sexualité et de ce qu’elles sont.
Pareil chez les autres gens qui couchent beaucoup.


Le sexe ce n’est PAS:
-un enjeux
-un moyen de jauger sa valeur
-un outil de contrôle
-un symbole de votre victoire sur l’autre
-un moyen de se vider de sa solitude ou d’un manque au détriment de l’autre (phénomène du vide couilles non assumé)





Voilà, j’ai conscience que c’est brouillon, mais ça peut entrainer un débat très intéressant.


Je pense que de part leur empathie, les femmes comme les hommes sentent les visions biaisées que l’on peut avoir de la sexualité, et que ce sont elles qui bloquent la plupart des gens, alors que le sexe est avant tout quelque chose de naturel (sans être anodin en soi).

Il s’agit d’être honnête avec ses désirs et les autres, de façon à avoir une représentation saine des rapports humains, amenant les autres à se sentir en confiance et prêt à partager de supers moments avec vous.

En Conclusion: chercher autre chose que du simple relationnel et du sexe dans le relationnel et le sexe vous empêche d'avoir du relationnel et du sexe. C'est aussi con que ça.
Les gens le sentent et se protègent;
Soyez les exceptions, et passez de bon moments avec les gens qui vous plaisent.



Ah oui, et j'oubliais, avant de coucher, mettez ça à fond, faites un danse du ventre et c'est parti.
[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Ca va mieux en le disant le 10.10.13, 11h25 par Crooked
  • [+2] A lire le 10.10.13, 11h58 par The_PoP
  • [0] Trop dogmatique le 10.10.13, 12h50 par Onmyoji
  • [+2] A lire le 10.10.13, 16h59 par amelia
  • [+2] Post responsable le 10.10.13, 18h04 par Axelos
  • [+3] A lire le 10.10.13, 19h41 par LuxLisbon
  • [+1] Absolument le 10.10.13, 21h45 par wayl
  • [0] Pas clair / confus le 11.10.13, 22h23 par Serial
  • [+1] Intéressant le 21.11.13, 13h44 par Rickhunter
  • [0] C'est pas si simple le 26.03.14, 22h38 par sebz999
  • [+3] Bravo ! le 18.02.16, 14h33 par mistermint
  • [+3] Très intéressant le 25.03.16, 16h46 par Jsh
  • [+2] Bravo ! le 26.03.16, 13h54 par Finn
  • [+3] Bien joué le 08.09.16, 15h35 par FK
  • [+3] A lire le 09.09.16, 07h18 par Alea
  • [+1] A lire le 19.10.17, 18h34 par Moumane
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats
à te lire, bien considérer les femmes c'est la formule magique pour arriver dans leur lit.
Les AFC seront contents de le savoir.
De même, tu penses que mal les considérer c'est forcément un repoussoir pour elles, mais il y a plein de mecs ultra machos et décérébrés (ou pas) qui couchent beaucoup aussi.

Pour certaines personnes, le sexe, c'est pas pour partager non plus, c'est pas forcément sain, mais ça n'empêche qu'ils couchent, même s'ils ne veulent que se faire plaisir (et l'autre y tire aussi son plaisir de son côté). Coucher avec quelqu'un ça peut être que ça, sans romantisme, sans sens ou volonté de partage (au delà de l'acte). Sans pour autant être du vidage. Juste un plaisir.

Et pour ton pote, il t'enviait et il enviait ton expérience, mais ça veut pas dire qu'il considère mal la fille. C'est vrai que beaucoup de gens disent salope dans un sens négatif mais je connais bien des femmes qui le disent façon "girl power", dans le sens, "je contrôle ma sexualité et je me comporte pas comme la société voudrait".

Dans le fond, je suis d'accord avec toi et l'idéal que tu présentes semble bon, mais tout ce qui entoure ton raisonnement, ce sont des généralités qui sont fausses, et pour finir comme dans les discussions avec les femmes il faut moins tenir compte des mots que des actes. Tu dis que tes amis ont un féminisme de façade parce qu'ils disent "salope", mais quels sont leurs actes pour ou contre les femmes?


Edit: et "les gens/les femmes sentent que vous êtes un salaud", et toutes les croyances du style, on devrait arrêter sur un forum intelligent comme celui-ci, ça revient souvent, mais à voir toutes les femmes qui se plaignent des salauds, des tarés et infidèles qu'elles rencontrent et par qui elles se laissent abuser, elles n'ont pas ce superpouvoir et une intuition si fine. Pareil pour les gens en général pour la normalité.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] 100% d'accord le 21.11.13, 14h38 par Loyd
Let's be the stuff dreams are made of...
Un truc bandant, un truc dément

Qui redonne la foi,
Un truc comme ça.

Toi aussi tu connaîtras les nuits fauves...




(Désolée pour le troll mais c'était plus fort que moi)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 10.10.13, 21h47 par wayl
  • [+1] Bien joué le 17.04.18, 18h13 par Avalanche
  • [+1] Bien joué le 17.04.18, 18h13 par Avalanche
  • [+1] Bien joué le 17.04.18, 18h13 par Avalanche
" J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j'ai aimé." M

"-Alors on y va?
-Allons-y "
Beckett"
Change de potes ;)
Potius deficere quam desperare
Outkast
à te lire, bien considérer les femmes c'est la formule magique pour arriver dans leur lit.
Haha, pas du tout. Je n'ai peut être pas été assez clair. Je part du principe que tu plait à la fille.
Mon article ne vise pas a apprendre comment plaire: il est là pour expliquer comment tu peux utiliser au mieux cette attirance pour profiter de quelque chose de sain. C'est ce qu'on appelle du "comfort" en séduction: la capacité à se faire sentir une fille à l'aise avec l'idée qu'elle te veut :)

Voit ça comme un article sur comment optimiser l'attirance que tu génère.

Les AFC seront contents de le savoir.
Non.
Parce que les AFC considèrent mal les femmes. Idéaliser, c'est pas "bien voir les femmes". C'est pas sain.

D'ailleurs, la plupart des AFC se conduisent "bien" avec les filles par peur, ou pour "leur faire plaisir" à elle. Leur gentillesse n'est souvent qu'une monnaie d'échange pour les séduire.
Et ça, ça ne marche pas.

Leur vision est biaisée.
De même, tu penses que mal les considérer c'est forcément un repoussoir pour elles, mais il y a plein de mecs ultra machos et décérébrés (ou pas) qui couchent beaucoup aussi
C'est pas un repoussoir, mais c'est ça qui va faire qu'elle te sortiront des résistances alors qu'elles te veulent, c'est ça qui fait qu'elle se protègent. Et c'est normal.

La clé c'est de pas rentrer dans ces schémas, de faire sentir qu'on respecte l'autre, qu'on ne le juge pas, qu'on est la pour partager un bon moment.

Au surplus; une fille n'est pas attirée par un connard. C'est que le connard en question dispose d'autres atouts: en général, de la confiance (de la vraie confiance), ils s'assument, ne se sentent pas désolé de désirer ce qu'ils désirent. Ils peuvent être attirant pour leur physique, leur statut, bref. Mais on parle d'autre chose là.
Pour certaines personnes, le sexe, c'est pas pour partager non plus, c'est pas forcément sain, mais ça n'empêche qu'ils couchent, même s'ils ne veulent que se faire plaisir (et l'autre y tire aussi son plaisir de son côté). Coucher avec quelqu'un ça peut être que ça, sans romantisme, sans sens ou volonté de partage (au delà de l'acte). Sans pour autant être du vidage. Juste un plaisir.
Mec, là je te suis pas du tout.

Si deux personnes se font mutuellement plaisir, de fait, ils partagent. Volontairement ou pas, on s'en fout.
Et qui a dit que coucher juste pour se faire plaisir c'est pas sain??? Je dis exactement l'inverse!
Je comprend pas du tout ton raisonnement.
Qui te parle de romantisme et tout? Je capte pas.

Et pour ton pote, il t'enviait et il enviait ton expérience, mais ça veut pas dire qu'il considère mal la fille.
Je pensais ça aussi, mais en creusant, quand ça se poursuis par "pute" ect... Voilà VOilà.
mais tout ce qui entoure ton raisonnement, ce sont des généralités qui sont fausses, et pour finir comme dans les discussions avec les femmes il faut moins tenir compte des mots que des actes.
Généralités fausses non.
Non Non.

Et d'ailleurs, ce que je dénonce c'est précisément le fait que dans les paroles, la plupart des gens sont libéraux et tout, mais JAMAIS dans les actes.
C'est bien dans les actes que tout ça est trahis.

Je me souviens de mon meilleur ami qui avait appris durant une soirée type "question sur nos vie sexuelle" que sa copine qu'il aimait avait couché avec beaucoup plus de mecs que ce qu'il croyait et que sa première fois avait été avec un mec de 28 ans.
Ça l'as dégouté. Ils se sont séparés après ça (enfin pas que pour ça, mais il ne l'as plus jamais regardé de la même façon).

Ou des potes qui insultent quasiment leur plan cul en mode "elle vient me cherche en bagnole, on baise, et c'est fini, jamais je la présente à qui que ce soit, elle retrera jamais chez moi, elle est pas respectable".

C'est ce genre d'attitude de merde que je condamne (même si ça sert à rien de dire ça), plutôt j'essaie d'encourager les gens à se comportement autrement en leur indiquant tout les bénéfices que ça a.
Edit: et "les gens/les femmes sentent que vous êtes un salaud", et toutes les croyances du style, on devrait arrêter sur un forum intelligent comme celui-ci, ça revient souvent, mais à voir toutes les femmes qui se plaignent des salauds, des tarés et infidèles qu'elles rencontrent et par qui elles se laissent abuser, elles n'ont pas ce superpouvoir et une intuition si fine. Pareil pour les gens en général pour la normalité.
Faut pas être un génie pour sentir ça man.
Vraiment.
Elles ne se disent pas "tel est un salaud, l'autre non", elles se sentent à l'aise ou pas.
Elles se sentent l'envie de se lâcher avec toi ou pas.

Même si elles n'en ont pas conscience entièrement, à un moment donné, une fille décide ou pas de se donner à toi.
Et plus tu la fais se sentir mieux, plus elle fera bien, et rapidement.

Et pour la faire se sentir bien, le meilleur moyen c'est d'avoir une vision saine et respectueuse des femmes.
Parce que oui, elles le sentent, en tout cas, a posteriori c'est marquant.

Sinon, c'est peut être que tu es moins instinctif, ou que tu laisse moi parler certaines choses en toi.
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats
Ouais Blusher :)

Presque tout les amis que j'ai de FTS sont vraiment cool dans la vision des femmes.
Le reste, ça varie entre l'idéalisation et les cas que je raconte. Le truc c'est que je me suis rendu compte que c'était au final très répandu.

Enfin, je suis intéressé d'avoir ton avis.
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats
Si l'acte sexuel est naturel sans équivoque possible, l'être humain ne vit plus en milieu naturel depuis bien trop longtemps pour ne pas l'evaluer sur bien d'autres critères (moralité, individualité, mimétisme sociétal, lâcheté, etc) qui eux ont infiniment plus de poids.

Chez les espèces animales qui possèdent une organisation collective, on retrouve bien souvent un règlement du comportement sexuel séparant ceux considérés comme bon pour la pérennité de la colonie de ceux considérés dangereux.

Chez l'humain, des raisons initiales pour la survie de la tribu on est passé depuis longtemps a une normalisation des individus, ou l'ame est considéré comme dissociable du corps pour des raisons de cohésion spirituelle.

Cette dernière ayant perdu un bonne part de son pouvoir d'influence dans nos société occidentales depuis finalement assez peu de temps, on vit une sorte de schizophrénie : on veut plus de tolérance pour soit (individualité) et dans le même temps on continue a abattre les tonnes de jugements anachroniques plus ou moins directement issus d'un interdit du plaisir dans cette vie terrestre sur ceux et celles qui ont l'audace de vivre leur individualité trop ouvertement, même si c'est dans le cadre ultime de la rencontre de deux individualités : l'intimité.

Dans la remarque de ton pote, cette schizophrénie est explicitement verbalisée : "la salope" (jugement de valeur issu du poids moralisateur de plus de 2 mille ans de société où la femme est clairement amputée d'une part important de son droit individuel) mais aussi "quelle chance" qu'elle ne soit pas aussi coincée que ce que la morale imposait y'a peu encore.

Cela va prendre beaucoup de temps aux sociétés humaines pour sortir de cette schyzo.

Et, oui, chaque homme et chaque femme a un rôle a jouer ici, en ne cédant pas au laxisme mais en assumant pleinement de défendre la liberté individuelle la plus intime.

Pour résumer, soit tu change de potes soit, mieux, tu les aide a changer de regard et à s'affranchir de perpétuer quasi inconsciemment des jugements de valeurs auxquels par ailleurs ils n'adhèrent pas officiellement.

Comme quoi, l'adage "pour vivre heureux, vivons caché" est bien vrai.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 10.10.13, 18h22 par Mr.Smooth
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 10.10.13, 20h16 par Onmyoji
  • [0] Instructif le 21.11.13, 13h58 par Rickhunter
Bon post, mais c'est un sacré pavé ! Je me permets de le résumer un peu, et d'en extraire les idées qui me semblent principales.
Mr.Smooth a écrit :
Si vous interrogez 90% de mes potes, ils sont féministes, ils respectent les femmes, et leur veulent du bien.
Mais c'est encore une fois le discours de façade, celui qui ne tient pas deux secondes dès qu'on est confronté à nos émotions, comme ces gens qui se disent contre la peine de mort et qui viennent hurler comme des décérébrés "A mort" dès qu'un violeur présumé coupable défraie la chronique.

C'est un peu comme la xénophobie ou l'homophobie, ce sont des trucs tapis, et quelques remous suffisent à montrer que non loin d'avoir réglés les problèmes à coup de quotas dans les pubs, ou de manuels d'éducation civique puant la bien pensance, il existe bel et bien un malaise, des pensées biaisées et vraiment pas terribles.

[...]

Et une fille se donnera à vous beaucoup plus facilement si elle sent que vous ne la jugez pas, qu’avec vous c’est simple, cool, détente, et qu’elle peut être elle-même et se lâcher sans que vous ne lui colliez une étiquette.

[...]

Une fille avec qui j’ai couché avait conscience d’être belle et d’attirer par ses formes. Elle en avait marre d’avoir l’impression d’exister que par son physique auprès des mecs.
Et en temps normal, une fille comme ça, c’est prompt à tester, à ne pas se laisser faire…Si elle sent que vous la jugerez ou que vous l’utiliserez.

[...]

De même, je n’ai jamais eu trop mal à obtenir des préliminaires orales, pour les mêmes raisons.

[...]

En Conclusion: chercher autre chose que du simple relationnel et du sexe dans le relationnel et le sexe vous empêche d'avoir du relationnel et du sexe. C'est aussi con que ça.
Les gens le sentent et se protègent;
Soyez les exceptions, et passez de bon moments avec les gens qui vous plaisent.[/color]
Je pense comme toi que le respect des femmes d'un point de vue théorique, c'est une chose, mais d'un point de vue pratique, de gros progrès restent encore à faire.

D'un point de vue pratique, respecter les femmes, c'est leur reconnaître le droit d'exprimer leur individualité et leurs désirs, en adoptant une posture de non-jugement.

Le parallèle avec l'homophobie est pertinent, car on a bien vu que si sur le papier les homosexuels ne doivent pas être discriminés, en pratique les débats sur le mariage homosexuel on bien mis en évidence qu'un couple homosexuel n'était pas vu comme un couple normal, apte à assurer l'équilibre d'un enfant. On ne devrait pas ressentir d'inconfort devant des homosexuels qui s'embrassent.

Il reste encore une forte normalisation des comportements et désirs sexuels en France, et les mots de tes potes en sont l'expression (mais ce n'est pas pour autant qu'il faut en changer). Il ne faut pas pour autant crier à l'arriérisme des mentalités, mais plutôt comprendre que les grosses évolutions ne se font pas en quelques décennies.

Il faut laisser du temps aux gens, et à nous mêmes aussi, pour réellement intégrer ces évolutions dans notre for intérieur.
Enfin, juste comme ça, au passage, parce que c'est un raccourci qui m'énerve, ce n'est pas parce qu'on est contre (ou pas pour) le mariage homosexuel qu'on est homophobe... Ou qu'on est contre l'adoption pour ces couples. ça dévie du sujet et c'est certainement trop dangereux de parler de ça, mais je voulais quand même le signaler. :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas le plus important le 10.10.13, 19h57 par Mr.Smooth
  • [0] 100% d'accord le 26.03.14, 22h42 par sebz999
" J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j'ai aimé." M

"-Alors on y va?
-Allons-y "
Beckett"
Mr.Smooth a écrit :Enfin, il y a cette idée qu'il y a des relations avouables, et d'autres qui ne le sont pas. Et ces dernière doivent être pondérés, légitimées, en disant que c'est une fille pas respectable et que c'était juste pour le cul.
http://www.metronews.fr/blog/ovidie/201 ... pouse-pas/

Merci pour ce topic, Smooth, parce que je le trouve tout à fait juste, et qu'il me rappelle un truc que j'ai lu sur FB grâce à Blusher, sur la manière de séduire quand on est un mec et qu'on est féministe. Et aussi dingue que ça puisse sembler, il y a une différence entre l'AFC qui s'efface devant les meufs en pensant que sa veulerie et sa fausse gentillesse lui permettront de baiser, et celui qui est sincère envers les nanas et essaie de les comprendre et de communiquer avec elles. Et croyez-moi, le deuxième, il n'a pas de mal à serrer des nanas.

Et juste comme ça au passage amelia : faudra m'expliquer ce qu'est l'homophobie, en fait, parce que si refuser des droits qu'ont les hétéros aux homos ce n'est pas de l'homophobie, alors l'homophobie c'est quoi ? Si ça n'était réservé qu'aux seuls tarés qui cassent du pédé en sortie de boîte, ce serait cool, vraiment, je préférerais, mais je persiste à penser que quand on considère que des gens ne sont pas capables de s'occuper d'enfants parce qu'ils baisent des gens du même sexe qu'eux, c'est quand même un peu de la discrimination.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 10.10.13, 19h54 par NeverEnough
  • [+1] Constructif le 10.10.13, 21h54 par wayl
  • [+1] Intéressant le 12.10.13, 13h06 par Levi
Merci Lux, si tu veux développer sur mon article, ça me ferais plaisir d'avoir ton avis plus en détail.
Totalement d'accord avec la différence entre AFC et mec qui assume, s'assume et respecte les femmes pour ce qu'elles sont, et non pas ce qu'ils aimeraient qu'elles soient.


Du reste, soit dit au passage que je suis pour l'adoption (étant très proche du milieu gay, que ce soit des jeunes ou des quinqua et connaissant des enfants élevés par des couples homos), libéralisme oblige.


Mais teuplé. On arrête le débat sur ce sujet :)

Je pense qu'il y en a assez à dire sur celui que j'initie ;)

Évitez vraiment, ça m'évitera de faire la police (FK étant absent)
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats
Puisque je suis à l'origine de la digression, j'ai pris la responsabilité de créer un Fork : vision-des-femmes-vision-de-l-homosexua ... 33085.html
Mr.Smooth a écrit : Haha, pas du tout. Je n'ai peut être pas été assez clair. Je part du principe que tu plait à la fille.
Mon article ne vise pas a apprendre comment plaire: il est là pour expliquer comment tu peux utiliser au mieux cette attirance pour profiter de quelque chose de sain. C'est ce qu'on appelle du "comfort" en séduction: la capacité à se faire sentir une fille à l'aise avec l'idée qu'elle te veut :)
J'avais bien compris, mais confort ou attraction, il faut des deux pour arriver dans le lit de la fille. C'était ce que je voulais dire.
Les AFC seront contents de le savoir.
Non. Parce que les AFC considèrent mal les femmes. Idéaliser, c'est pas "bien voir les femmes". C'est pas sain.

D'ailleurs, la plupart des AFC se conduisent "bien" avec les filles par peur, ou pour "leur faire plaisir" à elle. Leur gentillesse n'est souvent qu'une monnaie d'échange pour les séduire.
Et ça, ça ne marche pas.
Leur vision est biaisée.
On est parfaitement d'accord, mais qu'ils idéalisent ou pas, ils ont une vision positive de la femme (au moins, de la femme fantasmée). Que ça les conduise à mal voir les femmes vraies est un effet secondaire, mais pour les femmes qui les concernent, ils en ont une vision positive, les voyant comme meilleures qu'eux, digne de plus de respect, de valeur...
Et leur mauvais comportement n'est qu'une conséquence de leur vision positive (mais fausse, et à cause de laquelle ils se mettent la pression. Je comparerais ça à la peur de la réussite)
C'est pas un repoussoir, mais c'est ça qui va faire qu'elle te sortiront des résistances alors qu'elles te veulent, c'est ça qui fait qu'elle se protègent. Et c'est normal.
Et elles se protègent surtout par habitude, parce que les fois précédentes elles n'ont rien vu et se sont trompées, ou parce que tu l'as draguée devant ses copines, pas parce que c'est marqué sur toi que tu es en fait un macho, à part si tu n'es pas fin.

Parce que
Faut pas être un génie pour sentir ça man.
Vraiment.
Elles ne se disent pas "tel est un salaud, l'autre non", elles se sentent à l'aise ou pas.
Elles se sentent l'envie de se lâcher avec toi ou pas.
ça, c'est essentiellement dépendant par l'attitude du mec sur le moment, et il peut très bien cacher son état d'esprit général. Je connais beaucoup de filles qui disent "il était bien pendant le premier rendez vous, mais en fait c'est un connard" : "en fait"= à la longue.
Comme un mec qui cherche que des coups d'un soir ne va pas forcément l'annoncer directement, un mec qui méprise les femmes va quand même leur mentir pour baiser, et il en tirera peut être même une fierté, de réussir à les tromper.
Et je décris pas des cas isolés, j'en ai vu plus d'un, même si le plus grave du lot était aussi le plus doué pour séduire.
Donc, on parle pas de mon instinct, de mon intuition, ce qui n'a rien à voir, mais des gens en général. Et il y a pleins de cas dans la séduction qui montrent que les gens n'ont pas une si bonne intuition, à part quand on prend les AFC mal à l'aise avec eux-mêmes. Parce que eux ne comprennent pas les autres. Le macho il peut comprendre ce que la fille veut, comment se passent les relations avec les autres, même s'il pense que c'est de la merde.
La clé c'est de pas rentrer dans ces schémas, de faire sentir qu'on respecte l'autre, qu'on ne le juge pas, qu'on est la pour partager un bon moment.
Dans l'idée d'optimisation de l'attract (si tu en as), oui, si tu es quelqu'un qui aime les femmes et respectueux. Mais c'est un choix plus qu'une clé. Il y a des macho que ça ne gêne pas pour séduire.
Pour certaines personnes, le sexe, c'est pas pour partager non plus, c'est pas forcément sain, mais ça n'empêche qu'ils couchent, même s'ils ne veulent que se faire plaisir (et l'autre y tire aussi son plaisir de son côté). Coucher avec quelqu'un ça peut être que ça, sans romantisme, sans sens ou volonté de partage (au delà de l'acte). Sans pour autant être du vidage. Juste un plaisir.
Mec, là je te suis pas du tout.
Si deux personnes se font mutuellement plaisir, de fait, ils partagent. Volontairement ou pas, on s'en fout.

Et qui a dit que coucher juste pour se faire plaisir c'est pas sain??? Je dis exactement l'inverse!
Je comprend pas du tout ton raisonnement.
Qui te parle de romantisme et tout? Je capte pas.
Tu dis, ça a du sens, c'est du partage, c'est beau etc (Pour le romantisme, c'était pour cette explication ). Il y a des mecs qui couchent pour leur plaisir, ça veut pas dire qu'ils méprisent la femme avec qui ils couchent pour voir ça comme un moyen de se vider, mais je vois pas ça comme du partage.
Généralités fausses non.
Non Non.
Si; justement. Comme je dis plus tot c'est pas obligatoire pour serrer d'être respectueux et toutes les filles ne bloqueront pas face à un mec qui veut juste se vider et leur dit qu'il va les épouser, il ne suffit pas de respecter et une vision valorisante de la femme pour avoir un comportement sain et adapté, etc.
Et d'ailleurs, ce que je dénonce c'est précisément le fait que dans les paroles, la plupart des gens sont libéraux et tout, mais JAMAIS dans les actes.
C'est bien dans les actes que tout ça est trahis.
Tes potes, je crois pas qu'ils soient contre les droits des femmes. Ils ont juste quelques a priori mais ça veut pas dire qu'ils soient entièrement machos ou antiféministes.
Et toi même, je ne pense pas que tu puisses te revendiquer entièrement féministe et dépourvu d'a priori sur les filles, leur vie, leurs droits, etc.
Personne n'est parfait. D'ailleurs même chez les féministes on voit des comportements contre d'autres femmes (celles qui insultent d'autres femmes parce qu'elles adhèrent pas à leur mode de pensée, celles qui stigmatisent celles qui préfèrent être femmes au foyer...).
C'est ce genre d'attitude de merde que je condamne (même si ça sert à rien de dire ça), plutôt j'essaie d'encourager les gens à se comportement autrement en leur indiquant tout les bénéfices que ça a.
Là, je te rejoins. Mais en fait, on devrait le faire même sans bénéfice, parce que c'est normal. Parce qu'on respecte vraiment, sans seconde pensée. Sinon, on agit comme les AFC dont tu parlais, on agit avec respect, d'une autre manière, mais aussi pour que ce soit plus facile avec elles.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 10.10.13, 20h39 par Mr.Smooth
Let's be the stuff dreams are made of...
Mr.Smooth a écrit :Merci Lux, si tu veux développer sur mon article, ça me ferais plaisir d'avoir ton avis plus en détail.
Totalement d'accord avec la différence entre AFC et mec qui assume, s'assume et respecte les femmes pour ce qu'elles sont, et non pas ce qu'ils aimeraient qu'elles soient.
Bah à vrai dire, je vois pas trop ce que je peux développer parce que je souscris à tout ce que tu as dit. Je ne comprends pas non plus comment on peut rechercher des relations intimes avec des personnes qu'on va mépriser si elles acceptent. C'est un truc qui réellement me laisse sur le cul. Peut-être que je le comprendrais mieux si j'étais un mec et qu'on m'avait élevée comme ça, mais là... ça me rappelle une citation d'Adjani dans la Journée de la jupe où elle demande aux mecs (qui prétendent tous avoir baisé alors que les nanas prétendent toutes être vierges) si y'a un truc dégueulasse qui se transmet pendant l'acte, mais qui ne se transmet qu'aux nanas...

Mais bon, c'est un problème un peu insoluble. Les mecs qui baisent sont des séducteurs, des Don Juan (notre culture influe évidemment sur notre manière de voir les choses ; des grandes séductrices, y'en a peu dans la littérature ou dans le cinéma, ou alors ce sont des filles de mauvaise vie qui vont en faire baver aux mecs, genre Salomé qui danse pour faire trancher la tête de Jean Baptiste qui ne l'aime pas, ou Manon Lescaut qui se prostitue alors que le chevalier des Grieux est fou amoureux d'elle, etc), alors que les nanas ce sont des salopes, des filles qui ne se respectent pas.

On en parlait dans un autre topic d'ailleurs : une nana qui couche le 1er soir, pour certains mecs, elle n'est pas bien pour lui — elle est bien pour la nuit, mais c'est tout. Le mec lui, qu'il couche le 1er, le 2e, le 3e soir, tout le monde s'en fout ; il tente sa chance, il a envie de baiser, mais si la nana refuse alors elle est respectable. C'est un raisonnement tristement absurde, en fait, qui n'a aucun sens, mais qui vient juste du fait que la société occidentale (les autres ne sont pas mieux, je vous l'accorde) considèrent le corps de la femme comme un truc un peu sacré, qu'on désire à mort mais qui en même temps doit rester pur... Un paradoxe interne qui fait que, de toute manière, en tant que femme, on a assez peu de choix : soit on est Marie, et on va trouver un mec qui va nous respecter ; soit on est Marie-Madeleine, et on va s'éclater mais ça n'ira jamais plus loin.

Bien sûr y'a des tas de mecs qui sont au-delà de ça, et dieu merci. Mais le truc qui est clair, c'est que c'est un schéma de pensée vachement courant, et même des types qui pensent aimer les femmes, être modernes, ont parfois dans la tête ce genre de trucs. Même les nanas se jugent entre elles à ce sujet-là, c'est évident, parce qu'on a intériorisé ce schéma et qu'on le reproduit pour essayer de se démarquer : faire remarquer que Unetelle c'est une salope, c'est affirmer que soi-même on n'en est pas une, et donc se mettre en avant du point de vue de la séduction. C'est triste à pleurer mais c'est comme ça.

La seule chose qu'on puisse faire c'est lutter contre les préjugés, tout le temps. Je le fais au maximum, même quand on déconne sur des trucs entre potes, je reprends ceux qui tiennent des propos similaires, même si c'est pour rire et même si je passe parfois (souvent !) pour la chieuse de service. Parce qu'à force justement de dire "elle c'est une salope", même pour se marrer, on finit par l'intégrer, et ça finit par être normal.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 11.10.13, 09h11 par Axelos
J'ai tendance également à passer pour le chieur de service quand je reprends un ami en lui demandant "pourquoi cela fait d'elle une salope !?". Soit cela les braquent mais je m'en fout parce qu'au moins cela les mets devant leur préjugé soit ils se lancent dans de vagues explications bancales qui rapidement aboutissent à l'idée de la pureté morale, du plaisir interdit et là ils craquent quand je pose la question qui fâche "et toi, tu cautionnes ces idées là !?".

Ce sont des préjugés, qu'on perpétuent plus ou moins consciemment parce que la révolution sexuelle est 1) très très récente (en plus d'être incomplète et détournée par le commerce, jamais le dernier sur le sujet) à l'échelle de l'évolution des sociétés humaines occidentales et 2) comme toute [r]évolution nécessitent toujours et encore de se battre chacun un peu pour défendre les libertés qu'elle a apportée.

Ce qui est plus perturbant c'est qu'après tant de siècles on continue à accorder par défaut plus de respectabilité à la soumission à des conservatismes qu'à l'exercice d'une liberté, jugée plus subversive qu'autre chose.

Que profiter ouvertement d'une liberté semble subversif à tant de gens, c'est assez triste.
Le siècle qui a mis le plus de cloisonnement sur la sexualité est le 19ème et le début du 20ème.

Les gens savaient s'amuser au moyen âge et au 17eme. Contrairement aux idées reçues.
Je me souviens qu'au moyen âge, le plaisir sexuel était encouragé, surtout de faire du bien à la femme. On pensait que c'était bon pour la fertilité et bon tout court d'ailleurs.

La morale est venue avec certain pans de la renaissance et du rationalisme propre à la fin du 18eme/20 eme.

Donc c'est plus un retour à la normale qu'une révolution :)
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats
si y'a un truc dégueulasse qui se transmet pendant l'acte, mais qui ne se transmet qu'aux nanas...
Les orgasmes multiples seraient dégueulasses !?

:mrgreen:
Mr.Smooth a écrit :Le siècle qui a mis le plus de cloisonnement sur la sexualité est le 19ème et le début du 20ème.

Les gens savaient s'amuser au moyen âge et au 17eme. Contrairement aux idées reçues.
Je me souviens qu'au moyen âge, le plaisir sexuel était encouragé, surtout de faire du bien à la femme. On pensait que c'était bon pour la fertilité et bon tout court d'ailleurs.
C'est exact, mais c'est exact du point de vue masculin.
Qu'une femme assume donner et recevoir du plaisir sexuel avec plusieurs partenaires n'a jamais vraiment été bien vu depuis très longtemps. Pour de multiples raisons que tu as d'ailleurs évoqué (paternité incertaine en particulier, patriarchie).

Ce qui reste c'est que bon nombre des raisons initiales qui ont pu un jour sincèrement justifier que la collectivité s'arme moralement contre une trop grande liberté sexuelle afin de se protéger physiquement d'un risque réel (sanitaire, généalogique) sont depuis 1) transformés en dictât moraliste servant l'intérêt de certains au détriment de l'intérêt général mais 2), surtout, avec les progrès très très récents, ont perdus leur justification initiale légitime, laissant donc seulement toute l'hypocrisie moraliste que beaucoup perpétuent par tradition, laxisme, bêtise, mais qui en aucun cas se l'appliquent à eux même parce qu'en définitif, ils n'adhèrent pas à l'idée.

Ton pote sait très bien que cette nana n'est pas une salope. Il reproduit seulement un réflexe persistant de nos sociétés, à l'image du ressenti perçu dans la partie amputée d'un membre : on a beau savoir qu'elle n'est plus là, les capteurs ayant été habitués à associer l'info perçue à telle réalité, le cerveau continue de l'accepter comme une réalité.

Fort heureusement, le cerveau de nos sociétés se renouvelle régulièrement, par génération, et lui a de bonne chance de désapprendre d'associer liberté sexuelle féminine avec comportement à risque immoral.
Cela va juste prendre du temps, et cela dépend de l'implication de chaque génération à ce dés-apprentissage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 22.10.13, 12h33 par Spring
Bon, faut pas schématiser non plus, le Moyen Âge était malgré tout une période où la femme était assez peu considérée (lire Mâle Moyen Âge encore le Chevalier, la femme et le prêtre de Duby) et son corps était aussi fascinant que menaçant — même si dans certains milieux la parole était assez libérée, c'est vrai. Mais je ne pense pas qu'on puisse dire que tout était plus facile alors : la théorie augustinienne du péché originel a eu une énorme influence sur toute l'époque médiévale.
Je suis un peu surpris par la vision naïve des femmes que j'ai pu lire ici et là dans ce fil de discussion (et je n'évoquerai pas les idées féministes qui sont disséminées car ça ferait partir le topic en sucette... même si j'avoue que ça me saoule de voir ce site se faire phagocyter peu à peu par les idées féministes). J'aurai donc beaucoup de choses à dire (je rejoins les propos d'Outkast cela dit) mais je ne relèverai qu'un seul point:


Je pense qu'on peut être libre de penser qu'une femme est une salope. Y a aucun texte de loi dans ce pays qui nous empêche de penser ce qu'on veut il me semble. Ce n'est pas pour autant qu'on est un sous-homme, un être abject ou qu'on ne respecte pas la Femme. Combien de femmes se permettent de dire "ce mec-là c'est un pervers" (souvent à tort et à travers d'ailleurs et régulièrement sans raison autre que "ce mec me fait des avances sexuelles mais il ne m'attire pas donc c'est un pervers")... Est-ce pour autant qu'on entend des gens leur dire qu'elles ne respectent pas les hommes ? Deux poids, deux mesures.


Bref, perso, je continuerai à penser que certaines femmes sont de bonnes grosses salopes. Parce que c'est la vie et que toutes les femmes ne sont pas de petits pétales de rose fragiles.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] AFC le 10.10.13, 23h34 par Mr.Smooth
  • [-1] Douteux / Malsain / Toxique le 10.10.13, 23h43 par Olfff
  • [+1] Du calme le 11.10.13, 01h41 par Onmyoji
  • [-1] Du grand n'importe quoi le 11.10.13, 03h45 par Iskandar
  • [+1] Du calme le 11.10.13, 22h19 par Serial
  • [+1] +1 le 18.10.13, 19h01 par michel10
  • [-1] C'est pas le plus important le 21.10.13, 12h35 par achribu
  • [-1] OMG le 25.10.13, 18h51 par Blusher
No pain, no gain.

Women are like buses. If you miss the first one, catch the next one to come along.
Répondre