les méthodes de séduction...uniquement pour les LSE ?

Note : 46

le 12.03.2014 par Pete Foolish

29 réponses / Dernière par Pete Foolish le 16.03.2014, 15h30

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
J'ai beaucoup réfléchi ces derniers sur les méthodes de séduction , de manière générale , elles sont basées sur le détachement et la sexualisation . Cependant , avec un peu de recul , j'ai l'impression que ces méthodes n'attirent que les LSE, qui en général , ont peur de s'abandonner ( sentimentalement) à un mec de peur de ne pas être à la hauteur et d'être finalement rejetées. Conséquemment à cela , elles auront tendance à choisir un gars qui ne leur donne pas beaucoup de valeur . Les jeunes filles , souvent en manque de confiance , font ainsi des cibles de choix .
Je voudrais avoir un petit débat sur ce point car , parfois , les choses ne sont claires dans ma tête. Une fille prête à recevoir une vraie relation n'a pas besoin que son gars joue au push/pull ou à l'indecis avec elle.
Pete Foolish a écrit :J'ai beaucoup réfléchi ces derniers sur les méthodes de séduction , de manière générale , elles sont basées sur le détachement et la sexualisation . Cependant , avec un peu de recul , j'ai l'impression que ces méthodes n'attirent que les LSE, qui en général , ont peur de s'abandonner ( sentimentalement) à un mec de peur de ne pas être à la hauteur et d'être finalement rejetées. Conséquemment à cela , elles aurons tendance à choisir un gars qui ne leur donne pas beaucoup de valeur . Les jeunes filles , souvent en manque de confiance , font ainsi des cibles de choix .
Je voudrais avoir un petit débat sur ce point car , parfois , les choses ne sont claires dans ma tête. Une fille prête à recevoir une vraie relation n'a pas besoin que son gars joue au push/pull ou à l'indecis avec elle.
Une fille prête à une relation a besoin d'être séduite. Et ça passe par la démonstration d'une certaine personnalité. Donc certaines attitudes, valeurs, sentiments, le partage de certaines expériences d'une certaine manière.
Ce n'est pas seulement une question de "jouer un rôle" ou simuler une attitude.
Ou même d'être sincèrement indécis.
Au final, les "techniques" ou une attitude séduisante en général, ça repose sur le fait de transmettre une certaine image. Prête ou pas, une fille ne verra de toi que ce que tu montres,
et si tu as une attitude très neutre, tu ne le fais pas forcément.
Donc elle ne te verra pas sous ton meilleur jour.

Les LSE sont plus sensibles, donc plus facilement impressionnées, ce qui donne plus d'emprise au séducteur. Sans compter qu'elle aura tendance à se comparer et à se sentir en défaut.
Une fille bien dans sa tête restera plus facilement sur ses standards, et sera plus vraie vis à vis de ses désirs et attentes profondes.
ça n'empêche pas de pouvoir lui donner des émotions et lui donner une bonne image de soi (évidemment, le plus proche possible de soi). Mais c'est vrai qu'elles sont moins sensibles à la manipulation la plus évidente, pour peu qu'elles aient de l'expérience socialement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 13.03.14, 10h20 par justdoit
Bien sûr qu'une fille a besoin d'être séduite avant d'entamer une relation mais ce que je veux dire , c'est que les techniques de séduction sont quand même basées sur le détachement...quelle sorte de fille pourrait être séduite par une attitude tendant un peu à la rabaisser , si ce n'est une LSE ?
Tu parles de techniques comme si c'était différent du processus naturel.
Alors qu'en fait, c'est la même chose, c'est juste qu'on le fait plus ou moins consciemment, et qu'on est sans doute un peu plus au fait de l'effet de nos actes.
Le détachement ne vise pas à rabaisser quelqu'un. Seulement à pas l'étouffer.
à lui montrer que c'est pas parce qu'on l'apprécie qu'on va envahir sa vie, qu'on sait avancer par étape, qu'on a un esprit sain.
C'est pas une question d'estime de soi. Une personne trop impliquée, si c'est avant un certain seuil dans la relation, c'est un repoussoir. Même pour quelqu'un qui ne s'aime pas trop.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 12.03.14, 22h34 par wayl
  • [+1] Constructif le 12.03.14, 22h58 par Pete Foolish
  • [+1] Tout à fait ! le 12.03.14, 23h09 par Popovski
Ça c'est une belle réponse outkast ! Cependant , je pense qu'une LSE aura tendance à se sentir immédiatement envahie , dés qu'on lui montre une attention sincère , non ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 13.03.14, 02h41 par Onmyoji
Pete Foolish a écrit :Ça c'est une belle réponse outkast ! Cependant , je pense qu'une LSE aura tendance à se sentir immédiatement envahie , dés qu'on lui montre une attention sincère , non ?
ça dépend de la raison qui fait que son estime de soi est faible.
Elle pourrait se dire qu'on se fout d'elle comme être flattée et admirative. ça dépend aussi de sa personnalité au fond.
Il faut trouver comment elle fonctionne pour savoir comment la rassurer, créer le confort qui
lui permet de laisser ses angoisses de côté avec toi.
Savoir écouter est un grand plus. Sans faire son psy, il faut quand même lui donner de la place pour exprimer son univers, qu'elle se sente en confiance et comprise.
Mais évidemment faut que ce soit sincère, parce que si c'est juste pour baiser tu la détruis la pauvre fille.
Mais les vraies LSE y en a pas tant que ça.
Il y a beaucoup de filles sensibles sur certains points parce que comme nous elles ont leurs failles,
après ça nous parait plus ou moins importants parce que pour nous c'est plus ou moins réglé et donc facile et minime.
Un peu comme si tu te prenais au début de ton apprentissage en séduction et que tu te donnais des conseils sur l'AA, tu te verrais et tu te dirais que ça va pas bien dans ta tête.

Ce genre de choses, sans faire le psy, on peut les aider à avancer dessus en leur donnant de bonnes expériences et en discutant de leurs croyances (parce que discuter en couple ça fait avancer).

Après pour revenir à la question initiale, c'est pareil, de la meme manière les gens vraiment HSE sont rares, beaucoup ont une bonne estime d'eux-mêmes en apparence (et parfois vraiment qu'en apparence, les gens croyant que c'est le cas alors qu'eux mêmes se sentent pas bien dans leur peau) et ont beaucoup de choses fragiles à l'intérieur.
Mais pour ce qui concerne les méthodes, comme déjà dit, ce qui vise à déstabiliser fonctionnera bien sûr mieux pour les LSE (mais peut les bloquer), les vraies HSE seront peu sensibles et ceux qui sont entre les deux réagiront si on tape juste (c'est fait pour elles, les filles "bitchshieldées" selon Mystery).
ça veut pas dire qu'on peut pas séduire les vraies HSE, simplement qu'il faut vraiment que les personnalités soient plus connectées au départ.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 13.03.14, 06h32 par justdoit
  • [+2] Très intéressant le 13.03.14, 22h13 par amelia
  • [+1] Constructif le 13.03.14, 23h13 par Pete Foolish
Pete Foolish a écrit :Ça c'est une belle réponse outkast ! Cependant , je pense qu'une LSE aura tendance à se sentir immédiatement envahie , dés qu'on lui montre une attention sincère , non ?
A la fin ce sera toujours une histoire de bon sens.

Le mec qui déroule sa méthode, il aura toujours le bon sens, la souplesse, de s'adapter à la personne en face de lui, à l'instant présent - enfin... espérons pour lui! :wink:
Pareil pour le "natural" qui dit à qui veut l'entendre qu'il n'a pas de méthode, mais qui, comme par hasard aura un comportement qui correspondra aux grandes lignes des dynamiques sociales et de séduction.

Tout ça c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

Alors la fille, LSE ou non, il y aura bien un moment où ce sera trop tôt ou trop tard pour lui témoigner une attention sincère. Il y aura un bon moment aussi.

Et puis peut-être que la fille, LSE ou non, c'est pas un objet. Elle veut du mec ou elle n'en veut pas, tout simplement...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 13.03.14, 23h14 par Pete Foolish
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Je suis complètement d accord avec le premier post d Outkast.
Aussi je rajouterais, qu à mon sens, bien au contraire ces techniques qui en fait sont plus des principes, fonctionnent mieux avec les Hse. Ou en tout cas sont plus "nécessaire" avec les hse que les autres.

Déjà pour commencer une précision importante: une Lse n est pas nécessairement une fille moyenne, et une Hse pas nécessairement une hb10. Potentiellement plus oui bien sur mais pas toujours, j ai d ailleurs une amie comme ça (si elle m entendait...), qui n est pas très belle mais qui a une estime de soi comme j ai rarement vu, tu peux lui dire ce que tu veux jamais tu lui brisera son estime. Un ego sur dimensionné? un peu, mais surtout une confiance et estime de soi rare pour une fille pas attirante. Dans l autre sens on a tous entendu parler de filles qui sont sublimes mais qui se trouvent moche.
En somme, il faut différencier Hse/Lse, et moche/hb10


Pas la peine d être un si bon séducteur avec les Lse, en tout cas bien moins qu avec une Hse, qui potentiellement demandera plus d efforts.
Par exemple, qui tease les hb10? (qui sont potentiellement plus high self esteem) hormis les players qui l assume et quelques autres gars personne. Car la plupart des gens les mettent sur un piédestal et les vénèrent, à leur dire tous les compliments du monde mais n oseront jamais la charier un peu. Donc ces filles là le jour où elles rencontrent un gars qui ose les taquiner un peu, qui osent ne pas être d accord et le disent avec tact, respect et fun, et bien ça les intriguent, attire leur attention et peut être leur plairont.

Je vais être méchant mais avec une fille low self esteem c est plus simple de lui plaire (la suite c est pas sur), un compliment franc, du lead, un peu de blabla, et voila. J ai dis plaire hein, coucher avec c est une autre étape. Car comme Outkast dit, elle tombera plus vite sous le charme. Alors j imagine que ça dépend les goûts et couleurs mais pour ma part rien que de parler avec des gens pareils (lse) ça me soûle et ne m intéresse pas.

Seulement la différence est là, tu ne peux agir tout à fait de la même façon (n importe comment chaque fille est différente il faut savoir s adapter), alors pour être clair je parle de tease. Une Lse le prendra potentiellement mal et ça ne sera pas nécessaire, alors qu une Hse si tu ne le fais pas tu ne sera pour elle juste qu un suceur de plus,qui a peur de la vexer et n assume pas.
À ce propos j arrêterai après ce post les termes lse/hse qui sont inutile, je n ai rien contre les termes en général mais ceux la j aime pas.

Les techniques? alors déjà j emploie parfois ce terme, or à mon sens ce sont plus des principes qu autre chose.
Pour ma part une technique c est un terme qui me semble fixe, genre au judo chaque technique à un nom, et une technique x est toujours le même geste.> La technique Uchi-Mata, mille personnes différentes pourront la faire, ça sera toujours mille fois le même geste.
Alors que le principe de tease, mille personnes différentes pourront l appliquer ça sera mille fois différent.
Seulement appliquer ce principe est super important, et il dépend de la fille en fasse qu il soit nécessaire ou pas de le faire.
Par exemple si tu rencontre une Hb10, mais tu n oses pas la tease, tu es fun etc mais pas de tease, hum pas sur que tu l intéresse plus qu un autre gars, un autre mister nice guy. Il faut être capable de la tease, et pour en revenir aux filles avec peu d estime et bien elles prendront ça comme une remarque blessante et de trop, alors que les autres prendront ça comme une remarque différente et intrigante, voir culotté et commenceront à être attiré.

Je parle du tease, mais en fait le point est: dependamment du niveau d estime, confiance, expérience, personnalité, caractère de la fille, votre feeling, et bien tu aura potentiellement plus besoin de toute l armada pour réussir à lui exprimer ta personnalité et la séduire avec une Hse que les autres.

Pour finir, je me sers comme tout le monde des termes pick up, mais ceux là je ne leur accordent que peu de valeur. Aussi ils dépendent de ton niveau d estime personnel. Plus tu es haut, et moins haut les Hse te paraîtront et plus bas les autres seront.
(j ai répété dans ce post ces termes pour ma vie entière :D )

Pete Foolish a écrit : Une fille prête à recevoir une vraie relation n'a pas besoin que son gars joue au push/pull ou à l'indecis avec elle.
Je t avoue ne pas voir le rapport :p, question de personnalité surement, perso j adore le faire.
Le fait est, elle n en aura peut être pas besoin, or si vraiment la fille a une haute estime d elle même elle appréciera un gars qui sait jouer avec le feu et donc jouer avec elle (j ai dis jouer avec elle, non pas ce jouer d elle). Aussi être indécis me semble être un exemple contre productif. Il y a une différence entre être indécis et jouer au push/pull.

Indécis sonne comme ne pas assumer ses envies. Être indécis c est vraiment mauvais. Alors que tu peux jouer avec elle car n oublions pas on dit: le game. C est un jeu dans lequel on joue avec la fille, même si parfois elle n en a pas conscience (la partie séduction).
Et bien souvent tu applique ce principe de push/pull pour en fait créer de l intérêt, confort etc... qui ensuite mènera ou pas à une relation.

Cela dit, en relisant ta phrase, je suis intrigué, car je pense l avoir comprise au premier sens du terme. J imagine que ça dépends des filles que tu game cela dit car je n imagine pas que l importance du push/pul, soit la même avec tous les types de filles.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] A lire le 13.03.14, 22h23 par amelia
  • [+1] Oui le 13.03.14, 23h15 par Pete Foolish
Merci à tous pour vos precieuses réponses, sincèrement.
@justdoit
Dans ma petite vingtaine , j'étais sorti avec une vraie LSE, ça été facile de sortir mais la relation a rapidement tourné q l'enfer. Enfant , ses parents avaient divorcé, son beau père l'avait sexuellement agressée et sa mère ne la protégeait pas.
Dans nos rapports, elle fuyait sans cesse et, évidemment, plus elle fuyait , plus je m'attachais. Donc, je me dis que si j'avais suivi quelques principes de séduction , j'aurais peut être réussi á la garder plus longtemps, à faire en sorte qu'elle s'attache. En revanche , elle enchaînait les histoires et ça , c'etait dur à accepter pour moi.
Je me retrouve aujourd'hui dans un cas un peu similaire ( pas par hasard je suppose...) sauf que je suis jamais sorti avec et que j'ai fait un OI.
D'où ma question ...
(Clavier anglais pas d accent desole)

Ok.
Je crois qu il n y a pas d autres reponses de dire que les principes seduction sont utiles avec n importe quelle fille et n importe quelle situation.
Ne serait ce l intelligence sociale.

Le titre de ton topic est evocateur, je t ai pris au mot. Tu demandais si c etait uniquement utile avec les lse, c est ton titre :D. Mon avis est ma phrase precedente.

Cela dit il est vrai de dire que lse tu en as besoin parfois. Ca m est arrive une lse en club, elle essayer de s investir dans la comversation mais etait trop timide, coince, ces amies (amies filles donc) l avait poussee a me parler sur le sofa. Et c etait super dur, car a chaque fois elle reagissait bizarement, en vrai elle necessitais de l inteligence sociale. Et tu vois pour le coup c est l exemple parfait, elle etait sublime pas une 10 mais une 8, mais des que je l ai open j ai compris le probleme.
Ca avait fini par m exasperer

Tout ca pour dire, ces principes te serviront toujours, des l instant ou tu calibre en fonction de la fille, situation etc
Je suis d'accord avec ce qui a été dit.

En fait, tout est question de calibration je pense. Tu cernes à peu près la fille en face et tu t'adaptes. On fait tous plus ou moins ça, et en effet ça fait partie de l'intelligence sociale.

Je connais plusieurs amies, magnifiques, qui sont pourtant des LSE en puissance. Je pense à une en particulier, où au final, faire du push and pull avec elle par exemple, c'est l'éloigner encore plus, elle se refermera comme une huitre, tu n'en tireras rien. D'ailleurs, dès qu'elle ouvre la bouche, tu ressens direct son manque de confiance. ça en devient désagréable pour tout le monde de mener une discussion avec elle au final.
Après, on a tous nos faiblesses, et certains negs, qui marcheront sur des filles, feront de vrais flops sur d'autres, sans être des LSE pour autant, parce que sans le savoir tu touches une partie sensible et tu leur faire perdre toute confiance. C'est le risque du jeu. Tu peux difficilement le deviner avant.
Et si tu sens que ça la touche plus que de raison, ça peut être une façon d'amener pourquoi pas sur le sujet, une discussion plus intime, moins fun certes, mais qui peut avoir son importance lors de la séduction. Créer un lien plus émotionnel sans devenir son psy.


Ensuite, oui, je pense que ces techniques de chaud-froids,... marchent bien sur des HSE. ça va attiser leur curiosité, elles seront face à un mec avec du répondant, qui ne s'écrase pas devant elle et qui résiste un peu. Entre donc ici la notion de défi. Une autre amie, HSE, une vrai, et très jolie, ne se laisse séduire que par des mecs qui lui résistent. Et appliquent toutes ces techniques.

Au contraire, je pense (et là je peux me tromper), que les compliments toucheront peut-être plus une LSE. Il y a le risque qu'elle pense que tu te fous d'elle, mais sinon elle se sentira valorisée.

Et en effet, HSE ne veut pas tjrs dire sublime. Plusieurs amies sont dans ce cas. Elles sont pas mal, c'est vrai, mais leur confiance en elles explosent les compteurs. Mais la confiance est attirante. Ces filles là attirent beaucoup plus que mes copines super jolies LSE, c'est un fait. Parce que ça se ressent dans l'attitude, la façon de parler, de bouger. Et une fille bourrée de peurs et pas sure d'elle, c'est souvent moins séduisant. (Comme pour les mecs au final).



Enfin, Terrigan, j'ai l'impression que tu ne crois pas en l'existence des naturals, pourquoi ? (j'ai peut-être mal compris, c'est une interprétation de ce que tu dis).
Personnellement, je crois qu'ils existent vraiment, j'en connais plusieurs (au moins 6 ou 7, dont mon petit frère de 15 ans).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Absolument le 14.03.14, 02h32 par justdoit
  • [+2] Pertinent le 14.03.14, 06h03 par Onmyoji
On a pas le même diagnostic d'une LSE alors...les LSE que j'ai connues , dés que je leur montrais de l'intérêt , elles fuyaient parce qu'elles se sentaient pas à la hauteur: elles étouffaient !
Cette tendance à anticiper l'échec est exaspérante chez elles. Aussi , et de manière logique, l'objectif serait de calibrer en montrant beaucoup moins d'intérêt, curieusement , cela les rassure car elles restent dans leur élément.
Les LSE ont vraiment cette tendance à la phobophobie .
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 14.03.14, 02h34 par justdoit
  • [+1] Pertinent le 14.03.14, 12h58 par Terrigan
  • [+1] Intéressant le 14.03.14, 13h42 par Onmyoji
Hum c'est une théorie intéressante. A voir.
@ Amelia. Il est très rare que je note si bien un post, la raison est que je suis 100% d accord avec toi, tu as exprimé d une bien meilleure manière mon opinion. Ça m a toujours paru logique mais je suis tout de même content que tu exprime ce que j avais réalisé sur le field depuis quelque temps. Le field que ça de vrai...
Pete Foolish a écrit : On a pas le même diagnostic d'une LSE alors...les LSE que j'ai connues , dés que je leur montrais de l'intérêt , elles fuyaient parce qu'elles se sentaient pas à la hauteur: elles étouffaient !
Cette tendance à anticiper l'échec est exaspérante chez elles. Aussi , et de manière logique, l'objectif serait de calibrer en montrant beaucoup moins d'intérêt, curieusement , cela les rassure car elles restent dans leur élément.
Les LSE ont vraiment cette tendance à la phobophobie
.
Je suis d accord avec ton avis. La fille dont je parle dans mon second post correspond tout à fait à cette description.

C est d ailleurs marrant de s apercevoir que les filles aussi, indépendamment de leur physique n ont parfois pas confiance en elles malgré qu'elles soient sublimes et d autres moins belles se croient au sommet du monde. Comme quoi les filles sont bel et bien des êtres humains comme les autres. Des fois on est tellement focus sur leur beauté, leur peau douce etc.. qu elles deviennent des créatures mystiques dans notre esprit et l on oublie que les complexes et problèmes que l on a, elles les ont peut être également voir plus, car plus elles sont belles plus elles ont la pression sociale d être au niveau que les gens attendent d elles. Voir parfois doivent mal le vivre, grande frustration de ne pas avoir autant de succès que ce que les gens leur prêtent par exemple, sentiment d être incomprise, et encore plus de frustration car malgré ce sentiment, il y a un besoin de garder la face. En somme peut créer un malaise profond pas nécessairement visible. Je pense sincèrement qu il y a mille fois plus de choses à dire à ce propos, mais je n ai pas la science infuse, pas les mots, pas assez d expérience pour, mais depuis que j essaye de me mettre à la place des filles je me rends compte que ce qui paraît simple au premier abord est bien plus complexe qu'il n y paraît.

Et la compétition entre filles est terrible, pour avoir vécu dans une coloc de 17 personnes (2 maisons différentes on changeais régulièrement), je peux dire qu elles ne sont pas tendre entre elles quand elles ne veulent pas l être. Rien qu à voir au niveau des fringues, pour la majorité des gars une bonne chemise c est une bonne chemise, pour une fille une bonne robe est ce toujours une robe suffisamment bonne? Ici en Australie, en club elles s habillent très court, parfois ça arrive à un point ridiculement excessif.
Dans cette coloc, un jour j ai eu le malheur de dire à une fille à qui je plaisait que sa robe était bof, et bien en 6 mois je ne l ai jamais revue avec.

Et c est d ailleurs uniquement depuis que j'ai réalisé qu elles n étaient que des personnes normales que j ai commencé à progresser, car je ne m adresse plus à des déesses mais juste à des personnes de sexe féminin dont je suis attiré, notamment ça m a aidé dans le lead, dans le contrôle de l interaction, comment dominer l interaction face à une déesse? Via mon expérience sur le field je remarque que plus la fille est Hse plus mon estime personnelle entre en jeu, une sorte de balance, être son égal ou lui être "supérieur", mais si tu es inférieur elle va le ressentir et tu vas te le faire ressentir tout seul c est en tout cas le feeling que j avais au début et parfois encore. A ne pas confondre avec l ego qui est différent.



Pour revenir à ce genre de filles, Lse, il faut faire un choix, soit tu deal avec en connaissance de cause, soit tu nexte. Personnellement ces filles là ne m intéressent pas, et me soûle, j ai le même sentiment que lorsque je parle à quelqu'un qui parle mal anglais alors que je le parle super bien, j ai le sentiment qu elle n a pas ma valeur (pas de mépris aucun, juste pur ressenti). C est un choix à faire.
Comme dit Outkast ce genre de fille reste rare donc à priori. ...


En fait je m arreterai là car je n ai plus rien à apporter à la discussion si ce n est le point qui me semble le plus important de tous: assumer.
Je m explique, tease une fille c est bien mais si tu regarde le sol? si elle te renvoie la balle et tu n encaisse pas? alors tu crée l effet inverse et c est juste catastrophique.

Amelia tu me diras ce que tu en pense mais j ai le sentiment que certaines filles qui sont Hse (au passage ça sonne comme ce la raconter alors que c est juste être confiant(e)) sont parfois fatiguées de recevoir des compliments (à force perdent leurs saveur) de la part de gars qui la regarde comme si elle était une créature mystique, genre un fan qui regarde son idole. À la manière dans le sens opposé d un gars qui a une estime de soi haute et game une Lse qui n encaisse pas les tease, qui fuit car trop de "pression" pour elle etc.. l impression de parler à une enfant que tu as besoin de rassurer.


Je vais être méchant mais les rares fois où j ai rencontré des Lse je n ai persister que peu, car elles me font ressentir l effet inverse du game. À la place de me sentir la séduire en lui exprimant ma personnalité et apprenant à la connaître, game avec elle, prendre du plaisir. Et bien j ai le sentiment de devoir la rassurer, de la convaincre qu elle est attirante, je me sens triste. Pete est ce que c est quelque chose que tu es prêt à faire? choix personnel à faire.

Pour finir, il ne faut pas catégoriser être une Lse une fille médiocre (parfois une fille timide à un côté cute) et une Hse comme étant arrogante (rencontrer une fille qui est sûre d'elle c est sympa aussi, j adore). À vrai dire, autant il y a des questions qui me semblent importantes, autant celle ci non :D. La fille à conscience de sa valeur ou pas, basse ou haute, mais ça me semble de loin être trop de réflexion. Je laisse la place.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] A lire le 14.03.14, 13h03 par amelia
  • [+1] Intéressant le 15.03.14, 04h55 par Pete Foolish
amelia a écrit :Enfin, Terrigan, j'ai l'impression que tu ne crois pas en l'existence des naturals, pourquoi ? (j'ai peut-être mal compris, c'est une interprétation de ce que tu dis).
Personnellement, je crois qu'ils existent vraiment, j'en connais plusieurs (au moins 6 ou 7, dont mon petit frère de 15 ans).
J'ai dû mal formuler, car pour moi ils existent. Sur ce passage j'évoquais la vielle distinction entre les structurals (qui appliquent une méthode) et les naturals (qui carburent à l'instinct).
A la fin pour moi les deux existent, et ils ont du succès ou pas, pour un ensemble de raisons qui leurs appartiennent.

Évidemment que les naturals existent.
On sait bien qu'il existe des tas de gens très séduisants qui n'ont jamais lu une ligne à propos de la séduction.

En ce qui concerne les gens qui s'intéressent à la séduction en tant que sujet à part entière (c'est à dire quasiment tous ceux qui traînent sur ce forum) les choses ont évolué dans le sens des naturals:
- Mise en lumière du développement personnel, d'un mode de vie et d'une personnalité riches et équilibrés
- Méthodes, tics de langage, jeux de l'esprit et petites phrases toutes faites présentés comme des béquilles qui ne sont pas une fin en soi, juste une étape pour accompagner et rassurer un ptit gars qui se bouge le cul et essaye d'améliorer ses relations de séduction.
Ou alors des gadgets pas si importants que ça, ou alors des "principes" comme dit Justdoit, à garder en toile de fond pendant qu'on kiffe l'instant présent...

Enfin voilà, j'essayais juste de prendre un peu de recul, et de voir la réalité des choses avec et/ou sans méthode.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.03.14, 12h58 par amelia
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Pete Foolish a écrit :On a pas le même diagnostic d'une LSE alors...les LSE que j'ai connues , dés que je leur montrais de l'intérêt , elles fuyaient parce qu'elles se sentaient pas à la hauteur: elles étouffaient !
Cette tendance à anticiper l'échec est exaspérante chez elles. Aussi , et de manière logique, l'objectif serait de calibrer en montrant beaucoup moins d'intérêt, curieusement , cela les rassure car elles restent dans leur élément.
Les LSE ont vraiment cette tendance à la phobophobie .
Google, wikipedia, Phobophobie = la peur d'avoir peur.

Haha, je ne la connaissais pas celle-là. Et pourtant je l'ai déjà rencontrée.

@Pete Foolish: Merci pour le memento, je garderai ça en tête la prochaine fois que j'aurai maille à partir avec une flippée de la life (le plus tard sera le mieux...)

PS: rappelons pour mémoire que le "Oh putain ça me soule. :arrow: Next" est toujours une option :lol:
Mais c'est un autre débat, pas forcément utile à ouvrir sur le présent post.
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
En fait je trouve que c'est un débat très intéressant.



Ce que je crois, c'est qu'aucune fille, LSE ou HSE ou juste normale n'aiment vraiment être idéalisée. Je m'explique:


- La LSE, idéalisée par le mec en face pourrait avoir différents types de réactions:

*Elle va se dire que le mec est complètement à côté de la plaque, qu'il ne voit que ce qu'il ne veut bien voir sans la voir véritablement elle. Bim, elle se sent incomprise, se dit qu'elle ne sera jamais à la hauteur de ce qu'il attend et va fuir, se disant qu'au moins elle le laisse avec une bonne image "avant qu'il ne découvre toute la vérité et découvre à quel point je suis nulle". ça vaut en fait pour une idéalisation comme pour une vision normale. Parce que la fille a une estime tellement basse, que le moindre mec qui lui manifestera de l'attention sera presque louche. Sans être une LSE, ça m'est déjà arrivée de me dire face à des mecs qui se faisaient une idée complètement faussée de moi, qu'il prendrait peur en apprenant qui je suis vraiment, mes peurs, etc.

* Elle va foncer. Avide du moindre signe d'attention, elle va considérer le mec comme une sorte de sauveur. Sa vision d'elle-même ne va dépendre que de sa vision à lui. Elle va instaurer sans le vouloir vraiment un système de pouvoir dans la relation. ça ne va rien créer de bon. Non seulement parce que ce n'est pas une façon viable de régler de vrais problèmes de confiance, mais aussi parce qu'une fois qu'elle aura eu son quota, qu'elle sentira que le mec se lasse, ou ne lui témoigne plus autant d'intérêt, l'équilibre bancal créé dans sa tête s'effondre. "ça y est il réalise qui je suis vraiment, il va partir, il faut que je parte avant" ou "A quoi bon rester avec un mec qui me voit comme une moins que rien, ça ne m'aide pas aller mieux". Ici vous servez de pansement, ce n'est bon ni pour vous, ni pour elle, soyez en certains. Elle risque aussi de vous idéaliser vous, cette personne incroyable qui croit en elle.
En réalité, ça marche dès que dans sa tête votre comportement=idéalisation, même si en réalité votre vision n'est que la réalité.


La théorie du "je lui donne ce qu'elle pense mériter" est intéressante et doit certainement marcher. Maintenant, il faut savoir que jouer à ça avec de telles filles, c'est prendre le risque de lui faire du mal. Parce que vous la confortez dans sa vision d'elle-même, à aucun moment vous ne voulez l'aider à se sentir bien. Et avoir envie d'être avec quelqu'un, c'est aussi vouloir voir cette personne épanouie et heureuse à mon sens.

Or, je trouve ça relativement malsain de séduire ce type de filles de cette façon, puisque vous contribuez à la laisser s'enliser dans une vision destructrice d'elle-même, dans une ignorance de sa valeur qui ne peut que la rendre malheureuse. Vous l'encouragez dans l'idée qu'elle ne vaut "rien".

Ne vous mentez pas à vous-même, une LSE est une personne malheureuse, qui ne s'aime pas. Il faut être conscient d'où est-ce qu'on peut met les pieds. J'ai connu des mecs qui n'aimaient que ce type de filles, avec le "complexe du sauveur" comme j'appelle ça. Il faut aussi prendre conscience que ces attitudes et états d'esprit peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre propre moral. Elle risque sans le vouloir de vous emporter avec elle, parce que c'est un tourbillon et qu'il faut être fort pour être très proche de quelqu'un comme ça sans se laisser influencer. Sans compter l'énergie que l'on met à vouloir l'aider, alors qu'elle-même n'est peut-être pas prête à vouloir effectuer un véritablement changement. C'est très dur d'aimer une personne qui ne s'aime pas, de se dire "si seulement elle pouvait se voir comme moi je la vois". Donc soyez conscient de ce que vous faites lorsque vous entamez un game avec une LSE, prenez vos responsabilités.

Maintenant, je connais des couples avec des LSE qui sont très heureux, ils ont trouvé leur fonctionnement, ils se complètent et ça marche. Il faut juste rester réaliste sur ce que ça pourrait impliquer.




- Pour la fille normale:

*Si elle se sent idéalisée, elle va penser qu'on lui refuse une partie de sa réalité. Ici je risque d'être plus subjective, je préviens. Elle peut se dire "Cool, il me voit comme un petit être mystique et personne ne m'avait jamais témoigné un tel intérêt".
Mais en même temps, vous niez une partie de son identité et elle risque de sentir déshumanisée face à cela. Ici intervient mon idée de concept. Bien souvent lorsque je rencontre des hommes, j'ai l'impression qu'il me perçoive comme un concept. Je me sens réduite à quelques qualificatifs de leurs choix après avoir eu quelques discussions avec moi. Il n'y a pas d'émotion, ni de lien, ils n'ont pas cherché à me connaitre vraiment, ils me voient à travers un tableau de critères auxquels je corresponds sans s'attarder sur le reste. Ce reste qui constitue bien souvent à mon sens, l'essentiel de mon identité. Cet essentiel ne les intéresse pas. Et je me retrouve dans l'incapacité de m'impliquer, puisque je sens que quoique je puisse dire ou faire, je resterais dans la catégorie qu'ils m'ont attribuée, réduite donc à un concept.
Alors dans ces cas là, oui l'attention me fait plaisir évidemment. On est toujours flatté de susciter un intérêt mais si je sens qu'on me refuse une part de-même, concrètement, c'est next. Ici je parle de LTR potentielle, c'est évident.


* Comme la LSE, elle peut ne pas se sentir à la hauteur de l'idée que vous vous faites d'elle. Donc la peur de l'échec et de décevoir fait fuir.


Ici, toutes les méthodes, chaud froid, negs peuvent marcher. On entre dans le game, ça peut être fun, contribuer à attirer son attention, tout ça (je vais pas m'étaler sur le sujet, c'est du déjà vu)...

Seul point comme dit dans mon post précédent, je pense qu'il peut être intéressant d'exploiter un neg qui semble la toucher plus que de raison. ça m'est arrivé récemment en fait. Le mec s'est directement excusé lorsqu'il m'a sentie troublée. Ne vous excusez pas mais rebondissez dessus "tu veux en parler? tu as l'air troublé.. Ce n'est pas moi qui te fait un tel effet tout de même (avec un petit sourire)".
Donc oui, vous vous risquez sur du moins fun, c'est évident, mais vous lui donnez l'occasion de se livrer, vous créez une sphère d'intimité si elle accepte de se dévoiler un peu, c'est un bon point pour créer le lien émotionnel (sans devenir son psy, juste un peu d'écoute, c'est suffisant). Ne cherchez pas forcément à la rassurer ou à nier ce qu'elle dit, c'est sa propre réalité et elle décide de la partager avec vous.
Et si elle refuse d'en parler, ne vous vexez pas, ne la forcez pas, embrayez. Mais noter que cette remarque a eu un effet. ça peut toujours servir plus tard, pour interpréter sa personnalité ou lui dire "toi tu es comme ci ou comme ça". Les filles aiment sentir qu'un mec a été assez fin observateur pour remarquer un point un peu caché mais a eu la délicatesse de le placer au bon moment.



-Enfin les HSE:

* Elles ne recherchent pas d'approbation chez l'autre, leur estime est suffisante. Donc les idéaliser, à part trouver ça mignon, voire normal, ça ne les séduira pas. ça ne les intriguera pas. Elles vont trouver ça "chou".

* Vous êtes donc comme les autres, vous attendez la même chose, vous ne vous distinguez pas, donc vous n'êtes pas attirant.


Donc là je pense que oui, toutes les petites méthodes du game basées sur le push n pull, le FO, les negs, sont des armes en puissance. Mystery l'explique très bien, tu la redescends de son siège. Tu arrives dans le groupe, tu te préoccupes de tout le monde sauf d'elle, tu la laisses venir. Elle n'a pas l'habitude d'être traitée comme ça, vous représentez tout à coup un défi. Elle fera ce qu'il faut pour attirer votre attention.

Parfait exemple d'un mélange de ce principe. Une connaissance, mignonne, poitrine généreuse (son principal atout), une confiance en elle gigantesque, a l'habitude d'avoir tous les mecs a ses pieds. Elle rencontre un mec, pas mal mais pas plus extraordinaire qu'un autre. Fait incroyable, il s'intéresse à une autre fille devant elle sincèrement. Elle en fait une affaire personnelle et va y aller de manière peu équivoque. Après 2 semaines, le mec craque. Bim! ça fait 1an et demi qu'ils sont ensemble. Autant dire que l'autre fille n'a pas compris ce qu'il lui arrivait et étant plus timide , elle n'a rien pu faire.

A savoir qu'utiliser sciemment la jalousie est risqué. Personnellement, un mec qui me parle d'une fille pour me rendre jalouse, je le sens direct. Ma conclusion: Maladroit, insecure, next. Après il parait que sur beaucoup de filles de mon age, ça marcherait, soit.






Encore une fois, je crois vraiment que la clé d'un bon game, au delà des méthodes, c'est de travailler sur la calibration. Savoir s'adapter et calibrer est votre meilleure arme.



Maintenant, il me semble important de préciser qu'une LSE n'est pas forcément timide, une HSE pas forcément extravertie. J'ai parfois la sensation qu'on fait l'amalgame ou des raccourcis trop rapides.


Et honnêtement, de ce que je peux observer autour de moi, les HB ne sont pas celles qui choppent le plus. Loin de là. La plupart des mecs en ont peur et n'osent même pas leur parler. Elles se retrouvent dans une bulle sans le vouloir. Et elles-mêmes parfois attendent tout des mecs. "Après tout, je suis belle, à eux de venir". Et ce ne sont pas forcément des HSE.

Au contraire, j'ai tout un tas de copines moins jolies qui se font aborder sans arrêt, choppent à tour de bras. D'un côté parce qu'elles semblent plus accessibles mais aussi parce qu'elles ont plus ou moins conscience qu'elles doivent plus se bouger pour avoir un mec et sont plus dans l'action.


Je termine (bravo si vous avez tout lu :D), en disant qu'une HB a parfois la sensation d'être réduite à son physique alors un compliment sur sa personnalité peut avoir un impact plus fort que ce que vous imaginez. Et parfois elle-même ne se rend pas compte de son physique et un compliment physique peut énormément vous avantager. (les mecs se disent parfois "ho mais elle doit tout le temps entendre qu'elle est belle, faut que je sois plus original", et bien ce n'est pas forcément vrai, un compliment physique sincère et bien dosé peut être un très bon allié).



Dernière petite chose sur l'idéalisation. ça entraine souvent, j'ai l'impression, une vision tellement "pure" de la fille qu'il oublie que c'est aussi une personne avec des envies et du désir. Il nie cette part de la fille, son côté "sexuel", et ça non plus ce n'est pas attirant pour la fille.


Voili voilou, j'ai fait dans le long ... Je suis malade, j'arrive pas à bosser, alors au moins que mon temps serve à quelque chose. J'ai failli faire de ce post un article à part entière . Si vous jugez ou qu'un modérateur pense que c'est nécessaire de forker, alors je déplacerais ce post.


Bonne journée :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 14.03.14, 14h51 par justdoit
  • [+2] A lire le 14.03.14, 16h23 par Mr.Smooth
  • [+1] Constructif le 14.03.14, 20h19 par The_PoP
  • [+2] A lire le 14.03.14, 22h24 par wayl
  • [+3] Très intéressant le 15.03.14, 00h14 par Onmyoji
  • [+1] Absolument le 15.03.14, 04h56 par Pete Foolish
  • [+1] Absolument le 28.12.16, 22h42 par Alceha
C'est très vrai tout ça Amelia.

Le truc c'est que j'apporte fais rapidement une subtilité.
T'as des gens qui sont HSE en apparence et LSE au fond. Et t'as des gens qui sont LSE en apparence et HSE au fond.

Par définition même, un personne qui a vraiment une haute estime d'elle même, elle ne succombera pas a des techniques visant à manipuler son ego puisqu'elle est forte.
HSE ne veut pas dire avoir de l'ego mais être en phase avec soi.
Une personne en phase avec elle même ne marchera presque jamais à la jalousie.

Quand tu parles de HSE je pense que tu fait référence aux gens qui ont l'apparence de HSE mais qui sont au fond tout aussi insécure que le quidam lambda.
Ils on l'habitude d'avoir de l'attention, mais ils en ont besoin, contrairement au vrai HSE qui s'en tape.

Par exemple, the Dude dans the Big Lebowski est un HSE.
La mannequin qui a besoin de sa dose d'attention est une LSE sous couvert d'HSE
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Pertinent le 14.03.14, 16h38 par amelia
  • [+1] 100% d'accord le 14.03.14, 22h26 par wayl
Oui Smooth, c'est très pertinent de faire la remarque et la nuance, c'est très vrai!

Et important aussi de dire que HSE veut dire "en phase avec soi".


En effet les gens sont plus complexes et il y a une différence entre ce que l'on semble et ce que l'on est.
Doublon
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Répondre