Que faut-il pour qu'un couple dure selon vous ?

Note : 44

le 23.07.2011 par FK

41 réponses / Dernière par NeverEnough le 17.03.2014, 22h52

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Dixit une ex:
Pour qu'un couple dure, il faut que les "4C" soient présents dans la relation:

-Cul
-Communication
-Complicité
-Confiance
Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

Philippe Noiret
Je trouve que cette notion de "fonctionne dans la durée" est assez limitante en effet.
L'endurance, c'est pas un synonyme d'équilibre, mais plus souvent de résistance, d'efforts.

On peut par contre tenter de répondre en décomposant la question en deux sujets distincts :
- l'endurance
- l'équilibre

Pour qu'un couple soit équilibré, il faut que ce qui est lourd à vivre au quotidien d'un coté soit contrebalancé de l'autre côté. Un contre-poids. Et ce contrebalancement peut prendre bien des formes : les défauts de l'un contre-balancé par sa tolérance de l'autre, et ceci réciproquement. Assez classique, qu'on peut appeler complémentarité des défauts.
Mais aussi un défaut contrebalancé du même côté par une qualité qui compense aux yeux de l'autre. Et réciproquement.
Pour certains, une forte liberté individuelle réciproque forme le point d'équilibre. Pour d'autres, la réciprocité n'est pas vrai, mais l'autre n'en souffre pas et l'équilibre est bien là quand même : les attentes de chacun sont différents.

Je pense que la recherche et l'adaptation du point d'équilibre s'établit assez rapidement dans un couple. C'est un peu la définition de son existence, en pratique.

Le problème, c'est l'endurance.

Car l'endurance d'un couple, c'est une course perdue d'avance. La vie devient fatalement de plus en plus dure. Les "accidents de la vie", ce néologisme à la mode, sont inévitables. Par ailleurs, bien souvent un couple dans son instinct primal de construire un nid va s'ajouter des contraintes supplémentaires qui vont chacune s'ajouter, se cumuler, se multiplier même pour certaines.

La capacité ensemble de les affronter les unes après les autres est la plus évidente des courses à l'endurance d'un couple. Mais à cela s'ajoute également tout ce qui n'est pas prévu, mais qui statistiquement risque assez fortement d'arriver quand même. Changement brusque du train de vie, maladie, rupture sociale, etc. Sans oublier la fatalité, cette junkie du chaos et de sa théorie de l'emmerdement maximum...

Un couple qui survit à cela est solide s'il conserve malgré tout cela son équilibre. En s'adaptant à la nouvelle situation "ensemble". Super, tant mieux pour lui, pour eux.

Mais s'il n'y arrive pas, si pour sauver l'équilibre individuel il faut forcer la chute de l'équilibre branlant du couple, je ne vois pas au nom de quoi on doit qualifier ce couple comme dysfonctionnel, bien au contraire.
Mieux vaut un couple qui se sépare pour sauver les équilibres individuels qu'un couple qui les sacrifient pour conserver l'illusion de maintenir à bout de bras un équilibre en commun. Les enfants ne sont pas dupes et, au final, pour citer un grand philosophe, "on meurt tous seul" - Dr Gregory House :-). Un couple n'a pas vocation à être éternel de toute manière.

L'important dans une vie, au final, c'est pas la quantité, mais la qualité. Imaginez un instant une vie éternelle faite d'ennui même dans le plus grand confort...
Ce qui vaut pour un vaut pour deux en la matière.

Je rejoindrais donc les suggestions de certains ici : avoir le goût de s'amuser au présent, savoir conserver l'envie de surprendre l'autre, de découvrir ensemble. De jouer, ce besoin primal si souvent discréditée mais pourtant si vital. En bref, cultiver la nouveauté. Etre un jeune couple dans sa tête... Rester chacun jeune dans sa tête, quoi.

Contrairement au corps, votre personnalité ne "vieillit" que si vous le voulez... Il suffit de ne pas le vouloir.

Les témoignages des couples de retraités ont souvent cela en commun : aucun des deux n'ont l'impression d'avoir changé tant que ça, ils se voient encore comme au premier jour ou presque...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] C'est pas le plus important le 18.03.14, 01h33 par wayl
  • [+1] Intéressant le 18.03.14, 15h25 par Blusher
  • [+1] Intéressant le 18.03.14, 21h23 par Prune
Répondre