Besoin d'un conseil sur les métiers du Bois

Note : 7

le 15.09.2015 par Houmpa

8 réponses / Dernière par voucny le 29.09.2015, 09h53

Le taf, on y passe 8h par jour minimum, et c'est loin d'être facile tous les jours. Ce forum est là pour échanger autour de tous les sujets en lien avec votre vie professionnelle.
Répondre
Salut la communauté :)

J'ai besoin d'un son de cloche extérieur pour m'aider à y voir plus clair par rapport à mon orientation pro

Je m'explique; j'ai passé récemment un diplôme de menuisier à l'AFPA (asso de formation pour adultes), et me suis rendu compte que la menuiserie ne me convenait pas réellement (je me suis inscrit en formation sans bien connaitre le métier, la menuiserie est un peu trop "bâtiment" pour moi). Du coup, ma fibre artistique me pousse plus à me reformer dans l'ébénisterie.

Le petit hic, c'est que mon profil me pousse plus vers la charpente (j'aime avoir du rythme dans mon boulot, pas trop me prendre la tête sur des détails, me déplacer dans le cadre du travail sur chantier). Du coup je suis pas mal tiraillé entre le deux.

En gros, mon problème est que je me sens plus fait pour un boulot que pour un autre, mais l'autre m'intéresse plus.

Du coup j'aimerais avoir vos avis sur la question, que vous bossiez dans le bois ou non d'ailleurs :) Je pense que le principe est applicable à d'autres taff.

Merci de vos réponses en tout cas, tchuss!
Salut.

Voici un modeste retour d'expérience d'un charpentier qui voulait apprendre l'ébénisterie à l'age de 22 ans aussi (et qui n'exclut pas de le faire un jour) mais qui a appris la charpente à l'AFPA :

Comme-ça, sans trop réfléchir je te conseillerais la charpente car tu es jeune et que tu pourras très vite te faire une idée du métier en lui-même ( j'ai passé un diplôme en 7 mois et j'étais tête dans le guidon quelques mois après son obtention). La formation initiale est assez basique et le gros de l'apprentissage se fait ensuite sur le tas (d'ou la nécessité absolue de ne pas bosser avec des bourrins qui travaillent à la zob).
En moins d'un an tu pourras savoir à-peu-près clairement si ça te convient quitte à passer au plan B si tu ne rentres pas dans le trip du métier.

Je connais moins l'ébénisterie mais il me semble que c'est un métier qui demande un apprentissage initial poussé et très valorisant mais que les places pour le pratiquer de manière valorisante (pas à la chaîne) sont plutôt chères. Si tu fais ce choix, travaille la patience et accepte l'idée de te prendre un mur même en ayant bossé dur. C'est un savoir-faire qui vaut plus pour ce qu'il t'apporte personnellement que professionnellement (ça c'est juste mon avis) alors que la charpente apporte des savoir-faire communs à d'autres corps de métier du bâtiment qui peuvent t'ouvrir des portes.

j'aime avoir du rythme dans mon boulot, pas trop me prendre la tête sur des détails
Attention à l'idée reçue : Les ordres de grandeur sont différents, mais la charpente demande malgré-tout un bon souci du détail, c'est juste pas les mêmes détails.

Bref, renseigne-toi un maximum sur les débouchés en gardant à l'esprit qu'un choix n'exclut pas forcement l'autre (j'ai déjà croisé des charpentiers ébénistes) et dans l'idéal essaie d'avoir touché aux deux avant tes 30 ans.

EDIT: Et si tu as d'autres questions sur la charpente, n'hésite pas à les poser ici.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 16.09.15, 15h04 par The_PoP
  • [+1] Intéressant le 29.09.15, 09h54 par voucny
Merci de ta réponse.
Sorry pour le "détail". Loin de moi l'idée de faire passer les charpentiers pour de gros bourrins :).

Dans ce cas, oui j'ai quelques questions sur la charpente. Tout dabord, la hauteur. Je ne suis pas super à l'aise quand je suis haut. On ne va pas parler de vertige, je me suis déjà retrouvé à bosser à une dizaine de mètres de haut et je m'en suis bien sorti mais j'étais pas ultra serein... Est-ce que tu avais les mêmes peurs au début? Ou as tu des exemples?

Par soucis du détail, qu'est-ce que tu veux dire? Je sais bien que les charpentiers bossent au millimètre, mais j'ai cru comprendre qu'il y avait une plus grande tolérance d'erreur à ce niveau là. Un assemblage à mi-bois où il y un petit jour ne vas pas mettre en péril toute la solidité du bordel, si?

Enfin, je voulais aussi savoir au niveau du physique. Je sais que c'est un boulot assez dur, ça me fait pas peur mais est-ce que t'as eut affaire à de pépins de santé? Quand je vois le nombre de menuisiers qui ont le dos bousillé à 45 berges, je me fait du soucis pour les charpentier.

Et enfin, la charpente naval. T'en as déjà fait? Ce métier à juste l'air passionnant et j'avoue que me spécialiser là dedans m'a traversé plus d'une fois la tête.
Pour ce qui est du travail en hauteur, rassure-toi. Je n'étais pas serein au départ non-plus et je m'y suis fait assez rapidement. Si tu bosses dans une boite qui ne fait pas nimp' question sécurité, tu devrais ne jamais te trouver dans une situation dangereuse.

Pour le niveau de détail, on est d'accord que le niveau de finition attendu entre une maison en bois et une commode Louis XV est différent mais c'est surtout l'échelle qui change. Pour reprendre ton exemple de l'assemblage à mi-bois, si il se trouve 10m en l'air, ce qui compte c'est qu'il soit mécaniquement correct, si c'est une pièce destinée à être apparente, 1mm qui se balade dans une coupe ça peut piquer les yeux... Par souci du détail je voulais dire prendre le temps d'être attentif à ça.

En ce qui concerne l'aspect physique du métier, cherche un boite avec une culture de l'effort saine. Si tu tombes sur une boite ou les mecs font le concours du plus gros bourrin et de celui qui enquille le plus de linéaire, NEXT ! Aucune excuse pour forcer comme un con ou pour se faire mal, il y-a toujours une manière moins barbare que les autres de travailler, pour peu que tu utilises ta tête. Sinon tu t'exposes à pas-mal de galères potentielles de dos, genoux, mains (canal carpien),tendinites diverses (c'est mon cas)...
Ça reste quand-même un job physique, parfois à la limite du sportif ou de la pénibilité et c'est mieux d'avoir une bonne condition physique et de faire gaffe à l'ergonomie (posture, utiliser les bons outils...).

Enfin, non je ne connais pas du tout la charpente navale même si j'avoue que ça fait pas-mal rêver.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 17.09.15, 10h13 par The_PoP
  • [+1] 100% d'accord le 29.09.15, 09h53 par voucny
Si tu te lances dans la charpente, garde ta peur du vide, ton appréhension, tes craintes. Chéries les précieusement car c'est elles qui vont te permettre de te poser les bonnes questions. Et donc de travailler en sécurité. Pour les gestes et postures, Rickhunter a presque tout dit.

J'ajouterai quand même qu'il existe des formations gestes et postures et qu'elles sont je crois à faire en début de carrière. C'est important, et cela te servira toute ta vie.

Ton premier muscle est ton cerveau.
Ta santé est ton outil de travail.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 17.09.15, 12h34 par Rickhunter
  • [+1] 100% d'accord le 29.09.15, 09h53 par voucny
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Super les gars, merci beaucoup! Ça m'aide à y voire plus claire.

Juste une dernière chose. Selon vous, le métier se porte comment en ce moment? De ce que j'en ai vu, j'ai l'impression qu'il y a pas mal de taff.
Pour ce qui est de ébénisterie peut-être que tu devrais te renseigner sur tout ce qui tourne autours du design objet et du mobilier, l'école Boulle à Paris est très réputé, et a une filière ébénisterie dans son cursus par exemple...

Ensuite ben il faut vraiment avoir une fibre créatrice, et aimer être dans la partie conception d'un projet que dans la partie production / construction.

Les deux filières sont de toute manière passionnantes de ce que m'en disent mes connaissances dans l'un et l'autre domaine.
Salut! Oui je me suis déjà renseigné sur l'école boulle. Mais le problème est que pour y faire un CAP, il faut balancer 9500 balles...

Après, j'ai regardé leur fiche de formation et j'avoue que ça a l'air génial.
La construction ossature bois a le vent en poupe en ce moment donc je pense qu'il y a plus de boulot en charpente aujourd'hui qu'il y a 10 ans, mais je dis ça d'un point de vue extérieur.

Après ce que je me dis c'est que tu es jeune. Je ne sais pas jusqu'à quel âge on peut intégrer une formation d'ébéniste mais est-ce que tu ne pourrais pas envisager de
1 - faire ta formation charpentier, comme ça tu apprends des trucs, tu te fais la main
2 - travailler un temps, comme ça tu continues d'apprendre, de te faire une idée du milieu ET tu mets des sous de côté
3 - avec tes sous mis de côté + les contacts que tu te seras fait : tu enchaînes sur une formation supplémentaire, en ébénisterie ou autre chose si entre temps tu as découvert quelque chose qui te plait plus.

D'autant que même en terme d'âge, d'énergie, et de motivation, ça me semble plus logique de le faire dans ce sens là que dans l'autre.
Ce qui est bien avec le bois c'est que c'est super riche et varié donc tu as plein de possibilité d'évoluer tout en restant grosso modo dans cette branche.
Répondre