Les nouvelles écoles de séduction

Note : 29

le 25.07.2019 par Whaleshark

23 réponses / Dernière par Onmyoji le 21.07.2020, 01h24

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
In fine, je pense que le désenchantement est déjà assez présent au quotidien. J'essaie toujours de partir que mon prochain est suffisamment intelligent pour trier le bon grain de l'ivraie, sinon tant pis pour lui.
Le game a marché pour moi, il marche encore. J'y crois. C'est la seule et unique chose que j'accepte de croire en dépit de mon penchant et de ma formation scientifique.
Aide toi, le ciel t'aidera.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] T'inquiète le 12.08.19, 12h33 par Onmyoji
1. Oui, c'était avant coup un joli coup marketing dans un créneau libre, il y a eu des abus, des arnaques, c'est une évidence.
2. Les conneries de PNL, de déclencheur émotionnel d'un geste de la main, les étapes clefs absolument nécessaire à la réussite, c'est de la foutaise.
3. Ce forum est d'autres ont été assaillis par tout un tas de mythomanes, poussés par d'obscures raisons ( mercantiles pour certains ) à venir raconter à grand coup de FR reluisants que la méthode X liée au look peacock Y marchait à tout les coups. J'y ais cru.
Oui; quand je dis le game c'est une fumisterie, c'est le game technique, qui se lit comme un manuel Ikea; qui fait l'impasse totale sur l'humain, qui te fait croire que si tu fais haut-bas-gauche-droite la meuf va tilter; et que tu peux passer de puceau frustré asocial à super héros en appliquant une liste de courses de conseils plus ou moins (et plutôt plus que moins) socio-toxiques.


La partie du game qui prône l'empathie, l'écoute active et sincère tant qu'à faire, la compréhension de soi et des autres, la prise de risque, la sortie de zone de confort et la remise en question des croyances limitantes, l'audace, l'insolence bien dosée : c'est pas du game; c'est de l'intelligence sociale; et bien évidemment que ça marche, puisque c'est le principal facteur de réussite en séduction (la capacité à démontrer de l'intelligence sociale et à connecter avec quelqu'un);

tout le reste étant là pour faire croire qu'il existe des raccourcis et cheat codes pour chopper sans se mouiller même si on pue la lose, et ainsi faire saliver les désespérés qui ne réalisent pas que le changement est un process, et qu'il n'y a pas de raccourcis, sauf à être ok de se contenter des pommes déjà tombées de l'arbre.

La séduction, et la capacité à séduire, c'est l'une des seules façons dont peut encore s'exprimer la sélection naturelle dans nos sociétés. T'es attirant, ou tu l'es pas. Y'a pas de triche, pas de cheatcodes possibles sur le long terme si t'es un tant soit peu ambitieux et exigeant - sauf ceux que tu appliques toi-même avec flow et brio... parce que t'as déjà internalisé ce qu'il faut.

C'est implacable, et quelque part, beau dans sa cruauté : si tu n'y arrives pas, c'est que t'as encore des choses à changer de ton côté. Pas tous les mêmes cartes en mains, mais tous soumis aux mêmes règles, celles du couperet de l'attirance, c'est à dire, la capacité à manifester des attributs attirants (socialement valorisants = démontrant un niveau d'habileté sociale qui te met au dessus).

La partie du game qui te fait croire que tu peux tricher là-dessus, ou apprendre ça dans un manuel et en reproduisant des postures, elle t'enfonce dans + d'inaptitude sociale - bien davantage qu'elle ne t'aide.
Question initiale :
"Quelle est donc l’alternative contemporaine aux méthodes utilisées auparavant (du style Mystery, Style, DeAngelo et consorts) ?
Ou plus précisément, quelles sont les nouvelles écoles de séduction ?"

Les seniors de la séduction ont mis à disposition dans les années 1990-2010 tous les ingrédients possibles en la matière, ce qui fait que le clivage anciens/modernes ne se pose pas. Il n'y a donc pas d'alternative parce qu'aucun corpus n'est susceptible de remplacer l'ensemble des travaux déjà menés et comportant des phases experimentales abouties.
Au plus pourrait-il s'agir d'un habillage marketing, mais ceux qui ont une culture du sujet ne s'y tromperaient point.

La question fondamentale, et les échanges tournent autour de cela, est plutôt :
Que retirer de l'ensemble des corpus mis à la disposition des utilisateurs ?
Quelle pondération apporter dans la valorisation de chacun d'entre eux ?
Comment doivent-ils s'articuler les uns les autres pour une efficience maximale mais toutefois restés personnalisés ?

Puis-je mélanger le paprika avec le sucre canne et de la semoule sachant qu'au delà d'un certain point de cuisson j'ai la particularité de déclencher des brûlures d'estomac ?

Si nous partons de l'équation :
P = Physical ranking
SO = Total Delivery Seduction Output
A = Specific attractiveness in individual
CA = Calibration efficiency
TR = Transfer rate for the intended delivered seduction


DSO = (P + A) * (TR*CA)
* all variables varying

Nous pouvons donc observer (juste un exemple)
Mystery method is more TR oriented
De Angelo contents is more A oriented
Relooking is more P oriented
Field training is more CA/SO oriented, levelling the total output.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 21.07.20, 01h24 par Onmyoji
Mouais, si je défends l'idée que tout n'est pas à jeter car ça vient du naturel et d'une mise en forme de certains comportements, et que dire qu'on peut progresser juste par le développement personnel (alors que ce n'est vrai que si on aurait déjà les comportements propres à séduire ou le bon terreau en terme de mental et de vision de la femme mais pas les outils conversationnels/ comportementaux ou les traits qu'il faut (des aspects attractifs, passions, du style, un style de vie, des histoires à raconter, de la confiance en soi)) c'est faire preuve de la même acuité que ces gens qui balancent des "sois toi- même"; "sois cool, c'est facile" etc et qui manquent l'essentiel (C'est facile quand on est armé, mais si certains gars se retrouvent à 40 ans sans avoir touché une chatte plus d'une fois dans leur vie, c'est que dans leur cas c'est dur),
Élever ça au rang de travaux, de "corpus", c'est quand même ultra ambitieux et enthousiaste.
Y a trois- cinq mecs qui ont vraiment apporté une vision en allant au feu et les autres les ont plus pompés qu'à Boulogne, pour eux aussi s'élever au rang de gourous avec des reformulations habiles pour arriver à toucher des mecs que ça ne touchait pas (genre Gunwitch pour les gros bourrins qui voulaient pas réfléchir: allez y à la testo et au fait, soyez le prix bisou Swingcat).
Ensuite ces visions avaient du vrai (même Mystery dont on dit qu'il était manipulateur avait juste pour but de donner une série de manières de sauter des obstacles communs dans son milieu. Et faut pas oublier qu'en magie, son art d'origine, on se colle souvent des stéréotypes de gens quand on fait une présentation, et de la même manière, des magiciens font des tonnes de variations d'un effet avec un truc qui marche pour eux, des tonnes de gars dissertent sur la résolution de certaines situations (le relou qui veut toujours t'interrompre ou pas faire ce que tu demandes, le trou de mémoire ou la manip ratée, la personne qui est morte à l'intérieur et se sent tellement seule qu'elle vient te piquer ton public enthousiaste...
Quand on comprend ça, on comprend très bien que le but était pas de dérouler toute la boîte à outils mais juste les trucs nécessaires face aux obstacles (parce que tu peux considérer tout ce que tu veux les femmes et les aimer et tout et pas vouloir les manipuler, si tu dois choisir entre la meuf avec qui tu viens d'avoir deux heures de discussion passionnée et qui a le regard qui brille de mille feux et sa copine la "warpig" qui vient faire sa relou et veut l'emmener sans grzndes chances de la revoir, là tu te dis que c'est bien d'avoir quelques trucs pour gérer ça car l'intelligence sociale n'y fait rien quand les gens ont décidé de pas écouter et d'être égoïstement branchés sur le fait de te casser ton coup.).
Mais toutes vraies qu'elles fussent elles étaient très contextuelles, à calibrer selon soit et les autres, et surtout deux trucs contradictoires pouvaient très bien marcher au même moment sur la même meuf (sans qu'elle soit du type "baisable en la giflant à la dorade"), et aussi très empreintes de la personnalité de l'observateur.

C'est très loin des observations à la Cialdini qui ont une base scientifique. Et la science continue à avancer sur le sujet. À la fois sur les aspects instinctifs (genre y a des tas de mecs qui disent préférer les brunes mais réagissent instinctivement plus aux blondes, etc), et sur les aspects sociologiques et communications (comment bien converser, etc. Il y avait un guide scientifique anglais qui explorait ça et ça retombait aussi sur certains trucs des PUA).
Donc il y a peut-être à creuser de ce côté là.

Aussi à creuser côté science (y a des publis) sur la manière de mener des relations épanouissantes (parce que là chez les PUA rien n'a été dit, et dans le DP soit y a des conneries genre "le pouvoir de la pensée positive" ou des trucs dignes des magazines féminins, soit y a des resucées de ça, autant prendre à la source.).

Pour revenir sur des gars sur yt dont a été fait l'éloge parce qu'ils prônent "l'authenticité", y a beaucoup d'habillage vu que les mecs en question disent aussi des trucs comme "mentir c'est pas grave du moment que vous y arrivez, donc qu'elle aura des étoiles dans les yeux" (genre la pseudo intention positive c'est de la faire rêver, pas du tout de lui casser les pattes arrières...).

Si on veut rester dans le PUA, Gambler je crois a continué à produire des trucs dont l'approche visait toujours à réduire de plus en plus l'effort des.AFC en permettant du zéro rejet avec de "l'attraction silencieuse". Genre de trucs beaux sur le papier, mais sans doute peu praticables en vrai ou pas avec le mec lambda (mais je doute pas que pour Gambler, ça marche et qu'il ait qu'à poser son cul dans un canapé pour laisser "l'attraction" agir).
Cela dit faut se méfier de ses a prioris, plein de trucs dans le game étaient contre intuitifs donc...
Après y avait une nouvelle génération comme Zan Perrion et Adam Lyons, mais j'ai pas connu plus que ça, je suis loin de ça depuis cette époque. Je sais juste qu'il se disait que c'était très différent de ce qui était fait avant, sans pour autant tomber dans le "suffit de", et les simplifications un peu malhonnêtes du développement perso (ce n'est simple que quand on est câblé pour).

Et depuis ça y a peut-être d'autres gars encore qui ont eu des concepts contributifs soit larges soit très focalisés sur un point, faut creuser, voir ce qui est populaire. Je sais pas si mASF existe encore, mais ceux que ça intéresse peuvent y trouver leur bonheur, sinon y a la science pour les "influences" et "analyses au long cours" (vous voulez faire durer votre couple: buvez des coups ensemble).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Intéressant le 21.07.20, 22h02 par Allandrightnow
Ceci n'est pas une citation inspirante
Répondre