Mauvaise lecture sociale?

Note : 6

le 13.09.2021 par Focus

14 réponses / Dernière par Focus le 05.11.2021, 22h09

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Hello,

J’aimerais svp vos avis sur ce cas.

Je vois depuis plusieurs mois en séances une kiné.

Le contact s’est tout de suite avéré très bon: humour, jeu, ouverture, questions personnelles mais sans jamais évoquer ni sa situation ni à mienne.

J’ai senti une progression de son intérêt, jusqu’à lui verbaliser que j’appréciais nos discussions (elle m’a retourné le compliment) et proposer un déjeuner dans sa salle de pause.

Elle ne dit ni oui ni non, mais se montre réceptive.

Seulement, dans la même séquence, j’ai été un peu trop philosophique, faisant état de préoccupations épistémologiques générales 😀

J’ai abandonné le ton léger et provoquant que j’avais jusque là, plombé l’ambiance et bâclé au passage la verbalisation de mon intérêt, sa mise en challenge et ma projection.

Aujiurd’hui, nouveau rdv. Elle semble gênée. Je suis un peu nerveux mais réussis à me détendre. Je ne fais cependant aucune allusion à ma proposition passée, et elle non plus.

Alors que j’étais avec la secrétaire, elle est tout de même venu me voir pour me proposer de me prendre entre deux clients si besoin, avant le prochain rdv assez lointain.

Pb déontologique pour elle, manque d’intérêt pur et simple, situation personnelle déjà remplie?

Je conviens qu’on ne peut pas présumer, mais avez vous néanmoins des pistes ou des expériences qui pourraient m’apporter du grain à moudre?

Intuitivement, je serais porté à lui demander si je l’ai gênée, et à lui proposer de commencer par un simple café. MAIS la stricte analyse de la dernière interaction m’invite à lâcher l’affaire. Si elle avait été intéressé, malgré mes approximations, elle m’aurait sans doute relancé. Non?
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Le contexte fait que tu peux avoir plein de signaux mixtes.
Si elle ne relance pas c'est sans doute parce que sa position prime, quel que soit son intérêt.
Est-ce que tu penses qu'elle a pu te proposer de te prendre entre deux patients juste parce que ça l'arrangeait vraiment niveau emploi du temps ou parce que c'était un moyen d'enchaîner à la fin sans te donner de laps de temps pour discuter?
Est-ce tu as la possibilité de prendre un rendez-vous avant sa pause du midi ou la fin de sa journée, pour voir?
Pour moi, je continuerais sur le ton qui a toujours été le vôtre. Si elle change d'attitude, tu peux bien sûr lui montrer que tu as compris ou lui poser la question.
Ou lui verbaliser que tu t'étais mépris sur l'apparente complicité (mais ça c'est un peu dommage, ça a tendance à les rendre moins ouvertes).
Mais tu peux aussi assumer ton intérêt, sans t'en excuser. Après tout, elle t'intéresse avant tout parce qu'elle est sympa, etc, pas parce que c'est réciproque. Lui montrer que tu comprends la situation et que ton intérêt ne change pas, c'est souvent quelque chose de positif.
Au pire tu peux t'en faire une pote.
Après si elle est vraiment échaudée c'est pas pareil. Si ce n'est qu'une légère gêne tu peux désamorcer assez simplement
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Merci pour ton retour.

C’est ce que je vais essayer de déterminer la prochaine fois: si elle est gênée (intérêt, mais contexte pro, situation perso etc) ou clairement échaudée (pas d'interêt, peur de mon insistance)

Je vais suivre ton conseil et reprendre le ton qui a marché jusqu’ici et revenir légèrement sur la proposition de déjeuner, avec humour, en la challengeant pour le coup, et en demandant clairement et tranquillement, si besoin, si ça la gêne qu’un client lui montre de l’intérêt. Que je ne risque pas d’en profiter pour lui voler ses accessoires à des fins peu avouables, qu’avant tout je devrais f vérifier qu’elle est de bonne compagnie en examinant ses recommandations and so on...J’éviterai par contre absolument le repousssant et déshonorant « en tout bien tout honneur » 😀

Pour ce qui est de sa proposition de me prendre entre deux patients, je pense que c'était plutôt un réflexe devant la distance mise aujourd’hui, de part et d’autre. Peut être une façon d’arrondir. Je vais essayer un rdv le soir et je te dirai 😉
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Focus a écrit :
13.09.21
Je conviens qu’on ne peut pas présumer, mais avez vous néanmoins des pistes ou des expériences qui pourraient m’apporter du grain à moudre?

Des tonnes :mrgreen: . Ayant des problèmes de dos depuis 2 ans, je suis devenu un habitué des kinés, ostheo et chiro. A un niveau où à un autre, toutes ont flirté avec moi. Une kiné ayant 10 ans de plus que moi a attendu la 15eme et dernière séance pour m’avouer qu’elle avait quelqu’un lol.

Donc je dirai déjà que c’est un premier point positif pour toi qu’elle ne se soit pas débrouillée pour mentionner un conjoint, réel ou imaginaire, ce qui aurait correspondu à un gros stop.

Elle te voit probablement au minimum comme un mec potable, dont elle prend plaisir à attirer l’attention. Ça peut être juste ça, ou plus, à voir.

Il est difficile d’interpréter son action pendant que tu étais avec la secrétaire. Ce peut être un réel souci pour ta santé, une guéguerre de territoire avec elle etc. En tout cas, ton comportement pendant la séance (vu le contexte) a dû la rassurer, sinon elle aurait été ravie d’être « débarrassée » de toi.

Donc à ta place, je ne ferais aucune allusion au fâcheux épisode, jamais. Je continuerai de discuter avec elle tranquillement et ferai éventuellement une nouvelle proposition lors de la dernière ou avant dernière séance.

Tiens nous au jus :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 14.09.21, 21h12 par Onmyoji

Si tu veux faire le gros quitte ou double, tu lui dis la prochaine fois que c'est toi qui la prendra entre deux clients!

Plus sérieusement, si la conversation ou complicité revient, dis lui que tu aimerais bien la connaître dans un autre contexte et propose lui un café le week-end, elle sera plus relax que sur son lieu de travail.

Tu y vas juste temporairement où c'est un truc assez long? Si c'est bientôt fini, tu peux éventuellement attendre la dernière séance.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 14.09.21, 21h11 par Onmyoji

Citadin a écrit :
13.09.21
Focus a écrit :
13.09.21
Je conviens qu’on ne peut pas présumer, mais avez vous néanmoins des pistes ou des expériences qui pourraient m’apporter du grain à moudre?

Des tonnes :mrgreen: . Ayant des problèmes de dos depuis 2 ans, je suis devenu un habitué des kinés, ostheo et chiro. A un niveau où à un autre, toutes ont flirté avec moi. Une kiné ayant 10 ans de plus que moi a attendu la 15eme et dernière séance pour m’avouer qu’elle avait quelqu’un lol.

Donc je dirai déjà que c’est un premier point positif pour toi qu’elle ne se soit pas débrouillée pour mentionner un conjoint, réel ou imaginaire, ce qui aurait correspondu à un gros stop.

Elle te voit probablement au minimum comme un mec potable, dont elle prend plaisir à attirer l’attention. Ça peut être juste ça, ou plus, à voir.

Il est difficile d’interpréter son action pendant que tu étais avec la secrétaire. Ce peut être un réel souci pour ta santé, une guéguerre de territoire avec elle etc. En tout cas, ton comportement pendant la séance (vu le contexte) a dû la rassurer, sinon elle aurait été ravie d’être « débarrassée » de toi.

Donc à ta place, je ne ferais aucune allusion au fâcheux épisode, jamais. Je continuerai de discuter avec elle tranquillement et ferai éventuellement une nouvelle proposition lors de la dernière ou avant dernière séance.

Tiens nous au jus :)
Merci pour ta réponse Citadin, et ton retex 😀

Je me suis aussi dis que ne mentionnant pas de partenaire, elle laissait la porte ouverte où voulait jouer.

Je teste et ferai un retour 😉
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Esope a écrit :
13.09.21
Si tu veux faire le gros quitte ou double, tu lui dis la prochaine fois que c'est toi qui la prendra entre deux clients!

Plus sérieusement, si la conversation ou complicité revient, dis lui que tu aimerais bien la connaître dans un autre contexte et propose lui un café le week-end, elle sera plus relax que sur son lieu de travail.

Tu y vas juste temporairement où c'est un truc assez long? Si c'est bientôt fini, tu peux éventuellement attendre la dernière séance.

Ah oui, pourquoi pas ;)

C’est assez long, j’en ai pour encore 3 ou 4 séances.

Lui dire que je voudrais la connaître dans un autre contexte, c’est pas mal. Ça marque de l´intérêt assumé sans forcer. Je prends, comme l’idée de la dernière séance!
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Petit update:

Hier, je suis accueilli par un « ça faisait longtemps! » Et en effet ça faisait longtemps. Je reprends comme ça avait fonctionné, léger et intéressant.

Ça semble prendre (reprendre), mais je sens une pression. Ou plutôt je me la mets. J’arrive quand même à mettre en place un échange sur le ciné, la musique.

A aucun moment, pas plus qu’avant, elle ne parle de sa situation.

Le sentant comme ça, je lui dis, pendant qu’elle pratique ses gestes, que je ne voulais pas la gêner, et que je suis désolé si ça été le cas. Que je la trouvais et la trouve toujours aussi sympathique. Que c’était sans arrière pensée (😗)

Elle me répond que (son refus ou sa non réponse, j’imagine) n'était que déontologique. Elle semble ensuite plus détendue, me taquine, me touche l’épaule pour appuyer une parole. Et revient avec moi sur son ordinateur pour me donner le titre d’une chanson qu’elle passait.

Peut être ai je été trop lourd lors de ma proposition de déjeuner lors d’une des séances, sur le forme ou en l’ayant faite devant sa collègue.

J’ai bien envie d’amener la discussion sur un bouquin qu’elle devrait aimer (au regard d’une discussion qu’on a eue) et lui proposer de le lui prêter, pour servir de pont à une restitution hors cabinet. Mais à la fin de mes séances. Pour lever la pression sociale.
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Elle semble bel et bien flirter avec toi. En général, les femmes aiment recevoir de l’attention masculine de qualité. On dirait que c’est ce qu’elle ressent avec toi, c’est plutôt flatteur.

Focus a écrit :
22.10.21
Elle me répond que (son refus ou sa non réponse, j’imagine) n'était que déontologique.

Ça par contre, il y a des chances que ce soit une excuse bidon pour te laisser l’espoir. Il suffit de changer de kiné ou d’attendre la fin des séances et le faux problème est résolu.

Stopper le gars là-dessus, ça me semble risqué si elle était vraiment motivée.

Focus a écrit :
22.10.21
J’ai bien envie d’amener la discussion sur un bouquin qu’elle devrait aimer (au regard d’une discussion qu’on a eue) et lui proposer de le lui prêter, pour servir de pont à une restitution hors cabinet.

Bonne idée. Elle verra venir le stratagème à 10 km et sa réponse te renseignera sur ses réelles intentions. Ça reste propre et tout le monde garde la face.

Après tu peux écouter la partie déontologique. Dans tous les cas le fond c'est un refus.
Au moins temporaire.
Après effectivement le déjeuner c'est un peu maladroit si ce n'est la manière de faire la proposition (ça on en sait rien. Et puis c'est pas un oisillon fragile, des mecs qui doivent lui faire des propositions avec un char, doit y en avoir des tas, elle doit avoir l'habitude).
C'est déjà une charge émotionnelle élevée (on mange en général avec des gens plus proches hors du cadre du boulot, alors qu'un verre avec un inconnu c'est beaucoup plus fréquent). Et c'est plus bloquant. Un verre c'est moins engageant, tu te casses quand tu veux etc.
Quand tu n'es pas sûr de l'intérêt, il vaut mieux y aller très progressivement.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Merci pour vos réponses.

Je suis d’accord avec toi Onmyoji, le fond est un refus, et la progression, alors qu’il y’a avait un intérêt, mal amenée. Ce qui me force à rétropédaler en cassant cet intérêt ou en me limitant mes marges de manoeuvre. Je me dis que ce sera, au pire, de l'expérience acquise, et du contexte, et de la structure à poser. Ce qui me manque parfois. Les ingrédients sont bien tous là, mais la mise en place les annule parfois.

Citadin, je vais tenter le truc, pour verrouiller de mon côté, et ne pas rester sur un doute, et me remettre au boulot entre temps.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] T'inquiète le 22.10.21, 20h38 par Onmyoji
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Je mettais juste l'accent sur le refus parce que je pense que si elle a eu une réaction gênée au départ c'est important.
Je crois qu'elle peut aimer flirter et attirer l'attention, mais je ne pense pas nécessairement comme Citadin que son excuse soit bidon, parce que même si tu peux changer de kiné ou terminer tes séances elle peut ne pas vouloir donner suite avec un patient.
Ça peut se comprendre.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Oui, ça peut être un risque pour elle, si son ordre l’apprend et s’en empare. Je vais poursuivre tranquillement...
Si j’ai un nouveau stop, je lâcherai ;)
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Je n’ai pas émis de certitudes, ce que j’ai dit c’est qu’il y avait des chances que ce soit une excuse bidon pour laisser l’espoir.
Donc continuer le flirt parce qu’elle trouverait éventuellement ça agréable, mais sans aller plus loin.

Focus a écrit :
22.10.21
Elle me répond que (son refus ou sa non réponse, j’imagine) n'était que déontologique. Elle semble ensuite plus détendue, me taquine, me touche l’épaule pour appuyer une parole. Et revient avec moi sur son ordinateur pour me donner le titre d’une chanson qu’elle passait.

Son comportement est pour le moins ambigu vis à vis d’un homme qu’elle vient d’éconduire et dont elle craindrait l’insistance …

Son refus ne serait « que » déontologique, autrement dit c’est une situation qui peut facilement changer. Ce n’est quand même pas la même chose que « vous n’êtes pas du tout mon genre » ou « je suis mariée et comblée ».

De plus, pour risquer des sanctions disciplinaires (un blâme, au pire), il faudrait que Focus saisisse l’ordre pour leur expliquer qu’elle a abusé de son autorité pour obtenir ses faveur sexuelles à lui, homme de 43 ans. Ils vont bien rigoler …

C’est pour ça que j’ai l’impression qu’elle laisse l’espoir. Mais il y a à priori peu de chances que ça aboutisse. Donc l’idée du prêt de bouquin me semble adéquate car légère et permet de lever définitivement le doute.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 22.10.21, 23h11 par Focus
  • [+1] En effet le 23.10.21, 15h50 par Onmyoji

Suite et fin: j’ai eu ma dernière séance mardi. Conversation légère, avec de la taquinerie de part et d’autre. Et j’ai réussi à reprendre le contrôle de mon état interne, décidé à ne tenter un nouveau pont que si j’avais de clairs signes d’intérêt.

Et je n’en ai pas eu, la nana clôturant la série de séances par un :on en a fini. Si vous avez mal, on se revoit entre deux patients. J’en ai été surpris, mais heureux de ne pas m’être bradé plus.

Une excellente leçon pour l’avenir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 06.11.21, 18h39 par Citadin
  • [+1] Bien joué le 07.11.21, 18h14 par Jalapeno
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre