Comment parler d'argent au sein du couple ?

Note : 4

le 26.11.2021 par R5H7G4

19 réponses / Dernière par Focus le 24.12.2021, 14h29

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Hello FTS,

Je viens vous demander votre avis parce que je suis dans une situation délicate.

Voilà, le titre est assez explicite. Je suis en couple avec un homme qui ne paye presque jamais le restaurant et encore moins les courses. Cette situation me dérange c'est pourquoi j'aimerais avoir tous les éléments pour pouvoir aborder ce qui me dérange dans notre couple sans blesser son ego.

C'est vraiment une question délicate. Chaque fois que je veux parler d'argent pour que nos dépenses soient plus équitables, j'ai l'impression qu'il touche à ma corde sensible en s'excusant. Cette situation me pèse vraiment sur le coeur parce que gagner plus que lui ne signifie pas pour autant que j'ai envie de m'emprisonner dans une telle situation. J'aurais voulu payer plus dans notre couple par choix, plutôt que par contrainte. Savez-vous comment je peux lui présenter le problème ? Comment aborde-t-on les questions d'argent dans un couple assez jeune ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bienvenue ! le 27.11.21, 01h50 par FK

Ne lui en parle pas. Dis "j'ai oublié ma carte bleue"
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Aha :) le 27.11.21, 01h50 par FK
  • [0] Aha :) le 08.12.21, 12h24 par R5H7G4
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Vous avez quel âge et depuis combien de temps vous êtes en couple ? Des projets particuliers dont vous discutez déjà ?

Il y a une grosse différence de statut entre toi et lui niveau salarial ?

Il ne t’a jamais invité au resto même au début ?
Il initie des dépenses qu’il te laisse régler ?
Dans le cas du resto, il se fait plaisir puis te laisse régler ou alors il ne propose pas d’y aller et une fois sur place y va mollo sur les dépenses ?

Vous venez du même milieu social d’origine ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 27.11.21, 05h58 par Onmyoji
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Hello, et bienvenue ! Pense à compléter ton profil, on te cernera mieux en sachant quel âge tu as.

Pour ta problématique : un premier warning, franc, clair et posé pourrait suffire, quelque chose de l'ordre de :

"j'aimerais sentir que tu contribues financièrement à peu près autant que moi, c'est important pour moi que nos efforts soient équilibrés plutôt que l'inverse"

Puis aviser ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 27.11.21, 05h58 par Onmyoji

Non mais ma réponse c'est vraiment pas humoristique en fait. Si le mec joue du violon dès que tu lui en parles, mais parle pas de faire des efforts ou qu'il en parle mais ne fait rien, faut le mettre devant le fait accompli.
"J'ai perdu ma cb, le temps de la refaire tu dois tout payer", tu verras s'il s'en acquitte avec autant de bonnes grâces ou pas. Ou s'il commence à faire la pince et changer vos habitudes pour être moins dépensier.

Gagne-t-il moins que toi parce que filière peu valorisée/ valorisable, pas de chance (trouve pas de travail à sa hauteur), trop d'exigence (débutant irréaliste) ou par manque d'ambition et de goût de l'effort (ou parce que tu tires très bien ton épingle du jeu)?

Sans toi, serait-il démuni ou s'en sortirait-il quand même?
Quand vous faites un restaurant, vous avez vos habitudes aux 4 étoiles du coin ou c'est beaucoup plus raisonnable (50, 100 ou 200 balles en moyenne)?
Qualifierais-tu ton niveau de vie comme normal ou comme supérieur?
Comme The Pop j'essaie de saisir la situation.
Si on est en train de parler d'un couple socialement mixte avec une fille au demeurant bien sous tous rapports et habituée à "un certain standing" (ie dépenser pour ses loisirs systématiquement, cinéma - maintenant c'est du luxe;)-, théâtre, sorties en bateau, restaurant etc) et un "roturier" habitué à compter et qui peut pas assurer malgré lui, ça change pas mal d'un couple relativement équilibré mais où l'un est plus responsable que l'autre.
Après tu peux aussi être plus responsable mais dépensière, mais si tu ne veux pas changer ton rythme pour s'adapter à ses moyens ça va rester problématique.

Les questions de ce type c'est plus important qu'on le pense, c'est pas juste une question de vénalité, mais on discute d'une vision de couple, ce que tu veux pouvoir faire à deux, quelle équité vous construisez et comment.
C'est sûr qu'il ne faut pas que ce soit frustrant pour toi d'être celle qui assume le couple (et au fond c'est très insatisfaisant pour beaucoup de gens quand c'est très déséquilibré, et de femmes a fortiori étant donné qu'on est habitués à l'inverse), et il ne faut pas non plus que tu sois frustrée parce que tu es limitée par lui, ou qu'au contraire il va trop loin puis te laisse prendre la note.

Vous pouvez vous mettre d'accord (ie tu lui laisses pas le choix) sur une enveloppe commune: moitié du loyer, moitié des charges, moitié de la bouffe, moitié de un extra par semaine -restau, pizza, ciné, musée...-), le reste c'est à la charge de celui qui l'initie si c'est pas discuté (mais si c'est pas un rat et que tu insistes pas pour l'inviter parce que en dehors de ses moyens normalement il devrait payer sa part), ou vous discutez à l'avance de le faire et partager (vacances ou projet important).

Quel âge avez-vous? C'est votre premier couple à tous les deux? Vous habitez ensemble? Si oui c'est la première fois que vous vivez seul? Comment ça se passait pour lui avant que tu sois là?
Avez-vous des parents pour aider?
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Oui j'avais bien compris, et c'est une bonne idée je suis d'accord (et en bonus ça me fait marrer)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] :) le 27.11.21, 05h59 par Onmyoji

Attention toutefois avec la CB perdue : "ok je paye mais il faut que tu me fasses un virement"
Roi sous la montagne

C'est pour moi justement une bonne introduction au sujet au contraire. Là elle peut quitter le mec directement. S'il comprend pas le message subliminal et qu'en plus c'est un rapace, est-ce que ça vaut le coup de chercher plus loin?
Je suppose que c'est pas n'importe quel mec qui peut se permettre ce genre de délire mais il en abuse sans doute un peu.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 28.11.21, 11h21 par FK
  • [0] Intéressant le 29.11.21, 19h28 par Fauve noir
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

@R5H7G4 pas de réaction ?

FK a écrit :
30.11.21
@R5H7G4 pas de réaction ?
Si, pardon, j'ai eu un petit contretemps. Sorry.

The_PoP a écrit :
27.11.21
Vous avez quel âge et depuis combien de temps vous êtes en couple ? Des projets particuliers dont vous discutez déjà ?

Il y a une grosse différence de statut entre toi et lui niveau salarial ?

Il ne t’a jamais invité au resto même au début ?
Il initie des dépenses qu’il te laisse régler ?
Dans le cas du resto, il se fait plaisir puis te laisse régler ou alors il ne propose pas d’y aller et une fois sur place y va mollo sur les dépenses ?

Vous venez du même milieu social d’origine ?
Désolée pour le contretemps, j'ai paumé mes identifiants. Du coup, me revoilà.

Ce qu'il y a c'est que quand il m'invite au resto, c'est soit pour de petites sommes soit ben on va jamais au resto parce que je préfère le fait maison.

Le soucis, c'est que sans prévenir, on a commencé à vivre ensemble sans réellement emménager ensemble. Je suis propriétaire de mon logement et ne paye donc pas de loyer. Lui, est locataire et passe 90% de la semaine chez moi, logé, nourri à mes frais.

Il essaye de payer, mais il paye pas genre 1 fois sur 4, et encore, c'est moi qui fais la cuisine parce que je suis un peu addict au bio et fais gaffe à tout ce qui est industriel.

A la longue ça commence à me peser dessus parce que même si je l'aime j'ai l'impression que c'est une charge pour moi. Que même si son boulot est dur, ça ne veut pas dire qu'il doit contribuer moins que moi. Quand il est seul, j'imagine qu'il fait les courses chaque semaine quand-même. Sauf qu'il ne cuisine pas car il a un traumatisme d'enfance (je le crois) et est super économe de base alors que moi je ne compte pas quand je dépense pour ma santé.

Résultat, parfois je me sens mal à l'aise de lui dire en rigolant "maintenant c'est toi qui paye" car je le pense sérieusement. Je ne sais pas si je ferai mieux de ne plus l'inviter chez moi et de laisser chacun vivre chez lui.

On a une différence de milieu oui. Je suis rentière et ne bosse donc pas vraiment. Alors que lui, il est salarié d'une boite et son métier est très physique.

FK a écrit :
27.11.21
Hello, et bienvenue ! Pense à compléter ton profil, on te cernera mieux en sachant quel âge tu as.

Pour ta problématique : un premier warning, franc, clair et posé pourrait suffire, quelque chose de l'ordre de :

"j'aimerais sentir que tu contribues financièrement à peu près autant que moi, c'est important pour moi que nos efforts soient équilibrés plutôt que l'inverse"

Puis aviser ?
J'ai 28 ans et lui en a 35. Franchement, niveau couple je le trouve super attentionné, il me comprend, c'est génial. Mais je sais pas si je fais une erreur parce que à part nos mentalités assez proches, j'ai parfois l'impression de le materner et de subir un peu les dégâts de son passé. Il est normal, il a son propre job et son propre logement. Il a de l'épargne et il est indépendant mais y a un gros décalage entre ce que je peux m'offrir et ce que lui peut s'offrir. Il a aussi vécu dans un HLM, été victime de maltraitance et pleins de choses horribles. On a parlé l'autre jour de mon ressenti et il m'a dit qu'il avait senti ma colère. Il m'a expliqué qu'il pensait contribuer lorsque je viendrai habiter chez lui. Le soucis c'est que mon logement est plus grand et situé à Paris. Je peux profiter de chez moi en journée. Comme il bosse à des heures pas possibles, je ne pourrais pas rester chez lui. Je me sens un peu concon parce que sans être naïve, c'est le premier mec à qui j'ai dit que ma grand-mère était millionaire. J'ai eu des relations avant lui mais je me suis jamais attachée. J'avais tout le temps peur qu'on se mette en couple avec moi par intérêt. Aussi, j'aime pas trop mon milieu d'origine. je n'ai pas grandi dedans en fait. J'ai juste hérité à la mort de. Et je me retrouve comme une conne avec du fric mais je me sens comme une pauvre. Ça explique peut-être des choses. Ma vie n'a pas changé depuis. Mais quand je le vois faire autant d'économies et que j'ai le sentiment de tout payer, je me demande si je ne me fais pas tout simplement utiliser. De l'intérieur je me sens fatiguée. Je comprends pas comment je me suis retrouvée dans cette situation. Je ne suis pas coincée, je pourrais encore partir. Mais avant de prendre de grosses décisions je voudrais me poser les bonnes questions. Je voudrais pas regretter d'avoir quitté cet homme juste parce qu'on se serait mal compris. J'ai l'impression que mes critères chez un homme sont vraiment pas clairs. Je voulais tomber amoureuse d'un homme pour sa gentillesse et pas son argent. Mais un homme qui sait gérer son argent et qui gagne bien sa vie ça pourrait m'aider à arrêter de me sentir en décalage ou utilisée.

Onmyoji a écrit :
27.11.21
Non mais ma réponse c'est vraiment pas humoristique en fait. Si le mec joue du violon dès que tu lui en parles, mais parle pas de faire des efforts ou qu'il en parle mais ne fait rien, faut le mettre devant le fait accompli.
"J'ai perdu ma cb, le temps de la refaire tu dois tout payer", tu verras s'il s'en acquitte avec autant de bonnes grâces ou pas. Ou s'il commence à faire la pince et changer vos habitudes pour être moins dépensier.

Gagne-t-il moins que toi parce que filière peu valorisée/ valorisable, pas de chance (trouve pas de travail à sa hauteur), trop d'exigence (débutant irréaliste) ou par manque d'ambition et de goût de l'effort (ou parce que tu tires très bien ton épingle du jeu)?

Sans toi, serait-il démuni ou s'en sortirait-il quand même?
Quand vous faites un restaurant, vous avez vos habitudes aux 4 étoiles du coin ou c'est beaucoup plus raisonnable (50, 100 ou 200 balles en moyenne)?
Qualifierais-tu ton niveau de vie comme normal ou comme supérieur?
Comme The Pop j'essaie de saisir la situation.
Si on est en train de parler d'un couple socialement mixte avec une fille au demeurant bien sous tous rapports et habituée à "un certain standing" (ie dépenser pour ses loisirs systématiquement, cinéma - maintenant c'est du luxe;)-, théâtre, sorties en bateau, restaurant etc) et un "roturier" habitué à compter et qui peut pas assurer malgré lui, ça change pas mal d'un couple relativement équilibré mais où l'un est plus responsable que l'autre.
Après tu peux aussi être plus responsable mais dépensière, mais si tu ne veux pas changer ton rythme pour s'adapter à ses moyens ça va rester problématique.

Les questions de ce type c'est plus important qu'on le pense, c'est pas juste une question de vénalité, mais on discute d'une vision de couple, ce que tu veux pouvoir faire à deux, quelle équité vous construisez et comment.
C'est sûr qu'il ne faut pas que ce soit frustrant pour toi d'être celle qui assume le couple (et au fond c'est très insatisfaisant pour beaucoup de gens quand c'est très déséquilibré, et de femmes a fortiori étant donné qu'on est habitués à l'inverse), et il ne faut pas non plus que tu sois frustrée parce que tu es limitée par lui, ou qu'au contraire il va trop loin puis te laisse prendre la note.

Vous pouvez vous mettre d'accord (ie tu lui laisses pas le choix) sur une enveloppe commune: moitié du loyer, moitié des charges, moitié de la bouffe, moitié de un extra par semaine -restau, pizza, ciné, musée...-), le reste c'est à la charge de celui qui l'initie si c'est pas discuté (mais si c'est pas un rat et que tu insistes pas pour l'inviter parce que en dehors de ses moyens normalement il devrait payer sa part), ou vous discutez à l'avance de le faire et partager (vacances ou projet important).

Quel âge avez-vous? C'est votre premier couple à tous les deux? Vous habitez ensemble? Si oui c'est la première fois que vous vivez seul? Comment ça se passait pour lui avant que tu sois là?
Avez-vous des parents pour aider?
Franchement, il serait pas démuni. C'est moi qui ai une bonne situation. Il a été en couple avec une femme pendant 7 ans. Elle l'a beaucoup aidé. J'ai remarqué que parmi les femmes de sa vie, beaucoup l'ont aidé à "monter". Moi, j'avais des mecs assez bien rémunérés avant lui qui me payaient le resto et me faisaient la cuisine. Là, c'est moi qui paye, fait les courses et la cuisine. Aussi, même si diviser en deux l'addition en deux parait plus simple, je lui ai demandé d'alterner les payements parce que j'étais genée de devoir diviser par deux. Dans tous les cas, ça résout pas grand chose vu que on mange souvent chez moi. Je sais même pas si on se fait un resto par semaine. Et mes plats c'est du tout bio, su tout artisanal de la coopérative du coin. C'est presque aussi cher que le resto car je mange pas de trucs industriels.

D'après ce que tu dis, le mec se débrouille et fait ce qu'il peut pour se montrer attentionné, dans la mesure de ses moyens... Le fait de payer plus que lui ne diminue pas ton train de vie ? J'ai l'impression que c'est surtout l'impression d'être utilisée qui te gêne ?
J'avais tout le temps peur qu'on se mette en couple avec moi par intérêt.
Est-ce que tu en as discuté avec lui ? S'il fait des concessions pour s'ajuster à son niveau de vie, est-ce que tu pourrais faire des efforts pour découvrir le sien (aller dormir chez lui de temps en temps ? le laisser cuisiner / commander des plats plus simple ?). Vous pourriez aussi en rire pour dédramatiser ? "Le dimanche c'est caviar et le lundi c'est pizza"... quelques idées en vrac.

Apparemment il sait gérer son argent puisqu'il ne fait pas de dépenses inconsidérées.
Pour moi le problème d'habiter chez l'un ou l'autre ne se pose pas. S'il habite chez toi, il participe aux dépenses point. Après il faut savoir demander, ne pas être gênée.
Mais si vous mangez la même chose, il en profite donc quand vous faites les courses il raque, il n'y a pas de raisons.
Après pour le reste, il faut raison garder: si tu peux te payer des voyages et pas lui, soit tu te limites, soit tu l'invites (avec compensations, il paie l'hôtel, les restos et sorties...).

Sinon je ne vois pas le fait que des femmes l'aient aidé à "monter" comme négatif. Il a pas fait le gigolo, on lui a donné des opportunités il les a saisies et bien exploitées. Après je sais pas son salaire mensuel mais la moitié des gens ont un salaire inférieur à 2200 euros nets par mois. Ça donne pas de grandes latitudes dans la vie, surtout en région parisienne.

Si tu ne veux pas te sentir en décalage par contre, il faudrait garder un doigt dans le monde du travail. Déjà ça t'évitera d'être dépendante de tes rentes (un mauvais coup est vite arrivé), puis de garder contact avec l'humanité et l'une des choses qu'elle a de plus commun: devoir trimer pour assurer sa subsistance.
Ça te permet aussi de faire durer dans la longueur (parce que vu le coup de la vie 50 ans de rentes c'est pas assuré, même si ça s'entretient aussi) ou d'avoir de l'argent de poche qui n'impacte rien, d'avoir un cercle social et de pas avoir un panneau "rentière" au dessus de la tête. Et c'est normalement bon psychologiquement et cognitivement (et puis tu peux même lancer une activité où tu restes ton propre chef pour garder ton indépendance).
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Clairement tes précisions sont utiles pour mieux comprendre.

Ma lecture des choses :

- Un couple c'est une équipe. Chacun y contribue a hauteur de ses moyens et de ses propres exigences. Chercher l'égalitarisme là dedans c'est foncer dans le mur.
- Du coup ce n'est pas parce que tu en fais plus, qu'il en fait nécessairement moins. Pose toi la question différemment : s'il était avec une autre femme, est ce que ton mec dépenserait bien plus ou bien moins ? Probablement pas.
- Tu ne peux pas lui imposer d'assumer financièrement des choix qui te sont propres : si ton choix d'alimentation demande plus de temps et d'argent, cela ne me choque pas que tu en assumes une grande part. Effectivement un resto par semaine c'est déjà pas mal, et si tous tes repas coûtent le prix d'un resto je comprends mieux qu'il ai du mal à suivre avec un job lambda.
- Je pense qu'on peut éliminer d'emblée le fait que ton mec veuille vivre à tes crochets : il a gardé son appart (donc même s'il passe beaucoup de temps dans le tien, dans les faits, il continue de payer sa part), il continue son job, il n'a pas haussé son niveau de vie de son propre fait en dehors de ce qu'il peut financer.


Donc à mon sens vraiment, je ne vois rien de choquant dans votre couple. A titre privé/perso, pour te donner une idée, dans mon cas c'est plutôt l'inverse et cela ne m'a pas choqué en 8 ans de relation.

Pour répondre au sujet initial, je pense que tu peux très bien discuter de tout cela en mettant les choses à plat avec lui, sans créer d'inutiles tensions puisqu'il semble raisonnable dans son fonctionnement.


Pour te répondre plus finement, je trouve que ce sont beaucoup tes peurs projetées liées au côté "illégitime" de ta fortune perso et à la peur de ne pas être reconnue pour ta juste valeur mais d'être utilisé pour ta fortune qui jouent. Hors ce mec à priori n'a pas bénéficié de grand chose, et ne cherche pas à te pousser/t'inciter à le faire. Voir plus, il reste prudent et tranquille en continuant de se mettre un peu d'argent de côté et bosser histoire de ne pas devenir dépendant. Si ton histoire semble bien rouler, je crains que tes craintes/peurs soient une menace plus sérieuse pour votre couple que l'équilibre financier.


Pour finir, si aujourd'hui tu peux assumer votre train de vie actuel sans vous mettre dans l'embarras pour le futur ni te contraindre toi actuellement, que ton mec semble honnête et sincère et ne pas chercher à abuser, où est le problème ? Ton sentiment (légitime ou pas ?) que ce n'est pas juste ou équilibré ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 08.12.21, 17h13 par Onmyoji
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Il est super économe et il ne cuisine pas??? Je suis curieux, il mange quoi?

si le bio est obligatoire pour toi et que pour lui c'est superflu, je peux comprendre qu'il ne souhaite pas payer 3x plus cher que ce qu'il achèterait ailleurs... Mais de là à ne rien payer, non! Et de là à ne jamais participer quand tu cuisines non plus.

Je peux comprendre la différence des niveaux économiques, mais regarde bien si il s'investit vraiment dans votre relation, pas seulement au niveau financier, où si il profite de l'opportunité (financière et émotionnelle) que tu représentes.

Sinon, c'est normal que les dépenses ne soient pas équilibrées dans un couple où les revenus sont aussi différents.

@R5H7G4 Je relance.
Je pense qu'il faut que tu traces la ligne d'équilibre, de ce que tu trouves acceptable, mais vu votre écart de situation, elle ne sera pas au milieu.

Essaie d'en tenir compte, et de voir si objectivement il fait des efforts.
S'il est déjà locataire par ailleurs, il a ses propres charges qui doivent déjà peser sur son budget. Peut-être qu'il ne peut pas faire beaucoup plus, surtout si tu consommes haut de gamme (ça a un coût notable), mais tu es mieux placée que nous pour en juger.

Il faut juste, finalement, que tu determines objectivement s'il abuse un peu ou fait déjà ce qu'il peut (ou si un léger effort supplémentaire est nécessaire, auquel cas ça doit se régler par une discussion).

Un conseil cependant : si tu tiens à lui, garde à l'esprit que des remarques répétées peuvent être perçues comme castratrices vu la situation. Surtout s'il est déjà au max.

La difficulté dans le diagnostic est qu'on n'est pas avec vous et qu'il est difficile d'évaluer sa bonne ou mauvaise foi.

Après si ce que tu donnes est symbolique par rapport à la dépense, faut que l'autre soit d'accord. Là il donne apparemment même pas pour les courses, ça paraît pas très juste. Même si ce n'est pas son choix de manger bio il est à la table.
Faudrait qu'ils fassent ça au pro rata, si d'habitude elle "gagne"/ dépense 3000 euros par mois et lui mille, suis fassent 75/25. Mais je pense que si elle est habituée à des mecs qui la sortent et ont le même standing qu'elle, bien sûr la compatibilité en terme de personnalité c'est très important et à ce prix là il y a peut-être des sacrifices à faire mais si en termes de valeurs c'est insurmontable et insupportable pour elle de voir cette inégalité et surtout ce manque dans leurs expériences communes ça va tuer la relation même si elle aurait dû être bien.
Maintenant est-ce que les mecs qui avaient le même standing lui offraient la même expérience émotionnelle que ce gars là, à voir. Et est-ce qu'ils auraient pu s'ils étaient simplement différents, auquel cas le problème c'est juste un alignement social (et elle pourrait toujours trouver quelqu'un qui lui corresponde autant mais avec les moyens pour avoir la vie qu'elle veut), ça c'est une grande question dont on a pas les réponses.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 24.12.21, 18h56 par FK
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

L’alignement social, et personnel en général, est fondamental. A moins de ne focaliser que sur le sexe ou avoir peu de besoin d’investir avec son partenaire ses centres d´intérêt à soi, sur le long terme, un écart peut être rédhibitoire
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre