Les montagnes russes émotionnelles

Note : 3

le 07.02.2020 par Cinta

11 réponses / Dernière par Cinta le 18.02.2020, 22h24

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Les montagnes russes...c'est mon quotidien et ça commence à m'user...!
Il y a quelques temps j'ai rencontré un homme qui me plait (un collègue), avec qui je m'entends bien et qui correspond à pas mal de mes critères. On s'est vite rapprochés, il est plutôt tactile et me cherche pas mal.
Étant célibataire depuis un petit moment, un peu sous la pression du temps qui passe, clairement pas une séductrice, je manque peut-être de lucidité et j'ai tendance à m'enflammer rapidement et à me faire des films. Ayant un mental fonctionnant à 10000 (je tends vers le profil HPI...), je me fais mes films, je me pose des tas de questions et je suis pleine d'espoir quand à un possible basculement vers une relation intime.
Les signaux de sa part ne faiblissants pas, moi je deviens vite a fond et pleine d'espoir et puis...lors d'une soirée du boulot, il termine sa soirée avec une autre collègue (d'un autre département), et là c'est la descente brutale de la montagne russe et je me retrouve à nouveau au fond, anéantie.
Mon manque de confiance en moi s'amplifie, je me dis que je suis nulle, que je ne plais pas, que je suis trop ceci et pas assez cela, etc etc...bref je remets tout en question! je suis submergée par mon mental et mes émotions et je frise la dépression.
Comment débloquer cette situation en particulier et ce schéma que j'ai tendance à répéter encore et encore?
Je suis à bout et je n'ai pas beaucoup d'énergie pour remonter la pente à nouveau...
Tous vos conseils seront les bienvenus. Merci

Salut,
là c'est la descente brutale de la montagne russe et je me retrouve à nouveau au fond, anéantie.
Mon manque de confiance en moi s'amplifie, je me dis que je suis nulle, que je ne plais pas, que je suis trop ceci et pas assez cela, etc etc...bref je remets tout en question! je suis submergée par mon mental et mes émotions et je frise la dépression.
Ce qui me frappe dans ton récit c'est que tu te retrouves avec un mal-être réel, intense, qui correspond beaucoup plus à celui relatif à une rupture amoureuse qu'à un crush non réciproque. "Anéantie", et puis toute cette remise en question de A à Z de ce que tu es... c'est hyper fort.
On a l'impression, non pas que le type que tu convoitais t'a filé entre les doigts, mais que ton petit ami t'a larguée pour une autre avec tout l'enchaînement d'émotions qui va avec (sentiment de perte, peut-être même de "trahison" ou d'incompréhension ? remise en question totale de ta valeur personnelle, etc.).
Mon sentiment c'est qu'il y avait une grosse asymétrie des ressentis entre vous deux.

Les faits, c'est qu'il y avait une complicité entre ce type et toi, il te "cherchait", il tâtait le terrain.

Sauf que vous ne mettiez peut-être pas la même chose l'un et l'autre derrière ces faits. On dirait que de ton côté, tu as immédiatement focalisé tous tes espoirs sur lui, comme s'il y avait promesse implicite que vous deviez absolument finir ensemble. Un peu comme si la relation commençait déjà dans ta tête avant de commencer dans la réalité. C'était "acquis". D'où incrédulité et déception.
Par ailleurs, ce n'était pas juste un type qui te plaisait, mais un type "sélectionné" dans ta tête, une sorte de pièce rare qui te correspondait pile poil. Ce n'était pas UNE possibilité mais LA possibilité. Les autres possibilités n'existaient tout simplement plus dans ton champ de vision, tout était misé sur lui. Pas d'autres hommes en vue. Est-ce que je me trompe ?

Lui, tout ce qu'on sait sur lui, c'est que tu semblais lui plaire et qu'il te "cherchait".
Mais, à partir de là, c'est impossible de savoir ce qu'il voulait derrière cette attitude, car on n'est pas dans sa tête. Il peut y avoir plein de choses effectivement.

- peut-être (hypothèse la plus favorable) qu'il avait effectivement bien crushé sur toi lui aussi, et que... pourquoi a-t-il fini avec l'autre ? Aucune idée. Après, comme vous n'êtes PAS en couple, et qu'il a donc toute liberté de coucher avec qui il veut, comme il veut, peut-être que si l'autre était plus entreprenante et que c'était "facile" il a simplement saisi l'occasion. Il peut tout à fait avoir des sentiments pour toi et vouloir se faire plaisir avec une autre parce que ça se présente et que, comme vous n'êtes pas "engagés", il n'a nullement le sentiment de mal agir.

- peut-être qu'il t'aime bien physiquement, t'apprécie, te trouve mignonne, sans pour autant plaquer des sentiments par-dessus ou avoir envie de se mettre en couple avec toi. Il serait simplement à la recherche de quelque chose de "léger" sans voir plus loin. Et l'autre collègue lui a donné cette légèreté. C'est peut-être pas forcément un rejet de toi. Juste que, bah, vous ne cherchez pas exactement la même chose au final et avec l'autre ça paraissait plus facile.

- peut-être qu'il s'amuse. Il voit ton intérêt, et il l'entretient parce que ça lui plaît, ça le valorise. Est-ce qu'il est aussi charmeur avec les autres filles ?
Il m'est arrivé de croire que j'avais une ouverture avec quelqu'un qui m'envoyait un certain nombre de signaux (tactile, très valorisant avec moi, chercher ma présence, reluquer certaines zones de mon anatomie avec des petits sourires qui, pour être discrets, n'en étaient pas moins clairs), avant de me rendre compte que c'était en fait un gros charmeur qui aime séduire, qui adore les femmes, qui fait de l'oeil aux unes et aux autres comme il respire et que d'autres filles avaient l'air persuadées (autant que moi si ce n'est plus) d'avoir elles aussi une ouverture avec lui.

L'écueil de ce type de situation c'est qu'on a énormément tendance à interpréter/projeter/supposer/inventer pour peu qu'on soit un peu cérébral et imaginatif. Je suppose que ça arrive à beaucoup de monde. Cela a pu m'arriver aussi. J'ai tendance à penser qu'à ce stade on a un "aperçu" de la personne. Mais qu'on ne la connaît pas encore vraiment, on apprend simplement à la connaître. Le piège c'est de penser qu'on la connaît bien et qu'on l'a cernée alors que c'est souvent loin d'être le cas.

Je sais aussi que dans ces cas-là :
- j'essaie de m'en tenir aux faits et rien qu'aux faits. Les faits disent ce qu'ils disent point. Bien sûr on a envie d'extrapoler à partir d'eux. Bien sûr on a envie de rêver. Mais c'est important de garder un ancrage au sol.
- j'essaie (si c'est possible) de voir comment le gars se comporte avec d'autres filles, ou alors s'il a toujours tendance à me regarder plus que les autres, à essayer de se rapprocher de moi... quand on est en groupe.
S'il est super intense dans son attitude avec moi quand on est seuls mais que j'ai l'impression qu'il fait comme si je n'existais pas à partir du moment où il y a une autre personne avec nous, c'est pour moi mauvais signe.
- se rappeler qu'il y a d'autres mecs sur Terre, ne pas tout faire tourner autour de l'intéressé.

Concernant ta valeur personnelle, je ne vois pas les choses de la même façon que toi. Ce type (quelles que soient ses motivations) t'a trouvée assez craquante/séduisante pour initier un jeu de proximité avec toi. Je ne pense pas qu'il te trouvait affreuse ou inintéressante. Juste, tu lui as peut-être prêté des intentions qu'il n'avait pas, ou pensé que vous recherchiez tous deux une "relation" alors que pas forcément.

Comment se comporte-t-il depuis ?

Et toi, envisages-tu d'autres moyens de rencontrer des hommes, si tu es en recherche relationnelle ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 09.02.20, 08h33 par The_PoP
  • [+1] 100% d'accord le 10.02.20, 11h49 par Mr_Orange

Très d'accord avec Alniyat mais je pense qu'il faut adresser un problème plus important que cet homme (ou les hommes en général), sans être non plus alarmiste :
je frise la dépression
Je suis à bout et je n'ai pas beaucoup d'énergie pour remonter la pente à nouveau...
... Vois-tu un thérapeute ? Si ce n'est pas le cas, cela me semble indiqué. Un simple flirt qui n'aboutit pas, c'est trop peu important pour finir dans un état pareil.

Merci a vous pour vos réponses! (Que je viens seulement de voir)
J'ai posté mon précédent message à chaud...j'étais partie en vrille toute seule... j'ai vu une coach pendant les 8 derniers mois et j'envisage de voir une psy parce que vous avez raison, c'est pas trop normal de réagir comme je l'ai fais.
Au niveau des news et bien j'ai appris que le collègue en question n'a apparemment pas couché avec cette fille. Il lui aurait dis qu'elle n'est pas son genre spirituellement et qu'il n'a rien voulu entamer avec elle même pour une nuit (Ce qui fait qu'il me plait encore plus hihi).
J'ai pensé à sa place, je me suis fait des films, avant même d'avoir toutes les infos...je tire la leçon pour la prochaine fois.
Je n'ai pas d'autre mec en vu, j'ai tendance à focaliser à 100% sur un mec que j'ai en tête (ce qui n'est pas forcément très sain).
Maintenant il va falloir que je creuse pour savoir clairement ce qu'il en est entre nous, mais ma peur du rateau me freine...

J'ai posté mon précédent message à chaud...j'étais partie en vrille toute seule... j'ai vu une coach pendant les 8 derniers mois et j'envisage de voir une psy parce que vous avez raison, c'est pas trop normal de réagir comme je l'ai fais.
Bravo pour tes initiatives !

Je vais faire du coupage de cheveu en douze mais je ne dirais pas que c'est "pas trop normal". Ce faisant, tu te juges (et j'ai l'impression que de base tu manques un peu de confiance en toi, quand tu dis "je ne suis pas une grande séductrice" etc., donc te juger ne te fera pas du bien). J'ai pointé ça du doigt, perso, plutôt parce que je ne trouvais pas ça très positif dans le sens où ce type de fonctionnement t'a occasionné une blessure. Après, se faire des films, ça reste humain je pense.
Il lui aurait dis qu'elle n'est pas son genre spirituellement et qu'il n'a rien voulu entamer avec elle même pour une nuit (Ce qui fait qu'il me plait encore plus hihi).
Cool ^^ :mrgreen:
J'ai pensé à sa place, je me suis fait des films, avant même d'avoir toutes les infos...je tire la leçon pour la prochaine fois.
Je n'ai pas d'autre mec en vu, j'ai tendance à focaliser à 100% sur un mec que j'ai en tête (ce qui n'est pas forcément très sain).
Je ne vais certainement pas te juger là encore, à titre perso je peux être très focalisée moi aussi (même si j'essaie de me sortir de ce mode de fonctionnement)("faites ce que je dis et pas ce que je fais").
Si personne d'autre ne t'attire, tu ne peux évidemment pas t'inventer des attirances qui n'existent pas ou sortir avec un autre mec juste pour "ne pas rester focalisée" si cela ne te dit rien.
Juste, se rappeler, tant qu'il ne s'est rien passé (et même s'il doit se passer quelque chose, tant que tu ne sais pas s'il veut du léger ou du sérieux avec toi), que, si extraordinaire, complémentaire, semblable, attirant, qu'il puisse être ou te paraître,
c'est UN mec.
Pas LE mec, ou TON mec.
Maintenant il va falloir que je creuse pour savoir clairement ce qu'il en est entre nous, mais ma peur du rateau me freine...
Dis-moi si je me trompe mais j'ai l'impression que tu penses "peur du râteau" parce que tu penses "avouer mes sentiments amoureux".
Pour moi, tant que vous n'êtes pas en couple, vous en êtes encore à une forme de projection amoureuse plutôt qu'à des sentiments stables. Je ne sais pas trop où il se situe mais, si tu entres dans une logique de "lui avouer mes sentiments", "lui proposer une relation"... peut-être (je n'en sais rien) que ça peut aller un peu vite pour lui, s'il n'avance pas à la même vitesse dans sa tête, et même en admettant que l'attraction soit réciproque.
Vous aviez l'air partis sur une ligne ascendante tous les deux (tu dis qu'il te cherchait etc.), peut-être que simplement continuer sur cette lancée et laisser le rapprochement se faire naturellement serait une bonne idée.

Une suggestion pour creuser, tu dis qu'il y a eu cette histoire avec une autre collègue en soirée, que ça s'est su qu'ils ont failli repartir ensemble et qu'il n'a pas voulu pour raison "d'incompatibilité spirituelle"... c'est donc sans doute que la rumeur a un peu tourné dans votre boîte et qu'il n'est pas anormal que tu en aies entendu parler.
Que penserais-tu de lui dire (en mode taquin/espiègle, sans avoir l'air inquisitrice), "Alors comme ça il paraît que tu avais une ouverture avec X ? Elle n'était donc pas ton genre ?" et d'essayer de l'amener à parler de ce qu'est son "genre" justement.

Evidemment, tout le mal que je te souhaite, ce serait un jackpot du style "mon genre c'est une fille comme toi" :mrgreen:
Mais enfin, même s'il ne te répond pas ça, tu devrais au moins pouvoir obtenir des informations intéressantes s'il t'en dit plus sur ses préférences sentimentales.

Bonne chance :wink:

N'hésite pas à revenir donner des nouvelles :mrgreen:

Bon et sinon tu peux aussi lui proposer de venir déjeuner avec toi ou prendre un verre en sortant du taf’.

Ou alors tu le chopes à la prochaine soirée boîte.

Enfin quelque chose de concret. Et s’il décline, refuse, ou repousse tu seras fixée sur son intérêt. S’il accepte également.
Le tout sans avoir fait autre chose qu’assumer tranquillement que oui tu m’intéresses, j’ai envie de te connaitre


D’ailleurs en vrai, qu’il soit reparti ou non avec cette meuf ne change pas grand chose.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien vu le 12.02.20, 15h30 par Alniyat
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

The_PoP a écrit :
12.02.20
Bon et sinon tu peux aussi lui proposer de venir déjeuner avec toi ou prendre un verre en sortant du taf’.

Ou alors tu le chopes à la prochaine soirée boîte.

Enfin quelque chose de concret. Et s’il décline, refuse, ou repousse tu seras fixée sur son intérêt. S’il accepte également.
Le tout sans avoir fait autre chose qu’assumer tranquillement que oui tu m’intéresses, j’ai envie de te connaitre


D’ailleurs en vrai, qu’il soit reparti ou non avec cette meuf ne change pas grand chose.
Très bonne suggestion en fait :D

Je pensais que tu voyais déjà le mec qui te plaît hors boulot et en relisant le premier post je me suis rendue compte qu'il n'y avait aucune précision dans ce sens, j'ai dû extrapoler dans ma tête.

Vous vous êtes déjà vus pour boire un verre ou déjeuner à deux ? ou jamais ?

Encore merci pour vos réponses :)
On s'est déjà vus tous les deux. On a passé tout un dimanche chez lui (il ne s'est rien passé).
Du coup je lui ai proposé qu'on se refasse une journée ensemble ce weekend. Il m'a dit ok mais pour samedi soir. J'ai proposé soirée diner-film. Il a accepté.
Et puis aujourd'hui il a proposé à des collègues de venir. Il n'avait pas compris que la soirée serait chez moi...
J'étais un peu verte mais heureusement mes 2 collègues ne sont pas dispos.
En tout cas, je ne suis pas super optimiste mais comme tu le dis The_PoP il faut que je tente le tout pour le tout pour être fixée, sans bien sûr lui lancer une déclaration d'amour (rien de mieux pour lui faire peur)
...affaire à suivre!

Tu ne vas pas tenter le tout pour le tout, tu vas simplement faire avancer votre jeu de séduction...
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

bon et bien rebondissements...je n'ai pas eu a avancer le jeu de séduction car le mec m'a saoulée...
ça le faisait suer de venir chez moi, on devait cuisiner ensemble et il m'a pas aidé. Mr avait mal au crane et le nez bouché. Il m'a imposé son film (pas top) et ne m'a montré aucuns signes d’intérêt envers ma personne...! son égo prends trop de place à mon goût, ça m'a complètement fait redescendre! haha du coup on est vraiment bien dans le thème Montagnes Russes.
Alniyat tu avais raison, c'était juste UN mec et pas LE mec..! :wink:

bon et bien rebondissements...je n'ai pas eu a avancer le jeu de séduction car le mec m'a saoulée...
ça le faisait suer de venir chez moi, on devait cuisiner ensemble et il m'a pas aidé. Mr avait mal au crane et le nez bouché. Il m'a imposé son film (pas top) et ne m'a montré aucuns signes d’intérêt envers ma personne...! son égo prends trop de place à mon goût, ça m'a complètement fait redescendre! haha du coup on est vraiment bien dans le thème Montagnes Russes.
Alniyat tu avais raison, c'était juste UN mec et pas LE mec..!
Hum, je vais me faire l'avocat du diable mais...

Tu as déjà passé du temps seule avec lui, disais-tu ?
Ca s'est toujours aussi mal passé ? Tu semblais jusque-là (et même si évidemment je suis mesurée quant à l'idéalisation excessive et tout ce qui s'ensuit) avoir une opinion positive de sa personnalité, de ses qualités ? Tu penses que tout ce que tu as vu jusque-là était faux ?
Parce que là, apparemment, il était malade et était donc une médiocre version de lui-même. Son comportement était-il vraiment représentatif ? Tu dis "son ego prend trop de place", que veux-tu dire ? Il a fait des choses du genre : parler des heures en étant envahissant/autoritaire ?

Tu avais de fortes attentes sur lui et tu espérais peut-être un rendez-vous magique avec de belles révélations... A la place tu as eu un mec au nez bouché, vraiment pas en forme et qui en plus s'est planté de choix de film (peut-être que, de bonne foi, il était persuadé que tu aimerais ?).

Vous vous êtes revus depuis ?


Alors attention hein, je ne dis pas tout ça pour te pousser à tout prix dans ses bras. Mais tu es passée en un clin d'oeil de "potentiel homme de mon coeur" à "non mais quel loser". Chacune de ces deux versions est très tranchée. J'étais circonspecte quant à la première. Je me pose des questions sur la justesse de la deuxième.

Et que ce soit pour lui ou un autre, je te souhaite bonne chance dans ta vie sentimentale :)

Ton analyse/tes remarques sont pertinentes Alniyat, du coup tu comprends mieux le choix du titre de mon post?
Pour te répondre, la 1ère journée qu'on a passée ensemble chez lui était sympa. Mais depuis le début que je le connais, je lui trouve un côté arrogant, Mr JeSaisTout qui m'a dérangé un peu, sans que ça ne me gêne plus que ça. C'est quelqu'un de bien, de sympa et qui a de belles qualités mais samedi soir je l'ai trouvé très centré sur lui-même et à aucun moment j'ai senti qu'il était dans l'échange/le partage (avec moi). Tout le monde a ses moments de faiblesses, de petite forme mais globalement j'ai pas ressenti beaucoup d'intérêt de sa part pour moi. Mais je n'en suis pas à le rejeter non plus.
Finalement je suis soulagée d'être redescendue de moi même du haut de ma montagne russe. Il le fallait car on se voit tous les jours et je commençais à être totalement en dehors de mon taf.
Maintenant j'ai l'impression d'être redescendu à un niveau normal d'intérêt pour lui. Je me sens plus légère et on verra bien ou le vent me portera, vers lui ou pas.

Répondre