Besoin de vos conseils : rupture et perte de confiance en moi en général

Note : 2

le 09.05.2020 par Pete

3 réponses / Dernière par The_PoP le 11.05.2020, 11h16

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Hello à tous,

Je tenais à commencé mon post en remerciant FK, le site FTS et plus largement les gens sur ce forum, car inscrit depuis 2008 c'est bien ici que j'ai pu recevoir de précieux conseils et enseignements qui m'ont permis d'améliorer mon game à l'époque, de sortir de ma timidité et me sentir mieux dans ma peau.

Je poste à nouveau (près de 12 ans après..) car je traverse une période assez difficile de ma vie sur le plan personnel, et plus particulièrement concernant mon estime de moi qui était assez forte et que j'ai aujourd'hui l'impression d'avoir perdu. J'ai été assez touché de lire sur le forum la situation qu'a vécu SoComplicated et de voir qu'elle en sortait aujourd'hui, étant moi-même dans une situation similaire sur quelques points.

Fin 2018 s'est terminée une LTR de 5 ans qui se passait plutôt bien, malgré la distance (2 nationalités différentes), car elle voulait se marier et j'avais peur de l'engagement, je n'étais pas prêt. En parallèle, le couple d'une collègue/amie (LTR de 5 ans également) battant aussi de l'aile, on s'est raproché. Après quelques premiers mois radieux, notre relation a commencé à se dégrader car moi ayant décidé de me consacrer a cette nouvelle relation pleinement, elle s'est mise à douter de son côté renforcée par le retour de son ex avec qui elle a continué a échanger, me disant qu'elle avait besoin de temps et qu'elle ne savait plus trop ou elle en était. C'est à ce moment que je me suis un peu perdu en route : ayant négligée d'autres filles potentielles pour me consacrer a cette relation quand tout allait bien, et me retrouvant seul ensuite, j'ai voulu absolument que cette relation fonctionne (car je m'étais investi) : j'ai donc accepté beaucoup de choses, son besoin de temps, le fait de se voir de manière plus légère tout en souhaitant plus, j'ai aussi renforcé sa culpabilité a elle de ne pas pouvoir être disponible, ce qui a donné lieu a maintenant 1 an et demi de montagnes russes, de moments de hauts et de bas ou elle étant parfois plus disponible, moi demandant plus et la renvoyant a son indisponibilité latente, étant peut-être trop pressant car je n'ai pas pensé à moi dans ces moments, ni à me reconstruire. J'ai un peu "tout misé" la dessus en résumé. Tout ça pour arriver aux mois derniers ou ça allait mieux, ou elle faisant plus d'efforts et moi étant moins pressant, la situation s'était améliorée. Début de confinement, appels et messages quotidiens, messages d'affection... et vient une embrouille du aux vieux démons qui reviennent me hanter, mon insécurité sur cette relation et ma peur de la solitude, et elle qui de son côté, avec ses propres problèmes d'ordre familial et professionnel également, est assez marquée par cette embrouille. Silence radio d'une semaine, après lequel je culpabilise et la recontacte pour m'excuser, elle me répond que cette distance pour moi au départ l'apaise elle aussi, qu'elle a le sentiment qu'on se fait plus de mal que de bien, et que ce problème de timing est selon elle un problème de personnalité, qu'elle n'y croit plus et ne veux pas me faire espérer. Gros coup dur pour moi, je m'excuse à nouveau, lui dit qu'elle me manque, etc. etc..Elle de son côté veut limiter les échanges car trop douloureux. J'accepte donc tout en lui disant que je suis désolé, et que je comprends aujourd'hui que j'aurais du être moins pressant et lui laisser plus de temps pour se retrouver (cela me fait surtout mal pour ce problème de compatibilité évoqué, car dans les bons moments ce ressenti n'était pas présent, le problème de timing est plus facile à accepter que le rejet simple).

Voici donc ce qui s'est passé, et qui n'aide pas mon problème d'estime de moi car à aujourd'hui bientôt 29 ans, je fais un bilan assez pessimiste me concernant : ayant refusé l'engagement avec une fille saine pour vivre une situation compliquée, je ressasse et culpabilise sur les erreurs que j'ai pu faire. Professionnellement, le travail ou je me sentais épanoui s'est progressivement transformé en travail routinier et inintéressant (l'entreprise dans laquelle je suis bat de l'aile), et malgré mes recherches je n'ai pas encore réussi a trouver autre chose (de plus, le fait que cette fille soit une collègue a contribué a rendre ma situation pro très compliquée durant les derniers mois). Vivant dans un petit appartement, voyant mes amis avancer dans leur vie perso, je me sens un peu sur le bord de la route, avec l'impression d'être passé a coté de quelque chose. Ces mêmes amis qui font également leur vie, ce qui est normal, j'aimerais pouvoir remonter la pente avec eux et un lifestyle riche type sorties, vacances, mais c'est compliqué car ils vivent leur vie de leur côté. Je me sens assez seul donc, avec une situation pro et perso compliquée.

J'aimerais inverser cette tendance, me "réveiller" et réveiller ma vie aussi, j'ai depuis le début du confinement repris la musculation et je redécouvre aussi FTS qui m'avait permis à l'époque d'avoir plus confiance en moi, j'aimerais retrouver cette estime de moi aujourd'hui et perdre cette impression d'être le "pote looser" du groupe.

Voilà, désolé pour le long pavé (mais je crois que j'avais aussi besoin de l'écrire), bravo aux courageux qui arriveront jusqu'ici, j'aimerais aujourd'hui pouvoir bénéficier de votre soutien et de vos conseils pour remonter la pente et être vraiment heureux dans ma vie.

Merci !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 09.05.20, 15h05 par Jalapeno
Re-bienvenue ici.

Prenons les "problèmes" un à un.

Faire un bilan de vie à 29 ans ne signifie vraiment pas que tu es fini et surtout pas que tes potes sont meilleurs. Ils avancent mais rien ne t'empêche d'avancer, arrête de te comparer. Sans compter qu'une réussite si elle ne consiste qu'en vacances et sorties… maigre non ? Et tes copains, ils avancent pourquoi ? Par leur job ou parce qu'ils sont en couple ?

Ton boulot : est-il vraiment devenu inintéressant ? Ou est-ce ta relation avec ta collègue qui pèse ? Qu'apportes-tu toi à cette société en étant force de proposition ? Que pourrais-tu apporter à une autre si tu changeais ? Parfois il est bon de persévérer plutôt que de sauter d'un job à l'autre pour de mauvaises raisons…

Les filles.
En fait avec la n2 tu déplores ce que tu n'as pas su faire avec la n1. Perso je ne crois pas à la peur de l'engagement, simplement il est des personnes avec qui c'est sympa pour un temps. Et envisager plus nous fait reculer, surtout s'il y a une attente derrière de la part de l'autre. Se poser pour réfléchir à ce que l'on peux apporter ou non dans une relation, ce que l'on attend de l'autre vaut la peine, qu'en penses-tu ?

S'excuser encore et encore avec une personne pas prête pour x raisons, a quoi bon ? As-tu envie de pitié ? De plus ou moins mauvaises excuses ?

Retrouver de la confiance en soi est une démarche indépendante d'un partenaire. La musculation en fait partie mais il serait dommage de ne pas muscler aussi ton cerveau, d'écouter cette petite voix qui te parle de découvertes dans des domaines qui t'intéressent et pourquoi pas en découvrir d'autres ?

Etre heureux ne dépend que de toi, n'est-ce pas une bonne nouvelle ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Pertinent le 12.05.20, 09h22 par Onmyoji
Merci @Perlambre pour ton message ! Je te réponds en détails :
Faire un bilan de vie à 29 ans ne signifie vraiment pas que tu es fini et surtout pas que tes potes sont meilleurs. Ils avancent mais rien ne t'empêche d'avancer, arrête de te comparer. Sans compter qu'une réussite si elle ne consiste qu'en vacances et sorties… maigre non ? Et tes copains, ils avancent pourquoi ? Par leur job ou parce qu'ils sont en couple ?
Les vacances et sorties ne sont effectivement pas une réussite en soi, mais après une rupture je voulais dire que j'aimerais avoir des potes qui me disent "on part en vacances pour se changer les idées" ou bien faire plein d'activités, et qu'eux-mêmes ayant leur vie ce n'est pas trop le cas.. Pour répondre à ta question je pense qu'ils avancent parce qu'ils sont bien dans leur vie, mais qu'ils s'appuient aussi sur leur couple pour être bien (pas forcément le bon exemple je sais).
Ton boulot : est-il vraiment devenu inintéressant ? Ou est-ce ta relation avec ta collègue qui pèse ? Qu'apportes-tu toi à cette société en étant force de proposition ? Que pourrais-tu apporter à une autre si tu changeais ? Parfois il est bon de persévérer plutôt que de sauter d'un job à l'autre pour de mauvaises raisons…
Concernant le boulot, ce n'est pas la relation qui l'a rendu comme ceci, c'est malheureusement un fait : c'est une entreprise qui ne respecte pas ses salariés, en leur confiant des missions à exécuter sans vraiment de réflexion derrière, sans perpective d'évolution et cela a donné lieu a un départ massif des salariés (donc la relation n'a pas aidé, mais j'ai de toute façon cette envie de voir ailleurs professionnellement depuis un moment).
Les filles.
En fait avec la n2 tu déplores ce que tu n'as pas su faire avec la n1. Perso je ne crois pas à la peur de l'engagement, simplement il est des personnes avec qui c'est sympa pour un temps. Et envisager plus nous fait reculer, surtout s'il y a une attente derrière de la part de l'autre. Se poser pour réfléchir à ce que l'on peux apporter ou non dans une relation, ce que l'on attend de l'autre vaut la peine, qu'en penses-tu ?

S'excuser encore et encore avec une personne pas prête pour x raisons, a quoi bon ? As-tu envie de pitié ? De plus ou moins mauvaises excuses ?
Non non je ne veux pas de pitié... je suis triste d'en être arrivé la pour entamer ce travail, je regrette de ne pas l'avoir fait avant tout en profitant de cette relation.
Retrouver de la confiance en soi est une démarche indépendante d'un partenaire. La musculation en fait partie mais il serait dommage de ne pas muscler aussi ton cerveau, d'écouter cette petite voix qui te parle de découvertes dans des domaines qui t'intéressent et pourquoi pas en découvrir d'autres ?

Etre heureux ne dépend que de toi, n'est-ce pas une bonne nouvelle ?
Oui tu as raison, c'est une bonne nouvelle, j'essaye déjà de me reprendre en main avec les quelques pistes que j'ai (j'ai refait mon CV, le sport c'est pour l'estime de moi, je me remets un peu à la guitare...), après je suis un peu perdu, je ne sais pas trop par ou commencer.
L'important au départ n'est pas tant de savoir par où commencer mais bien de commencer. Tu te soucieras de l'efficacité après. Une fois que tu sauras réellement ce qui t'apporte ou ce qui ne t'apporte rien.

Le sport est un très bon départ, pour l'estime de toi même, la confiance, et le boost que ça t'apportera.
Les CV et ouvertures sur d'autres activités également. Tout ce qui t'élargira ton horizon, te fera rencontrer de nouvelles personnes.



Dernier point : se comparer avec ses potes/amis n'a aucun sens : tu peux avoir l'impression de tout rater aujourd'hui et dans six mois faire le bilan inverse. Comparer n'apporte pas grand chose, mets toi simplement en route vers ce que tu veux et l'homme que tu as envie d'être.

Pour ce qui est des vacances avec les potes, même ceux en couple, peut être faut-il simplement que TU les organises non ? Propose de louer une maison et de vous y retrouver à plusieurs ? Sonde pour voir si d'autres idées pourraient leur plaire à tous. Bref, si TU organises, ben les choses se passent forcément un peu plus comme TU le veux.

Côté vie amoureuse ben t'as vécu une belle histoire et t'as vécu aussi un beau rebond. Le tout s'est probablement enchaîné un peu trop vite. Fais le point sur tes attentes désormais, tire les leçons de tout ça et remets toi tranquillement à rencontrer d'autres nanas.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Répondre