La séduction en 2020

Note : 46

le 30.09.2020 par darkhell91

77 réponses / Dernière par Owen le 20.10.2020, 23h01

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour à toutes et à tous.

Je voudrais vous faire part de mes réflexions sur la séduction en 2020. plus précisément sur la drague de rue.
Je pense que je n’apprends rien à personne lorsque je dis que cette année est “spéciale” LOL

Depuis quelque temps, j’ai fait des constatations, des observations que j’aimerais vous soumettre pour avoir une autre vision des choses que juste mes propres impressions.

Je ne suis pas un expert en drague, loin de là. Mais il y a plusieurs années, lorsque j’ai débuté et que j'engageais la discussion avec une fille dans la rue / parc, le contact était plutôt simple.

Je m’explique : Lorsque je lançais la discussion avec une inconnue en usant d’un opener (même tout bidon), l’échange débutait et (aboutissait sur quelque chose ou non mais), dans 70% des situations, à défaut de choper un numéro ou autre chose, la discussion était sympas et sociale (le but étant que le moment soit agréable pour elle autant que pour moi avant toute chose)

Mais, j’ai à nouveau retenté il y a peu de temps et le constat est tout autre.

Remise dans le contexte :
-Dans un parc (Jardin du Luxembourg)
-Avec un masque (je ne veux pas me prendre 135 euros)
-Avec un opener tout bidon (pas la meilleure idée que j’ai eu)

Malgré plusieurs tentatives, le succès ne fut pas au rendez-vous (ca arrive me direz-vous). Mais plus que la “non envie” d’échanger dans l’attitude de mes “cibles”, j’ai sentie une certaine méfiance. Pas une peur mais une sorte de défiance (en tout cas, c’est mon ressenti qui n’est peut être pas partagé)

J’ai des hypothèses qui viennent soutenir ces impressions :
-Le Covid rend méfiant les gens ;
-Le cas de bonhomme (monstrueusement débile) qui agressent des femmes pour des raison futiles augmente (ou est plus médiatisé mais ce n’est pas le sujet) ;
-Je n'exclue pas la possibilité que c’est aussi mon attitude qui n’est peut être pas la bonne.

Je viens donc vers vous pour recueillir vos expériences du moment et vos réflexions / impressions.

S’il vous plait, je vous prie de rester courtois dans vos réponses. Les réponses du style : “c’est toi qui est nul” ne font avancer ni les individus ni les réflexions.

Merci d’avance de vos réponses.

Dur de rassurer avec un sourire avec le port du masque. Déjà qu'à la base y a un potentiel méfiance rejet qui est haut, en ce moment ça me semble rude.

A voir aussi si tu abordes des personnes qui sont occupées ou qui pourraient être disponibles...
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Les réponses du style : “c’est toi qui est nul” ne font avancer ni les individus ni les réflexions.
C'est pas le genre de la maison. Il te suffira de lire un peu pour t'en rendre compte.


Pour ce qui est de la séduction en 2020 (de la drague, en l'ocurrence, puisque c'est ce dont tu parles dans ton message), clairement la société est tendue; les rapports hommes femmes sont plus tendus que jamais, les femmes en ont assez de se faire agresser physiquement, verbalement ou tout simplement de se faire importuner, et ça entraîne une méfiance, voire un refus catégorique vis à vis des tentatives d'initier le contact à froid.

Beaucoup n'ont plus envie de ça.
Ajoute à ça un contexte sanitaire bien anxiogène : les gens sont tendus, et il est facile de concevoir que beaucoup de femmes n'aient pas du tout envie qu'un inconnu les aborde, il y a eu trop d'abus.

Si tu veux pratiquer, soit conscient de ça, et soit particulièrement habile, léger et agréable dans tes interactions, parce que la marge de manoeuvre est faible. Attends toi à plus de rejets qu'il y a quelques années, clairement. Pas ta faute, pas la leur non plus.

C'est compliqué.

Ca passera davantage en cultivant plusieurs cercles sociaux (amis, clubs sportifs - hors salles qui sont fermées -, voire une présence sur les réseaux sociaux ou sur les apps de rencontre)

Perso, je ne vois vraiment pas l'intérêt d'aller aborder dans la rue, qui est un lieu de passage plus qu'un lieu de sociabilité (et anxiogène pour les femmes) et où tu vas surtout les emmerder.

Une petite stat : ces 10 dernières années, 4% seulement des rencontres qui ont débouché sur une relation se sont déroulées dans la rue. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de se démener pour une probabilité aussi faible, ou ne vaut-il mieux pas cultiver ton cercle social, faire ce qui te plaît, devenir quelqu'un d'intéressant et qui attirera naturellement les rencontres?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] le 30.09.20, 18h56 par darkhell91
  • [0] Pas convaincu le 08.10.20, 18h48 par Olfff

Merci de vos réponses.

C'est en effet le constat que j'en ai eu et cela est rassurant de savoir que c'est plus un état général qu'un "cas isolé"

Je trouve qu'il est dur de redorer le blason masculin quand on parle des idiots qui agressent / parlent mal aux femmes.

Je ne peut pas m'empecher de faire le parallèle avec les statistiques de la natalité en Europe. Le taux de natalité est en baisse dans tous les pays de l'UE depuis 1980 (évidement, je ne retrouve pas l'étude)

Par rapport à l'Allemagne (encore eux), nous nous en sortons plutôt bien. Mais l'évolution ne va t-elle pas aller vers une peur de déranger ou d'être trop brutal.

Je vous mets ici 2 articles qui traite de ce symptôme outre Rhin :
Article du https://www.lemonde.fr/series-d-ete-201 ... 25928.html
et article https://www.nouvelobs.com/rue89/nos-vie ... ifier.html

Malheureusement, vous ne pourrez pas tout lire mais donne une première vision des choses.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 30.09.20, 21h13 par Allandrightnow

Gaffe quand même, dans nos sociétés il y a pas mal de choses qui peuvent expliquer cette chute de natalité sans y trouver une corrélation quelconque avec l’évolution de la séduction...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 01.10.20, 21h42 par Allandrightnow
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Faudrait decoreller séduction et drague de rue, comme l'a dit FK.

En fait en 2020 la question du harcèlement s'est posée depuis quelques temps et qu'on aime ca où non, même si certains le font "bien", la communauté de séduction a pu y contribuer.

On va pas relancer le débat la dessus, mais perso je m'abstiens d'aborder dans la rue, comme je m'abstiens d'aborder des filles qui bossent (dans 99 pourcents des cas sauf si j'ai des signaux clairs comme un phare dans la nuit).

Du coup il te reste quand même plein d'option : drague en ligne, potes, cercles sociaux, bars, soirées...

Je dois bien le constater : ma vie sexuelle a triplé grâce a Tinder a l'époque. Pour d'autres ça sera autre chose, mais les opportunités ne manquent pas, même si le covid met clairement des bâtons dans les roues.

Cela dit j'ai remarque que pendant le confinement draguer sur Tinder était beaucoup plus agréable, les filles étant sans doute dans une position un peu plus ouverte au dialogue.

Quand aux statistiques sur la natalité, perso je m'en contrefous et je pense comme Thé Pop qu'il y a énormément d'autres facteurs qui rentrent en compte. J'aurais plutôt tendance à penser qu'on baise toujours autant mais qu'à chaque époque ses codes.

Hello,

Perso, je pense qu'il ne faut pas baisser les bras, si l'interaction en rue est calibrée, assumée, fun, comme un homme et dans le respect je ne vois pas ce qui pourrait arriver de négatif...

Soit la meuf se braque et le rejet se fait poliment (avantage, tu as eu les couilles de passé à l'action et ça deviens une habitude)

Soit la meuf est fun et accepte ou non de rester en contact et cela donnera un échange fun et sympas dans tout les cas

Je trouve même qu'un homme qui assume, qui a confiance en lui et qui passe à l'action peu importe l'endroit sera très séduisant pour une femme qui doit en avoir marre des boulets de son cercle sociale qui n'assument pas en générale

Potentiellement, mais peut être qu'un mec qui a des couilles, qui est respectueux et calibré sait reconnaître les contextes dans lesquels il est avisé d'aborder, et la rue est de moins en moins l'endroit pour ca.

Après pourquoi pas, on sait tous qu'un séducteur de génie peut pécho n'importe qui n'importe quand (LOL), la question c'est : veux-tu vraiment prendre le risque d'être ce mec chelou et flippant le temps que tu progresses juste pour ton envie personnelle, quand d'autres alternatives existent?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pourquoi tant de haine ? le 08.10.20, 18h50 par Olfff

Perso, j'ai cette image qu'un homme est audacieux, ose prendre des risques, n'a pas peur de choquer parfois même (avec intelligence sociale bien sur et dans le respect).

Pourquoi as tu cette image de ce mec chelou,flippant? En allant avec la bonne énergie, la bonne intention, en étant intègre ça ne peux que bien se passer. Si une femme dis non, c'est non et on passe sa route. Le but évidement ce n'est pas de chasser tout ce qui bouge mais d'y aller lorsqu'il y a des signaux positifs (regards, signe d’intérêt etc...)

Je pense pas que c'est juste une histoire d'envie personnelle, je suis sure que beaucoup de femmes voudraient se faire aborder par un homme confiant et qui sait s'y prendre, je trouve qu'est c'est même un bienfait social que d'initier des rapports sociaux (maintenant tout dépend des intentions de chacun). Mais une société ou tout le monde n'ose pas importuner untel ou unetelle ce serait bien morose je trouve : )

C'est à nous hommes de prendre l’initiative. C'est pas qu'une femme n'aime pas se faire aborder dans la rue, ça dépend de la manière, la façon de s'y prendre. Une femme c'est notre miroir, à nous d'ajuster notre innergame, nos caractéristiques masculines pour maximaliser nos chances de faire monter l'envie à une femme de donner suite.

Alternatives : Tout les contextes sont possible je pense : ), et ne pas avoir peur du regards des gens et des femmes libère l'homme en nous (toujours avec intelligence bien sur et respect).

Perso, j'ai cette image qu'un homme est audacieux, ose prendre des risques, n'a pas peur de choquer parfois même (avec intelligence sociale bien sur et dans le respect).
Oui, mais ce n'est pas incompatible avec choisir le contexte, et en 2020, la rue est de moins en moins propice à ces interactions. Apres, c'est une opinion personnelle et j'ai pas envie de refaire un débat qui a déjà eu lieu, mais perso mon "field" n'est vraiment pas dans la rue. Apres, chacun est libre de faire ce qu'il veut.
Pourquoi as tu cette image de ce mec chelou,flippant? En allant avec la bonne énergie, la bonne intention, en étant intègre ça ne peux que bien se passer. Si une femme dis non, c'est non et on passe sa route. Le but évidement ce n'est pas de chasser tout ce qui bouge mais d'y aller lorsqu'il y a des signaux positifs (regards, signe d’intérêt etc...)
Parce que j'écoute nombre de mes amies qui détestent se faire draguer dans la rue. Et pour un mec qui le fait bien, y'en a 50 qui le font mal. Si tu es ce mec qui le fait bien, génial, mais perso, je pense que beaucoup se croient être ce mec et ne le sont pas, et je privilégierais d'autres endroit.

Un bar, une soirée restent des endroits tout à fait adéquats hors COVID.

Après, je vais recontextualiser : je suis clairement anti-stéréotypes de genre, hétéroflexible et j'ai connu assez de filles pour ne pas douter de mes capacités de dragueur. Je suis aussi plutot marginal, j'évolue dans des spheres moins classiques et je n'aime pas parler au nom des gens et de la société en général.

Je pense aussi que si y'avait moins de danger pour les filles, elles pourraient être plus proactives dans la drague et ce serait vraiment cool car tout le monde baiserait tout le temps.

Et c'est exactement cet aspect qui m'emmerde chez les hérauts de la drague de rue : le côté "un homme c'est aventurier, c'est audacieux, ça n'a pas peur de choquer", comme si l'on voulait se donner une belle image pour se plaire soi-même avant tout...parce que c'est quand même beaucoup ça, des gens avec une mauvaise estime d'eux-mêmes qui veulent faire un truc "risqué" pour se prouver des choses et se dire "MOI, j'ose, et puis de nos jours, si personne ne peut plus importuner personne, on se ferait chier", tout ces discours neuneu-réac qui n'ont aucune prise avec le réel.

En oubliant que sur 100 personnes que tu as abordé, tu en auras gonflé 99, que ce sont de vraies personnes en face sur lesquelles tu auras un impact négatif, même si tu es fun et compagnie. Si ça t'intéresse, tu as une littérature abondante sur le fait que la rue reste un espace masculin avant tout et que les femmes utilisent énormément de stratégies/stratagèmes pour simplement rentrer chez elles en étant le moins emmerdées possible.

Tu vas sans doute me dire "oui mais je ne suis pas un relou, je n'ai pas de mauvaises intentions", sauf qu'on s'en fout de ton intention en vrai, pour la plupart des femmes, tu seras un relou de plus. Je te parlais des 4% de rencontres qui se font dans la rue (ou dans l'espace public, plus globalement), au lieu d'organiser ta vie de façon holistique (globale) et agir sur les 96% restants, toi tu préfères investir les 4% restants parce que c'est plus compliqué et que ça titille ta passion pour le challenge.

Parfois, spontanément, des rencontres peuvent arriver oui, mais dans la rue, le métro etc, ça ne reste que ça : d'heureux hasards, des moments spontanés où tu ne penses même pas à initier le contact (ça m'est arrivé en janvier avec une fille qui m'a demandé mon numéro parce que j'ai caressé son chien dans le métro), des jolies exceptions qui ne restent que ça : des exceptions.

Vraiment, et c'est pas contre toi : autant bosser sur son estime personnelle (par les moyens que tu veux), écumer les sites de rencontre, oser aller faire des activités qui te font peur, cultive-toi, intéresse toi, ouvre des portes mais oublie la rue, qui est davantage un lieu de passage (où les femmes se sentent, dans leur immense majorité, pas à l'aise et vulnérables) où ton impact sera négatif malgré tes bonnes intentions.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Post responsable le 02.10.20, 15h15 par Owen
  • [+1] 100% d'accord le 03.10.20, 15h22 par Helpmeadb

Pour mon expérience personnelle, lorsque j'aborde une inconnue dans la rue et lui fait un compliment, dans la majorité des cas je constate une émotion positive chez la fille même si elle ne désire pas me laisser son insta/numéro. J'ai rarement esquisser une réaction négative.

"Vraiment, et c'est pas contre toi : autant bosser sur son estime personnelle (par les moyens que tu veux), écumer les sites de rencontre, oser aller faire des activités qui te font peur, cultive-toi, intéresse toi, ouvre des portes mais oublie la rue, qui est davantage un lieu de passage (où les femmes se sentent, dans leur immense majorité, pas à l'aise et vulnérables) où ton impact sera négatif malgré tes bonnes intentions."

Tout a fait d' accord avec toi mais je rajoute aussi la rue. l'impact négatif est fait par les boulets/lourdingues/pots de de colles du style " et t'est bonne, pq tu me répond pas biatch, malgré le non le mec continue 15min etc... un homme classe et correct ca passe.

L'avis d'une femme serait intéressant : )
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas si simple le 03.10.20, 16h25 par Onmyoji
  • [0] Non le 03.10.20, 19h03 par Poordonkey

Les femmes sont très douées pour paraître aimables et flattées,
quand une fois que tu es parti elles lèvent les yeux au ciel en soufflant soulagées que tu aies lâché l'affaire facilement. Il ne faut pas se fier à ce que tu vois.
Si internet est une caisse de résonance pour beaucoup de conneries et de faux témoignages montés en épingle pour se sentir appartenir au groupe (ou pas se sentir "inférieure car pas emmerdée", c'est comme ça qu'il y a des nanas même pas abordables qui disent se faire emmerder quand même), on peut pas ignorer qu'il y a une part de vérité à ça.
Et que malgré tes bonnes intentions, ta belle manière, tout ce que tu veux, tu peux être importun.
Parce que ta lecture n'est jamais parfaite, ou parce que quoi qu'il arrive, pour certaines nanas tu serais emmerdant pour elles. Et même si au fond, ce sont peut-être elles qui ont tort, dans les faits, tu seras le boulet puisque tu feras un truc en refusant d'entendre que tu peux être important, et en te berçant de l'illusion qu'il n'y a que les lourds qui le sont, et c'est facile pour se dédouaner, en croyant ne pas l'être, même en sachant qu'on a pas le niveau. Faut quand même se dire un truc, si elles te trouvaient pas lourd et séduisant, elles auraient aussi une réaction positive en actes dans la durée. Pas juste ponctuellement, pour "faire passer" jusqu'à ce que tu te barres.
Ceci n'est pas une citation inspirante

Oui et je choisi de risquer d'être importun. Ce qu'on pense de moi je n'y prête pas attention, si une pense de moi que je suis un boulet, c'est son droit...

PS : j'ai beaucoup aimé le commentaire de Catherine Deneuve avec son idée de donner le droit aux hommes d'importuner : )
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-1] Douteux / Malsain / Toxique le 03.10.20, 19h01 par Poordonkey

Le problème étant que ton comportement donne une mauvaise impression pour l'ensemble des mecs...
On te dit pas de pas aborder, seulement le faire de manière industrielle, en ayant pas le niveau, pour se faire la main, c'est de la connerie. Quand tu as enfin le niveau, tu as suffisamment pourri le field pour que ça ne passe plus.
Ceci n'est pas une citation inspirante

Non mais on t'explique par A+B l'impact que tu peux avoir sur les autres, ta seule réponse c'est "MOI je veux importuner MOI je veux MOI MOI MOI MOI".

Version polie : décentre-toi parce que tu vas être tout seul à t'éclater dans ta tête et tu vas finir par t'isoler
Version honnête : sors-toi la tête du cul et arrête de te prendre pour un dandy désinvolte, t'as sans doute mieux à offrir que cette version egocentrique de toi
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 03.10.20, 21h53 par Onmyoji

Du calme... c'est pas en faisant des reproches qu'on fait rentrer des idées nouvelles. Restons civils et courtois svp.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 03.10.20, 21h48 par Allandrightnow

Hello,

Mais je n'ai jamais dis de le faire de manière industrielle. Je ne vais pas me balader sur les champs Elysées et parasiter toute la gente féminine. Si dans mon planning je suis en rue et que je croise une femme qui retient mon attention je trouve qu'il faut tenter l’interaction 2020 ou pas.

Voila c'est simplement mon avis que je partage.

Poordonkey : Je comprend ton point de vue qui n'est pas le mien. Personnellement, je suis persuadé qu'une femme célibataire dans la majorité des cas aimerait se faire importuner par un gars qui pourrait potentiellement lui plaire. Oui je pourrais tomber sur des femmes mariés, en couples, pas intéressé etc... Et les importuner, j'en suis conscient. J'estime que ca fait partie tout simplement de la vie, il n'y a rien de dramatique. Je trouve plutôt que c'est sur l'éducation des hommes qu'il faut agir. Comment parler et être un homme, un gentleman avec une femme par exemple...

Je suis la preuve vivante que ça fonctionne bien car j'ai déjà daté des belles femmes via ce procéder. Et plus tard dans l’interaction elles m'ont souvent avouée avoir aimée cette audace...

peace
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 04.10.20, 08h33 par Jalapeno
  • [+1] Bien vu le 04.10.20, 21h35 par Allandrightnow

Je trouve ce discours dangereux perso.

Oui occasionnellement ça peut fonctionner avec quelqu'un qui fait ça bien. Maintenant si je demandes a mes copines, y'en a pas une qui se sent pas en danger régulièrement quand elle se fait importuner justement. Dire qu'elles "aimeraient" ça secrètement c'est prêter des intentions en projetant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 04.10.20, 15h41 par Onmyoji

Répondre