[J] Dessine moi un câlin

Note : 54

le 12.04.2021 par VirtualBoy

20 réponses / Dernière par VirtualBoy le 25.06.2022, 15h00

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Yo !

En guise d'introduction : j'adore écrire, j'ai trop de choses à dire, je vais faire des efforts mais je sais d'avance que ça risque d'être long, désolé.

Allez, feu :

Bon, c'est super drôle : ça fait des années que je traine sur le forum comme un gros lurker sans jamais poster. Il y a environ 4 ans, je m'étais vraiment chauffé pour créer un journal, parce que je trouve la pratique super seine (j'ai adoré lire les vôtres), et puis BIM je me suis trouvé une copine avant que je me lance.

C'était ma première vraie relation, et franchement c'était à la fois incroyablement bien et super dur, un peu comme ma beaucoup de choses dans la vie j'ai l'impression.

Et puis ensuite, la vie quoi : j'avais 25 ans, premier boulot, déménagement à l'autre bout de la France, pas de plan en commun, ça marchait plus trop. Je savais et je sentais que c'était mort, alors vu que je suis un mec super courageux, j'ai attendu que ça se dégrade jusqu'à ce qu'elle me quitte. Non franchement je ferai plus jamais ça, c'était vraiment immoral, des fois j'suis un peu nul, mais bon j'apprends.

On est resté un peu plus de deux ans ensemble, on s'est quittés en bon termes, pas de hargne, on a beaucoup discuté, pleuré aussi, vraiment beaucoup. Ça m'a servi d'électrochoc et j'ai vraiment rebondi par la suite. J'étais un peu devenu une loque et c'est plus le cas aujourd'hui, je suis super, super content. Si c'était à refaire, je ferai tout pareil, en étant plus respectueux sur la fin.

Je me suis ramassé à la petite cuillère, et j'ai lancé un grand plan de relance de la joie de vivre, avec de nouveaux amis, du sport, plein de nouveaux habits, des plantes vertes (beaucoup), j'ai réappris à être heureux tout seul. Quand on est deux, c'est facile d'attendre de l'autre qu'il nous apporte de la joie de vivre en pastilles sur un petit plateau doré. C'est facile d'oublier tout le reste et de devenir l'ombre de soi même, de vivre pour des câlins et des mots gentils, comme dans un petit cocon tout douillet. Je ferai plus jamais ça non plus.

Et là...

C'est le drame, un peu, à moitié, en arrière plan quoi.

C'est pas pour me la raconter, mais j'ai une vie vraiment géniale : le boulot de mes rêves, la santé, des amis, une ville cool, plein d'activités et de centres d'intérêt, j'apprécie les petites choses de la vie. Vraiment, je m'éclate et j'en ai conscience.

Alors il y a environ un an et demi je me suis dit que dans cet état d'esprit, c'était le moment idéal de chercher une copine. J'ai vraiment jamais su comment faire, alors par défaut je me suis tourné vers les applis de rencontre, avec quand même un peu d'espoir. Ça a été un gros drame, j'en ai essayé un paquet, j'ai changé mes photos, ma bio, tout. Je me serais contenté d'un match par semaine, vraiment, mais ça a été un échec total. (Presque) rien, nada. Alors je suis pas méga beau, je perds mes cheveux, je suis naturellement mince, mais putain quoi. Bon, je le prends pas trop personnellement.

Je me suis dit que tant pis, que de toute façon j'aime pas le principe, tout basé sur le physique et tout ça.

Alors j'ai continué ma vie en essayant d'être social, mais sans jamais réussir à avoir quoi que ce soit avec une femme.

Et aujourd'hui, j'en peux plus. Ça fait plus de deux ans que j'ai pas eu le moindre contact physique avec quelqu'un en dehors de serrer la main et faire la bise (et encore, putain de covid).

Ça me démonte, mais ça me démonte tellement. Je le sens dans mon corps qui crie famine pour des câlins, des caresses, un geste, rien, n'importe quoi, qu'on me serre très fort contre soi. Mon corps crie son mal être sans arrêt, le jour, la nuit, quand je me lève, quand je travaille, quand j'essaie de dormir. J'en peux vraiment plus, j'ai juste envie de ne plus ressentir ce putain de manque juste quelques semaines, quelques jours. Juste un tout petit peu avoir la paix, me sentir léger et empli de chaleur. Ça s'arrête juste un peu quand je traine avec des potes.

Une nuit je me suis réveillé en train de me frotter compulsivement le torse et je me suis dit que c'était vraiment grave. Je me sens comme un cochon d'inde qu'on a laissé tout seul dans sa cage, enfin j'imagine que c'est comme ça, j'ai pas demandé.

La semaine dernière il y a eu un soir où j'étais très fatigué, je me suis couché à 21h30 et j'ai fondu en larmes, parce que j'en peux plus de vivre avec cette sensation, c'est un putain de cauchemar.

Faut pas se laisser abattre

Je suis pas du genre à me laisser dépérir, enfin, pas cette année. Le covid est arrivé comme un coup de massue. Coincé chez moi, tout seul, il me fallait une vraie raison de me lever le matin en dehors du boulot, quelque chose qui me donne l'impression vraiment de profiter la vie et d'en faire quelque chose.

Alors j'ai commencé à apprendre à dessiner. Je sais pas si c'est pas un peu orgueilleux de se féliciter, mais franchement je me félicite. J'ai bossé des heures, des jours entiers, j'ai tellement appris de choses. C'est vraiment passionnant et je me suis donné à fond, j'ai tout donné.

Sans ça je pense sérieusement que j'aurai frôlé la dépression. J'ai pris toute ma douleur et je lui ai mis des centaines d'heures de dessin dans la gueule, il faut pas me chercher.

Je vais bien, j'ai juste mal tout le temps. Bon, je vais peut être pas si bien que ça mais c'est pas invivable. C'est juste que plus ça dure, plus c'est difficile. J'apprécie quand même énormément la vie.

J'ai juste décidé qu'il fallait pas que je me laisse souffrir comme ça.

Samedi prochain, j'ai un speed dating en ligne, on verra ce que ça donne. Et puis j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai invité une meuf à trainer avec moi, elle a dit oui, j'étais content mais c'est quand même vachement compliqué et je me suis peut être chauffé pour autre chose que ce que j'espérai. Je raconterai ça sur mon prochain post.

Et puis surtout j'ai toujours pas eu mon câlin. C'est ma résolution de 2021 : avoir des câlins. Je sais c'est très ambitieux.

Je vous laisse avec mon dessin d'Anya Taylor-Joy, c'est ma chérie même si elle est pas au courant.

Et merci de m'avoir lu !

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Enorme ! le 13.04.21, 00h05 par FK
  • [+3] Bienvenue ! le 13.04.21, 03h47 par Onmyoji
  • [+3] Wow le 13.04.21, 16h24 par Esope
  • [+3] Like ! le 18.04.21, 19h20 par Jalapeno
  • [+3] Yeah ! le 28.05.22, 12h11 par valll

Mec c'est incroyable ce dessin, t'as un super pouvoir là
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 13.04.21, 03h47 par Onmyoji
  • [+2] Merci ! :) le 13.04.21, 18h53 par VirtualBoy
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

:shock:

Au delà même du dessin, t'as tout bon. Ton message sent le naturel et la spontanéité, l'acceptation de ses failles sans dénigrement outre mesure : Tu vas pas tarder à les trouver tes calins.

Si ton speed dating ne marche pas, tu as juste à aller dans un bar où les gens ont l'habitude de parler les uns avec les autres, assez tôt lorsque c'est encore calme. Tu bois quelques verres et tu dis bonjour à toutes les personnes du bar, en montrant ta spontanéité et ton envie de passer une bonne soirée. (Parle pas des calins par contre.) Ensuite, tu dis bonjour progressivement aux gens qui arrivent dans le bar, de façon à ce que lorsque tout le monde parle à tout le monde, tu connais tout le monde.

T'as l'air détendu sincère et chouette, et il te manque juste de la visibilité et l'occasion de t'exprimer. Fais ça une ou deux fois, et tu vas vite trouver.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 13.04.21, 18h54 par VirtualBoy

Merci à vous deux pour vos réponses, ça me fait vraiment plaisir !
Si ton speed dating ne marche pas, tu as juste à aller dans un bar où les gens ont l'habitude de parler les uns avec les autres [...]
Oui je pense que c'est une bonne idée. Avant la fermeture des bars, j'allais à des "Drink and Draw" : en gros tu rejoins des autres amateurs de dessin dans un bar et tu gribouilles en discutant. Ça m'avait permis de parler à pas mal de nouvelles personnes, mais j'ai été coupé dans mon élan.

Aller dans un bar tout seul, j'ai jamais vraiment fait. Mais si c'est dans un bar dans lequel je me sens un peu chez moi, ça peut être rigolo. J'en connais un comme ça, ça sera un des objectifs du déconfinement !

En général j'ai souvent du mal à faire quoi que ce soit tout seul, surtout quand il y a des gens autour. Par exemple j'ai même jamais pris un café seul en terrasse. J'ai décidé de commencer par faire un peu de croquis urbain, aussi parce que j'en ai assez de dessiner devant un écran. Dessiner en public ça peut être un bon moyen de se faire des potes, les gens sont très curieux en général !

A la personne qui m'a envoyé un MP : désolé mais j'ai pas le droit d'envoyer des MP donc je peux pas te répondre, j'ai envoyé un ticket à FK...

Merci encore pour vos retours !

A plus :)

Ouaip tout seul je sais pas, mais de toute façon c'est toi qui voit et faut que tu te réappropries le conseil.
Si je le présentais ainsi c'est parce que c'est ce que j'avais commencé à faire lorsque je voulais appliquer ce que j'avais lu sur FTS. J'avais la même spontanéité que toi, et on allait à 2 ou 3 dans un bar qui s'appelait explicitement "le café populaire", et mes potes se marraient alors que je créais le contact et les prenait souvent à partie.

C'est loin d'être une méthode miracle où quelque chose à appliquer tel quel mais c'était juste pour signifier qu'en étant spontané et ouvert et en voulant des rencontres, il m'avait suffit d'aller dans un endroit où c'est un peu l'ambiance générale pour facilement "débloquer" cet instinct, et me retrouver sans m'en rendre compte à parler à tout le monde dans une soirée, et donc à acquérir une visibilité que j'avais pas eu jusqu'à présent.

En plus vu comment t'as l'air d'être un geek capable de t'améliorer de façon spectaculaire en peu de temps, c'est pas très engageant et ça peut vite devenir très rétributeur.

Oui d'accord, je comprends mieux là où tu veux en venir.

C'est vrai que c'est pas évident. Le problème que je rencontre, et peut être qu'on est pas mal à être dans ce cas, c'est que dès que tu as un groupe de pote, tu te retrouves vite "enfermé" à trainer tout le temps avec les mêmes personnes (sans que ce soit forcément une mauvaise chose dans l'absolu). Engager la conversation avec des inconnus dans un bar, c'est pas trop un truc que mes potes feraient, donc j'imagine qu'il faut être moteur.

Après, j'ai quand même pas mal d'activités différentes donc dans tous les cas j'ai pas mal de possibilités, mais je suis pas quelqu'un de très spontané quand il y a du monde autour c'est pas tout le temps facile.

Dans tous les cas, l'idée est là : savoir engager la conversation avec des inconnus c'est quand même vachement utile. Une idée à intégrer dans mon mode de vie quoi j'imagine :)

Et puis engager la conversation dans le seul but avouer d'engager la conversation et de laisser advenir ce que j'appelais "une bonne soirée", qui se fait de rencontre de nouvelles amitiés et d'imprévu.

Parce que j'avais aussi pas mal de cercles, mais quand j'allais à l'impro, c'était pour faire de l'impro. En cours, c'était pour suivre les cours, etc.
Alors que quand on allait dans ce bar avec mes 2 potes et que je me levais pour aller dire bonjour et quelques conneries à un groupe, le but avoué était de dire quelques conneries aux gens. Ca durait 2-3 minutes, on échangeait nos prénoms, une blague ou deux ou un mytho énorme (mon pote qui est là bas sort de l'armée, donc si vous voulez aller lui parler dans la soirée, il sera content et il est vraiment en manque), et on se disait à plus tard dans la soirée.

Plus tard, tu peux interpeller la personne par son prénom lorsque t'es en train de commander, lui payer un verre si t'en envie, etc. Le bruit et le mouvement qui se développe alentour permet à tout le monde d'être content d'avoir quelques "connaissances" dans le bar, et favorise un lien tout au long de la soirée.

Enfin, encore une fois, je parle de ça parce que ça me fait plaisir d'y repenser, que spontané et en manque de visibilité que tu es tu me fais penser à moi plus jeune, mais t'en feras bien ce que t'en feras. :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 14.04.21, 18h47 par VirtualBoy

Déjà, Félicitations pour ta motivation, ta détermination, et pour tes "talents" en dessin (à ce niveau là c'est du talent, mais c'est évidemment pas tombé tout seul, je pense que le fait de te raccrocher à ça y s bien contribué, mais tu as dû aussi très bien travailler pour t'améliorer à ce point. On a un sujet sur l'apprentissage du dessin, si tu veux partager ton expérience ça intéressera plein de monde).

Pour les sites, on en a débattu pas mal ici mais c'est un peu normal.
Il y a un déséquilibre énorme entre les hommes et les femmes du fait de nos comportements de groupes (qui ont un retentissement individuel), et comme les hommes ont aucune idée pour la plupart de comment draguer, bien se présenter, et qu'ils ont une vision purement binaire de la chose, ils pensent que c'est pas néfaste de tout "liker" pour augmenter leurs chances. En vrai ça donne beaucoup d'attention à des tas de nanas, qui viennent donc la plupart en chercher dans autre but que ça, et les autres ont accès à tous les mecs quel que soit leur intérêt objectif. Donc, faut vraiment pas le prendre pour toi.
Par contre, quand tu dis "j'aime pas le principe, tout basé sur le physique"; ça me paraît être une excuse un peu facile ou naïve. Quelle que soit ton interaction, il y aura toujours une phase basée sur ça. Si tu étais dans des speed datings en aveugle comme ça peut se faire parfois, ou dans une conversation avec une inconnue sur le net, il y a bien un moment où tu vas la rencontrer en vrai, et même si tu as un super feeling avec, le physique va jouer. Alors s'il est moyen, ce sera aisément compensé par le feeling et ça aura été un "démarrage plus facile", s'il est moins bien ça risque beaucoup d'être un tue- l'amour.
Très peu de personnes en réalité n'en ont cure, et celles qui n'en prennent pas considération le font souvent par manque de confiance, impression de pas mériter autre chose ou volonté de ne pas être trop "en décalage". Mais instinctivement, c'est naturel d'être attiré par le beau, c'est câblé dans notre cerveau et nos gènes, on rajoute des couches de culture dessus qui font qu'on va sublimer certaines choses, mais globalement en dehors de ça il y a des invariants.
Donc au final, il faut faire avec.
Après faut pas s'empêcher de chercher autre chose, un physique c'est la base, pas l'essentiel, vaut mieux quelqu'un de moyen mais qui est respectueux de toi et t'aime que l'inverse mais beau.
Donc les sites de rencontre ça peut être un outil car ça ouvre vraiment un accès à énormément de personnes très différentes, mais il vaut mieux apprendre à bien les utiliser, et trouver un site compatible avec son fonctionnement.
Toi, tu devrais utiliser des sites qui laissent plus de part à la description.
Pour les photos, dans les sujets dont je parle il y a quelques guides. Mais ton meilleur moyen de choper des likes, c'est de faire un autoportrait de toi en dessin, rien que ça, c'est un super moyen de gagner des points, car tu mets en avant un talent exceptionnel et ça c'est très attirant en général.
Tu peux aussi utiliser On va sortir ou des sites similaires, ça permet d'organiser des sorties thématiques (cinéma etc), dans un groupe connu (pour gérer les gens bordéliques) ou inconnu.
Des gens organisent des sorties photos, dessins, cinéma, découvertes de restaurants...
(Bon c'est en temps normal, mais là le dessin tu peux toujours en faire dans des parcs etc).

Pour la réalité, tu peux donc amplifier tes perspectives par là. Je me limiterai volontairement pas à la situation actuelle, qui est en phase de se terminer... (et quand ça va être le cas, vu la quantité de gens frustrés par la situation ça va être l'orgie).
Tu peux aussi aller en solo dans des parcs ou des musées, faire des cours de dessin collectifs (bon après je parle du dessin parce que c'est ce que tu as mis en avant, mais j'imagine qu'il ne faut pas devenir juste "le mec qui dessine bien" mais tu as l'air d'avoir assez d'atouts en dehors pour ne pas être que ça, si tu as un taf cool qui te plaît et des passions variées), faire du sport dans des parcs ou des stades (bon moyen de se lier avec des gens), en salle (plus tard), aller à des soirées "sportives" ou "blind test" dans des bars (c'est plus facile dans ces cas là que dans les soirées dansantes ou les bars un peu lounge avec des groupes très segmentés, et c'est facile d'être repérable si tu es habitué.).
Aussi, je ne sais pas si tu passes du temps dans les transports mais c'est souvent un moyen facile delier conversation.

Pour le "problème" d'être dans un groupe peu ouvert, ou facilement porté vers les gens, la solution c'est de réduire le nombre pour augmenter la surface de contact. Quand tu es avec dix personnes tu as autant d'accroches possibles pour ne pas te laisser aller vers l'extérieur. Si tu n'es qu'avec une, deux ou trois personnes, c'est idéal (et puis ça tient dans une voiture, ça simplifie la logistique. Et aussi, ça a tendance à renforcer l'idée qu'on fait tout ensemble, parce que tu peux vouloir te tourner vers les autres, la plupart du temps les autres pourront rester dans leur coin ou n'être pas motivés par l'autre groupe. D'expérience, les gens vont plus jouer le jeu s'ils peuvent pas se barrer à volonté. Et c'est pour leur bien). Bien sûr il faut aussi que les gens puissent se décoincer ou soient motivés, sinon tu vas devoir avoir beaucoup d'énergie pour les porter à bout de bras.
Mais aborder des inconnus, ça se fait très simplement. Dans la file à l'entrée, devant le bar, en passant entre des groupes serrés... Il faut faire feu de tout bois, même si tu n'es pas intéressé, ça crée une bonne énergie...

Bon, j'écourte, c'est pas le but de ton journal, mais tu peux trouver ici plein de journaux qui t'inspireront.
Hâte de lire la suite de tes aventures...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Merci ! :) le 14.04.21, 20h22 par VirtualBoy
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Merci à vous deux pour vos réponses !
On a un sujet sur l'apprentissage du dessin, si tu veux partager ton expérience ça intéressera plein de monde).
Avec plaisir !
Par contre, quand tu dis "j'aime pas le principe, tout basé sur le physique"; ça me paraît être une excuse un peu facile ou naïve.
Oui, j'avais pas vu ça comme ça mais je suis d'accord. Ce qui m'avait surtout saoulé, c'est qu'une grande partie des profils se contentaient d'un selfie et basta, pas de bio, une seule photo, zéro effort. Quand je vois ça, même si je trouve la meuf jolie, j'arrive pas à savoir si je suis intéressé ou pas.Quand tu rencontres une personne dans la réalité, même si je suis d'accord pour dire que le physique joue énormément au premier abord, le fait de voir comment la personne se comporte dans son environnement, sa gestuelle, etc. peut peut être aider un peu à envisager quelle personne elle est, alors que là... J'aime pas du tout l'aspect "swiping" aussi, mais y a des applis qui proposent d'autres fonctionnements.

Dans l'ensemble l'excuse reste quand même facile. Il faudrait que je me fasse un meilleur profil, l'idée de l'auto portrait est assez fun ! J'avais déjà essayé, mais j'étais beaucoup moins doué en dessin donc le résultat était pas ouf, aujourd'hui je pourrais faire un truc stylé, à tester.

Merci beaucoup pour tes conseils en tout cas, c'est vraiment bienvenue.

Bon, j'en profite pour faire une entrée de journal sur un truc qui m'a bien tracassé dernièrement.

#1 Mr Bojangles


Comment on fait déjà ?

Le printemps arrive, mon corps a bien compris ça et je me suis pris une bonne montée d'hormones, en mode excité comme un troupeau d’acariens au musée de la moquette. Donc forcément, je cherche un peu plus les opportunités.

Il y a pas longtemps une nouvelle collègue est arrivée, elle ne travaille pas dans la même activité donc j'ai à peine remarqué sa présence au départ, je savais même pas ce qu'elle faisait là, ni son nom, ni rien. Tous les soirs elle passait devant mon bureau pour dire au revoir, en me faisait cadeau d'un très grand et beau sourire que je devinais à travers le masque et franchement ça me plaisait pas mal. En fait, je me suis petit à petit rendu compte que c'est même toute sa personne qui me plaisait pas mal du tout, ça arrive pas tous les jours donc ça m'a fait un peu bizarre !

Un jour, une collègue a organisé une rando avec quelques autres collègues. J'adore vraiment la rando, c'est vraiment mon truc, je travaille dans les milieux naturels, donc forcément quand j'ai vu ça, et qu'en plus la meuf en question était là, j'ai répondu : "j'peux pas déso j'ai escalade." Super logique !

Bon, au final un concours de circonstances a fait que j'ai changé d'avis, on se rattrape comme on peut. Et puis j'essaie d'être plus social.

On s'est fait ça un beau samedi ensoleillé. J'adooore marcher, j'adore la nature, je me sentais comme un petit chien surexcité qui fait sa balade journalière avec mémé (est-ce que j'ai vraiment envie de continuer à faire des comparaisons dans ce journal ?)

J'étais là, un peu penaud, à me demander comment je pourrais initier le contact avec elle, pourtant avec le recul je me dis que c'est pas bien compliqué. Alors j'ai juste continué à marcher en rigolant avec les collègues comme si de rien n'était, et elle est venue me parler !

On a beaucoup discuté pendant le reste de la marche, vraiment sympa, on a un peu le même humour donc c'était vraiment cool.

Sur le principe, je suis pas fan de draguer des collègues, mais je me suis dit que "balek, de toute façon c'est pas comme si on bossait ensemble", et puis j'avais envie et parfois je réfléchis pas trop.

Je la connaissais pas, je me voyais mal lui proposer un truc que tous les deux à la suite de cette journée. Donc je l'ai invité peu après à une autre rando avec quelques collègues. Elle était vraiment enchantée que je lui propose. Beaucoup trop même. On a un peu discuté par messages, elle me ressortait des détails que je lui avait donné sur moi (?), on a pas mal rigolé, super échange ! Au final elle était pas dispo, mais elle était vraiment motivée pour que je lui propose une autre fois.

Et puis soudain, mauvais temps et confinement.

Pas grave. Vu sa réaction, j'étais assez confiant sur le fait qu'elle accepte qu'on fasse un truc que tous les deux si je lui proposais. Alors je lui ai envoyé un message :

"VB : Bon ! Pour ce que je t'avais proposé la dernière fois, ça va être un peu compliqué vu le contexte ! PAR CONTRE, si tu veux découvrir un peu la ville, sache que je suis un très mauvais guide !"
Ah non attends merde
Bon, c'est pas très bien vendu"

S : hahaha
j'adore
Avec grand plaisir !"

Whaaaat ? Mais moi d'habitude quand je propose un truc à une meuf, on me répond un "faut voir" dans le meilleur des cas, voire un "pourquoi pas". Un "avec grand plaisir" ? Mais j'ai jamais eu ça moi !

Forcément j'étais méga content.


Un petit tour

En la croisant au boulot, j'ai fixé un rendez-vous avez elle et puis c'était parti. On s'est rejoint en ville et on a commencé par faire un petit tour. Le courant passe vraiment super bien, on a le même humour, on rigole beaucoup. En fait on a beaucoup points communs.

On a fait un tour à la bibliothèque, elle a emprunté son livre préféré et me l'a donné pour que je lise, j'ai trouvé ça super mignon, j'ai fait de même avec mon auteur préféré (on aime tous les deux beaucoup lire).

Et puis on s'est calé dans un parc et on a beaucoup discuté, et elle m'a mis la race à la bataille corse. Ça faisait longtemps que j'avais pas eu un aussi bon feeling avec une meuf donc j'étais super content. Je lui ai parlé d'un projet de dessin que je devais finir le lendemain pour une asso. Elle a vraiment beaucoup aimé, et elle tient absolument à acheter le produit fini (c'est pour imprimer sur des vêtements notamment). Je lui ai dit que "mais t'inquiètes je te l'offrirai", mais non, elle voulait vraiment l'acheter, ça m'a vraiment touché.

Elle m'a proposé de venir avec elle et des potes pour faire une petite marche le lendemain. J'ai répondu que c'était pas possible car je devais absolument terminer mon dessin. Mais elle a insisté, elle voulait vraiment que je sois là.

"Mais vas-y fais ton dessin ce soir, envois moi des photos et je te dirai si c'est bien !"

Bon, ok, j'ai craqué. On a fini par se dire aurevoir, elle m'a dit qu'elle avait trouvé ça vraiment cool, ce à quoi j'ai répondu que je m'étais grave fait chier en rigolant.


Allô cerveau au secours

Je suis rentré chez moi vraiment, vraiment content. C'était mon premier date en... en... 4 ans et demi, 5 ans ? Ça me fout le vertige.

Et puis d'un coup j'ai eu cette discussion super intéressante avec mon cerveau :

"Cerveau : Bon, dis moi, y a pas un truc qui t'a échappé ?

VB : Non franchement, je vois pas.

Cerveau : Ben, elle t'a parlé de son beau père vite fait...

VB : Ouais et ?

Cerveau : Ben ses parents sont ensemble, elle te l'a dit... Et donc...

VB : Et donc...

Cerveau : Mais gros !

VB : ...Ah mais putain."

Ben ouais, elle a un copain. Alors au départ j'étais pas 100% sûr, donc j'ai fait mon détective sur les réseaux sociaux, et là je suis 100% sûr.

Et donc je me retrouve à réfléchir chez moi, super dubitatif, en me disant que putain, si je me comportais comme elle, que j'étais en couple, j'aurais trop peur qu'elle pense que je la drague. Mais après tout elle est sûrement juste super sympa ? Ça fait des lustres que quelqu'un a pas été aussi gentil et attentionné avec moi, j'en reviens juste pas.

Je continue à réfléchir, tranquillement, et puis je suis interrompu par une notification d'elle qui met un "wow" sur ma photo de profil FB et ça m'a achevé, j'ai juste éclaté de rire, je comprends rien à ce qui m'arrive.

On a fait notre petite marche dimanche avec elle et des potes, vachement sympa, un peu trop pluvieux.

Je sais vraiment pas quoi penser, mais je suis plutôt d'avis que je me suis trop emballé dès le départ. Alors j'essaie d'entrer en silence radio pour réfléchir. Et puis aujourd'hui elle m'a envoyé un petit message pour me partager une musique de Nina Simone, Mr Bojangles, en lien avec le bouquin, et on a un peu discuté et rigolé par messages.

Franchement, si vous avez un avis je suis preneur, car je comprends pas trop ce qui m'arrive. Peut être qu'elle cherche juste un bon pote dans une nouvelle ville dans laquelle elle connaît personne ?

Ce qui me rend le plus dubitatif, c'est qu'à chaque fois que j'ai eu ce genre de "signaux" d'une meuf, elle était intéressée pour autre chose que de l'amitié quoi. Mais j'ai pas des masses d'expérience non plus.

Dans tous les cas, je serai super content de m'être fait une chouette pote. Mais je comprends pas pourquoi elle est aussi sympa avec moi, ça sort vraiment de nulle part. Je suis aussi content d'avoir fait la démarche, il y a quelques temps j'en aurai pas été capable !

Samedi soir, c'est speed dating en ligne donc, ça va être drôle.

Vu que le beau temps revient peu à peu, je vous partage mon petit merle noir avec un chapeau (car il fait quand même un peu froid donc il faut faire attention quoi).

A plus et merci de m'avoir lu :)

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Facepalm le 14.04.21, 21h07 par Dragon
  • [+2] La suite, vite ! le 18.04.21, 19h37 par Jalapeno

:lol: :lol:

J'allais mettre un +2 "like a boss" avant que je lise cette super discussion avec ton cerveau.
Depuis quand on parle avec son cerveau quand on trouve une fille super qui nous cherche partout? Qu'elle vient nous parler, répond "j'adore haha" et vient se balader avec nous pour insister qu'on la rejoigne avec ses potes? Se balader pour faire une bataille corse dans un parc! Mec! il te faut quoi de plus!

Comme j'ai écrit sur un autre post : Les séducteurs séduisent et les autres se posent des questions. Son éventuel beau-père tu t'en fous, ton cerveau raconte n'importe quoi parce qu'il a peur.

Là, tu dois faire ce que tu voulais déjà faire lors de la première randonnée mais que tu as eu peur de faire : Créer un contact plus sexuée. Lui montrer que tu la désires tellement que t'es prêt à faire plein de bêtises avec elle, entre deux éclats de rire. Ton cerveau, tu l'oublies pour les 6 prochains mois et tu te rappelles ton objectif "je veux des câlins".

Même si elle a un mec, ce qui m'étonnerait fort, elle l'a déjà complètement mentalement trompé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Fichtre ! le 14.04.21, 21h31 par VirtualBoy
  • [+1] Il y'a du vrai... le 18.04.21, 19h28 par Jalapeno

Ah haha, bon ton message m'a bien fait rire :lol: J'ai bien fait d'ouvrir un journal car j'ai besoin d'être chamboulé un peu visiblement. Du coup, je continue mon bordel et puis on verra bien ce que ça donne !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yesssss! le 14.04.21, 21h44 par Dragon

VirtualBoy, cette collègue a l'air de t'apprécier et c'est toujours cool!

Au final, qu'elle est un copain n'est pas le plus important, le plus important c'est comment elle se sent avec toi et comment elle te perçoit. Tu n'es pas responsable du couple des autres (chose que j'ai compris assez tardivement; en plus, on ne sait pas vraiment où les gens en sont dans leur couple). Donc j'ai envie de te dire, sois toi-même et laisse lui la possibilité de découvrir si tu es mieux que son mec (ou non). Mais ne fais pas une fixette sur elle non plus.

Et sinon, tu dessines bien et tu écris bien aussi! J'ai hâte de lire la suite de tes aventures!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 14.04.21, 22h40 par VirtualBoy
  • [+1] Absolument le 18.04.21, 19h37 par Jalapeno
  • [+1] Effectivement le 19.04.21, 21h38 par Onmyoji

Merci Esope pour ton message.

J'avoue que j'avais absolument jamais réfléchi à ça, mais je suis tout à fait d'accord, c'est juste un peu nouveau pour moi. On a vite fait de se mettre beaucoup de pression tout seul, au final.

Bon allez, j'en profite pour faire un post !

#2 Jamais deux sans trois

La tête en bas, les pieds en l'air

La fin de semaine arrivait, et comme toutes les fins de semaines je m'étais préparé un bon petit week-end bien rempli, avec des potes, de la grimpe et du dessin.

Jeudi au boulot, j'entends S. qui discute avec des collègues dans un bureau à coté, puis elle s'en va dans son bureau, je l'avais pas croisée de la journée. Je lui envoie un petit message :

"VB : Même pas ça dit bonjour !
S : Tu te calmes
J'arrive dans 2 min"

Oooh yeah ! J'avais bien envie de la revoir et j'avais prévu de lui proposer un truc ce week-end : une ballade, ou bien manger avec moi un midi, quelque chose de rigolo. Elle passe me voir et on discute de choses et d'autres, je n'arrive pas à quitter mon travail des yeux et j'ai du mal à suivre mais c'est quand même sympa. Je l'interpelle alors qu'elle s'apprête à quitter mon bureau :

"VB : Et du coup, tu veux faire un truc ce week-end ?
S : Ben en ce moment il y a mon copain chez moi donc je serai pas dispo. Peut être dimanche pour faire une rando avec les autres, il faut voir."

Fuuuuuuuuuuuu #1. Bon. Je lui explique que d'accord c'est pas grave on verra une autre fois et on se tient au courant. Bon, ben j'aurai plus de temps pour dessiner et puis de toute façon j'ai mon speed dating samedi !

Mais visiblement, le dieu du speed dating en a décidé autrement, m'apprend mon portable qui m'annonce que l'évènement est reporté pour la deuxième fois faute d'un nombre suffisant de gens inscrits.

Fuuuuuuuuuuuu #2. Bon. Visiblement, j'ai pas la bonne tranche d'âge pour ça, tant pis.

Sur cette bonne nouvelle, je fourre mon sac d'un bric à brac pas possible et je m'en vais trainer en bas des voies rejoindre mes potes, le soleil et un inconnu qui joue de la trompette depuis le haut de la falaise (toutes mes journées ne sont pas si intéressantes).

Allez hop ! Ni une, ni deux, je me retrouve à 15 m du sol, sur un passage un peu difficile que j'ai bâclé : les bras en bouteilles, j'ai mal lu la section, je panique un peu, le pied qui passe derrière la corde, je peux pas clipper, je lâche tout, je bascule et je me retrouve 4 m plus bas à balloter en me disant que quand même c'est un super week-end !

Fuuuuuuuuuuuu #3. Bon. Et c'est comme ça, les pieds en l'air et la tête en bas, suspendu à 10 m du sol que j'ai eu une révélation sur la vie.

Bon, c'est pas vrai mais ça fait ma transition avec la partie suivante.

La peur de la chute


J'ai beaucoup réfléchi, notamment à partir de vos retours qui me sont très précieux.

Aujourd'hui, j'ai un problème : ça fait des lustres que j'ai rien eu avec une femme et clairement, vu comme c'est parti, si je ne fais pas quelque chose ça ne va pas s'arranger de si tôt.

Et après tout, je vois pas pourquoi je règlerai pas ce problème comme j'ai toujours réglé tous mes problèmes : en lui défonçant la gueule à grands coups de détermination.

Je pense que c'est un des plus grands cadeaux que m'a fait la vie, et quelque chose que j'ai pas mal mis à l’épreuve au cours des dernières années : j'ai une sacrée bonne force de volonté quand je décide que je veux vraiment quelque chose.

Ce que j'ai fait avec le dessin depuis le début du Covid, je l'ai fait avec la guitare quand j'étais ado. Il y a trois ans j'ai pris un boulot clairement bien au delà de mes compétences techniques de départ, j'ai tenu et aujourd'hui ça se passe très bien. J'ai rapidement appris à ne plus avoir peur des chutes en escalade juste en disant "ta gueule" à mon amygdale. Quand je veux quelque chose, je me mets à bosser et je le fais, c'est tout. Au final j'ai connu très peu d'échecs dans ma vie, et la séduction c'est vraiment quelque chose qui me résiste.

Je ne veux pas paraitre orgueilleux : j'ai des défauts dont certains qui jouent clairement contre moi en matière de séduction. Mais plutôt que de m'attrister sur mon sort, je préfère me servir de mes qualités comme d'un bon point d'appui pour aller de l'avant.

Et en plus de ça, comme j'en ai quand même un peu pris dans la tronche ces dernières années, j'ai beaucoup moins peur de me ramasser. Et puis quand je tombe, je suis toujours content d'avoir essayé, parce que mine de rien c'est déjà beaucoup, beaucoup plus que ce que j'ai souvent fait.

Un peu d'organisation

Esope, si tu me lis, en ce moment je lis ton journal et on a le même constat sur une chose : peut être qu'il a des gens à qui ça suffit de vivre normalement pour avoir des relations et un peu de succès auprès des femmes. J'ai une vie bien remplie, et clairement ça ne suffit pas.

Ces dernières années, j'ai beaucoup travaillé pour être heureux et avoir de la valeur, j'en ai déjà parlé, et par conséquent ma priorité ne sera pas là. Il y aussi le piège de toujours pousser cet aspect là sans jamais se montrer au grand jour, et je suis vraiment coupable de ça.

Alors comme pour n'importe quel problème qu'on choisit de résoudre, il faut envisager des objectifs les moyens qui vont avec.

"Me trouver une copine", c'est un peu vague, je sais pas dans quelle direction aller et puis je sais que je retournerai vite de vivre ma vie comme je l'aime bien, dans mon petit cocon, sans rien changer, ce qui n'est pas le but.

Alors je vais y aller par étapes, pour à chaque fois me rapprocher un petit peu plus de mes câlins (c'est inspiré de vos conseils) :
  • Déménager : c'est important. J'habite un peu loin du centre ville, et devoir me taper 20 minutes de vélo pour aller boire un verre ça me démotive, et puis en plus parfois je rentre chez moi à vélo complètement saoul et c'est vraiment une sale idée. Ça fait longtemps que j'y pense et donc ça ne fait qu'une raison de plus : je vais déménager dans un coin plus proche du centre ville.
  • Multiplier les occasion de rencontrer des gens : ça, de suite, c'est moins évident. Je suis très introverti : la sociabilité, ça m'épuise. Mais je peux quand même continuer ce que j'avais commencé avant le confinement, que ce soit les ateliers de dessin, brancher des gens pour grimper, m'initier à des activités, etc. J'aimerais aussi être plus autonome dans mes sorties, dessiner seul en extérieur par exemple, ça serait un bon départ car aujourd'hui j'ai vraiment un blocage là dessus.
    Ça va aussi passer par me refaire un profil sur les sites de rencontre, avec un autoportrait bien chiadé. En plus j'ai une photo de profil relativement bien notée sur Photofeeler (7/10 de mémoire).
  • Être plus ouvert : J'ai du mal à initier le contact avec les gens dans les lieux publics. Généralement, si on vient pas me chercher, je reste dans mon coin à faire ma vie. Il faut que j'apprenne à discuter un peu plus avec des inconnus, parce que c'est quand même vachement stimulant de découvrir de nouvelles personnes et tout ce qui fait leur petit monde bien à eux. Et ce qui est bien c'est que je peux expérimenter ça un peu partout, que ce soit à la salle d'escalade ou en bas des voies, avec le dessin bien sûr, en soirée, etc. Il s'agit juste d'être un peu plus curieux et moteur.
Je pense que ça fait déjà un peu de travail. Dans le même temps il faut que je reste sensible aux occasions qui se présentent. Il faut juste que je fasse en sorte de ne pas me dégonfler, c'est pas évident de sortir de sa zone de confort.

Merci de m'avoir lu :)

Allez, je continue la coutume d'un dessin par post, cette fois avec un petit dessin à l'encre sans prétention fait à moitié d'imagination (avec un arbre chewing-gum visiblement) :

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Cool le 19.04.21, 21h44 par Onmyoji
  • [+2] Like a boss ! le 19.04.21, 22h41 par Dragon

Putain elle a un mec :shock: :lol: :lol:

T'as nickel le bon spirit, et t'es pile dedans en parlant de peur de la chute, et d'un domaine qu'on défonce à grand coup d'expérience.
Evidemment, c'est un peu plus impressionnant que la guitare où le dessin puisqu'on teste toujours la séduction en temps réel, devant au moins une personne qui peut nous voir.

Mais c'est aussi en ça que c'est très bon. Dédramatiser l'avis des autres, et assumer ses propres envies, et se voir s'améliorer très vite au début. L'important à mon avis c'est de bien se dire qu'il n'y a au fond aucune honte à assumer son désir, aussi futile soit il. La honte c'est plutôt de le cacher, (où de vraiment très mal l'exprimer). Même si S avait attendu que tu tentes de l'embrasser pour te dire qu'elle a un copain, il n'y aurait pas eu de honte à se montrer embarrassé, mais d'assumer quand même cette incompréhension. Ca dépend l'esthétique qu'on se fait de la vie, mais pour moi un mec qui assume son incompréhension (sans en faire non plus une montagne, en essayant d'être drôle) face a un gros stop "j'ai un copain" est plus esthétique qu'un gars qui tente rien et ne l'apprendra que 3 mois plus tard.

Bon là, au final la situation est parfaite pour te mettre le pied à l'étrillé, elle t'a juste inspiré le goût du désir avant de t'inviter à le développer ailleurs. Tu pourrais même lui proposer d'aller boire des verres pour qu'elle fasse ton wingmen en bar. (Tu abordes en montrant que t'es avec une amie et tu balances une histoire à la con, puis après tu vas lui raconter comment ça s'est passé/ Ou autre)
Si la lecture de gars qui séduise t'intéresse, je te conseille les archives de 2004-2008 dans la section "soirées, reports etc" (archives épinglées en haut de la sous-section), t'auras un peu de tout mais à l'époque les gars poussaient la technique/les tentatives/les succès assez loin et si tu comprends pas certains termes techniques, tu peux me demander en MP.

On veut la suite bientôt!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 20.04.21, 08h49 par VirtualBoy

VirtualBoy a écrit :
19.04.21
Esope, si tu me lis
Mais oui je te lis!

Tu as un bon plan pour rencontrer du monde VirtualBoy: Te rapprocher du centre-ville, multiplier les opportunités de rencontrer du monde et être plus ouvert. Ca devrait améliorer ta visibilité. Je ne sait pas si tu chopperas, mais au moins tu devrais avoir de nouveaux contacts, potentiellement intéressants.

Pour info, tu vis dans une grande ville?

Si tu es dans une petite ville, essaye de trouver le calendrier des activités de ta ville. Il n'y a peut-être pas un truc cool tous les soirs mais fonce quand tu vois quelque chose d'intéressant. A force tu devrais rencontrer les mêmes personnes et te faire remarquer. Ca sera aussi plus facile d'aborder un/e inconnu/e que tu as déjà remarqué à une expo, un concert, à la journée des assoc'...
Par contre si tu es dans une petite ville, les sites de rencontre sont moins peuplés, il va falloir en essayer plusieurs ou élargir la zone de recherche.

Sinon utilise OVS, Meetup ou une autres app dans le genre sont bien pratique aussi pour découvrir de nouvelles activités/personnes (genre si tu ne veux pas aller dessiner seul en ville, tu créés un groupe et voila)... Bon faut être honnête, la moitié des gens sur ces applis sont un peu perchés ou lourds, mais dans l'ensemble ça passe.

Et enfin, si tu as déjà une vie remplie, attractive et que tu es ouvert à une relation longue... Ben tu peux demander à tes amies de jouer les entremetteuses (certaines adorent ça et elles ont toutes de amies/collègues/cousines célibataires). Ca n'a jamais marché pour moi (soit j'ai pas plu à la demoiselle, soit elle ne m'a pas plu) mais c'est quand même un bon moyen de rencontrer de nouvelles têtes (et au moins tu sais que la demoiselle est dispo, qu'elle cherche quelqu'un et tu peux avoir déjà pas mal d'info sur la demoiselle en question avant de la rencontrer).

Bref, tu es déterminé, tu as un bon plan de bataille, je te souhaite juste un peu de chance et tout ira bien!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 21.04.21, 21h20 par VirtualBoy

Merci Esope pour ton message !

Je cours un peu après le temps mais c'est vraiment de bonnes idées, dans tous les cas ça rentre dans l’objectif d'avoir un peu plus de vie sociale ! Je vis dans une ville... Moyennement grande ? En tout cas il y a tout ce qu'il faut !

Pour les entremetteuses, c'est vrai que c'est pas bête, j'ai décidé d'être plus ouvert sur le fait que je cherche quelqu'un, ça peut aider.

Allez, pas de récit aujourd'hui mais une petit victoire :D

Ce week-end, suite à vos bon conseils, j'ai décidé de me remettre sur un site de rencontre. Je me suis acheté un petit trépied, pris deux bonnes photos qui me manquaient, réfléchi à une bio complètement débile mais qui me fera gagner des points, et puis feu !

On m'a dit que vu mon profil je devrais plutôt aller sur des applis qui valorisent la description, et je suis totalement d'accord.

...

........ Donc en toute logique, je me suis inscrit sur Tinder.

...

Non ouais voilà, j'avais jamais essayé, j'étais pas inspiré, et puis tout le monde en parle et c'est tellement connu, alors pourquoi pas ?

Sur ce genre de site en plusieurs mois d'utilisation j'ai cumulé deux matchs par le passé, dont une meuf qui a jamais répondu à mon message. Forcément, je m'attendais à rien.

Mais en fait j'ai...

Euh, comment dire...

Ben j'ai des matchs quoi. Pas un, non non, PLUSIEURS, ET PAR JOUR. J'ai même une petite dizaine de likes, mais whaaaat. Je me doute que l'appli cherche à m'accrocher dans les premiers jours, mais quand même c'est cool !

Comme quoi, plutôt que de baisser les bras et critiquer le truc, il me fallait surtout de bonnes photos et une bio sympa.

Alors j’envoie des messages tous plus débiles les uns que les autres et pour le moment ça marche pas si mal. J'attends rien de l'appli, peut être que c'est passager, mais ça me réconforte quand même un peu et franchement c'est cool !

A plus :)

T'as tellement le feu que tu "chopes" dans les fields le réputés les plus difficiles, perd pas ça :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Aha :) le 26.04.21, 21h20 par VirtualBoy

#3 Dessine moi le vent

Ça fait plus d’un an que j’ai écrit ma dernière entrée : un petit bilan s’impose ! Il s’est passé pas mal de choses, à mon échelle, je vais donc scinder en deux entrées différentes :)

Tinder : petits pas de bébé


J’ai décidé de me remettre sur un site de rencontre, parce qu’après tout je les avais peut être un peu vite jugés. j'ai choisi Tinder, ainsi qu'une bio rigolote, et surtout : de meilleures photos. Bon, c’est pas des photos dignes d’une couverture de magasine, mais en toute honnêteté il y a vraiment du mieux par rapport à mes précédents profils. Il y a un jour où j’ai eu de la chance, on se baladait en famille dans les Pyrénées, et mon frère a pris la plus belle photo de moi de toute ma vie. On m’y voit assit sur un rocher, avec vue sur les sommets. J’ai bonne mine, j’ai l’air heureux et je souris : parfait.

J’ai une petite dizaine de likes dans les premières heures, et puis plus rien ou presque par la suite : classique. Aujourd’hui j’ai un an de recul et je peux donc être honnête avec moi même et avec vous : je m’y suis pris plutôt mal. J’ai suivi à la lettre les guides que l’on peut trouver sur le web, avec la petite bio qui donne l’air d’un petit branleur sympathique, les approches flirty et osées… Je pense pas spécialement que ce sont de mauvais conseils, mais simplement, aujourd’hui je sais que ce n’est pas ce qui marche pour moi. Ou en tout cas, pas exactement comme ça. Mais après tout, il fallait bien essayer pour savoir ! J'ai fait mieux plus récemment, mais ça, c'est pour un autre épisode.

Je me fais vite ignorer dans la grande majorité de mes échanges, c’est démoralisant mais pas surprenant, même pour moi à l’époque. La discussion prend tout de même avec une nana sympathique mais qui habite très loin. Je ne ressens pas une très bonne chimie durant nos conversations, mais après tout, je ne vais pas en demander trop à une nana que je ne connais que depuis quelques jours. Et puis, on a énormément de passions en commun ! Beaucoup de coïncidences aussi. Elle reviendra bientôt dans le coin pour faire la même rando en itinérance que j’ai fait quelques mois avant, je peux la briefer, c’est cool. On décide qu’elle passera la soirée et la nuit chez moi quand elle sera dans le coin, ce qui arrive finalement quelques jours après notre rencontre sur Tinder. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre donc je fais le choix stratégique de ne m’attendre à rien, un peu comme dans la vie en général, en fait.

Elle arrive un soir après le boulot : sympa, bonne discussion, je cuisine du poisson et on mange dehors dans mon coin de jardin, tranquilles. Il fait beaucoup de vent, et je la taquine en lui disant qu’elle l’a ramené avec elle. Si j’avais su j’aurais bien tâché de la fermer, car il a même continué à venter bien fort une fois que l’on est revenus à l’intérieur pour mâter un film. Elle se comprime, c’est bien le mot, au maximum à l’extrémité du canapé, et je lui fais remarquer que quand même elle pourrait se mettre encore plus loin que ça : « ben en même temps du prends toute la place ! ». Aouch. Je tenterai à nouveau quand même ma chance dans la soirée mais non, visiblement c’est pas le bon soir pour les papouilles. Elle dort sur le canapé, et je me dis dans mon lit que quand même, je suis peut être un peu un couillon.

Elle est revenue à la fin de son périple, a à nouveau passé la nuit chez moi, et décidément il faut que je vérifie l’isolation de mon appartement car il y a toujours beaucoup d’air, c’est dingue. Moment sympa tout de même, mais elle n’est clairement pas intéressée, ou en tout cas pas maintenant, pas comme ça, pas avec moi ? Je me dis que « pas de soucis », c’était quand même sympa, et que de toute façon mon pressenti par messagerie n’était pas si mauvais : je ne lui trouve rien de trop spécial, pas trop mon genre question "feeling".
Finalement je suis content que ça se soit fait comme ça, je voulais peut être essayer de me prouver quelque chose, qui sait, j’aurais peut être regretté ? A ma grande surprise elle continue de m’envoyer des messages une fois repartie chez elle. Mais je n’ai ni la motivation ni l’envie de continuer à discuter comme ça, surtout vu la distance. Je lui explique avec le plus de gentillesse et de tact possible que je préfère en rester là : pas de réponse, affaire classée. J’ai jamais compris ce qu’elle me voulait, cette nana.

J'ai supprimé l’appli quelques semaines après, dépité, avec l’impression de ne pas avoir plus de valeur qu’un pot de géranium abandonné au bord de la route. Tant pis, une prochaine fois, peut être ?

Tout beau tout penaud

J’ai tout de même maintenu mon inscription au speed-dating : ils sont tout le temps reportés quelques jours avant faute d’avoir assez de participants pour ma tranche d’âge, mais je me dis que qui sait, peut être qu’un jour ça aura vraiment lieu ? Ce qui finit par arriver un jour, je reçois un texto : "blablabla évènement validé". Je suis surpris, content, inquiet mais motivé.

Je veille bien à m’offrir une bonne nuit de sommeil la veille. Je ne rentre pas trop tard du boulot. Je me rase et tond la barbe de près, je choisis ma plus belle chemise Japonaise, que j’adore : quand même, je ressemble à quelque chose. Et alors que je suis en train de finir de me préparer devant le miroir, je reçois un texto : «  blablabla désistement blablabla évènement annulé ».

Putain.

Je me regarde dans la glace, tout beau tout penaud : grand soupir, petit soulagement.

Ma bonne pote Sarah


Il faut quand même que je parle de ma collègue S., que l’on va appeler Sarah car elle mérite quand même un prénom. Cette nana, c’est vraiment une des meilleures rencontres que j’ai faites depuis bien des années. C’est devenue une très bonne amie, ni plus ni moins. On a eu l’occasion de parler de beaucoup de choses, et notamment de son copain à qui elle tient et que j’ai rencontré : un gars super drôle et avec une bouille vraiment sympa, elle a de bon goûts.

C’est fou, comme tout est si simple quand on s’entend vraiment, naturellement, bien avec quelqu’un. Elle vient souvent chez moi, je cuisine les meilleurs plats, on se régale, on rigole beaucoup, oh on rigole vraiment beaucoup. On va parfois au théâtre ensemble, elle me prête des bouquins, on va au parc, on boit des verres chez elle ou chez moi. Ça fait drôlement du bien. J’ai du mal à décrire ça, j’avais oublié ce que ça fait, quand tout paraît si naturel.

Un jour, au pot de départ d’un collègue, je la vois toute seule, le regard dans le vide, manifestement préoccupée. Je lui lance une brindille, elle sourit, s’assied à côté de moi, et c’est parti pour une grand discussion sur tout et rien, et on rigole beaucoup, toujours.

J’ai forcément un gros faible pour elle, mais pas un de ceux qui font mal au cœur, je suis juste content de passer ces moments en sa compagnie, et heureux de me rappeler que les connections comme celle-là existent. Pour tout ça, merci à elle.

Changement de décor


Une chouette nouvelle quand même : j’ai déménagé ! En centre ville de centre ville. Mon voisin est un restau Japonais. Je peux littéralement rentrer du bar en rampant, quel bonheur. Je revis, vraiment ! L’appartement est super chouette, j’ai mes propres meubles, et une vie sociale un peu plus aisée. Je suis content.

Malgré tout ça, l’hiver arrive vite, et avec lui la petite dépression que je connais toujours à cette période. J’ai l’impression de me trouver dans un barque trouée, à devoir écoper en permanence, encore, encore, encore putain. Ça en finit jamais, tout est tellement difficile, les petites tâches simples deviennent soudain une peine, tout est tellement… Lourd. De temps en temps, il y a un personnage qui vient poser son gros derrière sur la fuite d'eau, c’est le M. le bonheur qui me dit : « t’inquiètes pas frère, je gère ça pour le moment, profites-en tant que ça dure, mais ne compte pas à ce que je reste trop longtemps ». Et tout d’un coup, la barque glisse toute seule au fil de l’eau, pour un temps… J’ai une bonne santé mentale, ça finit toujours par revenir au bout d’un moment, assez rapidement au final. Mais forcément, c’est une période durant laquelle j’oublie toute éventuelle vie sentimentale.



La suite au prochaine épisode, qui est quand même un peu plus joyeux, promis !!

Allez quand même, je me suis complètement défoncé sur un dessin l'année dernière. Les moments difficiles ont quand même ce mérite là : ils me poussent à me donner à fond sur ce qui compte pour moi :)

Il m'a valu un petit succès auprès de certains artistes sur Instagram, grosse fierté. Et il est encore plus beau en vrai :)

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 18.05.22, 10h18 par The_PoP
  • [+2] La suite, vite ! le 18.05.22, 10h57 par Jalapeno
  • [+2] Intéressant le 18.05.22, 13h36 par Perlambre
  • [+2] Sympa :) le 19.05.22, 06h45 par Onmyoji
  • [+2] Sympa :) le 19.05.22, 21h19 par Popovski

Très sympa ton dessin, bon j'espère néanmoins que ce n'est pas un autoportrait :lol:

Blague à part j'ai envie de revenir sur ton passage "tout beau tout penaud" :
Grand soupir = je me suis préparé pour rien ?
Petit soulagement = en fait je peux rester dans ma zone de confort ?

Rassure-moi tu es quand même sorti malgré l'annulation du speed ??

Merci Perlambre pour ton message !
Très sympa ton dessin, bon j'espère néanmoins que ce n'est pas un autoportrait :lol:
Haha, merci ! Non ce n'en est pas un, j'en suis pas encore là :lol:
Grand soupir = je me suis préparé pour rien ?
Petit soulagement = en fait je peux rester dans ma zone de confort ?
Oui c'est exactement ça. "Petit" car j'étais vraiment déterminé à faire ce truc, après tout j'ai aucun mal à faire la discut' pendant un covoit par exemple, alors je vois pas pourquoi je me mettrais la pression plus que ça, ça m'aurait pas tué.
Rassure-moi tu es quand même sorti malgré l'annulation du speed ??
Tu ne vas pas être rassurée du tout car l'idée ne m'a même pas effleuré l'esprit. Rien n'était prévu du côté de mes potes et j'en suis pas encore à sortir seul le soir. Enfin... Il y a du mieux récemment (j'y reviendrai) mais j'ai beaucoup de chemin à parcourir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 22.05.22, 13h42 par Perlambre

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre