Mode et look homme : comment bien s'habiller

Choisir une chemise à la bonne taille, la checklist

Rien de pire que de mettre une centaine d'euros dans une chemise, pour s’apercevoir après qu'elle ne nous va pas, juste parce qu'on a manqué de vigilance. Dans cet article, la checklist des points à vérifier pour s'assurer qu'on a la bonne taille de chemise.

On a parlé des différentes coupes de chemises, des différente façons de porter la chemise (chics ou casual).

On va cette fois-ci aborder un point important : celui de la taille de la chemise (et surtout, les différents points à vérifier pour être sûr de prendre votre chemise à la bonne taille).

… parce que bon, rien de pire qu’une chemise trop petite (à part, évidemment, une chemise trop grande).

Pour vous, les 7 points importants à vérifier pour être sûr d’avoir la bonne taille de chemise.

#1 : la largeur aux épaules

Valable pour les chemises comme pour le reste (vestes de costume, polos, pulls, …) : la couture de l’épaule doit arriver au niveau du petit os de l’épaule.

Jamais en dessous, auquel cas, ça voudrait dire que la chemise est trop grande.

(et même si la chemise vous plaît, ne transigez pas : elle ne vous ira pas, vous fera une silhouette informe, aux épaules tombantes : vraiment pas terrible, et vous finirez par ne plus oser la mettre, et par regretter les euros dépensées en pure perte)

#2 : la longueur des manches

Bras tendu (plutôt vers le bas), le bout de la manche doit arriver entre la cassure du poignet et le début du pouce.

Plus court, ça serait vraiment trop court, effet idiot du village, et plus long, ça sera vraiment trop long, disgracieux et pas très agréable pour vous.

(en cas de manches trop longues, vous pourrez toujours les faire ajuster par un retoucheur, pour pas plus de 30€, au delà ça ferait cher compte tenu de la relative simplicité de l’opération)

Par ailleurs, vous devez avoir la place de passer un doigt au niveau du poignet (pour vous assurer que vous pourrez porter la chemise avec votre montre préférée sans que ça coince).

#3 : la longueur de la chemise

Pour une chemise que vous prévoyez de porter de manière casual, assurez-vous qu’elle ne descende pas en dessous de la moitié des fesses, sans quoi ça ferait vraiment inélégant.

De même, les bas de chemise arrondis (et non « droits ») sont plus faciles à porter chemise à l’air, c’est plus joli qu’un bas de chemise droit pour du casual.

Pour une chemise chic ou formelle, que vous porterez a priori toujours rentrée, elle doit présenter suffisamment de longueur pour ne pas sortir sans arrêt du pantalon. Par contre, du coup, si votre chemise descend sous les fesses, interdiction de la sortir (même après le boulot en afterwork), ça serait le summum de la beaufitude.

(à chaque fois qu’un mec sort sa chemise de boulot de son pantalon, un fan de Zaz lui envoie de l’argent pour qu’elle sorte un nouveau disque, alors ne faites pas ça)

Si toutefois votre chemise ne descend pas en dessous des fesses, que le bas est de type « arrondi », vous pourrez vous permettre de la sortir pour la porter de manière plus casual. A vous de faire preuve de discernement et de bon goût.

#4 : le col

Si vous prévoyez de porter votre chemise avec une cravate, il vous faudra fermer le col (parce qu’une cravate se porte avec le col boutonné).

Du coup, assurez-vous que la chemise soit à la bonne taille à ce niveau.

Col fermé, vous devez pouvoir passer deux doigts, pas beaucoup plus (mais pas moins non plus, sinon vous serez gêné).

Pour une chemise casual, c’est un détail de moindre importance parce qu’a priori, vous ne boutonnerez jamais jusqu’au col.

#5 : l’ajustement au niveau du buste et du ventre

Une chemise près du corps, c’est bien, mais elle ne doit pas non plus être collée.

A quoi voit-on qu’une chemise est trop serrée ?

  • Pas ou peu de plis de tension en étoile autour des boutons (mais de légers plis ne sont pas anormaux, c’est plutôt signe que vous êtes sur la bonne taille)
  • La possibilité de passer le poing fermé entre la chemise et votre buste : si cette opération est délicate, la chemise vous colle sans doute déjà trop, on passera notre chemin (parce que non, ça ne donne pas l’air plus baraqué : juste plus boudiné ;)
  • Si ça baille entre les boutons quand vous êtes assis, pas de doute, la chemise est trop petite.

#6 : les aisselles

Tendez le bras à la perpendiculaire : si trop de tissu subsiste au niveau de l’aisselle, c’est que la coupe n’est pas terrible, et ça risque de flotter au niveau du dos et sur les côtés.

#7 : les bras

Bras tendu, le tissu ne doit pas trop flotter autour du bras (Alexandre de Express Look conseille de pincer pour voir : si on peut saisir plus de 2 ou 3 cm de tissus, ça commence à faire trop)

Le mot de la fin

Essayez de garder ces règles en tête et surtout, ne flanchez pas : même si la chemise vous plaît, si vous la prenez trop grande, ou trop petite, ou malfoutue, ce sera de l’argent perdu pour une chemise que vous n’oserez très vite plus porter, alors on reste fort !

Pour continuer, lisez :

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.