Conseils séduction

Le kino en séduction : qu’est-ce que c’est et comment bien le faire

En séduction, le kino peut être une arme redoutable - mais attention, elle peut très vite se retourner contre vous. Alors voici ce qu'il faut savoir sur le kino (et éviter de se planter bêtement).

Le , pour ceux qui ne sont pas familiers du jargon de la séduction, c’est le terme que les players (les pratiquants du game) utilisent pour décrire tout ce qui est de l’ordre du tactile et de la proximité physique avec une fille.

Fait correctement, le kino peut aider à faire monter la température.

Mal fait (et c’est souvent le cas), le kino peut mettre la fille très mal à l’aise, et vous faire passer pour un mec chelou (et autant dire que dans ce cas, c’est game over).

Alors voici nos conseils sur l’art (à double tranchant) du kino.

La règle n°1 : pas de kino sans

Certains préconisent le kino très vite, genre, pour briser la glace avec la fille et faire monter la température super vite.

Sans vouloir jouer le grincheux de service, je ne sais pas dans quel monde les filles sont à l’aise quand un inconnu les touche, mais dans le mien, c’est plutôt l’inverse qui se produit (ou alors, il faut que tout le monde ait 3 gramme dans le sang).

C’est vrai que le kino bien fait peut grandement accélérer le degré de confort entre une fille et vous (ça fait tomber beaucoup de barrières) MAIS : à condition qu’il y ait DÉJÀ un niveau de confort suffisant entre elle et vous.

Si vous essayez d’être tactile avec une fille pour qui vous êtes à peine plus qu’un inconnu : foirage assuré.

Donc la règle n°1 du kino, c’est : si la fille et vous n’êtes pas déjà un minimum à l’aise l’un vis-à-vis de l’autre : pas de kino.

(si besoin, relisez notre article sur la notion de confort en séduction)

Conséquences :

On arrête de croire que le kino sur des inconnues, c’est une technique de jedi

Si vous avez des doutes, demandez à vos copines (ça fait même un super sujet de conversation en soirée :

« Dites les filles, question : un mec que vous ne connaissez pas trop et qui vous colle et qui se montre tactile, vous réagissez comment ? »

(si besoin, relisez nos articles sur la normalité et la drague intelligente)

Le kino, c’est pour quand elle et vous êtes déjà confortables (sinon : interdit)

Le kino pour faire monter la température et accélérer le confort, c’est UNIQUEMENT s’il y a déjà suffisamment de confort.

C’est-à-dire, quand vous êtes parfaitement à l’aise l’un avec l’autre, au point que vous rapprocher, voire, vous frôler, voire, vous toucher ne provoque plus vraiment de gêne.

En général, c’est quelque chose qui peut se faire après quelques heures d’une discussion animée qui a permis de briser la glace et de déshiniber tout le monde (plaisanteries, taquineries, rassurance sur le fait que chacun est cool / équilibré / normal / fréquentable : #normalité).

… ou alcool aidant (ceci dit, n’allez pas faire boire une nana exprès, ou croire qu’il est ok de toucher une fille bourré si elle ne vous a rien demandé : #drague intelligente).

On y va progressivement, et avec subtilité

Non, on ne commence pas par lui mettre la main sur la cuisse (enfin… ça peut passer, mais dans des circonstances assez exceptionnelles, genre, tout le monde déjà torché et très très amical / déshinibé : et là encore, la frontière entre mauvaise interprétation et geste déplacé est TRES très floue alors méfiance)

Plutôt, on commence avec des trucs parfaitement anodins et socialement « acceptés ». Genre, la main sur l’épaule ou l’avant bras quand on lui fait la bise, le poing sur l’avant bras quand elle sort une blague, le check quand vous êtes d’accord (relisez notre article sur la connivence et la familiarité) etc.

Dites vous que dans 99% des cas, elle sait EXACTEMENT ce que vous faites quand vous faites ça, et qu’elle n’est pas dupe quand vous la touchez / quand vous entrez dans sa sphère d’intimité.

(être tactile est socialement réservé aux situations de grand confort et d’intimité, et tout le monde le sait, ça fait partie des codes tacites de la vie en société)

Kino escalation

Une fois qu’elle et vous êtes vraiment à l’aise, et que vous avez validé le fait qu’elle n’est pas gênée par vos rapprochements, essayez de voir si elle répond positivement à encore plus de proximité.

Genre, asseyez-vous près d’elle, avec vos jambes ou vos bras qui se touchent : tension sexuelle assurée si vous êtes réceptifs tous les deux (et si elle ne l’est pas, vous le sentirez très distinctement).

Et encore plus si vous arrivez à mettre en place une certaine ambiguité (si elle en vient à se dire « Mais je rêve où il m’a frôlé ? Il a fait exprès ou bien… mais alors, il s’intéresse à moi ? Mais non. Ou alors si ? »). L’ambiguité est quelque chose de puissant en séduction, ça fait énormément monter la .

Si elle réagit positivement, et que le courant passe bien entre elle et vous, il devient tout à fait possible d’envisager le bisou après quelques jeux de regards et de silences-juste-un-peu-trop-longs – mais là encore, ça n’a rien d’automatique, c’est votre feeling qui pilote.

On reste attentif à ses réactions, et si elle manifeste le moindre signe de gêne / d’inconfort, on arrête

C’est l’une des bases de la drague intelligente : rester attentif aux réactions de la nana, et ne rien faire qui puisse générer des émotions négatives (comme : insister lourdement ou ne pas tenir compte de sa gène).

Si vous êtes trop tactile à son goût, vous le verrez à ses réactions : reculs, attitude gênée, voire remarques. Et il faudra en tenir compte.

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Popovsi

    Très bon article ;-) A tout hasard, précisons que le confort, ce n’est pas la tension qu’on vit tout seul dans sa tête parce qu’on est en chien, mais quelque chose de partagé… Et que ça demande au préalable de savoir tenir compte du monde extérieur et de ne pas tout voir par ses propres pulsions.

    Ça parfait dingue de la préciser, mais avant de vouloir faire du kino, certains devraient apprendre à ne pas biaiser leur vision du monde avec leurs pulsions…

  • Georgi Avramov

    Popovsi,
    Monsieur ou Madame,
    Ton commentaire est juste génial , merci et bravo !