Conseils séduction

Comment être moins needy – éradiquer ce défaut qui fait fuir les filles

"Needy" ? Un mec anxieux, collant, en besoin permanent d'être rassuré. Bref : un mendiant de l'amour. Rien de tel pour faire fuir les filles. Comment éviter ça ?

Needy est une expression anglaise qui veut dire « désespéré », « en demande », « collant ».

En français, on pourrait dire qu’un mec needy est un peu un « mendiant émotionnel » : toujours en train de quémander de l’attention, de l’intérêt, des preuves d’affection…

Inutile de vous dire que se montrer needy est généralement un excellent moyen de faire fuir ceux de qui on veut se rapprocher.

Si vous voulez plaire, inspirer la confiance et la sympathie, votre tout premier objectif c’est de définitivement effacer toute trace de « needy-attitude » de votre comportement.

Rien qu’en cessant d’être en demande, vous deviendrez plus intéressant et magnétique aux yeux des gens.

Pareil pour les filles : restez décontracté, spontané, authentique et naturel, et vous avez de grandes chances de l’intéresser.

Mais faites l’erreur de vous montrer trop insistant, trop collant ou trop inquiet de ce qu’elle pense de vous, et vous devenez à ses yeux un affamé de plus : désespéré, en chien et sans beaucoup d’amour-propre.

C’est pour ça que la plupart des coachs conseillent à leurs clients needy d’appliquer des techniques pour se donner un air distant et désintéressé. Ces stratégies ont pour but de masquer leur needy-attitude.

Mais malheureusement ces techniques n’ont absolument rien de magique et si au fond de vous, vous êtes needy, les autres percevront votre nervosité, sentiront que vous n’agissez pas de manière naturelle… et auront tendance à penser que vous êtes un mec bizarre.

Donc même si un tas de coachs vous le conseillent : faire semblant ne marche pas très bien. Et pour cause : personne ne peut contrôler en permanence son comportement et ses réactions émotionnelles.

Pour cette simple raison, plutôt que de chercher à dissimuler votre needy-attitude, mieux vaut vous en débarrasser EN PROFONDEUR.

Comment et pourquoi on devient needy

Pour comprendre la nature du problème, nous devons réaliser par quel processus on devient needy avec une fille.

Je pense que nous devenons needy avec une fille parce que :

  1. Nous nous mettons à penser qu’il va être très difficile de l’intéresser, et encore plus, de lui plaire
  2. Nous avons l’espoir de la séduire, et nous nous accrochons à cet espoir. 

Dès l’instant où vous remarquez une fille, et pendant tout le processus de séduction, votre cerveau fait des spéculations sur vos chances de succès. Et en fonctions de celles-ci, votre niveau d’implication et de stress change; vous adoptez inconsciemment une attitude différente.

Par exemple, admettons que je vous présente Vanessa, une de mes amies célibataire.

Si vous la trouvez à votre goût, et que pour une raison particulière votre cerveau vous envoie le signal « je peux facilement séduire cette fille »,  que va-t-il se passer ?

=> Vous allez NATURELLEMENT adopter une attitude légèrement détachée, ne pas ressentir le besoin d’avoir sa validation pour la séduire. Vous ne serez pas needy, et votre détachement jouera en votre faveur (« suis-moi je te fuis, fuis moi je te suis »).

Par contre, si vous la trouvez « au dessus de vos moyens », vous allez inconsciemment penser que pour réussir avec cette fille, vous allez devoir « assurer un max » !! Et vous allez essayer de faire la meilleure impression possible. C’est la première étape vers une attitude needy.

La solution : développer le bon état d’esprit

Malheureusement, on ne peut pas décider d’arrêter d’être needy comme ça, en un claquement de doigt.

Ça demande un travail sur soi qui peut durer plusieurs mois, voire des années.

La seule manière de ne plus paraître needy, c’est de ne plus se SENTIR needy. Et pour ça, vous devez développer l’état d’esprit qu’ont les hommes qui plaisent facilement aux femmes.

Vous devez commencez à vous percevoir comme un mec que les femmes veulent, capable de leur apporter beaucoup (sexe, fun, etc) et qui a le choix.

Ne confondez pas. Il ne s’agit pas de faire croire aux fille que vous êtes comme ça, genre « regarde moi, je suis le prix », mais véritablement de développer les croyances et l’état d’esprit du bon séducteur. Ce qui compte c’est d’être le prix à VOS yeux.

Ce n’est ni quelque chose que vous devez verbaliser, ni même un attribut à sous -communiquer indirectement, c’est un état d’esprit à acquérir qui vous aide à vous détacher du résultat et à ne plus être needy avec des femmes qui vous plaisent.

Voici les 3 état d’esprit à adopter pour vous immuniser contre la needy-attitude

« Un tas de femmes veulent me rencontrer  »

Vous ne vous focalisez pas sur la première jolie fille qui vous donne un peu d’intérêt. En fait, vous savez que d’autres filles, aussi mignonnes et sympa qu’elle seraient ravies de faire votre connaissance.

Ainsi, si ça ne fonctionne pas avec elle, peu importe la raison, vous savez que d’autres femmes saisiront avec plaisir l’opportunité de vous rencontrer.

« Je ne sélectionne pas les femmes uniquement par leur physique  »

C’est un canon, mouais… Mais est-ce suffisant pour faire d’elle une personne digne d’intérêt ?

Vous n’avez pas à tout accepter venant d’une fille simplement parce qu’elle est belle. Elle doit mériter vos efforts et votre sympathie.

En fait, vous devriez même être prêt à renoncer à cette fille pour une autre moins jolie mais qui reconnaît vos qualités.

Si une fille est jolie, mais ne reconnaît pas vos qualités et préfère jouer les princesse, c’est NEXT ! Qu’elle aille se trouver un caniche ailleurs.

« Je sélectionne les femmes. Je ne me focalise donc jamais sur une seule d’entre elles »

Vous ne devez pas vous focaliser sur une seule femme à la fois, ni même vouloir conclure avec chacune d’elle. En fait, vous sélectionnez les meilleurs d’entre elles.

Vous avez peut-être une opportunité avec la superbe nana de votre salle de sport, mais ce n’est pas pour cette raison que vous devez arrêter de rencontrer d’autres femmes en attendant que quelque chose se passe avec elle, ni que vous devez conclure avec elle.

Elle a encore à prouver qu’elle correspond à vos standards.

Pour moi c’est :

  • elle est flirteuse (participe au flirt)
  • elle est épanouie sexuellement (pas complexée ou frigide)
  • elle ne négocie pas le sexe contre une relation
  • elle ne me fait pas perdre mon temps inutilement

*  *  *  *
Ces 3 états d’esprits vont permettront de développer les croyances nécessaires pour ne plus être needy.

  • Vous méritez les filles que vous rencontrez, car vous êtes un homme que les femmes veulent rencontrer.
  • Vous ne cherchez pas à conclure avec elle tout de suite – elle doit encore prouver qu’elle correspond à vos standards.
  • Tant pis si ça ne marche pas – il y a plein d’autres jolies filles qui veulent me rencontrer.
  • Je sélectionne parmi mes opportunités – je flirt avec plusieurs femmes pour faire mes choix (ne pas rester focalisé sur une seule possibilité).

« Mais comment faire pour penser ça si je suis nul avec les filles ? »

Si vous n’avez jamais eu aucun succès avec les femmes jusqu’à présent, je sais ce que vous devez vous dire : « Ok, mais penser ça, ce n’est pas se faire des illusions ? J’ai 24 ans et je suis encore puceau… Comment pourrais-je me considéré adopter cet état d’esprit alors que je ne suis même pas foutu de me taper une gonzesse ? »

Vous faire des illusions… Peut-être. Mais quoi qu’il en soit, vous ne perdrez jamais de points avec les femmes en vous percevant comme le prix. L’excès de confiance en soi n’est pas un défaut !

Même si vous n’avez pas beaucoup de réussite avec les femmes, ça ne vous pénalisera jamais de faire comprendre aux femmes que :

  • vous n’êtes pas intéressé au point de faire de trop gros effort pour lui plaire,
  • vous avez des standards (vous savez ce que vous cherchez)
  • vous êtes prêt à aller voir ailleurs sans hésitation si elle n’y correspond pas

Si vous n’y êtes jamais arrivé aujourd’hui, qu’avez vous à perdre ?

Chrys

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Merci Chrys pour ton article :)

    On parle pas assez souvent de ce sujet quand on s’intéresse aux rencontres et aux relations, et clairement, être « needy » est un problème qui se pose souvent.

    Ceci dit, j’ai une analyse un peu différente de la tienne sur les causes et les possibles solutions quand on se retrouve dans cet état d’esprit.

    Pour moi, on devient needy quand on commence à se dire que *l’autre nous échappe, et qu’on réagit mal à cette crainte*. Je pense qu’être needy est le résultat de deux choses :

    – une angoisse générale liée à la peur de l’abandon, de passer inaperçu, de rester seul et de ne pas être à la hauteur

    – de mauvais réflexes relationnels : par peur de voir sa relation avec l’autre capoter, on se met à faire tout un tas de trucs contreproductifs (comme coller l’autre, devenir insistant, réclamer de l’attention et vouloir être rassuré).

    Pour régler ça, deux trucs à faire je pense :

    1. Améliorer l’estime que l’on a de soi

    => c’est un peu ce que tu recommandes dans ton article, à ceci près que pour moi, c’est peut être encore mieux de se placer encore un cran au dessus, en mode estime de soi et tolérance envers son imperfection.

    L’idée n’est pas forcément de se positionner « au dessus » de l’autre en se persuadant qu’on est le prix, mais plutôt en intégrant des pensées rassurantes.

    Il faut apprendre à se percevoir comme un mec qui n’a aucune raison de ne pas plaire aux femmes : intéressant, sympa, élégant, attirant. En d’autres termes : il faut apprendre à s’aimer et à se respecter. Renforcer son estime et sa confiance en soi.

    Il ne s’agit pas de devenir un crétin narcissique comme il en existe des milliers; ou de faire croire aux fille que vous êtes Casanova, genre « regarde moi, je suis trop bien pour toi »… mais véritablement de remplacer vos angoisses de ne pas être à la hauteur, par l’assurance tranquille que, quoi qu’il arrive, vous êtes un type bien.

    Ce qui compte, c’est d’enterrer l’angoisse « et si jamais je ne suis pas à la hauteur ? » sous des tonnes de « Je me respecte. J’ai beau ne pas être parfait, je fais de mon mieux, et je suis un mec bien ».

    Ce n’est ni quelque chose que vous devez verbaliser, ni même à sous -communiquer indirectement.

    N’essayez pas de commencer à vouloir expliquer aux autres (ou de leur faire comprendre) que vous êtes un type formidable : vous n’en seriez que plus pathétique à leurs yeux (rien de pire que ceux qui font des pieds et des mains pour briller aux yeux des autres).

    C’est un état d’esprit à acquérir qui vous aide à vous détacher du résultat et à ne plus être needy avec des femmes qui vous plaisent.

    • Du genre : « J’ai mes défauts, je fais des erreurs et il m’arrive de commettre des maladresses, mais c’est le cas de tout le monde (personne n’est parfait), comme tout le monde je fais de mon mieux, et je n’ai pas à me sentir en dessous des autres »
    • Ou encore : « Ce n’est pas parce que quelqu’un n’apprécie pas ma compagnie, ou ne voit pas mes qualités, que je ne vaux rien : c’est juste que ça ne peut pas coller systématiquement avec tout le monde »
    • Ou encore : « Les relations interpersonnelles, c’est compliqué, mais je ne devrais pas avoir à quémander l’attention et le respect des autres ; si je ne l’obtiens pas, c’est peut être que je m’y prends mal, ou tout simplement, que ça ne colle pas »

    En adoptant cet état d’esprit, il me semble qu’on cultive davantage de sérénité dans ses relations aux autres (et donc, moins de cette « urgence » qui alimente selon moi l’attitude needy / dépendante / désespérée) ; et surtout, on ne s’autopersuade pas non plus d’être une espèce de rockstar (fantasme d’adolescent, qui a bien peu de chances d’apporter quoi que ce soit de positif dans vos relations aux autres, à part, une mégalomanie assez destructrice).

    Attention, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse, et devenir excessivement complaisant envers ses défauts : c’est ok de ne pas être parfait (personne ne l’est), par contre, on gagne tous à essayer de corriger ses défauts, surtout quand ça touche à ses rapports aux autres.

    Et dans certains cas, les racines de la « needy-attitude » sont trop profondes, et ça demande l’aide d’un BON psy (parce que les mauvais existent aussi, et sont à fuir).

    Enfin, dernière précision, cet article parle des MECS needy ; mais il faut bien préciser qu’on trouve aussi ce genre de caractère chez les filles, et c’est tout aussi insupportable.

    2. Seconde chose à faire pour gommer toute trace de « needy attitude », c’est se rassurer par la pratique : en côtoyant plus de gens, on réalise qu’on parvient à avoir des relations saines et satisfaisantes avec eux, et peu à peu, les angoisses irrationnelles et infondées disparaissent…

    Bref, pour synthétiser : apprendre à s’aimer, soigner son estime de soi et se respecter, ne rien faire de pathétique, et fréquenter les autres pour se rassurer sur le fait que oui, on peut être apprécié.

  • WTAFFF

    Damn, cet article serait sorti… 2 jours 4 jours plus tôt, je me s’rais p’tèt’ pas pris une friendzone préventive dans la bouche! x’)
    M’bon, pour le coup, j’imagine que ça peut toujours m’aider à passer à autre chose! Puis j’ai gagné ma premiere conseillère en look et séduction dans cette affaire. (tiraillé entre la sensation de s’être pris une baffe (métaphorique) et la joie de rester ami avec une fille que j’estime) J’vais aller de l’avant et vraiment essayer d’être moins needy.

  • just in time

    Chrys bon article, qui concerne aussi les femmes en passant :)

    J’ai un ami qui a un succès fou auprès des femmes (toutes catégories confondues) et il applique a peu près tous les conseils que tu viens d’énoncer.

    Il ne faut pas avoir « peur » des gens et de l’échec…
    Mieux vaut y aller plutôt que de rester dans sa frustration.

    Une fois, j’ai l’ami d’un ami, qui m’a fait rencontrer un de ses collègues de boulot pour essayer de lui donner confiance en lui (concernant ses relations avec la gente féminine).

    Au fil des heures, il s’est relâché et s’est montré tel qu’il est.

    Je suis toujours en contact avec lui, même si il ne s’est rien passé (mis a part des conversations très intéressantes et de supers moments que je garde en mémoire).

    Le charme prime sur les « normes » de beauté imposés par la société. Vous êtes un tout et pas juste beau, moche, intelligent ou bête etc (notions très subjectives).

    Soyez positif (même si c’est pas toujours évident) et vous même…

    C’est bien de s’aimer soit même aussi^^

    Bon courage les mecs… on est tous dans la même galère (ou presque).

    Chrys ou peut-on te rencontrer ? ;-)

  • Chrys

    Salut FK ! En effet, l’estime de soi, donner et recevoir de l’affection au quotidien sont aussi des composantes essentielles pour ne pas se sentir frustré de pas être apprécié part tous. J’avais d’ailleurs écrit un article sur ma vision du lifestyle sur le forum (que j’ai également repris sur mon blog) qui reprend cela !

    Merci pour ton com qui complète bien cet article ;-)

    Chrys

  • Chrys

    Salut Justin in time !

    Si tu veux prendre contact, envoie moi un MP sur le forum (si tu es membre) ou un email en remplissant le formulaire de contact sur mon blog.

    A bientôt,

    Chrys

  • Aegis413

    Bonjour,

    Merci à tous les deux pour cet article. Je me reconnais assez bien dans cet article.

    J’avais une énorme needy attitude par le passé, et sur laquelle je travaille toujours.
    Le problème pour moi, est que cette attitude est liée à des peurs irrationnelles (abandon, exclusion,..) créé durant l’enfance / adolescence.

    J’arrive de mieux en mieux à maitriser cette angoisse (en cotoyant beaucoup de monde, en étant très busy), mais c’est une lutte de tous les jours.

    Et donc oui s’accepter, avoir des exigences envers le sexe opposé en accord avec ses propres valeurs, trouver des centres d’intérêt dans lesquels on apporte quelque chose, aident à vaincre cette needy attitude.

    Merci

    PS : Je suis un très vieux lecteur du site web mais je n’avais jamais participé, chose faite maintenant. Merci pour tous ces articles qui m’ont bien aidés à des moments de ma vie.

  • Merci à toi :)