Hot !!

Comment faire un cunni ?

L'art du cunni : devenez bon en langue

  • Par
  • Le
  • 36 comm.
  • 26 partages
  • vu 692 063 fois

Le cunni (cunnilingus), c’est le fait de donner du plaisir à la femme avec sa bouche, en lui léchant le sexe et le clitoris.

Certaines femmes n’aiment pas, beaucoup adorent… et peu d’hommes savent faire un cunni correct.

Alors comment faire un bon cunni ? Et si pour y répondre on laissait la parole aux principales concernées ?

Dans cet article, Elisa, lasse des cunni pourris, explique aux garçons ce que veulent les filles en matière de cunni.

Si vous avez toujours voulu savoir ce qui fait toute la différence et comment faire un cunni pour faire fondre les filles, cet article est pour vous.

Comment faire un (bon) cunni

Bon. C’est bien d’apprendre à séduire, mais encore faut-il assurer après…

Avec cette pléiade de jeunes hommes qui ne tarderont pas à maitriser les ficelles de la séduction, il va peut-être falloir leur donner un coup de pouce…

Voici un petit mode d’emploi pour emmener votre partenaire sexuelle au 7ème ciel à coup sûr.

Cunni : quelques conseils

Sachez tout d’abord qu’un cunni « direct », « à froid », ça fait mal.

Nous les filles sommes fragiles, spécialement à cet endroit, et avons besoin d’être excitées progressivement pour que notre corps soit prêt à accepter les caresses.

  • Une fois, mon copain venait de se mettre du parfum et avait de l’alcool sur les mains… Ca m’a brûlé comme jamais, l’alcool étant très agressif, ça m’a irrité la muqueuse : donc lavez vous les mains soigneusement avant… ça pourra éviter ce genre de désagréments, qui pour le coup cassent bien l’ambiance.
  • Ayez les ongles courts, de préférence limés (rien de plus désagréable qu’un ongle trop pointu ou qui accroche).

Cunni mode d’emploi

Commencez par des baisers (et appliquez vous, ça ne peut pas faire de mal). Les femmes se plaignent souvent que les hommes ne les embrassent pas assez, spécialement lorsqu’ils sont ensemble depuis longtemps.

Vous ne pouvez pas mal faire avec des baisers passionnés. Un simple baiser langoureux peut donner envie d’aller plus loin.

Ensuite, je vous suggère de lui faire un massage sensuel. Nous adorons ça, et il n’y a rien de tel pour nous donner envie.

Faites de longues caresses sur chaque partie de son corps, embrassez- la partout, mais ne vous attardez pas encore sur son sexe. Faites-la mariner, on appelle ça faire du teasing :).

Pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe un très bon guide sur le Cunni. Ecrit par une femme, elle explique les principales techniques pour faire de très bons cunnis. Cliquez ici pour plus d'infos.

La position dans laquelle vous êtes peut varier. Personnellement je préfère être allongée sur le dos, lui sur le côté, près de moi.Il y a plus de contact entre les deux corps.

Embrassez la dans le cou, sur la poitrine, sur le ventre, etc… Prenez le temps de caresser ses cuisses, en particulier l’intérieur.

Votre but est de l’exciter et de lui faire anticiper le moment où vous irez caresser son vagin. J’insiste sur le fait que cette partie doit durer longtemps, et qu’elle doit être progressive. Ne vous ruez pas sur ses seins par exemple… Faites monter le plaisir.

  • Caressez d’abord son ventre, ses côtes, ses hanches… montez progressivement, redescendez… 2 pas en avant, 1 pas en arrière… Agissez envers ses seins comme vous agirez par la suite pour son sexe : ne faites pas l’affamé.
  •  Bref, au bout d’un certain temps, approchez votre main de son pubis près de son vagin. Ne le touchez pas encore mais approchez votre main si près qu’elle en sentira la chaleur…
  • Pendant ce temps vous devriez l’embrasser sur la bouche ou sur les seins (PAR EXEMPLE !! N’allez pas croire qu’il s’agit d’un manuel à suivre à la lettre, étape par étape !!).

Approchez votre main de son pubis et mettez 2 doigts sur chaque côté de son vagin, et, lentement et doucement, massez la zone entière pendant 2 à 3minutes.

Maintenant descendez plus bas entre ses jambes, et, doucement et sensuellement, embrassez et lechez ses cuisses, et laissez glisser doucement votre langue sur sa jambe….. Caressez ses cuisses, ses mollets…

Approchez-vous le plus lentement possible de la zone magique en retardant au maximum la descente et en l’accompagnant de fausses initiatives (demi-tour, remonter vers le ventre ou les seins pour mieux redescendre…); faire languir et surprendre sa partenaire est toujours une bonne façon de faire.

Lorsque l’on arrive à la zone sensible ne pas se précipiter sur le sexe d’emblée mais faire encore durer le plaisir en se concentrant sur l’intérieur des cuisses, le pubis et les jambes..

Puis lorsque le moment est venu, commencer par effleurer son sexe encore fermé avec ses lèvres et sa langue doucement…très doucement…presque sans le toucher, de manière imperceptible de façon à ne laisser que le souffle chaud de la respiration effleurer la commissure des lèvres et procurer des sensations impalpables mais bien réelles… (et ô combien délicieuses).

Il est de bon ton de repasser délicatement de bas en haut à plusieurs reprises en suivant tjs le tracé de la fente divine tout en se rapprochant de plus en plus sans pour autant « ouvrir » encore la vulve.

Puis en immisçant progressivement la langue et de plus en plus dans la fente…pour l’ouvrir progressivement en recherchant les micro-contacts.

En découvrant par petites touches le goût de ce fruit fraichement découvert…petits titillements de la pointe de la langue, léchages intermittents…

Comment lécher son clitoris ?

Il est temps ensuite de se concentrer sur notre ami le clitoris, remonter une dernière fois vers lui…

  • Le lécher délicatement « autour » dans un premier temps, en décrivant des cercles concentriques tout en se rapprochant petit à petit du point le plus sensible (toujours agir de sorte qu’elle se rende compte que le meilleur reste à venir)… Une fois atteint le but divin, le titiller doucement du bout de la langue en le « déplaçant » de son point d’attache, en le faisant rouler sur son axe de haut en bas ou de gauche à droite…
  • Commencer à le titiller de plus en plus, sans omettre de le lécher de temps à autre afin d’annoncer l’étape suivante et de l’humecter pour l’humidifier encore plus…
  • Enfin, se mettre à le lécher franchement tout en continuant de le déplacer sur son axe. Léchez en intensifiant la pression avec la langue avant de finir crescendo par de légères succions et une réplique de la masturbation très intense et de plus en plus rapide à l’aide du bout de la langue.

Sur la fin, vous avez le droit d’insérer un doigt ou deux, et de le faire aller et venir, en le tournant un peu pourquoi pas : ça plait énormément à certaines filles (dont moi, je l’avoue).

Si tous les mecs pouvaient faire comme ça, on ne sortirait plus du lit :)

Devenez bon en langues

Le chiffre fait peur : seuls 5% des hommes sauraient faire un cunni correct. Quand on sait que c'est l'un des meilleurs moyens de donner un orgasme à une femme, on est surpris.

Si le sujet vous intéresse, il existe un guide, écrit par une coach en sexualité (la rumeur prétend qu'elle était escort de luxe il y a quelques années) ...

  • Elle explique COMMENT, grâce à des techniques astucieuses, un homme peut apprendre à faire des cunnis "un peu spéciaux"... qui procurent des orgasmes très puissants. Si la question du plaisir féminin vous intéresse, et que vous voulez apprendre à faire de meilleurs cunnis, ce guide devrait vous intéresser. Cliquez ici pour plus d'infos.

Après à chacun de l’adapter à sa façon en gardant à l’esprit que comme ça, en général les filles adorent et qu’il y’a de fortes chances pour qu’elles vous supplient de les achever : de bons moments en perspective :)

Elisa

Par Elisa

Elisa, 24 ans, est une fille qui sait ce qu'elle aime et ce qu'elle veut. Épicurienne, libre et farouche indépendante, elle entend bien profiter à 150% de la vie. Avec son caractère bien trempé et son sens naturel de la séduction, elle conseille les hommes sur ce qu'aiment les femmes, notamment sous la couette, en se basant sur son expérience et celle de ses amies... Ses articles sont mis en ligne par l'éditeur de FTS.

Vous avez aimé cet article ?

Nous essayons de publier des articles de ce genre chaque semaine.

ou cliquez ici pour recevoir nos prochains articles par mail

Ne loupez pas non plus
  • fabrice

    Juste un petit message pour vous remerciez pour cette leçon.

    Ma partenaire ne voulait pas croire que je ne laver jamais fait et effectivement elle ne voulait plus quitté le lit.

    Donc il manque juste une petite chose a cet article, prenez des vitamines….

    Encore un grand merci et pour ceux qui hésite, le gout de se fruit défendu es délicieux.

  • ines

    merci beaucoup je l’ai envoyer a mon mec j’espere qu’il en prendra de la graine parce qu’il est trop sauvage merci d’insister sur la douceur

  • Firstamble

    Merci pour ces éclaircis parce que j’allais un peu n’importe comment pour le cunni.
    Il y a une position que j’ai souvent pratiqué et les filles ont adoré;si vous voulez la voici: La fille se couche sur le ventre les jambes écartées à 40°,puis le mec la pénètre par derrière (la pénétration n’est pas très facile et on peu demander de l’aide). Il faut la pénétrer profondement et vous verrez le résultat. Merci

  • bigderka

    J’avoue que votre leçon est intéressante.J’en connaissais pas mal sur le cunni mais là encore grâce à toi j’apprends beaucoup et je suis sûr que je ferais des victimes..
    Merci encore

  • jcc

    une très bonne leçon de romantisme pour les préliminaires merci

  • bullon974

    Bof !
    Faites quand même attention aux MST, champignons et candidat…ce n’est pas expliqué dans votre livre !!!
    Il ne faut peut être pas faire peur aux amateurs, mais tout de même quand LA partenaire se retrouve pleine de démangeaisons, ça coince !
    Je n’ai pas trouvé de quoi devenir insomniaque dans votre livre, de simples bons sens pour ceux qui cherchent à oublier d’être des bêtes…
    …faut dire que à 50 ans passé, le problème est peu être ailleurs (baisse de libido ?), je vais voir…
    Merci tout de même de vous être penchée sur la question, pour notre société qui pense malheureusement plus à la violence qu’à l’Amour.

  • FK

    Bonsoir ! Oui l’aspect prévention et contraception sont primordiaux, on le rappelle fréquemment lors des discussions sur le forum, mais peut être pas assez dans les articles effectivement. Après, difficile de mettre tout le temps tout le monde en garde, ça deviendrait assez pénible (et effrayant !) à la lecture…

  • G.A

    Salut! Je partage votre idée sur le sexe et comment faire l’amour passionnement. Mais le plus important, il faut que les partenaires soient sur qu’ils sont propres en matière de virus comme les maladies sexuellements transmissibles et ceci après des examens crédibles. Merci!

  • FK

    Tout à fait et sinon, préservatif !

  • Ryan Ry

    Ouah!!! Franchement merci quoi!!!!! Grace a ça ma copine a eu deux orgasmes!!! Un pendant et un autre pdt qu on couchait ensemble c’etait magique!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Apo

    Je suis tombé sur ce site par hasard et je dois dire que je suis content de voir qu’il est possible de discuter librement et sans dérives obscènes :)

    Cependant, au risque de demander le beurre et l’argent du beurre, n’y aurait t il pas un guide gratuit en téléchargement libre sur le net et digne de confiance?

    Apo.

    « Faite l’amour, pas la guerre ! »

  • FK

    Bonjour et merci pour tes remarques :)
    Il existe certainement des guides gratuits, mais tu as peu de chances qu’ils soient de qualité.
    Un livre de qualité, c’est un livre sur lequel l’auteur a passé du temps. Et s’il a passé du temps, il veut être rétribué à la hauteur du travail de recherche et d’écriture qu’il a fourni.
    Tu as ce guide écrit par un partenaire de FTS, qui est bien documenté. Mais comme toutes les choses valables, il demande un petit investissement.

  • Amjad

    Salut :) Tout d’abord merci pour ton post bien pratique, mais j’ai tout d’même des questions. On risque pas d’en faire trop? J’veux dire, est ce qu’on risque de  » trop faire attendre sa partenaire  » qu’elle attende trop longtemps le moment où y’aura un vrai contact langue vagin et qu’elle trouve cela trop long et que le plaisir disparaisse? Et pour finir j’ai vu que certaines personnes parlaient de mst, de champignons et autres que l’on peut attraper lors d’un cunni. Dois je donc en conclure qu’un cunni ne peut pas être fait à une personne que l’on connaît depuis peu? Tel qu’une histoire d’un soir?

  • november115

    je vous remercie de tous ces conseils!! ma première fois au sens propre ne devrai plus trainé vos conseil mon permit d’avoir un peu plus confiance en moi et d’éclaircir certains points dont je n’aurai jamais pensée être important!!! merci beaucoup a vous!!!
    = )

  • appo

    Bravo et merci pour l’article.
    Je pratique déjà le cunni depuis quelques temps.. J’ai testé jeune cette pratique et je l’adore.
    J’avouerai que j’y passerai des heures à pratiquer…

    Je tiens à préciser que dans mon expérience mal grès le manque de préparation avant, la plus part de mes partenaires ont apprécié..

    Pour la suite, la fin de l’article m’a bien plu pour l’utilisation des doigts, mais sur ce point j’aurais peut être un ou deux éléments à rajouter que les lecteurs qui testeront apprécieront surement.

    Tout d’abord : L’utilisation de la langue pour le cunni qui se concentre sur le clitoris, ne le changeons pas et continuons sur cette base..
    En deux, commencer à utiliser vos doigts pour de petit va et viens lents.
    Aventurez-vous vers le fond du vagin… Une partie dure (vous excuserez mon manque de connaissance anatomique sur le nom précis de cette partie là du corps féminin ^^ ), titillez la avec vos doigts, votre partenaire devrez apprécier..
    Ensuite avec vos doigts revenez vers l’avant du vagin.. Une amie lesbienne m’a appris cela, le point G se trouve très facilement… Rentrez vos deux doigts puis recourbez les pour caresser le haut du vagin, vous devriez sentir une zone érogène, le touchez ne procure pas la même sensation au bout des doigts… Et la réaction de votre partenaire devrez vous indiquer que vous êtes au bon endroit…

    Maintenant le combo ultime que j’adore pratiquer :
    La langue sur le cunni,
    Un doigt sur le point du fond,
    Et un sur le point G..

    Normalement mademoiselle devrait beaucoup apprécié…

  • FK

    Salut Appo, merci pour ta contribution :)

  • appo

    De rien, la découverte hier soir de votre site, m’a beaucoup plus et depuis je le parcours à la recherche de nouvelles informations.. Etant à ce que j’ai vu, un site communautaire, et que les conseils données me seront surement utile un jour ou l’autre, j’ai trouvé ça normal d’apporté aussi une petite contribution…

    J’ai trouvé sur un autre site le nom du point du fond : le » Deep spot » ..

  • mavie123

    bel lecon sur le cunni merci bien bcp de couples ne marche pas a cause du sexe. merci de parle de la douceur car bon nombre passe directement a l’acte sans preliminaires.
    merci pour ce vs faites.

  • lg

    merci beaucoup, j ai beaucoup appris ^^
    jusqu a mnt, elle aimait bien pendant environ 20 secondes puis apres, plus rien. serait-ce un probleme chez moi? ou chez elle?? je tiens a préciser que, pourtant, je n y allait pas comme un salaud directement sur l objectif, je prenais du temps et faisais déjà des feintes:P en tout cas je vais appliquer tous ces beaux conseils et je vous redirez. merci encore beaucoup

  • val

    Bonjour.
    Moi je n’aime pas que mon homme « tourne autour du pot ». Toute caresse ailleurs que sur les zones érogènes me chatouille. Quand il m’a bien titillé le clitoris et que je suis chaude, alors il peut (un peu) caresser mes cuisses ou mon ventre. mais pas longtemps, je perds vite patience. Voilà, juste pour dire qu’on n’est pas toutes pareilles.

  • papyboum

    Super de pouvoir « orienter » les hommes (de tous ages d’ailleurs)…. Pour ma part, du haut de mes 60 ans bien révolus, j’en apprend et j’en découvre à chaque aventure. Le cunni est certainement la meilleure entrée en matière (si je peux utiliser cette image….) Mais, je conseille aussi le cunni en 69, quand on connait bien sa partenaire. Elle fera ce qu’elle veut, mais sa manière de jouer avec votre sexe vous fournira quelques informations quant à sa « montée en jouissance »….. Et bravo à APPO qui a parlé du point G, que je ne peux pas dissocier du cunni…. ça doit en être l’aboutissement, et par expérience je pense que l’endroit cité (deux centimétres à l’intérieur et en haut du vagin) est valable chez 90% des femmes.
    NOTA : quand je parle de position 69, n’attendez pas et ne provoquez surtout pas une fellation….. il ne faut pas mélanger les plaisirs
    Depuis 1968, j’ai vu évoluer nos femmes libérées et je m’en « re-jouis »
    Je reste à l’écoute de toutes demandes de cours pratiques….. lol

  • doigtmagique

    Plus de 60 ans et toujours le même plaisir, ma compagne est « Femme Fontaine », nos journées au lit commencent toujours par des caresses, des moments de tendresse, le cunni ( n’étant plus vraiment « préliminaire ») dur entre 1H00 et 2H00, en choisissant bien la position le bout de ma langue masse le « Point G » , , après plusieurs orgasmes quand ma langue est douloureuse, nous passons aux caresses manuelles, chaque doigt est utilisé, ( un par un, ou par deux ) (les pouces y compris), puis ensuite après plusieurs poses et de nombreux orgasmes, nous passons à la pénétration, là aussi il y aurait beaucoup a dire ….. mais pas ici, pas en quelques lignes, des heures de plaisirs partagés à découvrir.

  • M

    Bonjour tous le monde. Cet article est très interressant et pour cela je l’ai donné à lire à mon copain qui (de mon avis) ne sait pas faire les cunnis. En tout cas il ne les faits pas comme je les apprécie et cela ne me donne pas envie qu’il m’en refasse bien qu’il ne m’en fait pas souvent. Depuis, il s’améliore énormement mais je voudrais qu’il m’en fasse plus souvent. Ma question est: comment puis je lui faire comprendre que j’aimerais qu’il m’en fasse plus souvent et plus longtemps ?? merci d’avance, toutes remarques seront prises en compte

  • May–

    Merci pour ce post… Je n’ai plus qu’à trouver un moyen subtil de le faire lire à mon mec!! … qui pense, évidemment, être LE coup du siècle! ^^

  • coco-l’asticot

    Article très intéressant !
    *M* , il y’a quelque chose d’important dans les relations : la communication
    C’est bien beau de lire des articles sur « comment faire un cunni » , mais personnellement, j’en parle ouvertement . Si tu veux que ton copain te refasse des cunnis, plus approfondis et plus longs, il faut simplement lui dire (évidemment il faut lui dire dans un moment où vous parlez de cul, ou après des caresses par exemple )
    J’avoue que je ne suis pas très commun, je ne suis pas fan des pipes mais j’aime faire des cunni à ma partenaire ;) D’ailleurs , je préfère lui demander comment elle se sent, qu’est ce qui lui plait lorsque je la doigte par exemple. Tout ce que j’apprend, je l’apprend d’elle . C’est pratique de lire ce genre d’article, pour avoir une idée de comment faire un cunni. Mais le mieux , c’est simplement d’être à l’écoute. Quand je caresse ma copine et qu’elle me saisi le bras, je sais que c’est le moment de glisse un doigt ou deux là ou il faut . Mais je n’avais pas lu cet article et j’avoue que cela me donne des idées, je vais le faire lire à mes amies pour leur demander si elles pensent la même chose ou pas . En tout cas un grand merci a Elisa pour l’avoir écrit, et merci aux autres pour leurs commentaires
    .
    Je dois avouer que je suis quelqu’un de très sensuel, fleur bleu et très *calin* . Dans le cunni je suis toujours à la recherche de l’orgasme. Je veux dire que ça m’intéresse vraiment de trouver ce

  • Easter

    Merci Elisa, et tout les autres commentaires très intéressants. A coco-l’asticot très vrai ce que tu dit. J’ai appris beaucoup en lisant cette article et surtout ça confirme ce que je soupçonnais, ça me donne confiance en moi, ca me rassure maintenant. Je croyais qu’il fallait absolument finir par une pénétration. Mais avec les caresses, les longs baisers, la tendresse, prendre son temps et un bon cuni bien fait, (enfin je fais mon possible) elle est au anges…elle est heureuse et elle me le dit. Formidable.

    Et le plus extraordinaire, après, dans la vie courante, elle est d’une gentillesse, d’une tendresse incroyable avec moi, très émouvant de la voir agir parfois. Je n’avais jamais connu la tendresse d’une femme avant.

    Ah ! j’oublais, je suis paraplégique.

    Easter
    Luc 45 ans

  • massagerotic

    super merci, je vais en faire une copie et la donner à un couple de copains homo ils n’auront qu’à faire la meme chose sauf que son copain sera sur le ventre …genial une bonne leçon d’erotisme

  • Camille Cleopatre

    En tant que fille, la lecture de ton article (très bien écrit) me donne des frissons.. Je suis tout à fait d’accord avec ton explication, tu n’oublis rien ni la tendresse ni la partie qui fais languir (qu’est ce que c’est exitant!).
    Merci à toi d’instruire ces messieurs, en esperant en rencontrer un qui aura lu cet article!

  • Ciel7

    Article lu et appliqué! Wow! Ça marche vraiment… elle a adoré et ça l’a bien réveillée! Effectivement, ne sort pas du lit! Merci pour cet excellent article!

  • Ghassan

    ehhh bon je suis pas professionnel en domaine de fille :-) donc est ce que ce cunni marche avec une fille vierge ?

    et ehh comment la depuceler sans lui faire mal ? Merci d’avance ;-)

  • Sofia 06

    Un cunni bien fait c’est le top, mais jusque là j’ai pas eu trop de chance, je ne suis tombée que sur des partenaires qui avaient des réticences à faire celà, quand bien même j’attestais de mon hygiène irréprochable et du fait que j’adorais ça. Qu’est ce qui pouvait bien des dégouter ?

  • Sozar

    ça ne viens pas forcément de toi Soso, ils aimaient peut etre pas ça

  • patrice

    le top ce site clair et precis apres s adapter en fonction de la personne mais ca ou tu as le takt ou tu la pas lol ….
    j adorrrrre !!!

  • phanou

    les seuls secrets sont : la douceur, la patience et surtout l’ecoute.
    faites parler votre partenaire, elle seule connait le meilleur moyen de grimper aux rideaux.

  • freedom

    Belle article a lire mais pas nouveaux pour moi …a croire que je m’y prend deja comme il faut hahaha (selon tes dire)

  • michel jean

    Article de qualité… comme tous ceux rencontrés sur le site jusqu’à présent.
    C’est cette absence de grandiloquance pontifiante lorsque certains « professeurs » abordent les questions de sexe qui m’a plue… et m’a incité au partage.
    Après quelques décades de fervent militantisme en la matière, je pense pouvoir ouvrir des idées sur certaines variantes… dont mon « vaisseau amiral »; le « touché-roulé » ;-)… Humour, bien entendu.
    Tout d’abord, pour ne rien rater de la montée en pression d’une partenaire (trop timide ou trop récente pour aborder verbalement le sujet) je l’amène à conserver ses mains sur mes joues pendant le butinage préliminaire (fort bien décrit ici)… Puis, les lèvres posées assez fermement de part et d’autre du capuchon, j’effectue une pression progressive, par à-coups au début… à laquelle je joins un mouvement latéral de la machoire (comme un ruminant… les incisives en retrait, vous l’aurez deviné tout seul !)… Les sensations provoquées étant très fortes, pour réduire la pression je procède ensuite à une aspiration des petites lèvres, une par une ou les deux ensemble si l’anatomie de la dame s’y prête; et la encore j’y remets du mouvement latéral… histoire de surprendre et varier les sensations.
    En bon nombre d’occasions j’ai pû remarquer que ce « traitement de choc » favorisait les spasmes de différents muscles profonds… Au risque de mélanger les sujets, je me suis donc livré à des « prospections ». Ainsi, lors de cette pratique, je me suis ingénié à explorer la partie du vagin situé entre son ouverture et le point G (entre nous, il s’agit aussi d’une question de liberté de mouvements plutôt entravés)… Un petit renflement s’y fait jour au cours de ces contractions… joints aux pressions à répétition des doigts de la partenaire (autre signal d’alerte)… Ce qui m’incita à répondre de même; une pression assez ferme… Avec le résultat rêvé par bon nombre d’adeptes du cunni; la giclée sublime.
    Ah !… Et d’où provient-elle ??… Et ben, pour ce que j’ai pu en voir avant d’en récolter plein la vue; de l’urètre… mais RIEN à voir avec la miction !!… Et si des trâces d’urine ont pû être découvertes à la suite d’analyses laborantines, à mon sens elles ne devaient être tout au plus que résiduelles (normales au sortir l’urêtre) ou résultant d’une faiblesse quelconque. Les expulsions sont très puissantes, mais aussi très courtes… donc difficile à suivre vraiment… d’autant qu’elles s’accompagnent souvent d’une sacrée valse des hanches.
    Autre avantage du doigt infiltré en soutien; il permet de poursuivre un intéressant étalement du plaisir de nos compagnes, prolongation directe souvent interdite par l’hyper sensibilité dont fait preuve le clitoris après l’orgasme.

Toutes nos rubriques : cliquez pour naviguer et voir nos articles