Très très hot

Comment faire une sodomie réussie

Comment bien faire une sodomie ? Dans cet article, tout ce qu'il faut savoir : comment lui donner envie d'essayer, comment BIEN vous y préparer... et comment faire la sodomie dans les meilleures conditions possibles.

  • Par
  • Le
  • 178 comm.
  • 17 partages
  • vu 1 989 926 fois

L’autre soir, j’étais au resto avec mes copines. Et, forcément, notre discussion s’est tournée vers le sexe, à partager nos anecdotes (les mauvaises, mais aussi les très très bonnes).

Et rapidement, on s’est retrouvées à parler de sodomie.

De plus en plus de français sont intéressés par le sujet de la sodomie : la pratique du sexe anal se démocratise, mais suscite toujours autant de doutes, de craintes et de questions.

Du coup, voici quelques conseils pour ceux et celles que la sodomie intéresse, et qui voudraient savoir :

  • comment donner envie à une femme d’essayer la sodomie (et comment la convaincre que la sodomie peut être source de vraiment beaucoup de plaisir – parole de femme !)
  • comment faire une sodomie « réussie »

1. Lui donner envie d’essayer

Première étape : ça peut paraître évident, mais pour pratiquer la sodomie avec votre copine, encore faut-il qu’elle en ait envie.

Première chose à faire : évaluer son état d’esprit sur le sujet.

Commencez par aborder le sujet de la manière la plus détachée possible : « Tiens j’ai lu que 73% des femmes avouent pratiquer la sodomie ».

Observez sa réaction, et écoutez ce qu’elle en pense. Si elle devient méfiante, c’est que vous avez manqué de subtilité. Si elle réagit négativement, essayez de savoir à quel niveau elle bloque.

Il est probable qu’elle ait certaines idées reçues sur le sexe anal et la sodomie :

  • hygiène / propreté
  • douleur
  • risques d’incontinence,
  • pratique tabou, avilissante pour la femme, etc.

Il convient alors de la rassurer : non, une sodomie bien faite n’est pas sale, ne fait pas mal et ne pose aucun risque. Et elle peut être source d’énormément de plaisir.

Lisez notre autre article sur la sodomie pour plus d’infos.

Commencez par la laisser personnellement en dehors du sujet (ne lui dites pas tout de suite qu’un tube de lubrifiant l’attend sous l’oreiller !!).

Faites la parler pour qu’elle puisse se détendre à propos du sujet, et lui donner envie de se documenter elle-même (et d’en parler avec ses copines !).

Montrez lui dans votre attitude que c’est une pratique « acceptable » à vos yeux : si c’est naturel et sexy pour vous, ça le sera pour elle.

Plus vous parlerez naturellement du sexe anal, plus elle se détendra sur le sujet.

Surtout, ne soyez pas trop insistant, laissez l’idée faire son chemin.

Ces premières discussions devraient aiguiser sa curiosité, et éventuellement la pousser à se documenter elle-même sur le sexe anal et la sodomie.

On a un guide qui donne plus de 200 techniques sur ce qui rend les femmes accro au plaisir et au sexe. A ne pas louper si vous voulez devenir meilleur au lit. Plus d'infos ici.

Première approche du sexe anal

Quand vous la sentez plus à l’aise, dites lui que vous aimeriez bien le lui faire découvrir, que c’est pour vous quelque chose de très intime et que vous aimeriez partager avec elle, piment dans votre sexualité, ce genre de choses.

Si elle réagit négativement, ou que vous la sentez encore peu à l’aise, retour à l’étape précédente, mettez la à l’aise et soyez patient.

Si vous la sentez open, vous allez pouvoir l’initier en douceur à la sodomie.

Pour commencer, il va vous falloir l’habituer aux sensations, et lui faire prendre conscience que sa zone anale peut être source de plaisir.

Il va falloir éveiller cette zone érogène qu’elle ignore encore.

1) Lors de vos prochains rapports, pendant le coït ou les préliminaires, caressez lui doucement toute la zone du périnée (entre la vulve et l’anus) et de l’anus.

  • Utilisez vos doigts et, si elle est à l’aise, votre langue. Lorsque vous sentez que vous pouvez avancer, stimulez son anus avec votre langue et vos doigts.
  • Si vous aimez ça, enfoncez votre langue dans son anus, c’est une sensation grisante, à la fois pour celui des deux qui donne et celui qui reçoit.

2) Doigtez-lui l’anus : enfoncez un doigt, non pas directement (ce qui provoquerait un resserrement réflexe), mais en appuyant doucement la pulpe de l’index ou du majeur sur son anus, comme si vous pressiez une sonnette : l’anus s’ouvre alors et accueille votre doigt.

(c’est une technique bien connue des médecins)

N’allez pas plus loin qu’une ou deux phalanges, et ne le bougez pas trop au début.

Si vous allez trop vite au niveau du va et vient de vos doigts dans son anus, et qu’elle manque d’expérience, elle aura l’impression qu’elle est en train de perdre le contrôle de son anus et qu’elle est en train de salir les draps devant vous : le cauchemar de toute fille normalement constituée.

Conséquence, elle vous demandera d’arrêter. Donc surtout pas de va-et-vient trop rapide.

3) Essayez d’avoir un doigt dans son anus lorsqu’elle jouit : cela devrait décupler son plaisir et donc ancrer en elle l’idée que sexe anal = plaisir.

*  *  *  *

Vous pouvez aussi lui donner envie d’essayer la sodomie en stimulant son DEEP SPOT : cette zone érogène (surpuissante chez pas mal de femmes, encore plus que le point G) active les mêmes zones de plaisir que la sodomie, et pourrait bien éveiller sa curiosité de ce côté là.

*  *  *  *

Surprenantes la première fois, ces sensations nouvelles devraient éveiller sa curiosité, et lui faire prendre conscience que cette zone qu’elle ignorait peut être jusqu’à présent peut être ELLE AUSSI source de plaisir.

Une chose en amenant une autre, elle devrait à force vouloir aller plus loin.

  • Essayez de reproduire l’expérience plusieurs fois, pour qu’elle s’habitue vraiment à l’idée et à la sensation (il faut parfois un peu de temps pour que cette sensation se transforme de « sensation bizarre » à « sensation agréable »).

267!C'est le nombre de techniques et astuces que cette pro du sexe explique dans son guide, sur comment faire jouir une femme. Un guide ... bouillant , entièrement dédié aux hommes qui veulent apprendre à donner plus de plaisir à leurs partenaires, et à devenir de très TRES bons coups.


Et surtout, ne la brusquez pas, ne la forcez pas si elle n’est pas à l’aise (dans ce cas, il vous faudra discuter encore un peu).

  • Si vous êtes adeptes des sextoys, essayez d’aboutir à ce qu’elle accepte que vous introduisiez un gode (pas trop gros !!!) dans son anus, d’abord pendant les préliminaires, puis quand vous la pénétrez (en levrette par exemple).

Dans l’idéal, un plug anal (un gode évasé et muni d’une base plus large, qui tient tout seul une fois inséré). Utilisez beaucoup de lubrifiant (à l’eau ou à base de silicone, la salive ne suffit pas).

Passée la surprise, elle s’apercevra que la sensation, bien que nouvelle, n’est pas désagréable, et s’interrogera sur le bien que pourrait lui faire la sodomie classique.

2. Première sodomie : comment faire une bonne sodomie à votre copine ?

Ca y est votre copine est open, vos premières expériences lui ont plu, ça l’excite, bref, elle veut essayer la sodomie : à vous maintenant de faire en sorte qu’elle en garde un bon souvenir… et qu’elle veuille recommencer !

Dans l’ensemble, ces conseils reprennent ceux donnés dans cet article pour une bonne sodomie.

Ses préparations à elle

Eu égard au rôle premier du rectum, certain(e)s préfèrent s’assurer que tout est clean de ce côté-là. Naturellement, il vaut mieux que votre copine ait fait un tour aux toilettes un peu avant si nécessaire ; une douche rapide et la situation sera confortable pour tout le monde.

Certain(e)s préfèrent carrément se faire un lavement avant leurs rapports anaux : il s’agit ici de se « rincer » le rectum à l’aide d’une poire à lavement (vendue en pharmacie) ou de pommeaux de douche faits exprès pour (qu’elle s’introduit alors dans l’anus).

Pour un lavement, utilisez de l’eau tiède ET RIEN D’AUTRE (pas de savon, qui détruit la flore intestinale et irrite la paroi intestinale, et surtout pas d’alcool qui irrite et pénètre instantanément dans le sang et peut causer de graves problèmes).

Précisons cependant que le rectum étant vide après un tour aux toilettes, il n’y reste généralement plus rien et le lavement n’est donc pas du tout obligatoire : cependant c’est une sensation que certains apprécient, et ça a un côté rassurant.

A vous de voir.

Excitez-la et préparez-la au rapport anal

267!C'est le nombre de techniques et astuces que cette ancienne escort de luxe explique dans son guide, sur comment faire jouir une femme. Un guide troublant et excitant , entièrement dédié aux hommes qui veulent apprendre à donner plus de plaisir à leurs partenaires, et à devenir de très TRES bons coups.


Souvenez vous de cette règle d’or : « femme stressée = anus fermé » ! Il faut que votre partenaire soit détendue (et excitée bien sûr).

Pour ça, les préliminaires sont une étape indispensable. Non seulement une fille détendue et excitée est moins difficile à pénétrer, mais en plus, il y’a infiniment plus de chances pour qu’elle soit dans un état d’esprit où elle est prête à essayer d’aller plus loin.

Commencer les préliminaires classiques puis en même temps, avec un peu de lubrifiant, doigtez-lui le cul. Puis lorsque vous sentez que le feeling est bon, concentrez-vous uniquement sur la zone anale.

Continuez à la caresser et à la doigter ; n’arrêtez pas jusqu’à qu’elle y prenne du plaisir donc qu’elle soit complètement détendue.

Allez doucement, variez les angles, mettez un doigt, puis deux, voire plus, utilisez un gode ou un plug pour les plus téméraires, et suivez son feeling à elle.

La pénétration anale

Quand elle est prête, adoptez une position favorable à une première sodomie.

Perso la levrette me semble la position la plus adaptée, mais vous pouvez aussi la mettre à plat ventre et vous à califourchon sur elle (mieux pour les plus stressées). Si besoin est, utilisez un coussin pour orienter son bassin.

Appliquez du lubrifiant généreusement sur votre sexe et son anus. Posez votre gland sur son anus, et appliquez une pression douce, mais ferme et régulière.

Si vous y allez comme un bourrin, si vous forcez l’entrée, vous lui ferez mal et ca la bloquera.

Ne cherchez pas à la lui mettre jusqu’à la garde.

Commencez par introduire votre gland et un centimètre ou deux … et restez quelques temps sans trop bouger, le temps que ses muscles se détendent, et qu’elle s’habitue à la présence de votre sexe dans son rectum.

Si lors des préliminaires vous lui avez mis un plug anal, il est possible que ses muscles soient déjà détendus, et que vous puissiez passer la phase « détente ».

Commencez par de courts va-et-vient sans chercher à la pénétrer entièrement. Au fur et à mesure allez plus en profondeur et « ajustez » en fonction des réactions de votre nana.

Pour la suite j’ai du mal à vous donner plus de conseil : c’est votre moment à tous les deux.

C’est elle qui décide, pas vous.

Ne la forcez pas, ne la brusquez pas (c’est un acte extrêmement personnel que de recevoir une sodomie, respectez ce cadeau qu’elle vous fait : pas de plaisir égoïste svp les mecs !).

Il lui faudra du temps avant de s’habituer et de s’ouvrir, ne gâchez pas tout en voulant aller trop vite les premières fois.

Après le rapport, discutez avec votre nana de ce qu’elle en a pensé, de ce qu’elle a ressenti, ce qu’elle a le plus et le moins aimé etc.

Ces précieux détails vous permettront encore de vous améliorer et de coller au plus près à ses attentes.

A retenir

  • Un bon rapport anal 100% plaisir 0% douleur demande une bonne préparation : jouez avec son cul (profitez-en !) et ne vous précipitez pas
  • Dans le sexe anal, c’est ELLE qui dirige et qui commande, PAS VOUS
  • Protégez-vous avec un préservatif si vous ou votre partenaire n’êtes pas testés négatifs aux MST (et dans ce cas là, pas d’annulingus, c’est réservé aux couples testés et fidèles, car trop risqué).
  • Utilisez du lubrifiant en quantité pour la pénétration (à l’eau ou à base de silicone, jamais d’huile ou de vaseline qui abiment le préservatif et vous exposent aux maladies).

Suivez ces conseils, et éclatez-vous tous les deux. Si elle prend son pied, vous le prendrez aussi, je vous le garantis !

Par Elisa

Elisa, 24 ans, est une fille qui sait ce qu'elle aime et ce qu'elle veut. Épicurienne, libre et farouche indépendante, elle entend bien profiter à 150% de la vie. Avec son caractère bien trempé et son sens naturel de la séduction, elle conseille les hommes sur ce qu'aiment les femmes, notamment sous la couette, en se basant sur son expérience et celle de ses amies... Ses articles sont mis en ligne par l'éditeur de FTS.

Vous avez aimé cet article ?

Nous essayons de publier des articles de ce genre chaque semaine.

ou cliquez ici pour recevoir nos prochains articles par mail

Ne loupez pas non plus
  • Pingback: Sexe : Sexe anal et sodomie

  • Nina

    Coucou,
    moi je suis une fille qui s’intéresse au sujet on va dire, et je voulais juste dire que c’est de loin le meilleur article sur la sodomie que j’ai lu, parce que celui-ci prend vraiment le temps d’insister sur la ncéssaire préparation et patience qu’il faut.

    Ensuite mon avis sur la sodo : c’est quelque chose qui donne beaucoup de plaisir si on est amoureuse et que c’est BIEN fait. Je le fais pas avec tous mes partenaires, mais quand je le fais c’est le summum. Voila, expérience perso :)

  • Pierrolobby

    Très intéressant. Cependant, quand c’est non, c’est non. Enfin, je parle avec ma copine. J’aimerai bien essayer, mais je me heurte à ces principes…

  • salim

    salut;
    j aimerai bien dire un mot concernant ce sujet; tout d abord chers lecteurs et lectrices vous vous consideres que la sodomie est une pratique sexuelle comme toute autre et le fait de la pratiquer ne pose aucun soucis mais moi ici j aimerai bien vous dire que;
    1/ l anus que ce soit chez l homme ou bien chez la femme est une partie de l organisme qui est concue d evacuer les deches de notre organisme (les selles)et par ailleurs cette zone contient la flore intestinale c ta dire des bactiries qui vivent physiologiquement eb dedans
    2/l anus et contrairement au vagin ne contient aucune terminaisons nerveuses qui peuvent procurer du plaisir pour celui qui sudit cet acte que ce soit femme ou homme par contre des douleurs et voir meme des maladies sexuellement transmissibles
    pour conclure la sodomie est un acte de plaisir mais a sens unique du coup l autre ne ressnet rien pour ne pas dire des douleurs
    a mon avie la pratique sexuelle doit etre fait dans un cadre de l echange de plaisir et d emotion et le respect aussi pour arriver a un epanuissement de part et d autres des 2 partenaires chose qu on peut pas la retrouver dans la sodomie et si une femme avoue qu elle a retrouver du plaisir pdt la sodomie je vous assure qu en disant ca elle evite de heurter la sensibilite de son compagnon voila ah bon entendeur

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Bonsoir, pour répondre à Salim, ci-dessous :

    « 1/ l anus que ce soit chez l homme ou bien chez la femme est une partie de l organisme qui est concue d evacuer les deches de notre organisme (les selles)et par ailleurs cette zone contient la flore intestinale c ta dire des bactiries qui vivent physiologiquement eb dedans »

    ==> C’est vrai, au même titre que la bouche ou que le vagin hébergent eux-même des millions de bactéries.
    C’est pour cette raison qu’il est tout à fait déconseillé de pénétrer vaginalement sa partenaire après une pénétration anale avec le même préservatif, ou sans s’être soigneusement désinfecté le sexe.

    « 2/l anus et contrairement au vagin ne contient aucune terminaisons nerveuses qui peuvent procurer du plaisir pour celui qui sudit cet acte que ce soit femme ou homme »
    C’est vrai… et faux à la foi : le plancher pelvien, stimulé par pénétration anale, est très riche en terminaisons nerveuses; en outre, chez l’homme, la stimulation de la prostate est source de plaisir.

    « .. par contre des douleurs et voir meme des maladies sexuellement transmissibles » Si l’acte est mal préparé, mal fait et sans précautions : choses dont l’article débat déjà longuement…

    « pour conclure la sodomie est un acte de plaisir mais a sens unique du coup l autre ne ressnet rien pour ne pas dire des douleurs  » C’est bien entendu faux dans le cadre d’une relation anale soignée : ce que cet article et les autres décrivent en détail. De nombreux hommes et femmes prennent conjointement du plaisir, et témoignent volontiers qu’il ne s’agit en aucuns cas d’un plaisir à sens unique.
    Je vous invite à vous forger une expérience plus solide, et davantage basée sur l’ouverture et la diversité…

    « a mon avie la pratique sexuelle doit etre fait dans un cadre de l echange de plaisir et d emotion et le respect aussi pour arriver a un epanuissement de part et d autres des 2 partenaires » Tout à fait d’accord, c’est d’ailleurs exprimé à plusieurs reprises dans la plupart des articles traitant de sexualité sur ce site.

  • Edmund Wucherer

    Le moyen le plus simple et le plus efficace de détendre l’anus est une pression, comm si on voulait éjecter: Chi !

  • cyrine

    à propo de la sodomie.il est interdi en islam.comment donc
    faire pour convincre un homme de le faire si il veut suivre la religion et pas ses désirs?quand j’ai lu votre article,il est déja difficile pour l’homme d’aborder le sujet à sa partenaire,s’il s’agit d’une fille,c’est impossible.

  • melys

    merci pour cet article et ses commentaires !!
    je me sens attirer par la sodomie mais j’oserai jamai demander a mon partenaire !
    je me sens honteuse de lui demander
    pourtant lors de nos raport sexuel précédent j’ai essayer de lui tourner le dos et de le diriger mais sans succes !!
    comment pouvoir lui faire comprendre sans que je resente un blocage????

    j att une réaction de vous !! aider moi ! merci

  • femme de grenoble

    c simple tu te position et tu le fait rentrer toi c ce que j ai fait la premiere fois et tout c super bien passer et contairement a ce que sertin pense si on prend du plaisir!!!!

  • poumpoum

    bonjour
    pour repondre à cyrine :
    bien au contraire la sodomie n’est pas interdite en islam , il est dit dans le coran , « vos femmes sillonnez les d’où vous voulez » autrement dit par n’importe quel endroit(c’est un peu la traduction du verset qui l’autorise) la femme est comparé à une terre fertile qu’il faudra semer pour en recolter le fruit.le fruit= plaisir .
    Merci

  • renouveau

    Excellent article! Je voudrais partager avec vous une technique pour sodomiser sans douleur que m’a appris un pôte homo:
    Tu mets du lubrifiant sur l’anus puis tu enfonces doucement un doigt. Ensuite tu exécute un mouvement circulaire en appuyant vers l’extérieur pour détendre le muscle anal. Quand tu sens que le muscle s’est assoupli tu enfonce deux doigts puis tu recommence le même mouvement circulaire. Et là, tu peux la pénétrer comme dans le vagin c’est à dire sans aucune douleur.»
    La première fois que je l’ai essayé avec ma copine qui ne l’avait jamais pratiqué auparavant, j’ai été bluffé de constater qu’elle n’avait aucune douleur.
    Essayez et vous verrez!

  • Charlie29

    Bonjour,

    Bravo à Élisa pour son article et ses conseils. Je partage totalement ses avis; ceux-ci sont d’autant plus précieux qu’ils émanent d’une femme et me paraissent représentatifs du ressenti et de l’opinion générale de la gent féminine.
    Si j’interviens aujourd’hui, c’est dans l’intention de vous communiquer un point de vue masculin.
    J’ai maintenant cinquante-cinq ans et je suis adepte des pratiques anales depuis de très nombreuses années (depuis toujours, en fait (autres temps, autres mœurs…)).
    Pour l’avoir pratiquée en de nombreuses circonstances et avec différentes partenaires, je ne peux que vous encourager à vous y essayer.

    J’ai lu vos questions et commentaires avec beaucoup d’intérêt et j’ai pensé que mon témoignage pourrait vous apporter quelques réponses ou apporter quelques précisions à l’article d’Élisa;

    Tout d’abord, j’aimerais dédramatiser un peu le sujet.

    Tout d’abord, il faut en finir avec les divers aprioris et tabous liés à la sodomie :

    Vous parlez d’hygiène : s’il est patent que l’anus est voué prioritairement à des fonctions d’expulsion des matières fécales; de ce fait, comme pour tout autre organe, il nécessite une hygiène régulière et minutieuse.

    Avant d’envisager la pratique d’une sodomie, il est essentiel d’avoir la certitude que le rectum est libéré de selles en attente. L’introduction d’un ou deux doigts dans le vagin permet de s’en assurer. Dans le cas d’un rectum encombré, celui-ci apparaît gonflé et parfaitement discernable; un passage préalable aux toilettes est donc indispensable.

    Douche anale ou pas : chacun son choix; pour ma part cela ne me semble indispensable qu’en cas de doute ou si cela peut rassurer ma partenaire; toutefois, je trouve dommage d’interrompre ces moments privilégiés et « casser l’ambiance » en quelque sorte sans nécessité absolue. La pratique des rapports anaux requiert une complicité et une confiance totales. Si vous n’en êtes pas parvenus, alors abstenez-vous cette fois.

    Lorsque l’un ou l’autre des partenaires envisage de pratiquer la sodomie pour la première fois, il faut avant tout en passer par un phase de dialogue en priorité.
    En effet, comme dans toute expérience nouvelle, le risque de se montrer maladroit(e) existe. Chacun doit exprimer de façon aussi claire que possible ses craintes ou ses inhibitions et son vis a vis l’écouter attentivement;
    Encore une fois, je partage les vues d’Élisa sur les préliminaires indispensables et renouvelle ses conseils de patience.
    L’appréhension de ce premier rapport anal est souvent à l’origine des difficultés rencontrées (contraction involontaire des muscles anaux, difficultés d’introduction, douleurs…). Une nouvelle fois : patience !! Et n’hésitez pas à reprendre votre phase de préliminaires jusqu’à une parfaite détente.

    En complément des conseils d’Élisa, celui-ci peut vous être des plus utiles : Afin de faciliter l’introduction du pénis dans un anus abondamment lubrifié, le receveur peut alors pousser (comme pour l’évacuer), le partenaire maintient alors une pression modérée; vous verrez, le passage s’ouvrira facilement et sans la moindre douleur. Faites pénétrer le gland; C’est le moment de temporiser un peu, pas de foncer plus profond; Laissez cet organe se familiariser avec cette nouvelle fonction; choisissez cet intermède pour lubrifier à nouveau le corps de la verge; profitez-en aussi, l’un et l’autre pour rassurer par des caresses des baisers, entretenez votre complicité. Lui, pour maintenir la confiance, elle pour manifester sa totale acceptation et confirmer sa volonté de poursuivre, voire d’exprimer son plaisir naissant.
    Il est préférable d’éviter de se retirer à ce moment, sinon en cas de douleur (improbable si vous suivez les conseils d’Élisa).
    Le retrait de l’anus est une des phases les plus délicates de la sodomie.
    Durant cette étape, le receveur, reprend conscience des fonctions premières de son anus, et peut alors retrouver à nouveau ses inhibitions, provoquant la remise en cause de l’acte. Souvent, pour une femme, le fait d’accepter les rapport anaux constitue une vraie victoire sur elle-même et la transgression de tabous ou restriction de toutes sortes. A ma connaissance, c’est souvent un acte d’amour des plus probants; sachez lui faire savoir combien vous l’appréciez messieurs.
    Pour les femmes qui l’apprécient, quelques tapes (juste de petites claques…) sur les fesses favorisent également la relaxation de la sphère anale et favorisent la pénétration.

    L’introduction du corps de la verge peut alors intervenir très progressivement et de façon continue (évitez les à-coup) La femme reprend sa poussée d’expulsion et va vraiment découvrir de nouvelles sensations.
    Lors d’un premier rapport anal, les partenaires sont souvent tentés de procéder à une introduction partielle du pénis (ce sont là des réminiscences des vieux tabous qui subsistent). A ce stade, si tout s’est bien passé, rien ne s’oppose à une pénétration totale.
    Pourquoi ?
    Ceci s’explique par des considérations morphologiques; en effet, comme dans la pénétration vaginale, la femme recherche également un contact avec son utérus; ce qu’elle obtient par une introduction profonde du pénis. Dans le cas de la sodomie, ce contact se produit au travers de la cloison séparant les deux orifices, accentuant les sensations et confortant l’aspect sexuel et non pervers de l’acte (encore les vieux tabous).

    Ensuite, les mouvements de va-et-vient peuvent commencer, doucement d’abord, puis au gré des partenaires.
    Le plaisir peut être intense et vous surprendra sans doute, mesdames. Si vous et votre partenaire avez appliqué les recommandations d’Élisa, vous en redemanderez

    J’espère ne pas vous avoir soulées avec mon laïus et que vous y aurez trouvé un peu d’intérêt. N’hésitez pas à vous manifester suite à cette lecture. Si je puis vous répondre sur d’autre sujets ou celui-ci, je le ferai avec plaisir.

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    @Charlie29 merci infiniment pour ce commentaire, ô combien constructif et instructif :)

  • KSFKF

    Merci pour cet excellent article et ces merveilleux conseils! Ma partenaire et moi avons essayé et notre expérience n’a été que bonheur! Nous vous sommes reconnaissants d’aider ceux qui ne savent pas comment s’y prendre!

  • pinault

    tes bonne explication!
    Cordialement

  • djamel

    salut
    il faut penser a tous
    mon cas est le suivant taille sexe 10cm mais grande epaisseur meme avec un lubrifiant
    je ne peut pas penetrer ma copine comment faire ???

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Salut,
    dans ton cas il faudra prendre encore plus de temps avec les jeux et préliminaires, pour détendre le cul de ta copine pour que « ça passe » sans lui faire mal.

    Si vraiment ça lui fait mal, alors n’insiste pas : le but n’est pas de la faire souffrir, mais de la faire jouir ;)

    mais ne t’inquiète pas, ça finit toujours pas rentrer, l’essentiel c’est d’être tous les deux dans le bon état d’esprit !

  • Eliott

    Salut,
    juste pour dire que ma copine et moi avons essayé il y’a pas longtemps.
    C’était un fantasme qu’on avait tous les deux.

    On a pris notre temps, en suivant soigneusement les conseils de cet article, et on a pris tous les deux beaucoup de plaisir à le faire; c’est vraiment très excitant.

    Ma copine n’a pas eu mal, on a pas eu de surprises désagréables, et surtout, dès sa première sodomie, ma copine a eu un énorme orgasme, très rapidement et beaucoup plus puissant que ceux qu’elle a d’habitude, à tel point qu’elle en tremblait d’extase, je ne l’avais jamais vue comme ça.

    Du coup, on a recommencé et les fois suivantes aussi elle a pris un pied d’enfer.
    Voilà pour ceux qui disent avec mauvaise foi (et surement sans savoir de quoi ils parlent) que la sodomie fait mal et ne procure QUE un plaisir psychologique de soumission malsain.

    Il s’est passé EXACTEMENT ce que dit Charlie29 dans le commentaire n°11 :
    « Le plaisir peut être intense et vous surprendra sans doute, mesdames. Si vous et votre partenaire avez appliqué les recommandations d’Élisa, vous en redemanderez »

    (je vous recommande de lire tout le commentaire de Charlie29 qui est TRES intéressant et instructif : http://www.frenchtouchseduction.com/comment-faire-sodomie.html#comment-974 ).
    a +

    Eliott

  • jeanmi

    bonjour,
    je suis très attiré par le sexe anal, mais mon copain ne veux pas… il trouve ça sale…
    je me satisfais donc solitairement pour le moment.
    j’aimerais vraiment passer a l’acte mais je ne sais pas comment le convaincre.

  • labirinte

    bonjour, 1er fois sur ce site, je n’avais jamais pratiqué la sodomie, je suis mariée depuis 40 ans, et j ai 57 ans, depuis des années mon mari voulais le faire, j’avais peur, pas des maladies, puisque nous sommes un couple fidele,il regardait des films porno et il était excité pour se genre plaisir, et moi non , je regrette de ne pas voulu essayé, alors je peux vous dire il faut que les femmes essayent pour la 1er fois c’est douloureux mais après c’est le 7iem ciel, j’ai pris gout, et je peux vous dire , que je suis capable d’encasser à fond et je hurle de plaisir,et il me defonce grave, ,pour la sodomie 3 à ‘4 fois par semaine , a vous mes dames .

  • popoff

    bonjour a tous….
    moi j ais 28ans et ma copine 24 sa fait 5 ans qu on est ensemble et je suis fan de la penetration anale mais ma copine c est pas son truc parfois ns le faisons mais sens plaisir commun donc pour moi sa me bloque j aimerais bien lui faire trouver le plaisir qui y as par rapport a tous les commentaires que j ais pu lire.
    je suis pas un bourin j essaye de faire pour le mieux carresse lechouillage mot doux etc…
    mais la ptite porte de derriere me reste tjs ferme malgre les preliminaires comment faire pour qu on s eclate tous les deux
    merci….

  • alex

    la belle ELISA donne les bons conseils !!
    la femme peut avoir un plaisir intense en se laissant sodomiser
    par un homme qui sait « y faire »
    préparation , lubrification, pénétration à 90 degrés
    et une fois dedans barrater longuement pour maintenir la dilatation !!

  • vip

    felicitation pour tout ce ke vous faite pour nous

  • naema

    J’ai lu attentivement les divers témoignages et je reste réticente face à cette pratique.Non que je ne l’apprécie pas bien au contraire mais ,malgré une hygiène minutieuse et un passage aux toilettes ,le sexe de mon partenaire qui ressort « sale » me répugne et bloque toute envie de recommencer.

    J’ai essayé les lavements mais n’étant pas constipée de nature ça ne m’aide pas du tout et stimule trop le transit;je ne vois pas quelle solution je pourrais adopter.

  • JBa

    C’est étrange, mon sexe n’est jamais ressorti sale, alors que nous ne prenons pas de précautions particulières (pas de lavement, etc)… Je ne sais pas quoi te dire :/

  • naema

    Si quelqu’un a un conseil à donner,il sera le bienvenu.J’ai lu que c’était quelque chose qui arrivait aussi à d’autres;ce n’est qu’à la fin de la sodomie que je le remarque car avant et pendant il n’y a pas de problèmes

  • Chanel

    Très instructif tout ça ! Je suis tout à fait impatiente de l’expérimenter. Question: la jouissance obtenue est-elle bien différente d’un orgasme vaginal ou clitoridien ?

  • ryry

    voila j’ai decidé de faire plaisir à l’homme que j’aime je veux bien faire une sodomie, cet article est excellent et m’a aidé à répondre à certaines questions car je n’osais pas trop en parler. Mais cependant ici je souhaiterais vous demander un conseil de + , Comment être sure que mon anus soit bien prêt bien propre me « préparer » toute seule un peu avant son arrivée pour être sure que même si lui le prépare pas bien ca ira impeccable? ( ex douche …. ) comment faire pour « évacuer » ce qui se trouve en moi afin d être le plus  » vide » et clean possible? attend vos conseils avec impatience je veux que cet premier sodomie avec lui se passe parfaitement

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Salut ! Si tu passes aux toilettes quelques minutes, ou une à deux heures avant, et que tu vas à la douche après, il n’y aura pas de problèmes ! Ne t’en fais pas, et concentre toi sur ton plaisir, et reviens nous dire comment c’était ;)

    @Chanel : étant un mec, je ne saurais te dire… mais en tout cas elle est très forte :)

  • ryry

    oui je reviendrai vous dire ca des lundi mais jai peur de faire un blocage au passage au toilette….. :((((((

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    :) Pas de panique, concentres toi sur ton envie, ton plaisir, et au moment voulu tout se passera bien. Et si tu n’es pas prête, tu n’es pas prête ! Et même SI ça ne se passe pas au mieux (ça peut arriver), c’est pas grave !

  • jerry

    Merci pour ces infos. Ma femme et moi avons essayé mais elle ne parvient pas à se liberer la tete, malgré toutes les precautions indiquées
    je suis un peu desespéré!
    Dire que certaines lectrices n’osent pas avouer à leur mari qu’elles ont envie…

  • ryry

    merci Fk pour tout ces conseils, jessaye de me liberer lesprit et me concentrer sur le plaisir , je suis tres tres ouverte sur le sexe jai essayé il ya bien des anees mai pas avec le meme partenaire alor dur dur de pas stresser mais je voudrai faire parti des personne aiman ca et si je prend du plaisir je serai contente d avoir reussi a depasser tout ces blocages…. en tout cas je suis ravie detre tombé sur ce site ou rien nes vulgaire tout es bien expliqué avec des personne tres gentille qui explique bien avec delicatesse la sodomie es un sujet qui es pas facile a parler …. alors a lundi tout le monde qui sais apres ca sera peut etre moi qui donnerai des conseils a des femmes qui stressai comme moi…..

  • popoff

    bonjour…..
    ma copine reste tjs bloque au sujet de la penetration anale pourtant on en parle souvent.
    j aimerais bien des ptits conseils de femme pour comprendre pourquoi se bloque telle autant et pourquoi meme en faisant des preliminaires et en ayant un tout petit sextoy sa ne marche pas …… merci de rep

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Ben si elle ne veut pas, elle ne veut pas, y’a rien d’autre à dire…

  • chou

    bsr je vien de lire vos message qui m’on pas mal rassuré ! Mon histoire: g u un compagnon très maladroi avec ki g essayer l’anal mais ki s’y est mal pri donc plus envi ! la je sui avec quelqu’un depui 3 mois et il ma deja mi d doigt ca ma fai vraiment du bien ! mais dès ke je sais qu’il va essayer avec son pénis je me contracte :s ca me fai peur ! g peur d’avoir mal pourtant j’ai vraiment envie d’essayer !! mon ami ne le prend pas mal il ne me force pas il essaye de me decontracter au maximum mais j’ai toujour dans l’idée que j’aurai mal ! tout vos message m’on permis de me rassurer un peu je pense essayer ce week end si mon conjoint retente ! lui est très demandeur et moi ca me trotte dans la tête depuis qu’il a tenter ! donc si vous avez des conseil a me donner je sui tte ouie
    merci et encore ce que j’ai lu ma vraiment rassuré !

  • Moez

    SVP ceux qui ne connaissent le Coran et l’Islam que superficiellement, SVP ne vous aventurez pas à interpreter les versets car c’est un peché en Islam de dire des choses en rapport avec les mots d’Allah par ignorance ou même doute. Si vous êtes sûr allez y si non … vous savez ce qu’il faut faire.
    Pour repondre à Proumproum plus haut qui dit que la Sodomie est permise en Islam le verset dans Surat n°2 Al Bakara ca veut lorsque le prophète Mohammad a été interrogé a propos de ce verset il a expliqué qu’on pouvait faire l’amour a sa femme par derrière dans le vagin qui est le lieu de la fertilité et non pas dans le rectum qui est un lieu d’accumulation et d’évacuation des déchets. en plus il ya le Hadith du prophète que la paix soit sur lui qui dit: « Damné est celui qui vient sa femme dans son anus » c’est mal traduit mais je crois que vous avez saisi le sens.
    En plus c’est un acte dégradant pour la plupart des femmes saines d’esprit et des hommes aussi mais bon c’est comme beacoup de choses dégradantes que beacoup de gens font. Moi je déconseille cette pratique responsable pour la plupart des MST et SIDA et compagnie

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Bonjour Moez, merci d’avoir exprimé ton point de vue avec courtoisie et modération.
    Je respecte l’Islam comme toutes les religions, mais je ne la connais pas assez pour donner mon point de vue sur le Coran et son interprétation.

    En revanche, je voudrais réagir à ton dernier paragraphe :
    tu dis :
    « En plus c’est un acte dégradant pour la plupart des femmes saines d’esprit et des hommes aussi mais bon c’est comme beacoup de choses dégradantes que beacoup de gens font. Moi je déconseille cette pratique responsable pour la plupart des MST et SIDA et compagnie »

    L’acte en soi n’est pas dégradant, et beaucoup de femmes saines d’esprit apprécient cette pratique – et d’autres ne l’apprécient pas. C’est ainsi, gardons nous de juger les gens en fonction de leurs préférences sexuelles.

    De plus, ce n’est pas la pratique de la sodomie qui est responsable de la transmission des MST, mais la pratique A RISQUE, c’est à dire, sans prise de précautions (port du préservatif, tests de dépistage réguliers si vous ne portez pas le préservatif, etc). La sodomie bien faite, avec la prise de précautions nécessaire, n’est pas risquée.

  • Bisounours

    Je suis une femme qui est très attirée par ce plaisir mais … une première expérience un peu douloureuse et avec beaucoup moins de préparatif que vous ne l’expliquez, m’a refroidi.
    Mon mari aimerait bien recommencer.
    Parfois il me titille l’anus et je dois dire que je ne refuse pas quand il s’aventure à y glisser un doigt voir j’y prends du plaisir.
    J’aimerai passer à la vitesse surpérieure, j’ai donc commandé un plug-anal et un lubrifiant pour un début d’initiation.
    Je voudrais aller jusqu’au bout de l’acte et que nous puissions y prendre le plaisir extrème à deux.
    La peur d’avoir mal est bien présent dans mon esprit et contradictiorement cela m’existe aussi ..

    Maintenant j’aimerai savoir si l’homme aime aussi se faire carresser l’anus par sa partenaire ?

  • bigbanane

    Bravo Elisa. Votre article est d’une extrême qualité. Je suis un homme d’un age certain et marié avec une jeune femme. Nous ne pratiquons pas car ma chérie a eu un accouchement avec un déchirement important. Mais je ne sais pas si, avec les conseils que vous nous donnez, il nous serait peut être possible d’y penser un peu plus sérieusement. Il ne me reste plus qu’à la convaincre, mais est ce que ce sera possible… Elle a énormément peur, et même lorsque je lui caresse l’anus avec les doigts, elle ressent toujours la douleur des points pourtant anciens.
    En tout cas merci.

  • blue

    Wahou ! Quell article !
    On en parle souvent avec mon copains et j avou que j ai bien des ..resistances. Mais votre article me convaint bien ! Et surtout qu il explique bien nos craintes !
    Néanmoins j ai toujours une question … plutot crédule mais lorsque l’homme éjacule en nous (rectum bien sur) les lois de l’apeusenteur joue t elle ? ou le sperm reste t il a croupir en nous jusqu a la prochaine visite des toilettes ?!
    On va dire que ce qui me repousse pour l instant c est ca … et le fait qu une amie est saignée lors d’un rapport anal …
    Et la peur aussi de ne passavoir aussi bien « gerer mon anus » lors d une envie pressante ! Lol
    Bref ca serait cool si j avais des reponses !
    Bref merci encore pour cette article !

  • clapclap

    A popoff : ta copine n’est peut être pas attirée par cette pratique déjà… C’est parfaitement compréhensible. Il est possible aussi qu’elle ait beaucoup d’appréhension. Rassure la : bien préparée (l’article est excellent pour te donner des conseils) et parfaitement détendue, la sodomie n’est pas du tout douloureuse. Si elle craint quelques surprises désagréables, rassure la aussi, ça arrivera peut être mais vous savez tous les deux dans quoi vous vous embarquez ;-)
    Il est possible également que son anus ne soit pas fait pour être pénétré, ce sont des choses qui arrivent chez une femme.
    Ensuite, laisse la prendre un peu de temps, peut être qu’elle en a une opinion négative de par ce qu’elle a pu entendre, mais ça peut être aussi un acte tendre et source de beaucoup de plaisir. Bye bye !

  • clapclap

    –blue : les lois de la pesanteur jouent, ça dépend ensuite, en général un petit tour aux wc (idem après un rapport vaginal) et y’a plus rien ;-)

  • popoff

    merci clapclap de ton opinion peu etre que le temp fera bien les choses je l espere…….

  • franfran

    Bonjour à tous,
    Je voudrais bien essayer mais ma femme a peur car elle l’a déjà fait deux fois il y a longtemps avec un ancien partenaire et elle a eu mal car pas de préparation avant l’acte donc elle en garde un mauvais souvenir.
    Je pense qu’elle veut essayer à nouveau mais ce qui la retient est la taille de mon sexe, diamètre 8 et 21 cm en longueur. Je lui ai déjà mis un doigt pendant l’acte, parfois elle aime et à d’autres moments elle me demande de ne pas le faire ! Je suis quelqu’un de trés doux et je pense qu’avec tous les conseils donnés ça peut bien se passer ; néanmoins je souhaite savoir comment effectuer la sodomie sans douleur vu la taille de mon sexe ?
    Merci à tous de vos réponses.

  • Bisounours

    Me revoilà,

    Hier soit était le jour J.
    Après différentes approches et une préparation (physique et psychologique) nous avons réussi notre première sodomie, sans douleur et avec un certain plaisir.
    Les premiers centimètres rentrés, une sensation de brûlure (d’intensité moyenne), on patiente moins de 10 secondes, on avance, la première moitié du sexe est passée, quelques mouvements de va et vient, on lubrifie l’autre moitié et oups ! Tout est rentré !!!
    Mon mari a un sexe de bonne taille mais avec une bonne préparation ça était possible.
    Nous avons apprécié ce côté coquin, la découverte du passage caché et tout nos tabous sont tombés (s’il nous en resté .. ).
    Nous avons comparé notre ressenti. Chacun y a pris du plaisir, très étonnant quand on sait que la première fois n’est pas la meilleure.
    Pas de problème nous allons recommencer très vite sans pour autant que cela devienne notre quotidien. Juste le refaire sans aucunes appréhensions et libéré de tout.

    Merci pour ces bons conseils !

  • Bisounours

    Franfran, pourquoi ne commencez vous pas avec un gode de petite taille ?
    Si tout se passe bien vous augmentez la taille jusqu’au moment où ton sexe aura son passage !

  • franfran

    Merci pour tes conseils Bisounours ; est ce qu’il vaut mieux plusieurs godes de différentes tailles ou un ou plusieurs plugs anal ?
    A t’on avis combien de temps par gode car je pense qu’il ne faut pas que ce soit trop rapide, ni trop long ?
    Est ce qu’il vaut mieux faire jouir ma femme avant ou aprés la sodomie ?
    Merci pour tes réponses car tu es une femme et je pense que ton avis est plus important qu’un homme pour cette pratique !

  • Bisounours

    Bonjour Franfran,

    Sachant que nous sommes toutes différentes et avec une approche différentes de cette pratique, ce qui est valable pour moi ne le sera peut être pas pour ta femme.
    Mais comme ta femme, j’ai eu une première expérience qui avait été douloureuse, malgré tout aujourd’hui j’apprécie.
    De ma mini expérience, un gode de petit diamètre pour une première séance, devrait mettre ta femme en confiance. Bien l’aider à la préparation avec du lubrifiant, des caresses un doigt et cela plusieurs jours de suite et le gode quand elle sera OK.
    (j’ai une préférence pour un petit gode, réplique d’un sexe de petite taille).

    L’article ci-dessus explique très bien comment reconnaitre quand ta femme est détendu.
    Tu dois être très très très doux et la rassurer et lui redire que tu vas à son rythme.

    Combien de temps? Seule ta femme pourra te le dire.
    Si tout se passe bien, demande lui si tu dois t’arrêter, tu verras sa réaction.

    Pour la jouissance …..
    Nous ne l’avons fait que 2 fois !
    La première fois, rapport uniquement anal et la deuxième fois: rapport vaginal puis à la demande de mon mari nous avons fini … anal. Nous y avons pris du plaisir.
    Pour ta femme, ce qui est bien, c’est : préliminaire, rapport vaginal, séance découverte anale et tu finis vaginale.
    Comme ça tout le monde est comblé.

    Maintenant à mon tour de poser une question.
    Est ce que vous les hommes, vous aimez que l’on vous carresse l’anus, que l’on glisse un doigt et voir plus ?

  • franfran

    Merci pour tes réponses Bisounours, ça m’aide beaucoup !
    Pour ma part ça ne me dérange pas que l’on me caresse l’anus ou que l’on me glisse un doigt, c’est vrai que c’est exitant ! Ma femme n’aime pas le faire donc je n’insiste pas et ça ne me manque pas.
    En revanche pour le plus, j’ai essayé pour voir avec un gode, pour savoir comment pourrai réagir ma femme à la sodomie, ça ne m’a fait ni chaud, ni froid ; pas de plaisir réel pour ma part, aprés je pense qu’il faut en parler avec ton homme pour voir sa réaction.
    Tu peux le prendre par surprise et glisser un doigt quand il te prend et surtout quand il jouit ; je pense qu’il devrait apprécier !
    Aprés pour aller plus loin, discute en avec lui, il te dira son ressentit et voir s’il veut franchir le pas pour autre chose !

  • Choupinette

    Bonjour je souhaite essayer la sodo es-ce qu’un homme peut me satisfaire?

  • Ponette

    Bonjour à tous!

    Je viens de lire trés attentivement l’article d’Elsa (trés riche et instructif) ainsi que vos différents commentaires tout aussi intéressant. Je vous explique ma situation.
    Voila je suis une femme de 24 ans je suis avec mon homme de 6 ans nous n’avons aucun problèmes d’ordre sexuel tout ce passe super bien, mais depuis un moment il me parle de plus en plus de sodomie et son désir de tenter cette nouvelle expérience devient de plus en plus présente. Ayant déjà eu d’autres amants avant lui j’ai déjà essayer la sodomie, lors de mon tout premier rapport (j’avais 16 ans) et je n’en garde pas un bon souvenir. Mais lui n’a pas connu d’autre histoire et aimerait connaitre l’expérience au moins une fois. J’aimerai lui faire plaisir et me libérer mais malgré nos discussions où je lui est avoué avoir déjà pratiquer cette expérience et dans quelles conditions cela s’est déroulé je m’arrive pas à me libérer.

    Est-ce qu’une personne a connu la même situation que moi? Qui pourrait me conseillé? J’ai peur qu’aprés cela change mes rapports avec mon mari et que cela change quelque chose entre nous. Comment faire?
    Merci d’avance pour vos réponses, vos conseils.

  • Bisounours

    Bonjour Franfran,

    As-tu avancé dans ton approche avec madame ?

    Mon mari aime quand je caresse ou met un doigt dans l’anus. Je pensais qu’il voulait plus car c’était à sa demande mais finalement cela lui suffit.

    La sodomie n’est pas pratiqué systématiquement à tous nos rapports mais presque.
    Mon mari est très exité quand il me pénètre par le vagin et qu’il glisse un doigt dans mon anus et moi j’adooooore.

    Depuis cette nouvelle pratique, nous avons n’avons plus aucun tabou sexuel (ils nous en restaient quelques uns .. ) et cela à décupler nos appétits sexuels.
    Nous avons acheté des plugs, vibromasseurs etc ….

    Après 25 ans de mariage nous faisons l’amour presque tous les jours.

  • franfran

    Bonjour Bisounours,

    Nous avons essayer avec un plug de petite taille ; ma femme aime quand il est enfoncé mais déteste les vas et viens donc elle ne souhaite pas renouveler l’expérience ; dommage car tout s’était trés bien passé avec massage sur tout le corps, préliminaires et je l’ai prise en levrette couché sur le lit avec le plug dans l’anus et c’était super mais malheureusement les vas et viens dans son anus ont été fatal pour aller plus loin pour la sodomie.
    Maintenant elle ne veut plus en entendre parler car elle n’aime pas ! donc je vie avec son choix que j’accepte bien sur mais beaucoup de regret me concernant.
    Pour toi apparemment ça se passe trés bien donc je suis content que tu t’éclates avec ton mari, à bientôt !

  • Gabriel

    Bravo,
    très beau exposé sur le sujet de la sodomie ou beaucoup de gens restent encore très pudique sur le sujet.
    Pour info je suis moi-même bisexuel et pense bien connaitre les sensations qu’une femme peut ressentir lors d’une pénétration anale. Donc je confirme les explications d’Elisa sont très représentatives de la préparation et de l’acte lui-même.
    Personnellement je pratique régulièrement la sodomie avec mes partenaires soit j’amène la discussion sur le sujet de la sodomie ou bien je dirige mes caresses vers ces petites fesse et en fonction de sa réaction j’oriente la discussion et/ou mes caresses vers le sujet. Car il est vrai que l’anus est une zone érogène très sensible aussi bien chez la femme que l’homme. D’ailleurs actuellement en Russie pour raison professionnelle j’ai découvert avec surprise que les femmes russes sont très bien préparés et formés à ce plaisir qui me semble encore tabous chez nous en France (pardon pour nos dames françaises). En effet elles savent orienter rapidement les caresses vers leurs attentes intimes mais ce qui m’a le plus surpris c’est qu’elle qu’elle connaissent très bien le corps de l’homme et cette zone érogène qu’est l’anus.
    Dès que je faiblis elles réactivent chez moi cette zone et c’est repartit pour un tour magique.
    De plus elles adorent le plaisir anal partagé et simultané le tout sas tabous enfin que du bonheur.
    Si j’ai un conseil à donné car j’adore nos petites françaises mesdames libérées vous un peu plus et vous verrez que votre sexualité ne sera que meilleur pour vous et pour votre partenaire.
    Mesdames respect
    Bisous Gabriel

  • Bisounours

    Coucou Franfran,
    Au moins vous aurez essayé ! Dommage pour toi.
    Pour mon mari et moi c’est top !
    Gabriel, il n’y a pas que les tabous qui font refusés la sodomie, simplement le fait de ne pas aimer, comme la femme de Franfran.
    Bonsoir

  • Ponette

    Bonjour à tous!

    Je viens de lire trés attentivement l’article d’Elisa (trés riche et instructif) ainsi que vos différents commentaires tout aussi intéressant. Je vous explique ma situation.
    Voila je suis une femme de 24 ans je suis avec mon homme de 6 ans nous n’avons aucun problèmes d’ordre sexuel tout ce passe super bien, mais depuis un moment il me parle de plus en plus de sodomie et son désir de tenter cette nouvelle expérience devient de plus en plus présente. Ayant déjà eu d’autres amants avant lui j’ai déjà essayer la sodomie, lors de mon tout premier rapport (j’avais 16 ans) et je n’en garde pas un bon souvenir. Mais lui n’a pas connu d’autre histoire et aimerait connaitre l’expérience au moins une fois. J’aimerai lui faire plaisir et me libérer mais malgré nos discussions où je lui est avoué avoir déjà pratiquer cette expérience et dans quelles conditions cela s’est déroulé je m’arrive pas à me libérer.

    Est-ce qu’une personne a connu la même situation que moi? Qui pourrait me conseillé? J’ai peur qu’aprés cela change mes rapports avec mon mari et que cela change quelque chose entre nous. Comment faire?
    Merci d’avance pour vos réponses, vos conseils

  • Bisounours

    Ponette,

    C’est exactement ce que j’ai expliqué dans ma première intervention du 6 avril.
    La différence avec toi, c’est qu’après avoir lu plusieurs messages j’avais envie de réessayer mais avec de bonnes conditions, une bonne préparation et du lubrifiant.
    En lisant l’article d’Elisa j’ai franchi le pas et je ne le regrette pas.

    A chaque fois, j’ai une douleur au passage du gland, cela dure quelques secondes et on passe au plaisir.
    Douceur et douceur !

  • camsouille

    Bonjour, je suis avec ma copine depuis 1 an et demi maintenant et cela fais quelques mois qu’elle voulait essayer la sodomie mais j’avais quelques appréhensions à cause d’expérience que m’ont rapporté des amies qui elles avaient beaucoup souffert et pas beaucoup aimer. Après avoir lu cette article, j’ai décider qu’il fallait essayer et j’ai été très étonner de constater qu’en prenant le temps et avec de la douceur ma copine n’éprouvait aucune douleur mais que du plaisir, plus intense encore que par le vaggin. J’ai d’ailleurs moi aussi beaucoup apprécier l’expérience qui apporte quelque chose de nouveau. C’était que du bonheur de du plaisir. Merci beaucoup!!!

  • pillspills

    Bonjour. Ce que je vais vous dire risque de vous faire sauter au toit, mais lisez jusqu’à la fin avant de me tirer dessus. Voila, de par mes expériences passées, je peux vous dire, qu’en parler avant n’est pas toujours productif avec une femme qui a des tabous. Je m’explique, j’ai connu ce genre de femmes, dont une en particulier qui était si « censurée » qu’elle ne pouvait accepter de faire l’amour autrement qu’en missionaire ou amazone. Au fur et à mesure, de notre relation, je lui ait fait découvrir d’autres « choses » qu’elle a avouée adorer, or, je ne lui ait jamais demandé si elle voulait bien ou pas le faire (BIEN QUE JE N’AURAIS JAMAIS INSISTE SI J’AVAIS RESSENTI QU’ELLE AVAIT MAL OU ETAIT TENDUE). C’était plus facile pour elle, car, en se laissant guider, elle n’avait pas à assumer une lutte contre des blocages qui l’aurait tendue. Je précise au cas où, qu’il est arrivé une ou deux fois où elle n’était pas prête à quelque chose et où elle m’a demandé de ne pas continuer et où, bien évidemment je me suis immédiatement arrêté.
    Du coup, non seulement, non seulement, elle a adoré (selon ses propres mots) ces découvertes, mais en outre une fois initiées, toute nouvelle pratique perdait son côté « censuré » et devenait un nouveau mot dans notre vocabulaire commun, qu’elle se sentait libre de demander (mais pas par les mots, car cela l’a toujours bloqué). En fait, avec elle, le fait de parler en utilisant les mots « sodomie », « levrette » ou « fellation » n’aurait (de son avoeux) pas permis qu’elle se sente confortable (même si elle avait pu les essayer pour me faire plaisir, mais franchement, une relation unilatérale de plaisir est pas folichon) avec des chose qu’elle finissait par adorer.
    En fait si vous tombez sur une femme avec ce genre de tabous et qui se sent mieux lorsqu’elle est guidée, il faut:
    *Avoir établi une relation dans laquelle elle ait vraiment confiance en vous et apprécie d’être guidée ainsi que le fait que vous preniez sur vous, la totale responsabilité de ces découvertes (il faut bien évidemment qu’elle ait une bonne image de vous puisque c’est cette image qui va permettre en l’associant à ces pratiques « exotiques » de les « nettoyer » de toute idée négative).
    *Aimer prendre des initiatives et guider (en fait je vous ai parlé du cas extrême que j’ai connu mais, à des degrés moindres, toutes mes relations aec les femmes ont étés de ce type).
    *Avoir suffisamment de sensibilité pour sentir si la personne commence à être mal à l’aise et, si c’est le cas, avoir suffisament de maîtrise de soi pour s’arrêter immédiatement et sans faire sentir à la demoiselle qu’elle est coupable de quoi que ce soit.
    *Savoir ce que vous faites et le faire sans hésitation.
    *Etre patient, certaines « découvertes » peuvent être réalisées en plusieurs séances, histoire que la personne s’habitue à ce nouveau rôle (ex. de la fellation qui n’est pas innée).

    Je précise encore une fois, que je ne me serais jamais permis quoi que ce soit si j’avais senti la moindre résistance, malaise, inconfort… Que même si je n’aborde pas la question ouvertement, il y a une sorte d’accord tacite entre nous qu’elles avouent apprécier.

    Dernier point qui peut paraître curieux: Du point de vue de mon expérience j’ai remarqué, que les femmes ont souvent d’autant plus d’inhibitions au niveau du sexe qu’elles sont intelligentes (une fois ces inhibition levées, on ne les arrêtes plus) et la demoiselle dont j’ai décrit une partie de la relation était d’une rare perfection de ce point de vue (ainsi que du point de vue esthétique par ailleurs).

  • az31

    bonjours
    je tenais a vous felicite pour vos esplication et conseil
    je n ai que rarement pu faire une sodomie
    ca as ete un moment intense pour moi et ma compagne
    c est aussi vrai que c est elle qui choisie le moment de la penetration anal

  • braham

    merci pour le conseil!
    moi et ma femme nous sommes âgés de +50ans, comment je je puisse lui demandé un acte sexuel ainsi (sodomie)?
    merci

  • JP

    J’ai lu avec bcp d’attention ce blog sur lequel je viens pour la première fois (mais pas la dernière) – J’ai 47 ans, masculin, et mon expérience correspond en tous points à celle de Pillspills — Je dirais même que solliciter délicatement sa partenaire, la sonder, sans en avoir parlé au préalable, ajoute à l’excitation — Faire l’amour est un moment durant lequel on se confie à son partenaire, la relation est vraiment privilégiée — Je réve de pratiquer avec elle la sodomie, ne lui en n’ai jamais parlé – Mais je l’ai sondée récement par une pénétration délicate (un doigt, moins de 2 phalanges) et j’ai réalisé qu’elle était demandeuse — Charmante découverte ! Ns en sommes là pour le moment, y’a pas le feu ! D’où mes recherches et mon arrivée sur ce forum — Les conseils d’Elisa me semblent plein de bon sens et correspondent à mon intuition.

    J’apprécie l’intelligence des propos et le partage d’expérience vécues, merci.

  • bamba

    voila mon experience
    mon homme voulait et moi non
    je bloquait et un jour il a prit les choses en main, doucement et de facon viril
    je me suis senti sous sa protection et confiance (dans un jeu de domination trés soft)
    un orgasme incoryable en est sorti, depuis j’en demande encore plus et plus souvent ( le pauvre lol)
    ca fait un tiraillement au debut, il faut se detendre et se laisser faire en ayant confiance : qu’il prendra son temps et je peux vous dire que c’est incoryable l’effet que cet act a sur moi
    je suis à la limite de tomber dans les pommes
    pour peux qu’ils mette des mains bien placées …
    en gros, je conseils aux mecs qui ont un soucis avec leur nana qui ne veut pas , de jouer à se laisser dominier dans la confiance et l’exitation fait les choses naturellement sans aucune souffrance
    lubrifiant bienvenue , ou une langue agile …puis un doigt , tout doucement, puis le sexe de votre homme sera accueilli comme un roi

  • Sasha

    Bonjour,

    Merci pour cet article, c’est de loin le meilleur que j’ai lu sur le sujet.
    Pour ma part, mon copain et moi sommes ensembles depuis presque 2ans. Nous avons éssayé la sodomie à plusieurs reprises mais la douleur était trop forte. Mon copain est pourtant quelq’un de très doux qui sait me mettre en confiance et me rassurer. De plus, nous nous étions bien préparés comme décrit dans l’article. Notre problème est que le sexe de mon copain est VRAIMENT proéminent (plus de 20cm et une épaisseur incroyable). Nous ne savons plus quoi faire, nous en vaons vraiment envie mais même des heures de préparation ne suffisent pas à nous permettre d’y arriver.

    Quelqu’un aurait-il une idée pour nous aider??

  • Pingback: Rendez-vous vénal > Jouer la pute pour son homme, escort girl de luxe | 1d100.fr

  • M mackay

    Bonjour, bonjour =)

    Tout d’abord j’ai un petit doute sur la pratique de la sodomie, j’ai parlé à ma copine de cette pratique qui me ferait envie, et elle a accepté après avoir réfléchies. Mais je me pose la question de l’hygiène …. je sais que c’est déjà détaillé de long en large dans le post, mais j’ai peur d’avoir des mauvaises surprises lors de « l’éssai » de la sodomie, je sais pas trop comment faire pour être sur & certain de pas avoir ces malchances.

    Si quelqu’un ou des personnes peuvent me répondre, je suis preneur.

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Y’a rien à dire d’autre que ce qui est déjà dit dans cet article.
    Si vraiment tu veux être sûr de pas avoir de mauvaise surprise, ne le fais pas. Parce que la sodomie a beau être une pratique excitante et agréable si elle est bien faite, et sans problème si elle est bien préparée, il peut toujours y avoir de petites mauvaises surprises. C’est la vie, personne n’en meurt.

  • Frankie

    Bonjour,
    Si ca peut aider.. one ne sait jamais.
    je suis avec ma copine depuis 5 mois, on a 37 ans tous les deux.
    Je fut marié a une femme avec qui on l a jamais fait : taboo. Ma nouvelle copine et moi on s entend super bien au lit.
    Un soir elle me caressait les jambes et a remonté vers l entre jambe non pas pour me toucher devant mais pour me caresser toute la zone du bas du dos aux testicules.
    Elle m a enduit d huile de massage et doucement a commencer a mettre un doigt dans mon anus, je n ai rien dit et je l ai laissée faire, c’ était la première fois et j’ étais plus surpris qu autre chose, pas assez détendu, les fois suivantes, elle a utilisé du gel lubrifiant qu elle avait acheté.
    La ce fut plus agréable, car elle me mettait le doigt un peu plus profond et touchait un endroit que je ne connaissais pas, j ai appris aprés que c’ était la prostate, un moment divin mais j avais un peu honte et j etais un peu complexée, je suis hétéro…..
    Il y a deux semaines, je me suis mis a lui rendre la caresse anale avec mon doigt, doucement, rien ne sert d y aller a fond, c est stupide et ca pourrait faire mal.
    Ensuite elle s est relevée et mise a 4 pattes en levrette, j’ étais en érection et elle m a demandé de la prendre doucement, ce qu j ai fait, je me tenais le sexe avec ma main pour pas aller trop loin et elle imprimait le mouvement de son bassin afin que ce soit elle qui controle la profondeur, elle a énormément joui et m’ a remercié d avoir été aussi a l’ écoute de son désir.
    Lorsque je rentrerai de vacances elle m a prévenu d’ avoir acheté des sex toys pour elle et moi, apparemment on a passé notre examen de passage pour le plaisir anal, et c est super bon pour elle et pour moi (quoique un doigt ok mais j ai un peu d’ appréhnsion sur les sex toy dans mon anus, je me dis si moi j arrive a la pénétrer pas de raison qu elle n y arrive pas avec les toys…
    Je tiens a signaler qu il y a beaucoup d’ affection et de communication dans notre petit couple et qu il n y a strictement aucune deviance dans nos comportements, nous ommes tous les deux d un milieu socio culturel élevé.
    Si ca a pu vous aider et vous convaincre d’ essayer tant mieux, bon plaisir a toutes et a toutes.

  • Katrin

    Bonjour tout le monde.

    Merci pour cet article, qui est vraiment très intéressant, et très bien expliqué.

    Je suis tombée dessus par hasard, en cherchant des conseils par rapport a ma propre expérience.

    Donc, si vous voulez bien, ça serait avec grand plaisir que je recevrai vos conseils.

    Voila, ça fait déjà presque un mois que moi et mon copain en somme aux préparatifs, il est toujours très doux avec moi, et tout se passe très bien.

    Nous en somme toujours aux doigtages etc et je n’ai jamais ressentit aucune douleur, mais il y a une semaine, après un rapport anal, je me suis rendue compte que je saignais.

    Et depuis ça me bloque. Je sais pas, j’ai peur qu’il y ait un problème, et mon corps rejette tout contact avec mon rectum par de très fortes contractions.

    J’avais eu une expérience très désagréable auparavant, avec un partenaire qui n’avait même pas pensé a me prévenir qu’il allait me pénétrer annalement, et je pense que ça peut être lié.

    Est ce que quelqu’un aurait une idée pour que je puisse me débloquer? Parce que même si mon ami est le plus doux possible et essaye de me rassurer, il n’y arrive pas, et j’ai l’impression qu’il n’y a que moi qui puisse me débloquer.

    Merci pour vos réponses.

  • Insortables42

    Salut à tous!
    On a essayé pour la première fois la sodomie avec mon copain il y a quelques semaines et depuis on arrête plus! J’avais quelques réticences au début, mais mon copain a été absolument adorable, il a attendu que je sois prête, s’est super bien renseigné avant pour ne pas me faire mal, et le moment venu, il a été tout en douceur d’abord avec ses doigts avant d’entrer vraiment tout doucement.
    Ca a fait un tout petit peu mal à l’entrée, mais ensuite le plaisir s’est vite fait sentir, et finalement c’est moi qui lui a demandé d’aller plus fort!
    Maintenant que la peur de la première fois est passée, c’est à chaque fois meilleur, et ça ne fait vraiment plus mal du tout! Alors n’ayez pas peur vous allez adorer!!!!
    Quelques recommandations: tout d’abord le lubrifiant. Il est absolument nécessaire!!! Ma toute première expérience de la sodomie avec mon premier copain s’est passée sans lubrifiant et c’était affreux, à l’opposé de ce que mon chéri me fait ressentir à présent! Le lubrifiant que nous vous conseillons est le lubrifiant standard de Crest, qui ne colle pas et permet vraiment une pénétration sans douleur.
    Mettez un préservatif si vous n’êtes pas à 100% sûrs d’être sans risque au niveau des MST ou autres. Et mêmes si vous en êtes certains, je pense que votre copine appréciera que vous en portiez un pour la première fois, tout simplement pour des raisons d’hygiène!;) Et bien entendu si vous le faites sans préservatif, n’oubliez pas de bien vous nettoyer après et évidemment ne pas la pénétrer par le vagin suite à la sodomie!
    Prenez à portée de mains quelques lingettes en cas de petits accidents ou simplement pour l’homme, pour se nettoyer les doigts du lubrifiant.
    A propos de petits accidents, je dois vous avertir qu’il peut arriver, dans le cas où votre digestion n’est pas optimale ;D, qu’il y aie de petites fuites à la sortie!! C’est toujours très gênant, mais si votre partenaire est aussi adorable que le mien, il vous rassurera, ce n’est pas bien grave et le plaisir que vous ressentirez je l’espère, vaut bien ces petits désagréments!

    De mon point de vue (c’est le copain qui écrit :-) c’est formidable ! Il est vrai que la réticence initiale vient aussi de la peur de ne pas pouvoir se contenir, les accidents arrivent, mais c’est aussi et surtout à l’homme de rassurer sa compagne. Mais en respectant les consignes de base cela n’arrive normalement pas (ne pas oublier d’aller a selle avant de se faire pénétrer, éviter éventuellement cette pratique en cas légère diarrhée, bien que dans certains cas il n’y a rien de mieux pour la faire partir :-)
    Et surtout, y aller doucement ! Il est important pour une première fois d’avoir une forte érection toute mollesse rend plus difficile l’entrée et comme c’est le plus douloureux, il ne faudrait pas essayer dix fois avant d’y arriver, elle vous en remerciera.
    Lors que vous rentrez, laisser la commander entièrement, soit par la voix soit par des signes. Dans certains cas, les femmes préfèrent prendre le contrôle en se mettant dessus, malheureusement pour elles, ce n’est pas la position la plus agréable pour profiter pleinement de cette expérience. Il faut donc qu’elle vous fasse parfaitement confiance et vous pourrez alors la pénétrer soit en levrette soit (je la préfère, elle allongée sur le ventre). Laissez la entièrement guider, et inquiétez vous de son bien être, tout homme raisonnable prend du plaisir à faire plaisir à sa copine.
    N’oubliez surtout pas ! Si elle a apprécié, elle en redemandera ! Alors soyez un vrai gentleman pour la première fois et qui sait, peut être dans l’avenir elle vous demandera d’y aller encore plus fort !

    Donc avis unanime de notre part: c’est le pied!!!!!!;D

  • Mannue

    Bonjour a tous ! et encore merci

    Mon mari réclame la sodomie depuis bien longtemps, mais après avoir essayer sans conseil de nul part, vous vous doutez bien du résultat !

    des douleurs encore des douleurs, donc je lui ai dit d arrêter !

    Mais aujourd’hui je sais que cela lui tiens a cœur, et en lisant tous les articles divers et variées, on peu constaté, que les début sont pas si faciles ! mais une chose est sur, ensuite ce n’est que du plaisir !

    Je souhaite donc lui faire une surprise, et me suis préparer toute seule, j ai réussi a me mettre deux doigts !
    et je pense que ceux ci sont allez assez loin, mais j ai une douleur que personne ne parle ici !

    ÇA BRÛLE, oui ça me brûle vraiment beaucoup ! je n ai pas mal a cause du muscle, car , grâce a vos conseils celui ci c est détendu, et j en suis vraiment ravie (merci a vous tous)

    Savez vous d ou cela peut il venir ? Est ce que j ai quelque chose qui ne vas pas, ou sa va passé, car quand j ai voulu essayé le gode, les brulures on pris le dessus , a mon grand regret !

    merci de votre réponse !

  • kevin

    Bonjour, merci à Elisa pour cet article. J’ai pris le temps de lire vos commentaires et conseils qui, pour la plupart étaient très intéressant.

    Pour ma part, j’ai essayé avec cette pratique avec deux partenaires : une a prit du plaisir, et avait une grande facilité en ce qui concerne la pénétration; et l’autre n’a pas apprécié, trouvant cette pratique désagréable.

    En précisant que les conseils figurant sur l’article ont bien été respectés.

  • nuage

    Excellent article, très complet.Réactions sincères et sérieuses. Félicitations.
    Je suis un homme de 60 ans, mais encore très vert. Les quelques femmes que j’ai connues (au sens biblique) ne voulaient pas que je les prenne de cette façon. Pourtant, je suis très doux, très patient, et mon sexe est loin d’avoir une taille impressionnante. Pourtant, je voudrais connaitre ces sensations que vous décrivez comme tellement agréables. Comment puis-je convaincre ma partenaire actuelle? Ou bien faut-il que je trouve une partenaire plus coopérative?

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Bonjour Nuage, je vous suggère d’appliquer les conseils donnés dans cet article, « comment lui donner envie d’essayer »; vous pouvez en outre compléter votre lecture par Masculin pour notre autre article : Sodomie et sexe anal

    Certaines femmes, de par leur éducation ou leur conception de la chose, sont fermées à ces pratiques, et vous aurez plus de mal à leur donner envie d’essayer. D’autres femmes sont plus ouvertes d’esprit, à vous de savoir aborder le sujet en éveillant sa curiosité.

  • momo

    Salut, je trouve l’article intéressant mais j’ai une préoccupation. J’ai appris que les femmes qui s’adonnent à la sodomie, utilisent de couches à un certain âge. J’aimerais savoir si c’est vrai cette information?

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Salut Momo, ce n’est pas vrai – sauf quelques rarissimes accidents. Si la sodomie est bien faite, et faite en suivant les règles élémentaires de prudence, il n’y a aucun risque d’incontinence. Les gens qui racontent ça sont ceux qui ne tolèrent pas cette pratique et qui veulent en dégoutter les autres.

  • laura

    bonjour tout le monde,

    Ayant reçu une éducation très catholique bourgeoise, je considérais que la sodomie était sale, réservée aux prostituées,…et j avais juré à mon partenaire ( avec qui je suis depuis 2 ans)que jamais au grand jamais, je n’acceptnerais de pratiquer celà. Mais, il y a qqs semaines, ça a commencé à me travailler, j ai eu envie d’essayer ( peut-être justement pour m émanciper petit à petit de cette éducation rigide ). Mon partenaire l’avait déjà fait et je lui ai demandé si les femmes avaient eu mal. il m a répondu que non, ça ne faisait pas mal.Nous n’avions pas de lubrifiant et il a introduit la moitié de son pénis doucement mais j ai eu atrocement mal. j avais l impression que tout se déchirait à l entrée et plus il avançait, plus je sentais à l intérieur que les tissus tiraient, j avais l impresion que qq chose allait se déchirer.On a arrêté et il m a dit que c était les muscles, qu il fallait le temps qu ils s’habituent… le lendemain, je sentais encore une gène au niveau de l annus ( ça brûlait et ça piquait quand je me lavais au savon). Nous avons réessayer le soir du lendemain avec, cette fois, plein de lubrifiant mais ça a été très douloureux l’introduction du pénis. il n’avait pas mis de doigt avant,… j étais sans doute trop tendue même si j en avait très envie.j espère que rien n’a pu se déchier à l intérieur. Une fois qu’il était entré en entier, la douleur s’est atténuée et , une fraction de seconde, j ai même trouvé ça agréable . mais là, après 5H, je continue à avoir des douleurs à l anus ( brûlure,…)est-ce que ces douleurs vont disparaitre rapidement? J oubliais de dire que la position sexuelle n’était pas optimale non plus ( je ne connais pas le nom mais je décris: couchés sur le côté et lui derrière moi). J’ai très envie de réessayer pcq cette pratique m’exite mais j’ai peur à la fois d’avoir à nouveau très mal. Que me conseillez-vous pour la prochaine fois? ES-ce possible qu’anatomiquement, mon anus-rectum soient trop étroits et que j aie mal à chaques fois?

  • FK

    Bonjour Laura,
    vous avez probablement cherché à aller trop vite, sans réelle préparation. Je vous invite à relire les articles présents sur le site, sur le sujet, ainsi que les commentaires qui font suite, ils insistent bien sur la nécessaire préparation qui permet d’être détendue et relaxée.
    La douleur provient des frottements qui ont peut être occasionné de micro-coupures (c’est une région fragile); lesquels frottements ont été occasionnés par votre contraction et « l’entrée en force » de votre partenaire.

    Il faut y aller doucement, progressivement, et seulement après avoir été préparée, détendue et relaxée. Les sensations se font alors très agréables à en croire les femmes qui ont fait part de leur témoignages.

  • cassiopee

    bonjour

    A 60 ans je viens de pratiquer une première sodomie avec ma compagne qui s’ opposait depuis des années de vie commune à cet acte …… ».c’est sale …c’est douloureux ….. »…Il faut reconnaitre que la préparation est indispensable mais on a beaucoup hésité entre le fou rire et une libido active …..
    Finalement : petite douleur de crispation qui n’a pas durée , un fantasme sereinement réalisé et une grosse envie de recommencé ….tout les deux !
    Ce n’est pas indispensable mais c’est un acte dans la confiance qu’il faut laissé à l’initiative d’une grande complicité
    Et c’est votre article qui a déclenché le processus
    A qui on dit merci ?

  • titine

    Je trouve cet article assez intéressant,

    Cependant, ce qui me pose un réel problème c’est la façon dont la sodomie est présentée comme une pratique obligatoire, à laquelle il serait INDISPENSABLE de convertir sa partenaire. Il existe des femmes qui n’ont pas envie de la pratiquer pour de multiples raisons, et c’est leur droit le plus stricte.
    Je trouve un peu gênante l’affirmation qu’il faut essayer encore et encore et encore de convaincre sa partenaire malgré de nombreux refus! La sodomie n’est pas une pratique obligatoire si la femme ne le souhaite pas.
    Une sexualité réussit ne consiste pas en une suite de « blocages psychologiques » qu’ils faudraient faire « sauter » les uns à la suite des autres: d’abord la pénétration, puis la fellation, vient ensuite l’éjaculation faciale, la sodomie, puis le triolisme, la partouze et l’échangisme… Si vous n’avez pas encore tout essayé, c’est que vous êtes, au sens propre « coincé du cul »!!!!
    Messieurs, tenter de « convaincre » une partenaire qui vous a clairement exprimé son refus pour cette pratique est une manière de faire pression sur elle et d’essayer de la faire se soumettre à vos propres désirs et envies sous couverts de la « libérer » de ses « préjugés » pour son propre plaisir…
    Sachez qu’il est connu que la sodomie, grace à une stimulation de la prostate provoque des orgasmes et un plaisir intense chez l’homme aussi!
    Que penseriez-vous d’une partenaire qui veuille absolument vous sodomiser à l’aide d’un god? Et que ne puisse jamais se satisfaire du refus que vous lui opposeriez? Penseriez-vous que vous êtes, vous-même, « coincé du cul » et qu’il faudrait pour votre bien, que votre partenaire parvienne à vous décoincer?
    Il faut respecter les limites de son/sa partenaire, qui sont aussi et surtout des limites psychiques. Ces limites psychiques sont différentes pour chacun et personnelles. Elles garantissent une bonne image de soi. Un rapport apaisé à la sexualité passe par un contrôle absolu sur son propre corps qui ne doit en aucun cas être ravaler au rang « d’objet sexuel » à l’usage de l’autre…
    Certaines « limites psychiques » ont leur utilité pour l’équilibre de l’individu. Certaines femmes ne voudront jamais se faire sodomiser et il faut l’accepter car cela n’a rien d’anormal.
    Je ne voit aucun article sur « comment bien sodomiser son partenaire avec un god ceinture » ???
    Est-ce à dire que ce serait une pratique anormale de la sexualité, tandis que la sodomie pour la femme ferait partie de la normalité (et en deviendrait donc obligatoire, puisque normale?)

    Je voudrait rappeler qu’il n’y a d’autre « normalité » en matière de sexualité que des RAPPORTS ENTRE PERSONNES CONSENTANTES!!!!
    Et qu’un NON est un NON!
    Que cela se respecte, et que sous entendre qu’il faudra y revenir plus tard, essayer d’une autre manière, avancer d’autres arguments etc jusqu’à ce que la femme ai enfin compris qu’en fait elle y trouvera un grand plaisir est une manière de ne pas tenir compte de ses limites et par la même de ses envies.

    Je voulais finir sur le fait que je ne suis pas contre cette pratique du tout, mais que je suis opposée au fait de la présenter comme INDISPENSABLE, en matière de sexualité rien n’est indispensable, tout dépend de ses propres envies ;)
    La sexualité est une affaire sérieuse qui a des implications symboliques très fortes sur l’image de soi et il est nécessaire de ne pas prendre cela à la légère, il ne s’agit pas de faire des articles sur une bonne sodomie comme l’on en ferait sur la réalisation d’un bon cake à la banane!
    Nous vivons dans une société qui trouve normale de distiller des conseils sur la « bonne sexualité » de la bonne « ménagère de moins de 50 ans » ni trop coincée, ni trop délurée…

    Je proteste!!!
    Sinon, d’un point de vue technique, l’article est très bien, c’est juste qu’il est orienté idéologiquement et je voulais le faire remarquer.

  • FK

    Bonjour Titine, le propos de cet article n’est absolument pas de dire que c’est obligatoire, je ne sais pas où tu as lu ça.

  • g

    bonjour,
    pour les hommes, le plaisir est il différent de la pénétration classique ?

  • phoenix flicka

    salut a vous.

    Pour ma part j’ai essayer avec mon gars. mais sa fait bizzard j’ai l’impression de faire des escrement est ce normal ou pas ?

    merci de vite me repondre

  • Sodomie

    Salut et merci pour cet article de la sodomie.

    Je ne savais pas comment procéder avec mon épouse, merci pour les explications.

  • Pierre

    Bonjour a tous. je suis un homme de 50 ans, hetero (je precise) et avec ma partenaire nous pratiquons tous les 2 la sodomie. Pour moi, c’est toujours un moment de grande excitation et de beaucoup de plaisir. Comme pour les femmes il faut que la partenaire soit patiente et progressive. Au debut nous avons commence par des doigts introduits doucement puis le plaisir venant des petits plugs avant d’acheter un gode ceinture. Et la, messieurs qu’elle decouverte. Depuis au gre des désirs de Madame, de dominant je deviens soumis pour de grands moments de plaisir partagé.

  • johara

    bonjour
    merci pour l article il repond à toutes mes question,mais le probleme que j ai c est que je trouve pas de lubrifiant à la pharmacie (je suis au maroc) alors est se que c est possible d utiliser de la vasline ou bien du huil pour le corps??? parcque avec mon copain en essaye depuis des semaine mais ça marche pas vu la taille de son penis…bref merci encore une fois

  • FK

    Salut, c’est possible, mais ça veut dire pas de préservatif, car l’huile et la vaseline font des trous dans les préservatifs. Donc sois sûre de toi et de ton copain si c’est ça.

  • al

    il faut savoir qu’une femme n’accepte que rarement se genre d’introduction, mais quand elle le fait c’est aprés une relation intensif au niveau de son vagin, qui lui apporte une lubrification au niveau de son anus et qu’elle s’ouvre en douceur à votre pénétration, en douceur, ne pas plonger au fond , mais au contraire n’y mettre que le gland et votre plaisir sera l’apothéose de votre éjaculation , ni plus ni moins

  • kevin

    bonjour moi j’ai une question quand je sodomise ma copine o bout de 5 min elle me dit que sa la brûle comment sa se fait merci de répondre

  • FK

    Pas assez de lubrifiant => faut plus de lubrifiant.

  • gabrielle

    Bonjour, ça vous étonnera certainement, mais je n’ai que 18 ans. 18 ans, et déjà une forte envie de plaisirs nouveaux. J’ai une confiance totale en mon partenaire, que j’aime énormément (beaucoup diront peut être : que sait-elle de l’amour, à 18 ans ? je leur rirai au nez et leur retournerai la question). Pour tout dire, il m’a même ‘rendue’ femme-fontaine. De ce fait, je crois avoir perdu beaucoup de tabou. Ma peur d’aujourd’hui est de me lasser de la sexualité… du coup, je recule ma première expérience de la sodomie, un peu comme le meilleur morceau de… d’un poulet rôti (la comparaison n’est pas des meilleures). J’adore la découverte et la nouveauté. Mes questions sont donc :

    Le plaisir s’accroit-il vraiment ? (plus de précisions)
    Est-il possible que je sois trop jeune pour la sodomie, pour l’apprécier réellement ?

    Et tout ce que vous aurez à dire sur l’association âge et sodomie. J’avoue avoir été très surprise (mais enchantée) de certains commentaires (70 ans, 65 ans…)

    Je suis désolée si mes questions sont hors sujet, ou si elles vous paraissent tout à fait stupides (moi aussi, elles me font cette impression).

    Gabrielle

    Ps : L’article et la contribution des divers commentaires sont vraiment très intéressants (j’ai tout lu d’une traite, c’est pour dire)

    PPS : J’en ai tellement envie, il n’y a pus que l’âge qui me retient.

  • nicolas

    Salut tout le monde !!
    Très bon article sur le sujet si délicat pour certains, merci
    Avec ma femme c’est pas gagné…Si y a plus de passion dans un couple le plaisir diminue et les années passe. Bizzz Élisa
    Tchao

  • debkings

    Bonjour,
    pour répondre à melys ou à bisounours, j’ai 35ans et je crois qu’avec toutes les partenaires avec qui j’ai ou avoir des relations prolongées, j’ai toujours pratiqué la sodomie et ça n’a jamais été moi qui en ai été à l’initiative. En tous cas pas directement. Sauf la toute première fois avec mon premier vrai amour, j’avais 18 ans et ça c’était fait tout seul, sans même que j’y réfléchisse et ça c’était si bien passé, que toutes les autres fois où ça c’est passé avec elle, et c’est elle qui en eu l’initiative pendant notre relation tout à fait naturellement.
    j’ai rencontré une fois un problème, c’est avec la personne que j’aime et avec qui je vie toujours, une fois sur un fauteuil, alors que c’est elle qui avait prit l’opération en main à un moment où elle était partie en transe anivré par le relation sexuelle, elle a dû avoir un mauvais mouvement ou une apréhension et il y a eu comme une contraction et ça lui a fait mal.
    Elle n’a plus cherché du tout à utiliser cet orifice pendant un certain temps mais elle y est revenue d’elle même depuis quelques temps et y revient de façon périodique. Pas à chaque fois mais souvent lorsqu’on vit une relation sexuelle extrêmement sensuelle et qu’elle se trouve dans une position ou elle maitrise la situation.
    Je pense que lorsqu’elle est dans cet état d’excitation, si elle venait à être privé de cette pénétration alors qu’elle en a envie, elle serait aussi contrariée et non assouvie que lors d’une relation (classique) qui se terminerait prématurément.

    Je suis même parfois étonné lorsque je lis que l’anus ne produit aucun lubrifiant naturel tellement la pénétration peut se faire aussi facilement.

    Personnellement, j’adore le sexe de A à Z, que ce soit l’ennivrment par l’odeur des hormones lors d’un cunilingus sur un sexe féminin bien baveux (oops) et la pénétration de celui ci lorsqu’il est dans cet état là (reoops) autant qu’une bonn efélation et autant que la sensation de sexe serré sur toute sa longueur lors d’une sodoie (rereoops)

  • Kamal

    salut,
    un excellent article sur la sodomie, l’envie de faire l’amour et la découverte d’autres fantasmes c’est une réjouissance entre homme et femme. j’ai essayé de faire la sodomie avec ma femme ça n’a pas marché.
    moi j’ai envie et je souhaite pratiquer la pénétration anale (j’aime trop le cul et l’anus), mais ma femme avait toujours peur pour différentes raisons : religion, dilatation de l’anus, problèmes de santé, … je commence toujours par la faire lécher de l’anus et elle a trouvé vraiment du plaisir et c’est elle qui me demande de la lécher à chaque fois que nous voulons faire l’amour, mais mon pénis tellement long et volumineux il rentre pas et elle sent de la douleur alors je ne sais comment continuer??
    merci les amoureux du cul et de l’anus

    Kamal berbère

  • RR

    Salut, c’est RR, vous m’avez sans doute vu sur les forums de doctissimo, ou encore par ici, sur FTS.

    Je tenais à remercier l’auteur de cet article, grâce à lui, moi et mon copain, on a pu enfin profiter des joies de la pénétration anal, merci beaucoup.

  • romu

    Superbe article et superbes témoignages !

    RYRY, tu n’as jamais donné de nouvelles de ton expérience, j’aimerai bien savoir ce qu’il en est pour toi ? :-).

    Ps: En toute tolérance, je trouve dommage qu’on laisse les commentaires à caractères religieux (quelle que soit la religion) venir troubler les témoignages constructifs par les croyances et interprétations de chacun(e)s surtout lorsqu’ils sont utilisés pour imposer une idéologie et non pour témoigner d’une expérience vécue et réelle sur le sujet traité…
    Pour ma part, je suis athée, et l’interprétation d’une religion ainsi que la tentative de faire passer des idées fausses (sodomie = mst graves) me gonflent un tantinet ! Merci donc à FK qui a pris soin de répondre aux contre-vérités avec une politesse et une éducation que l’on peut saluer ;)

  • http://www.betolerant.fr/ Jeune gay

    Une sodomie bien faite est une sodomie qui ne fait pas mal ;)

  • embarras33

    Superbe article et superbes témoignages , si cela peut aider je tenais à faire part de ma propre expérience.
    Depuis plusieurs mois, il m’arrive fréquemment de caresser ma compagne simultanément en anal et en vaginal.
    J’ai très envie de sodomie avec elle, mais sans oser lui en parler. Je sais qu’elle a déjà essayée avec son ex et des sex-toys, mais sans jamais laisser son ex la pénétrer.
    L’autre soir, en faisant l’amour en levrette, elle a pensé que je cherchais à la sodomiser (il n’en était rien), et m’a confié après l’amour qu’elle n’avait rien dit, mais y était prête, qu’elle avait suffisamment confiance en moi.
    3 jours plus tard, après de longues caresses, nous avons franchi le pas ensemble, c’était notre première sodomie à elle comme à moi, et nos sentiments sont mitigés, j’y ai pris plaisir mais sans plus, et n’a pas trouvé ca désagréable, et surtout malgré ses craintes n’a ressenti aucune douleur.
    Par contre après un passage dans la salle de bains tous les deux, j’ai eu droit à une fellation comme jamais, elle ne m’en avait prodigué, et quand à elle, elle a connu un double orgasme pour la première fois.
    Cette pratique n’a donc en conclusion rien eu de désagréable ou douloureux, mais a boosté notre libido, et notre plaisir « classique ».
    Nous sommes donc elle et moi bien parti pour continuer, et qui sait au fil du temps découvrir d’autres plaisirs, ensemble, dans le respect et la douceur, qui prédomine depuis toujours dans notre couple

  • curieuse

    ça fait dix ans que je suis avec mon copain, et franchement, on avait tenté au début de notre relation, et je n’avais jamais voulu réessayer, trop douloureux, et j’avais trop d’à priori.
    Et puis depuis quelques semaines ce petit coquin est revenu à la charge sans que je m’en aperçoive vraiment, en me caressant tout doucement l’anus, sans en faire toute une histoire, pendant nos rapports.
    Au final, hier soir j’ai de moi-même demandé à ce qu’il essaye de s’introduire et je dois avouer qu’en y allant à mon rythme, ça a été une super expérience! je n’ai qu’une envie, recommencer!

  • Fox

    Tout d’abord bravo pour cet article. C’est sans aucun doute le meilleur que j’ai lu sur le sujet de la sodomie.
    De plus, les commentaires étaient très intéressant aussi, particulièrement ceux laissés par des hommes : cela nous permet d’avoir le point de vue de l’autre sexe.

    Pour ma part, cela fait deux ans que je suis avec mon copain. Au début, lorsqu’on abordait le sujet de la sodomie je refusais catégoriquement car j’avais eu un mauvais souvenir avec mon ex : il était rentré sans même me prévenir et d’un coup. Le résultat : du sang dans les draps et une douleur horrible !!! Après cet évènement j’étais littéralement bloquée. Mais mon copain actuel a su me mettre en confiance, et les premières on a essayé : cela se passait bien mais je ne supportais pas qu’il reste trop longtemps dans mon anus. Mais après la lecture de cet article, j’ai trouvé quelques solutions. De plus, on en a beaucoup discuté etc. Et voilà, il y a peu on a réussi à faire une sodomie jusqu’au bout : mon copain m’a rassuré par les caresses, des baisers et surtout par la douceur qu’il a mis dans ses gestes.
    Je pensais que j’aurais beaucoup plus mal mais au final, les douleurs sont très largement supportables et ne durent pas longtemps (il faut dire que je n’avais pas eu de préparation au préalable : pas de doigt etc). Et je dois avouer que j’ai éprouvé énormément de plaisir.
    Pour ce qui est des petits accidents qui peuvent arriver si votre partenaire vous aime réellement il ne vous dira rien, après tout ils savent à quoi sert ce passage à la base ^^

    Je pense que la plus importante des préparations reste le fait d’être en confiance avec son partenaire, et surtout ressentir l’envie de sodomie. Mais c’est un moment de partage extraordinaire.

  • laura04

    salut à toutes et tous!!
    merci pour toutes ces explications!!!!!il m’es arrivé,pas plus tard qu’hier,un petit accident qui m’a serieusement mise mal à l’aise…..lorsque mon partenaire s’est retiré de mon anus,son sexe etait sale ainsi qu’une tache sur le drap!!!!!!AU SECOURS!!!!!!!!j’en ai pas parlé avec lui,faisant comme si je n’avais pas vu tellement que j’avais honte!!!!De ce fait,j’apprehende les prochaines fois ainsi que le jugement eventuel qu’il est pu me porter!!!!dites moi,mesdame,si cette experience vous est déjà arrivé,et vous,messsieurs,ce que vous en avez pensé!!!!!
    merci d’avance

  • FK

    Si ton mec a eu la délicatesse de pas t’en parler, c’est qu’il juge que c’est pas grave (parce que ça n’est *vraiment* pas grave). Ca arrive 1 fois sur 50, faut faire avec, pas de raisons d’en faire un drame…

  • fabien

    être sodomisé par un autre homme c est trop bon ! je suis marié 26 ans une petite fille, j je suis très viril tres sportif, j ai rencontré un homme de 45 ans environ il y a 5 mois , je le vois régulièrement, je suis passif avec lui et c est lui qui m a dépucelé.
    j avais envie. j ai eu du remords ensuite, mais j avais pris trop de plaisir, je continue et je ne regrette rien. j ai toujours envie de ma femme aussi, mais le plaisir que j ai avec cet homme ma femme ne pourra pas me le donner. je comprends mieux à présent pourquoi dans l Antiquité la bisexualité était très répandue, quand à l’homosexualité elle ne posait pas de problèmes non plus . il a fallu l apparition des religions pour mettre des interdits et des frustrations

  • jeremy44

    Eh fabien,

    Tu fais ce que tu veux de ton cul mais jvois pas pourquoi t’impliques la religion. C’est ptete des gens comme toi qui ont ammenné la haine, des gens qui savent pas sur qui foutre leurs fautes.
    Non mais s’qu’on va faire sinon, on va arreter les rapports hétéro pour faire que des gamins éprouvettes histoires d’achever tout le naturel de l’homme apres ce qu’il bouffe ou ce qu’il respire ca changera rien. On dira que Dieu est fautif apres…

  • chloé

    bonjour,
    « le péché mignon » de mon ami est la sodomie, je ne l’avais jamais pratiqué avant, j’ai fait un effort nous avons essayé, la première fois je n’ai pas eu mal, il était assez doux mais je n’ai ressenti aucun plaisir et des sensations assez désagréables, quelque temps plus tard nous avons recommencé, j’ai fait des efforts pour me détendre et je l’avoue je n’avais jamais eu un orgasme aussi intense, mais depuis je n’arrive plus à me détendre il est assez brutal et je redoute à chaque fois chaque pénétration, lui faire plaisir deviens un calvaire pour moi.
    j’ai besoin d’aide

  • FK

    Chloé si ça ne te plait pas, ou si tu n’as pas envie, tu lui dis non. Il n’a pas à te forcer. C’est toi qui décides; et s’il ne respecte pas ton choix, alors il te force, et c’est grave et tu dois le lui faire comprendre.

  • Miachko

    Bonjour, j’ai pris le temps de lire la plupart des commentaires dont celui de Charlie29 que j’ai trouvé fort instructif.
    Pour ma part avec mes précédentes amies, je n’avais pas ressenti cette envie de passer par derrière, depuis que je suis avec l’actuelle, j’y pense très souvent.
    A vrai dire je lui ai fait part de mon fantasme et petit a petit a force de discussion elle a voulu essayer (curiosité et faire plaisir) moralité ça n’a pas marché malgré de longs préliminaires.
    J’ai pratiqué un anulingus qu’elle a apprécié selon ses dires, ai introduit un doigt mais au moment de la pénétration il y a eu un blocage car le corps de mon pénis n’était pas assez lubrifié selon elle. Pourtant j’ai mis pas mal de quantité…
    Bref après quelques jours nous en avons reparlé et j’ai compris qu’elle avait voulu essayer avant tout pour me faire plaisir. J’ai donc un peu mal pris la chose car je lui avais dit que seule son envie comptait. Je voulais qu’elle se lance pour elle et non pour moi.
    Je ne sais pas si mes explications sont claires mais pour résumer elle m’a un peu menti.
    Nous nous parlons habituellement franchement et ne nous mentons jamais. Mais ce sujet reste donc sensible.
    Pour solutionner tout cela j’ai donc décidé de bien insister sur ses réelles motivations et du coup je fais comme Elisa l’a expliqué je laisse naitre en elle l’idée du plaisir anal.
    J’introduis mes doigts durant un cunilingus pour contenter plusieurs plaisirs et lui faire prendre conscience que ca peut etre une bonne source de plaisir (ce dont je suis convaincu).
    Il y a peu elle m’a avoué enfin qu’elle avait beaucoup aimé que j’introduise mes doigts dans son anus et qu’elle trouvait grisant que j’y mette ma langue. Nous progressons donc gentiment.

    Tout cela pour dire et confirmer ce qu’ Elisa a expliqué, il faut prendre son temps, avoir une envie mutuelle, se faire confiance par dessus tout, et revenir aux etapes précédentes en cas de non réussite.

    Par contre je sens que je ne serai pas endurant par derrière, j’ai peur que l’excitation soit trop forte car mentalement c’est bon et surtout physiquement serré donc plus excité. Que me conseillez vous pour durer plus longtemps? Faire l’amour une fois avant? Masturbation?
    Je veux tenir assez longtemps pour pouvoir l’amener au plus près voire carrément a la jouissance.
    Merci de vos conseils et commentaires instructifs et construits.

  • Tatie32

    avec mon copain ca un moment qu’on essaye mais a chaque fois quand il commence je lui demande d’arreter et ca m’en bette car jaimerai lui faire plaisir et aussi pour connaitre autre chose mais avec ceci peut etre qu’on y arrivera et j’espere merci pour les conseils

  • eric_006

    Bonsoir

    j’ai 46 ans et je voulais juste mentionner ici mon experience personelle.
    Je ne suis pas un ‘fan » de la sodo, si ma parteraire n’aime pas, je ne lui demanderais pas d’essayer.
    mais pourtant je l’ai pratiquée pour le plaisir de mes partenaires et aussi le mien, car c est bien agreable de voir celle avec qui on fait l’amour avoir de gros orgasmes ou beaucoup de plaisir …

    donc pour ceux ( les hommes ) qui aimeraient essayer, quelques conseils gratuits ;))

    – Laissez lui toujours l’initiative des premiers mouvements, elle vous donnera de precieuse indications sur ce qui lui fait plaisir et jusqu’ou on peux aller sans faire mal au debut

    – ne pas etre pressé, prendre, tout son temps permet a l exitation de monter et de detendre l’anus

    – ne pas vouloir faire de la meme facon que lors d’un rapport vaginal, il faut etre bien plus doux et surtout attendre plus longtmeps avant de bouger , tout au moins avant qu’elle aie vraiement une grande habitude, sinon , cela ira a l’inverse du plaisir voulu.

    Pour les femmes sceptiques, je peux le comprendre, c est normal si l’on a pas essaye on ne peux pas savoir, mais j’ai vu et senti, certaines de mes amies prendre enormement de plaisir et avoir des orgasmes avec des contractions tres fortes, et rester « dans les vapes » plus longtemps qu’avec des orgasmes vaginaux … c est tout dire …

    Un point par contre je ne partage pas ce qui est ecrit dans l’article concernant la lubrification, qui n est pas censée exister lors de la sodomie …
    et pourant avec deux de mes amies qui avaient une assez grande experience, nous n’utilisions plus de lubrifiant, je faisais donc ters attention et doucement au depart, et pourtant apres quelques instants il y avait bien une lubrification naturelle interne, et meme tres importante … au point d avoir mon bas ventre trempé, autant que dans un rapport vaginal …
    enfin c est mon expérience personnelle

    voila j espere que ceux et celle qui essayerons auront beaucoup de plaisir.

  • accroc74

    bonsoir à toutes et à tous

    je suis un homme hétéro de 33 ans totalement accroc de cette pratique depuis mon plus jeune age, que j’ai pratiqué avec la quasi totalité de mes partenaires.

    N’ayant jamais eu de tabous avec cette pratique, et peut de difficulté à en discuté ouvertement et librement avec elles ( enfin jusqu’à aujourd’hui, mais ma question viendra plus tard et est bien différente) j’ai souvent eu l’occasion d’initier des femmes à cette pratique.
    peut-être un peu manipulateur et pervers à la fois, mais je pense aussi juste avec leur libre arbitre.
    je leur est souvent expliqué le plaisir immanence que j’y éprouvai aussi bien par la douceur ou l’étroitesse de ce passage, des sensations sur ma verge que celui de mon esprit de domination et de soumission. ainsi que des sensations qu’elle devrai ressentir au vu des nombreuses discutions que j’ai eu avec ces partenaires après cette pratique. une fois convaincue et leurs tabous presque oublier je les ai toujours remises face à la réalité de l’image dégradante pour la femme, voir sale de cette pratique qui reste du « pousse caca ». ce terme brutale, peu apprécié de la gente féminine que j’utilisais en ces terme pour leur laisser une dernière fois le choix de la refusé ou peut-être plus pour me donné bonne conscience.
    enfin, je n’ai jamais forcé personne, ou menacé notre relation par son refus, elles ont toujours fait le premier pas pour essayer; et sauf quelque rare exception; sont toutes devenue plus ou moins accroc à cette pratique.

    pour mon cas; et je pense que cela peut vous intéressé; j’ai toujours eu recours a des préliminaires, mais toujours pendant un rapport vaginal. je m’explique, un cunnilingus qui dérive doucement vers l’anus ou un doigt qui le chatouille en même temps, suivi d’un rapport purement vaginal qui l’amène doucement vers une position de levrette d’où je peux à nouveau lui massé de mon pousse cette orifice tant convoité, dans cette position il est très facile d’appliqué un effet de « pompe » par pressions du pouce qui à un pouvoir impressionnant sur la dilatation de l’anus avant de l’introduire lentement. de la je sais qu’elle est prête à accueillir mon pénis car je ressent mon pouce se faire aspiré à l’intérieur ( chose qu’elles n’ont jamais sues m’expliquer ???) enfin délicatement je m’introduit tout en gardant une main bien à plat sur le creux de ses reins et l’autre sur le haut de sa cuisse pour bien ressentir ses mouvements et ses différentes appréhensions pour bien contrôler ma pénétration ( ce qui m’a souvent été rapporté comme très rassurant)

    pour information, je n’ai jamais utilisé de lubrifiant, et n’ai jamais eu de douleurs mentionner lors de la pénétration pendant nos « débriefing » , même pour les première fois. par contre qu’elle que fois nous avons due nous arrêter lors de sodomie plus volantes qui se sont misent à vraiment durées dans le temps, même avec des femmes « chevronnées ».

    j’espère avoir ainsi pu apporté ma contribution aux personnes souhaitant ressentir la libération, le détachement, l’ouverture à l’autre de son esprit et de son corps pour jouir pleinement de cette pratique.

    bon nous voilà au moment où c’est moi qui ai besoin de vos conseils!!!

    voila je pense que vous l’avez compris j’aime savoir ce que ressente les femmes lors de nos relations et est très intrigué de cette pratique. Étant hétéro et bien convaincu, en couple avec enfant depuis 4 années formidable d’amour, de sexe et de jouissance, pratiquant régulier de sodomie avec ma compagne. j’ai vu au fils de nos longues discutions après plaisir, ma curiosité augmenté devant ces jouissances anal. donc comme tout bon hétéro, je me suis retrouvé à lui emprunté lors de ces absences sa collection de jouets intimes. la première fois fort de ma technique, je n’ai pas ressentis de douleur, mais la sensation étais un peut bizarre, pas désagréable mais particulière, j’en suis resté là. mais continuant à la voir prendre tous ce plaisir, j’ai réessayé deux trois fois mais sans plus. mais voilà très intrigué par nos différences de sensations j’ai réitéré une nouvelle fois et là je me suis pris une vrai claque!!! une jouissance, quelque chose d’énorme!!! je mes suis retrouvé avec un cul-fontaine, que celui qui dit que l’on ne mouille pas du cul vienne voir l’état de mes draps (pas sale je précise on sait jamais lol). enfin voila maintenant je suis fixé sur le plaisir que ma femme prend lorsque l’on pratique et je ne vous raconte même pas mon état la fois suivante où je lui ai procuré ce plaisir.

    enfin bref passons. ne m’étant pas redonné à ce plaisir solitaire depuis un bout de temps voici quelque jour que ma femme me fait quelque caresse de se coté là. et commence sur le ton de la plaisanterie a avoir des comportements illicites et me parler de gode ceinture. connaissant bien son coté très réfractaire à cette pratique pour en avoir effleurer le sujet bien longtemps avant d’en avoir éprouver personnellement une jouissance, et qu’elle aime retrouver ce regard et comportement de mâle virile et dominateur lorsque l’on fait l’amour.

    je ne sais pas trop comment lui parler du fait que j’aimerai bien partager cette sensation une fois avec elle? je ne vois pas trop comment m’y prendre pour lui dire sans cassé cette image de mâle en rûte qui l’excite tant lors de nos relations?
    je ne sais pas si vraiment je dois partager avec elle cette facette de mon plaisir?
    pour la première fois de ma vie, c’est mois qui me retrouve sur les limites de ma sexualité.
    et là vraiment j’attends vos conseilles mesdames

  • chocolate

    Bonjour,
    je suis une jeune fille de 23 ans.

    Alors je vous écris car j’ai eu un problème de sodomie qui m’a foutu la honte. C’est vrai que j’ai entendu dire qu’il etait mieux de faire un lavement avant, alors je l’ai fait (je suis meme allée aux toilettes puis j’ai fait un lavement deux fois). et après deux heures je suis passée à l’acte et apres le rapport le sexe de mon partenaire était sale (pas completement juste le gland) et la c’était vraiment la honte.

    Et je me pose une question : cet accident est a cause de la taille du sexe(23 CM en érection) ou à cause du lavement (peut etre que j’aurais juste du aller aux toilettes et pas faire de lavement) ou encore a cause du temps (peut etre que j’aurais du attendre au moins 4 heures avant de passer a l’acte)?

    je ne comprends pas, quelqu’un peut il m’éclairer svp? MERCI

  • FK

    Salut, ces petits accident arrivent; c’est pas gravissime, et il ne faut pas que tu choppes la honte comme ça. Ton partenaire sait où il te la met, il est donc conscient que tout peut ne pas se passer comme prévu. Au pire il peut mettre une capote, qu’il enlèvera une fois terminé.
    Dans votre cas, c’est peut être dû à la longueur de son sexe, 23cm c’est plutôt beaucoup, et aussi à ta digestion à toi.
    Quant au lavement, beaucoup n’en font pas et n’ont pas de problèmes donc c’est pas du tout obligatoire, mais je pense pas que ce soit ce lavement qui soit en cause.
    Bref, no stress, c’est pas la mort, ça arrive et c’est pas grave.

  • Lefrenchy

    Bonjour à tous, tout abord un grand merci à Elisa pour son article qui a été très instructif, tout comme les commentaires que j’ai tous lu sans exception et je tenais à vous remerciez pour cela.

    Je suis un jeune homme(hétéro) en couple avec mon amie depuis bientôt 2 ans et la question de la sodomie nous trotte dans la tête depuis quelques temps. Néanmoins une chose nous bloque, faut il obligatoirement utiliser ses doigts, sa langue, ou même des godes avant de pratiquer la sodomie ou pouvons nous le faire sans ses préliminaires mais en prenant bcp plus de temps??!

    Merci de me répondre, votre réponse pourra nous débloquer merci!!

  • Orongo

    Bonjour à tous,
    J’ai 33 ans, homme et homosexuel. Pendant des années je n’ai pratiqué que le sexe oral, la sodomie n’ayant jamais eu véritablement d’intérêt pour moi. Puis avec mon ex nous y sommes passés, lui m’a pénétré. La première fois, ça a été une longue, longue, longue préparation avec du gel, puis un doigt, puis deux, puis le pénis. Je n’ai pas eu spécialement de plaisir, mais pas de dégoût non plus. On a recommencé plusieurs fois, et je dois avouer que sentir le pénis d’un homme au fond de mon anus, me procure aujourd’hui un plaisir incommensurable. Surtout au moment de l’éjaculation. J’ai aussi été le « pénétreur », ce qui m’a aussi beaucoup satisfait.
    Mon problème est le suivant : j’ai rencontré un homme formidable il y a un mois et demi, deux fois il a voulu que je le pénètre. La première fois, j’ai eu une éjaculation précoce… Et la deuxième fois, je n’ai même pas réussi à tenir mon érection. Je sais qu’il ne me jugera pas là-dessus, mais je me sens tellement stupide. Je ne peux pas dire que je suis plus passif qu’actif, ou vice-versa, pour moi ces mots n’ont pas véritablement de sens ni de signification. Mais je sais pas comment faire pour ne pas le décevoir une troisième fois… J’ai tellement envie de ça…

  • CM

    Vraiment un très bon article et très complet MERCI!
    Pas mal de commentaires parlent d’une première fois qui serait moins bien, ou douloureuse par rapport aux prochaines fois.. Celadépend des personnes… Personnellement ma première sodo a été la meilleur, je n’ai jamais autant prit mon pied (surement parce que c’était un fantasme que j’avais depuis longtemps en tete et qu’il se réalise m’a exité au maximum). Un petit conseil pour les filles qui pense ou on peur que la sodomie ne soit qu’un plaisir a sens unique: masturbez vous pendant l’acte et le plaisir est vraiment inégalable :)

  • Orongo

    Lefrenchy,
    A mon sens, il faut absolument préparer l’anus au passage du pénis. C’est un endroit qui se dilate facilement s’il est bien excité. Sans l’ouverture suffisante, tu te feras mal au gland et tu feras mal à ta partenaire. Je n’ai jamais utilisé de gode avant de sodomiser ou d’être sodomisé. Mon ex ne supportait pas de pratiquer l’anulingus, même si moi je lui faisais sans problème. Vas-y tranquillement avec un doigt et du gel. Si ça te dégoûte, utilise un gant, ou pourquoi pas titiller l’anus de ta copine avec ton gland couvert de gel intime ? Ca peut prendre du temps, mais l’effet est assuré !
    Bon courage en tout cas, à bientôt.

  • Patpot

    Moi j’ai une question : est-ce que les risques liés aux MST et autres de l’annulingus s’appliquent autant aux ados genre 16 – 18 ans sachant que la fille n’a pas eu de rapports avec d’autres hommes avant vous ?

  • Marine

    Bonjour à vous tous voilà j’ai 16 ans contrairement aux autres filles j’aime trop les sodomies je sais ça peux vous paraître jeune mais je suis avec mon copain qui a 19 ans depuis 4 mois je lui en est parlé en lui disant que j’aimerais faire ça avec lui :) sauf le problème c’est mon copain il m’a dit qu’ il en avait déjà fait une et qu’ il n’avait pas aimé du tout mais d’après lui la fille avait beaucoup aimé mais il ma dit que c’était pour les PD , que c’était crade , et que c’était sérré enfin bref . . . J’aimerais savoir comment faire pour lui redonner confiance ? que la sodomie c’est pas se qui pense bien au contraire c’est un autre plaisir et comment il faut que je fasse après pour le convaincre ? ça c’est une autre étape encore une fois car là j’en peux plus j’aime trop les vaginales mais pour moi c’est pas assez . Merci de votre compréhension :)

  • l’ancien

    J’ai presque 70 ans et j’ai eu quelques aventures amoureuses réussies, certaines avec pratique de la sodomie. Je suis allé sur ce site par hasard et j’ai constaté que beaucoup d’intervenants considéraient la sodomie comme un véritable acte d’amour et non comme un simple acte porno. Ceci m’a décidé à donner quelques conseils pratiques, vécus par quelqu’un d’expérience, qui pourront peut-être aider certains à profiter davantage de cette pratique amoureuse.
    1 – Il existe une position très appréciée pour faire l’amour et qui, à mon avis, est particulièrement favorable aux premières sodomies, c’est la position en chien de fusil:
    la femme se couche sur le côté et relève ses genoux vers sa poitrine, l’homme se couche derrière elle pour la pénétrer. Sur le plan psychologique, cette position donne une sensation d’égalité puisque l’homme et la femme sont sur le même plan (aucun ne domine l’autre) et par rapport à la levrette dont elle se rapproche (mais sur le côté), elle ne donne pas la même impression bestiale que certain(e)s lui reprochent. Sur le plan physique, elle est rès fusionnelle, car les deux corps sont en contact sur une grande surface, mais surtout la pénétration peut se faire lentement avec beaucoup plus de maîtrise car l’homme n’a pas à contrôler la pression de son poids sur sa partenaire.
    2 – Pour ceux qui ont une certaine expérience en matière de sodomie, je préconise de la faire de temps en temps face à face:
    la femme se couche sur le dos et met les jambes sur les épaules de son partenaire agenouillé devant elle; cette position offre de nouvelles sensations dues notamment à la cambrure de la verge et permet aux deux partenaires de s’embasser et de procéder à diverses caresses
    3 – Enfin, pour ceux qui maîtrisent parfaitement et éprouvent un grand plaisir partagé, il faut essayer la double pénétration. Pendant la sodomie, introduire un gode dans le vagin amène un plaisir supplémentaire et certaines femmes ont un orgasme d’une intensité jamais atteinte auparavant
    Mesdames, j’attends vos commentaires quand vous aurez essayé !

    Faites l’amour sans tabou et prenez le maximum de plaisir;
    L’ancien

  • FK

    Si ton copain n’aime pas ça, tu peux pas le forcer, faut en parler avec lui pour essayer de le faire changer d’avis. Sinon trouve toi un mec qui aime.

  • http://www.frenchtouchseduction.com/comment-faire-sodomie.html Marine

    Coucou :) c’est sur FK mais pour te dire je changerais pas de mec je peut te dire que je l’aime beaucoup et que je le respecte mais je vais prendre mon temp hier j’étais avec lui et je lui est parlé de se site là et il était curieux il voulait que je lui passe le site donc ben je l’ai rassurer un peu :) . Bonne après midi à toi .

  • sexygirl

    Bonsoir à tous, voilà, je viens de lire cet article très coquin, avec mon nouveau partenaire, j’ai franchis le pas, et je peux vous dire que j’ai adorée……lui aussi…….c’est un vrai régal….je vous souhaite à tous une bonne soirée……

  • Angelo

    bonjour a tous
    je suis un jeune homme qui aimerais pratiquer la sodomie avec ma petite amis mais n’etant pas un adepte du preservatif je voulais savoir si il y avais vraiment bcp de risque d’attraper des maladies, sachant que je suis fidel, je voulais vous posez quelques questions
    – A chaque rapport anal vous proteger vous ?
    – Quel possition adapter pour quel prenne un maximum de plaisir lors de la sodomie ?

    C’est important pour moi quel ce sente bien et quel prenne du plaisir
    Merci a tous

  • AH

    Bonjour, je poste un commentaire parce que nous venons de franchir le cap.

    On en parlait depuis quelques temps déjà. Nous avions lu cet article avant de pratiquer, nous avions donc acheté du lubrifiant. En pénétration vaginale, j’ai pris la position où je suis allongée sur lui afin que son sexe frotte au maximum du côté du rectum (genre dilatation interne). En même temps, il m’a caressé l’anus et m’a pénétré avec un doigt. La dilatation a due être suffisante puisque lorsque je me suis retournée, allongée sur le ventre, il m’a pénétré l’anus très facilement, sans douleur.

    Je suis étonnée de ne pas avoir eu besoin de lubrifiant. Nous étions certes excité mais pas plus que d’habitude puisqu’au départ, nous n’avons pas fait l’amour dans le but d’une pénétration anale. Ça s’est fait naturellement.

    Comme je disais, pas de douleur au cours de la pénétration (j’étais totalement détendue et en confiance – la dimension psychologique de se sentir bien avec son partenaire est importante). Pas vraiment de douleur non plus lors des vas et vients. Lorsque les vas et vients se sont intensifiés, j’ai ressenti une drôle de sensation ; ce n’était pas une douleur, plutôt un léger échauffement (là, on aurait peut-être dû mettre du lubrifiant). En faisant signe à mon partenaire, il a ralenti et tout est rentré dans l’ordre. En tout cas, je pensais vraiment que c’était plus intensément douloureux (comme quoi on se met des idées en tête).

    Du côté de mon partenaire. Il m’a dit que finalement ce n’était pas si différent du vagin. Il n’a pas eu d’orgasme et d’éjaculation… Moi non plus d’ailleurs, pourtant je me caressais en même temps. Peut-être étions nous un peu déstabilisé par la nouveauté, je ne sais pas.

    Bilan de la première sodomie : aucune douleur, pas d’orgasme. Nous sommes quand même prêts à recommencer à l’occasion… (ne jamais rester sur un « mouais bof »)

  • niala

    Très bon article et commentaires qui m’amènent à partager mon expérience avec vous. J’ai 43 ans et marié depuis 15 ans.
    Quelques conseils pour un plaisir anal :
    – utiliser votre pouce (côté empreinte digitale) pour détendre l’anus avant toute pénétration (massage en petit rond)
    – Pour éviter toute sensation désagréable à votre partenaire lors des premières introductions avec votre doigt, vous pouvez utiliser un gant jetable type latex (utilisé par les médecins, infirmières…, on en trouve en grande surface) avec du lubrifiant. Ca favorise vraiment la pénétration . Et ca évite toute irritation ou petite coupure dues aux ongles ou aux petites peaux type « poireaux ». Côté hygiène, c’est pas mal.
    – N’hésitez pas à tester différents lubrifiants. A chacun de se faire son opinion et ca peut beaucoup améliorer les sensations..
    – Je partage l’avis de certains sur l’importance pour la femme de maitriser la pénétration, surtout au début, et qu’il faut savoir s’arrêter si des douleurs arrivent. Dialogue et écoute sont fondamentaux
    – J’ai remarqué que la masturbation clitoridienne (réalisée par ma femme) en même temps qu’ un doigté anal (par ex) décuplait son plaisir. Associer les deux permet aussi d’intégrer le plaisir anal dans une sexualité plus large. Pour pimenter encore un peu, l’introduction d’un gode dans le vagin est possible, surtout dans la position de la levrette et je vous laisse imaginer la suite ! Au final, de très gros orgasmes !

  • Moi

    Salut vous.

    Ca fait une petite heure que je fais des recherches sur le net car je suis un heureux homme. Au-delà du fait que je suis aimé d’une femme magnifique, elle m’a avoué une chose très simple : « j’ai toujours eu peur de faire l’amour avec mes fesses mais je sais que ça peut-être très beau ».

    Le principal pré-requis et là me direz-vous mais mon problème est le suivant : je n’ai jamais pratiqué une première sodomie, je dirai plutôt que j’ai été guidé. Je n’ai jamais été réellement attiré par la sodomie, sans doute des résurgence judo-chrétienne (je suis athée jusqu’au bout du zoob, je précise) mais comment ne pas répondre positivement à une telle demande ? Clairement c’est impossible. Donc je cherche et j’aime beaucoup cette article, qui finalement en expliquant des choses si simples remet l’acte à sa place : celle du plaisir.

    Donc si j’ai bien compris, la solution est celle-ci : douceur, écoute et lubrifiant. Pour les deux premier on est au top, c’est le 3ème qui coince un peu (marrant pour un lubrifiant…). C’est étrange en fait, j’ai l’impression que lorsqu’on utilise ce genre de produits on passe du cotés de la pornographie. En tant que mec, moi ça ne me pose pas de problème, j’éprouve un malin plaisir à expliquer à ma femme qu’elle est MA petite salope. Ce qui lui plaît soit dit en passant. Mais lorsque l’on parle de sodomie, j’avance le fait qu’il va nous falloir utiliser certaine substances qui ne correspondent pas aux critères de « l’amour romantique ». Ce qui commence à être compris mais je crois que c’est ce qui pourrait nous faire passer à cotés d’un plaisir recherché.

    Je me sens con maintenant, parce que je cherche des solutions mais finalement, je me rends compte qu’anal et vaginal même combat : je, tu il, nous, vous, ils, on est tous pareil, on doit ce faire plaisir et éviter les frustrations. Donc ma question est la suivante : étant parisien, je cherche une boutique (de celles où il n’y à pas des posters de gonzesses à poils) où je pourrai trouver un lubrifiant bio, parce qu’en plus d’aimer le sexe on aime la nature (la notre surtout).

    Voila, et merci !

    … et une bise sur la fesse gauche, c’est ma tournée !

  • Jérome

    Bonsoir, si le lubrifiant vous pose problème, la salive, en quantité suffisante, marche très bien aussi ;)

  • Fleur

    Je viens d’essayer la sodomie et j’ai adoré. Comme beaucoup de gens, j’avais des à-prioris négatifs mais mon ami a su bien m’exciter en me léchant doucement l’anus sans rien demander de plus. Une fois que j’ai été bien excitée, c’est moi qui l’ai supplié de me pénétrer en levrette. Le plaisir a été incroyable et je n’ai pas eu mal du tout. Le mieux était la sensation de se donner complètement à cet amant merveilleux. J’ai tellement aimé que j’en ai redemandé à deux reprises cette nuit-là. A tel point qu’il a dû me dire (après 3 sodomies dans la nuit) qu’il valait mieux en rester-là pour une première fois. Depuis, je n’arrête pas d’y penser et j’ai hâte de pouvoir recommencer. La sodomie est un délice!

  • Jésus-Christ

    C’est purement satanique, et je vous le dis ceux qui essayerons, trouverons la colère de Dieu sur leur chemin. Dieu a un plan pour ce monde! Donc, ne renversons pas le plan de Dieu. Celui qui enseigne ça est contre Dieu. Malheur à lui s’il ne se repend pas. Jésus-Christ vous aime tous!!!!!!!

  • FK

    (lol) Bisous Jésus, donne des news.

  • la petite mort

    Un conseil tout bête ( et un peu dangereux si l’êtes aussi ! ) :
    l’alcool.

    Quels que puissent être vos réticences, elles seront oubliées. Je recommande la désinhibition pour mieux réfléchir une fois sobre à vos éventuels a priori et leurs origines. Si votre corps et ses désirs prennent les commandes, vous recherchez cette aptitude au laisser aller sans avoir besoin d’une quelconque substance. Ce conseil vaut tout aussi bien pour les rapports sexuels d’une autre nature.

    Egalement utiles ; la masturbation, les fantasmes et les mises en scène.

    D’une façon plus générale, les femmes éprouvent des difficultés à profiter de leur sexualité parce qu’elles se soucient beaucoup de leur image. Puisque les hommes semblent plus portés sur l’aspect visuel de leur partenaire et du rapport ( porno, fétichisme, jugement des autres hommes en fonction de la qualité esthétique de leur(s) conquête(s)… ) les jeunes femmes en particulier voient leur potentiel de jouissance grandement diminué par leurs inquiétudes superficielles.
    Aussi mesdemoiselles et mesdames, ne vous imaginez surtout pas avoir découvert tout le potentiel de votre corps si vous avez, et j’espère que ces messieurs auront la courtoisie de ne point s’offusquer de voir un possible idéal se briser, honte de péter devant votre partenaire. Soyez vous-mêmes, non une image que vous pensez ou souhaitez renvoyer.
    Je peux développer si des personnes sont intéressées.

  • Maggie66

    bonjour, ça fais plusieurs fois que je fais des recherches sur le sjet (forum, dossier etc…), et cette article est vraiment super…

    Voila ça fait 2 ans que je suis avec mon copain…
    au départ j’était réticente pour ce genre de pratique mais maintenant j’ai envie de connaitre le plaisir que cela peut me donner, mais a chaque fois que mon copain essaye de rentrer, ça me fais mal et ça me bloque alors que je me sens prête, et que mon copain a bien « lubrifier » la zone… pouvez vous me donner d’autres conseils pour dépasser cette sensation ?
    merci beaucoup…

  • nathalie

    ça me donne envie d’essayer; j’ai tjrs eu peur mais now je hate d’essayer

  • Hélène

    Salut les filles,

    Voici mon expérience personnelle qui je l’espère vous aidera.
    Au début, j’étais CARRÉMENT hostile à la sodomie. Un copain avait essayé, j’avais eu mal, bref la cata (je l’ai même largué pour ça).
    Je me suis mariée, vie sexuelle super au début, deux enfants, puis sexe de moins en moins le fun, et mon mari me semblait un peu… coincé et qui avait de moins en moins d’érections. Un jour j’ai découvert qu’il allait sur des sites de cul, et qu’il ne regardait que des vidéos de filles se faisant sodomiser, c’était une obsession de sa part que j’ignorais complètement.
    Je n’osais pas lui en parler, pour ne pas le gêner et qu’il se sente jugé. Alors je me suis renseigné, et je me suis acheté un sextoy anal. Les premières fois, en solitaire, j’ai trouvé ça disons… physique, mais ni agréable ni désagréable. Puis c’est devenu une habitude, j’étais déjà une adepte de la masturbation en cachette (mon mari ne fournissant plus), et le plaisir anal est devenu une partie intégrante de ma sexualité.
    Un soir, mon mari était chaud, on était bien tous les deux, et je lui ai demandé de se mettre sur le dos. Il ne s’est pas méfier, ça m’arrivait souvent dans ma jeunesse de le chevaucher. J’étais tellement excitée à l’idée de ce que j’allais faire que j’étais lubrifiée « devant » en abondance, et que je n’ai eu aucun mal à faire passer de ce lubrifiant naturel sur mon anus. J’ai fait entrer son sexe dans mes fesses, comme si c’était mon sextoy. Première surprise : un vrai sexe, c’est toujours plus gros, mais aussi nettement plus doux et agréable. Deuxième surprise : mon mari ne s’est rendu compte de rien. C’était très serré, m’a t-il dit plus tard, mais sur le coup il a vraiment cru être dans mon vagin, et c’est quand il a commencé à s’agiter en moi en me tenant les hanches que j’ai attrapé ses mains et que je lui ai bloqué le bassin en le fixant dans les yeux. Alors il s’est arrêté, et, stupéfait, il m’a vue de me pencher en arrière en écartant les jambes pour lui montrer que son sexe dépasser de mon anus. Il était enfilé jusqu’aux testicules, mine de rien. Réaction immédiate : il a éjaculé comme jamais, j’ai cru qu’il allait se vider.
    Les autres nuits, on a remis ça et il est devenu un pro, et moi aussi. Je n’avais pas d’orgasme à proprement parler, mais un plaisir fort et prolongé.
    Hélas mon mari a commencer à s’en lasser et à « débander » de plus en plus souvent. Ça m’a tellement manqué, plus encore que le sexe « normal », que j’ai fini par chercher des aventures sur internet. Je me suis jeté à l’eau et je ne le regrette pas. Depuis, j’ai enfin des orgasmes anaux, avec des mâles au sexe dur et assez large pour tenir le cap et stimuler mes sens. Je ne considère pas que c’est tromper, c’est comme faire une activité sportive qui apporte des endorphines, je suis de bonne humeur après une sodomie longue et profonde.
    J’ai des amies pour qui ça ne marche pas, ça dépend, mais je suis sûr que tout est dans la tête.

  • fredo669

    Bonjour, je cherche quelques réponse par vos expériences. Voilà, ensemble depuis plus de 15 ans désormais, j’ai toujours cru que ma femme « n’aimait » pas la sodomie, voir très peu, et le peu de fois qu’on la pratiquait je croyais juste pour me faire plaisir…or, on a decidé de « libertiner » depuis 3 mois, et là, « stupefaction » je decouvre que non seulement elle aime, mais elle adore. Par contre, quand c’est moi qui « essaye » bien souvent elle n’accepte pas, alors que lors de nos rencontres, elle se laisse faire…Je me suis dit que je dois mal m’y prendre…j’ai donc essayé le + doux possible (comme dans l’article quoi..!!), et là aussi, je vois que…. »Rien à faire ». Je me dis donc qu’il doit y avoir forcement une autre raison, d’ordre psychologique peut – être. Est – ce quelqu’un de vous a eu une expérience de ce type? Bye à tous et merci

  • alibert

    très bon article, très pratique, donc a mettre en pratique….

  • Al

    Bjr et merci à tous
    Voilà hier on n’a pratiquer notre première sodomie et pour que se soit aussi agréable pour elle comme pour moi
    J ai fait une petite recherche et je suis tomber sur ce post , j’ai pris tout vos conseil en compte et ça a été l’extase parfaite pour nous deux.
    Une petite douleur au moment de la première pénétration (5 sec) et après ça à été parfait
    Et pour nous la position la plus simple à été :allonger sur le côté (point de vue personnel et non habituer)
    tout en sachant que je respect ma femme ( c elle qui décidait de la progression au début de l’acte
    Donc merci à tous et conseil à tout ce qui ne l’on jamais essayer de tester au moins une fois car nous on va recommencer

  • Louise

    Bonsoir, Je m’appelle Louise j’ai 19 ans et je souhaiterais pratiquer la sodomie, mais le problème c’est qu’il semble que j’ai un anus étroit… Même après l’avoir « travaillé », ça ne rentre pas… Et puis mon mec n’aime pas le lubrifiant. Auriez-vous une solution pour moi ? Merci, Louise

  • juoju

    pour répondre a Louise : il faut que tu te détende au maximun (meme si ce n’est pas forcément évident) de plus les premières fois il est vivement conseillé (comme dans l’article) d’ utiliser un lubrifiant car cette zone n’est pas habituée à recevoir un corps étranger. Je parle en connaissance de cause j’ai 19 ans aussi et avec mon copain sa fait deux ans qu’on pratique cet acte. Aujourd’hui nous n’utilisons plus de lubrifiant mais au début on étaient bien obligés meme si ton copain n’aime pas le lubrifiant il faudra en mettre si vous voulez pratiquer cet acte dont le plaisir et garantit ( mais très différent du plaisir vaginale). En éspérant t’avoir répondu au mieux.

  • soso

    je voudrais reagir sur le fait que la sodomie est mal !!!
    j ai longtemps pense ca tout en essayant pour faire plaisir a mon mari …
    or cela fait quelques jours que j ai passe le cap … c est moi qui lui en ai parle ,on s est alors renseigne sur le site et surtout on a pris le temps !
    la tendresse la douceur la complicite etaitent reunies et ca a ete une apoteose ! magique !
    les filles si vous voulez essayer , n hesitez plus parlez en a votre partenaire prenez des conseils et lancez vous !
    c est une enorme preuve d amour !!!!
    je suis folle de mon mari depuis 20 ans et le cap de la 40aine m a donne le declic et le passage a l acte a ete une formidable jouissance de sentiments et de sensations !
    et quand la sodomie est faites dans l amour et le respect de l autre ce n est pas sale en aucun cas !!!

  • Amoureuse417

    Bonjour à tous, je suis une fille et je souhaiterais pratiquer la sodomie. On en parle beaucoup avec mon copain (il est adorable et me rassure énormément la dessus). J’ai lu beaucoup d’articles sur le sujet et ai remarqué qu’il fallait insérer des doigts à l’intérieur. Cela me dérange beaucoup que mon copain me fasse ça. J’ai vraiment très envi de pratiquer la sodomie mais (pour je ne sais quelle raison) je ne suis pas du tout à l’aise avec l’idée qu’il y introduise ses doigts. Est-ce que quelqu’un pourrait me donner un conseil en particulier? Je vous en remercie d’avance.

  • FIRE

    Merci , vraiment pour tout ces conseils . Je ne pensais pas un jour pratiquer la sodomie , c’était même carrément impossible pour moi car j’ai eu une très mauvaise expérience dans le passé par rapport a la pénétration anale . On en avait déjà parler avec mon chéri et je lui avais dis cash que c’était mort , puis quelques mois plus tard on en a reparler et je lui ai parler de mon mauvais souvenir , j’étais tellement réticente que je me rendais compte qu’en lui donnant mon avis, je lui emperchais d’exprimer le sien car il n’étais pas contre le fait d’essayer la sodomie .J’ai essayer de mettre mes appréhension de coté et il a fini par m’avouer qu’il avais très envie d’essayer . J’y ai penser toute la nuit de la manière la plus objective possible . Et le lendemain je lui ai dis que j’étais d’accord pour essayer , ce qu’il a fortement surpris et cela bizarrement nous a rendu extrêmement heureux car nous avions la perspective de faire tout les deux ensemble cette choses que nous avions jamais faite . Cela a rajouter une dimension extrêmement excitante , puis nous a avons essayer , malgré bien des préliminaires les deux premières fois n’étaient pas les bonnes , puis je me suis forcée a passer par dessus cette espèce de sensation de brulure très désagréable au début et ce fut une réelle découverte , moi et mon chéri nous avons adoré , lorsque j’ai joui c’était très intense , je ne regrette rien . Juste hate de recommencer avec lui <3

  • val

    ‘Je trouve ton article tres bien elisa… J’essai ca et te dis quoi par la suite merci bcp pour tes conseils !

  • Sara

    Bonjour,
    je suis tombée sur cette article en faisant des recherches sur la sodomie, et j’en suis très contente. C’est un article détaillé, constructif et très rassurant. Et vos nombreux commentaires qui approuvent cette article (témoignages) me rassurent beaucoup également.

    Je suis avec mon copain depuis plusieurs mois, moi bien avant sa rencontre, et de nature curieuse j’ai toujours voulu essayer, connaitre, voir ce que fait une sodomie. Mais ce n’est pas quelque chose que l’on fait avec n’importe qui. J’avais également quelques appréhensions aussi… Je ne l’ai donc encore jamais pratiquer. Avec mon copain actuelle nous avons une très bonne entente dans nos relations sexuelles, c’est toujours parfait et comme nous aimons. Nous discutons beaucoup de nos goûts, nos fantasmes etc… Mon copain lui, curieux d’essayer également, aimerait donc tenter l’expérience. Je ne me sentais pas prête au début, même si très curieuse d’essayer. Mais quelques mois après (maintenant donc) je me sens prête à essayer, ayant une totale confiance en lui. Je lui est donc dit. Il était assez surpris, et m’a d’ailleurs demander plusieurs fois si je me sentais vraiment prête pour un éventuel « commencement » de la pratique. (il est adorable lol) Nous en avons donc beaucoup parlé, et je me suis lancé dans des recherches !
    Cette article nous servira d’appuie pour pratiquer la sodomie, je lui ferais lire dès que possible ! Donc je vous remercie tous pour vos conseils, témoignages, etc…
    Je vous ferais part de mon expérience dès que celle ci sera aboutie ! j’ai même hâte maintenant, même si encore légèrement anxieuse ! Merci encore !
    A bientot

  • Gérard

    excellents conseils

  • maryse

    j’ai 53 ans et je n’avais jamais pratiqué la sodomie:
    peur d’avoir mal ,sujet tabou
    il y a quelques mois mon mari avait tenté de le faire mais j’avais refusé et puis je me suis dit pourquoi ne pas essayer au moins une fois
    le grand jour a eu lieu le mois dernier aprés exitation optimale et lubrifiant position de levrette
    1er ressenti: pas trop génial pour moi cela ne m’a pas donné de plaisir par contre mon mari a pris un pied d’enfer et j’étais contente pour lui
    je pense recommencer l’expérience car je n’ai pas eu de douleur car pratiquée avec douceur et amour et j’aimerai vraiment savoir si la sodomie procure l’extase annoncée

  • Ricardo

    bonjour,je suis un jeune homme de 21 ans et je trouve cet article très bien fais pour commencer.
    Tous ce qui est dit est absolument vrai.la sodo ce fais avec amour et il faut bien préparé le terrain avant de pouvoir y allez cependant j’ai eu plusieurs expérience de ce côté la,avec des partenaires différente et il y a certaine femme qui pourront jamais s’y faire :-( mais personnellement ma chérie adore :-)
    la sodo c’est vraiment du temps et de l’écoute envers sa compagne.

  • realisme…

    c’est elle qui commande, pas vous ?  lol rien entendu de plus ridicule :-)

  • Julie

    Je suis tombée sur cet article et je pense que maintenant je serai beaucoup moins réticente. C’est vraiment très bien expliqué et rassurant !

  • Mohammed

    On s’enfou si c’est interdit dans l’islam … Alors le faites pas mais nous on kiff et on le fera ;) 

    De toute facon la religion islamique elle interdit tout ce qui peut etre bien on dirai un mode d’emploi ‘comment devenir une machine’ … arreter de nous gaver avec votre religion , la religion est pour toi et pas pour la rependre aux autres … 

  • lulu

    C est super?mais rendez lui la pareil je vous assures qu il prendra aussi un pied d enfer mon epouse ma offert ce plaisir avec son sex toys et beaucoup d amour j en suis redemandeur poutant j y etais fortement oposé mon ego me disait que c etait pour les homos que neni trop bon pour leur laisser ce plairs a eux tous seuls a,,.oui mon age 49 et 28 ans de bonheurs on on decouvre encore comme koi faut pas mourir idiots ceux qui croyent que c est pas moral qu il continuent a croirent tant pis.

  • Alex

    Je suis un garçon et J’ai 15 ans et j’ai déjà pratiqué la sodomie avec mon ex partenaire. Je trouve bcp de filles qui veulent faire l’amour mais jamais qui veulent pratiquer la sodomie… aidez moi svp. Merci beaucoup ! :)

  • http://www.frenchtouchseduction.com/ FK

    Tu veux qu’on t’aide à quoi ? Si elles veulent pas elles veulent pas…

  • Dpass

    C’est vraiment débile. Des recettes pour pratiquer telle ou telle forme de sexualité… FK, au lieu de chercher absolument à pratiquer le sexe anal avec tes partenaires comme s’il s’agissait du but ultime à atteindre pour décrocher un trophée dans un jeu vidéo, pense simplement à prendre du plaisir en lui en donnant. L’amour c’est avant tout ça ! Si elle ne veut pas, toutes les techniques à la con pour la convaincre n’ont aucun sens : le plaisir est ailleurs pour elle, ou vous n’êtes pas fait pour vivre ensemble. A quand un article à la con sur « comment faire accepter à votre partenaire de se faire prendre par tous vos copains bourrés un soir de match de foot » ? Quelle connerie cette New Gen paumée… 

  • http://www.frenchtouchseduction.com/ FK

    Mais ça va pas ou quoi ? On se connait ? D’où tu te permets de faire de telles affirmations sur ma vie privée ?

    Je suis pas l’auteur de cet article, il a été écrit par une copine, et que tu l’aimes ou non, beaucoup de gens y ont trouvé les infos et les réponses qu’ils cherchaient.

    Tes préjugés, tes idées toutes faites et tes raccourcis, t’es gentil mais tu peux te les foutre au cul – au moins on sera dans le sujet.

  • DJ

    Alors Jésus, pourquoi tu fais des recherches sur la sodomie sur google au point de tomber comme par hasard sur ce forum?

  • B

    Certaines maladies sont « de naissance » donc il faut TOUJOURS se protéger.

  • Moucheron

    Salut je m’appelle Morgane, voila ça fait 4 ans que je suis avec mon copain et lui sont fantasme c’est la sodomie (il ne la jamais pratiquer), mais le hic c’est moi! Je ne n’ose pas, on a déjà essayé mais en vain. Même en lisant ce superbe article qui reprend tous de A à Z, je me dit bha c’est simple mais, oui car il y a un mais, je n’arrive pas à faire le déclic! Je n’arrive pas à me d’étendre, pourtant bon je le laisse caressé, mais quand je lui dit vas y essaie avec ton doigt, bha quelque seconde après je lui d’enlevé. Je ne sais pas quoi faire, j’ai peur que à la longue il voudra le faire mais avec une autre :( Que dois-je faire??

    Merci pour vos éventuelle réponse.

  • http://www.frenchtouchseduction.com/ FK

    Salut Morgane, t’es pas obligée d’apprécier ça, si t’aimes pas, ne te forces pas, et tant pis pour ton mec ! Et s’il insiste, propose lui de lui faire la même chose pour voir.

  • marco

    Quelques statistiques pour voir ou on en est principalement en France et a Londres ce qui correspond a mon cas… Ca fait bourrin, je sais, mais voila les chiffres:
    58 filles
    28 ont ete ok pour la sodomie = 48% (en tenat compte des one night stands a qui je ne propose pas souvent, je pense que la vraie stat est vers 60% en fait)
    sur les 28:
    13 etaient ‘vierges’ de ce cote=46%
    7 ont eu un orgasme=25%
    17 adorent=61%
    21 aiment=75%
    7 n’aiment pas=25%
    7 reclament que ca se fasse a chaque fois…=25%

  • Sophie Fouquet Chabert

    Merci à Luc et Valérie de me récompenser pour mes recherches !
    Je suis dingue de vous maintenant…

  • Bloobus

    Bonjour,

    Je suis avec mon compagnon depuis peu (5 mois), je ne suis pas encore vraiment à l’aise avec celui-ci, je me cache encore, ne m’assume pas totalement mais aime prendre le dessus.

    J’ai eu auparavant d’autre histoires, mais jamais la question de la sodomie ne c’étais posé, c’étais clair pour moi et jamais rien ne rentrerais, j’y trouvais un côté dégoûtant.

    Mais j’ai des amies qui on essayé, et je suis pourtant adepte de nouvelles expérience donc la question c’étais une fois installé pour repartir ensuite.

    Mon compagnon actuel n’a lui aussi, jamais essayé et ma fais part de sa curiosité sur le sujet. Ce qui à éveillé mon intérêt. Je suis donc venu chercher des réponses, mais je ne m’attendais pas à être de nouveaux freiné sur le sujet. Je n’imaginais pas tant de préparation.

    Ce qui me gêne le plus c’est pour lui, si je suis dégoûté, c’est pour lui. En me mettant à sa place. J’ai peur qu’il soit dégoûté, (d’ailleurs il m’a parlé du fait que si il le faisais même si il me respecter profondément, cela ne se ferais pas sans une douche avant).

    Mais je m’inquiète, et si il étais dégoûté de moi après ? Il faut avouer tout de même que ça ne reste pas inodore, si ?

    Et je m’inquiète car je suis constipé de naissance et cela pose vraiment problème je ne sais pas comment faire. Enfin cela me donne pas envie d’essayé si cela bloque sur ce sujet.

    Pourtant je voudrais essayer pour lui mais je bloque de un de peur qu’il n’y est quelconques odeurs ou autre et pour moi car je ne me sent pas à l’aise sur ce « côté » là en vue de ce problème que je traîne depuis dès années.

    Si quelqu’un à quelque chose à me conseillé ou autre je suis preneuse.

  • wahi

    je veux bien avec ma femme mais elle hésite même si je fais ça avec mes doigts, elle trouve un grand plaisir, aussi quand je leche l’anus, mais penetration elle refuse je ne sais comment, aidez-moi je désire faire sodomie avec ma femme ! Merci

  • Heldrich

    La femme peut aussi donner du plaisir a son homme de la même façon.
    En plus ça a 1 effet bénéfique.

    En pénétrant avec un god par exemple, l’objet masse la prostate et diminue ainsi les risques de cancer de la prostate.

    Et puis, pour donner du plaisir anal a sa partenaire, le mieux c’est déjà se familiarisé avec le sien.

  • http://www.facebook.com/loicfelin.bekale Loic Felin Bekale

    L’amour n’a pas d’odeur si votre partenaire vous aime seul le plaisir qu’il pourra vous procurer et retirer conterons.Par essence l’amour est bestial donc à un caractère animal.le blocage est dans votre tête essayer vous verrez.

  • pascal

    Mon dieu, la prude française est parmi nous… Sérieusement n’est pas peur, je suis un homme et je peux te dire qu’il ne seras pas dégouté de toi, c’est des idées reçu ! Au contraire, il va adoré ça, c’est un fantasme !

  • Kathryn

    Etant Medecin suis entierement d’accord. Mais etant qu’etre Humain oui y a du plaisir et surtout si on fait pratique double penetration.. Si la fille accepte de se faire sodomiser et ceci sans avoir aucune crainte, avec toutes les preliminaires,elle obtiendra une maximum jouissance.

  • Panda

    Une femme peut prendre du plaisir lors d’une sodomie, je pense que tu ne sais pas de quoi tu parle car tu n’a jamais du tester sa !
    Garde tes Copier / Coller de Wikipédia plutôt que de venir casser les gens sur le site.
    S’ils s’ont là c’est pour une bonne raison & pas pour écouter ton cours de Biologie.

  • Alaya

    Bon un autre adorateur… Ici c’est un article pour les gens intéressés à la sodomie. Tu fouts quoi ici? Va prêcher tes trucs ailleurs.

  • Manon

    hm :/ je suis une femme et ayait déja tester l’experience je n’ai pas trop apprécier, ça me fais toujours une très vive douleur à l’entrée et même une fois entièrement rentrée ,ça me brûle toujours à ce même endroit :/
    j’ai essayé plusieurs position et ,vraiment, j’ai essayé de tout faire pour être décontractée etc pour que ça puisse bien aller (car mon ex copain appréciais beaucoup la chose)
    mais je n’ai jamais ressenti de plaisir à le faire …
    penser vous qu’il puisse y avoir un truc qui ne va pas physiologiquement? trop étroit, un truc du genre?

  • Honey

    J’adore cette chroniqueuse, je suis entièrement d’accord avec elle ! Je conseille cet article à tous les hommes ayant envie d’avoir de meilleurs rapports sexuels, plutot que ces pseudos caricatures de films porno ou le mec croit vraiment tous ce qu’il voit . M’enfin ouf ils ne sont pas tous comme ça et heureusement il y a Elisa pour les remettre dans le droit chemin .

  • Guy Gelinas

    Je crois que tu pourrais essayer de te doigter l’anus pendant qu’il
    te prends en levrette ou tout simplement lui demander de te doigter le
    cul et voir sa réaction. Tu as le droit d’être curieuse et il devrait
    respecter cette curiosité et si t’aime ça alors , ça devrait le stimuler
    pour aller plus loin…bonne chance !

  • Asma

    c’est tres bien ecris, par contre la chroniqueuse a oublié de preciser quelque chose: n’oubliez surtout pas de lui stimuler le clitoris à votre partenaire, en meme temps que vous la penetrez, cela facilitera le passage grace à la relaxation et à l’excitation qui n’arretera pas de grimper, et si la position dans laquelle vous etes n’est pas adequate à ça, suggerez lui de se toucher elle meme, par ex en lui prenant la main et en la posant sur sa chatte de façon à ce qu’elle comprenne si elle ne s’y connait pas, je repete c’est hyper important de le faire. bon plaisir ;)

  • Tofie

    Cela fait 13 ans que je suis avec mon mari et l’on a essayé plusieurs fois de pratiquer la sodomie mais sans succès car j’ai très mal à chaque fois , je la ai déjà ait une fois avec mon ex (mais lui avait un plus petit pénis alors que mon homme est bien monté!). Par avoir lu l’article , j’ai envié de recommencer ce soir, j’attends qu’il rentre du travail! J’espère surmonter ma peur de la douleur… Et j’espère lui donner ce plaisir car je l’aime tant.
    Merci pour cet article!

  • Titine

    Parce que :
    « Si elle réagit négativement, essayez de savoir à quel niveau elle bloque. »
    « Ne soyez pas trop insistant, laissez l’idée faire son chemin. »
    « (ne lui dites pas tout de suite qu’un tube de lubrifiant l’attend sous l’oreiller !!) »
    « Si
    elle réagit négativement, ou que vous la sentez encore peu à l’aise,
    retour à l’étape précédente, mettez la à l’aise et soyez patient. »
    Quand vous la sentez plus à l’aise, dites lui que
    vous aimeriez bien le lui faire découvrir,

    « Doigtez-lui l’anus : enfoncez un doigt, »

    Clairement
    il faudrait demander la permission, car la définition du viol, c’est
    « toute pénétration réalisée sous la contrainte, la menace ou la
    surprise. » Pénétrez sa partenaire sans s’assurer de son consentement est
    un viol. Et il vaut mieux renoncer à mettre en pratique ses fantasmes
    que violer sa partenaire. C’est cet affirmation là qui manque dans
    l’article.

    Nul part dans l’article je ne vois mentionner le fait
    que la femme peut ne pas vouloir essayer la sodomie, et que c’est un
    cas de figure à prendre en compte.

    Il n’est question que d’être
    « patient » en attendant qu’elle cède. Il faudrait juste lui en parler
    encore et encore et revenir à la charge jusqu’à ce qu’elle ai finalement
    compris que c’est « pour son bien ».

    Si elle n’en a pas envie, il ne s’agit que de « préjugés » et il faut juste lui réexpliquer jusqu’à ce qu’elle cède.

    L’article
    sous entend, voire affirme clairement que la sodomie est une pratique
    obligatoire, c’est juste qu’il faut être « patient » avec certaines femmes
    qu’il faut convaincre pendant très très longtemps. La sodomie est donc
    présenté comme une étape qu’il faut obligatoirement atteindre un jour ou
    l’autre.

    Or, ce n’est pas le cas. votre présentation de la
    sexualité, je ne parle pas de cet article, mais de ce site en général,
    impose la pornographie comme sexualité idéale. Un petit rappel tout de
    même. Seulement 40% des femmes pratiques la sodomie, et la sodomie n’est
    pas une obligation.

    http://www.konbini.com/fr/lifestyle/food-illustration-porn-sex-vs-real-sex/

  • syne

    Salut à tous, je partage mon expérience. J’ai la trentaine et j’ai déjà pratiqué avec 3 partenaires différentes auparavant même si mes partenaires le faisait plus pour me faire plaisir qu’ autre chose. Dernièrement je suis avec une femme avec qui je suis en couple depuis 2 ans. Pendant un an impossible de passer par la porte de pandore, en effet elle avait déjà une ou plusieurs expériences non concluantes. Elle en rajoutais en disant qu’elle avait un problème anatomique à cet endroit là etc..
    Je commençais à me résigner et puis je me suis re-motivé (aimant beaucoup cela) ,comme expliqué dans les commentaires en entamant un dialogue bref mais régulier avec ma partenaire. Une fois que l’on avait fait l’amour, ou des fois autour d’un verre. Au bout d’un moment, voyant mon insistance (nuancé) je lui en parlait pas tout les jours non plus, elle a commencé à se détendre et à moins rejeter l’idée. Un jour pour testé, j’ai pris en photo un tube de lubrifiant en supermarché pour voir sa réaction. Elle a reçu la photo et s’en est suivi une autre discussion tout en sachant que je l’avais acheté. Prochainement nous allions tester ensemble la sodomie. Pour dédramatiser le terme nous l’appelons autrement que la sodomie. Ca donne un côté rigolo et plus mignon à l’acte. Petit secret qui n’est marqué avant même les préliminaires. Buvez un ou plusieurs verres de vins blancs. Cela excite (les femmes et légèrement les hommes) en général sans rendre votre copine complètement bourrée. Nous avons donc commencé. J’ai fait à peu près comme les techniques citées dans l’article, à la conclusion elle a eu légèrement mal mais n’était pas contre l’idée de le refaire en se disant que son anus serait plus dilaté (en tout cas elle aurait moins d’appréhension). Au final nous l’avons refait assez souvent depuis 1 an et elle a eu des orgasmes! Avec mes précédentes partenaires, elles n’avait jamais d’orgasme et même moi je ne savais pas si une femme pouvait en avoir par cet endroit là! Bref depuis 1 an c’est encore plus le bonheur car on varie les plaisirs, tantôt sodomie, tantôt classique, des fois les 2 dans un même rapport ou avec plusieurs rapports, c’est le pied!

    Petites précisions importantes que j’ai trouvé en lisant les coms précédent, l’amour aide beaucoup (dans mon cas souvent) mais n’ai pas une réalité absolue. Certaines femmes souhaites déjà dès le 2 ème soir même si j’en pas rencontrés souvent ^^. Bonne expérience à tous et à plus ;-)

  • http://www.frenchtouchseduction.com/ FK

    Bonjour, merci pour ton message, tu as raison de le rappeler. On va faire plus attention à l’avenir; et clairement, on n’impose jamais rien à son ou sa partenaire, quand c’est non c’est non !

Toutes nos rubriques : cliquez pour naviguer et voir nos articles