Apprendre à séduire, étape n°5 : l’analyse

L’erreur que font beaucoup de ceux qui veulent apprendre à séduire, c’est de s’arrêter à la pratique (c’est déjà bien remarquez). Mais ce qui les empêche de progresser et de devenir VRAIMENT bons, c’est de ne pas faire ce qui suit.

Pour progresser dans votre art de la séduction, dans votre sens du relationnel et de l’humain, si vous voulez vraiment progresser, apprendre à séduire et pratiquer ne suffira pas : il vous faut aussi COMPRENDRE. Pour cela, il vous faut aussi porter une analyse sans concession sur ce que vous faites. Si nécessaire, avec l’aide d’autres personnes.

Vous êtes sorti hier soir ? Vous avez choppé une fille et vous avez fini chez elle ? Well done bro. Maintenant, c’est le moment de vraiment apprendre à séduire, de rembobiner votre soirée et de réfléchir à ce qui fait que ça a marché ou pas.

C’est le moment de dégainer votre sens de l’analyse, de l’empathie et de la psychologie pour décrypter les choses : c’est ainsi que vous progresserez, et que vous vous élèverez au-dessus de la masse, pour rejoindre le panthéon des quelques élus très bons séducteurs – si c’est votre ambition.

C’est là qu’il devient intéressant de revenir sur les forums de FTS, pour raconter vos anecdotes, et poser vos questions sur les différents points qui vous posent problème. Souvent, le regard analytique et extérieur des autres peut facilement vous débloquer et mettre des mots sur ce qui vous échappe.

Outre le petit côté LFG (I Love this Fucking Game !) et le côté vieux guerrier que peut avoir le fait de raconter vos exploits ou vos échecs, ça vous permettra de récolter des encouragements mais aussi des commentaires et des critiques aiguisés comme un scalpel, et ce, venant de gens très différents de vous.

Certains de ces avis seront bons pour la poubelle, mais une partie d’entre eux seront extrêmement forts et pertinents, et pourraient provoquer en vous des déclics; déclics qui pourraient vous permettre d’accéder à un nouveau niveau de lecture et de compréhension; et déclics que vous n’auriez pas eu si vous étiez resté tout seul dans votre coin.

FTS est fréquenté par des gens notoirement plus intelligents que la moyenne (oui bon je fais abstraction des grands malades qu’on y trouve parfois aussi, mais c’est pareil ailleurs !), et même si on est pas tous toujours d’accord, il serait quand même dommage de se priver de cette opportunité d’analyse et de compréhension que ça offre.

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.