Apprendre à séduire, étape n°4 : la pratique

Séduire, rencontrer de jolies créatures peu farouches, ça se fait dans la vraie vie, pas devant votre ordinateur.

Il va falloir sortir. Prendre des risques. Appliquer (mais sans trop vous prendre la tête) tout ce que vous avez lu et appris.

Ou mieux encore : oublier tout ce que vous avez appris, et vous lancer dans l’inconnu, avec votre bite et votre couteau.

Passez à l’action !

Sortez de chez vous et jetez-vous à l’eau.

Le temps que vous passez à réfléchir, à analyser, à faire de l’introspection et à discuter sur la séduction et les rencontres doit être concrétisé sur le terrain. Sinon tout ça n’est qu’une façon de perdre du temps pour ne pas sortir de votre zone de confort.

Il va vous falloir aller à la rencontre d’inconnu(e)s, élargir votre cercle de connaissances, vivre des situations nouvelles, surmonter votre tendance naturelle à la timidité et à l’envie de fuir, vaincre votre peur du regard des autres et trouver les couilles d’aller dire bonjour à la jolie brune qui vous fait de l’œil en sirotant son mojito.

Ne cherchez pas à tout maîtriser, vous ne pouvez pas

« Et je hais ces cœurs pusillanimes qui pour trop prévoir les suites des choses n’osent plus rien entreprendre. » ~ Molière, Les fourberies de Scapin

Oubliez cette part d’inconnu et d’incertitude qui vous fait peur, et lancez-vous. C’est à ce prix que vous apprendrez à mieux vous connaître, que vous surmonterez vos craintes initiales, et que vous progresserez dans votre rapport aux autres. Et c’est évidemment à ce prix que vous mettrez de jolies filles dans votre lit. Et en bonus, vous vous ferez plein de nouveaux amis et quelques souvenirs mémorables.

C’est à ce prix également que vous allez trouver votre propre style ; et que les réponses aux grandes questions existentielles (que vous vous posiez… ou que vous ne soupçonniez même pas) vont commencer à émerger dans votre esprit.

On n’apprend à vivre… qu’en vivant sa vie. Vous seriez surprises des progrès incroyables qu’un homme peut faire lorsqu’il se jette à l’eau et qu’il fait taire les petites voix craintives qui le supplient dans sa tête de retourner se cacher.

Oui, mais j’ose pas !

« Je suis timide » ! « J’ai personne avec qui sortir !  »
Ces objections sont fréquentes et valables. Mais elles ne doivent pas vous empêcher de sortir et d’aller à la rencontre des autres, sinon vous laissez votre timidité ou votre isolement vous isoler encore davantage.

A vous de trouver les tripes de sortir de votre zone de confort. Si ça peut vous aider, commencez petit. Allez prendre un verre avec des potes. Oubliez la séduction pour un moment. Démerdez vous simplement pour sortir avec quelques amis / collègues et ne vous mettez pas la pression : faites juste en sorte de passer un bon moment. Le reste viendra après.

Sortir, ok, mais avec quel état d’esprit ?

Selon moi, une des grandes erreurs qui ont été faites par la communauté de la séduction, a été de dire systématiquement aux nouveaux et aux débutants un « va sarger » ( = « sors draguer ») catégorique. Dire ça à un débutant qui se pisse dessus de trouille, ça ne l’aide pas.

Si vous êtes débutant de la séduction, vous devez sortir davantage. Mais pas forcément pour draguer ! D’ailleurs, c’est encore mieux si vous sortez sans but précis, en restant ouvert à tout ce qui pourrait se produire.

Sortez vous balader, sortez entre amis, sortez profiter du soleil, sortez en boite avec des potes pour kiffer du bon son et vous amuser. Ne vous obsédez pas l’esprit sur l’idée de draguer ou de chopper : ça vous foutrait trop la pression.

Et saisissez les opportunités qui se présentent à vous, sans trop attendre : faites preuve de spontanéité et de créativité.

Les rencontres arrivent par accident

Trop de mecs lorsqu’ils sortent se mettent la pression en se disant « bon allez ce soir je m’entraîne, faut que je choppe, faut au moins que je reparte avec des numéros ».

Et ces mecs là passent une soirée horrible, ils ont les mains moites, ils culpabilisent car ils n’osent pas aborder toutes les filles qui croisent leur regard, et quand ils se lancent, ils subissent et ne s’amusent pas.

Je vous propose de renverser la vapeur : oubliez la choppe, oubliez la séduction, oubliez vos objectifs de rencontres ! Sortez juste dans le but de passer un bon moment.

Lorsque vous passez une belle soirée, que vous vous éclatez avec les gens que vous croisez, que vous êtes en mode open et détendu, il devient alors super facile d’engager la conversation avec n’importe qui.

Y compris la jolie brune qui se trouve à l’autre bout de la pièce. Et comme en plus vous êtes détendu, vous dégagez une bonne vibe, (parfait pour draguer sans être lourd) et elle sera plus détendue lorsque vous commencerez à discuter avec elle : elle n’aura pas l’impression que vous la draguez à froid, de manière antinaturelle.

Bref. Détendez-vous, lancez vous, éclatez vous, le reste viendra tout seul.

N’oubliez pas les fondamentaux

Le fait de sortir et d’aller à la rencontre des autres va vous mettre face à tout un tas de contradictions et de trucs qui collent pas avec ce que vous avez lu. A ce moment là, c’est le moment de reprendre un peu de hauteur.

Et ne vous prenez pas (trop) la tête

L’important, c’est pas de suivre un manuel à la lettre (même s’il vaut mieux éviter de faire n’importe quoi); le truc vraiment important, c’est de vous faire plaisir et de vous éclater.

Si d’un coup la séduction arrête d’être plaisante, que ça vous fout plus de pression que ça ne vous apporte de plaisir, c’est que quelque chose ne va pas dans votre façon de faire les choses.

Et détendez-vous, les femmes ne sont pas des robots envoyés du futur pour vous assassiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *