Conseils séduction

Ces mecs qui harcèlent les filles dans la rue

Quand les boulets dépassent les bornes. Une fille filme en caméra cachée tous les mecs qui l'emmerdent dans la rue.

A moins d’avoir passé les deux derniers jours dans le coma, vous avez forcément du entendre parler de cette vidéo dont tous les médias Internet se sont emparés : l’extrait d’un film tournée par Sofie Peeters, une jeune femme qui vit à Bruxelles.

Sofie Peeters s’est filmée en caméra cachée alors qu’elle se promenait dans la rue, pour pouvoir montrer le nombre de fois où elle se fait importuner dans la rue par des crevards.

La vidéo fait l’effet d’un électrochoc

… dans cette vidéo, on peut y voir l’auteure se faire accoster par plusieurs hommes, plus ou moins jeunes, plus ou moins maladroits dans leurs tentatives, plus ou moins directs… et plus ou moins agressifs. A de nombreuses reprises, on voit la jeune femme être la cible de commentaires dégradants et d’insultes violentes. Je vous laisse en juger :

Cette vidéo est importante : elle permet aux femmes d’exprimer ce que beaucoup d’entre elles supportaient en silence jusqu’à présent; et elle permet aux hommes de découvrir l’ampleur et la violence d’un phénomène que la plupart d’entre eux ne soupçonnaient pas.

Sur le forum, un membre témoigne : « Bruxelles vit un profond clash de cultures. Une amie s’y est fait cracher dessus parce qu’elle portait un décolleté… Il est pourtant possible d’y faire encore de très belle rencontres dans la rue mais on ne rappellera jamais assez l’importance de la politesse et du respect le plus élémentaire. « 

En revanche, triste constat : l’inanité intellectuelle de la plupart des commentaires des internautes à la suite de cette vidéo.

Que ce soit dans les commentaires sur LeMonde, sur le Figaro ou encore AuFeminin.com (et partout ailleurs, en fait), les bien pensants du net nous abreuvent d’un déluge de raccourcis, de préjugés à relents racistes (dans la vidéo, la jeune femme se promène dans un quartier populaire dont la population est majoritairement maghrébine) et d’amalgames dangereux entre dragueurs et harceleurs.

Soyons clairs (et allumons nos cerveaux).

Rien ne peut excuser le comportement d’un mec qui agresse une femme

… que ce soit physiquement ou verbalement. Les insultes, pas plus que les coups, pas plus que la violence psychologique insidieuse, ne sont jamais acceptables. Peu importe que son comportement soit culturel ou lié à la misère sociale / intellectuelle / éducative : rien ne l’excuse.

Comme le dit très justement Blusher, coach en séduction militant, les femmes ont acquis de haute lutte le droit à la liberté, rien ne doit les empêcher de pouvoir en jouir librement.

Pour autant, l’amalgame consistant à considérer que tout homme est un harceleur et un importun dès lors qu’il ose aborder une jeune femme dans la rue, me paraît être une généralisation vraiment stupide : tous les hommes qui abordent une femme dans la rue ne sont pas insistants, incultes, insultants et intimidants.

Mais une rencontre entre un homme et une femme n’est pas déplaisante parce qu’elle se fait dans la rue

… elle est déplaisante si l’homme se comporte comme un trou du cul et ne tient pas compte du refus ou du manque d’intérêt / de disponibilité de la femme.

Bien sûr si la femme se fait aborder ou interpeller tous les jours par des hommes indélicats ou grossiers, elle aura tendance à être sur la défensive, fermée et pleine d’a-priori sur quiconque s’approchera d’elle – et on la comprend; et si le jeune homme qui vient se présenter insiste lourdement alors qu’elle n’est pas intéressée, il ira grossir les rangs des emmerdeurs, des crevards de la rue qui font chier tout le monde…

Mais quand même : est-il délirant d’imaginer qu’un jeune homme lambda puisse se présenter de manière courtoise, élégante, qu’il soit agréable et pas lourd, et que cela puisse plaire à une femme ?

Mesdames, si un jeune homme sympa, poli, agréable et intéressant vous adresse la parole avec le sourire, qu’il ne vous donne pas l’impression d’être un cas social ou un mort de faim et qu’il parvient à vous faire sourire, est-il délirant d’imaginer qu’il puisse trouver grâce à vos yeux, au moins quelques minutes ?

Est-il délirant d’imaginer que parce qu’il se comporte comme un être humain civilisé, il puisse faire oublier les 10 emmerdeurs qui sont passés avant lui ?

Bien sûr que non.

N’en déplaise à ceux qui croient qu’aborder une fille dans la rue fait de vous un cas social et un harceleur en puissance, les mecs bien marchent dans la  rues eux aussi. Et les exemples de belles rencontres – amicales ou amoureuses – sont nombreux.

Dans la rue, il y a aussi des mecs bien.

Ils sont peu nombreux, on les remarque moins que les boulets – parce qu’ils sont plus discrets et osent moins aborder les filles, justement par peur de les importuner, et qu’ils sont trop respectueux pour oser faire quelque chose que tout le monde pense réservé aux cas sociaux – mais ils existent.

Des mecs qui n’ont pas de problèmes d’agressivité mal placée, qui n’ont pas de casier judiciaire, qui ne sont pas morts de faim, qui ont déjà lu un livre, qui ne considèrent pas la femme comme l’ennemi, un bout de viande ou un être inférieur…

Alors mesdames, si l’un d’entre eux ose vous adresser la parole alors qu’il croise votre chemin et qu’il tombe sous votre charme, devient-il automatiquement un boulet ? Vous donne-t-il l’impression de vous harceler ?

Dans tous les cas, vous conservez votre droit de ne pas être intéressée, de ne pas avoir le temps, de ne pas être d’humeur ou de ne pas être disponible : mais reconnaissez que le problème, ce sont les boulets et leur manque de respect et de savoir-vivre, pas les hommes.

Dans tous les cas, elles restent souveraines.

Comme l’explique Opéra dans son article sur la drague de rue, il faut accepter le fait que les femmes sont sur la défensive à cause des boulets, et qu’elles peuvent refuser d’écouter ce que vous avez à dire, malgré vos bonnes intentions.

En essayant d’aller à la rencontre des femmes dans la rue, vous prenez le risque de les importuner et de passer pour le boulet que vous n’êtes pas.

Acceptez l’idée qu’elle puisse ne pas être intéressée, et faites de votre mieux pour redorer l’image des hommes aux yeux des femmes.

Et dans tous les cas, quelle que soit votre façon de faire (en espérant qu’elle soit cool et respectueuse), si vous abordez une femme dans la rue, ne soyez pas de ceux qui les emmerdent et respectez son choix si elle refuse de vous parler.

Messieurs, les règles si vous devez aborder une femme dans la rue

  • En toutes circonstances, les règles de base du dragueur de rue :

    • Keep cool
    • Respect
    • C’est elle qui décide : si elle n’est pas intéressée, ce n’est pas contre vous, vous n’y pouvez rien, et c’est son droit.
  • Votre façon de l’aborder en dira long sur votre niveau d’éveil intellectuel et relationnel : mieux vaut vous présenter avec politesse et calme qu’avec un « hé mad’moizelle » lancé 50m de distance (pour bien lui foutre la honte et les nerfs).
  • Adaptez-vous à son humeur et à son état d’esprit : si elle est détendue et cool, tenez en compte. Si elle est pressée, énervée, sur la défensive, tenez-en compte. Si elle n’est pas dispo ou pas intéressée, tenez-en compte.
  • Ne la suivez pas pendant 3km en la suppliant de s’arrêter : si elle ne s’arrête pas, c’est qu’elle n’est pas intéressée
  • Si elle n’est pas intéressée, c’est son droit et c’est tant pis pour vous : vous n’y pouvez rien, elle non plus. Tout ce que vous pouvez faire, c’est de lui souhaiter une bonne journée. Et si c’est sincère, c’est encore mieux.
  • Vous avez le droit d’être déçu, pas de l’insulter (et d’ailleurs, si vous insultez les gens d’une manière générale, je vous suggère de rester enfermé chez vous ou d’aller voir un psy).
  • Vous êtes responsable de l’impression que vous faites aux autres. Vous qui vous prétendez suffisamment intéressant et exceptionnel pour vouloir faire sa connaissance (et penser que votre invitation pourra l’intéresser), faites en sorte de lui montrer qu’effectivement, vous n’êtes pas un n-ième cas social / emmerdeur. Efforcez-vous de soigner votre image, votre allure, votre façon d’être et de vous comporter. Les filles accorderont plus de chances à un mec habillé correctement, qu’à un mec en survet’ et requins.
  • La plupart de celles que vous aborderez ont déjà trop été emmerdées par les boulets pour être véritablement open aux rencontres dans la rue, même si c’est bien fait. Si vous tenez à aborder les jolies filles que vous croisez, à vous d’être bon – sympa, naturel, authentique et courtois – et d’espérer qu’elle soit de bonne humeur. Sinon, respectez son choix, elle en chie tous les jours plus que vous.

Et pour l’hygiène, permettez moi de rappeler la définition du , tel qu’il vient d’être adopté par le législateur:

  • Le fait « d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ».
  • Et « le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers ».

A lire pour aller plus loin

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.