Relationnel

Comment faire des rencontres ?

Envie de rencontres, amicales ou amoureuses ? Voici 9 conseils (assez) faciles pour faire des rencontres plus facilement et plus souvent, dès maintenant

Les jours s’enchaînent, les semaines passent et se ressemblent…

Pris par les obligations du quotidien, comme les études ou le boulot, vous avez peut être un peu trop négligé votre vie sociale ?

Peut être qu’avec le temps, vos amis ont déménagé ?

Ou se sont mariés, on fait des gosses et se sont peu à peu éloignés ?

Ou peut être que vous êtes tout simplement d’un naturel un peu timide et réservé, et que tout ça vous a empêché de vous construire une vie sociale et relationnelle satisfaisante…

… et que maintenant, vous réalisez que le temps passe et que ça fait un bail qu’il ne s’est rien passé d’excitant dans votre vie ?

Et un matin, vous vous réveillez avec l’envie d’injecter un peu de nouveauté dans votre vie … en vous demandant comment faire des rencontres ?

Pas de panique.

Faire des rencontres – amicales ou amoureuses – est à la portée de tout le monde.

Cela tient à peu de choses. Il suffit juste de faire ce qu’il faut.

Tous les jours, des gens dix fois plus stupides que vous font des rencontres amicales ou amoureuses sans même y penser, alors pourquoi pas vous ?

Suivez ces conseils, et vous verrez que faire des rencontres est à peu près aussi naturel que marcher ou respirer.

Aidez le destin : sortez de chez vous, élargissez vos horizons

Imaginez votre vie comme un cercle à l’intérieur duquel vous vivez, et dans lequel se trouvent toutes les petites choses qui constituent votre univers au quotidien.

Les gens que vous croisez tous les jours, vos habitudes, les endroits où vous déjeunez le midi, etc.

Ça, c’est votre vie.

Si vous restez toujours dans le même cercle, au bout d’un moment, il n’y a plus que très peu de nouveauté dans votre vie : tout est connu et balisé.

Plus de place pour l’imprévu et la surprise.

Alors conseil numéro 1 : si vous voulez faire des rencontres, sortez de vos habitudes.

Faites des trucs nouveaux, que vous n’avez pas l’habitude de faire.

  • Déjà, parce que c’est très agréable et très rafraichissant (être confronté à des situations nouvelles stimule vos sens, vos hormones et votre esprit)
  • Et aussi parce que c’est ainsi qu’on provoque des rencontres et des évènements qui peuvent changer votre vie.

Le conseil n’est pas forcément d’aller faire du saut en parachute (quoique, c’est génial, vous devriez); ça peut être aussi simple que sortir de chez vous pour allez prendre un verre, vous balader, aller à une fête, un concert, visiter telle ou telle galerie d’art, allez faire un peu de lèche vitrine, ou aller faire un tour à la FNAC, …

Enfin bref : sortez de chez vous, allez là où il y a des gens, et mélangez-vous.

Car une chose est sûre : les rencontres ne viendront pas frapper à votre porte. C’est à vous d’aller les chercher.

Alors prenez votre courage à deux mains et mélangez vous. Au boulot, dans la rue, au supermarché, en boîte, à une fête organisée par des amis, toute occasion de côtoyer ses semblables est une occasion de faire des rencontres.

A vous d’essayer d’en tirer le maximum possible.

C’est sans doute une perspective effrayante pour des gens un peu timides, ou qui ont l’impression de ne plus savoir s’y prendre, mais il faut trouver le courage de faire le premier pas (et le deuxième, et peut être, le troisième aussi).

Pas forcément besoin de beaucoup d’argent ou d’avoir reçu beaucoup d’éducation non plus : l’idée est simplement d’aller quelque part où il y a des gens qui s’amusent, et d’aller vous y amuser vous aussi.

Plus il y aura de diversité et d’imprévu dans votre vie, plus vous aurez d’occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de faire des expériences nouvelles.

Soyez positif et ouvert d’esprit

Lorsque vous faites une rencontre, ce n’est pas tout à fait un hasard : c’est que vous étiez assez réceptif pour que cette rencontre puisse se faire.

Vous étiez de meilleure humeur que d’habitude, ou plus enthousiaste, ou plus énergique; vous souriez plus que d’habitude, bref : vous étiez ouvert et ça se voyait.

Beaucoup de gens se plaignent qu’on ne s’intéresse pas à eux; que les gens ne font pas d’efforts … mais souvent, c’est parce qu’eux même ne sont pas très souriants et ne donnent pas forcément envie qu’on aille vers eux.

Dites vous bien une chose : les gens apprécient la compagnie des personnes positives et sympathiques; mais fuient les râleurs, les bougons et ceux qui donnent une impression de colère ou de négativité.

Donc efforcez-vous d’améliorer votre état d’esprit si nécessaire, et de diffuser de bonnes ondes.

Votre état d’esprit doit être : « Je suis de bonne humeur, j’aime les gens, je m’aime aussi, la vie est belle, j’ai envie d’essayer de nouveaux trucs, rien ne me fait peur, les gens sont sympas, tout peut arriver ».

C’est un conseil qui peut paraître un peu new age et vaguement fumeux, mais c’est pourtant d’une redoutable efficacité (et de la plus haute importance).

Et si on vous propose un truc, dites oui !

Ne vous dégonflez pas sous prétexte que « vous n’avez jamais fait » ou que « vous ne connaitrez personne », ou encore, que « vous ne vous sentez pas prêt ou pas à la hauteur ».

Luttez contre ces mauvais réflexes qui vous poussent petit à petit vers la solitude !

Dites oui, frottez vous aux nouvelles expériences, c’est la condition pour faire des rencontres !

Soignez votre réseau

Les rencontres se font souvent entre potes : David vous présente son pote Jérôme, qui rencontre Alice en soirée ; vous discutez avec Alice, qui vous présente Elsa… et là, BAM, le courant passe super bien avec Elsa et vous finissez dans son lit et / ou dans sa vie.

C’est comme ça que ça se passe la plupart du temps : vous faites des rencontres parce que votre réseau vous aide à les faire.

Qu’est-ce qui vous empêche de prendre votre téléphone et d’appeler Teddy, ce mec super sympa avec qui vous avez parlé de foot ou autre l’autre soir, et de lui proposer de faire un truc ?

Proposez lui de venir avec un ou une amie, faites-en de même, et sortez à plusieurs !

En posant ainsi vous-même le décor de votre soirée, vous créez des occasions d’échanges et d’interactions avec des personnes nouvelles, qui peuvent à leur tour vous présenter d’autres personnes…

N’hésitez pas à prendre les choses en mains, et à aller vers les autres aussi souvent que possible. A long terme, ça paye, et ça peut même aller très vite !

Sachez forcer le destin

L’un des premiers conseils était de sortir de chez vous pour augmenter vos chances de faire des rencontres : mais des rencontres, dites vous qu’on peut en faire PARTOUT.

Pas seulement pendant votre temps libre : vous pouvez aussi en faire au boulot, quand vous faites vos courses, etc.

Donc essayez de cultiver un état d’esprit qui vous aide à être souriant, ouvert et positif à tout moment de la journée.

Pareil : n’hésitez pas à tirer parti de tout ce qu’Internet peut proposer pour faire des rencontres.

Les rencontres sur Internet

De nombreux sites existent sur Internet qui proposent de vous aider à faire des rencontres.

Certains sont de vulgaires arnaques, qui essaient de vous prendre votre argent en jouant sur votre désir de rompre la solitude; mais d’autres sont plutôt bien faits.

Le tout est de savoir où vous mettez les pieds, et de savoir à quoi vous attendre.

A partir de là, si vous savez ce que vous faites, pourquoi vous priver d’utiliser ces sites ?

  • OnVaSortir.com, par exemple, est un site gratuit qui propose à ses utilisateurs d’organiser des sorties à plusieurs, afin de leur permettre de rencontrer de nouvelles têtes. Evidemment, comme toujours, vous rencontrerez des gens plus ou moins intéressants, mais c’est un excellent moyen de forcer le destin, alors ne vous en privez pas : qui sait, ça peut vous permettre de rencontrer votre futur meilleur ami, ou la femme de votre vie.
  • AdopteUnMec, ou encore Meetic : deux sites (payants) mais très connus et relativement sérieux pour être mis en contact avec des gens qui cherchent à faire des rencontres amoureuses. On y trouve des gens plus ou moins intéressants, plus ou moins sérieux, mais si vous voyez ces sites comme ce qu’ils sont (c’est à dire : un simple outil pour pouvoir discuter avec des gens que vous n’auriez pas rencontrés autrement), ça peut aboutir à pas mal d’opportunités intéressantes.

Là encore, ça dépendra énormément de votre état d’esprit.

Mettez un maximum de chances de votre côté

Une rencontre est réussie si le courant passe entre les deux personnes.

Et pour que le courant passe, on peut soit espérer que ça se fasse tout seul (c’est à dire : ne faire aucun effort et s’en remettre au hasard)…

(mauvaise idée)

OU ALORS, on peut essayer d’améliorer son relationnel et de devenir quelqu’un de plus naturellement ouvert, agréable et sympathique, de savoir mieux mettre les autres à l’aise, de mieux inspirer confiance, etc.

Ça passe par un travail sur son lâcher prise, sa confiance en soi, l’art de la conversation, le fait de savoir mieux se mettre en valeur sans non plus trop en faire, etc.

Certains savent le faire naturellement; pour les autres, cela se travaille et s’apprend !

Après tout, ce n’est que de la communication.

Pour ça, nous vous conseillons de lire les articles de notre rubrique Conseils relationnel.

Ne vous prenez pas (trop) la tête

Beaucoup de gens ont peur du regard des autres. Peur d’être jugés.

Ou alors, ils se prennent la tête afin d’essayer de tout prévoir, dans l’espoir de tout contrôler et de faire bonne figure en toute circonstance.

C’est une chose terrible, à éviter à tout prix, car ça vous maintient dans l’angoisse et le stress, et ça vous empêche de vous détendre et de profiter de l’instant présent.

Et puis ça fait une impression bizarre aux autres (vous n’avez jamais rencontré une personne dont vous aviez l’impression qu’elle était tendue comme un string, et coincée à mort ? Pas très agréable pas vrai ?)

Donc essayez de ne pas trop vous prendre la tête.

Si on vous présente quelqu’un, discutez simplement avec cette personne.

Votre objectif, c’est de vous amuser, c’est de passer un bon moment, et de faire passer un bon moment avec les gens qui vous côtoient.

Discutez avec les gens, plaisantez avec eux, sachez prendre la température du groupe (c’est une image :) et surfez sur la bonne humeur ambiante.

Ainsi, tout naturellement, le courant passera entre vous et les autres, et c’est tout ce qu’il faut pour que les rencontres se fassent.

Acceptez l’idée d’être imparfait

Il est probable, au moins dans les premiers temps, que vous soyez spécialement stressé, ou que vous ayez l’impression de ne plus savoir vous y prendre.

Par moment, vous serez maladroit, vous bafouillerez, vous direz des bêtises : c’est pas grave.

Ça arrive à tout le monde.

Personne ne vous jettera de pierres pour ça, surtout si vous montrez que vous prenez les choses avec humour et légèreté.

Et surtout : être imparfait, c’est ce qui vous rend humain et attachant.

Personne n’aime les gens parfaits : ils nous renvoient notre propre imperfection dans la gueule, et c’est désagréable. On a l’impression d’avoir à faire à des robots.

A l’inverse, on apprécie les petites imperfections des autres, c’est ce qui fait qu’on peut se sentir plus proches d’eux.

Le tout est de le prendre avec le sourire, et de rester positifs et agréables.

Et surtout : dites-vous que vous ne serez pas jugé – enfin si, mais par des gens tout aussi imparfaits, anxieux et humains que vous. Il sera très rare que des gens soient désagréable avec vous, si vous n’êtes pas désagréable avec eux. Donc relax.

Personne ne vous veut de mal, a priori (sinon, zappez cette personne, et c’est réglé).

Soyez patient

Ne vous attendez pas à ce que le coup de foudre vous tombe dessus tous les jours.

Déjà, parce que les « belles » rencontres sont affaire de statistiques : certains ont un très bon relationnel, et parviennent à faire très facilement des rencontres intéressantes.

Mais la plupart du temps, pour la plupart des gens, 9 rencontres sur 10 n’aboutissent pas à grand chose. Et dans ce cas, il souvent faut attendre la 10e fois où le contexte et l’état d’esprit du moment fait que le courant passe, et que la rencontre mène à quelque chose d’intéressant.

Et ensuite, parce que toute rencontre commence par un premier pas.

La plupart du temps, une rencontre commence doucement, et se développe avec le temps.

Souvent, avant de devenir ami avec quelqu’un, ça commence par un signe de tête pour dire bonjour. Ou peut être, une discussion plus ou moins intéressante et inspirée sur la météo ou les derniers résultats du foot.

Puis les choses se font petit à petit, petite touche par petite touche, comme un tableau, qu’on peindrait un coup de pinceau à la fois.

Le mot de la fin

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est que faire des rencontres dépend principalement des efforts que vous faites pour provoquer le destin, et de votre état d’esprit.

Les gens négatifs, qui se découragent à la moindre déception, ou qui exigent des autres qu’ils soient parfaitement à la hauteur de leurs exigences se retrouvent souvent sans rien (et pire : ils font fuir les autres).

A l’inverse, les gens ouverts, sans préjugés, sympas et de bonne volonté finissent généralement par s’entourer de personnes qui apprécient leur caractère et leur sympathie.

De là, c’est la porte ouverte à toutes les rencontres, en général, le hasard fait bien les choses.

Et vous, comment ça se passe de votre côté ?

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • pedro

    Salut, merci pour ces petits conseils qui boostent et donnent envie de faire des rencontres !
    C’est vrai que ces derniers temps je suis un peu trop resté enfermé chez moi (révisions et exams!) mais maintenant rien m’empêche d’appeler un pote pour sortir !

    Ton article m’a filé la pèche et la motiv’, merci mec !

  • Alex

    Cool un nouvel article sur FTS :)
    Il peut sembler Basique, enfin je veux dire, pas de techniques révolutionnaires, mais en fait ce que dit FK là dedans est essentiel : provoquer les rencontres en sortant de chez soi, en se frottant à l’inconnu, et en ayant un état d’esprit propice aux rencontres… la clé selon moi !

    (ps : j’arrive pas à voter pour l’article, ça marche pas chez moi, c normal ?)

  • John Bryan

    Un article qui tombe à point nommé : j’étais chez moi, seul, je me faisais chier sans vraiment me l’avouer… et comme tu le dis si bien, les jours s’enchaînent et on s’enfonce dans une espèce de torpeur…

    Mais tu as raison, faut se donner un coup de pied au cul, se forcer à sortir de chez soi et de s’exposer (comme tu le dis si justement). Alors ce soir je suis sorti, et j’ai passé une soirée géniale avec des potes, et j’ai effectivement rencontré de nouvelles têtes, et ça m’ouvre de nouvelles perspectives dans le paysage de ma vie !

    Merci FK pour cet article !!

  • Alexandre

    Salut ! Article intéressant, malheureusement pour moi c’est difficile de les suivre, car je vis dans une petite ville dans laquelle il n’y a pas grand chose à faire : j’ai vite fait le tour, et chez moi tout le monde se connaît… alors que faire quand on habite pas à Paris ?

  • Pat97

    Je suis dans la même situation que toi alexandre : j’habite dans une petite ville, je n’ai pas encore le permis et les transports publiques sont très épuisants avec la chaleur, si bien qu’arrivé en ville on sue on est fatigué et ce n’est pas du tout confortable pour le game.
    Perso, une seule solution j’ai trouvé à ca : me débrouiller pour avoir le permis au plus vite.

  • Benji

    Salut ! J’ai 17 ans, bientôt 18, et je n’ai malheureusement jamais connu les joies de la compagnie féminine. La faute est mienne car, comme vous l’expliquez dans votre article, je me suis laissé enfermer dans le cercle de ma routine. J’ai décidé que ça devait changer, seulement j’ai deux problèmes :
    je suis timide, angoissé et mon inexpérience ne fait qu’empirer les choses. Quand je regarde d’autres personnes de mon âge j’ai l’impression d’avoir « loupé quelque chose », « rater un épisode » et ce sentiment me met terriblement mal à l’aise.
    Deuxièmement, mes amis se comptent sur les doigts d’une main de lépreux. En fait, je n’ai qu’un seul ami pouvant faire office de wingman, les autres étant casés ou pas suffisamment proche de moi. Là où le bât blesse, c’est que cet ami est encore plus timide et gêné que moi, car bien qu’âgé de 2 ans de plus il est tout aussi inexpérimenté. Lors de nos rares sorties c’est moi qui doit le pousser, l’encourager, alors que je souffre d’une absence totale de confiance en moi ! Je suis comme un borgne guidant un aveugle !
    Partant de ce constat, vous devez avoir une idée assez nette de nos laborieuses et infructueuses recherche d’une copine.
    Pire enfin, si une fille me montrait des signes d’intérêts je serais tout à fait capable de fuir ! Être timide c’est se livrer un combat perpétuel et j’ai peur que mon épée ne soit émoussée…

  • Sophie

    Bonjour

    Ces conseils marchent aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

  • Absolument :)

  • Eva Pirens

    Je viens de lire l’article et le trouve parfait. Je retiens juste une chose, Courage, détermination, engagement, vaincre sa timidité… Je me sent prêt à changer et à vivre au mieux mes rêves d’amour. Merci.

  • John John

    Cet Article est très intéressant…Bravo encore !
    Ca me semble en effet les bases pour se préparer à faire des rencontres. Se constituer un réseau social est très important et pas forcément dans le but de se trouver une copine mais pour son propre bien etre tout simplement.
    Merci pour l’article FK ^_^

  • Très bon article, je pense aussi que le fait de sortir de sa zone de confort (et donc, de casser ses habitudes) est essentiel pour faire des rencontres et séduire. J’ai de nombreux amis qui ne comptent QUE sur leur cercle social pour faire des rencontres, si seulement ils pouvaient lire cet article…

  • gentleman

    Il faut oser ,y aller au culot! Rien à perdre! Qui ne risque rien n’ a rien!Mais…pas n’importe comment!Très bon article,et très intelligent!

  • bouda

    nos conseils marche tres bien.sans rentrer dans les details ,j invite le neccesiteux de suivre ces 5 conseils.

  • Kalimero

    Pour rencontrer quelqu’un, il n’y a pas vraiment de secret, il faut sortir pour donner un coup de pouce au destin.
    Prendre un verre dans un bar, faire une activité sportive …
    Apres il ne te reste plus que les sites de rencontres, en persévérant, tu trouveras bien la personne qui te correspond, cela peu demander quelques semaines.
    Il ne faut pas baisser les bras après n’y avoir passé que quelques minutes

  • S.

    Il a tout à fait raison. À partir de mes 15 à 17 ans j’avais peur d’aller de l’avant pour faire des rencontres avec le sexe féminin. Lors d’un voyage ( je partais seul ) j’étais loger sur un campus et il y avait 300 personnes dans cet immeuble! Alors je n’avais plus le choix èa mes 17 ans de changer ma routine et de fréquenter des gens que je n’ai jamais vu de ma vie. Je ne suis pas du type  »musclé » etc.. mais je me suis mis en valeur avec les vêtements.., j’ai été amical avec tout le monde et souriant.. on sortais dans des restos dans une ville qu’on ne connaissais pas, on passais des nuit blanches à prendre des marches ou tout simplement à déconner dans la salle commune. Résultat en dedans d’un mois : 1 relation plus intime ( alors qu’il y aurais pu en avoir 2-3 autres en plus mais bon j’étais encore un peu gêné), à peu pres 100-120 connaissances de plus et dans l’album souvenir comme étant le mec avec les plus de style! Et je vous rappel je n’ai pas le corps d’un sportif j’étais maigre.

    Il n’y a pas de secret pour faire des rencontres. Même en étant seul vous pouvez mais avec un wingman toujours mieux ( pendant mon séjour labas j’en avais un! et les deux on a eu le jackpot avec des très jolies demoiselles.)

    Soyez souriant, ouvert et rigoler un peu.. soyez pas le mec hyper sérieux, les femmes adorent rire!

  • Guest

    Et bien moi j’ai entendu mille fois toutes ces petites phrases qui ne sont pas des conseils.

    Qu’est-ce qu’on à l’air bête à feindre d’être heureux quand on ne l’est pas !! Comme on n’est pas attirant quand on surjoue notre propre caricature !!

    Sortir, rencontrer 9 fois sur 10 quelqu’un avec qui ça ne fonctionnera pas m’épuiiiiiiiiiiiiiiiiiise vous ne vous imaginez pas comme !! Les gens qui témoignent ici sont autour de 15/18 ans, lycéens, vous êtes célib’ mais depuis trois semaines et ça vous pèse déjà. Dans un mois, quand vos révisions seront finies et que vous aurez votre diplôme vous allez flirter tout l’été, ça ira.

    Ce n’est pas suffisant en matière de recommandations pour ceux qui souffrent VRAIMENT de la solitude. Sortir jouer l’imbécile heureux ahuri et fier de l’être est à un million d’années-lumières de comment je m’imagine. Pour sourire et/ou aimer les gens, pas besoin d’être celib’ : c’est le propre de l’être humain, ce pourquoi nous sommes sur terre, ça ne s’invente pas, ça ne se joue pas, ça ne s’apprend pas, c’est inné. Je sais par expérience que ça ne suffit pas. Avoir beaucoup d’argent et le montrer est très efficace également. (peut-être plus).

    J’ai toujours aimé mon prochain, je suis heureux même célib’ bien que je souhaiterais rencontrer du monde mais je crois ne pas être assez naïf pour me contenter de ces « conseils » qu’on pourrait trouver dans les pages du début d’un magazine télé. J’en attends plus, quelque chose de personnalisé et de pas aussi banal et superficiel que de dire : sortez, souriez, aimez.