Sexe : comment faire l'amour

Comment faire jouir une femme

  • Par
  • Le
  • 125 comm.
Faire jouir une femme peut parfois être plus compliqué que prévu, et ça demande de la technique et du savoir faire. Alors comment faire jouir une femme et lui donner plus de plaisir ? Nos conseils.

Salut les lecteurs de FTS !

Ça faisait un petit moment que l’idée me trottait dans la tête : je voulais écrire un guide qui explique l’essentiel sur comment .

La recette pour faire jouir une femme

Un truc important à comprendre quand on est un mec (et qu’on ne comprend en général que vers 30 ans) : c’est que même si chaque femme est différente, leur plaisir repose sur plusieurs choses :

  • Érotisme et excitation
  • Stimulation et savoir faire

En général il faut plusieurs années d’expérience sexuelle à un mec pour bien comprendre tout ça, et comprendre que faire jouir une femme ne se limite pas à faire des va et viens avec son pénis dans son vagin.

Donc on va prendre le temps de bien expliquer ça.

Savoir l’exciter pour mieux la faire jouir

Pour jouir, nous les femmes avons besoin d’être excitées. Ca se passe à la fois dans notre vagin ET dans notre cerveau.

Cerveau + Vagin : on a absolument besoin des deux pour jouir.

Et pour commencer, nous avons besoin que notre partenaire sache nous mettre en parfaite confiance, et qu’il sache faire monter la température pour nous aider à nous lâcher complètement.

Pour ça, rien de tel que :

  • De bons préliminaires : des caresses et jeux sexuels à base de bisous, de jeux de langues, de doigts, et autres
  • De la complicité : jeux de regards, paroles rassurantes ou excitantes – bref, tout ce qui peut nous convaincre que l’autre et nous ne faisons qu’un, et qu’on peut se lâcher sans crainte

On va donc traiter de ces différents points et voire différentes techniques pour faire jouir sa partenaire.

L’art des préliminaires

On l’a déjà expliqué dans notre article sur les préliminaires : ils permettent de faire monter la température, de détendre chaque partenaire et de préparer tout son corps à de bonnes relations sexuelles. Chez la femme, c’est d’autant plus important que l’excitation permet de préparer le vagin aux rapports (lubrification, vagin plus élastique, etc).

Ils sont aussi un excellent moyen de commencer à donner du plaisir à la femme avant la pénétration.

Les meilleurs amants voient les préliminaires comme un savant mélange de douceur et de jeux érotiques, et utilisent les préliminaires à la perfection pour faire jouir leur partenaire.

Et croyez moi (parole de fille !), une femme adore qu’un mec connaisse ces choses là.

Ça fait clairement la différence entre les bons coups, et les mauvais.

*  *  *  *

Matchpoint : « Alors, concernant les préliminaires, je n’utilise mes doigts qu’en surface sur la plupart des filles. 

Beaucoup d’hommes font l’erreur de vouloir pénétrer la fille avec leurs doigts, et sous estime la masturbation clitoridienne. Ma copine est vaginale, et elle m’a clairement dit que j’étais le premier à lui donner vraiment du plaisir par le clito, parce que mes prédécesseurs n’exerçaient pas une pression suffisante…

Donc: petites caresses en rond sur le clito, et vous pouvez aussi recouvrir sa chatte avec tous vos doigt, en appuyant fortement, et en augmentant progressivement la pression exercée.

La position doit être la même que quand ELLE se masturbe. Encore une fois la discussion est fondamentale, demandez lui de vous guider, en mettant sa main sur la votre par exemple… »

Complicité

Le sexe est une danse, il faut être deux et synchrones pour obtenir les meilleurs résultats.

Ca passe par le fait de la mettre en confiance (être rassurant sur le fait que vous ne la jugerez pas, que vous ne lui ferez pas de mal, et qu’elle peut oser être tout ce qu’elle a envie d’être avec vous).

Ca passe aussi par le fait de lui faire comprendre qu’elle et vous ne faites plus qu’un, en cet instant.

Pour ça, il faut savoir s’immerger dans le rapport, faire un avec son souffle et ses mouvements… son bassin qui se soulève… l’accompagner, la pousser, la tirer, la contrarier, la punir, la récompenser et lui faire perdre des moyens.

Fuck her brain !

06tigrou a écrit : « Les filles ne se ressemblent pas toutes niveau sexe. Certaines aiment que ça claque dur et d’autres apprécieront plus la douceur. Alors ne lésinez pas sur la communication, c’est selon moi la meilleure méthode pour s’améliorer. »

*  *  *  *

VspaceG a écrit : « pour faire jouir une femme, il me semble qu’il y a un bouquin : le Kâma-Sûtra.

Le Kâma-Sûtra ne se limite pas qu’aux positions (un seul chapitre du bouquin est en réalité consacré aux positions sexuelles) mais parle aussi de ce qu’apportent les 5 sens (qui d’ailleurs ne sont pas aux nombres de 5 mais beaucoup plus).

Caresse, massage, griffures, tirer les cheveux (à la base de la nuque), pincer les tétons, lécher, embrasser, utiliser des parfums, la musique, se parler (Casanova disait « Sans la parole, le plaisir de l’amour diminue au moins de deux tiers. »), se regarder dans les yeux, ou dans un miroir : si tu limites toute la jouissance à une petite zone du sexe de la femme, c’est que tu n’as rien compris. L’intellect et tous les sens doivent être mis à contribution.

Un principe général que j’ai remarqué : si une fille te fait un truc qui te semble anodin (parfois elle peut même insister dessus), c’est qu’il y a de forte chance pour que ça ait un énorme effet sur elle. Donc n’hésitez pas à lui faire en retour la même caresse. »

*  *  *  *

Matchpoint a écrit : « L’intellect est très important. Le désir est le moteur principal du plaisir… Avant l’acte il faut échauffer l’esprit de la demoiselle: fuck her brain !! »

Sexualisation : faire monter la température

Inutile d’essayer de nous faire jouir si vous ne savez pas faire monter la température.

On a BESOIN que vous nous chauffiez et que vous nous excitiez. Avec votre bouche, avec vos lèvres, vos mains, vos doigts, votre langue, avec vos paroles, avec votre regard : utilisez tout votre arsenal.

Ce qui nous chauffe, c’est à la fois les caresses et les jeux sexuels, mais aussi, l’ambiance et l’atmosphère que vous saurez mettre en place.

  • Ce que vous nous direz pour nous exciter et nous mettre en confiance
  • La façon dont vous nous caresserez et jouerez avec notre corps (et AVEC NOS NERFS) pour nous rendre tremblantes de désir

*  *  *  *

Chewie : « Je commence par un bon massage si je la sens tendue; si ce n’est pas le cas; je fais des allusions chaudes pour l’émoustiller ».

*  *  *  *

Matchpoint : « Ne pas négliger la conversation. Parlez pendant l’amour : pour vous rassurer, vous assurer que l’autre est bien « là avec vous » et surtout, pour vous exciter. Allusion coquines, voire carrément cochonnes, n’hésitez pas à en abuser. En tout cas, ma copine jouit toujours plus vite et plus fort quand on se parle. Bien sûr, il ne faut pas non plus casser l’ambiance en parlant trop, donc à vous de bien doser ! »

*  *  *  *

06Tigrou : « Un point essentiel à ne pas négliger, la phase d’éveil du désir (effleurement des lèvres de son sexe, baisers dans le cou, caresser l’intérieur des cuisses) pousser la fille dans ses derniers retranchements jusqu’à qu’elle vous supplie de la pénétrer les sensations s’en verront décupler. »

Savoir jouer avec ses nerfs

Savoir la faire languir est un moyen très puissant de faire monter le et de l’aider à jouir plus vite et plus fort : derrière ces petits jeux, il y a une notion de jeux de domination / soumission qui sont en général très excitants pour celles qui aiment ça.

L’idée ? Savoir la faire attendre, faire monter son désir, lui résister. Lui faire comprendre qu’on lui donne son plaisir quand on en a envie, qu’elle est entièrement à notre merci.

  • Savoir « tourner autour du pot » et la rendre impatiente : négliger à ce moment là les zones érogènes classiques mais toujours tourner autour. Justes sous ses seins, au dessus, dans le pli de sa cuisse, embrasser ses lèvres, jouer sur les pressions, poser une main à plat sur son ventre, et prendre le contrôle.
  • La contraindre et la bloquer (celles qui aiment se sentir dominées seront hyper excitées). Se servir de ses mains, de ses lèvres, de ses doigts, lui écarter les cuisses avec les vôtres, tenir ses poignets fermement, l’immobiliser.

Le cunni

Autre truc dont un maximum de femmes raffolent : le cunni.

Il y a plein de techniques pour faire un bon cunni, et bien fait, cela peut procurer des orgasmes très puissants à votre partenaire. Vous pourrez trouver des conseils dans ce guide sur l’art du cunni

Sexe anal

Jérôme : « J’adore mettre un doigt dans le cul de ma partenaire quand je la pénètre. Bien sûr, je ne le fais que si elle aime ça – mais ça a un effet incroyable sur ma copine. »

La zone anale est très riche en terminaisons nerveuses, et peut apporter beaucoup de sensations très agréables à votre copine si elle aime ce genre de plaisir, et que vous la stimulez correctement.

Point G

Le vagin de la femme possède certaines zones très sensibles, et celui qui les connait possède un moyen très puissant pour faire jouir une femme.

*  *  *  *

dus.T a écrit : « Le point G serait situé à environ 5 cm a l’intérieur sur la paroi supérieure du vagin c’est à dire quand la fille est couchée sur le dos, c’est la partie vers le haut. Il faut savoir que cette zone peut varier de 1 à 2 cm selon la fille.

Je ne pense pas vous apprendre grand chose…mais la technique consiste a glisser d’abord un doigt pour qu’elle mouille bien, et quand cela est possible, un autre (selon la taille des doigts, si tu as des doigts de bucherons ça risque de lui faire mal!!) et de les recourber au niveau de cette zone afin que le bout des doigts soit en contact avec le point g.

S’ensuit une séance de localisation en fonction de ses sensations de ses cris et de ses gémissements… pour vous dire ça vient avec la pratique et moi, presque a chaque fois elle a un orgasme et même il m’est arrivée d’avoir des cas d’éjaculation féminine. »

*  *  *  *

Angeluve a écrit : « Voici l’une des techniques que j’ai expérimentée : je place ma main droite comme si je voulais saisir un énorme hamburger, et je la pénètre avec mon pouce.

Je ressers mes 4 autres doigts sur son sexe, comme si ma main était une pince. Avec le pouce, je fais des rotations comme si son vagin était une horloge et mon pouce une aiguille. Et en posant ma main libre sur son bas-ventre et en faisant de petites pressions, la sensation s’intensifie. »

Deep spot

Tout le monde a entendu parler du point G, mais il existe une zone encore plus puissante : le deep spot.

Les résultats sont complètement dingues, a en croire les commentaires et témoignages, c’est diaboliquement efficace pour faire jouir une femme.

Pour en savoir plus : Mieux que le point G, le deep spot.

L’art de la pénétration

Oubliez la technique du marteau piqueur, c’est nul. Il y a bien mieux à faire pour donner du plaisir aux femmes.

Lisez : Pénétration, mode d’emploi

Anneo a écrit : « Généralement la fille jouit à coup sûr si ça reste dynamique et dure longtemps.

Pour que ça reste dynamique soit je garde un rythme rapide et ample et dans ce cas je fais des « poses » et reviens aux préliminaire quand vraiment j’en peux plus ou que je me sens venir – et accessoirement je change de position après.

Soit je vais plus lentement, mais toujours en restant ample, et la je me concentre sur les murmures, les caresses/massage/baisés des seins, du clitoris, le cou, les hanches/bas du dos, le haut de la nuque, la partie occipitale du cuir chevelu (derrière la tête quoi… ;) ),et toutes les autres parties qu’elle a précédemment décrit/gémit comme érogène.

Mais mon vrai plaisir c’est les préliminaires, si vous la faite jouir pendant les préliminaires vous partez au front déjà vainqueur. Et puis, c’est divin d’entendre de doux gémissements mêlant délice et impatience. »

Savoir alterner douceur et bestialité

Certaines adorent la douceur; d’autres préfèrent les séances de sexe plus sportives.

Et la plupart adorent quand un homme sait alterner les deux.

Si un homme maîtrise à la fois l’art de l’érotisme (préliminaires en douceur, caresses, effleurements, baisers, …) et l’art de l’animalité (être plus dominateur, lui donner l’impression qu’elle est soumise – sans jamais franchir la ligne interdite de lui faire faire des choses qu’elle ne veut pas), alors sa partenaire s’abandonnera généralement bien plus facilement, et atteindra des niveaux de plaisir bien plus forts.

  • N’hésitez pas à nous bloquer les poignets, à nous enserrer plus fermement, ou à accélérer le rythme
  • Les positions de soumission type levrette, on adore ça aussi en général
  • Je ne connais pas beaucoup de fille que l’idée d’être attachée avec les yeux bandés ne rend pas dingue – juste, avec un mec en qui on a confiance, et si on est déjà bien excitées

Juste, faire ça à chaud et pas à froid, et avec une fille qui a déjà confiance en vous, sinon ça risque d’être mal perçu. Et si elle n’est pas dans le même délire, n’insistez surtout pas.

Ce qu’en disent les filles

China a écrit : « Moi je crois qu’au delà de la technique pure et dure, certaines attitudes, certains gestes peuvent nous amener bien plus au septième ciel. Faire jouir une fille ce n’est pas qu’une question de technique bien maitrisée, c’est souvent une question d’osmose, d’excitation…

Pour moi rien ne vaut la fougue, l’imprévu, les gestes maladroits et l’impatience qu’un enchaînement de positions, de vas et viens (rythmés de façons différentes) et une parfaite maitrise de l’acte sexuel.

Moi je préfère de loin quand l’acte sexuel démarre sur un regard, commence contre un mur, finit par terre, quand les fringues sont éparpillées un peu partout et qu’on ne sait plus ou on habite… c’est très visuel, sensoriel et je trouve ça plus jouissif. »

Le mot de la fin

L’important n’est pas ce qu’on fait mais la façon dont on le fait.

Le coté bêtement mécanique reste essentiel MAIS au lit comme dans la vie les femmes attendent une attitude.

Une attitude masculine de préférence. Douce et ferme, protectrice et directive. Initiative reste le maître mot.

Le sexe est une danse et un miroir de l’âme. Il peut être mécanique comme dans un porno ou bien à l’opposé, devenir une forme de communication profonde comme on n’en trouve pas ailleurs.

Dans l’acte sexuel d’un couple on retrouve tous les contentieux, tous les malentendus, toutes les joies et tous les dysfonctionnements.

Les cœurs parlent à travers les corps. Aucun geste n’est anodin. L’amour est un langage. Il s’agit de savoir le parler.

Et comme dans le dialogue où c’est le ton qui compte, l’attitude, les frames et méta-frames, l’humour, la légèreté et la profondeur; dans le sexe les gestes pratiqués sont secondaires.

Les femmes attendent de nous qu’on les transporte, tant par le lieu et l’ambiance, que par l’alchimie que l’on sait produire dans ce contact unique.

Si l’on sait sentir l’autre, alors les bons gestes suivent. Et souvent ils ne sont pas ceux auxquels on s’attend. Un univers à explorer.

*  *  *  *

La technique et les performances sont importantes, mais c’est comme tout. Le but est de les intégrer pour que ca devienne naturel.

Par contre, si la performance est l’unique objectif, on ne prendra pas autant plaisir. Il faut rendre le conscient inconscient et vice et versa. La technique devrait venir sans y penser, pour laisser place aux émotions ou à l’envie pure et dure.

*  *  *  *

Rejoignez-nous sur le forum « Sexe » de FTS.

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.