Le plaisir, la jouissance, l'orgasme

Retour : Accueil | Forum Sexualité & plaisir au féminin

Un forum pour toutes les discussions concernant la sexualité et le plaisir chez la femme
Répondre

Message mar. 30 avr. 2019 23:48

For boys&girls

J'appelle chacun d'entre vous à partager ici vos expériences au sujet du plaisir féminin.
C'est intéressé de ma part, je suis de celles qui peinent à jouir :)
Et pourtant, j'aime le sexe et "je prends énormément de plaisir"...vous la connaissez cette phrase, c'est celle qu'on dit ou que votre partenaire vous dit quand l'orgasme n'est pas venu.
Et pourtant, croyez-moi, je prends vraiment énormément de plaisir!!
L'excitation est là, l'envie, la chaleur, les vagues de plaisir aussi, je sens que ça monte, que ça peut venir et là la courbe montante au départ, reste haute mais stable, c'est le plateau et ça peut durer très longtemps, plusieurs minutes, mais pas de climax.
J'ai mis des années et des années avant d'avoir un orgasme. D'ailleurs quand il est arrivé la première fois, je n'y croyais plus, je pensais que je n'en aurais jamais. J'étais debout dans une douche et c'était tellement intense que mes jambes se sont dérobées sous moi, j'ai glissé le long du carrelage jusqu'à me retrouver assise par terre, hallucinée par ce que je je venais de ressentir. j'ai su tout de suite que c'était ça, pas de doute.
Depuis, j'en ai eu d'autres, merci la vie! Et que ce soit le premier ou les suivants il s'agissait d'orgasmes uniquement vaginaux : ce qui fonctionne le mieux pour moi, ce sont les les doigts, et aussi mais plus rarement, un pénis.
D'après mes ami(e)s, ce n'est pas très courant. Je ne connais pas une seule femme-avec qui je peux avoir ce genre de discussions- qui n'est pas capable de jouir avec un cunnilingus. En revanche, l'inverse semble bien plus courant. Certaines ne peuvent pas avoir d'orgasme lors de la pénétration sans stimulation simultanée du clitoris.

J'ai essayé, toute seule, avec mes mains, avec des sextoys, avec des partenaires motivés...rien n'y fait!
Je ne dois pas être la seule, si?

Et en dehors de mon cas personnel que je vous confie surtout pour lancer le sujet, quelles sont vos expériences du plaisir et de l'orgasme féminin?
les filles? Les gars?

Message mer. 1 mai 2019 12:16

Question bête, mais as tu essayé la sodomie ? J'ai eu des orgasmes très puissants de cette manière, à en perdre connaissance parfois. Il y apparament plus de terminaisons nerveuses ici que dans le vagin

Sinon, vaginalement, as tu remarqué plus de sensations avec le rythme, la longueur, la largeur, des vibrations ?

Tu n'as jamais joui en te masturbant le clito, même seule ?

Message mer. 1 mai 2019 14:43

A toute fin utile, je mets le lien de notre article vers le Deep Spot, tu l'avais lu ?

Message dim. 5 mai 2019 11:08

Dans mon expérience, c'est assez partagé entre les filles.
Et il y a autant de filles qui n'ont connu que peu d'orgasmes dans les deux formes de plaisir.
Mais c'est souvent quelque chose qui vient du fait que la fille n'est pas avec des partenaires avec qui elle est en confiance ou qui font attention à elle, ou qu'elle ne connait pas bien son corps.
Je ne connais que peu de vraies peine-à-jouir, avec l'opportunité de se lâcher, de faire confiance et d'avoir toute l'attention nécessaire.
Parfois, il suffit de laisser durer la stimulation plus qu'à l'accoutumée, ou faire changer la stimulation à l'approche du plaisir pour vraiment les faire décoller.
Ou changer le contexte, aussi. Parfois, le risque d'être vus, ou un quickie sans préliminaires (alors qu'on pense souvent que c'est le travail préparatoire qui pêche) peuvent être de mon moyen d'aider la fille à se lâcher.

Aussi, le fait de "travailler" le désir et l'excitation en amont, dans la tête, avec des scénarios, des mots doux mais sensuels, faire monter la température, est très important. C'est une grande part de ce qui fait la différence, dans mon expérience.

Message sam. 8 juin 2019 01:22

J'ai complètement oublié de répondre à ce sujet que j'avais lancé, toutes mes excuses.

@Katrina, oui j'ai essayé la sodomie mais ce n'est pas devenu une pratique courante dans ma sexualité. Je préfère quand c'est pas prévu et quand ce n'est pas prévu, j'ai trop en tête les petits désagréments possibles pour en profiter... oui je sais, "ce n'est pas sale" mais quand même :?

@FK, of course le deep spot, je l'ai découvert sur FTS et pour en avoir beaucoup vanté les mérites, parce que ça marche bien pour moi, je me suis aperçue que je n'étais pas la seule à méconnaître cette putain de bonne technique! Merci Fts !!

@LeMaître, tu me rassures, j'avais l'impression d'être un cas rare et désespéré. "Les gens" ont en général tous leur avis sur la question et plein d'experiences à partager mais ils sont souvent prisonniers d'un schéma qu'ils pensent valable pour toutes. Par exemple : "On sait que le clitoris a des terminaisons nerveuses avec le vagin, donc toutes les femmes sont clitoridiennes" Théoriquement c'est imparable.

Mais c'est souvent quelque chose qui vient du fait que la fille n'est pas avec des partenaires avec qui elle est en confiance ou qui font attention à elle, ou qu'elle ne connait pas bien son corps.
Je ne connais que peu de vraies peine-à-jouir, avec l'opportunité de se lâcher, de faire confiance et d'avoir toute l'attention nécessaire.
Parfois, il suffit de laisser durer la stimulation plus qu'à l'accoutumée, ou faire changer la stimulation à l'approche du plaisir pour vraiment les faire décoller.


J'ai toute confiance en mon partenaire, avec qui j'ai une parfaite communication et qui, sans en faire un challenge, a mis mis beaucoup de coeur à l'ouvrage ! j'ai eu l'occasion d'experimenter avec d'autres, suffisamment pour pouvoir affirmer que l'orgasme est un problème pour moi, je me connais, je connais bien mon corps.
Idem pour le contexte, faire monter la température, etc. Ce sont des conseils pertinents et qui fonctionnent, qui ont fonctionné ponctuellement pour moi. Mais ça reste ponctuel, je pensais que si un jour j'avais un orgasme, ça me "débloquerait" et que saurais en avoir d'autres plus facilement. Or, ce n'est pas le cas.

Toutefois, je distingue "se lâcher" et "lâcher prise". On peut se lâcher sans lâcher prise et c'est sans doute la capacité d'abandon qui me fait défaut.

Encore une fois : en dehors de mon cas personnel quelles sont vos expériences du plaisir et de l'orgasme féminin?
les filles? Les gars?

Message sam. 8 juin 2019 20:44

Coucou :)
On pourrait écrire des livres et des livres sur l'orgasme et le plaisir féminin,il y a tellement à dire,c'est un sujet fort intéressant.
Pour ma part,c'est le contraire de toi (le plus courant) je suis plutôt clitoridienne que vaginale,je ne crois pas avoir déjà eu d'orgasme via mon vagin uniquement.
Sinon,j'ai découvert le plaisir féminin seule,je devais avoir la vingtaine..je me rappelle de mon premier orgasme,dans la bagnoire,c'était ouf.
Depuis,je m'évertue à découvrir mon corps mais seule,je préfère,je peux me lâcher,tester des choses,en totale confiance (forcément) et c'est là où je prends le plus de plaisir,je trouve ça tellement fascinant..de trouver des zones érogènes,des techniques et des pratiques nouvelles qui me permettent de ressentir mon plaisir sous différentes formes.
Les moments les plus intenses se situent en général pendant mon ovulation ou juste avant les règles..là je ressens tout puissance 1000,comme si j'étais une antenne super puissante au point que j'ai eu des orgasmes clitoridiens sans même toucher cette zone..(c'est rare mais ça arrive)
du coup j'ai acheté quelques objets pour m'accompagner pendant mes moments hot car bon je n'ai que deux mains pas dix 🤣
Je n'ai jamais eu d'orgasmes clitoridiens avec un partenaire..sauf un..avec qui je suis restée longtemps et qui était fasciné par ça..un expert en cunnilingus,jamais je n'ai revécu cela,dommage.
En tout les cas..pour que j'ai du plaisir il me faut une stimulation du clitoris sinon je ne ressens absolument rien.
As tu déjà essayé de stimuler ton clitoris avec un vibro ? Les vibrations c'est assez intéressant je trouve dans la masturbation clitoridienne.

Répondre