(R) La strangulation

Retour : Accueil | Forum BDSM

Un forum dédié aux discussions, questions, échanges et récits sur le BDSM. Pas d'annonces de rencontres svp.
Et pour éviter tout malentendu : toutes les pratiques décrites ici, et ailleurs sur le forum, se font entre personnes consentantes, il n'est pas question d'imposer quoi que ce soit à qui que ce soit, sans s'être assuré, d'une manière ou d'une autre, que c'est parfaitement ok.
Répondre

Message mer. 1 mai 2019 12:34

Oyé braves gens.

Je pratique la strangulation sur mes partenaires depuis des années. Pratique très fun pour qui aime ça mais très dangereuse. Peut-être que l'un ne va pas sans l'autre...

Quelques trucs que j'ai remarqué:

Je suis absolument à l'écoute de ma partenaire et j'ai l'oeil sur chacune de ses réactions. L'idée est de se donner du plaisir sans mettre la vie en danger d'autrui.
Je n'ai jamais pratiqué avec quelqu'un que je ne connaissais pas bien. Notion de confiance mutuelle ultra importante.
Exit les gens avec problème cardiaque, respiratoire ou sous l'emprise de drogue ou d'alcool.
Toujours une petite discussion en amont avec ma partenaire pour savoir si l'idée lui plait.
Ou alors, si je commence à serrer doucement avec mes mains, je pose toujours la question "est ce que ça va comme ça?" pour m'assurer de ne pas outrepasser ma position et de ne traumatiser personne.
Et de rajouter: "Un geste de ta part et j'arrête." D'où le fait d'être vraiment consciencieux et au plus prêt des réaction de l'autre.

Dans la majeur parti des cas, ma partenaire est face à moi, pour que je puisse voir vraiment ce qui se passe. Et puis c'est plus pratique pour la pénétration ^^.
Je luis pose ses mains sur mes épaules ou mes hanches pour qu'elle puisse me donner un geste d'arrêt le moment venu. Très important. Arrivé à un certain stade, il arrive parfois que le-la soumise n'arrive plus à parler, ni émettre de son.

Je commence toujours avec les mains. Pour tâter le terrain et connaitre les limites de temps et de puissance données. Doucement pour commencer. Très doucement.
Le but et de monter en puissance, quitte à débuter par du vraiment très doux. Surtout avec des personnes n'ayant jamais pratiqué.
Je n'insiste jamais si je ne sent pas de réactions, si je sent la personne mal à l'aise, si elle commence à suffoquer alors que j'ai à peine commencé et bien évidemment si elle me dit-fait comprendre que c'est trop.

Je ne m'attarde pas trop longtemps. Quelques secondes tout au plus. Même si ma partenaire me fais signe de continuer, j'arrête assez rapidement pour la laisser respirer et reprendre plus tard.

Si je sent ma partenaire à l'aise avec la pratique, j'essaie plus tard avec des liens. Attention. Il faut vraiment que je connaisse bien la personne et ses réactions. Le fait d'utiliser des liens met une distance qui laisse moins de marge d'erreurs. La puissance du serrage est décuplée elle aussi.
Comme pour les mains, je commence très doux, par à-coups.

Je n'aime pas utiliser: les ceintures, les cordes et les vêtements. Trop de marques pour ma partenaire et la possibilité de trancher la peau. Pas assez de sensation non plus lors de l'acte. Encore une fois, il faut être réactif et pouvoir tout arrêter en un claquement de doigt.

J'aime utiliser: les foulards de soie et les cravates de bonnes factures. Liens courts, réactifs et avec peu de marque post utilisation. Jamais de noeuds, juste un croisement fait l'affaire pour pouvoir arrêter vite, ou continuer à jouer selon les capacités et envies de chacun. :)

En étant prévenant, attentif et observateur, je n'ai jamais eu de mauvaises expériences. :)

Ceci n'est qu'un retour d'expérience. Peut être avez vous de meilleurs façon de procéder?

Message mer. 1 mai 2019 12:59

J'aime beaucoup être choked, personnellement, mais il faut être en absolue confiance avec le partenaire. Beaucoup de mes partenaires ont d'ailleurs été très décontenancés lorsque je leur ai mis leur main sur ma gorge, tous n'osent pas serrer. Et à la limite tant mieux, c'est le genre de pratique où il faut savoir ce qu'on fait.

Mais les sensations de perte de contrôle, quand l'air vient à me manquer, et qu'on me pilone, c'est indescriptible.

Message mer. 1 mai 2019 13:55

Je ne saurais pas dire si on parle de la même chose. Mais je trouve cette pratique assez dangereuse (pourtant je suis le premier à serrer la ceinture autour du coude mes partenaires / a choker).

Comment tu t'assures de la sécurité du truc? Déjà eu une copine qui s'évanouit?

Message mer. 1 mai 2019 14:25

Mais les sensations de perte de contrôle, quand l'air vient à me manquer, et qu'on me pilone, c'est indescriptible.
Yes! Quand ça se passe bien j'ai vraiment de super retour d'expérience! C'est cool!

Owen a écrit :
mer. 1 mai 2019 13:55
Je ne saurais pas dire si on parle de la même chose. Mais je trouve cette pratique assez dangereuse (pourtant je suis le premier à serrer la ceinture autour du coude mes partenaires / a choker).

Comment tu t'assures de la sécurité du truc? Déjà eu une copine qui s'évanouit?
Tout est une question de dosage. Je sert jamais très longtemps et c'est vraiment selon le feeling avec qui je suis.
Jamais eu de problème non. Même si je sait que ça peut arriver. Pour ça que j'utilise surtout mes mains et pas-peu de liens externes. Faut savoir doser et s'arrêter dès qu'on a le moindre doute. Après tout est uen question de connexion je pense. Faut être un minimum sensible à l'autre pour connaitre ses limites.

Message mer. 1 mai 2019 14:45

En fait j'essaie de comprendre si ce que tu fais est différent de ce que je fais : le but est réellement de faire manquer d'air la personne? Ou juste de serrer le cou un peu fort?

En mode David Carradine qui meure par auto-pendaison?

Message mer. 1 mai 2019 14:57

Je me laisse guider par ma partenaire la plupart du temps. Tout le temps en fait.
Du coup je ne sais pas trop quoi te répondre. Il faudrait des avis féminins pour expliquer clairement ce qui fait le plus d'effet. ^^

Message mer. 1 mai 2019 15:23

D'accord. Je crois que je pratique aussi alors. Sauf que dans ma tete strangulation ca fait tout de suite serial killer alors que "choke" c'est si mignon :)

Message mer. 1 mai 2019 15:53

To choke c'est étrangler (qqun) ou s'étouffer en anglais ;)

Message mer. 1 mai 2019 16:10

Oui je sais mais les connotations sont pas les memes suivant le langage. Comme "bitch" ne fait pas si méchant en anglais (alors que "chienne", c'est pas trop cool).

Mais oui, en vrai c'est la meme chose, mais bizarrement dans ma tête "stranguler" ca va forcément avec jack l'éventreur haha.

Message mer. 1 mai 2019 16:46

On est d'accord, pas fan non plus de parler de strangulation, même si dans les faits, ça reste la même chose que "choker". Les mots :)

Message mer. 1 mai 2019 18:41

FK (admin) a écrit :
mer. 1 mai 2019 16:46
On est d'accord, pas fan non plus de parler de strangulation, même si dans les faits, ça reste la même chose que "choker". Les mots :)
On pourrait appeler ça comment du coup?

Message mer. 1 mai 2019 18:43

Comme tu veux, ce qui sonne le mieux pour toi. Je disais pas ça dans le sens "pas envie de voir ce mot sur FTS", c'est pas un problème.

Message mer. 1 mai 2019 18:53

En fait il y a deux choses : la sensation d'être prise à la gorge, fermement, et l'air empêché de passer (ou le flux sanguin vers le cerveaul). Il s'agit de trouver la poigne et la prise qui conviennent et de rester comme ça, pas de serrer furieusement et de plus en plus fort, surtout pas.

Toujours s'assurer que l'autre ait les mains libres pour vous taper sur l'épaule pour demander de desserrer si c'est too much. Les mains liées, ce serait très dangereux, je ne m'y risquerais pas.

Message jeu. 2 mai 2019 08:05

Ouip, mais la pratique d'asphyxie existe bel et bien (ca y est j'ai trouvé le mot technique, merci la nuit de sommeil), d'où la nuance à bien trouver. Je te rejoins sur le fait de ne pas faire ca quand la fille a les mains liées, ca parait tellement évident que j'aurais oublié d'y penser.

(Quand meme la ceinture ca reste mon accessoire préféré pour ca).

Répondre