Culture

La classe et le charisme dans les séries TV

  • Par
  • Le
  • 14 comm.
Dans le monde fabuleux des séries TV, certains personnages se démarquent par leur classe et leur charisme. Est-ce que vous les connaissez-tous ? Petit focus sur ces nouveaux héros.

A quoi tient la classe ? A quoi tient le charisme ? Une attitude ? Un regard ? Un physique ? Un look ? Une personnalité ?

Facile de s’accorder sur qui l’a ou pas, mais déjà plus difficile de tomber d’accord sur une définition, une « recette ».

Ce qui est sûr pour commencer, c’est qu’avoir la classe, c’est une certaine capacité à vendre du rêve, à se démarquer par une certaine virtuosité.

Avoir la classe et avoir du charisme, c’est incarner une espèce de surhomme dans le regard des autres.

Et ça, les auteurs de série l’ont bien compris, et sont passés maîtres dans l’art de créer de toutes pièces de véritables demi-dieux, ultra classy et charismatiques.

En se penchant un peu sur leurs caractéristiques, on arrive à dégager quelques constantes…

Quand les séries TV mettent le charisme en scène

Ils sont intelligents. Ils ont de la répartie. Ils ont du style. Rien ne leur résiste.

Au travers des films ou des séries, quelques personnages se démarquent par leur charisme incroyable.

Et ces personnages sont d’autant plus marquants pour le téléspectateur que les séries tiennent une place grandissante dans nos vies : un peu comme des proches que l’on retrouverait chaque semaine et à qui laisseraient petit à petit leur marque dans notre inconscient.

Au cours des 10 – 15 dernières années, quelques personnages sortent du lot, se démarquent par leur charisme et marquent durablement les mémoires.

On peut citer :

Harvey Specter (dans Suits)

suits_charactergallery_harvey_14

Ses cheveux gominés, sa Mercedes Classe S avec chauffeur et ses costumes Tom Ford taillés au millimètre.

Bien sûr, ça compte : qu’on le veuille ou non, étaler sa réussite aide à poser les bases : « oui, ce type doit être quelqu’un, puisqu’il s’en sort manifestement mieux : quel est son secret ? ».

(sans compter qu’il est plus facile de se la péter en Classe S qu’en Kangoo)

Ce qui fascine chez lui ?

Ce qui fait surtout la classe version Harvey, c’est sa gouaille (le loulou est avocat : ça aide un peu, quand même), son intelligence et sa capacité à manipuler son monde.

Toujours au dessus de la mêlée, toujours vainqueur professionnellement, il est le winner, jamais dépassé, jamais mis à genoux.

C’est un demi-dieu de la répartie et de la manigance.

=> La classe et le charisme par la vivacité d’esprit (saupoudrés de réussite sociale éclatante, pour ne rien gâcher)

Jim Profit (dans Profit)

Adrian-Pasdar-as-Nathan-P-001

Les plus jeunes n’auront certainement pas entendu parler de Jim, la série commence à dater un peu.

Pour présenter l’animal, ce serait un croisement entre un Dexter vraiment pas sympa et notre petit Harvey ci-dessus.

Un vrai sociopathe. Sans morale, sans état d’âme, il parle peu, mais sa froideur, sa volonté, sa détermination et son calme dégagent une force incroyable.

Et malheur à la résistance, Jim n’hésite pas à briser moralement, à détruire psychologiquement, et reste toujours le seul survivant à la fin.

Si vous avez un fond bien noir et que le côté inquiétant et l’absence de toute morale ne vous pose aucun problème de conscience, Jim est votre compagnon idéal…

Ce qui fait son charisme ? Sa volonté, son calme et son jusqu’au-bout-isme. Profit est le dieu de la guerre froide. Son charisme vient de son pouvoir de fascination qu’il exerce, comme un hypnotiseur.

Don Draper (dans Mad Men)

S6_Don_Draper_(01)

Sous une apparence d’homme raffiné, intègre et chevaleresque, Don est un homme hanté par ses secrets.

S’il est toujours bien mis et ne se permettrait jamais d’être pris en défaut sur son image, ce qui se cache derrière la jolie couche de peinture n’est guère reluisant.

Son costume est une armure, sous sourire ultra bright, un paravent tellement efficace que la confiance générée par cet apparat lui permet d’aller profond dans sa vie parallèle (trop parfois).

Si vous voulez partager votre vie entre lumière et ombre et que votre apparence soit le sésame qui vous permet de passer entre les deux mondes, Don vous apprendra à gérer n’importe quelle situation avec la plus grande élégance…

Ce qui fait le charisme de Don Draper ?

Son classicisme : il incarne une espèce d’idéal disparu de l’homme élégant, bien habillé, à la gestuelle hyper virile et maîtrisée – l’époque où l’homme dégainait un briquet pour allumer la cigarette de toutes les beautés fatales qui croisaient son chemin.

Mais il laisse aussi entrevoir des failles, qui piquent la curiosité du lecteur, peuvent lui permettre de se sentir plus proche de ce personnage somme toute imparfait; et qui donnent d’autant plus de perspective à Don Draper.

Personne n’aime les personnages en 2D, mais ajoutez un peu de complexité, un côté sombre, et ça change tout.

Ari Gold (Entourage)

ari-gold-1024

Exubérant, irritable, souvent excessif, Ari est une boule de nerfs.

Il est sans pitié, sans scrupule, mais pas sans principe.

Fidèle en amitié, il est loyal et capable de gestes magnifiques pour les gens qui comptent vraiment pour lui.

Solaire, égocentrique, ses colères sont terribles mais le personnage reste étonnamment touchant.

Socialement très habile, il sait se placer et rencontrer les personnes qui comptent pour servir ses intérêts.

Si vous avez un tempérament explosif mais un vrai bon cœur, ainsi qu’une certaine capacité à chambrer, Ari sera incontestablement une figure qui vous plaira.

Ce qui fait le charisme de Ari ? Son énergie, sa théâtralité, la facilité apparente (et déconcertante) avec laquelle il persuade tout le monde d’aller dans son sens. Il devient alors, aux yeux du téléspectateur, un surhomme magnifique et flamboyant. Et son intelligence sociale évidente ne gâche rien, évidemment.

Barney Stinson (How I met your mother)

barney-stinson-le-top-3-des-looks-de-barney-image-509848-article-ajust_930

Qui a dit qu’on ne pouvait pas avoir la Classe dans le registre de l’humour ?

Barney est d’ailleurs cité en 2012 dans Entertainement Weekly comme l’un des 100 plus grands personnages de ces 20 dernières années. Rien que ça.

Ce qui fait le charme de Barney ?

Outre l’humour bien sûr (bien que parfois un peu lourd, ce qui le rend nettement plus attachant), c’est une confiance affichée qui confine parfois au ridicule.

Un second degré sur l’image de son propre personnage qui fonctionne à plein avec les filles les plus faciles, comme avec les plus complexes (qui le trouvent immanquablement touchant et sympathique).

Et aussi, une certaine fragilité que l’on sent transparaître derrière son arrogance de façade : derrière le pitre, se cache un petit garçon qui dû se construire ce personnage pour se protéger.

Fragilité + humour + enthousiasme communicatifs : le mix idéal pour éprouver de la sympathie envers un personnage.

Autre trait de caractère qui fait la profondeur et donc, le charisme de Barney : il est toujours là pour les potes. Même si sa fidélité peut parfois avoir l’air agaçante, brutale et insensible, on peut compter sur lui pour sortir une blague bien foireuse pour détendre l’atmosphère, proposer un plan B ou réconforter le copain.

Ce qui le rend terriblement proche de nous.

Hank Moody (Californication)

A proprement parler, Hank n’a pas *vraiment* la classe : mais il a un charisme indéniable.

200_s

D’où lui vient ce charisme et sa coolitude ?

Probablement de son côté branleur séducteur qui arrive à n’en faire qu’à sa tête et à toujours retomber sur ses pattes.

Le voir enchaîner les conquêtes avec une telle facilité, et d’un air si blasé / désabusé le place au summum de la coolitude : il est le branleur magnifique, sorti tout droit d’un roman de Bukowski, celui qui surfe sur la vie et qui incarne l’éternel adolescent cool qui résiste à la vie (celui qui arrive bourré en cours, qui se fout de tout, qui énerve la prof de maths et qui sort avec la prof de philo).

Il plait et fascine, parce que outre sa déconcertante facilité à séduire et à enchaîner les conquêtes féminines, il est celui que chaque homme aurait voulu être à l’adolescence – sauf que lui a réussi à faire durer le truc jusqu’à l’âge adulte.

On pourra le qualifier d’attardé : c’est vrai; mais sa capacité à toujours s’en sortir le rend aussi plutôt cool.

Que peut-on en retenir ?

Bien sûr, on n’oublie pas un seul instant que ces personnages sont incroyablement doués parce que c’est ce qu’on voulu les scénaristes – mais force est de constater que les scénaristes semblent avoir bien cerné ce qui fait le charisme et la classe.

Si on prend un peu de recul, on peut voir que certains éléments reviennent à quasi chaque fois.

Déjà, à l’exception notable de Hank Moody : le rôle que semble jouer le costume dans le charisme de ces personnages.

Clairement, un costume bien taillé, c’est déjà terriblement élégant et on n’a pas encore trouvé mieux pour mettre un homme en valeur; mais ça véhicule aussi une notion de réussite sociale et de pouvoir qui participent beaucoup à l’aura dégagée par celui qui le porte (… s’il le porte bien, et si l’impression est corroborée par les faits d’arme du héros en cravate).

Et ensuite ? Pour la plupart, leur virtuosité sociale, la facilité avec laquelle ils parviennent à leurs fins en déjouant les difficultés.

Dans un monde compliqué, souvent vexant, celui qui déjoue les situations avec aisance et habileté est vite perçu comme l’idéal vers lequel on aimerait tous tendre.

Mais ce qui rend ces personnages intéressants, marquants, c’est aussi la capacité des scénaristes à les rendre complexes, ambigüs et attachants grâce à leurs failles et faiblesses : personne n’aime les vainqueurs parfaits, ils nous renvoient trop à notre propre imperfection.

Par contre, montrez que le héros a des faiblesses, et il redevient « le meilleur d’entre nous ».

* * * *

Pour finir, on vous propose un petit jeu :

  • on a présenté quelques personnages charismatiques de séries, mais on en a sans doute oubliés : vous en voyez d’autres ? Et d’après vous, qu’est-ce qui ferait leur charisme ?
  • à l’inverse, pensez-vous à des héros de séries qui brillent par leur absolu manque de charisme ? Et pourquoi ?
Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.