Conseils séduction

La technique qui marche encore : « on se mate un film ? »

Focus sur cette technique, vieille comme le monde, mais toujours aussi pratique pour conclure

Ça y est, ce soir, c’est le grand soir. Ce soir, elle tombe la culotte. Ce soir, elle vous appelle papa.

Les poches pleines de Durex et le sourire aux lèvres, vous vous dirigez d’un pas bien décidé vers le lieu du crime, confiant sur le bon déroulement de la soirée.

Pourquoi confiant ? Parce que vous avez une botte secrète. Une technique de vieux briscard.

La technique du « on se mate un film ? »

Bien qu’utilisée à tour de bras par tous les crevards de la terre, cette technique reste, pour une raison qui échappe aux scientifique, super efficace.

Toutes les filles ont beau savoir que c’est une quenelle géante et qu’en vrai, vous ne prévoyez pas de voir la fin du film, elles continuent d’accepter.

Comme s’il existait un pacte secret entre elles, Hollywood et nous.

Le contexte : vous l’avez chauffée comme un goret

Vous l’avez baratinée pendant toute la soirée charmé grâce à vos talents de conversationnaliste. Vous l’avez mise en confiance, vous avez créé du lien, vous avez déconné ensemble, vous avez fait monter la température et la tension entre elle et vous.

Bref : vous avez suivi les conseils à la lettre, et maintenant, elle a désormais pleinement conscience que dans votre Levis 511 palpite un zizi plein d’affection, qui ne demande qu’à faire sa connaissance (et elle est ok avec ça).

Reste que même si les choses paraissent bien engagées, il faut encore conclure. Et que d’ici à ce qu’elle accepte de vous montrer sa ficelle, plein de trucs peuvent encore se mettre en travers de votre route.

A ce stade des choses, la logistique est votre ennemie. Le moindre gravier sur votre route peut se transformer en montagne.

C’est là que la technique du « on se mate un film » entre en piste.

Le but ? Invoquer un prétexte un minimum crédible pour soit l’inviter chez vous, soit vous inviter chez elle, et poser un cadre qui permette que ça dérape sans trop de problèmes.

Comment ça marche ?

Cette technique, c’est la cerise sur votre gâteau à la séduction. C’est la touche quasi finale, la botte secrète que vous utilisez quand vous sentez qu’elle est prête et susceptible d’accepter.

Donc cette technique doit être utilisée à bon escient, et surtout, quand vous avez bien validé toutes les étapes de la séduction.

N’utilisez cette technique que si :

  • si vous sentez qu’elle est intéressée (à relire : comment savoir si une femme est intéressée)
  • vous avez envie / besoin de vous retrouver seul avec elle, et que vous avez besoin d’un prétexte pour l’isoler / vous retrouver dans votre chambre ou la sienne

N’utilisez pas cette technique si :

  • son intérêt vous concernant n’est pas encore au moins égal au vôtre pour elle
  • la tension sexuelle entre elle est vous est encore insuffisante
  • elle vous propose d’elle même d’aller faire des cochonneries (à ce moment là, ne réfléchissez pas, dites oui et foncez)

Et donc, comment utiliser cette technique ? Simple.

Vous avez discuté avec elle. Vous avez cerné un minimum ses goûts cinématographiques. Vous savez si elle est plutôt du genre pointue niveau ciné, ou si elle est du genre à mater tout et n’importe quoi.

Et donc voilà.
Elle est mûre, le timing est bon, vous n’avez besoin que d’un prétexte pour vous enfermer dans une pièce avec elle.

Au détour d’une phrase, l’air de rien, lachez un simple :

  • « Tiens au fait, j’ai mis la main sur des vieux films de […], avec […]… Ca a l’air bien kitsch, mais il paraît que ce sont des classiques, ça te dit une petite soirée navet / pizza ? En plus j’ai une bouteille de bon rosé qu’un pote a oubliée chez moi, elle n’attend que ça »

Variante :

  • « Hey, machine, j’ai une super bon film à mater, tu veux le voir ? Ça parle d’un truc, je sais plus quoi, mais c’est stylé, je t’assure. »

Pourquoi ça marche ?

On est d’accord : c’est une technique archi-facile et archi-bateau. Mais en 2013, elle marche toujours du feu de dieu.

Et c’est normal.

Si vous lui proposiez « Hé machine, j’aimerais bien te voir toute nue, on va chez toi ? », il y aurait de fortes chances pour qu’elle s’offusque, et ce, même si dans le fond elle n’aurait rien contre.

Pourquoi ? Parce que les conventions sociales, et la pression qui pèse sur elle. Cette fille, c’est pas sa faute, mais elle se sent obligée de respecter un certain protocole.

Et le protocole dit :

« On n’accepte pas une proposition de baise trop directe : à la place, on tourne autour du pot ».

Alors elle, elle a besoin que vous tourniez autour du pot, et que vous passiez par différentes étapes qui permettent d’avancer jusqu’au futon… mais sans que ça se voit de manière trop flag.

Et la technique du « on se mate un film » ? Flag, mais bien enrobée.
Donc parfaite. Le prétexte imparable. Elle le sait, vous le savez, mais ça reste 100% socialement acceptable, donc l’honneur est sauf.

Et puis bon : la perspective de voir un film, c’est toujours un minimum alléchant. A moins de lui proposer un film dégueulasse, la curiosité joue en votre faveur.

Le choix du film

Parlons-en du film… En fait, le choix importe peu.

Si la miss est du genre à aimer les classique, ça peut être un parfait prétexte pour vous retrouver près d’elle sur le canapé.

Sinon, n’importe quel film, bon ou mauvais, fera l’affaire. Juste, essayez de trouver un truc un peu fun et pas trop prise de tête.

Quelques exemples ?

  • Un vieux American Pie qui traîne
  • Un petit film d’horreur, soit super vieux et donc super drôle, soit assez récent et donc parfaitement calibré pour vous aider à conclure. Example typique : The Ring, Scream, Souviens toi l’été dernier ou n’importe quel autre clône. Suffit d’un scénario bien vague, de quelques acteurs pas trop moches et ça devrait le faire.
  • Un dessin animé type Pixar

… ou n’importe quelle daube inconnue trouvée dans le fond d’un rayon poussiéreux du vidéo club

Enfin, ne choisissez pas un trop trop bon film, car normalement vous n’êtes pas sensé le finir.

Si sans le faire exprès vous vous laissez captiver et qu’au final, vous tenez absolument à voir la fin, ça sera au détriment de votre vie sexuelle.

Et si ça se passe chez elle ?

… et que vous n’avez pas de film sous la main ? Qu’à cela ne tienne, ça marche aussi avec SES films.

Juste, attention au castrage sauvage à base de Bridget Jones et autres Love actually. Non seulement votre taux de testostérone chuterait en flèche, mais en plus, elle voudrait probablement voir la fin pour le happy end. Que du mauvais pour vous.

Et la suite ?

Si votre sens du timing est bon, 99% de chances pour qu’elle valide et que la prochaine étape se passe sur un canapé, collés serrés.

A partir de là, le rapprochement est assez évident.

Démerdez vous pour vous poser près d’elle, jetez lui du pop corn pour la taquiner, servez-vous un verre ou deux, effleurez-lui le genoux avec le vôtre, et d’ici pas longtemps votre langue sera au fond de sa gorge dans sa bouche.

>> Comment bien embrasser

Après, une main glissée sous son haut devrait vous permettre d’enclencher la suite des opérations, et de rapidement finir à l’horizontale.

Voilà, si avec tout ça vous n’arrivez pas à finir sous la couette, c’est que vous avez loupé une étape :)

 

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.