Conseils séduction

Les pièges à éviter quand on découvre le game et la séduction

Découvrir le game, la séduction et ses techniques, c'est souvent fascinant; mais on a vite fait aussi de tomber dans (beaucoup) de pièges. Voici nos conseils pour éviter les impasses.

Voici un article qui a vraiment sa place sur FTS, car il résume tous les pièges / toutes les erreurs à éviter lorsqu’on découvre le site, le Game et les techniques et méthodes qu’il présente concernant les rencontres et les relations hommes / femmes.

Ces pièges, nous sommes nombreux à être plus ou moins tombés dedans, alors j’espère qu’il pourra vous aider à éviter quelques impasses (au moins pour certains d’entre vous).

Bref. Si vous venez de découvrir FTS et / ou le Game (et toutes les techniques / théories / méthodes de séduction qui viennent avec), essayez d’éviter ces erreurs, vous vous rendrez service.

Croire qu’on a hacké la matrice

C’est quelque chose qu’on observe souvent chez ceux qui découvrent le game, la séduction et tous les concepts et théories qui viennent avec : on peut vite avoir l’impression d’avoir réussi à décoder la matrice, et d’être devenu une espèce de Néo là où 99% des gens sont aveugles et ignorants.

Bon évidemment, c’est un piège : non, vous n’avez rien décodé du tout, et non, vous n’êtes pas l’élu (et non, les gens qui ne connaissent pas ne sont pas forcément plus ignorants / aveugles que vous).

Juste, vous avez pris conscience qu’il était possible de progresser – à la foi soi-même en tant que personne, au niveau force mentale et force de caractère ; et aussi, dans ses rapports aux autres.

… mais n’allez pas choper le melon pour autant : savoir que c’est possible, c’est bien ; mais le faire correctement, c’est un tout autre défi ;)

Croire qu’il faut devenir un PUA

Ok, il est facile de se prendre d’admiration pour tous les PUA dont les exploits sont vantés ça et là … mais

  • Dites vous que ces héros essaient de vous vendre des trucs, ils ont donc tout intérêt à se fabriquer des récits d’exploits pour faire briller vos petits yeux
  • C’est pas en fixant sur un modèle (plus ou moins réaliste) que VOUS allez trouver le chemin qui VOUS convient.

L’objectif, c’est pas de devenir un PUA (d’ailleurs c’est quoi un PUA ?) ;

l’objectif c’est de devenir la meilleure version possible de vous-même : celle qui vous permet :

  • de vous sentir bien,
  • d’être en paix avec vous-même,
  • d’avoir de bonnes relations avec les autres,
  • et d’avoir une vie intéressante et qui vous permet d’aller vers le haut, plutôt que juste stagner comme tant de personnes.

Pas besoin d’essayer de devenir un clone de votre PUA préféré pour ça.

Ce qu’il faut, c’est :

  • Décider de devenir meilleur (parce que oui, tout part d’une volonté de votre part)
  • Regarder vos propres défauts et lacunes bien en face (même si ça vexe votre égo)
  • Bosser dessus jusqu’à ce que vous les ayez surmontés (même si ça demande de la persévérance)

C’est sûr, c’est moins vendeur qu’une méthode miracle qui vous promet de vous transformer en méga choppeur irrésistible en seulement 2 semaines; mais ça, au moins, ça marche.

Demandez sur FTS, des centaines de gens ont changé leur vie en mieux en travaillant sur eux.

Se cacher dans la théorie

Beaucoup de débutants qui découvrent le game vont être super motivés et avoir tendance à compiler un max de notions et de concepts, en se disant que plus ils collectionnent les explications, plus ils peaufinent leur compréhension des choses.

Oui, certes ; mais si ça devient une façon de procrastiner, et de ne pas sortir de chez vous pour faire ce que vous avez à faire ( = prendre l’habitude d’être société, pour muscler vos compétences sociales), vous restez un rat de bibliothèque, caché chez lui derrière ses 1000ers de documents PDF (dont il n’a pas lu le quart, parce que pas le temps).

S’informer, réfléchir, essayer de comprendre, c’est bien ; mais la progression passe OBLIGATOIREMENT par du temps passé en société, à fréquenter des gens et différents cercles sociaux pour peu à peu gommer toute trace de timidité, maladresse sociale – et accessoirement – provoquer des opportunités qui feront évoluer votre vie dans le bon sens.

Si vous passez votre temps à vous branler le cerveau sur des théories, mais que niveau compétences sociales vous êtes toujours au même point : vous n’avez pas avancé d’un iota.

Se noyer dans l’info

Autre piège dans lequel on risque de tomber facilement lorsqu’on débute : lire tellement de choses sur tellement de trucs qu’on n’arrive plus à intégrer correctement les notions ; développer des incompréhensions et des raccourcis un peu hâtifs, et se retrouver coincé avec des concepts et discours contradictoires, qui donnent l’impression qu’on ne comprend plus rien.

Ou pire : qui donnent l’impression qu’on a tout compris, qu’on sait tout, alors qu’en réalité, rien de tout ça ou presque ne s’aligne avec la réalité des choses.

Ce qui amène au point suivant :

Perdre le sens du réel

Énorme piège dans lequel plein de mecs tombent lorsqu’ils découvrent le Game et la communauté : perdre complètement le sens du réel.

Croire qu’on a trouvé des techniques de Jedi, et que du coup, on est un Jedi, et qu’on va pouvoir faire des trucs de malade, super facilement, parce qu’on a découvert des techniques secrètes et hyper efficaces.

Non mec, tu n’as pas découvert le Konami Code de la vie et des meufs. Non mec, tu ne t’es pas transformé en super sayien juste en lisant huit articles.

En vrai, si tu veux devenir bon, y’a pas d’autre façon de faire que :

  • Surmonter tes défauts, défaire tes nœuds mentaux
  • Sortir et rencontrer des gens pour muscler tes compétences sociales, et te provoquer des opportunités de rencontres
  • Poser des questions quand tu coinces, pour faire appel au cerveau collectif

Ce piège mental de perdre le sens du réel est entretenu par plusieurs choses :

  • Souvent, le type que ça concerne manque d’expérience; il ne connait pas grand choses aux relations humaines, il manque d’aisance sociale, mais il a pourtant pas mal de certitudes ; et il va donc manquer de sens critique sur le réalisme et l’intelligence (ou pas) de ce qu’il lit. Du fait de son inexpérience et de pragmatisme, s’il lit un mec qui prétend avoir choppé 100 stripteaseuses en utilisant telle méthode, alors pour lui, cette méthode, c’est forcément de la bombe. Et on zappe allègrement le fait que tout dépend des contextes, du savoir faire et des situations
  • Un brin d’orgueil : il est facile de se dire qu’on a tout compris, qu’on est plus intelligent, et que l’info qui nous brosse dans le sens du poil et confirme nos croyances (limitantes) est forcément super intelligente.
  • Deuxièmement : la masse de bullshit promotionnel produite par l’industrie de la séduction, qui est UNE INDUSTRIE, et qui donc, a des choses à vous vendre. Et quel meilleur moyen pour vous vendre, que de vous donner envie d’acheter, en vous vendant du rêve et en vous faisant penser que ce qu’elle veut vous vendre produit des effets miraculeux ?

Un petit conseil de pur bon sens : chercher des conseils et payer pour des PDF, formations ou autres, pourquoi pas ; mais gardez votre cerveau allumé.

Si on essaie de vous dire que tel ou tel truc est quasi miraculeux, ça sent le bullshit. Et les gens qui bullshitent sont rarement ceux qui vendent la meilleure came.

Perdre le sens de l’humain

S’intéresser à la séduction, aux rencontres, à comment améliorer sa vie sociale, ça n’a qu’un but : permettre d’avoir de meilleures relations avec les autres.

Mais pour ça, il faut garder en tête que les gens qu’on va rencontrer sont des PERSONNES, pas des OBJETS.

Trop de débutants dans le Game et la séduction voient les autres comme des FINS ou des MOYENS. Les meufs deviennent un moyen de satisfaire leur égo un peu insécure (« ouais je suis capable de choper tavu »), des faire valoir pour se rassurer.

Mais du coup, ça condamne à des relations pas terribles, parce que les gens normaux n’aiment pas être traités comme des objets / ne pas être considérés à leur juste valeur ; et donc, ils auront tendance à vous éviter, à vous repousser.

Au final, vous vous retrouverez à ne rencontrer que des gens un peu cassés, pour finir avec des rencontres un peu foireuses qui ne participeront EN RIEN à votre qualité de vie et à votre élévation intérieure.

Globalement, chacun est la somme des rencontres qu’il fait, des expériences qu’il a vécues, et des leçons qu’il en a tirées. Si on ne fait que des rencontres merdiques et des expériences foireuses, avec des gens qui nous blessent, nous tirent vers le bas et écornent notre amour-propre : que devient-on ?

Alors que si vous arrivez à bien connecter avec les gens que vous rencontrez, sans jamais perdre de vue que ce sont des personnes qui ont des choses à vous apprendre, à vous transmettre, et que vous arrivez à rester dans une relation saine et respectueuse avec chacun ; alors là oui chaque rencontre devient enrichissante, et alors là OUI, vous progressez à pas de géants.

Se focaliser sur des techniques, des méthodes, et négliger ses compétences sociales de base : collection de fails assurée.

Croire qu’on progresse par niveaux

Une autre idée reçue extrêmement tenace chez pas mal de débutants, c’est que la progression est linéaire, sous forme d’étapes, un peu comme dans un jeu vidéo.

« Avant j’étais niveau -1 (AFC), puis j’ai découvert le game : je suis maintenant niveau 1, et je veux arriver niveau 10, super PUA de la mort ».

C’est tentant de penser comme ça, mais en réalité, les choses sont assez différentes.

En vrai, penser « niveaux » vous fera penser un peu trop carré, là où l’art des rencontres et relations est carrément plus fluide.

En réalité, il est bien plus intéressant et pertinent de se voir comme « en apprentissage », que comme coincé à une étape.

En réalité, vous êtes juste un mec qui a des choses a améliorer sur :

  • La façon dont il perçoit ses capacités
  • La façon dont il pense et conçoit le monde (parce que être trop négatif, c’est direction le mur)
  • La façon dont il interagit avec les autres (compétences sociales : cruciales pour avoir des relations plus faciles et de meilleures qualités avec les autres)

(intéressant à lire, cette discussion sur le forum : il n’y a pas de niveaux)

Vouloir tout contrôler / maîtriser

La séduction, les rencontres, les relations, contrairement à ce que beaucoup prétendent, ce n’est pas un PROCESS.

Enfin si, mais c’est un processus HUMAIN, et absolument pas mécanique.

Autrement dit : ça part dans tous les sens, c’est extrêmement dynamique, fluctuant et imprévisible.

Vouloir établir une équation A+B+C+D = SUCCESS est profondément naïf.

Trop de mecs essaient de théoriser / pratiquer le game parfait : ils veulent que ça se passe exactement comme ils l’ont prévus (parce qu’ils pensent avoir tout prévu).

Et forcément, quand les choses déraillent et sortent de leur plan, ils sont complètement largués, parce que leur plan ne leur dit plus quoi faire.

Et si au lieu de vouloir tout contrôler, vous acceptiez qu’une rencontre soit imprévisible, dynamique, et faite de hauts et de bas, de temps forts et de temps morts, de virages à droite et de virages à gauche ?

On n’est jamais aussi bon dans ses relations aux autres que lorsqu’on accepte l’idée (un peu effrayante, il est vrai) d’arrêter de vouloir tout contrôler, et de pratiquer le lâcher prise et le « on verra bien ».

Pratiquer le « On verra bien » est extrêmement libérateur, ça vous enlève toute angoisse (parce que vous n’avez plus la pression d’un résultat que vous vous imposez) et ça vous permet de profiter pour de vrai des moments passés avec l’autre.

Et c’est souvent là que l’on constate que toutes les barrières que l’on pensait devoir déjouer, en réalité, elles n’existaient que dans notre tête ; et qu’en réalité, tout est bien plus cool et naturel et facile que ce qu’on pensait.

Pour aller plus loin, lisez : Volonté de contrôle : comment lâcher prise et se libérer de ce mauvais réflexe qui nous empêche d’être heureux

Partir sur des bases pas saines

Enfin, le piège dans lequel tombent 80% des mecs qui découvrent le game et tout ce qui touche aux rencontres et à la séduction : se lancer tête baissée avec les nouvelles idées qu’ils ont découvertes, suivre telle ou telle checklist qui leur dit qu’ils vont progresser s’ils font tel ou tel exercice… et oublier de partir sur des bases saines.

Des bases saines, c’est quoi ?

Un mental sain, pour commencer.

Trop de mecs sont plein de rage, de frustration, de rancœur : ils ont vécu quelques échecs / humiliations mal digérés, et ça les pollue encore de l’intérieur.

Et du coup, ça pollue aussi leur attitude, et chaque rencontre qu’ils vont faire va souffrir de cette tonalité bizarre.

Lisez : l’importance du mental dans notre vie amoureuse (mais pas que)

Vous n’imaginez pas le nombre de mecs qui s’intéressent à la séduction, mais qui ont la haine des femmes. Elles sont objet de désir pour eux (car désir sexuel, mais aussi, moyen de se réassurer narcissiquement), mais au plus profond d’eux-mêmes, ils ont le sentiment qu’elles sont la cause de tous leurs problèmes, blessures et frustrations.

Comment avoir de bonnes relations avec les autres si on est plein de haine et qu’on reproche ses difficultés aux autres ?

Base saine : accepter vos erreurs passées, faire taire votre égo meurtri qui réclame vengeance, et accepter l’idée que l’autre est imparfait : vous rencontrerez peut être des gens pas cool, mais ce sera alors à vous de les éviter.

Si vous tombez sur des gens toxiques, évitez-les avant de vous faire mal, et ça vous permettra de vous focaliser sur des gens positifs, qui vous apporteront du bien dans votre vie.

Des bases saines, c’est aussi savoir qui vous êtes et ce que vous voulez. Vous n’êtes pas obligé de courir après l’objectif de tous les autres « devenir un PUA ». Si ce que vous voulez, c’est simplement devenir plus habile dans vos relations aux autres, c’est très bien.

Y avoir réfléchi et pouvoir mettre des mots dessus va vous permettre de mieux comprendre vos lacunes, et de mieux cerner sur quoi vous devez progresser.

*  *  *  *

Bref : comme vous le voyez, de nombreux moyens de se tirer une balle dans le pied tout seul, à cause de la complexité de toutes ces notions (et du fait que le pire cotoie le meilleur en termes de conseils). Moralité : gardez votre cerveau allumé, et dans le doute, venez demander conseil sur le forum si vous sentez que vous perdez pied. Demander de l’aide est un signe d’intelligence, n’hésitez pas :)

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.