Mode et look homme : comment bien s'habiller

Les fondamentaux du look : pantalons et chaussures

Sens du style : les conseils pour choisir ses pantalons et ses chaussures (sans l'aide de maman)

Ca y est, on y est. Vous avez décidé que cette année, vous preniez votre look en mains.

Dans cet article, les copains de chez Bonne Gueule prennent le temps d’expliquer tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de chaussures et de pantalons… pour partir dans la bonne direction niveau look et élégance.

Les pantalons

On distingue principalement deux familles de pantalons potentiellement élégants :

  • le jean
  • le chino

L’un et l’autre peuvent trouver leur place dans votre garde-robe, et vous aider à vous construire un style plus élégant et masculin… à condition de savoir ce qu’il y a à savoir, et de bien les apprivoiser.

Le « jean »

Vous êtes très certainement en train de porter un jean en ce moment, et pour cause, c’est un des vêtements qui se vend le plus.

Je ne m’étalerais donc pas dessus même si vous serez surpris de ce qu’il y a à apprendre sur le jean (ou denim) : il y aurait de quoi écrire plusieurs articles sur le sujet.

Sachez juste qu’il existe des jeans horribles, de vrais horreurs, et qu’il y a quelques « règles » à respecter pour s’assurer de porter un jean qui améliore votre look au lieu de le plomber.

Recommandations :

  • A partir de maintenant, bannissez les jeans délavés ou trop trash – à moins que vous ne vouliez ressembler à une caricature.
  • Si l’élégance est votre objectif, choisissez votre jean « brut », c’est-à-dire sans délavage, et de couleur sombre, un bleu profond fera tout à fait l’affaire. Le jean étant l’image même d’un look casual, il faut le faire vivre. Les quelques marques d’usures qui apparaitront ne le rendrons que plus agréable à regarder mais en ferons aussi une pièce unique.
  • Pour la taille, très important : prenez-le FRANCHEMENT serré à l’achat (genre, une demi taille en moins) : pour le mien je n’arrivais pas à mettre les mains dans les poches et j’avais du mal à fermer le bouton. L’astuce, c’est qu’après quelques jours de port, il se détend d’une demi taille voire plus… et à ce moment-là, il vous va parfaitement bien.

Je sais, c’est contre intuitif, mais essayez : vous m’en direz des nouvelles.

C’est beaucoup plus agréable à porter qu’un jean choisi trop large, déjà délavé et qui ne ressemblera plus à rien après 5 lavages.

evolution-jean-brut

Marques conseillées : Naked and Famous, Nudie Jeans, APC, Edwin et Uniqlo pour les plus petits budgets.

Pour la marque et la qualité : privilégiez la qualité, sachant que la marque n’est pas synonyme de qualité.

Autant investir un peu plus d’argent dans celui-ci que pour les 3 jeans Jules ou Célio qui vous durent l’année. Au final c’est plus rentable.

Visez aussi des marques qui ont fait du jean leur métier (et non pas pour compléter leur offre de vêtements en faisant fabriquer au Maroc avec des toiles minables).

Pistes à explorer :

  • Naked and Famous, Nudie Jeans, APC ou Edwin : pour le prix d’un G-star  Energie ou Kaporal vous avez enfin un jean correctement fabriqué, une matière sympa, sans écritures/logo sur les jambes du jean ou des fermetures éclairs sur la cuisse. Arrêtons l’escalade vers le superflu.

Le chino

Initialement un vêtement militaire, le chino est fabriqué en toile de coton et se décline dans beaucoup de couleurs même si la couleur traditionnelle reste le kaki ou bien le sable.

Réservés aux geeks de l’informatique dans l’inconscient collectif, il est revenu à la mode et popularisé.

chino

L’intérêt du chino est qu’il vous ouvre la porte vers de nouveaux looks plus sophistiqués que le jean permet moins facilement.

Car avec le port du chino,  généralement s’ensuit les boots adaptées, la chemise à carreaux ou en chambray, etc …

A choisir dans la bonne taille évidemment. Associé aux bonnes chaussures, il peut vous permettre de construire des looks très efficaces.

Les chaussures

Quel que soit votre style, ce sont les chaussures qui feront que votre look fonctionne ou pas.

Alors oui, vous pourriez continuer d’acheter des paires de baskets à bandes fluos chez Décathlon… mais vous pourriez aussi décider de réfléchir à comment mettre vos chaussures au service de votre look et de votre image.

Pour un moins de 35 ans, on distingue grosso modo trois familles de chaussures :

  • Les chaussures de ville,
  • Les sneakers,
  • Les desert boots

À vous de choisir en fonction de si vous êtes étudiant, cadre ou artisan, de quoi vous aurez le plus besoin.

Pas d’inquiétudes, ce qui suit va vous permettre de faire votre choix.

Les sneakers

Les sneakers sont un peu la version « élégante » des baskets.

Et parce qu’on trouve de tout et à tous les prix, acheter une bonne paire de sneakers  au bon prix est loin d’être si évident.

Déjà, on va vous faire gagner du temps (et économiser de l’argent) :

  • ne rentrez plus chez « Courir », « Sport2000» ou autre enseigne douteuse au niveau de sa sélection, il y a moyen de faire bien plus élégant pour à peu près les mêmes prix.
  • De même, bannissez les logos très voyants, les coutures inutiles, les semelles fluos, bref, tout ce qui vous fait passer soit pour un panneau publicitaire (sauf si vous aimez ça) soit pour un clown.
  • Oubliez les sneakers qui accumulent un maximum de logos sur chaque cm² de toile (Gucci, D&G, Diesel et j’en passe). Vous n’avez pas envie de passer pour un clown.

Pour beaucoup, le fait d’afficher ses marques sur ses fringues est un signe évident de vulgarité, tout le contraire de ce que vous recherchez.

Toute règle ayant une exception, des modèles de Nike ou Adidas sont très bien pensés et le logo pas forcément gênant.

Un conseil tout de même : tapez dans leurs collections « vintage » comme Nike Vintage ou Adidas Originals.

sneakers

Modèle « High », « Low » voire « Mid », il y a beaucoup de choix pour les sneakers et c’est là qu’est le problème.

Quelques pistes :

  • Regardez les modèles conçus par National Standard, un peu chers peut être mais cela reste une bonne base d’inspiration pour chercher une paire sympa. Et souvent à moins de 100 € lors des soldes.
  • Essayez d’éduquer votre goût en regardant les sneakers de créateurs (Lanvin, Dior, YSL).
  • Marques possibles : Nike, Adidas, National Standard, Clae, Faguo.

Les desert boots et workboots

La desert boots est une espèce de bottine en daim et sa semelle est plus fine qu’une sneaker.

Ce type de chaussure a été popularisé par la marque Clarks, et est beaucoup utilisée pour des looks de type « homme élégant mais simple et viril ».

desert-boots

Marques possibles : Opening Ceremony, APC, Mark Mc Nairy, Red Wing, COS

La couleur de base est dans les tons beiges mais on en trouve désormais de toutes les couleurs et d’autres matières que le daim également.

Les workboots sont des chaussures montantes plus massives, dont le but est de viriliser votre look.

Elles marchent particulièrement bien avec les looks rugueux et « terroir », genre les pulls à grosses mailles, les chemises à carreaux, etc.

Les chaussures habillées

Les chaussures habillées, on connaît tous parce que c’est ce que met papa pour aller travailler, mais là aussi on trouve de tout et n’importe quoi, et elles doivent être choisies avec précaution.

chaussures-de-ville

Ce qui marche plutôt bien :

  • La base, ce sont les paires noires (ne serait-ce que pour aller avec un costume).
  • Une paire de chaussures de ville marron se marie très bien avec un jean brut et une chemise + une ceinture marron, pour un look décontracté mais élégant.

Recommandations :

  • Oubliez les chaussures à bouts carrés ou trop pointues, on tombe vite dans le too much et le bouffonesque.
  • Les chaussures cirées, brillantes au possible ne sont pas invitées à la fête non plus : too much aussi.
  • Une paire de chaussures de ville de qualité demande un vrai travail de qualité, et du coup, les prix sont rarement en dessous de 100€ pour quelque chose de correct.
  • Si vous voulez qu’elles durent un peu, essayez de les entretenir régulièrement (entre 100 et 150 €, c’est le minimum pour avoir quelque chose qui tient). Et entretenez-les !

A retenir

Voilà, pour conclure cet article, je termine avec deux ou trois trucs à savoir si on est un homme qui veut progressivement devenir plus élégant et plus habile dans sa maîtrise des codes du style et de l’élégance.

  • Le « too much » et le vulgaire sont les pires ennemis de l’élégance, résistez !
  • Votre look doit être adapté à votre personnalité et à votre contexte, l’idée n’est pas de vous déguiser, mais d’utiliser les codes de l’élégance et du style pour les mettre au service de votre image.
  • Savoir s’habiller A LA BONNE TAILLE change tout
  • Un prix élevé n’est pas forcément signe de qualité ou de solidité
  • Une marque « connue » ou « à la mode » n’est pas forcément synonyme de qualité ou d’élégance – ça veut juste dire qu’ils dépensent des millions en publicité.
  • Mieux vaut acheter un très bon vêtement un peu plus cher, que plusieurs mauvais vêtements : le premier vous rendra énormément service, les autres vous feront ressembler à un mec lambda… et ne dureront pas longtemps.
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.