Conseils Relations & Vie de Couple

La mère de ma copine pose problème, que faire ?

En couple, et sauf cas particuliers, il est difficile de faire sans la belle-famille, et notamment, de faire abstraction de la belle-mère, tant l’emprise de sa mère sur votre copine, et donc, sur votre couple, est souvent grande et impossible à éviter. Or il arrive parfois que la mère de votre copine soit folle, ou […]

En couple, et sauf cas particuliers, il est difficile de faire sans la belle-famille, et notamment, de faire abstraction de la belle-mère, tant l’emprise de sa mère sur votre copine, et donc, sur votre couple, est souvent grande et impossible à éviter.

Or il arrive parfois que la mère de votre copine soit folle, ou que ce soit carrément… une connasse.

Il y a celles qui sont névrosées et qui projettent leurs névroses sur leur fille, et qui petit à petit la vampirisent et la vident de toute estime personnelle et de sa confiance en elle.

  • Et il y a celles qui ont décidé de faire capoter votre couple, soit parce qu’elles ne vous aiment pas, soit parce qu’elles jugent que ce couple était une mauvaise chose.

Dans cet article, je vais traiter ces deux cas de figure l’un après l’autre.

Avant d’aller plus loin, la Règle d’Or concernant les belle-mères

Avant d’aller plus loin, la règle d’or, à ne jamais enfreindre sinon vous êtes foutu.

Règle d’Or: Ne clashez JAMAIS jamais jamais jamais avec la mère de votre copine. Jamais.

Ne clashez jamais avec la mère de votre copine, car ça mettra votre copine dans l’obligation de choisir l’un des deux camps, et votre copine choisira sa mère dans 99% des cas (même si elle sait que vous avez raison, et que sa mère a tort). Dans cette histoire, soyez la Suisse. Soyez l’ONU. Ne vous foutez pas entre le marteau et l’enclume, et ne prenez pas ouvertement parti.

Et le prolongement logique de la Règle d’Or:

Même si elle vous agace, même si vous ne l’aimez pas, même si vous devez vous montrer ferme et vous faire respecter, soyez toujours poli et courtois avec la mère de votre copine.

Créer des tensions avec sa famille aura toujours des effets très néfastes sur votre couple, et encore une fois, elle choisira presque toujours sa famille si elle doit choisir.

Autre précision, pour les lectrices : si vous êtes une femme, et que vous vous posez ces questions concernant la mère de votre copain, la plupart des conseils de cet article sont valable; mais gardez juste à l’esprit que la relation mère/fils est différente d’une relation mère/fille.

Il y a notamment plus de dépendance du fils à la mère, et plus de réticence du fils à se détacher de sa mère, vous devrez composer avec ça.

En général, la meilleure façon de détacher un homme de sa mère toxique, est simplement de le charmer et de le captiver pour l’attirer vers vous et ainsi l’éloigner de sa mère. Mais j’en ferai un article à part entière, un autre jour, car il y a beaucoup à dire sur le sujet.

Maintenant, traitons des deux cas possibles.

Cas n°1 : la mère de ma copine est toxique et / ou folle

Je groupe les deux parce que les deux vont plus ou moins ensemble.

La belle-mère toxique, c’est celle qui ne peut s’empêcher de vouloir prendre des décisions pour sa fille, qui critique sans arrêt ses choix, ses décisions, et qui en vient à ruiner complètement l’estime et la confiance en soi de votre copine. Elle peut aussi être en compétition plus ou moins avouée avec sa fille.

Ces belle-mères là, il faut les voir comme des vampires, qui se nourrissent de l’emprise qu’elles ont sur leurs proches.

Elles projettent sur leur fille leurs propres peurs, leurs propres désirs refoulés et ambitions ratées.

Elles veulent contrôler la vie de leur fille pour en faire ce qu’elles n’ont pas forcément réussi à faire avec la leur.

Le tout mélangé avec une bonne dose d’instinct de protection maternel, de craintes irrationnelles et d’immaturité croupie, ça fait un mélange bien glauque et toxique.

Précision importante : toutes les mères ont tendance à être toxiques, à des degrés plus ou moins prononcés, avec leur fille.

Comme dit plus haut, c’est lié à leurs propres craintes et à leur instinct de protection maternel.

Dans la plupart des cas, c’est acceptable, nécessaire, et ce n’est pas grave. Tous nos parents font plus ou moins ça, et c’est pour ça qu’à un moment on quitte le nid, pour échapper à leurs bonnes intentions étouffantes et vaguement néfastes.

Dans cet article, je parle de celles qui dépassent clairement les bornes.

Précision importante n°2 : aucun jugement de valeur de ma part : elles sont ce qu’elles sont, ce n’est sans doute pas de leur faute, et il y a plein de facteurs qui expliquent qu’on puissent devenir comme ça.

N’oubliez pas que dans ces cas-là, elle est aussi victime de sa tendance à rendre les relations dysfonctionnelles.

Que faire si la mère de votre copine est toxique ?

En gardant la Règle d’Or en tête, la seule et unique chose que vous puissiez faire dans ces cas-là, c’est de faire comprendre à votre copine que sa mère a une façon de fonctionner toxique et anormale, et que ce qu’elle fait avec elle n’est pas normal, et qu’elle (votre copine) doit apprendre à se détacher de l’emprise de sa mère.

C’est une décision que elle seule peut prendre, vous ne pouvez pas la forcer.

Il vous faut alors l’amener à cette prise de conscience progressivement, avec tact et précautions (car vous ne voulez pas qu’elle se fâche avec sa mère non plus), pour que votre copine ait le temps de s’habituer à l’idée, et pour qu’elle n’ait pas l’impression que vous critiquez sa mère gratuitement.

Vos arguments doivent être objectifs, mesurés et rationnels, sinon ça partira en clash.

Si la mère vampirise votre copine en votre présence, ne dites rien, restez en dehors du truc.

La seule exception, c’est si la mère dépasse les bornes excessivement, ou devient violente. A ce moment là, et SEULEMENT dans un tel cas de figure, vous pouvez dire quelque chose du genre

« Je crois qu’on devrait y aller »

Impliquez-vous le moins possible, car la belle-mère aura tendance à vouloir en profiter pour créer un clash ou un scandale, et ainsi vous attirer dans la merde.

Cas n°2 : Si la mère de votre copine fout la merde dans votre couple

Situation qui arrive fréquemment : la belle-mère a décidé que votre couple n’était pas une bonne chose, et elle a décidé qu’elle devait faire imploser votre couple pour y mettre fin.

Notez que cette belle-mère peut AUSSI être toxique avec sa fille (ça sera d’ailleurs souvent le cas), mais pour la clarté de mon article, j’ai jugé préférable de bien séparer les deux parties.

Et donc, elle fout la merde dans votre couple.

Pour plusieurs raisons

  • parce que vous êtes plus âgé et qu’elle craint que vous ayez mauvaise influence sur sa fille
  • en raison de vos origines sociales ou ethniques qu’elle n’approuve pas pour sa fille
  • parce qu’elle n’approuve pas vos choix (ou non-choix) de vie
  • parce qu’elle n’approuve pas les chois de sa fille
  • à cause de ses propres expériences et de son vécu à elle (mauvaises relations avec les hommes, énervée chronique, féministe enragée, etc

De plusieurs façons
Ca peut prendre différentes formes et se faire à des degrés plus ou moins prononcés suivant son degré d’immaturité, de névrose et de perversité.

  • Elle vous ignore, fait comme si vous n’existiez pas (à la limite, tant mieux)
  • Elle vous fait des remarques vexantes ou mesquines devant votre copine et / ou d’autres membres de la famille (classique)
  • Elle vous interdit de venir chez elle (encore plus classique)
  • Elle essaie de persuader votre copine de vous larguer
    • ça peut aller de la simple discussion mère fille
    • aux remarques plus ou moins récurrentes
    • aux mensonges et rumeurs sur votre compte
    • aux scènes d’enguelades quotidiennes avec ultimatums à la clé
    • au chantage affectif et aux caprices dignes d’un péplum).

Le tout, dans votre dos ou en votre présence.
Elle peut même vous draguer ouvertement pour vous mettre mal à l’aise (ou dans les cas les plus extrêmes, pour vous mettre dans son lit parce qu’elle est jalouse de sa fille plus jeune)

Sa mère fout la merde dans mon couple : que faire ?

Déjà, deux situations possibles:

  • Vous ne tenez pas particulièrement à votre copine : dans ce cas là, ça ne vaut pas le coup de vous emmerder à subir tout ça pour cette fille. Vous vous trouverez une autre copine avec un environnement familial plus sain et équilibré.
  • Vous tenez VRAIMENT à votre copine, et pour vous la fuite n’est pas une option. Il va donc vous falloir gérer la situation habilement pour vous en sortir par le haut.

Si vous décidez que votre copine vaut le coup de batailler, voici ce que vous pouvez et devriez faire.

  • Comprenez que sa mère a peur. Peur que vous ayez mauvaise influence sur sa fille, peur que vous soyez comme les hommes que ELLE a pu connaître (violents, menteurs, tricheurs, infidèles, mesquins, toxiques,…).
  • Vous devrez donc la rassurer pour lui démontrer que vous êtes un mec bien et que vous ne ferez pas de mal à sa fille.
    • par vos actes : montrez-vous responsable, sérieux et respectueux de sa fille et d’elle-même. Montrez que vous avez de l’ambition, des projets, la volonté d’aller quelque part dans la vie (ce quelque part n’était pas le Pôle Emploi, de préférence).
    • Par vos paroles: si vous vous en sentez capable, prenez sa mère entre 4 yeux, et expliquez lui que vous sentez bien qu’elle a des doutes sur vos intentions et sur votre sérieux, mais qu’elle doit être sans craintes : vous aimez sa fille, vous êtes quelqu’un de sérieux, de responsable et vous ne lui ferez jamais de mal. Dites lui que vous respectez le fait qu’elle s’inquiète du bien être de sa fille, et que vous ne ferez jamais rien qui aille à l’encontre du bien être de sa fille ou de sa famille
    • Si la rassurer ne suffit pas, si le problème se situe ailleurs, continuez de la rassurer quand même.
    • Ne tombez pas dans le piège de vouloir trop en faire ou de vouloir l’amadouer, ce qui pourrait ne vous attirer que du mépris.
    • Restez toujours Zen, même si elle vous manque de respect (mais ne vous laissez pas faire pour autant : si elle vous manque de respect, dites-le lui calmement et sans vous emporter et sans vous appesantir).
    • Si elle vous interdit de voir sa fille, considérez que c’est un privilège que vous devrez mériter et gagner à force d’efforts et de bonne volonté. Il vous faudra, à chaque fois que vous croiserez sa mère, vous montrer le plus poli et le plus rassurant possible pour qu’elle se détende.

Et malgré tout cela, souvenez-vous qu’il existe des batailles qu’on ne peut gagner. Certaines mère refuseront toujours de vous accepter, quoi que vous fassiez. Si c’est le cas, apprenez à vivre avec si vous estimez que ça en vaut la peine, ou trouvez vous une relation plus saine.

Le cas particulier des problèmes d’origines et de religion

Ca arrive plus souvent qu’on ne le croit : la famille, religieuse ou d’une ethnie communautariste, vous rejette parce que vous êtes… d’une autre religion ou d’une autre ethnie, et qu’il est socialement inacceptable et impossible que vous fréquentiez leur fille.

Par exemple, votre copine est d’origine Turque, ou Berbère… ou tout simplement, sa famille est musulmane, catholique, juive, … et pas la vôtre, et c’est un problème pour eux.

Alors là bon courage, car c’est difficile de faire bouger les gens sur leurs positions idéologiques.

C’est moche, mais si sa famille est incapable d’ouverture d’esprit (c’est culturel, difficile de juger même si c’est évidemment stupide), vous ne pourrez rien faire pour les faire changer d’avis à votre sujet et sur votre relation.

Il vous faudra alors vivre votre relation en cachette : à vous de voir si vous pouvez vous en satisfaire. Personnellement, je vous conseille de trouver quelqu’un avec qui ça se passe mieux.

Pour finir

  • Les parents sont les parents. Ils sont imparfaits, et vous devez faire avec. Montrez-vous intelligents dans vos actions et réactions, et n’oubliez pas que si vous galérez avec SA mère, il se peut que votre copine galère avec la vôtre aussi.
  • Gardez en tête que la nature humaine étant ce qu’elle ait, il y a de fortes chances pour qu’une partie des défauts et des tares de sa mère se réveillent un jour chez votre copine. Soyez donc vigilant. Le conseil est également valable si sa mère ressemble à Maïté :)
  • Rappelez-vous également que rester avec une fille dont l’environnement familial est déséquilibré peut faire de VOTRE vie un enfer, et que peu de filles méritent que vous vous infligiez ça.
  • Je n’ai pas parlé de son PERE, parce que les beaux-pères, c’est encore tout à fait différent, et j’en parlerai dans un prochain article
Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.